Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Emile Zola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 6 Déc 2008 - 23:15

Contente de voir qu'Au bonheur des Dames a fait tomber tes réticences au sujet de Zola cheers
J'ai hâte de lire ton avis final sunny

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5345
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 19:29

J'ai fini cheers

Alors, petit rappel des faits : j'ai conclu un pacte avec Doddy il y a... longtemps Rolling Eyes Elle devait lire Maurice de Forster après avoir détesté les autres romans de l'auteur qu'elle avait lus, et moi redonner une chance à Zola avec Au bonheur des dames.

Vous ne pouvez pas savoir combien je suis surprise d'avoir adoré ce livre. J'avais même acheté un exemplaire d'occasion tout corné (mais encore blanc et sans odeur douteuse quand même) histoire de ne pas regretter de l'avoir payé trop cher

J'ai tout aimé dans ce livre. Il est incroyablement vivant. La journée du blanc a déjà été soulignée, mais à chaque journée où le magasin est transformé je me suis délectée de lire les descriptions de Zola sur l'effet produit. Particulièrement lorsque Mouret décide de mélanger les rayons pour mieux attraper les clientes.
Pour l'étudiante en Histoire que je suis, la description des transformations de Paris, du développement d'une économie nouvelle, et l'affrontement entre les petits commerce et les grands établissements ont été passionnants.

En ce qui concerne les personnages, ils sont tous parfaitement croqués, malgré leur nombre. Mouret et Denise sont bien entendu les plus captivants. Mouret est incroyablement dur, mais tellement lucide
Spoiler:
 
, qu'il est difficile de ne pas se ranger de son côté.
Mais j'ai aussi adoré tous ces "méchants" et les rares qui tentent de résister ou de jouer dans la cour des grands. Pauline aussi, m'a beaucoup plu. Ca ne devait vraiment pas être drôle de vivre à cette époque. La condition des travailleurs... No J'ai vraiment tremblé pour les employés un certain nombre de fois, avec la menace de renvoi, les motifs franchement discutable, les magouilles de Jouve pour avoir les faveurs des employés Evil or Very Mad , les coups bas entre copains affraid , la pauvre Denise qui se fait maltraiter et qui n'ose rien dire.

Les scènes du grand monde sont délicieuses, que ce soit chez Henriette ou au Bonheur des Dames. J'aime que l'on ai droit à tous les vices du beau monde Twisted Evil

Contrairement à ce que je craignais, je ne suis pas ressortie déprimée de ce livre, au contraire, même si Zola, nécessairement, est loin de nous servir un conte de fées. C'est tellement dynamique que l'on n'a pas le temps de pleurer (contrairement à certaines scènes d'agonie qui avaient contribué à me dégoûter de Zola). J'en suis à chercher si un autre livre de l'auteur ne pourrait pas me plaire Shocked
Revenir en haut Aller en bas
willow
Innamoramento


Nombre de messages : 2784
Age : 36
Localisation : entre deux rayons de livres dans une librairie...
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 19:39

Zola est un de mes auteurs préférés!! je n'ai pas lu toute la collection des Rougon Macquart, mais celui que j'ai le plus apprécié reste l"Assomoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://remembermilena.over-blog.fr
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 19:59

Je suis content que le roman t'ait plu Misshoneychurch. Doddy a bien fait d'insister alors !

J'ai relu ce roman cet été et j'ai passé un très bon moment. J'ai ensuite tenté de relire La Curée mais je n'étais pas suffisamment concentré.

Je ne sais pas si tu vas trouver un autre roman de Zola qui te plaira, surtout si tu n'aimes pas le pessimisme de l'auteur et les longues scènes d'agonie Smile. Au Bonheur des dames est l'un des rares a être optimistes. Je pense que c'est le dynamisme du sujet, le développement des grands magasins, qui a influencé le rythme et l'atmosphère optimiste. On sent que Zola est admiratif.
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 20:13

misshoneychurch a écrit:
Alors, petit rappel des faits : j'ai conclu un pacte avec Doddy il y a... longtemps Rolling Eyes Elle devait lire Maurice de Forster après avoir détesté les autres romans de l'auteur qu'elle avait lus, et moi redonner une chance à Zola avec Au bonheur des dames.

Vous ne pouvez pas savoir combien je suis surprise d'avoir adoré ce livre.
Et tu ne peux pas savoir à quel point j'ai été surprise d'avoir aimé Maurice de Forster Wink
On devrait faire des pactes comme ça plus longtemps. Je suis vraiment très heureuse que ce roman t'ait plu. J'ai toujours pensé que c'est un petit bijou, ne serait-ce que pour les descriptions.

Peut-être que tu aimerais La Curée qui tourne notamment autour des spéculations immobilières au moment des travaux de Paris avec Haussman. Si tu es historienne, ça devrait te plaire, c'est fascinant de lire les descriptions du Paris changeant de cette époque. Et les personnages sont vraiment bien croqués aussi.

@Damien : je l'ai relu l'autre jour (il y a 6 semaines environ), et je me suis régalée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 21:13

Ce pacte a donc été fructueux. Il faudrait en faire d'autres Smile !

J'aime bien La Curée aussi. Quand je l'ai lu en première, je n'ai pas compris les intrigues autour de la spéculation. A la deuxième lecture, c'était déjà plus clair dans ma tête. Je me souviens avoir aimé Le Rêve aussi, et Pot Bouille était très bien.

Tu pourrais essayer Pot Bouille Misshoneychurch. C'est l'histoire d'Octave avant d'être le patron d'Au Bonheur des dames. Le roman raconte son arrivée à Paris et son ascension sociale en séduisant les différentes femmes d'un immeuble parisien.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 21:25

Ton enthousiasme face à cette lecture fait plaisir à voir, Misshoneychurch, tu me donnes envie de relire le livre.

misshoneychurch a écrit:
Pour l'étudiante en Histoire que je suis, la description des transformations de Paris, du développement d'une économie nouvelle, et l'affrontement entre les petits commerce et les grands établissements ont été passionnants.

En lisant cette phrase je ne peux qu'appuyer Doddy et son conseil de lire La Curée.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5345
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 21:35

Je crois que je vais craquer pour La curée et Pot-Bouille alors J'imagine qu'Octave est moins swoonant, mais c'est vrai que le retrouver me tente bien.
Après tout, je suis plus grande maintenant, donc je devrais mieux résister au pessimisme de Zola Very Happy

Le Rêve me tente aussi, il me semble que c'est un livre qui parle d'une jeune fille à l'imagination débordante. J'aime beaucoup ce genre de personnages, et j'avais failli l'acheter il y a deux ans, mais le nom de Zola m'avait rebutée Rolling Eyes

Citation :
On devrait faire des pactes comme ça plus longtemps

C'est clair, je suis vraiment contente que l'on ait eu cette idée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 21:53

L'héroïne du Rêve aime lire La Légende dorée (la vie des saints) et s'identifie aux saintes. Lorsque qu'elle rencontre Félicien le fils de l'évêque de Cambrai. Angélique voit en lui Saint Georges (ça pourrait plaire à Ekaterin, non ?) mais leurs parents s'opposent à leur union.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 22:00

Misshoneychurch, il faut que tu saches que Le Rêve est très différent des autres Zola. Pour toi qui était un peu méfiante face à l'auteur, c'est peut-être un point positif, mais tout de même, ce roman est très spécial.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 22:53

Je plussoie Cat, je garde un souvenir assez étrange de ce roman. Il est très court, j'ai toujours l'impression que Zola a voulu s'essayer à un nouveau genre avec.
C'est un peu onirique, l'héroïne fait très nunuche (désolée je ne trouve pas d'autres termes).
Sur le moment j'avais bien aimé mais sans plus. Je n'ai pas trop envie de le relire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 22:58

Citation :
l'héroïne fait très nunuche (désolée je ne trouve pas d'autres termes)

Dans mes souvenirs elle l'est également. Je crois que Zola voulait essayer quelque chose de plus léger. Il reprend les codes du roman sentimental et l'adapte à la sauce naturaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Dim 7 Déc 2008 - 23:23

Le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'est pas très réaliste. Si encore il avait réussi à montrer que les rêves de son héroïne sont détruits par la réalité, ça aurait pu marcher. Mais dans mes souvenirs c'est fait trop maladroitement pour être vraiment convaincant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Axoo
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2183
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 8 Déc 2008 - 9:31

Doddy, j'ai tendance à te faire confiance. Si tu es plussoyée par Damien et Cat en prime! Si je comprends bien c'est un roman pour moi ça! lol!
Et bien, dès après Noël, je sais ce que je vais lire (et dire que ce n'est que mon deuxième Zola Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 8 Déc 2008 - 9:43

Ton 2e Zola seulement ? Mécréante ! lol!

Je suis contente de voir que notre lobbying commence à faire de l'effet Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5345
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 8 Déc 2008 - 10:23

De toute façon, je pense que je lirai d'abord les deux autres romans conseillés. Si je suis toujours fan, je tenterai Le Rêve  study


Dernière édition par misshoneychurch le Ven 1 Nov 2013 - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 14 Mar 2009 - 10:34

Hop je fais remonter un peu ce topic!

J'ai découvert Zola en 3e: je m'étais mise dans la tete qu'il fallait que j'agrandisse ma culture littéraire en lisant les grands classiques (ce qui m'a valu une indigestion de classique à force et plusieurs que je n'ai pas aimés No)

Le premier que j'ai lu a été Au bonheur des Dames, que j'ai tout simplement adoré! cheers Surtout pour les personnages que j'ai trouvé très bien croqués!

Ensuite j'ai voulu lire tous les Rougon Macquart, mais j'ai arreté parce que certains sont tellement noirs que je me suis dit que j'allais finir par déprimer.

Donc j'ai lu La fortune des Rougon (dont je ne me rappelle que vaguement), La curée (idem mais j'avais bien aimé), Le ventre de Paris (beaucoup aimé) Germinal (beaucoup aimé mais qu'est-ce que c'est dur!), Une page d'amour (adoré I love you) et Pot-Bouille (Adoré I love you)

et depuis toujours je me dis qu'il faut que je lise L'assomoir et Nana.

j'ai aussi lu en seconde pour les cours Thérèse Raquin que j'avais adoré!
Revenir en haut Aller en bas
EowynBennet
Subtil compliment


Nombre de messages : 183
Age : 25
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Mer 25 Mar 2009 - 14:30

J'ai dû lire l'assomoir pour mon bac de français l'année dernière. Je n'avais jamais osé lire du Zola auparavant pensant que je n'accrocherais pas et je me dis que j'ai réellement eu tort.
Ce roman et l'étude qu'on en a faite en classe m'ont passionés, cette façon d'aller au bout des choses dans les descriptions ou ne serait-ce que dans l'intrigue. Je comprend que certains trouvent ça lourd parfois mais comme je l'ai dit pour Tolkien finalement c'est réellement indispensable et on avance très rapidement dans l'histoire sans s'en rendre compte.
C'est très prenant mais il faut tout de même je dirais prendre son courage à deux mains pour se jeter dedans quand on ne connaît pas bien les oeuvres classiques comme moi (je m'y mets juste il est temps^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://uncoindebliss.hautetfort.com/
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 13 Juil 2009 - 15:37

J'aime beaucoup Zola moi aussi, ça me fait plaisir de trouver un topic sur ses livres. Very Happy J'ai d'abord lu Germinal en classe de seconde et malgré un début un peu difficile (il faut se cogner des descriptions un peu longuettes dans la première partie...) j'avais vraiment adoré! Je pense que c'est mon préféré parmi ceux que j'ai lu. Et cette année je m'y suis remise, j'ai commencé par L'assomoir puis par Nana, et j'ai bien accroché avec les deux. Mais ensuite j'ai lu La curée et pour la première fois avec Zola je me suis un peu ennuyée...je pense qu'à ce moment-là je n'avais pas la tête à lire ce genre de livres^^. Mais j'ai Au bonheur des dames, Le rêve et Thérèse Raquin qui m'attendent dans ma PAL sunny
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Ville du Nord...


Nombre de messages : 707
Age : 47
Localisation : Finistère sud
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Lun 13 Juil 2009 - 17:00

J'ai lu tous les tomes des Rougon-Macquart sauf la débacle que je n'ai pas réussi à finir. Zola est un de mes auteurs préférés, capable de passer du délicieux romantisme du au bonheur des Dames au réalisme le plus noir comme dans la Terre ou l'Assommoir. Un immense écrivain. Ce sont la mes trois romans préférés de cet auteur (avec Germinal bien sûr).

Je me souviens d'avoir eu à lire l'assommoir en 3ème : j'étais la seule de la classe à avoir adoré Suspect . Ce fut une véritable révélation Very Happy ; ce roman a été adapté au cinéma sous le titre de Gervaise, avec Maria Schell. Si vous avez l'occasion de le voir, je vous le recommande.
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 1 Aoû 2009 - 15:42

Zola et moi, chemin tortueux ^^.
J'écris après avoir fini La Bête Humaine. Je me souviens vaguement d'un Je Bouquine dont le dossier "Auteur" était consacré à Zola qui m'avait donné envie de le lire (je devais avoir neuf ans donc je ne m'y suis pas mise tout de suite ^^). En troisième, ma prof de Français m'a conseillé Au Bonheur des Dames. J'ai alors commencé à lire La Bête Humaine par esprit de contradiction. Pour une raison que j'ignore encore, j'ai arrêté aux deux-tiers en laissant mon ticket de métro-marque-page dedans. Un an plus tard environ, j'ai alors dévoré plutôt que lu Au Bonheur des Dames pour le cours de Français. Et fin juillet, j'ai terminé La Bête Humaine.

Au final, j'ai aimé les deux. La Bête Humaine, plus lourd, plus grave, n'a pas eu sur moi l'effet foudroyant d'Au Bonheur des Dames, mais en fait j'en ai beaucoup apprécié l'histoire, même si je ne suis pas du tout d'accord avec les théories de Zola sur l'hérédité de la folie.
Spoiler:
 
Quant à Au Bonheur des Dames, j'ai été très prise par l'histoire. Les longues descriptions du magasin m'ont moins plu parce plus difficiles à lire (surtout quand on est plein trimestre et plutôt fatiguée) mais elles étaient nécessaires. J'ai adoré les personnages notamment Octave Mouret, très swoonant drunken mais aussi un personnage réaliste et visionnaire, dur mais juste, il me fait un penser à Thornton par certains côtés (implication totale dans le travail, amour passionnel...). La position de Denise par rapport aux commerces moderne et ancien est assez intéressante, elle vient d'une famille de petits commerçants dont la ruine est assurée mais bien qu'ayant pitié d'eux, elle éprouve pour le Bonheur des Dames une attirance irrésistible qui finira par la convaincre et elle se placera du côté des grands magasins, du côté de l'avenir.

Voilà, je lirai d'autes Zola, c'est sûr, mais pas tout de suite Smile.
Revenir en haut Aller en bas
JO
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 254
Age : 41
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 1 Aoû 2009 - 23:19

Ma maman qui est vraiment "fan" de Zola et les avaient tous dans des éditions de poche dans des états plus ou moins... acceptables !

Elle a donc décidé un été d'acheter tous les Rougon Macquart dans une belle édition couverture cuir. Et pendant que mon père regardait le Tour de France, nous avons lu quasi tous les livres à la suite.
J'avais déjà lu le Rêve et Au bonheur des Dames (que j'avais adoré, qui n'a pas swooné sur Octave !!).
Celui que je n'ai pas fini : La Terre, je ne sais plus trop pourquoi...
Celui que je n'ai pas lu : la débâcle (à la fin j'ai fatigué !!)

J'ai particulièrement aimé (en plus des "classiques" Le docteur Pascal qui clôt le cycle - or il est très peu connu, j'avais supposé qu'il faut avoir lu le tout pour l'apprécier...
Si quelqu'un l'a lu, quel a été votre avis ??
Revenir en haut Aller en bas
kary
Ville du Nord...


Nombre de messages : 727
Age : 31
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 4 Sep 2009 - 10:28

Remontage de topic !!! cheers

Y a pas à dire, même si j'ai lu assez peu de Zola, c'est un auteur qui m'a marquée à vie et j'adore toujours autant son style !! J'ai fini Pot-Bouille en 4-5 jours et j'ai adoré. Pour celles qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur la jeunesse de notre cher Octave Mouret, il y est fidèle à lui-même : coureur de jupons et très ambitieux pour sa carrière déjà !

A chaque fois que je lis un Zola, je reste scotchée jusqu'à la dernière ligne. Le livre est ponctué de passages assez drôles contrairement à ce qu'on peut croire (enfin, "drôle", je dirais que c'est de l'humour noir lol! ). Les personnages qui gravitent autour de Octave sont nombreux et on peut parfois s'emmêler les pinceaux, mais c'est souvent le cas dans les romans de Zola.

En tout cas la scène qui m'a le plus marquée est celle
Spoiler:
 
C'est sordide, mais c'est du Zola !!

Ca m'a donnée envie de relire (pour la vingtième fois peut-être) Au bonheur de dames !! study D'ailleurs, je ne me rappelle plus si on parle explicitement des conditions dans lesquelles Mme Hédouin meure. A la fin de Pot-Bouille, ils finissent évidemment par se marier mais il faudrait que je revois dans le Bonheur si on en apprend plus sur leur vie après le mariage.

Je me suis décidée à lire les plus connus de la série des Rougon-Macquart : Nana, Germinal, La curée, L'oeuvre... et j'aimerais aussi lire La faute de l'abbé Mouret. Avec ceux que j'ai lu, j'arriverais à la moitié de la série !! Mais j'aimerais tous les lire en fait, seulement je les laisse pour plus tard !

En fait, l'oeuvre de Zola me fait beaucoup penser à celle de Thomas Hardy, je suis sûre qu'on pourrait faire un parallèle entre ces deux auteurs, il y a toujours cette idée de fatalisme chez eux et des histoires toujours un peu tristes voire tragiques. Pour le style, ce n'est pas la même chose, mais je suis persuadée que ceux qui apprécient Hardy apprécieraient Zola et vive-versa.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Ven 4 Déc 2009 - 18:56

Je viens poster mon avis sur Au bonheur des dames que je viens de lire. Very Happy

J'avais adoré Germinal, eh bien je pense que maintenant je peux placer Au bonheur des dames au même niveau ! Ce livre est un enchantement de la première à la dernière page... drunken Impossible de le lâcher ! study
C'est vrai qu'il est étonnement optimiste pour du Zola, mais il ne tombe jamais dans la miévrerie; certes Zola a voulu écrire le "poème de l'activité moderne", certes on est ébloui et pris dans le tourbillon de ce grand magasin, mais il n'oublie cependant pas de nous montrer face à ce dernier la mort du petit commerce et la lente agonie des familles de petits artisans...
Mouret est un personnage fascinant et très séduisant, on peut le trouver un peu trop attaché à l'argent au début mais son amour pour Denise l'humanise vraiment, et j'ai fini par (presque) oublier ses défauts.
Denise est évidemment très touchante, un peu trop parfaite peut-être.^^
Mais encore plus que l'histoire d'amour, je crois que ce qui m'a le plus fascinée a été l'évocation de ce monde si particulier (car le magasin forme réellement un monde à lui tout seul), avec ses conflits d'influence, ses employés, ses clientes emportées par la fièvre des achats... Moi qui m'ennuie facilement pendant les descriptions, j'adore pourtant celles de Zola (en particulier ici celles des trois grandes ventes, surtout la grande vente de blanc finale... drunken )
J'ai été il y a un an à Londres avec mes parents et par curiosité nous avions été faire un tour chez Harrod's, le magasin de luxe; et c'est vrai que c'est un univers tellement démesuré, tellement fascinant qu'on peut y passer beaucoup de temps ! J'ai retrouvé un peu la même impression avec Au bonheur des dames, et les nombreuses évocations par Zola de la figure d'une "machine dévorante" sont vraiment justifiées...

Une fois de plus Zola m'a fait réfléchir tout en me passionant par son histoire... Very Happy Du coup j'ai commencé Le rêve, même s'il paraît qu'il est très différent des autres Rougon Macquart, j'ai envie de continuer dans ma lancée ! study Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain


Nombre de messages : 5844
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Emile Zola   Sam 5 Déc 2009 - 23:59

Ça fait un petit bout de temps que je meurs d’envie d’écrire dans ce topic… Mais je n’ai jamais osé, de peur de ne pas pouvoir réussir à exprimer tout mon enthousiasme pour Au bonheur des dames. Encore maintenant, je suis stressée en écrivant mon post, parce que j’ai peur de ne pas choisir les bons mots.

Je crois pouvoir dire que c’est mon livre préféré. Very Happy J'aime la vieille édition lue et relue que je possède et je ne voudrais en changer sous aucun prétexte. Pour l’instant, il est indétrônable, même si je ne m’explique pas vraiment pourquoi. J’adore ce roman comme aucun autre. Tout d’abord pour son atmosphère : Paris au XIXème siècle, les travaux haussmanniens, les petites maisons des drapiers, sombres et exigües, et bien sûr Au Bonheur des Dames. Ensuite pour ses personnages fascinants : Octave Mouret bien évidemment, pour qui je garderai toujours un attachement particulier Embarassed , Denise admirable de candeur, de gentillesse et finalement si volontaire, et tous les petits commerçants prêts à se battre, même si la cause est perdue d’avance.

En fin de compte ce qui m’a vraiment touchée dans ce livre, c’est le message qu’y fait passer Zola. ABBD est bien différent des autres Rougon-Macquart . Dans ce roman, tout témoigne d’une farouche volonté d’aller de l’avant. cheers Le petit commerce est écrasé (et Zola montre parfaitement la détresse des petits commerçants) mais les nécessités du monde moderne font qu’il faut passer outre, ne pas s’appesantir sur un monde qui disparaît et participer activement à la construction de l’avenir. Et c’est en cela que j’ai une véritable passion pour Octave Mouret : toujours de bonne humeur, toujours dynamique, passionné et jamais à court d’idées. Et même si ses méthodes commerciales peuvent parfois être révoltantes –notamment du point de vue de la clientèle féminine qui est complètement à sa merci, on ne peut pas s’empêcher de partager son dynamisme dans la construction du nouveau commerce et l’élargissement des perspectives de l’époque. Ce personnage apparaît comme un génie-homme d’affaire, et son histoire d’amour avec Denise finit par le rendre sympathique au lecteur. sunny

J’en profite pour le comparer à ce cher John Thornton. J’aime aussi beaucoup ce personnage, et il me rappelle parfois Mouret mais seulement parce que c’est aussi « le patron ». Mais à par ça, je les trouve très différents : MrT est plus intègre, plus réservé, plus prudent, pas du tout volage, moins expansif, et pas du style à fanfaronner… ce qui fait une grande différence ! J’en profite aussi pour dire que le caractère « Je suis le patron » est beaucoup plus mis en valeur dans ABDD que dans N&S (je parle du livre et non de l’adaptation, où c’est un peu différent).

En ce qui concerne l’histoire d’amour, je ne la trouve pas mièvre. Elle s’insère parfaitement dans le reste du roman (dans la misère toujours plus grande des commerçants de la rue Michodière et dans l’expansion progressive d’Au bonheur des Dames). Je sais que certains n’aiment pas Zola, pour l’atmosphère pesante qu’on trouve dans quasiment tous ses romans (et qu’on retrouve par moments dans Au bonheur des dames), mais ça ne l’empêche pas d’écrire de très beaux passages dans ABDD. Voici un petit passage que j’ai sélectionné et qui fait partie de mes préférés. drunken

Citation :
Juillet fut très chaud. Denise souffrait dans son étroite chambre, sous les ardoises. Aussi lorsqu’elle sortait de son magasin, prenait-elle Pépé chez Bourras ; et, au lieu de monter tout de suite, elle allait respirer un peu l’air des Tuileries, jusqu’à la fermeture des grilles. Un soir, comme elle se dirigeait vers les marronniers, elle resta saisie : à quelques pas, marchant droit à elle, il lui semblait reconnaître Hutin. Puis, son cœur battit violemment. C’était Mouret, qui avait dîné sur la rive gauche et qui se hâtait de se rendre à pied chez Mme Desforges. Au brusque mouvement que fit la jeune fille pour lui échapper, il la regarda. La nuit tombait, il la reconnut pourtant.
— C’est vous, mademoiselle.
Elle ne répondit pas, éperdue qu’il eût daigné s’arrêter. Lui, souriant, cachait sa gêne sous un air d’aimable protection.
— Vous êtes toujours à Paris ?
— Oui, monsieur, dit-elle enfin.
Lentement, elle reculait, elle cherchait à saluer, pour continuer sa promenade. Mais il revint lui-même sur ses pas, il la suivit sous les ombres noires des grands marronniers. Une fraîcheur tombait, des enfants riaient au loin., en poussant des cerceaux.

J’espère que j’ai réussi à communiquer mon enthousiasme pour ce roman, que je ne considère certainement pas comme le plus abouti des romans, mais qui reste pourtant celui que je lis et relis sans me lasser !


En ce qui concerne les Rougon-Macquart, j’ai commencé par ABDD, puis j’ai enchainé avec les romans « Mouret » (la Faute de l’Abbé Mouret, Pot Bouille), j’ai étudié en classe la Fortune des Rougon, et j’ai aussi lu L’Assommoir. L’Assommoir est formidable, très prenant et en même temps très dur. La Faute de l’Abbé M est unique en son genre (un peu mystique peut être, très beau et pesant à la fois).


Quant à Pot Bouille… J’ai bien aimé, parce qu’on y suit les premiers pas dans la capitale d’Octave Mouret, en jeune ambitieux très très coureur de jupons. Mais c’est un roman franchement satirique, par moment crû, et au bout du compte vraiment dérangeant.
A ce propos, j’ai découvert hier l’adaptation de 1957 de Pot Bouille par Julien Duvivier, avec Gérard Philipe dans le rôle du bel Octave. J’ai été très agréablement surprise par le film (après la mauvaise surprise il y a quelques années d’une adaptation d’ABDD –celle avec Michel Simon dans le rôle de Baudu, le seul acteur qui m’avait convaincue si je me souviens bien). Le film Pot Bouille est assez fidèle au livre, seules certaines scènes choquantes ont été supprimées, et on retrouve bien l’ambiance « immeuble bourgeois parisien du XIXème siècle ». Un petit mot pour Gérard Philipe que j’ai trouvé formidable en Mouret : comme dans le roman Pot Bouille, l’enthousiasme du héros et sa passion nous le rendent sympathique (alors que son si peu de considération pour les femmes devrait me faire le détester !). Le Mouret de Gérard Philipe est idéalement séduisant, vif et volage… d’ordinaire je suis critique lorsqu’un acteur propose une interprétation d’un de mes personnages préférés… mais là, j’ai été conquise. La performance de Danielle Darrieux est remarquable aussi, elle campe une Mme Hédouin froide ou fébrile, au moment où il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emile Zola   Aujourd'hui à 13:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Emile Zola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» GERMINAL d'Emile Zola
» THERESE RAQUIN d'Emile Zola
» NANA d'Emile Zola
» POUR UNE NUIT D'AMOUR de Emile Zola
» La Curée, d'Emile Zola

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: