Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Théophile Gautier (1811-1872)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 12:25

J'ouvre un sujet sur un auteur que je ne connais pas parce que j'aimerais avoir votre avis.

Théophile Gautier est un auteur français né en 1811 et mort en 1872. Il a appartenu au courant romantique (Mademoiselle Maupin), mais je crois qu'il est surtout connu aujourd'hui pour ses romans historiques, tels Le Roman de la Momie ou Le Capitaine Fracasse.

J'ai commencé à lire Le Roman de la Momie, et j'avoue que si je trouve que Gautier écrit très bien, ses descriptions interminables et le manque d'action m'ont fait arrêter ma lecture peu après la fin du prologue. J'ai vu dans le sujet qui rassemble nos oeuvres préférées que plusieurs citaient ce roman. J'aimerais donc avoir votre opinion, pour savoir si j'ai intérêt à poursuivre ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8055
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 12:59

Miss, je réponds à ton post tout en sachant que je ne t'aiderai guère.

J'ai étudié certaines des poésies de Théophile Gautier à l'école primaire et j'avais beaucoup aimé. J'ai ensuite essayé de lire "Le Roman de la Momie" au collège (certainement en 6è quand on se passionne tous pour l'egyptologie Wink ) mais j'avais laissé tomber assez vite. Je pense que j'ai dû lui trouver les défauts qui te gènent actuellement, mais je ne m'en souviens pas suffisamment pour développer outre mesure.

Bref, inutile de dire que je vais suivre attentivement les réponses qui te seront apportées ici.

En tout cas, merci d'avoir ouvert un topic sur Theophile Gautier cheers excellente initiative.

Je m'interesse par ailleurs à Judith Gautier, la fille de l'écrivain, première femme élue à l'académie Goncourt, auteur d'un oeuvre abondante.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Judith_Gautier

Est-ce que quelqu'un ici a déjà lu Judith Gautier ? (j'espère ne pas ouvrir un HS avec ce complément, si tel était le cas, je laisse le soin aux modératrices de le signaler, mais pour le moment, je ne juge pas utile d'ouvrir un topic dédié).
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20716
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 17:13

Very Happy et moi, c'est un livre qui m'a fait rêver longtemps, si bien que je l'ai donné à lire à ma fille qui a rêvé pareillement... Mais, il faudrait que je le relise, car c'est loin, ne reste que le plaisir que j'avais ressenti à la lecture. sunny


Dernière édition par Fée clochette le Mar 8 Sep 2009 - 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 17:39

C'est vrai que Gautier aime les longues descriptions... Je pense que ça vaut la peine de s'accrocher car il finit par se passer des choses quand même ! (Ce n'est pas La Nausée, quoi...)

Le Roman de la momie est une très belle histoire d'amour et assez peu commune dans son traitement et dans sa fin. J'avais beaucoup aimé. En plus, ça porte sur un épisode assez connu de l'histoire de l'Égypte et c'est amusant de voir comme ces événements sont présentés par notre romancier.

Mais j'ai encore préféré Le Capitaine Fracasse, qui est à l'origine de mon amour immodéré pour la première moitié du XVIIe (avec Les Trois Mousquetaires). Là encore, il faut un peu s'accorcher car le premier chapitre est surtout une très longue description. Et Gautier se plaît à utiliser un vocabulaire recherché (presque précieux, pourrait-on dire). En plus, avec le recul, je me suis rendu compte que Le Capitaine Fracasse n'était vraiment pas réaliste (et qu'on pouvait même y voir une parodie des romans de cape et d'épée plutôt qu'un vrai récit de cape et d'épée).

Je connais mal le reste de son œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 18:25

Je n'ai lu que Le capitaine Fracasse (et c'était une version abrégée...) mais j'avais beaucoup aimé (et j'adore le film Very Happy ). Il faudrait que je le lise maintenant dans son intégralité...
Et j'ai étudié un ou deux de ses poèmes en français, j'avais bien aimé aussi...
(Désolée, mon intervention n'est pas très enrichissante^^).
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6282
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 22:02

J'ai lu le Capitaine Fracasse, mais je m'y suis reprise à deux fois pour passer la "barre" du premier chapitre.

Pour te prouver à quel point une première tentative avortée n'est pas rédhibitoire, je viens précisément de relire ce premier chapitre il y a peu pour le plaisir de la description et de l'ambiance*.

Après comme le dit EmmaD, c'est une histoire très prenante et une époque très intéressante.

J'aussi lu le roman de la momie, que j'ai vraiment beaucoup aimé (je rejoins Fée Clochette et EmmaD, c'est une très belle histoire d'amour et c'est suffisamment rare dans les "classiques" français pour que l'on s'y arrête).

Enfin, je trouve le style de Théophile Gautier très agréable, j'aime son écriture précise et à la fois très vivante (la description de la momie... j'en garde un souvenir ému).

J'ai Mlle Maupin en ligne de mire depuis longtemps... mais les journées n'ont que 24 h. Et Serendipity vient (encore une fois Wink ) de m'ouvrir des perspectives car je ne connaissais pas sa fille.

Bref, Théophile Gautier c'est un peu comme arrêter de fumer, ce n'est pas forcément au premier essai qu'on y arrive mais chaque tentative rapproche de la réussite. Et lorsqu'on a réussi, on se sent mieux qu'avant... et sans compenser sur les bonbons ou le chocolat (en même temps je n'en sais rien, je ne fume pas mais c'est ce que l'on dit ordinairement Razz ).

Voilà Very Happy

* ceci dit, j'avoue que j'aime bien les descriptions...
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8055
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 7 Sep 2009 - 23:10

MissAcacia a écrit:
Bref, Théophile Gautier c'est un peu comme arrêter de fumer, ce n'est pas forcément au premier essai qu'on y arrive mais chaque tentative rapproche de la réussite.

Décidément Miss Acacia, tu as le sens de la formule Laughing
Tous ces avis me donnent envie de redonner sa chance au Théophile Gautier romancier (je ne trouve aucun smiley capable de restituer le désespoir qui m'accable à l'idée de ma PAL virtuelle Rolling Eyes ).

J'attends avec grand intérêt le verdict de Miss Honeychurch Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead


Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mar 8 Sep 2009 - 11:19

Je conseillerai aussi ses nouvelles fantastiques, ça peut être une manière de s'y mettre doucement Wink je me rappelle les avoir lu en cinquième (la vaaaaaaaaaache c'est loiiiiiiiin) affraid et ça doit être une de mes rares lectures de collège dont je me rappelle avec plaisir et que je relis même de temps en temps ^^
Il faudrait que je relise le Capitaine Fracasse tiens...

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mar 8 Sep 2009 - 11:41

MissAcacia a écrit:
* ceci dit, j'avoue que j'aime bien les descriptions...

Moi aussi j'aime bien les descriptions, mais là j'ai l'impression d'être dans un musée, avec un guide qui me parle d'une voix monocorde. Le début est bien passé parce que je pensais que c'était nécessaire, mais si tout le livre est comme ça, ce n'est même pas la peine Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mar 8 Sep 2009 - 12:01

D'après mes souvenirs, ce n'est pas comme ça tout du long !

Et je me demande si le côté "guide de musée" n'est pas fait exprès au début. Il introduit justement un monde que ses lecteurs connaissaient par les musées et les récits d'expédition. On est en plein dans la littérature "exotique" qui demande plein de descriptions pour faire rêver les lecteurs à ces mondes anciens et disparus... Une fois que l'action commence vraiment, c'est un peu différent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20716
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mer 9 Sep 2009 - 9:19

Very Happy Je pense que ce qui vous rebute sont sans doute les descriptions que je trouve absolument merveilleuses... et oui, j'aime ça et ne trouve absolument pas rébarbatif de lire ceci :

Citation :
Il était midi ; une lumière blanche tombait du ciel pâle sur la terre pâmée de chaleur ; le sol brillanté de réverbérations luisait comme du métal fourbi, et l'ombre ne traçait plus au pied des édifices qu'un mince filet bleuâtre, pareil à la ligne d'encre dont un architecte dessine son plan sur le papyrus ; les maisons, aux murs légèrement inclinés en talus, flamboyaient comme des briques au four ; les portes étaient closes, et aux fenêtres, fermées de stores en roseaux clissés, nulle tête n'apparaissait.

Au bout des rues désertes, et au-dessus des terrasses, se découpaient, dans l'air d'une incandescente pureté, la pointe des obélisques, le sommet des pylônes, l'entablement des palais et des temples, dont les chapiteaux, à face humaine ou à fleurs de lotus, émergeaient à demi, rompant les lignes horizontales des toits, et s'élevant comme des écueils parmi l'amas des édifices privés.

De loin en loin, par-dessus le mur d'un jardin, quelque palmier dardait son fût écaillé, terminé par un éventail de feuilles dont pas une ne bougeait, car nul souffle n'agitait l'atmosphère ; des acacias, des mimosas et des figuiers de Pharaon déversaient une cascade de feuillage, tachant d'une étroite ombre bleue la lumière étincelante du terrain ; ces touches vertes animaient et rafraîchissaient l'aridité solennelle du tableau, qui, sans elles, eût présenté l'aspect d'une ville morte.

Je recherche toujours lorsque je choisis des livres, ce genre de littérature, elle me fait tellement voyager. lol! lol! lol! et le roman de la momie paraît alors académiques pour certaines lectrices, mais tout de même, l'histoire d'amour est belle, même si vous trouvez qu'elle se déroule trop lentement par rapport à certains romans actuels.


Dernière édition par Fée clochette le Sam 19 Sep 2009 - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mer 9 Sep 2009 - 10:05

Et tu as raison, Fée Clochette. Il faut se laisser porter par les descriptions de Gautier en essayant d'imaginer la scène (c'est suffisamment précis pour qu'on puisse se construire un image mentale nette) sans vouloir à tout prix passer à l'action.

Si on voulait faire une métaphore, on pourrait dire que les romans de Gautier sont des fleuves avec quelques méandres où l'on va au ralenti pour admirer le paysage, mais avec aussi quelques rapides quand l'action se précipite. C'est un rythme différent de ce dont on a l'habitude de nos jours, mais c'est très agréable si on se laisse prendre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mer 9 Sep 2009 - 10:16

La citation que tu nous mets est très belle Fée Clochette, je répète que je n'ai rien contre les descriptions Wink Mais quand tous les objets et bâtiments y passent, ça m'endort Sleep C'était sans doute nécessaire au XIXe, parce que les gens ne vivaient pas dans un monde avec autant d'images, mais plus aujourd'hui.

Mais je reprendrai mon livre, vous m'avez convaincue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20716
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Sam 19 Sep 2009 - 9:56

misshoneychurch a écrit:
C'était sans doute nécessaire au XIXe,

lol! Je vais finir par haïr notre civilisation de l'image lol! plus besoin de décrire puisque nous possédons des reportages.... plus que de l'action et des dialogues ! affraid

Lorsque je lis, je veux en plus que l'auteur m'embarque dans des lieux que je peux imaginer. Sinon, l'histoire n'a pas autant d'intérêt.

A chaque heure, l'atmosphère est différente, et le lieu est important, sinon, sans décors, ce qui se passe m'importe peu même si les dialogues sont brillants. C'est là que je m'ennuie lol! j'aime trouver de la prose poétique, j'aime être aveuglée par le soleil s'il y en a, j'aime avoir froid, si l'auteur nous promène dans le grand nord, j'aime les odeurs , sinon quelle platitude !

J'aime les mots, tout court lol! lol! lol! sinon si c'est juste pour lire des dialogues..... et se faire des noeuds au cerveau sans s'alléger l'esprit en se promenant dans les décors je bloque rendeer study bonne lecture Laughing
Revenir en haut Aller en bas
emmaD
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2641
Age : 35
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Sam 19 Sep 2009 - 10:21

Je ne sais pas si c'est vraiment lié au poids des images dans notre société. Dans les romans historiques contemporains, on cherche en général à montrer comment les problèmes de ces gens morts depuis longtemps recoupent nos propres préoccupations. Du coup, on insiste plus sur les points communs avec notre monde, et c'est plus facile à faire en se concentrant sur les personnages. Et la description a mauvaise presse, parce que beaucoup de lecteurs trouvent ça lassant quand il ne se passe rien.

Gautier fait au contraire de la littérature exotique, avec des gens qui sont à mille lieues du XIXe siècle. Et pour installer l'exotisme, rien de mieux qu'une longue description qui pose un décor extraordinaire de nature à faire rêver toutes les Mme Bovary du monde et à faire s'extasier tous les amoureux des mots et du beau langage...

À mon avis, il y a deux façons de lire Gautier : soit on lit très vite, et du coup, on a s'aperçoit qu'il se passe quand même pas mal de trucs, soit on profite de chaque mot en laissant de côté presque tout intérêt pour l'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/904342/emmaD
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2988
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mer 7 Oct 2009 - 13:03

Longtemps Le capitaine Fracasse a été mon livre préféré...jusqu'à ce que je le relise l'année dernière. Lors de cette relecture, je me suis un peu ennuyée, néanmoins je porte toujours à ce roman une grande tendresse. Quelqu'un a évoqué le fait que Le capitaine Fracasse était une carricature de roman de cape et d'épée et c'est vrai : Sigognac est tout simplement invincible, Isabelle bien prude pour une actrice!

J'ai lu le Roman de la momie quand j'avais 11 ou 12 ans et je me souviens avoir beaucoup aimé. Il faudrait que je le relise.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8055
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Mar 30 Aoû 2011 - 13:17

Je fais remonter ce topic à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Théophile Gautier, pour vous signaler cette ITV du biographe de Gautier sur le site de l'Express Very Happy :

Citation :
Son biographe Stéphane Guégan nous explique pourquoi cette grande figure du romantisme a gardé son actualité.


Revenir en haut Aller en bas
Marie DGME
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 08/09/2011

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Lun 19 Sep 2011 - 17:46

On se souvient en effet de Gautier pour ses romans d'aventures... Mais il ne faut pas oublier que c'était également un poète extrêmement moderne, qui a initié toute une génération à une exigeante vision de l'art... Ce n'est pas par hasard si Baudelaire a dédié ses Fleurs du Mal à ce "poète impeccable". Il y a un article très intéressant sur le blog de Gallica (le site de la BNF) qui reprend tous les liens vers les ouvrages disponibles de Théophile Gautier sur Gallica: http://blog.bnf.fr/gallica/?p=3054. Une bonne façon de redécouvrir le site de la BNF, qui compte tout de même plus de 1 500 000 documents. Pour en savoir plus sur Gallica, vous pouvez vous rendre sur http://cequecachangepourvous.modernisation.gouv.fr/bnf-gallica.htm
Revenir en haut Aller en bas
Florizel
Riche célibataire


Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 14/12/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Jeu 17 Nov 2011 - 9:44

Tiens, je m'étonne de ne pas avoir vu ce topic plus tôt ! Je me permets donc d'y ajouter mon petit grain de sel, car Théophile Gautier a été un auteur très important pour moi.
Mon premier contact avec lui, comme pour beaucoup d'entre vous apparemment, n'a pas été des plus positifs. C'était au sortir de l'adolescence, je pense ; j'étais à l'époque (et je le suis toujours, du reste) passionné de littérature fantastique, et cherchais à parfaire ma connaissance des classiques. J'avais donc acheté, sans rien en connaître, les "Contes fantastiques". Dans ce recueil, pas de longues descriptions : des histoires courtes, qui vont vite à l'essentiel. Seulement voilà : en ce temps là, je vivais encore dans la "dictature de la chute". La chute de l'histoire, bien sûr ! J'avais biberonné à des auteurs plus modernes (comme Fredric Brown) dont les histoires courtes reposaient sur une chute surprenante, construites non pas pour une ambiance spécifique mais pour amener le lecteur à ce dénouement inattendu et choquant. Or, cette manière de faire est en réalité extrêmement "XXème siècle". En lisant Gautier, et en constatant que les histoires ne possédaient pas ces chutes étonnantes, je suis resté sur ma faim, reprochant même au bon Théophile de ne pas avoir d'imagination. Et j'en suis resté là avec Gautier pendant quelques temps.
Quand j'ai commencé mes études de Lettres, et que je me suis intéressé au romantisme de manière plus systématique, j'ai bien sûr à nouveau croisé la route de Gautier. Et je me suis replongé dans les nouvelles en question. Cette fois, le déclic a eu lieu ! Je n'étais plus embarrassé du tout par cette absence de chute, je me suis laissé emporter par l'intelligence des situations et de la langue, la minutie avec laquelle les récits étaient construits. J'ai réalisé que chez Gautier, il n'était pas vraiment possible de dissocier le style du fond de l'histoire proprement dite : les deux se mêlent de manière beaucoup trop intime. Cette redécouverte a été tellement enthousiasmante que je me suis jeté sur le reste de son oeuvre de fiction (et poétique), à tel point qu'il est devenu mon sujet de maîtrise ("la fiancée fantôme chez Théophile Gautier).
J'ai réalisé qu'au cinéma comme en littérature, souvent, mes auteurs favoris ne sont pas forcément des génies mais de formidables "professionnels", excellents à beaucoup de choses sans jamais forcément atteindre la grâce. Gautier, on ne peut pas lui reprocher grand-chose : il écrit dans un style impeccable (pour citer Baudelaire et le dédicace des Fleurs du mal - de mémoire, donc je me plante peut-être), ses récits sont construits à la perfection, tout est élégant et limpide. Il lui manque seulement quelque chose d'intangible : une certaine puissance, sans doute, ou une touche de folie (de la fantaisie, il en avait), ce qui le différencie d'un Hugo ou d'un Nerval. C'est peut-être parce que pour doué qu'il est, il reste dans l'ombre de quelques géants que je l'aime autant.

Sur le chapitre des descriptions, je ne pense pas que notre culture de l'image ait quoi que ce soit à voir avec l'abandon progressif des longues descriptions. Ou du moins, pas directement. Je crois que c'est davantage notre "culture du rythme" qui change. Les choses vont vite, on veut de l'immédiateté, et une description, au fond, retarde l'action. Personnellement, j'aime bien les longues descriptions, même les descriptions à la Balzac. Elles donnent une certaine "texture" à notre imaginaire. Mais je conçois aussi qu'on puisse être rebuté. Bref Smile
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Jeu 17 Nov 2011 - 13:06

Quelle analyse pertinente Florizel ! Moi aussi j'ai des souvenirs plutôt frustrés de ses nouvelles, tu me donnes envie de m'y replonger... study
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6282
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Jeu 17 Nov 2011 - 13:24

Florizel a écrit:
Personnellement, j'aime bien les longues descriptions, même les descriptions à la Balzac. Elles donnent une certaine "texture" à notre imaginaire.

Je me retrouve dans cette approche (et globalement dans ton analyse - Fredric Brown compris Wink )
Revenir en haut Aller en bas
baronperche
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 10
Age : 47
Localisation : Sud
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Jeu 19 Jan 2012 - 10:04

Gautier est un auteur qui a changé beaucoup de choses dans ma vie, sa découverte à l'adolescence fut une révélation, l'impression d'avoir trouvé un frère, un jumeau avec qui dialoguer à travers le temps.
J'ai commencé avec deux nouvelles egyptiennes, "Une nuit de Cléopâtre" et "Le roi Candaule". Son univers solaire, ses descriptions si précises qu'on s'y croirait, vivantes, jamais fastidieuses (le contraire d'un Zola) m'ont enchanté, procuré ce que je cherchais : du rêve mais pas de l'exotisme facile, une vraie réflexion sur l'amour, le désir.
Comme il opte pour un univers d'élection (même les truands ont de la personnalité et de l'élégance chez lui) on lui a reproché de ne pas être réaliste. Ce à quoi il a répondu que la laideur et les gens stupides étant très nombreux, il ne voyait pas l'intérêt d'en rajouter dans la fiction. C'est ma conception, il faut tirer l'homme vers le haut, peindre les passions sans vulgarité. A ceux qui sous prétexte de réalisme se délectent de téléréalité, je n'ai rien à dire et Gautier non plus? qu'ils aillent lire "L'assomoir" (qui porte très bien son nom).
J'ai donc lu tout ce qui me tombait sous la main, les nouvelles fantastiques comme La morte amoureuse, avatar, la chaîne d'or (magnifique texte méconnu), les romans comme Les jeunes-france (très drôle, un humour dont ceux de sa génération étaient dépourvus), Mademoiselle de Maupin, Fortunio, Le capitaine Fracasse, les livres de voyages, les poèmes et maints articles de journal (il en vivait et a énormément écrit) ...
Derrière une impassibilité de façade, Gautier était un esthète, un rêveur affreusement malheureux dans son siècle mercantile. Il cherchait la femme idéale et dans ses descriptions les femmes tendent vers la perfection de forme de la statue (ivoire, marbre) et les statues, les peintures s'animent, prennent vie. Il y aurait tant de choses à dire .... je préfère stopper de peur qu'un trop long exposé ne vous rebute. Lisez Théo, vous verrez bien si c'est pour vous ou pas ....
Revenir en haut Aller en bas
Merna-22
Préceptrice


Nombre de messages : 37
Age : 27
Date d'inscription : 02/06/2012

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Ven 6 Juil 2012 - 18:48

je viens de voir ce topic

je ne sais pas pourquoi mais moi j'ai complètement adorée Le capitaine Fracasse surtout vers la fin le retour au castel des Signonac et la mort de son chat , la découverte du trésor ...

Oui j'avoue que Teophile Gautier est connu par ses longues descriptions , mais c'est ce qui donne à ses aventures une réalité extrême .
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain


Nombre de messages : 5824
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Jeu 18 Fév 2016 - 12:11

J'ai enfin fini le Capitaine Fracasse , et je suis ravie de cette première incursion dans l'œuvre de Théophile Gautier (j'avais déjà lu et aimé le Roman de la momie, mais j'ai réalisé tardivement que c'était une version abrégée).

L'écriture de Théophile Gautier est remarquable, le vocabulaire est absolument recherché, et à de nombreuses reprises j'ai butté sur des mots que je ne connaissais pas. Embarassed Sans doute, cela a nui à la fluidité de ma lecture. En particulier, j'ai eu un peu de mal à m'accrocher par moments (et couper ma lecture par celle d'Indiana n'était peut-être pas une bonne idée !). Mais après avoir bavardé avec un ami trèèèès littéraire, qui m'a dit les yeux brillants "Théophile Gautier, c'est de la littérature", j'ai savouré le roman différemment, un peu comme une œuvre superbe, intimidante, et riche.

Ce que je retiens, ce sont beaucoup de descriptions d'ordre physique (meubles, châteaux, habits, festins, personnages), et l'aspect presque splendide, sordide et redoutable de certains passages (fin du matamore, marionnettes humaines d'Agostin). L'auteur revient souvent aux dents blanches comme des perles, et aux grands yeux noirs de Chiquita. J'ai fini par aimer la langue riche, précise, un peu datée peut-être ? Bref, une ambiance très particulière ressort du roman, et je me suis bien plus sentie au XVIIème siècle qu'à ma lecture des Trois Mousquetaires (au contraire, ce-dernier roman a un côté résolument intemporel).

L'intrigue est assez secondaire finalement, et il n'y a pas tant d'action que ça. Par ailleurs, les personnages sont loin d'être passionnants. Sigognac est un peu lisse pour être intéressant, et Isabelle m'a absolument agacée par sa "pudicité" qui atteint des sommets. Razz J'aime bien les héroïnes vertueuses et volontaires, mais par moments, Isabelle m'a plutôt paru être une fausse ingénue, et j'ai détesté ça ! Smile Pour le reste, les autres personnages sont truculents, et Théophile Gautier passe bien plus de temps à les croquer qu'à les faire évoluer.

Aussi, même si je n'ai pas été transportée, ce roman restera pour moi un bon souvenir de lecture, un roman intéressant, vraiment très riche, avec une identité forte. Very Happy


Dernière édition par Annwvyn le Jeu 18 Fév 2016 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
ludi33
Fairest of all elves


Nombre de messages : 14115
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Jeu 18 Fév 2016 - 12:15

Merci pour ton avis Annwyn, je l'ai lu il y a longtemps, je ne me souviens plus trop bien, sinon que j'avais beaucoup aimé.

Par contre, je te conseille fortement de relire Le roman de la momie en version intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théophile Gautier (1811-1872)   Aujourd'hui à 17:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier (1811-1872)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Théophile Gautier (1811-1872) IN DESERTO.
» Théophile Gautier (1811-1872) LE SOUPIR DU MORE.
» Théophile Gautier (1811-1872) Légende Théologique. Poëme XXXVIX
» Théophile Gautier. (1811-1872) Le chevalier double

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: