Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sir Alfred Hitchcock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 19 Oct 2009 - 21:01

clinchamps a écrit:
J'aime bien aussi Le procès Paradine avec Marlène Dietrich et Charles Laughton, les scènes de tribunal y sont excellentes.
Clinchamps, je crois que tu confonds avec un film de Billy Wilder (très bien lui aussi, au demeurant), Témoin à charge, avec Marlène Dietrich, et Charles Laughton. Je n'ai jamais vu Le Procès Paradine, mais pour avoir vu la pochette du DVD à la médiathèque, je suis à peu près sûre que c'est Gregory Peck qui joue dedans, et qu'il n'y a pas Marlène Dietrich dans la distribution. La femme qui est en photo sur l'affiche du film ne lui ressemble pas.

Edit : Après vérification, c'est Ann Todd qui joue le rôle de Mrs Paradine, et Charles Laughton celui du juge. Wink Les deux films reposent sur une structure assez semblable (d'ailleurs, Témoin à charge est une adaptation d'une nouvelle d'Agatha Christie, et les deux films sont en noir et blanc).

*

Pour le plaisir, la bande-annonce de La Mort aux trousses (North by Northwest) :



Et une bande-annonce du même film, refaite au goût du jour :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 19 Oct 2009 - 22:36

Je viens de voir Soupçons, et j'ai bien aimé, mais sans plus. J'ai encore en tête la tension présente dans Rebecca, avec la même Joan Fontaine, alors là, je trouvais le suspens moins présent...

Enfin, le film ( et mon petit passage sur wiki) m'a permis de découvrir que Joan Fontaine est toujours en vie, à Carmel en Californie, et qu'elle est la soeur d'Olivia de Haviland, toujours en vie elle aussi, mais parisienne. Que j'aimerai louer un petit studio dans son immeuble et la rencontrer. Ca serait chouette d'aller faire les courses au monop' pour elle...

J'ai préféré Joan Fontaine dans Rebecca également, je lui aurais plutôt donné l'oscar pour ce rôle là, plutôt que pour soupçons.
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 19 Oct 2009 - 22:53

Ben si vous voulez croiser Olivia, il suffit de se rendre à la messe de l'église américaine dans le 7e : elle y est très impliquée Wink

Sinon, les 2 soeurs ne se sont jamais appréciées et n'ont quasi plus de contact depuis des dizaines et des dizaines d'années...

Et pour en revenir à "Soupçon", cela reste un petit Hichcock selon moi: efficace mais oubliable


Dernière édition par Muezza le Lun 19 Oct 2009 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 19 Oct 2009 - 22:59

Merci Muezza! La prochaine fois que je suis à Paris un dimanche, je vais aller à cette messe ( c'est un culte catholique ou protestant ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 19 Oct 2009 - 23:09

Protestant j'imagineElle est multiconfessionnelle (merci internet). J'avoue n'y être jamais allée. Mais Olivia était encore en très bonne forme il y a 2-3 ans à une manifestation à laquelle mes parents étaient conviés par une amie américaine Wink


Dernière édition par Muezza le Lun 19 Oct 2009 - 23:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 19 Oct 2009 - 23:13

Muezza a écrit:
Il faut que tu te procures ce film
et que monsieur cat le regarde Twisted Evil
La première partie, je peux, la deuxième, ça m'étonnerait. Laughing

Par contre j'ai quand même enregistré Soupçons ce soir, je vais pouvoir le revoir. Dans mon esprit il n'étais pas si petit que ça, ce sera l'occasion de me rafraîchir les méninges. Very Happy En tout cas, je ne l'ai pas oublié, contrairement à d'autres. Mais c'est peut-être parce que je l'ai vu plus d'une fois. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 17:45

Oh, Lady Clare ! Mille mercis d'avoir ouvert ce topic que je vois très tardivement !!!

Les films du maître Hitch ont hanté mon adolescence, durant laquelle je dois avoir vu une grande partie des films (sinon tous) de sa période américaine... J'ai été très reconnaissante à la mythique émissions "Le cinéma de minuit" sur France 3 d'avoir diffusé l'année de mes 15 ans tout un cycle Hitchcock, dont je conserve préciseusement les vhs... Wink

Mes films préférés sont les suivants :


Rebecca, bien entendu ! Avec une merveilleuse et inquiétant Judith Anderson... (Film dans lequel j'ai découvert Laurence Olivier, et ça, je ne l'oublierai jamais Very Happy )


La Maison du Dr Edwards ou Spellbound, un film peu connu, et qui a pour thème l'amnésie et le recouvrement des souffrances refoulées par la psychanalyse et l'interprétation des rêves. Un film très intelligent, et avec deux acteurs que j'adore : Ingrid Bergman et Gregory Peck.


Il y a aussi Notorious (traduit par les Enchaïnés Rolling Eyes ), un film plutôt à part dans la filmo d'Hitchcock, avec comme trame une très belle histoire d'amour avec la sublime Ingrid Bergman et Cary Grant. C'est un film que je regarde très souvent (et dont je connais les dialogues par coeur... Razz )


Et il y a North by Northwest que j'aime beaucoup aussi, notamment pour la scène mythique où Cary Grant est poursuivi par un avion d'épandage. Magistral !

Et comment ne pas citer aussi Psychose (qui m'a donné un frousse bleue lorsque je l'ai vu la première fois), et La Corde ?
Pour ce dernier, et tout comme toi, Lady Clare, j'ai trouvé le film (ou plutôt ce huis-clos filmé) très pervers, mais éminement intelligent. Et surtout, il faut noter que le film a été tourné en très peu de prises. Les scènes du film ont été tournées sur la longueur, comme au théâtre, sans coupure. Une véritable performance et une magnifique interprétation de James Stewart ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 18:40

Merci de ton enthousiasme Clélie!
A propos de "La Corde", il repasse sur TCM (pour les chanceux qui ont cette chaîne) : le Mardi 27 Octobre 2009 - 20:40 - le Vendredi 30 Octobre 2009 - 15:05 - le Lundi 9 Novembre 2009 - 12:50 -
c'est vrai que l'histoire est terrifiante :
Citation :
Brandon et Philip, deux étudiants, étranglent de sang-froid leur camarade David, uniquement pour mettre en pratique la théorie de leur ancien professeur, selon laquelle les êtres supérieurs ont le droit de supprimer un être inférieur, de qui la société n'a rien à attendre.

Sur cette même chaîne:
-Le Crime était presque parfait (Dimanche 25 Octobre 2009 - 12:15 - Vendredi 6 Novembre 2009 - 11:45)
-L'inconnu du Nord express (Dimanche 25 Octobre 2009 - 10:35)
-Soupçons (Vendredi 23 Octobre 2009 - 00:10 - Jeudi 29 Octobre 2009 - 09:00 - Mardi 17 Novembre 2009 - 16:45)
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7348
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 19:14

"La corde" n'est pas mon film préféré d'Hitchcock. Très brillant, très pervers, mais un peu trop exercice de style à mon goût. Trop de virtuosité

Même chose pour "Vertigo", et pourtant il fut un temps où je regardais ces films en boucle lors de ma grande période Hitchcock...

Par contre je ne me lasse pas de "North by northwest" Cary Grant forme un couple mythique avec Eva Marie Saint, qui est l'actrice blonde d'Hitchcock que je préfère.

Et plus ça va et plus j'ai une affection particulière pour ses premiers films ("Les trente-neuf marches", "Jeune et innocent", "Une femme disparaît"...) j'aime beaucoup leur humour (ainsi que "The trouble with Harry" Smile)

Un film qui m'agace un peu est la deuxième version de "l'homme qui en savait trop", et pourtant j'idolâtre James Stewart. Mais Doris Day braillant à pleins poumons "whatever will be", j'ai un peu de mal...

Il existe un livre passionnant : "Hitchcock - Truffaut" chez Ramsay. François Truffaut a proposé à Hitchcock de répondre à un questionnaire portant sur ses films (élaboration et construction du scénario, problèmes de mise en scène...). Le tout illustré de photos splendides en noir et blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 21:11

Rosalinde a écrit:
Il existe un livre passionnant : "Hitchcock - Truffaut" chez Ramsay. François Truffaut a proposé à Hitchcock de répondre à un questionnaire portant sur ses films (élaboration et construction du scénario, problèmes de mise en scène...). Le tout illustré de photos splendides en noir et blanc.
Je rêve de me faire offrir ce bouquin pour Noël, Rosalinde ! Il paraît que s'il y a un livre qui doit être lu de tout cinéphile, c'est celui-là... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7348
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 22:04

J'espère que le père Noël va te gâter Popila !

On y apprend plein de choses...

Un petit extrait pour te mettre l'eau à la bouche en attendant : Hitchcock raconte à François Truffaut comment il a eu l'idée de l'avion dans "la mort aux trousses".

"J'ai voulu réagir contre un vieux cliché: l'homme qui s'est rendu dans un endroit où probablement il va être tué. Maintenant, qu'est-ce-qui se pratique habituellement ? Une nuit "noire" à un carrefour étroit de la ville. La victime attend, debout dans le halo d'un réverbère. Le pavé est encore mouillé par une pluie récente. Un gros plan d'un chat noir courant furtivement le long d'un mur. Le plan d'une fenêtre avec, à la dérobée, le visage de quelqu'un tirant le rideau pour regarder dehors. L'approche lente d'une limousine noire, etc... Je me suis demandé : quel serait le contraire de cette scène ? Une plaine déserte, en plein soleil, ni musique, ni chat noir, ni visage mystérieux derrière les fenêtres !"

Et un autre au sujet de "Notorious" en parlant du couple Ingrid Bergman - Claude Rains :

"C'était un bon couple, mais, dans les plans rapprochés, la différence de taille était si forte que, si on voulait les avoir tous les deux dans le cadre, il fallait monter Claude Rains sur des cales. A un certain moment, on les voyait tous deux arriver de loin, et comme ils se rapprochaient de nous à la faveur d'un panoramique, il était impossible de faire monter Claude Rains brusquement sur une cale. Il a donc fallu construire un espèce de faux plancher qui s'élevait progressivement !"

Toujours Notorious : avant le tournage, en 1944, Hichcock et Ben Hecht rencontrent un savant, le docteur Milliken, pour lui demander des renseignements afin que le scénario soit plausible.

"- Docteur Milliken, une bombe atomique, ce serait grand comment ?"
Il nous a regardés : Vous voulez vous faire arrêter, et vous voulez me faire arrêter aussi ?
Et pendant une heure, il nous a dit à quel point il était impossible de fabriquer une bombe atomique et il a conclu : Si on pouvait seulement contrôler l'hydrogène, ce serait déjà quelque chose.

Quand nous sommes partis, il pensait nous avoir convaincus, mais j'ai appris plus tard qu'après cette visite le FBI m'avait fait surveiller pendant trois mois."
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 22:14

Rosalinde, j'adore les anecdotes sur Notorious, tu me mets véritablement l'eau à la bouche, pour reprendre ta formule ! Razz

Ce qui me fait penser à un livre de recettes s'inspirant des films d'Alfred Hitchcock, La sauce était presque parfaite :


J'ai feuilleté ce livre chez des amis, et je l'ai trouvé très bien fait au niveau de la présentation, car il y a des photos des films pour illustrer les recettes, avec des explications.

Les auteurs de ce livre sont également à l'origine de Crèmes et Châtiments, un livre de recettes tirées des romans policiers d'Agatha Christie. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7348
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 22:19

Je ne connaissais pas ces deux livres, je vais savoir quoi demander au père Noël !!!
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 21 Oct 2009 - 22:43

Oui, ce sont des bonnes idées cadeaux (par contre, il faut éviter de les offrir aux personnes qui sont en train de faire un régime !) Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Jeu 22 Oct 2009 - 11:39

On en apprend des choses passionnantes dans la chambre d'Alfred, merci les filles!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7348
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Jeu 22 Oct 2009 - 18:35

Si ce cher Alfred pouvait voir toutes les femmes qui visitent sa chambre, il en serait tout émoustillé ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Ven 23 Oct 2009 - 10:29

@Rosalinde : merci pour ces belles anecdotes que je ne connaissais pas !
Notamment celles relatives à Notorious et à la taille de Claude Rains... Razz Acteur qui a d'ailleurs été cantoné à des rôles de méchants-nazis-psychopates durant quasiment toute sa carrière, alors qu'il était un homme tout à fait drôle et charmant. Very Happy
A noter que Notorious comporte la scène de baiser qui fut pendant longtemps le plus long baiser du cinéma ! Wink Le code Hays de censure étant plutôt virulent en 1946, le baiser est bien sûr entrecoupé de quelques phrases, mais ça reste très "osé" pour l'époque. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Ven 23 Oct 2009 - 10:52

Merci, Clélie, c'est en effet une des anecdotes les plus savoureuses de l'histoire du cinéma! Wink

Il y a quelques années, j'ai eu la chance d'assister à cette merveilleuse exposition au Centre Georges Pompidou : HITCHCOCK ET L'ART : coïncidences fatales...

Citation :
Hitchcock et l'art : coïncidences fatales
Exposition au Centre Pompidou (Paris), du 6 juin au 24 septembre 2001.
Déjà présentée au Musée des Beaux Arts de Montréal, du 16 novembre 2000 au 16 avril 2001.

"Pour la première fois, les réalisations d'un cinéaste, et plus d'un siècle de création artistique, sont placés au même niveau. Une lecture renouvelée du cinéma et des autres arts visuels est ainsi proposée au visiteur, qui établira lui-même les liens entre ces rencontres, ces juxtapositions, ces coïncidences, tout au long d'un parcours qui se veut spectacle et divertissement, tout autant que découverte et réflexion."
(in Dossier de presse)

200 oeuvres d'art du XIXème siècle à nos jours. 300 photos de tournage, affiches, storyboards
40 extraits de films.
Et 3 points de vue :
- savant et documentaire, contribution à une connaissance de l'oeuvre filmée.
- spectaculaire et onirique, retransposant des décors, des atmosphères, des obsessions.
- Interprétatif, montrant les influences, les inspirations, les héritages.

"En fait, Hitchcock est ici moins exposé que rêvé. Nous nous sommes laissés aller à la méthode de Robert Bresson, qui recommande dans ses Notes sur le cinématographe : "Rapprocher les choses qui n'ont encore jamais été rapprochées et ne semblaient pas être prédisposées de l'être." Nous nous sommes confiés aux intuitives constellations d'images qui s'imposaient à nous en revoyant ces films."
(Dominique Païni, commissaire de l'exposition)

Plus de 20 ans après la mort du cinéaste reconnu comme le plus grand maître du cinéma par les Américains (pas moins d'une dizaine de ses oeuvres composent le Top 100 de l'American Film Institute), on a imaginé des liens entre l'époque, l'art et la création cinématographique. Celui qui fait l'unanimité auprès des cinéastes, des critiques et du grand public a réussi la "parfaite formule artistique".
"Cette exposition se voudrait préfiguration du Musée du Cinéma dont Henri Langlois construisit les premières cimaises." (Dominique Païni, commissaire de l'exposition)
Henri Langlois, le père de la cinémathèque, est celui qui a remis la Légion d'Honneur à Sir Alfred Hitchcock.

Les photos n'étaient pas autorisées, mais voici le parcours de l'exposition :

Dans l'univers d'Hitchcock, la douche est un lieu mortel, les corneilles tuent et les moulin à vent tournent dans le sens contraire du vent.
L'exposition offre un spectacle qui conjugue cinéma , art visuel, musique, mise en scène et photographie pour faire vivre plus d'un siècle d'images." (in Dossier de presse)

-Fétichisme : un objet par films (le soutien gorge de Psycho, le verre de lait de Suspicion, le trousseau de clefs de Notorious), soutenu par les musique d'Herrmann.

-Apparitions : les caméos du cinéaste dans chacun des films, 32 extraits où la silhouette, le visage, l'ombre du maître plane sur la scène.

-Sir A.H. : illustration de la célébrité du cinéaste (photos, publications, objets promotionnels, honneurs) et de sa vie familiale.

-Origines : inspiration par le romantisme et le symbolisme, de l'Angleterre Victorienne à Edgar Allan Poe. On entre dans l'univers de Rebecca.

-Spectacles : Les 39 marches, L'homme qui en savait trop tous les spectacles vivants ont eu leur place dans les films d'Hitchcock : cirque, concert, magicien, salle de cinéma.

-Les thèmes : la femme, le désir et le double, les lieux d'inquiétude, terreurs, le monde du spectacle et le spectacle du monde; certains deviennent des salles à part entière, d'autres se mélangent à des thématiques plus larges.

-Le désir et le double : "On tue ce qu'on aime" disait le cinéaste en paraphrasant Wilde. Rien ne sépare l'amour de la mort (La mort aux trousses, le crime était presque parfait, Topaz).

-Idoles : la femme hitchcockienne, c'est une blonde glaciale qui devient ardente. Grace Kelly entrant dans une pièce et embrassant James Stewart dans Fenêtre sur cour. Enigmatique.

-Inquiétudes : ce sont des maisons pleines d'ombres, des forêts noires, une architecture monumentale l'imagerie d'un romantisme noir, d'un symbolisme idéologique.

-Onirisme : le plus flagrant exemple est La Maison du Dr Edwards, mélange de Freud et de Dali. Toute cette partie est consacrée à un rêve, la collaboration entre Dali et le réalisateur.

-Terreurs : le décor évoque une chambre de Motel. Un poste de TV d'époque passe en boucle la scène du meurtre sous la douche. Psychose à l'étage.

-Formes, rythmes, figures : Hitchcock inventa la peur. Mais il y avait aussi l'Artiste (dixit Godard) qui intégra la géométrie, le labyrinthe et l'architecture dans sa perfection visuelle.

-Birds : les Oiseaux hantent le fantastique, le surréalisme, et concluent l'exposition.

On "passait" d'un décor de film à l'autre, avec des fonds visuels et sonores qui accompagnaient l'expo, il y avait aussi des objets "cultes", comme le sac à main jaune canari de Marnie...

Voici ce que disait la présentation du site du musée (notez les références lambtoniennes):

Citation :
La manifestation comporte environ deux cents oeuvres : peintures, gravures, dessins, livres et affiches, "story-boards", maquettes de décors, dessins de costumes, ainsi qu'une quarantaine d'extraits de films.
Depuis une trentaine d'années l'oeuvre d'Alfred Hitchcock fascine un nombre croissant d'intellectuels. Ses films, tout en demeurant des divertissements que l'on ne peut entamer, se sont imposés comme les résutats d'une conception du cinéma élargie aux autres arts et aux mystères de l'âme.
Le parcours se veut une lecture articulée selon trois points de vue :
- le premier, documentaire, contribue à une connaissance de l'oeuvre filmé, à partir d'archives.
- le second, plus scénographique, restitue l'atmosphère interne des films et fait comprendre le caractère savant de leur mise en scène et les expériences auxquelles le cinéaste soumettait la vision et l'imagination.
- le troisième point de vue propose des hypothèses d'influence, d'inspiration, d'héritage. Alfred Hitchcock était un amateur de Georges Rouault, Milton Avery, Walter Sickert, Raoul Dufy, Maurice de Vlaminck. La collaboration entre Salvador Dali et le cinéaste fait d'ailleurs l'objet d'une étude particulière.
Lecteur d'Edgar Poë, d'Oscar Wilde, de Chesterton, le réalisateur de "Rebecca" et de "Vertigo" a souvent utilisé des portraits peints en leur conférant une place centrale hypnotique, voire terrifiante.
De nombreux artistes contemporains ont trouvé chez lui des motifs, dont la postérité l'aurait sans doute étonné.
Son oeuvre connaît une pemanente actualité et son influence s'est étendue aux arts de la scène du XXe siècle, de Bob Wilson à Robert Lepage.
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Ven 23 Oct 2009 - 11:30

Quelle magnifique expo ce doit être, Lady Clare !
Je regrette de ne pas vivre à Paris ou près de Paris pour bénéficier de si beaux évènements ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Ven 23 Oct 2009 - 11:35

C'est vrai qu'on est gâtés! Wink

La Cinémathèque Française annonce une nouvelle exposition sur le thème Brune/ Blonde en janvier 2010, voici l'affiche qui a été choisie (pour le moment) :
Image hébergée par servimg.com

et voici le descriptif que j'ai trouvé

Citation :
Substance mystérieuse aux infinies variations, la chevelure est à la source d’innombrables créations plastiques, littéraires et cinématographiques. Elle est l’actrice d’histoires immémoriales et le symbole privilégié des métamorphoses féminines. L’inspiration des artistes s’y est projetée depuis toujours, par l’entremise de figures mythologiques ou religieuses, qui demeurent d’inépuisables prétextes à travailler et magnifier la matière capillaire.
Les cinéastes, grands pourvoyeurs d’imaginaire, façonnent les actrices, et inventent des styles qui guideront la mode de générations entières. Réinventée à chaque époque par le cinéma, la chevelure des femmes est une interface troublante entre ce qui vient de la vie (moeurs, modes) et du monde de l’art.
L’exposition donnera à penser l’histoire du septième art dans ses interactions avec d’autres pratiques artistiques. Les questionnements purement cinématographiques croiseront des réflexions historiques et révèleront des filiations esthétiques inattendues. Elle rassemblera des peintures, quelques sculptures, des photographies, objets et documents ainsi que de nombreux audiovisuels.


J'espère qu'à travers cette nouvelle expo la Cinémathèque rendra un nouvel hommage à Hitchcock, en tout cas, je guette de nouvelles infos à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Dim 8 Nov 2009 - 19:43

Piqure de rappel! Razz
demain sur ARTE 20h40 :

Sabotage

Citation :
Réalisé par : Alfred Hitchcock

Acteurs : Oscar Homolka (Verloc), Sylvia Sydney (Sylvia Verloc), John Loder (Ted), Desmond Tester (le frère de Sylvia), Joyce Barbour (Renée)

A Londres. L'épouse de Verloc, un propriétaire de cinéma qui dissimule derrière cette entreprise culturelle ses activités de terroriste, est assise à sa caisse. Soudain, une panne de courant interrompt la séance et prive la ville de lumière. Du sable, découvert dans les installations électriques, convainc la police qu'il s'agit d'un sabotage. Scotland Yard suspecte Verloc. Afin de prouver sa culpabilité, la vénérable institution charge Ted, qui prend pour l'occasion l'identité d'un commis d'épicerie, de mener une enquête. Il se lie d'amitié avec Sylvia. Verloc, sentant les mailles du filet se resserrer, confie un paquet contenant une bombe au jeune frère de sa femme...

Notre avis : Une adaptation de Joseph Conrad, trop académique pour certains, quasi géniale pour d'autres. Suspense assuré en tout cas !

et aussi....Jeudi 12 novembre 2009 à 20h45 Les Trentes neuf marches
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer


Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mar 10 Nov 2009 - 12:02

J'ai vu hier Junon and the Paycock (Junon et le paon), premier film non muet d'Alfred H., sorti en 1930.



Citation :
À Dublin, pendant la guerre qui oppose
l'Irlande à l'Angleterre, un couple tente de survivre malgré les
privations et la misère. La promesse d'un héritage annonce des jours
meilleurs pour l'homme et son épouse, mais le destin continuera de
s'acharner sur eux...

On ne peut plus différent du seul Hitchcock que j'avais vu jusque là (Fenêtre sur cour), ce film à la fois drôle, tragique et piquant, m'a fait songer à ceux de Charlie Chaplin.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mar 10 Nov 2009 - 23:19

merci Cecilou!! Je ne connaissais pas du tout ce film! rendeer
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer


Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Mer 11 Nov 2009 - 7:15

Mais de rien !

J'ai Une femme disparaît sur mes étagères et vos commentaires m'ont donné envie, il va falloir que j'inaugure le DVD...
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Lun 16 Nov 2009 - 17:50

Une femme disparaît est effectivement un très beau film.

Et je ne connaissais pas non plus Junon & the paycock... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sir Alfred Hitchcock   Aujourd'hui à 23:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Sir Alfred Hitchcock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi et comment Alfred Dunhill a-t-il inventé le sablage en 1918 ?
» [Jarry, Alfred] Ubu roi
» [Musset, Alfred (de)] On ne badine pas avec l'amour
» Alfred J Kwak
» Almanach pour la jeunesse / Alfred Mame et fils éditeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: