Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Jeu 1 Oct 2009 - 18:20

J'espère que vous me pardonnerez ce titre un peu nébuleux mais j'ai trouvé ce clin d'oeil au monde du spectacle approprié pour un forum comme le nôtre, alors que je voudrais parler d'un sujet d'histoire récente dont je suis toujours les conséquences avec intérêt. La doctrine Sinatra, c'est ainsi qu'un conseiller de Gorbatchev appela la fin de l'emprise soviétique sur les pays de l'Est.

C'est à la lecture de l'article dont je vous mets le lien ici que j'ai pensé vous demander si vous aviez été marqués tout comme moi par la chute du mur de Berlin.

Je sais, une partie d'entre vous n'étaient même pas nés Very Happy , d'autres étaient encore très jeunes, mais je me dis que j'avais 6 ans lors de l'assassinat de Kennedy et que pourtant je m'en souviens presque comme si c'était hier donc pourquoi ne pas aborder un événement datant de 1989 ici. Je pense que je vais suivre avec intérêt les rétrospectives qui ne manqueront pas de fleurir à l'occasion du vingtième anniversaire de cet automne si spécial, je me demandais si parmi vous certains seraient aussi dans ce cas.

J'ai vécu cette période dans une ambiance particulière parce que la jeune fille au pair qui vivait avec nous à l'époque était allemande et que nous avons donc longuement suivi et commenté l'enchaînement extraordinaire des événements qui se déroulaient devant nos yeux ébahis. Comme le dit si bien l'article,
Citation :
Tout est allé si vite. Ceux qui ont vécu cette époque ont été grisés par la vitesse des événements. Ils en sont sortis sidérés, hébétés, lâchés dans un monde dans lequel s’étaient effacés d’un seul coup tous les repères anciens.


Ce que je trouve le plus merveilleux, c'est que des gens ont pu prendre en main leur destin et lui ont donné un cours nouveau sans effusion de sang et de manière presque festive.
Citation :
Tout semble s’être passé comme par enchantement. Sans violence. Au milieu d’une fête qui, avec celle de la Libération, aura été sans doute la plus belle qui s’est donnée dans le XXe siècle européen. Qui l’eût cru?
Encore aujourd'hui, j'en ai les larmes aux yeux.

Alors bien sûr, la suite n'a pas été toujours rose, et les régimes qui ont succédé au communisme n'ont pas tous été à la hauteur, loin s'en faut.

Citation :
La chute du mur de Berlin aura été une libération, une fête, un immense bonheur partagé. Mais, dans le même temps, elle aura été aussi un lever de rideau sur un monde confus, erratique, incertain, inquiétant, dont nul ne semble posséder la clé. Avec la fin du communisme, les anglophones se sont mis à parler de «globalisation», les francophones de «mondialisation», les uns et les autres exprimant le même sentiment de vivre non la fin de l’histoire, mais la réclusion dans une histoire commune où s’aiguise la concurrence aveugle de tous contre tous.
Au moment même où elle a retrouvé sa moitié orientale, l’Europe occidentale s’est découverte subitement vulnérable. La relation transatlantique qui la relie au Nouveau Monde a perdu de son évidence avec la disparition du péril communiste. Et la longue suite des guerres balkaniques a mis à rude épreuve ses valeurs et ses rêves d’union continentale.


Mais en attendant, un beau rêve s'est réalisé et à changé la face d'un pays par lequel je me sens presque aussi concerné que la France et dont j'ai suivi depuis l'évolution de près depuis. J'y ai d'ailleurs toujours plaisir à voyager. J'ai entre autres le projet de revisiter un jour Berlin, mais cette fois-ci en compagnie de notre ancienne jeune fille au pair, avec laquelle nous avons toujours gardé des contacts. Very Happy


P.S. : j'espère bien sûr que vous aurez envie de vous exprimer sur le sujet. Puis-je vous demander cependant d'éviter de "politiser" vos propos, afin que le sujet ne tourne pas à l'aigre. Merci d'avance.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Jeu 1 Oct 2009 - 23:25

Citation :
j'ai pensé vous demander si vous aviez été marqués tout comme moi par la chute du mur de Berlin.
Heuuuuuuu ... non, je ne m'en souviens pas du tout Embarassed
J'allais dire que c'est parce que j'étais trop jeune, mais après réflexion, je me souviens d'un tas de trucs datant de cette année là (et même des années précédentes). [mode 3615 my life] Je me rappelle qu'après la naissance de mon frérot (fin aout 89), on est allé squatter quelque temps chez ma tante car on était entre deux déménagements, et notre nouvelle maison n'était pas tout à fait terminée. Il est fort possible qu'au moment de la chute du mur, nous étions encore chez elle, et elle n'avait pas de télé. Et comme à 5 ans, je n'écoutais pas la radio d'une oreille très attentive, et je ne lisais pas les journaux, l'événement m'est complètement passé au dessus de la tête rendeer
(vi, c'est très intéressant ce que je raconte Laughing )

L'histoire contemporaine n'étant pas du tout ma tasse de thé, je ne connais ces événements que de manière très succincte . C'est peut être l'occasion pour moi de me culturer un peu ^^

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46665
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Jeu 1 Oct 2009 - 23:42

Je me souviens très bien de cet évènement, Cat. Dans mon village, il y avait une sorte de colloque littéraire donné en l'honneur de Roger Martin du Gard (dont le château est ici) et Roland Dumas devait venir y parler, et naturellement, étant ministre des Affaires Etrangères, il a eu autre chose à faire, il n'est pas venu. Nous avons beaucoup plus parlé de la chute du mur, je me souviens d'un sentiment joyeux et festif, un peu comme un Noël avant l'heure. Ce que je n'oublierai pas c'est Rostropovitch jouant du violoncelle devant le mur, lui qui était un artiste de classe internationale et qui ne pouvait rentrer chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Jeu 1 Oct 2009 - 23:57

Bon j'avoue honteusement que la première chose à laquelle je pense quand on parle du mur de Berlin, c'est David Hasselhoff avec sa veste en cuir électrique qui clignote Laughing
Vous voyez pas de quoi je parle, mais si voyons :



Bon cat, tu nous as mis en avertissement de ne pas politiser le propos, alors je ne politise pas le propos Embarassed

La 2ème, c'est mon cours de français de 5ème où notre prof nous demande si on a bien conscience qu'on vient de vivre un événement historique, et où une seule élève a su dire "la chute du mur de Berlin" (je précise, c'était pas moi Razz ).

Voilà, tout cela est encore excessivement intéressant mais oui, même plus âgée que mimidd, l'événement m'est quand même sacrément passé au dessus de la tête (même si je me rappelle quand même bien des images de personnes grimpées sur le mur et l'attaquant à coup de pioche).
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6274
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Ven 2 Oct 2009 - 0:22

J'ai gardé un souvenir très vif de cet évènement, sans doute parce que je venais de lire toute une série de John le Carré qui décrivaient fort bien le contexte de la guerre froide, que je m'étais intéressée au partage de l'Allemagne et à ses conséquences après la fin de la IIème Guerre Mondiale qu'on venait d'étudier en histoire, et que les émotions collectives ont tendance à me marquer fortement. Et il se dégageait une telle énergie de ces images...
Sans comparer les deux évènement en eux-même, je me rappelle avoir trouvé cela tellement plus marquant et plus authentique que les commémorations du bicentenaire de la Révolution Française dont on nous a rebattu les oreilles et le reste tout au long de cette année-là.
Revenir en haut Aller en bas
gwenadu
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 99
Age : 60
Localisation : au bout du monde
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Ven 2 Oct 2009 - 9:10

Moi aussi je m'en souviens très bien, age oblige tongue , mais j'avais autant de craintes que de soulagement.

Mon meilleur ami d'enfance était en garnison à Berlin à cette époque (Berlin Ouest dans le secteur français, il y avait aussi un secteur américain et un autre britannique), il y a passé en tout 8 ans (deux périodes de 4 ans).

Malgré ses invitations, je n'ai jamais pu me décider à aller le voir, le récit des lourdeurs administratives, des contrôles, de la traversée de l'Allemagne de L'Est en train blindé et rideaux tirés, ce confinement et cette pression m'otaient tout plaisir au voyage.
Le sentiment d'avoir à vivre dans une enclave m'oppressait jusqu'au malaise.
Et puis la vie à la caserne ne m'attirait pas vraiment non plus Laughing

Quand le mur est tombé j'étais bien sur contente pour les allemands de l'Est enfin libres de circuler, mais aussi amère pour tant de familles brisées, non seulement à cause des deuils mais aussi des séparations parce que si la démolition de ce mur a été rapide, sa construction l'a été encore plus, provoquant la séparation de femmes, maris, enfants, parents, du jour au lendemain.

28 ans sans voir grandir ses enfants, vieillir ses parents, c'est horrible.

édit :
J'ai visité en mai dernier le Mémorial de Caen, et un bout du mur y est exposé (j'ai d'ailleurs trouvé très intéressante la présentation de la guerre froide, des origines à nos jours, comment a été vécue toute cette période de chaque côté des deux blocs).
Ce pan de béton représente toujours pour moi la souffrance et l'oppression, tant d'années après ce sont toujours ces sentiments qui dominent.


Dernière édition par gwenadu le Ven 2 Oct 2009 - 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Ven 2 Oct 2009 - 10:51

Moi je me souviens vaguement d'avoir vu des gens qui cassaient un mur à la télé sans vraiment comprendre pourquoi, il faut dire que j'étais un peu jeune pour saisir ce qui se passait à l'époque rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Liewen
Stubborn creature


Nombre de messages : 2658
Age : 36
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 21:25

Tout d'abord merci pour l'article qui était très intéressant Smile


Je me souviens très bien de l'année 1989 et de la chute du mur de Berlin.


J'étais toute petite à l'époque (9 ans), mais déjà j'étais passionnée d'histoire, du genre à truster tous les albums La Vie privée des hommes quand on allait à la bibliothèque ou à me farcir des BD historiques genre Les 7 vies de l'épervier, même si je ne comprenais pas tout. Comme j'étais encore très jeune, pour moi l'Histoire avait une dimension quasi mythologique, c'était tout plein d'histoires avec des Gentils et des Méchants, même que le plus chouette, c'était que c'était vrai !
En plus, de temps en temps lors de la diffusion d'un téléfilm historique j'avais exceptionnellement le droit de le regarder et donc de me "coucher tard comme les grands". D'autant plus de raisons d'aimer l'histoire Laughing


Et puis tout à coup, le mur est tombé et on ne parlait plus que de ça, partout.
Je ne savais pas très bien ce que c'était, ce fameux "bloc de l'Est" ou encore ce "rideau de fer" dont on parlait souvent à la télé. Mais j'avais grandi en regardant beaucoup de téléfilms (petite j'étais tout le temps malade et manquait beaucoup l'école, donc je lisais énormément et regardais beaucoup la télé), et notamment un paquet de fictions "contemporaines", et à l'époque et dans la perception que j'en avais, les gentils étaient inexorablement les Américains, qui combattaient les méchants Soviétiques Rolling Eyes
J'avais d'ailleurs vu un paquet de fictions sur des gens qui essayaient de "passer à l'ouest", à l'époque il y en avait tout un tas, je me souviens tout particulièrement d'un téléfilm Disney sur une famille qui fuyait la RDA en montgolfière, de celui sur Nadia Comaneci, et d'un autre avec Tony Danza (mais peut-être celui-ci est-il un peu plus récent scratch).
Je savais donc qu'il y avait en Allemagne un mur qui empêchait les gens de fuir les "méchants". Même que, mon papa était un héros ! Je ne sais plus à quelle occasion un jour il raconta à des amis sa visite à Berlin dans les années 70, alors qu'il était en lycée militaire, et la journée qu'il avait passée à Berlin Est. J'étais très jeune et j'avais compris que mon papa avait sauté par dessus le mur pour y aller et pour en revenir ! Il était vraiment trop fort !! Laughing Ce n'est que des années plus tard que j'ai compris qu'il s'agissait juste d'une excursion hyper encadrée, du genre qui existait à l'époque.



Je ne politise pas, j'essaie juste d'expliquer comment ma tête de gamine fonctionnait : j'avais compris que grosso modo il y avait deux "camps", celui des Etats-Unis "les gentils" et celui de l'URSS "les méchants". J'en ai parlé plus tard à d'autres personnes de mon âge, et à peu de choses près nous avions la même perception du monde.
Alors que c'est marrant, mais mes frères et soeurs, tous plus jeunes mais pas beaucoup plus (tous nés entre 83 et 90), n'ont pas du tout grandi avec les mêmes perceptions mentales... Comme quoi ça a changé vite, très vite après la chute du mur !


Comme l'a dit Muezza, le mur est tombé alors qu'on venait de s'enquiller les festivités du bicentenaire de la Révolution... J'avais adoré y participer d'ailleurs, en classe on faisait tout plein d'activités particulièrement ludiques. Bref, l'histoire c'était fun. lol!
Mais lorsque le mur est tombé, même si j'étais bien trop jeune pour tout comprendre, j'ai senti que quelque chose de très important, d'"historique" s'était passé. Quelque chose que j'avais vécu "en vrai". Et ça a été le déclic, le moment où tout à coup, j'ai perçu, même très diffusément, ce qu'était réellement l'Histoire.


Alors c'est bête à dire, mais pour moi, la chute du mur de Berlin c'est LE moment qui m'a donné le goût de l'histoire contemporaine, pour ne pas dire de l'histoire immédiate (je ne vais pas revenir sur le débat rerererebattu de savoir s'il existe ou pas une histoire du présent, mais pour tous ceux que ça intéresse je conseille le passionnant livre de Soulet, l'Histoire immédiate, un Que sais-je ? qui se lit vite).
Moi qui vivais en permanence sur une autre planète, où je cotoyais les révolutionnaires, Jeanne d'Arc, Louis XIV, ... tout à coup j'ai aterri et je me suis mise à regarder de plus près ce qui se passait autour de moi, et surtout tous ces drôles d'évènements qu'on était en train de vivre.


Désolée d'avoir été si longue, mais je devais bien à la petite Liewen de 9 ans qui sommeille au fond de moi lol! de revenir aussi longuement sur l'épisode extérieur à ma petite-vie-de-moi-même qui m'a le plus durablement marquée, et ce beaucoup plus que le 11 septembre par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 21:33

Je ne me souviens de rien, j'avais 4 ans et cette année là, la fête de l'école m'a beaucoup plus marquée, j'ai dansé sur Tenue de soirée! lol!

Je sais que j'avais été marquée par la mort de Tshaochesku (?) parce que selon ma mere, j'arrêtai pas de dire qu'il était méchant et mort. Mais je ne sais pas de quand ça date...

Mon premier souvenir de gros truc historique, c'est la premiere guerre du golfe, 2 ans plus tard, j'avais assez peur que la guerre vienne en France mais on me disait que non. longtemps j'ai cru que les pays européens avaient signé un accord pour ne plus faire la guerre...

En fait, les dessins animés du matin avaient été remplacé par des éditions spéciales avec carte des forces armées et tout le toutim. Assez loin de Candy...
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Fofo
The Girl in the Fireplace


Nombre de messages : 2582
Age : 24
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 21:47

toxicangel a écrit:
Bon j'avoue honteusement que la première chose à laquelle je pense quand on parle du mur de Berlin, c'est David Hasselhoff avec sa veste en cuir électrique qui clignote Laughing



Pour ma part, je ne peux pas me souvenir de la chute du murs vu que je n'étais pas né mais mes parents en parle beaucoup (pas plus tard qu'a midi d'ailleurs Razz ) donc je connais pas mal de truc dessus. Ton post est très intéressant Cat . Wink

Ce que vous dites les filles sur le fait que vous étiez petite etc., ça me fait pensé aux 11 septembre. Contrairement à toi Liewen, ça m'a énormément marqué, peut-être parce que j'étais très jeunes et que c'est la première fois que je regardais le JT à la télé et que j'étais au tableau quand le surveillant l'a annoncé. Mais bon, je suis un peu HS et comme je n'étais pas né en 89, je sors. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.goodreads.com/faustine2
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 21:55

Non, ne sors pas, Fofo. J'ai pensé en créant ce sujet que nous en viendrions peut-être au 11 septembre, l'événement qui a tellement marqué que chacun se souvient en principe exactement des circonstances dans lesquelles il a appris la nouvelle.

Mais j'avoue que les implications de la chute du Mur m'ont plus m'ayant impressionnée de manière plus personnelle, j'en garde un souvenir plus "sentimental" que du 11 septembre.

Merci à tous pour vos commentaires. Je me doutais bien que ces événements n'avaient pas eu le même impact sur tout le monde, c'est très intéressant de lire vos divers vécus.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Fofo
The Girl in the Fireplace


Nombre de messages : 2582
Age : 24
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 22:23

Il y a souvent des documentaires/films sur la chute du murs sur arte. C'est un sujet qui reviens souvent. Je me souviens d'en avoir regardé un recemment mais je n'arrive plus à retrouver le nom. scratch
Mon frère qui est allé à Berlin il y a un mois m'a dit que voir les restes du mur était vraiment très impressionant, tout comme Checkpoint Charlie. C'est la seule chose qui me donne envie d'aller à Berlin en fait.

Mes parents (j'arrive jamais à comprendre pourquoi ils en parlent autant... peut-être parce que ça les a marqué. Razz ) disent souvent que jamais ils auraient pensé que l'Allemagne serait reunifié et que le bloc sovietiques tomberait. Alors, que pour moi, imaginer l'Allemagne coupé en 2, j'ai du mal à me l'imaginer. Quand on parle de l'Allemagne, je pense Merkel et pas Est/Ouest. Laughing

En fait, ça me fait un peu pensé à la séparation coreé du Nord/corée du Sud. scratch

Mon post ne sert pas à grand chose mais comme c'est un sujet qui m'intéresse, je poste. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.goodreads.com/faustine2
chamcham
Extensive reading


Nombre de messages : 232
Age : 37
Localisation : Bonn
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 22:26

Merci pour ce post très intéressant Cat!
Je trouve super aussi que tu aies toujours des contacts avec ta jeune fille au pair allemande de l´époque!

Pour ma part, j´avais 10 ans, j´étais en 6ème et comme l´une de vous le disait La 2ème, notre prof nous demande si on a bien conscience qu'on vient de vivre un événement historique[i]

Bien sûr, nous n´avions conscience de rien du tout...

C´est plus tard, en allant vivre en Allemagne et en revoyant les reportages sur la chute du mur que j´ai ressenti des émotions très fortes en voyant "l´unification" des deux Allemagnes se faire dans une si grande joie et sérénité!

Je suis aussi très sensible à toute l´histoire récente allemande quand je vais à Berlin, ville que j´adore. Bien que les cicatrices ne se voient plus trop sur la ville (séparée en plein milieu quand même!), on sent encore le poids de l´histoire!

Une de mes copines me disait que l´Allemagne de l´Ouest offrait 100 Mark aux habitants de l´Est pour fêter le coup! Du coup, elle y était allée avec sa mère, comme beaucoup d´autres.
A l´époque, 100DM, c´était comme 200 euros maintenant, donc une belle somme...

D`ailleurs, hier, c´était jour férié (3 octobre) et plein de stands en ville pour fête la réunification!
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 22:51

J'avais 13 ans...
Je me souviens avoir assisté à la démolition en direct à la télévision chez ma tante. Nous étions tous devant le poste, avec les commentaires et les explications des plus âgés en direction des plus jeunes. Beaucoup d'émotion partagée...
Moi j'assistais à ça avec des yeux émerveillés, sans prendre encore réellement conscience de ce que ça impliquait.

En revanche Toxicangel, je ne me souvenais pas de la veste de David Hassehloff...heureusement que tu es là pour nous ressortir de telles images d'archives lol!
Revenir en haut Aller en bas
chamcham
Extensive reading


Nombre de messages : 232
Age : 37
Localisation : Bonn
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Dim 4 Oct 2009 - 23:15

Liewen, le téléfim de Nadia Comaneci

Par contre, je n´associe pas ca à l´ex bloc communiste bizarrement.

Fofo, la ville de Berlin est absolument géniale! Et pas seulement pour le Checkpoint Charly! C´est une ville très riche et pas du tout "pompeuse" à la Munich ou Heidelberg...
Revenir en haut Aller en bas
Liewen
Stubborn creature


Nombre de messages : 2658
Age : 36
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Lun 5 Oct 2009 - 1:06

Camille Mc Avoy a écrit:
Je sais que j'avais été marquée par la mort de Tshaochesku (?) parce que selon ma mere, j'arrêtai pas de dire qu'il était méchant et mort. Mais je ne sais pas de quand ça date...
Moi aussi je me souviens de la mort de Ceaucescu (j'avoue, j'ai été vérifier l'orthographe lol!), d'ailleurs c'était pas longtemps après la chute du mur, vers Noël 89 (mais là pas besoin d'aller vérifier la date, car je me souviens que c'était le seul Noël où ma famille a habité dans le sud).

Sans trop faire de HS parce que ce n'est pas le sujet du topic, pour la première guerre du Golfe nous habitions en face d'un supermarché et je me souviens des queues de clients qui achetaient des quantités astronomiques de sucre, farine, pâtes, ... lol! En moins drôle, cette année-là j'étais dans un programme d'échange scolaire franco-américain, et la moitié de nos correspondants américains n'est pas venue, car nous n'étions "qu'à" 3000 km de l'Irak, et beaucoup de parents américain craignaient pour leur progéniture, car 3000km pour eux c'était pas grand chose...


Fofo a écrit:
Ce que vous dites les filles sur le fait que vous étiez petite etc., ça me fait pensé aux 11 septembre. Contrairement à toi Liewen, ça m'a énormément marqué, peut-être parce que j'étais très jeunes et que c'est la première fois que je regardais le JT à la télé et que j'étais au tableau quand le surveillant l'a annoncé. Mais bon, je suis un peu HS et comme je n'étais pas né en 89, je sors. Razz
Ce que je voulais dire ça n'était pas que le 9/11 ne m'avait pas marquée, simplement que la chute du mur m'a beaucoup plus marquée que le 11 septembre, qui m'a déjà -comme beaucoup de monde- profondément touchée.


Sinon, je te rejoins sur ce que tu dis sur les deux Allemagne. J'avoue que maintenant, moi aussi cela me fait bizarre, quand j'ouvre un de mes vieux atlas ou livres, de voir "RFA" et "RDA" (ou encore la Tchécoslovaquie). En mois de 20 ans la carte de l'Europe a profondément changé, et c'est dingue de voir la vitesse à laquelle on s'habitue à ce qui hier encore semblait inespéré ou impensable...


Et je plussoie Chamcham à 300% sur Berlin ! C'est une ville que j'ai beaucoup aimé visiter -bien que trop brièvement. Et pas seulement à cause de ses multiples musées historiques et autres mémoriaux : culturellement la vie est très riche, on sent que c'est une ville jeune, cosmopolite, métissée, et culturellement très dynamique !
Revenir en haut Aller en bas
Pellucidar
Demande enflammée


Nombre de messages : 354
Age : 62
Localisation : En Basquie
Date d'inscription : 02/10/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Lun 5 Oct 2009 - 8:55

pour ma part, j'ai suivi la prestation de Rostropovitch devant le mur détruit et j'ai éprouvé l'importance de l'évènement aussi intensément que la nuit où j'ai suivi en direct (j'avais 15 ans) les premiers pas de l'homme sur la lune
j'ai ressenti les choses comme un moment marquant l'histoire et qu'il y aurait un avant et un après
j'ai été très heureuse qu'il m'ait été donné de vivre ça car c'est porteur d'espoir et de liberté (c'est du moins comme ça que je les ai vécus)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dugourdcaput.weonea.com
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Lun 5 Oct 2009 - 13:48

Je ne me souviens pas précisément de la chute du Mur, parce que je ne me rendais sûrement pas compte de ce que cela signifiait exactement. En revanche, je me souviens très bien avoir été horrifiée par la mort des Ceaucescu. J'ignorais tout de la réalité du régime instauré en Roumanie et leur mort m'avait paru plutôt abominable ; ce n'est que bien plus tard que j'ai compris pourquoi les gens avaient pu en arriver à ce point de haine, en particulier contre Mme Ceaucescu (à l'époque, je trouvais limite scandaleux qu'on s'en prenne à celle qui n'était que la femme du chef, puisque je ne savais pas qu'elle n'avait pas été que cela, c'est le moins qu'on puisse dire).

Je n'ai aucun souvenir du bicentenaire de la Révolution. En revanche, je me souviens de l'élection présidentielle de 88 : j'avais demandé qui était Mitterrand et en apprenant que c'était le président, je me suis sentie idiote car c'est vachement important le président (je serais bien devenue président, à l'époque, moi) et tout le monde devrait savoir qui c'est !

Le 11 septembre 2001, on sortait d'un cours sur la "littérature de ruines" dans l'Allemagne d'après-guerre, deux heures bien déprimantes, quand on nous a appris ce qui s'était passé à New-York. Le genre d'après-midi qu'on n'oublie pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Bonnie
Wavering Wanderer


Nombre de messages : 3757
Age : 34
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Lun 5 Oct 2009 - 19:44

J'avais 7 ans et je ne me souviens de rien du tout ! J'imagine qu'on fêtait les 5 ans de ma petite sœur Rolling Eyes .
A vrai dire je crois que je n'étais pas trop au courant du fait qu'un pays tout proche était coupé en deux etc ... alors qu'un tout petit peu plus tôt dans l'année nous avions fêté le bicentenaire de la révolution française, ça je m'en souviens, j'avais une charlotte avec cocarde tricolore et un panier pour jouer un spectacle à l'école, en chantant l'ode à la joie de Beethoven ...
Revenir en haut Aller en bas
Les yeux noirs
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2794
Age : 40
Localisation : Résolument tournée vers la Terre bien installée sur mon quartier de Lune
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Lun 26 Oct 2009 - 21:37

Comme sous le toit de notre belle auberge il parait que toutélié, voici un article de Vladimir, Fédorovski ( écrivain dont j'avais parlé dans le topic littérature russe) concernant la chute du mur de Berlin.
Un avant goût du documentaire qui sera diffusé le 9 novembre prochain, sur France 2 intitulé Gorbatchev-Védrine, une histoire inédite du mur

Revenir en haut Aller en bas
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Mar 27 Oct 2009 - 20:32

Je me souviens parfaitement de la chute du mur. (j'étais née depuis un moment moi... Wink ) Passionnée d'histoire depuis toujours et plus particulièrement de l'histoire des pays de l'est, j'ai une bibliothèque énorme sur communisme, nazisme, Allemagne (RDA/RFA), Roumanie, pays balkaniques, chevaliers teutoniques, Pologne, République tchèque, Saint Empire Romain Germanique,Russie..etc....etc...(En ce moment avec l'anniversaire de la chute du mur, je suis servie Wink )
A l'époque, j'ai suivi l'histoire de la chute du mur en direct sur France-Info. J'étais fascinée par la vitesse des événements et je ne voulais rien rater. Quand le mur est tombé, j'ai hurlé "ça y est" d'un cri retentissant. J'avais l'impression de vivre en direct la fin d'un monde et le début d'un autre; J'étais exitée comme une puce.
J'ai commencé à me rendre dans les pays de l'ancien "bloc de l'est" dès la chute du "rideau de fer", quand il y avait encore des miradors, des no man's land, des queues aux frontières....Allemagne, Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Russie ..... C'était fabuleux de pouvoir "passer" sans problème quand on songe au nombre de celles et ceux qui y ont laissé leur vie, au drame des familles séparées etc.. Je continue à suivre l'évolution politique, économique et artistique de ces pays en m'y rendant régulièrement.
Actuellement France-Info diffuse chaque jour et plusieurs fois par jour "Le feuilleton de la chute du mur" qui retrace les événements d'il y a 20 ans jour par jour avec des témoignages et des interviews d'époque. C'est très intéressant et bien fait.

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Mar 27 Oct 2009 - 20:45

Merci pour les infos sur le documentaire ainsi que pour l'article, Les yeux noirs, et merci pour le lien et pour ton témoignage, Félicité.

Citation :
J'avais l'impression de vivre en direct la fin d'un monde et le début d'un autre.

C'est exactement cela, cette impression d'entrer dans un monde nouveau. Je crois que c'est pour cette raison finalement je pense avoir été nettement plus marquée par ces événements que par ceux du 9 septembre, par exemple.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Mar 27 Oct 2009 - 20:49

cat47 a écrit:

Je crois que c'est pour cette raison finalement je pense avoir été nettement plus marquée par ces événements que par ceux du 9 septembre, par exemple.
Tout pareil pour moi. Wink (Tu as fait un lapsus révélateur en parlant du 9 septembre... Wink )
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Mar 27 Oct 2009 - 22:15

Félicité a écrit:
(Tu as fait un lapsus révélateur en parlant du 9 septembre... Wink )
C'est juste. ^^

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Lun 9 Nov 2009 - 0:15

Il y a 20 ans.....

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut   Aujourd'hui à 1:17

Revenir en haut Aller en bas
 
La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut
» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
» Le triangle de Karpman dit "triangle dramatique"
» LE BOOMERANG DE "LINGALA FACILE"..ZAC?
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: