Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Amélie NOTHOMB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chloris
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 89
Localisation : Paradis de Garnier, juste derrière les jumelles, là...
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Amélie NOTHOMB   Sam 24 Juin 2006 - 21:14

Il me semblait (sans doute très subjectivement, je vous l'accorde ! ^^) qu'un excellent auteur manquait dans ces sujet : Amélie Nothomb !

Car Amélie Nothomb compte elle aussi parmi les mieux placés de mon petit panthéon littéraire ! (d'ailleurs, une internaute passionnée et moi-même sommes en train d'élaborer un forum autour d'Amélie Nothomb et son oeuvre que l'on ouvrira 'officiellement' début juillet !) Et pour cause elle manie un français des plus raffinés, l'habille d'un style reconnaissable entre tous (peut-être un peu plus encore lorsque l'on possède un certain bagage en Lettres Classiques puisque Mademoiselle Nothomb est agrégée en Philologie ancienne, et cela se perçoît aisément tant par le vocabulaire que par la syntaxe)... Sa plume est éloquente, vive et alerte, riche et précise.
Par ailleurs, si son originalité n'est plus à prouver (mais où va-t-elle chercher de telles histoire ?!), ses personnages ont toujours une empreinte exceptionnelle ; toujours fascinants, souvent attachants, complexes, profondément humains, extrêmement parlants, même dans la monstruosité... Les relations entre les personnages, même si elles dérangent parfois, sont remarquablement campées, comme ses héros, dont les portraits (parfois inouïs !) sont toujours brossés avec beaucoup de finesse et de psychologie.
Il est à noter qu'Amélie Nothomb possède une remarquable culture (et pas que littéraire). Sans pour autant en faire état, toute son oeuvre en est profondément imprégnée : riche et variée est l'intertextualité littéraire et mythique que l'on découvre entre les lignes ou tout au long de certaines oeuvres (comme ce remarquable contre-pied de l'orphisme dans l'Hygiène de l'assassin !).
Après, il est évident que sa plume ne peut plaire à tout le monde, en dépit d'un certain succès. Mais quoi qu'il en soit, Amélie Nothomb ne laisse jamais indifférent, dans un sens ou dans l'autre.
Il est peut-être à regretter que certains sont rebutés par elle ou l'idolâtre souvent pour les mêmes et mauvaises raisons : certaines personnes effectivement s'arrêtent à l'image d'Amélie Nothomb véhiculée par les médias (la jugeant originale, folle, ou je ne sais quoi, ils se bornent à une idée erronée qu'ils s'en font), d'autres au contraire la considèrent un peu trop (et cela en général m'exaspère assez, je l'avoue) comme faisant partie d'une certaine "panoplie" (gothique ou branchée, parce que certains sont fan de telle chanteuse avouant l'aimer ou autre...).
En réalité je peux vous dire (pour l'avoir rencontrée plusieurs fois) qu'Amélie Nothomb est une personne tout à fait normale, extrêmement pudique, profonément humaine et altruiste, et extrêmement abordable.
Elle m'impressionne par son talent, son intelligence, et sa simplicité. Mais les plus grands ne sont-ils pas les plus humbles ?

Voici la biographie d'Amélie Nothomb qui circule le plus couramment :

Amélie Nothomb est née le 13 août 1967 à Kobe, au Japon. Elle est fille de l’ambassadeur de Belgique à Rome, petite-nièce de l’homme politique Charles-Ferdinand Nothomb. Elle est issue d’une ancienne et illustre famille bruxelloise qui apporta autrefois la province de Luxembourg au royaume de Belgique. Cette famille a donné une juste proportion d’hommes politiques et d’écrivains. Son père, Patrick Nothomb, est ambassadeur, baron, écrivain, acteur de Nô. (Dans Stanleyville, 1993). Amélie Nothomb est la plus jeune des enfants après une soeur (Juliette) et un frère.

Amélie passe ses cinq premières années au Japon, dont elle restera profondément marquée, allant jusqu’à parler couramment japonais et à devenir interprète. Mais son expérience d’expatriée ne s’arrête pas là puisqu’elle vivra en Chine. La famille Nothomb s’installe dans le quartier européen de Pékin. Amélie découvre un pays détruit par les "ventilateurs" (les communistes). Les autres enfants du ghetto ont eux aussi quitté leur jardin natal. Ils expriment leur révolte par la reconstitution, à leur manière, du conflit mondial de 1939-45. Aucun journal, aucune agence de presse, aucune historiographie n’a jamais mentionné la guerre mondiale du ghetto de San Lin Tun, qui dura de 1972 à 1975. “C’est à la faveur de cette barbarie que j’ai compris une vérité immense : grâce à l’ennemi, ce sinistre accident qu’est la vie devient une épopée. J’ai vécu l’héroïsme, la gloire, la traîtrise, l’amour, l’indifférence, la souffrance, l’humiliation. C’était en Chine, j’avais sept ans”.

Puis c’est New York, le Bengladesh, la Birmanie et le Laos, avant de débarquer à dix-sept ans, en 1984 ; sur le sol de Belgique, berceau de sa famille où elle entame une licence en philologie romane à l’Université Libre de Bruxelles, qu’elle termine en 1988. De cette époque, elle ne cache nullement garder de douloureux souvenirs : incomprise et rejetée, elle se retrouva confrontée à une mentalité qui lui était inconnue jusque là.

Elle s’en retourne alors au Japon, pays qu’elle connaît bien pour y être née, afin d’y travailler. Elle rentre alors dans la compagnie Yumimoto pour un contrat de un an, et devient record mondial de "descension" du mont Fuji en 1989 : 3776 mètres dévalés en quarante minutes.

Se définissant comme " graphomane ", elle écrit depuis ses dix-sept ans. A trente-trois ans, elle se dit " malade de l’écriture " et avoue avoir déjà écrit trente-sept romans. L’écrivain garde rangés dans un carton vingt manuscrits qu’elle se refuse à publier les estimant trop personnels.

C’est en 1992, alors âgée de vingt-cinq ans, qu’elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman Hygiène de l’assassin. Son talent reconnu, est confirmé en 1993 avec Le Sabotage amoureux et l’année suivante avec Les Combustibles, une pièce de théâtre. Suivront Les Catilinaires (1995), Péplum (1996), Attentat (1997), Mercure (1998), Stupeur et tremblements (1999, Grand Prix du roman de l’Académie française), Métaphysique des tubes (2000) et Cosmétique de l’ennemi (2001)... tous publiés chez Albin Michel. Elle termine actuellement (en 2001) son 41 ième manuscrit.

Voici quels sont ses romans (et sa pièce de théâtre) publiés :


1992-Hygiène de l'Assassin
1993-Le Sabotage Amoureux
1994-Les Combustibles (théâtre)
1995-Les Catilinaires
1996-Péplum
1997-Attentat
1998-Mercure
1999-Stupeur et Tremblements
2000-Métaphysique des tubes
2001-Cosmétique de l'ennemi
2002-Robert des noms propres
2003-Antéchrista
2004-Biographie de la faim
2005-Acide Sulfurique
2006-Journal d'hirondelle (sortira en août)

Mais elle a encore écrit énormément de textes, nouvelles, paroles de chanson...

Daniel Schell a même composé trois opéras (une trilogie plus pécisément) d'après trois de ses oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 25 Juin 2006 - 14:33

Ohlala Chloris j'ose à peine répondre à ce post tant il est fourni et en plus tu as rencontré l'écrivain en question (pourquoi moi je n'ai rencontré que Jacky du Club Dorothée ).
Bon j'ose quand même.
Une amie m’avait conseillée Amélie Nothomb et vu le tapage que déclenche à chaque fois la sortie de l’un de ses nouveaux romans, je me suis intéressée un peu au parcours de la miss. Pour l’instant je n’ai lu que l’Hygiène de l’assassin, Stupeurs et tremblements et Le sabotage amoureux ; Stupeurs et tremblements restant mon préféré, surtout depuis que je me suis frottée un peu à l’exigence japonaise dans mon travail (heureusement, juste un tout petit petit peu).
Je dois avouer être toujours assez épatée par le style de la miss : quand on écrit fièrement ses petits posts chez soi le soir et qu’on lit ensuite quelques passages de ses romans, on se dit « ah oui quand même… ».
En revanche, je ne comprends ni l’acharnement de certains critiques à son égard Evil or Very Mad , ni l’engouement démesuré qu’elle semble susciter Twisted Evil . Ce qui me dérange le plus je crois, c’est son côté un peu papillon butineur : un coup c’est Amélie écrivain, un coup c’est Amélie au Japon, un coup c’est Amélie a faim, un coup c’est Amélie découvre les camps de concentration… Je me demande quand même où est la part de sincérité là dedans. Par ailleurs, mais bon, je n’en ai lu que 3 aussi, j’ai toujours l’impression qu’elle reste à la surface de ses sujets et que l’émotion est souvent absente.
Enfin j’en ai encore un dans ma PAL (encore un que j’ai oublié de mentionner, je vais jamais m’en sortir de cette histoire pale ). Selon ce que ça donne, je verrai si je continue mon avancée dans l’univers d’Amélie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Chloris
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 89
Localisation : Paradis de Garnier, juste derrière les jumelles, là...
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 25 Juin 2006 - 15:05

Merci ^^ ! Mais je pense que nous sommes tous comme cela lorsqu'une chose nous tient à coeur... et particulièrement ici où nous sommes toutes littéraires. Et concernant Amélie Nothomb, je ne ma lasserais effectivement pas de discuter de son talent et de son univers !

Enfin, je précise que le fait d'avoir rencontré Amélie Nothomb lors de dédicaces ou autres rendez-vous littéraires ne me confère pas une autorité particulière pour en parler... à cela prêt que l'on comprend peut-être mieux ce que d'aucuns peuvent lui 'reprocher' comme tu le fais, à savoir une certaine 'absence d'émotion'. Même si ce n'est pas mon point de vue... car ayant lu toute sa prouction romanesque publiée, il me semble que cette sorte de distenciation n'est pas une infaillible constante. Mais le mot le plus exact serait "pudeur". Et ce sont entre autres ces rencontres et quelques mots échangés avec elle qui me permettent très humblement de dire qu'Amélie Nothomb est une personne excessivement pudique, délicate, et sensible. Sa personne (et par là-même l'auteur, bien entendu) est plus aisément cernable en ce sens dans Biographie de la Faim, 3ème de ses romans 'officiellement' autobiographiques (après le Sabotage amoureux, et Stupeur et tremblements).

Mais il y a autant d'affinités/amitiés littéraires qu'il y a de lecteurs et d'écrivains... donc le contact s'établit de manière plus ou moins intime en fonction de nombre de paramètres... On ne peut tous avoir le même point de vue... Mais c'est ce qui fait la richesse (et la qualité) des échanges... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cinnamon
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 53
Age : 39
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Jeu 3 Aoû 2006 - 22:58

J'aime assez Nothomb.J'aime bien la façon dont elle écrit,faussement simple,les thèmes et surtout cette sensation plaisante de lire quelqu'un qui n'a pas forcement les memes valeurs que la plupart des gens.
Je la lis depuis Les catilinaires,mais je dois dire que j'ai ete relativement décue par ses dernieres oeuvres...surtout Acide sulfurique.
Deja avec les derniers,j'avais la sensation qu'elle tournait en rond...qu'elle se repetait.Par exemple Robert des noms propres ou Biographie de la faim...meme s'ils ont leur charme,tout comme Antechrista,qui me semble presque à part.
Mais le dernier, Acide sulfurique,donc,m'a considerablement laissée sur ma faim...j'ai aimé le debut,mais beaucoup de choses m'ont genée : la fin abrupte,mais surtout,le thème en lui-meme.J'ai trouvé la critique un peu trop facile.Mais ça n'engage que moi.
Par contre,j'aime beaucoup Attentat,Hygiène de l'assassin,Les catilinaires et Cosmetique de l'ennemi,comme j'ai aimé ses oeuvres plus intimistes comme Stupeur et tremblements.
Revenir en haut Aller en bas
Chloris
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 89
Localisation : Paradis de Garnier, juste derrière les jumelles, là...
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Ven 25 Aoû 2006 - 9:33

Petit coucou rapide pour vous dire que le dernier Nothomb, Journal d'Hirondelle, est tout bonnement excellent ! un très grand cru nothombien que l'année 2006 ! Acheté mercredi soir (jour de sa sortie), je l'ai achevé... quelques heures plus tard, ne parvenant pas à m'en détacher !
Le style, l'histoire... rien à redire si ce n'est qu'une fois de plus, c'est bien court et bien vite avalé (c'est d'ailleurs le cas de le dire !!)... et il va falloir patienter encore une année durant pour se mettre un peu de neuf sous la dent...
Je n'en dis pas plus au cas où certaines auraient projeté de le lire...
ou seulement cette phrase qui résume bien l'oeuvre : « C’est une histoire d’amour dont les épisodes ont été mélangés par un fou. » Et quelle histoire ! quel... "amour" ! quel... "fou" ! Cette Amélie Nothomb a non seulement l'imagination, mais encore la plume d'un génie !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Antonella
Subtil compliment


Nombre de messages : 188
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Lun 2 Oct 2006 - 0:38

Salut !
J'adore Amélie Nothomb, je me régale toujours à la lecture de ses romans, mais souvent je les trouve trop courts ! On aimerait un Nothomb de 500 pages... study
Et sinon, bizarrement, je trouve aussi qu'ils s'oublient vite... confused en fait, je crois que ce sont typiquement des livres à relire. En fait, son style me plaît beaucoup parce qu'il n'y a pas de "gras". Tout ce qui doit être dit est dit, et pas plus. Quintessence. Ca j'adore. Jusqu'à la moindre virgule.

J'ai aimé Hygiène de l'Assassin, et Le Sabotage Amoureux
Les Catilinaires
m'a mise mal à l'aise
Péplum m'a déroutée
Attentat, Mercure, Stupeur et Tremblements : géniaux !
Cosmétique de l'ennemi : oh là là...
Robert des noms propres : trop drôle !
Antéchrista : froid dans le dos
Biographie de la faim : mon préféré.

Je n'aime pas du tout l'actrice qui joue dans Stupeur et Tremblements, mais je dois avouer qu'elle joue très bien ce rôle.

Allez, c'est tout pour aujourd'hui !

rendeer Antonella rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Jane50
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 56
Age : 25
Localisation : Quelque part en Normandie...
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Jeu 8 Fév 2007 - 18:50

Je n'ai lu qu"un livre d'Amélie Nothomb, L'hygiène de l'assassin : je n'aime pas l'histoire, mais je trouve qu'elle écrit bien ! Je ne lirai pas d'autres de ses livres, à moins que je n'y soit obligée mais pas pour le plaisir, je trouve que c'est trop noir...
Désolée pour ceux qui l'aiment bien... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
gersou
Extensive reading


Nombre de messages : 238
Age : 26
Localisation : le pays des wallons et des flamands :)
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 18 Mar 2007 - 20:31

Personnellment je suis d'accord avec Jane 50. Je trouve ça trop noir et j'ai lu les combustibles et stupeurs et tremblements. j'ai deja rencontre l'écrivain à la foire du livre de bruxelles et je trouve qu'elle est speciale.... mais chacun ses gouts sinon les forums ne serviraient à rien!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Lun 19 Mar 2007 - 10:28

Oui, moi aussi je l'ai déjà croisée à la foire du livre de Bxl il y a des années, mais je n'ai pas spécialement eu envie de l'approcher... lol!

L'autre jour ma soeur l'a vue qui se promenait dans la forêt près de chez elle. (Son pôpa, ambassadeur, est le frère d'un ancien vice-premier ministre belge, Charles-Ferdinand Nothomb qui habite toujours le village d'où je suis originaire) Waw, j'en connais des célébrités lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Anavrin
Préceptrice


Nombre de messages : 48
Age : 27
Localisation : Brest
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Jeu 5 Fév 2009 - 23:06

Ouais, je sais, je sais, je remonte de vieilles archives, mais c'est dans l'intérêt de ne pas créer de doublon. *non je ne postule pas pour la place de membre parfait Laughing *
Je ne pouvais pas ne pas parler d'Amélie Nothomb en fait Embarassed
Elle est très controversée comme auteure, justement pour son style parfois désinvolte et provocateur, alors évidemment selon les personnes, la sauce prend ou pas. D'autant plus que le style ne casse pas trois pattes à un canard, c'est du simple et banal, c'est vrai. Il n'empêche qu'elle y rajoute un petit quelque chose qui fait que c'est du Nothomb et qu'aussi simple que ça puisse paraître, c'est inimitable. Je suis inconditionnelle de ses livres (mais pas de tous, j'avoue). Je trouve que LE must dans ses bouquins c'est p't'être "Cosmétique de l'ennemi". Très court, très simple (une simple conversation tout du long) mais les trois dernières phrases remettent complètement en cause notre compréhension de la trame et nous surprend complètement. J'adore ça. Et je suis partisane de son "Acide Sulfurique", qui a été perçu comme scandaleux quand il est sorti, parlant de Real TV et de camps de concentration. Mais je soutiens son idée, pour montrer de manière flagrante le ridicule, il faut le pousser à la provocation et à l'extrême. Si ça choque les gens, c'est que le message est passé, après tout.
Par contre, "Journal d'Hirondelle", j'ai pas du tout aimé, j'le trouve complètement inutile. Pareil, je n'ai pas aimé "Les Combustibles".
Mais "Stupeur et Tremblements", "Biographie de la Faim", "Robert des noms propres" (dédié à la chanteuse RoBERT Wink ) ect etc sont délicieux.
Après, je me répète, on aime ou on n'aime pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://Keep-away-fr0m-fire.skyrock.com
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Ven 6 Fév 2009 - 12:14

D'Amélie Nothomb j'ai lu Cosmétique de l'ennemi que j'ai adoré!Une intrigue uper bien mise en place, des dialogues pour 90% du livre, et un coup de théatre final innatendu (en tout cas moi je l'avais pas vu! Shocked Shocked )

Par contre j'ai detesté Acide Sulfurique: j'ai trouvé que la comparaison télé-réalité et camps de concentrations était malvenue, mauvaise et l'histoire en elle-meme ne m'a pas plue.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier Bayard
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 8 Mar 2009 - 14:41

J'ai heureusement découvert Amélie Nothomb par Le Sabotage Amoureux que j'avais adoré. Je l'ai offert ensuite à plusieurs de mes amis au fil des anniversaires et occasions et cela a fait boule de neige chez beaucoup.

J'ai eu un enchainement heureux avec le génial Stupeur et Tremblements (dont l'adaptation ciné avec Sylvie Testud vaut également le détour) et Métaphysique des Tubes. A ce moment j'étais ultra-fan d'Amélie Nothomb.

Puis, j'ai lu son premier livre, Hygiène de l'Assassin, celui qui l'a fait connaitre et ... je n'ai pas compris. Je ne m'attendais pas du tout à me forcer à le finir.

Je suis un lecteur assez exigeant et je pardonne difficilement à un auteur de m'avoir pris du temps pour au final m'avoir laissé un goût amer de déception. Si je n'avais pas lu les trois autres avant je pense que mon expérience avec Amélie Nothomb se serait arrêté là. Là j'ai relativisé et j'ai persévéré avec Péplum et Attentat que je n'ai pas du tout aimé non plus ... et là j'ai abandonné à regret cette écrivaine beaucoup trop inégale à mon goût Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
Witherwings
Subtil compliment


Nombre de messages : 170
Age : 26
Localisation : Second to the right, and straight on till morning!
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 8 Mar 2009 - 14:44

Rah, ce topic me rappelle qu'il faudrait que j'en lise d'autres!

J'ai découvert Amélie Nothomb par Métaphysique des tubes, après l'avoir toujours toisé dès que mon regard se posait dessus en librairie, une amie me l'a prêté... Et j'ai adoré. C'est tout simplement génial.

Par contre, j'ai beaucoup moins aimé le second livre que j'ai lu d'elle, Stupeur et tremblements, sauf pour son titre et ce qu'il rappelle qui est vraiment très fort. J'ai moins aimé l'ambiance. Je l'ai trouvé plus cruel... Plus dérangeant. pale

Alors donc cela m'a stoppé dans mon envie d'en lire... Et je me dis aujourd'hui qu'il faudrait que j'en lise d'autres qui doivent sûrement être meilleurs!

Le problème, c'est que je ne sais pas lesquels pourraient être les meilleurs scratch
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 8 Mar 2009 - 16:12

je te conseille vraiment Cosmétique de l'ennemi! je ne suis pas une experte en Nothomb, mais il est généralement apprécié et je l'ai trouvé génial!

Après ce n'est que mon humble avis (tu pourras me si ca ne te plait pas! )
Revenir en haut Aller en bas
Witherwings
Subtil compliment


Nombre de messages : 170
Age : 26
Localisation : Second to the right, and straight on till morning!
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Dim 8 Mar 2009 - 16:28

Oh, non, ne t'en fais pas, je n'en veux jamais à personne quand il s'agit de me conseiller un livre, même si moi, je le trouve mauvais, ça ne voudra pas dire que la personne avait tort, si c'est le cas, nos avis resteront divergents, ça ne fait pas du livre un chef-d'œuvre ou un navet! Wink

Je retiens donc ce que tu me dis et ajoute ce livre sur ma LàL... Hélas, ma PàL compte déjà des dizaines de milliers de pages, donc je ne pourrai pas le lire avant quelques temps... J'essayerai peut-être cet été Very Happy

En tout cas, merci beaucoup pour ton conseil sunny
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Ven 20 Mar 2009 - 10:10

juste pour vous dire que quand je lis Amélie Nothomb, tout d'abord je le dévore (le livre et non pas elle, quoique) et puis ensuite elle me fait énormément rire.
Je ris en lisant, peu d'écrivains peuvent se vanter de faire rire leurs lecteurs ou pleurer ou les effrayer.
En novembre, elel était en dédicace aux Galeries Lafayette, je l'ai su le lendemain, je m'en suis mordue les doigts. Je le regrette encore. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
petitefadette
Lady à la rescousse


Nombre de messages : 308
Age : 24
Localisation : Au pays imaginaire
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Mer 25 Mar 2009 - 18:48

Personellement je fais partie des gens " qui n'aiment pas" Amélie Nothomb. Le qui n'aiment pas est entre parenthèses car je n'ai lu a ce jour qu'un seul livre, Stupeur & Tremblements. Je l'avais pris par curiosité au CDI de mon lycée, j'avais envie de découvrir d'autres auteurs. J'avoue, j'ai trouvé le livre très ennuyeux. Je l'ai lu en une seule soirée, je me suis empressée de le ramener le lendemain. J'ai trouvé l'histoire sans grand interet, pour moi ce n'était centré que sur des futilités. Je n'ai pas su saisir la morale de l'histoire ( si morale il y a scratch ) & j'avoue que ce livre n'a suscité aucune émotion en moi. Mais je dois reconnaitre que son style d'écriture est très bien comparé a d'autres auteurs contemporains, mais a part sous la contrainte, je ne lirais surement aucun autre de ses romans Razz

( Ceci n'est que mon avis, je comprends que certains puissent aimer , & j'espere que personne ne prendra mal ce post, ( après tout on est la pour échanger nos avis non ? Razz ) ).
Revenir en haut Aller en bas
Witherwings
Subtil compliment


Nombre de messages : 170
Age : 26
Localisation : Second to the right, and straight on till morning!
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Sam 28 Mar 2009 - 22:06

J'ai lu trois romans d'elle depuis ce topic, histoire de mieux la connaître...

J'ai adoré Cosmétique de l'ennemi, bouleversant roman, Antéchrista aussi, mais la révélation s'est surtout jouée avec Robert des noms propres, le meilleur des cinq romans que j'ai lus d'elle jusqu'ici.

Une merveille. sunny

Je remercie donc ce topic, puisque c'est ainsi que j'ai pu le connaître, vu que je ne connaissais pas avant l'existence de ce roman! (j'ai l'impression que quand on parle d'Amélie Nothomb, ce sont toujours les mêmes titres qui reviennent, et celui-là je ne l'avais jamais entendu... A tort, parce qu'il est bien plus marquant que Stupeur et tremblement par exemple!)
Revenir en haut Aller en bas
peteandco
Heart in a cage


Nombre de messages : 2668
Age : 27
Localisation : Nord Pas-de-Calais
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Sam 28 Mar 2009 - 22:13

J'ai lu quelques Nothomb, mais j'avoue que je suis assez indecise quant a mon appreciation de l'auteure.
J'ai adoré Cosmetique de l'ennemi, les Combustibles aussi ...

Sinon j'ai lu aussi Hygiene de l'assassin, Robert des noms propres, Mercure et un autre dont j'ai l'histoire en tete mais plus le titre scratch ( je le donnerais des que ca me reviens mais c'est pas le meilleur je trouve )
Revenir en haut Aller en bas
willow
Innamoramento


Nombre de messages : 2784
Age : 36
Localisation : entre deux rayons de livres dans une librairie...
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Sam 8 Aoû 2009 - 17:01

j'ai lu cette semaine Stupeur et tremblements et j'ai été très agréablement surprise. Ce livre étant d'un écrivain française, je me suis dit "hum, ça va peut-être être chiant, prise de tête, comme on sait si bien le faire".

que nenni!! je l'ai lu d'un trait, j'ai trouvé son style agréable (elle utilise même des mots que je ne connaissais pas!!). elle fait une critique de cette société japonaise, du gouffre entre cette culture et la notre. Vraiment très intéressant, j'ai toujours autant envie de visiter le Japon.

J'ai acheté "la suite" Ni d'Eve ni d'Adam" .
Revenir en haut Aller en bas
http://remembermilena.over-blog.fr
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Sam 8 Aoû 2009 - 18:27

J'aime bien Amélie Nothomb même si je trouve parfois qu'on en fait trop autour d'elle (ou au contraire qu'on la descend sans raison...). J'ai adoré Antéchrista, Acide sulfurique, Hygiène de l'assassin, Cosmétique de l'ennemi, bien aimé (mais sans plus) Les Catilinaires, Métaphysique des tubes, Péplum, Stupeur et tremblements (auquel j'ai d'ailleurs préféré Ni d'Eve ni d'Adam) mais alors le dernier (Le fait du prince)... j'ai vraiment été déçue. Heureusement que je l'avais emprunté et pas acheté parce que je l'aurais regretté... Il est très court (comme tous les livres de Nothomb) mais en plus je l'ai vraiment trouvé sans intérêt, l'histoire n'a aucun sens mais en plus aucune fin, enfin bref j'ai vite oublié ce bouquin et j'espère qu'en septembre Amélie va nous pondre un livre d'un autre calibre.^^


Dernière édition par esperluette le Sam 3 Oct 2009 - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Lun 10 Aoû 2009 - 10:31

La publication de son nouveau roman le voyage d'hiver est prévue pour le mercredi 19 août 2009!

Je vous en livre un extrait:

« Il n´y a pas d´échec amoureux »

Dans les aéroports, quand je passe à la fouille, je m´énerve, comme tout le monde. II n´est jamais arrivé que je ne déclenche pas le fameux bip. Du coup, j´ai toujours droit au grand jeu, des mains d´hommes me palpent de la tête aux pieds. Un jour, je n´ai pas pu m´empêcher de leur dire: « Vous croyez vraiment que je veux faire exploser l´avion? »

Mauvaise idée : ils m´ont forcé à me déshabiller. Ces gens n´ont pas d´humour.

Aujourd´hui, je passe à la fouille et je m´énerve. Je sais que je vais déclencher le fameux bip et que des mains d´hommes vont me palper de la tête aux pieds. Or je vais vraiment faire exploser l´avion de 13h30.
J´ai choisi un vol au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle plutôt que d´Orly. J´avais pour cela les meilleures raisons: l´aéroport de Roissy est autrement beau et agréable, les destinations sont plus variées et lointaines, les magasins hors taxes offrent davantage de possibilités. Mais le motif principal, c´est qu´aux toilettes d´Orly, il y a des dames pipi.
Le problème n´est pas de les payer. On a toujours une pièce qui traîne au fond d´une poche. Ce que je ne supporte pas, c´est de rencontrer la personne qui va nettoyer mes traces. C´est humiliant pour elle et pour moi. Je ne crois pas exagéré d´affirmer que je suis un Délicat.
Or je risque d´aller beaucoup aux toilettes aujourd´hui. C´est la première fois que je m´apprête à faire exploser un avion. C´est aussi la dernière fois, puisque je serai à bord. J´ai eu beau réfléchir à des solutions plus avantageuses pour moi, je n´en ai pas trouvé. Quand on est un citoyen lambda, un tel acte implique nécessairement le suicide. Ou alors il faut appartenir à un réseau organisé, ce qui n´est pas de mon goût.
Je n´ai pas l´âme d´un collaborateur. Je n´ai pas l´esprit d´équipe. Je n´ai rien contre l´espèce humaine, j´ai de l´inclination pour l´amitié et l´amour, mais je ne conçois l´action que solitaire. Comment voulez-vous accomplir de grandes choses avec quelqu´un dans les pattes ? Il y a des cas où l´on ne doit compter que sur soi-même.
On ne peut être qualifié de ponctuel lorsque l´on arrive trop tôt. J´appartiens à cette espèce : j´ai si peur du retard que j´ai immanquablement une avance considérable.
Aujourd´hui, je pulvérise mon propre record : au moment de me présenter à l´enregistrement, il est 8 h 30. La demoiselle me propose une place sur l´avion d´avant. Je refuse.
Cinq heures d´attente ne seront pas de trop puisque j´ai emporté ce carnet et ce stylo. Moi qui jusqu´à la quarantaine avais réussi à éviter le déshonneur de l´écriture, je découvre que l´activité criminelle entraîne le besoin d´écrire. Ce n´est pas grave puisque mes scribouillages exploseront avec moi dans le crash aérien. Je n´en serai pas réduit à proposer la lecture de mon manuscrit à un éditeur, en sollicitant son opinion d´un air faussement détaché.
A la fouille, j´ai déclenché le bip. Pour la première fois, j´ai ri. Comme prévu, des mains d´hommes m´ont palpé de la tête aux pieds. Mon hilarité leur a semblé suspecte, j´ai dit que j´étais chatouilleux. Quand ils ont passé le contenu de mon sac au peigne fin, j´ai mordu l´intérieur de mes joues pour ne pas rigoler. Je ne possédais pas encore ce qui allait me servir à commettre le crime. Ensuite, dans une boutique hors taxes, j´ai acheté le matériel.
II est à présent 9h30. J´ai quatre heures devant moi pour assouvir ce curieux besoin : écrire ce qui n´aura pas le temps d´être lu. II parait qu´à l´instant de mourir, on voit défiler sa vie entière en une seconde. Je saurai bientôt si c´est vrai. Cette perspective me plaît, je n´aimerais pour rien au monde manquer le best of de mon histoire. Si j´écris, c´est peut-être pour préparer le travail du monteur qui sélectionnera les images : lui rappeler les meilleurs moments, suggérer de laisser dans l´ombre ceux qui m´auront moins importé.
Si j'écris, c´est aussi de peur que ce fulgurant film n'existe pas. II n´est pas exclu que ce soit un bobard et qu'on meure stupidement, sans rien voir du tout. L´idée de m'anéantir sans cette transe récapitulative me désolerait. Par précaution, je vais essayer de m´offrir ce clip par l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Ville du Nord...


Nombre de messages : 707
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Lun 10 Aoû 2009 - 11:22

Je suis très partagée concernant Amélie Nothomb. J'ai toujours beaucoup de mal à me souvenir des titres des romans de cet auteur et j'avoue que je les mélange un peu tous. C'est d'autant plus dommage que j'ai beaucoup aimé certains, comme stupeur et tremblements et biographie de la faim et détesté certains autres, comme acide sulfurique.

D'une manière générale, je n'aime pas ce style de roman, trop court, anémique. Moi il me faut du temps pour rentrer dans une histoire, pour cerner les personnages, j'aime les descriptions. Je suis donc toujours énormément frustrée de ce point de vue là avec Nothomb. 2 heures de lecture, et pouf un mois après j'ai oublié de quoi ça parlait scratch
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer


Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Ven 28 Aoû 2009 - 15:55

Un petit post pour signaler qu'Amélie Nothomb a sorti son dernier roman le 20 août. Il s'intitule Le voyage d'hiver et est paru chez Albin Michel.



Citation :
Il n'y a pas d'échec amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise


Nombre de messages : 5747
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Ven 28 Aoû 2009 - 15:58

Tiens, je l'ai vu hier au cours de l'enregistrement d'une émission sur Europe 1, je lui ai fait dédicacer un de mes romans préférés Stupeurs et tremblements. Super moment!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amélie NOTHOMB   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Amélie NOTHOMB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Nothomb, Amélie] Cosmétique de l'ennemi
» Amélie NOTHOMB
» [Nothomb, Amélie] Hygiène de l'assassin
» [Nothomb, Amélie] Biographie de la Faim
» ACIDE SULFURIQUE d'Amélie Nothomb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: