Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"

Aller en bas 
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23768
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 23 Aoû 2009 - 20:30

J’ai le plaisir d’ouvrir une chambre à l’auberge pour une grande dame de la littérature anglaise, Penelope Fitzgerald. Quand j’utilise ces derniers mots, je suis peut-être un peu aventureuse, n’ayant lu de la dame en question qu’un petit roman d’à peine plus de 150 pages. Mais je me dis que si plusieurs de ses romans ont été nominés pour le Booker Prize et que l’un d’entre eux, Offshore, a même gagné le prestigieux prix en 1979, c’est que le terrain sur lequel je m’avance n’est peut-être pas trop miné.

Penelope Fitzgerald a écrit neuf romans ainsi que plusieurs biographies, dont une du préraphaélite Edward Burne-Jones. C’est avec ce livre qu’elle a tardivement commencé sa carrière littéraire, à l’âge de 58 ans. Diplômée d’Oxford, elle a travaillé pour la BBC durant la guerre, été l’éditrice d’une revue littéraire, géré une librairie et enseigné dans diverses écoles.

C’est avec un vrai petit bijou, The Bookshop, que j’ai découvert un style qui m‘a rapidement conquise. Un livre dont le thème devrait parler à plus d’un lambtonien puisqu’il raconte les efforts entrepris par Florence Green, une veuve d’une quarantaine d’année, pour ouvrir une petite librairie dans une bourgade imaginaire de l’East Anglia, Hardborough. Quoi de plus naturel que d’acquérir à cet effet la plus ancienne bâtisse de l’endroit, à l’abandon depuis de nombreuse années et qui plus est fréquentée par un esprit frappeur. Laughing Mais l’esprit ne sera pas le plus acharné des adversaires de Florence, qui a troublé les habitudes du petit port engourdi dans une lente décrépitude et a surtout dérangé les plans (imaginaires ou non) de l’influente Violet Gamart. En cette année 1959, les habitants de Hardborough ont-ils vraiment envie de voir leur train-train bousculé par une femme seule qui prend des initiatives?

Pas de romance, pas de grande émotion, non, le charme de The Bookshop réside ailleurs, dans la peinture des faits et gestes quotidiens, dans les dialogues entre la libraire et son banquier, sa comptable (P. Fitzgerald a une façon si fine de se moquer de ma profession que je ne peux qu’applaudir à ses savoureux coups d’estoc) ou son avoué (ou pour se dernier, dont je me dois de préciser qu‘il se nomme Mr Thornton, par un échange de lettre mémorable) et surtout dans la découverte de personnages secondaires savoureux comme Mr Brundish, l’unique représentant local de la plus ancienne famille du coin, qui vit en ermite mais sait se bouger quand il le faut, ou la diaphane Christine, la jeune aide de Florence, âgée de 10 ans, qui mène les clients à la baguette, ou encore le voisin Milo, dont le principal souci dans le vie est de ne pas faire de vagues. On n’oublie pas le décor, avec des descriptions des marais du Norfolk qui donnent envie d’investir dans série Coasts de la BBC.

Le style teinté d’ironie m’a vraiment fait penser à Jane Austen. Je sais que le recours à cette comparaison peut paraître un peu facile (combien de romancière anglaises sont comparées à notre grande Jane?Suspect ) mais ici, elle est à mon sens justifiée, j’ai en effet retrouvé dans ce roman une économie de moyens, une justesse de ton et un sens de la formule qui me l’ont constamment ramenée à l’esprit. Un petit exemple :
Citation :
I don’t know that men are better judges than women, said Florence, but they spend much less time in regretting their decisions.

Il existe une traduction française de The Bookshop, intitulée de manière totalement incongrue L’Affaire Lolita. Non pas que le livre de Nabokov ne joue aucun rôle dans l’histoire mais l’anecdote qui y est liée est assez accessoire. De ce fait, je ne m’étonne pas que les deux commentaires que j’ai trouvés sur des blogs français ne soient pas très enthousiastes, je pense que les attentes de ceux qui pourraient être attirés par ce titre, soit parce qu’ils sont fans de Nabokov et de son roman, ou éventuellement de Jasper Fforde, ne peuvent qu’être déçues. Il faut dire aussi que même si on parle d’une librairie, les livres ne jouent pas non plus le rôle principal. Il n’y a rien de la Margaret Lea de The Thirteenth Tale en Florence Green et le propos de l’auteur n’est pas de nous plonger dans des rêveries littéraires mais bien dans une chronique douce amère, qui n’est pas sans rappeler Cranford, d’un petit coin d’Angleterre et des événements qui l‘animent.

J’aimerais encore ajouter, pour terminer ce long post sur mon deuxième coup de coeur littéraire de l'année, que la dimension autobiographique de The Bookshop contribue à accentuer une saveur nostalgique qui a un petit goût de reviens-y. « Funny and terrible » est une des expressions qu’utilise AS Byatt dans un article qu’elle a consacré à P. Fitzgerald, qu’elle a côtoyée professionnellement. Je pense qu’elle s’applique parfaitement à cette histoire.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 23 Aoû 2009 - 20:48

Merci d'avoir ouvert ce topic, Cat ! Very Happy
J'ai commencé A Bookshop cet après-midi. Je reviendrai ici poster mon avis dès que je l'aurais fini. J'espère être aussi enthousiaste que toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Félicité
Velvet Voice Addict
avatar

Nombre de messages : 4763
Age : 52
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 23 Aoû 2009 - 21:15

Cat, je viens de noter le titre de ce livre. sunny Je l'avais vu avec le titre français dans une librairie et ce titre ne m'avait pas du tout donné envie de le lire. (je n'aime pas Lolita de Nabokov No ).Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23768
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 23 Aoû 2009 - 22:07

Contente d'avoir attiré ton attention sur ce livre, Félicité! Very Happy

Emjy, j'espère que ce livre ne te décevra pas. pale Je suppose que je serai fixée rapidement, puisque ce "non-pavé" se lit très vite. Et si tu le lis en français, j'espère que la traduction lui fait honneur.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Mar 25 Aoû 2009 - 17:06

Voilà, j'ai pu finir le roman hier dans les transports et j'ai bien aimé Very Happy
Comme Cat, la comparaison avec Jane Austen ne me paraît pas déplacée. L'humour et la façon de croquer les personnages sont assez comparables.
La galerie de personnages secondaires est plutôt savoureuse. Je crois que la palme revient à l'irrésistible Mr Brundish. I love you
J'aimerais beaucoup voir ce roman adapté, ne serait-ce que pour voir ces truculents personnages incarnés par des acteurs british de talent ^^

Donc, en bref, je dirais que The Bookshop se présente comme une petite chronique villageoise réjouissante. Je ne pense pas que je le garderai longtemps en mémoire mais j'ai tout de même pris plaisir à le lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9034
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Mer 2 Sep 2009 - 22:32

J'ai lu "l'Affaire Lolita" il y a 3/4 ans et je n'avais pas vraiment aimé (je crois que j'avais dû en parler ici, mais probablement dans le topic "Que lisez-vous en ce moment").

Je comprends mieux pourquoi à la lecture du post introductif de Cat.

J'avais pensé acheter un roman illustrant les conséquences de la sortie du Lolita de Nabokov dans un petit village anglais (comme Félicité, je n'aime pas Lolita, soit dit en passant, mais j'ai conscience d'être probablement passée à côté d'un des grands chefs d'oeuvre de la littérature américaine). Et donc je suis restée sur ma faim.

Je pense que la traduction du titre et la quatrième de couverture desservent donc totalement ce livre.

Fait rare chez moi, j'ai essayé de le revendre dès que j'en ai achevé la lecture et même Gibert n'a pas voulu me le reprendre Mad
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23768
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 1 Juil 2018 - 18:07

The Bookshop fait l'objet d'une adaptation avec Emily Mortimer  et Bill Nighy.  
Voici un petit avant-goût :


_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Dim 1 Juil 2018 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 15687
Age : 21
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 1 Juil 2018 - 18:16

Merci pour le trailer, Cat cheers Beau casting, en effet I love you
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 18287
Age : 39
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Dim 1 Juil 2018 - 18:22

Merci pour le trailer Cat!!! ça a l'air super comme adaptation!! drunken
Emily Mortimer et Bill Nighy, un merveilleux duo!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10358
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   Lun 9 Juil 2018 - 18:48


J'ai découvert ce film à venir sur la chaîne d'une Booktubeuse qui l'a déjà vu et beaucoup aimé, et ai hâte de me faire une idée tant l'histoire a l'air sympathique (inutile de mentionner la distribution qui parle d'elle-même Laughing ).
Il va falloir patienter encore un peu, la sortie française est annoncée pour le 7 novembre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Penelope Fitzgerald, une romancière anglaise, "funny and terrible"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Funny Games US" : ça passe et ça casse !
» #29 Une aventure des fantastiques "L'enfant terrible"
» char "funny"
» Recherche d'informations sur le char "Terrible"
» "Nord et Sud" : dvd chez Koba le 2 novembre !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: