Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pride & Prejudice (juste le livre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
Esterelle
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 32
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 10:01

Fée clochette a écrit:

Plutôt que de te poser de "mauvaises" question sur les personnages du roman, ou des film et téléfilm, laisse toi embarquer dans l'histoire sans analyser, car à mon avis, à tout décortiquer à la première lecture, tu en perds le charme et le fil de l'histoire. lol!

Je crois que je décortique parce qu'en définitive je n'ai pas été aussi conquise par le livre que j'ai pu l'être par la série, ce qui est un comble Embarassed

Je ne sais plus exactement si je dois me compter au rang des fans de Jane Austen ; je lui reconnais d'être un bon écrivain mais je pense que j'aurais du mal à dire que c'est pour moi un grand écrivain.
Ca reste tout de même l'histoire d'amour la mieux écrite que j'ai pu lire, et j'apprécie son Elizabeth Bennet par ses côtés taquins et dignes.

Jess Swann a écrit:
Citation :
En me demandant ce qui a pu me faire penser ça je pense que c'est la toute fin où on nous signale :

Citation:
Mr. Bennet eut beaucoup de peine à s’accoutumer au départ de sa seconde fille et l’ardent désir qu’il avait de la revoir parvint à l’arracher fréquemment à ses habitudes. Il prenait grand plaisir à aller à Pemberley, spécialement lorsqu’on ne l’y attendait pas.


Ce côté intrusif dans l'intimité des époux, le fait que visiblement il ne court qu'après Elizabeth et non Jane, c'est ça qui m'a fait basculer dans cette vision.

Lizzy est sa fille préférée et à l'époque il était fréquent que les gens se rendent de longues visites ^^ Jane ne s'impose-t-elle pas chez son oncle et sa tante pendant deux mois ? Et Lizzy part en vacances avec eux
Là on est sur un usage propre à l'époque du roman. Par ailleurs, Mr Bennet doit effectivement s'ennuyer entre sa femme et Mary affraid et Pemberley est aussi doté d'une bibliothèque bien fournie ce qui l'attitre, franchement je ne vois rien d'anormal dans tout ça
Non, Jane ne s'impose pas chez son oncle et sa tante dans le livre :
Citation :

– Oui… de cette sorte d’amour qu’éprouvait sans doute Mr. Bingley. Pauvre Jane ! j’en suis fâchée pour elle ; avec sa nature il lui faudra longtemps pour se remettre. Si vous aviez été à sa place, Lizzy, votre gaieté vous aurait aidée à réagir plus vite. Mais pensez-vous que nous pourrions décider Jane à venir à Londres avec nous ? Un changement lui ferait du bien, et quitter un peu sa famille serait peut-être pour elle le remède le plus salutaire.

Elizabeth applaudit à cette proposition, sûre que Jane l’accepterait volontiers.

C'est Mr Collins qui s'impose en revenant pendant ses fiançailles avec Charlotte, mais sur un mot de politesse malheureux qui laissait la porte de leur foyer ouverte.
Enfin, je veux bien que ça soit normal de débarquer chez sa fille et son gendre fréquemment et sans prévenir à cette époque, mais je me demande si ce côté fusionnel même après le mariage serait aussi bien passé avec un garçon...
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21735
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 11:03

Esterelle !

Les premiers nés se mariaient, lorsque le père était encore vivant, qu' avec des filles bien dotées afin de vivre selon leur rang et ainsi ils acquéraient un semblant d'indépendance jusqu'à ce que leur cher pères meurent et qu'ils héritent enfin de tout (voir SS) . Sinon, s'ils restaient célibataires, ils vivaient chez papa et maman, c'est tout simple.
Les cadets embrassaient souvent une carrière militaire, voir colonel Fitzwilliam,
les troisième embrassaient les ordres, les quatrièmes le commerce et ainsi de suite.

L'aîné dans ce cas précis de PP c'est Darcy, orphelin.... c'est pourquoi, il peut se marier avec Elisabeth fille de gentleman et sans dot, il est son propre maître, tout comme Bingley et c'est une des particularité du livre.
Dans les autres livres de Jane Austen, sont explorés d'autres cas.

Donc Darcy, son père vivant, ne se mariait certainement pas par amour, à moins que le père soit terriblement compréhensif. Il aurait aidé son père à la gestion des domaines, donc vécu ensemble.
Bingley, aurait épousé quelqu'un d'autre ou personne, si son père avait été vivant, ne serait-ce qu'en entendant et voyant les soeurs réagir à l'idée d'avoir Jane Bennet comme belle-soeur.





Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1523
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 11:52

Citation :
Enfin, je veux bien que ça soit normal de débarquer chez sa fille et son gendre fréquemment et sans prévenir à cette époque, mais je me demande si ce côté fusionnel même après le mariage serait aussi bien passé avec un garçon...

Le soucis c'est que tu ne peux pas analyser les choses ainsi, tu bases ton jugement sur ce que tu "vis" mais les mœurs étaient différentes et il n'était pas rare que les frères mariés accueillent leurs sœurs vieilles filles ou que les parents viennent vivre chez leur enfants pour plus de commodité ! De plus le sens de l'hospitalité et encore plus au sein de cadre familial était beaucoup plus important, d'autant plus si on dispose d'une grande propriété comme Pemberley.
Et on peut considérer que Jane s'impose d'une certaine façon puisqu'elle passe tout de même plus de 3 mois chez eux....
Par ailleurs Mr Bennet est le père de Lizzy, ce n'est pas étonnant qu'il rende visite , le fait que ce soit sans prévenir fait partie de son caractère que Lizzy et Darcy connaissent tous les deux, je ne vois en quoi c'est incestueux ou gênant . Pas plus que fusionnel ! C'était l'usage de l'époque . De nos jours oui ça passerait moins bien parce que la société a changée mais dans le contexte du roman ça n'a rien de choquant. Dans ce cas que dire de Sir Lucas qui rend visite à Charlotte ???? Est-il lui aussi fusionnel ?
Visiblement quelque chose te gêne dans le fait que Lizzy s'entende mieux avec son père qu'avec sa mère mais je crois que tu es la seule lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21735
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 12:04

Jess Swan a écrit:
C'était l'usage de l'époque

c'est valable encore maintenant dans les familles unies ! déjà qu'il faut prendre des pincettes pour parler la plupart du temps aux amis, voisins et vagues connaissances, si en plus il faut être cérémonieux pour se demander la permission en famille pour se voir, où est la spontanéité entre parents et enfant Rolling Eyes

M. Bennet, tout comme Lizzie trouve chez son gendre et sa fille un havre de repos, et une bibliothèque qui lui permet de ne gêner personne. D'ailleurs dans ces grandes maisons de plusieurs centaines de m2, vivre ensemble ne posait pas de problème, Pemberley, n'est pas un deux pièces cuisine lol! chacun peut avoir s'il le désire sont intimité ou se mêler à la société invitée.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1523
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 13:41


Fée clochette a écrit:
Jess Swan a écrit:
C'était l'usage de l'époque

c'est valable encore maintenant dans les familles unies ! déjà qu'il faut prendre des pincettes pour parler la plupart du temps aux amis, voisins et vagues connaissances, si en plus il faut être cérémonieux pour se demander la permission en famille pour se voir, où est la spontanéité entre parents et enfant Rolling Eyes

M. Bennet, tout comme Lizzie trouve chez son gendre et sa fille un havre de repos, et une bibliothèque qui lui permet de ne gêner personne. D'ailleurs dans ces grandes maisons de plusieurs centaines de m2, vivre ensemble ne posait pas de problème, Pemberley, n'est pas un deux pièces cuisine lol! chacun peut avoir s'il le désire sont intimité ou se mêler à la société invitée.

Pas faux, perso mon père passe chez moi et n'appelle pas forcément avant
Et je plussoie : Pemberley est suffisamment grand pour qu'on ne marche pas dessus ! Et on comprend que Mr Bennet n'ait pas envie de supporter sa femme tout le temps s'il peut s'enfuir.... ce qui est une explication plus réaliste à mon sens qu'un quelconque sentiment incestueux ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Esterelle
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 32
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 15:07

Jess Swann a écrit:

Fée clochette a écrit:
Jess Swan a écrit:
C'était l'usage de l'époque

c'est valable encore maintenant dans les familles unies ! déjà qu'il faut prendre des pincettes pour parler la plupart du temps aux amis, voisins et vagues connaissances, si en plus il faut être cérémonieux pour se demander la permission en famille pour se voir, où est la spontanéité entre parents et enfant Rolling Eyes

M. Bennet, tout comme Lizzie trouve chez son gendre et sa fille un havre de repos, et une bibliothèque qui lui permet de ne gêner personne. D'ailleurs dans ces grandes maisons de plusieurs centaines de m2, vivre ensemble ne posait pas de problème, Pemberley, n'est pas un deux pièces cuisine lol! chacun peut avoir s'il le désire sont intimité ou se mêler à la société invitée.

Pas faux, perso mon père passe chez moi et n'appelle pas forcément avant
Et je plussoie : Pemberley est suffisamment grand pour qu'on ne marche pas dessus ! Et on comprend que Mr Bennet n'ait pas envie de supporter sa femme tout le temps s'il peut s'enfuir.... ce qui est une explication plus réaliste à mon sens qu'un quelconque sentiment incestueux ! lol!
Bon, je me rends Laughing

Pour ma part j'aurais les boules que mon père débarque chez moi sans prévenir et en restant plusieurs jours. Par contre j'avais bien remarqué que les séjours dans le livre semblent incroyablement longs pour nous : 6 semaines pour Lizzy chez Charlotte Collins, 3 mois pour Jane chez son oncle et sa tante à Londres, le plus court étant celui de monsieur Collins je crois bien. Personne ne reste 2 ou 3 jours visiblement, et cela s'explique peut-être par les temps de voyage très longs eux aussi...Et aussi tout le monde est toujours fourré chez les autres, ou reçoit. Déjà que pour aujourd'hui je ne suis pas très sociable mais si j'avais vécu à cette période j'aurais été l'ermite sauvage.

Allez, je remballe mes viles accusations (quoique je ne les ai pas formulées avec beaucoup de fougue, ça n'était qu'une vague impression) et je pense que je vais tout de même enchaîner sur Persuasion (la magie de l'ebook gratuit car libre de droits study ).

Bonne journée et j'espère que vous m'excuserez d'avoir fait tout ce ramdam par ici
Revenir en haut Aller en bas
margause
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 36
Localisation : A mi chemin entre Paris et Bordeaux
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 15:12

Esterelle a écrit:
En me demandant ce qui a pu me faire penser ça je pense que c'est la toute fin où on nous signale :

Citation :
Mr. Bennet eut beaucoup de peine à s’accoutumer au départ de sa seconde fille et l’ardent désir qu’il avait de la revoir parvint à l’arracher fréquemment à ses habitudes. Il prenait grand plaisir à aller à Pemberley, spécialement lorsqu’on ne l’y attendait pas.

Ce côté intrusif dans l'intimité des époux, le fait que visiblement il ne court qu'après Elizabeth et non Jane, c'est ça qui m'a fait basculer dans cette vision.

Mais je veux bien admettre que c'est pousser le bouchon un peu loin Laughing

Quant au dédain de Lizzy, j'ai le sentiment qu'au lieu de faire supporter à son mari (qui visiblement en est très capable) la société qu'elle lui reprochait de dénigrer au départ, elle préfère le préserver de la médiocrité et adopte donc au final le comportement qui lui avait fait si mauvaise impression...

Je tempère ce jugement en disant que sans doute l'excitation du mariage prochain pouvait rendre les gens plus pénibles qu'à l'ordinaire. Mais tout de même, on aurait pu parler du fait que l'agitation était éprouvante et qu'ils aspiraient au calme et à l'intimité. Plutôt que d'accuser la société d'être de mauvais goût.

Bah moi, je trouve que Esterelle soulève un point juste. Pas sur le parfum d'inceste où effectivement le bouchon est poussé un peu loin. Surtout si on veut flairer de l'inceste, les autres romans de JA s'y prêtent beaucoup mieux (MP, Emma, Raison&Sentiments).

Qu'en réalité, Lizzie partage les sentiments patriciens de Darcy sur la plèbe et l'infériorité de ses relations. Elle a toujours eu un peu honte d'eux et ce n'est pas donc son fiancé qu'elle préserve de la médiocrité de sa famille mais elle-même. D'ailleurs, Lizzie n'aurait pas été si en colère contre Darcy lors de sa première déclaration si elle n'avait pas un peu pensé qu'il avait raison. Ce que Lizzie reprochait, entre autres, c'est de pointer au milieu de sa déclaration que sa famille était nulle, ce qui était maladroit et insultant.

Effectivement, Lizzie a toujours été un peu snob vis à vis d'une bonne partie de sa propre famille. Et le narrateur prend clairement partie en faisant comprendre qu'elle a raison.
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 21735
Age : 72
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 17:18

Margause a écrit:
Effectivement, Lizzie a toujours été un peu snob vis à vis d'une bonne partie de sa propre famille.

Pas snob, mais lucide : alors que la déclaration assez odieuse de Darcy dans le Presbytère l'avait blessée et qu'elle avait renvoyé Darcy dans les pâquerettes,la lettre, qu'il lui adresse renverse la situation. Cette lettre bien plus sobre et adroitement argumentée fait réfléchir Lizzie. C'est grâce à cette lettre qu'elle se souvients d'événements qui l'avait choquée (ainsi que Jane) à la réception de Netherfield. Jusque dans les façons de sa mère qui accueille à Longbourn à bras ouvert M. Bingley tout en faisant comprendre à Darcy qu'il est de trop.... alors que le rôle d'accueil d'une maîtresse de maison doit être tout aussi parfait pour l'un que pour l'autre, aussi hautain soit-il

Pour moi, ni Darcy, ni Elsabeth ne sont snobs.
Ce n'est pas ça le snobisme pour moi. Ni Darcy, ni Elisabeth ne sont assez sots pour imiter des manières ou adopter des opinions qui sont en vogue dans les milieux dits distingués et qui méprisnt tout ce qui n'est pas issu de ces milieux......... ce genre de comportement est celui de Miss Bingley. lol!

C'est surtout la rencontre de deux jeunes gens qui ont de la société une approche différente et qu'ils vont essayer de faire coïncider peut à peu.


Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1523
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 7 Mar 2013 - 17:25

Je suis d'accord avec Fée Clochette, je pense moi aussi que Lizzy est lucide sur sa famille, ce qui ne veut pas dire qu'elle la méprise ou qu'elle l'aime moins mais elle a l'esprit suffisamment acéré pour se rendre compte des inconvenances de sa famille et pour sentir que cela les dessert tous.
Je ne pense pas non plus que Darcy soit snob. Prétentieux oui. Mais pas snob, il est juste bien élevé dans le sens ( a le sens des convenances ) et n'aime pas la vulgarité ( ce dont la famille d'Elizabeth ne manque pas) Par ailleurs, il y a aussi un passage dans le roman où il relève lui-même l'inconvenance de Lady de Bourgh (lorsqu'elle propose à Lizzy de venir jouer du piano car " dans cette partie de la maison, elle ne gênera personne" : ça c'est du snobisme ! On peut dire que Darcy accorde trop d'importance au "qu'en dira-t-on" mais pas qu'il est snob à mon avis
Je ne reviens pas sur Lizzy, Fée Clochette a déjà parfaitement expliqué la situation et je partage son analyse ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Siofra
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 146
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Sam 16 Mar 2013 - 17:01

Jess Swann a écrit:
Je suis d'accord avec Fée Clochette, je pense moi aussi que Lizzy est lucide sur sa famille, ce qui ne veut pas dire qu'elle la méprise ou qu'elle l'aime moins mais elle a l'esprit suffisamment acéré pour se rendre compte des inconvenances de sa famille et pour sentir que cela les dessert tous.
Je ne pense pas non plus que Darcy soit snob. Prétentieux oui. Mais pas snob, il est juste bien élevé dans le sens ( a le sens des convenances ) et n'aime pas la vulgarité ( ce dont la famille d'Elizabeth ne manque pas) Par ailleurs, il y a aussi un passage dans le roman où il relève lui-même l'inconvenance de Lady de Bourgh (lorsqu'elle propose à Lizzy de venir jouer du piano car " dans cette partie de la maison, elle ne gênera personne" : ça c'est du snobisme ! On peut dire que Darcy accorde trop d'importance au "qu'en dira-t-on" mais pas qu'il est snob à mon avis
Je ne reviens pas sur Lizzy, Fée Clochette a déjà parfaitement expliqué la situation et je partage son analyse ^^
Je suis d'accord.

Je suis en train de le relire ; je l'avais lu il y a des années, en anglais sans toujours tout comprendre, et maintenant que j'ai un meilleur niveau je suis ravie de relire ce bouquin. Je suis conquise par les personnages... Lizzie est tellement vive et drôle, tout en étant juste et en voyant les choses comme elles le sont. C'est étonnant d'avoir autant de recul sur sa propre époque ! Je repasserai, je voulais juste signaler ma lecture du moment Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://fatras.tumblr.com/
Miss Bennet
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 471
Age : 59
Localisation : Dans la lande....
Date d'inscription : 29/11/2012

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Sam 16 Mar 2013 - 22:01

Citation :

Je ne sais plus exactement si je dois me compter au rang des fans de Jane Austen ; je lui reconnais d'être un bon écrivain mais je pense que j'aurais du mal à dire que c'est pour moi un grand écrivain.
Ca reste tout de même l'histoire d'amour la mieux écrite que j'ai pu lire, et j'apprécie son Elizabeth Bennet par ses côtés taquins et dignes.


Esterelle, c'est trop dommage que tu en arrives à cette conclusion! . Sad .Les romans de Jane Austen ne valent pas uniquement pour ces romans d'amour. Il y en a surement de bien meilleurs écrits par d'autres auteurs anglais du XIXème siècle. Je pense que sur ce point un roman comme Jane Eyre est un bien meilleur roman d'amour que P&P.

Ce qui fait, selon moi, le génie de Jane Austen c'est son style et son humour extraordinaires. Un autre topic a été ouvert dans le forum où l'on mentionne nos citations préférées d' Orgueils et Préjugés et je te recommande d'aller y faire un tour. Tu comprendras vite combien cette manière d'écrire est percutante et brillantissime et pourquoi on ne se lasse jamais de relire ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Dim 17 Mar 2013 - 0:43

Quand Esterelle dit que O&P est l'histoire d'amour la mieux écrite qu'elle ait pu lire, moi j'interprète qu'elle apprécie le style.

Pour moi un romans d'amour est bon s'il est bien écrit. Donc je ne vois pas trop ce que tu entends quand tu dis que Jane Eyre est un meilleur roman d'amour, Miss Bennett. scratch Pour moi O&P et JE sont deux romans qui parlent d'amour, de manière très différente, et qui sont tous deux excellents. Et par excellents j'entends qu'ils ont un style soigné, qu'ils sont plausibles du point de vue psychologique et qu'ils vont au fond des choses, même si angle d'approche est totalement différent.

Donc pour moi, Jane Austen et Charlotte Brontë sont toutes deux de grands écrivains. rendeer

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bennet
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 471
Age : 59
Localisation : Dans la lande....
Date d'inscription : 29/11/2012

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Dim 17 Mar 2013 - 11:30

Je voulais tout simplement expliquer que ce qui fait la qualité universellement reconnue de P&P n'est pas le propos ou l'histoire d'amour entre les deux personnages assez banale somme toute. Jane Austen a gagné le droit de figurer parmi les grands de la littérature grâce à la construction du roman, le style, la description de personnages, les dialogues, l'approche sociologique du milieu qu'elle dépeint...
Mais bien sur on apprécie également l'histoire entre Lizzie et Darcy et je ne suis pas la dernière. Laughing
Je veux simplement dire qu'il est un peu dommage de juger P&P surtout sous cet angle. " un roman d'amour très bien écrit"
Je faisais un parallèle avec Jane Eyre car l'histoire d'amour me parait pour le coup occuper une place bien plus importante, dans la valeur (immense) du roman, même si le style en est également remarquable, bien sur. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Dim 17 Mar 2013 - 15:20

J'avais bien compris ce que tu voulais exprimer, Miss Bennett. Wink moi je voulais tout simplement exprimer le fait que je ne suis pas du tout d'accord. No lol!

D'une part parce que je ne trouve pas que l'histoire de Lizzie et Darcy soit moins bonne parce qu'elle est, comme tu le dis, un peu banale. Au contraire, c'est en écrivant une histoire assez ordinaire (alors que ses deux protagonistes ne sont pas nécessairement des personnages qu'on va croiser au coin de la rue), que JA a réussi une oeuvre à portée universelle, qui a fait école et qui parle encore aux masses.

Ce qui m'intéresse dans ce roman, c'est l'étude de caractère. Et c'est la même chose dans JE, d'ailleurs. Et oui, si JA est une grande romancière, c'est à cause de la construction du roman, de style, de la description de personnages, des dialogues et de l'approche sociologique du milieu qu'elle dépeint... Mais c'est la même chose pour Charlotte Brontë. Very Happy

EDIT : par contre, je trouve que JE n'est pas comparable à O&P si on pense justement à cet aspect de portée universelle. Dans JE, il y a une aspect plus tourmenté, plus passionné, qui fait qu'il plus difficile de s'identifier aux personnages (aussi parce ce que, heureusement, les mad women in the attic sont plus rares dans la vie ordinaires que les riches propriétaires à 10'000 livres de rente rendeer ).

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Esterelle
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 32
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 27/02/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Lun 18 Mar 2013 - 11:06

Miss Bennet a écrit:
Je voulais tout simplement expliquer que ce qui fait la qualité universellement reconnue de P&P n'est pas le propos ou l'histoire d'amour entre les deux personnages assez banale somme toute. Jane Austen a gagné le droit de figurer parmi les grands de la littérature grâce à la construction du roman, le style, la description de personnages, les dialogues, l'approche sociologique du milieu qu'elle dépeint...
Mais bien sur on apprécie également l'histoire entre Lizzie et Darcy et je ne suis pas la dernière. Laughing
Je veux simplement dire qu'il est un peu dommage de juger P&P surtout sous cet angle. " un roman d'amour très bien écrit"
C'est également ce qui m'a beaucoup plu : la finesse avec laquelle les interactions sont décrites, l'élégance des sentiments et de leur expression.
Non, ça n'est pas un compliment à la légère quand je dis qu'un roman est à mon sens "bien écrit".

Mais je dois avouer que je suis assez peu familière de ce genre : j'aime à ce qu'un livre soit l'occasion d'une plongée en profondeur dans l'existence humaine ; quand dans Jane Austen je vois une comédie humaine, très fine, dans laquelle sont dépeints tous les mouvements de surface...mais une comédie donc.

J'ai dévoré ses romans (j'ai fini Persuasion, Mansfield's park, Orgueil et Préjugés et précédemment Emma), mais ils n'auront pas transformé ma vie. Par contre ils me font apprécier l'expression délicate des sentiments et m'ont donné envie de me mettre à écrire des lettres aussi bien faites que celles qu'on trouve dans ses romans Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
margause
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 36
Localisation : A mi chemin entre Paris et Bordeaux
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Lun 18 Mar 2013 - 17:19

@ Esterelle: Je suis tout à fait d'accord sur ton appréciation d'O&P, notamment sur son aspect "comédie" et la finesse de l'écriture, qui est sa grande force.
J'admet que quand tu parles de "transformer ta vie" à propos d'un roman, je crois que tu y vas un peu fort. Je ne crois pas qu'un livre, aussi bien écrit qu'il soit, puisse posséder ce pouvoir. Ce dont je suis sûr, c'est que JA ne pensait pas que O&P ait ce pouvoir sur ses lecteurs. En tout cas, ce n'est pas ce que j'attends d'un roman et ça me fait même un peu peur.

PS: J'ai lu que tu avais lu Mansfield Park, mon roman préféré (qui m'a touché mais n'a jamais changé ma vie). J'aimerai bien lire ta critique sur ce dernier sur le topic dédié.
Revenir en haut Aller en bas
Lilieärendil
Sungkyunkwan Sung Ballad
avatar

Nombre de messages : 8297
Age : 22
Localisation : Sungkyunkwan University, Seoul
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Lun 18 Mar 2013 - 17:51

Je viens participer à ce sujet parce que j'ai mon avis à donner... Smile
margause a écrit:
J'admet que quand tu parles de "transformer ta vie" à propos d'un roman, je crois que tu y vas un peu fort. Je ne crois pas qu'un livre, aussi bien écrit qu'il soit, puisse posséder ce pouvoir.
Parce que moi, je pense que si Smile Enfin, je crois qu'un livre peut nous faire évoluer, nous ouvrir les yeux sur certaines choses, nous faire analyser des évènements différemment, nous faire changer d'avis sur un sujet, nous donner envie d'apprendre davantage de choses sur un sujet... Après, il y a "transformer" et "transformer" mais, en mon sens, je considère que notre vision sur beaucoup choses et notre ouverture à la culture peut - exagérément, j'en conviens - se résumer à notre vie, la façon dont nous allons la mener. Et donc, je pense qu'un livre (et sans doute plusieurs) peut transformer notre vie.
Ce n'est que mon avis et je pense aussi que mon âge peut jouer sur mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Jess Swann
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1523
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Lun 18 Mar 2013 - 17:55

Je suis d'accord avec Lilie sur le point qu'un livre peut faire évoluer nos points de vue, nous donner envie d'en apprendre plus, dans ce sens oui ça transforme peut être pas notre vie mais ça nous aide à forger des opinions, à étendre nos connaissances ... Après tout dépend du livre
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdejessswann.overblog.com/
Miss Bennet
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 471
Age : 59
Localisation : Dans la lande....
Date d'inscription : 29/11/2012

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Mer 20 Mar 2013 - 19:55

cat47 a écrit:
J'avais bien compris ce que tu voulais exprimer, Miss Bennett. Wink moi je voulais tout simplement exprimer le fait que je ne suis pas du tout d'accord. No lol!

D'une part parce que je ne trouve pas que l'histoire de Lizzie et Darcy soit moins bonne parce qu'elle est, comme tu le dis, un peu banale. Au contraire, c'est en écrivant une histoire assez ordinaire (alors que ses deux protagonistes ne sont pas nécessairement des personnages qu'on va croiser au coin de la rue), que JA a réussi une oeuvre à portée universelle, qui a fait école et qui parle encore aux masses.

À lire l'intégralité de ton message, cat 47, je ne suis pas si sûre que nos points de vue soient si éloignés que cela..... scratch nous aimons et l'une et l'autre P&P et Jane Eyre, deux romans fort différents, et c'est ce qui compte. cheers

margause a écrit:
@ Esterelle: Je suis tout à fait d'accord sur ton appréciation d'O&P, notamment sur son aspect "comédie" et la finesse de l'écriture, qui est sa grande force.
J'admet que quand tu parles de "transformer ta vie" à propos d'un roman, je crois que tu y vas un peu fort. Je ne crois pas qu'un livre, aussi bien écrit qu'il soit, puisse posséder ce pouvoir. .

La tout de suite je n'ai pas d'exemple de livre qui ait transformé ma vie, encore que...mais il y en a qui disent que la Bible ou le Coran ont changé leur vie.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Mer 20 Mar 2013 - 23:02

Miss Bennet a écrit:
À lire l'intégralité de ton message, cat 47, je ne suis pas si sûre que nos points de vue soient si éloignés que cela..... scratch nous aimons et l'une et l'autre P&P et Jane Eyre, deux romans fort différents, et c'est ce qui compte. cheers

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Elyna
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 21
Date d'inscription : 08/08/2015

MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   Jeu 27 Aoû 2015 - 16:23

La première fois que j'ai lu le livre je l'ai trouvé ennuyeux et je n'ai pas apprécié. Quelques mois plus tard, après avoir vu l'adaptation de Joe Wright j'ai voulu réessayer de le lire, et j'ai bien fait

J'avoue ne pas comprendre aujourd'hui pourquoi je n'avais pas aimé P&P à ma première lecture, parce que c'est un de mes livres préférés désormais. Le personnage d'Elizabeth Bennet est superbe, sa mère est vraiment agaçante mais elle prête à rire (alors que je ne peux pas voir Mr. Collins en peinture, c'est un personnage qui m'insupporte), Jane qui est la douceur incarnée, Bingley et Darcy qui sont très différents mais tout de même amis, etc... Bref un livre qui ne manque pas de personnages qui sont je trouve bien approfondis.

Bien sûr j'ai beaucoup aimé l'évolution des sentiments d'Elizabeth envers Darcy, ainsi que les petits moments où l'on voit ses sentiments à lui, quand Miss Bingley fait de petits commentaires désobligeants à l'égard d'Elizabeth par exemple

C'est un livre qui se lit plutôt facilement et j'ai aussi beaucoup aimé l'humour présent Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pride & Prejudice (juste le livre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pride & Prejudice (juste le livre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
 Sujets similaires
-
» Pride & Prejudice (juste le livre)
» Pride and prejudice version zombie livre et adaptation
» Pride and prejudice:votre passage préféré!
» Pride and Prejudice comic book
» Pride and prejudice, édition de luxe en anglais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Jane Austen :: Oeuvres et adaptations :: Pride and Prejudice :: P&P de Jane Austen-
Sauter vers: