Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nicholas Evans

Aller en bas 
AuteurMessage
Blue
British countryside addict
Blue

Nombre de messages : 804
Age : 38
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Nicholas Evans   Mar 13 Oct 2009 - 15:13

J'ai beau chercher, je ne trouve pas de topic concernant cet auteur que j'aime quand même beaucoup alors je me lance... Pardonnez moi mon manque de facilité à critiquer… A part dire « j’ai adoré », je manque souvent d’arguments mais je vais faire de mon mieux…

Dès l'enfance, Nicholas Evans se passionne pour l'équitation, les westerns et les livres de Jack London. Étudiant en droit à Oxford, il découvre le théâtre puis s'oriente vers le journalisme : d'abord employé dans un journal de Newcastle, il devient grand reporter à Londres, comme spécialiste de l'Amérique et du Moyen-Orient. En 1980, il se tourne vers la production, entre à la télévision britannique et reçoit de nombreux prix pour ses films et ses séries. Lors d'un séjour dans le sud-ouest de l'Angleterre, un maréchal-ferrant lui raconte l'histoire des 'horse whisperers', ces hommes qui parlent à l'oreille des chevaux pour les calmer. Nick Evans décide aussitôt d'en faire un livre, 'L' homme qui murmurait à l'oreille des chevaux'. Publié en 1995, ce roman enchantera des millions de lecteurs dans le monde, dont Robert Redford lui-même, qui le portera à l'écran. Nicholas Evans, qui vit actuellement à Londres avec son épouse et ses deux enfants, se consacre entièrement à l'écriture.

Ce que j'aime chez cet auteur est qu'il nous plonge à chaque fois dans le Montana avec sa nature vierge et sauvage. Ses descriptions de paysages grandioses nous font vivre une véritable évasion et une grande bouffée de voyage... J'aime également ses personnages profonds et les relations humaines mises en scène. Il y a également toujours une très belle histoire d'amour qui se finit parfois bien, parfois mal... Ce n'est jamais simple comme dans la vraie vie... Mais souvent intense et passionné ! Beaucoup de descriptions qui nous mettent dans l’ambiance, de la nature, des Hommes, de l’amour et une fin palpitante…

L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
4ième de couverture :
Comment réagira Annie Graves, vedette de la presse new-yorkaise, lorsque Grace, sa fille unique de 13 ans et son pur-sang, Pilgrim, seront fauchés par un quarante tonnes sur une route verglacée ? Elle sera profondément bouleversée, et elle comprendra très vite que, pour sauver Grace, il faut empêcher le sacrifice de l'animal mutilé.
Alors, délaissant tout, elle va partir à la rencontre d'un homme qui possède un don mystérieux. C'est là-bas, dans la splendeur du Montana, que vit Tom Booker, le " chuchoteur ", celui qui comprend si bien les chevaux et si peu ses propres sentiments. Ce livre, vous ne l'oublierez jamais. Vous y découvrirez le secret des mots qui guérissent, des passions qui transfigurent les vies et toute la magie d'un roman, best-seller mondial, que Robert Redford a passionnément voulu porter à l'écran.
Mon avis
Malheureusement, j’ai vu le film avant de lire le livre donc mon avis est un peu faussé… Lu il y a longtemps également, j’ai un peu oublié mes impressions qui ne devaient pas être transcendantes du coup… Mais j’ai quand même un bon souvenir de mon voyage littéraire dans le Montana… J’ai également un très bon souvenir de la qualité d’écriture donc un bon souvenir mais sans plus… Par contre, j’ai un très bon souvenir de l’autobiographie du « vrai » homme qui murmurait à l’oreille des chevaux mais, ça, c’est une autre histoire…

Le Cercle des loups
4ième de couverture :
Hope, petite ville du Montana, est en ébullition. Un loup a dévoré un chien, celui de la fille de Buck Calder, une des personnalités les plus en vue de la localité. La vieille querelle qui oppose les éleveurs, qui se sentent menacés, et les défenseurs des loups, est à son paroxysme. C'est à ce moment qu'arrive Helen Ross, jeune zoologiste de 29 ans, chargée par le service de protection des loups de capturer les animaux pour les munir de colliers émetteurs. Les éleveurs, avec à leur tête Buck Calder, s'opposent à cette mission, sabotent le travail d'Helen et n'hésitent pas à abattre les loups. Helen trouvera en Luke Calder, le fils de Buck, un précieux allié, mais elle devra affronter la haine d'une communauté prête à tout pour chasser les loups de ses terres.
Mon avis
Un sujet qui me passionne vu mon intérêt pour les grands prédateurs et mon avis négatif concernant leurs détracteurs… Toujours ce voyage formidable au Montana avec cette fois-ci, une jeune femme, trentenaire, célibataire mise en avant et jetée dans la fosse aux lions. Vu le sujet, je me suis énervée plus d’une fois face aux idées et actes des éleveurs donc cette lecture n’était pas de tout repos mais j’ai beaucoup aimé.

Au cœur des flammes
4ième de couverture :
Connor Ford est parachutiste du feu. Un jour, alors qu'il intervient dans les montagnes du Montana que ravage un monstrueux incendie, il photographie sur le vif un splendide orignal dont les bois s'embrasent comme un arbre. En développant le cliché, il s'aperçoit que l'animal le regardre étrangement. Connor y voit un terrible présage : l'accident qui rendra bientôt aveugle Ed Thullis, son ami de toujours. Mais le pire est à venir. Depuis que la cécité d'Ed est avérée, le coeur de Connor est en cendres, partagé entre son amour impossible pour Julia, la fiancée d'Ed, et son amitié fidèle. Connor s'enfuit. La bête en flamme a scellé à tout jamais le destin de ces trois êtres ; elle va rattraper Connor, même au bout du monde
Mon avis
Mon livre préféré d’Evans et, d’ailleurs, un de mes livres préférés que j’ai déjà lu plusieurs fois… Toujours ce Montana… Mais aussi des personnages très attachants avec un amour impossible à vivre et un destin qui s’acharne sur les protagonistes. Une histoire intense en émotion ! Les années qui passent… Les guerres traversées en Bosnie, en Afrique… Encore de l’émotion… des larmes…
Je ne peux en dire plus mais je vous le conseille vivement ! Certains disent que l’histoire est banale et prévisible mais moi, je passe à chaque fois un très très bon moment d’émotions et de voyage… Les goûts et les couleurs…

La ligne de partage
4ième de couverture :
C'est donc dans le Montana qu'aura pris fin la cavale d'Abbie Cooper.
C'est là, en effet, que le corps de la jeune fille, recherchée pour meurtre et actes d'éco-terrorisme, a été retrouvé, prisonnier des glaces d'un lac gelé. Bien que les circonstances de sa mort demeurent obscures, pour Sarah, sa mère, le responsable est tout désigné : c'est Ben, son mari. C'est lui qui a, par ses actes impardonnables, précipité la décomposition de leur famille et la dérive incontrôlable de leur fille.
Mon avis
Malheureusement, je ne devais pas être dans l’humeur lorsque je l’ai commencé car j’ai arrêté au bout de quelques dizaines de pages… Le sujet m’attirait moins également… Si quelqu’un l’a lu et me le conseille alors je m’y replongerai mais j’ai dû mal à commencer un livre par la mort sachant que je me languis d’amour et d'histoires qui finnissent bien…
Revenir en haut Aller en bas
http://helenemalric.blogspot.be/
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Nicholas Evans   Mar 13 Oct 2009 - 23:02

Merci d'avoir ouvert ce sujet, Blue! cheers Toi qui aimes la nature et les animaux, je comprends que tu apprécies cet auteur. Very Happy

De Nicholas Evans, je n'ai lu que The Loop (Le cercle des loups), lu en anglais et tellement apprécié que j'en ai ensuite acheté la version française pour le faire découvrir à mon mari et à ma fille qui l'ont également beaucoup aimé. Une jolie histoire au mécanisme bien huilé, agrémentée d'une bonne touche de romance, sans doute pas extrêmement originale mais qui fonctionne tout de même très bien. Sujet et décor incitent à l'évasion, comme tu l'as très bien souligné. Je me souviens particulièrement de la manière dont Evans parvient à intégrer les loups comme des personnages à part entière, il me semble d'ailleurs avoir déjà recommandé ce livre aux amoureux de la gente en question. Very Happy

Quant à L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, je n'ai vu que le film, que j'ai aimé également, même si je ne me souviens plus des merveilleux paysages que des détails de l'histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cléopatre
gypsy acid cat
cléopatre

Nombre de messages : 7664
Age : 25
Localisation : Behind the doors of perception
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Nicholas Evans   Mer 26 Déc 2018 - 14:06

Je découvre le topic, et j'ai l'impression qu'on a beaucoup de Montana et d'histoires d'amour impossible quand même par ici... lol!

Bon je suis venue parce que j'ai lu L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux. Je dois dire que je suis une grande fan du film et du coup je fus déçue par le livre. Enfin, pas exactement. Je suis déçue par la fin du livre (qui est différente de celle du film). Avant ça, nous avons des portraits très humains, et la fin, vient, pour moi, gâcher le tout. Elle n'est pas crédible, compte tenu de la personnalité des personnages.
Spoiler:
 
La fin du film, plus simple, plus réaliste, plus belle, est plus fidèle aux personnages.
On dirait qu'Evans avait abandonné son récit, puis on l'a forcé à finir, alors il a pondu ça pour se débarrasser.
Bon sinon le reste est pas mal, ce n'est pas forcément de la grande littérature, mais ça reste agréable à lire (enfin, non, la description des blessures du cheval sont, pour moi l'amoureuse des chevaux, insupportables à lire pale ).

Pour moi, le film est meilleur, plus poétique, et je vais m'en tenir à lui  J'ai très envie de le revoir, du coup bounce


Dernière édition par cléopatre le Mer 26 Déc 2018 - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/CarolineKrzys
clinchamps
Oshaberi Sensei
clinchamps

Nombre de messages : 54644
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Nicholas Evans   Mer 26 Déc 2018 - 15:15

Tout à fait d'accord, Cléopâtre, c'est un des exemples que je cite toujours d'un livre moyen (au mieux Laughing ) qui a donné un très bon film ! Very Happy L'autre exemple étant "les routes de Madison" ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cléopatre
gypsy acid cat
cléopatre

Nombre de messages : 7664
Age : 25
Localisation : Behind the doors of perception
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Nicholas Evans   Mer 26 Déc 2018 - 15:49

clinchamps a écrit:
Tout à fait d'accord, Cléopâtre, c'est un des exemples que je cite toujours d'un livre moyen (au mieux Laughing ) qui a donné un très bon film ! Very Happy L'autre exemple étant "les routes de Madison" ! Very Happy

Oui tout à fait! Perso je mettrais aussi dans la liste Dracula -> Dracula de Coppola, mais je connais pas mal de gens qui sont pas fans de ce film Laughing
Je n'ai pas lu sur la route de Madison, mais je crois comprendre que tu ne me le conseilles pas lol!
C'est marrant ce parallèle, 2 acteurs qui transcendent un livre qui n'a rien d'extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/CarolineKrzys
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
Juliette2a

Nombre de messages : 16727
Age : 22
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Nicholas Evans   Mer 26 Déc 2018 - 18:49

Merci pour ton avis, Cléo ! Tu me donnes envie de revoir le film également
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicholas Evans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicholas Evans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harrison, Stuart] Le Festin De L'Orque
» LES BLESSURES INVISIBLES de Nicholas Evans
» Nicholas EVANS (Royaume-Uni)
» Livre - "Sherlock Holmes et le fantôme de l'opéra" de Nicholas Meyer
» [Evans, Pénélope] La locataire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: