Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Martin Suter

Aller en bas 
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Martin Suter   Sam 8 Aoû 2009 - 16:49

Ecrivain suisse d’expression allemande, Martin Suter connaît un succès international, y compris en France, où ses six romans ont été publiés ainsi qu’une partie des chroniques qu’il a écrites pour l’hebdomadaire alémanique Die Weltwoch. Je pense qu'on peut dire qu’il est actuellement l'une des plumes suisse les plus en vue. Enfance privilégiée au sein d’une famille bourgeoise et parcours non linéaire pour un touche à tout venu assez tard au roman après avoir été tout à tour rédacteur publicitaire, journaliste, scénariste et parolier (il a écrit trois textes pour Stephan Eicher pour son album Eldorado, uuf schwyzerdütsch, natürlich).

Une carrière de romancier commencée sur le tard, certes, mais immédiatement couronnée de succès puisque son premier roman, Small World, a été traduit dans une douzaine de langue. Son succès ne s’est pas démenti par la suite et lui permet depuis plusieurs années de se consacrer uniquement à la fiction. Le dernier des Weynfeldt, son roman le plus récent, a été publié en 2008 aux éditions Christian Bourgeois et tout récemment en poche.

J’ai lu deux de ses livres, Small World et La face cachée de la lune, qui ont en commun de mêler habilement le suspense, une certaine vision de la haute bourgeoisie suisse (tous les romans de Suter ont pour cadre Zurich) et un thème particulier, la maladie d’Alzheimer pour le premier et… les champignons hallucinogènes pour l’autre! Mélanges assez surprenants donc à première vue, mais ça fonctionne très bien. Suter a un style très direct, comme il le dit lui-même, il "prône une écriture au service de l’histoire, belle mais discrète, qui n’altère en rien le récit." Et on peut dire que ses récits, il sait les construire et les peupler de personnages pas nécessairement très charismatiques mais très vrais et pleins de surprises. Sans compter qu'il manie un humour assez caustique sans en avoir l'air. Et puis j'avoue avoir plaisir à retrouver un cadre familier en arrière-plan, je connais assez bien Zurich et ce n'est pas si souvent que j'ai l'occasion de lire des romans qui se déroulent dans mon propre pays.

Pour compléter, voici encore les quatrième de couverture des romans de Suter qui sont dans ma bibliothèque :

Small World
Citation :
A soixante ans, Conrad Lang vit aux crochets d'une riche famille qui l'a recueilli enfant et qui continue à le faire vivre en l'employant comme gardien. Un soir, il met accidentellement le feu à leur villa. Ce sont les premiers symptômes d'un mal mystérieux, qui va avoir d'autres conséquences troublantes. Au fur et à mesure que sa mémoire proche est engloutie, des souvenirs que certains espéraient enfouis à tout jamais resurgissent peu à peu... Un roman mené tambour battant, au suspense d'une originalité redoutable.

La face cachée de la lune

Citation :
Urs Blank, avocat d'affaires spécialisé dans les fusions d'entreprises, homme mûr et respectable, se cherche de nouveaux horizons. Il croit trouver auprès de Lucille, une jeune hippie, de quoi satisfaire la crise d'identité qu'il traverse. Au cours d'une cérémonie en pleine forêt, la jeune femme l'initie aux champignons hallucinogènes, et soudain tout bascule. Blank ingère un champignon peu connu aux effets redoutables qui va métamorphoser sa vie et celle de son entourage... Comme dans Small World, son précédent roman, Martin Suter mêle ici à une trame policière palpitante, digne des grands romans noirs américains, une étude profonde et subtile de la déviance mentale et signe un hymne d'une beauté inouïe à la forêt et à la violence de la nature.

Le dernier des Weyneld
(acheté récemment)
Citation :
Adrian Weynfeldt, expert en art et dernier descendant d'une richissime famille suisse, mène une existence d'une régularité irréprochable au sein de la grande société zurichoise. Un soir, il se laisse charmer par une jeune femme qui s'invite à passer la nuit chez lui. Le destin de Weynfeldt sera désormais irréversiblement lié à celui de la mystérieuse Lorena. Un de ses amis proches le contacte afin de mettre aux enchères la fameuse Femme nue devant une salamandre de Félix Vallotton. Une vente qui promet de faire date dans le milieu de l'art. Il s'ensuit une série de péripéties, manipulations et retournements orchestrés avec subtilité par un Martin Sitter au sommet de son talent d'écrivain. Brouillant sans cesse les pistes, il joue avec le lecteur qu'il initie aux arcanes du marché de l'art, et maintient jusqu'à la dernière page un suspense maîtrisé à la perfection.

Et pendant que j'y suis, je continue avec celles de ses autres romans, que je finirai bien par acheter un jour ou l'autre.

Lila, Lila
Citation :
Lorsque David Kern, serveur dans un bistrot branché d'une grande ville, fait l'acquisition chez un brocanteur d'une vieille table de chevet écornée, rien ne lui annonce que sa vie va basculer. La table de nuit contient, coincé dans son tiroir, le manuscrit d'un roman qu'un auteur inconnu semble avoir oublié là avant de se suicider. L'amour d'une jeune cliente du bar pousse alors David vers la plus folle des aventures, qui le comblera de bonheur. Jusqu'à l'apparition d'un mystérieux personnage, clochard respectueux, alcoolique retenu, qui prend rapidement le contrôle du jeune homme... Martin Suter prolonge avec Lila, Lila la lignée des diaboliques romans à suspense, subtils et tendrement sardoniques, qu'il a ouverte avec ses trois premiers succès, Small World, La Face cachée de la lune et Un ami parfait.

Le diable de Milan
Citation :
Depuis un " bad trip " au LSD, Sonia est victime d'hallucinations. Elle quitte son mari et part travailler dans un grand hôtel des Alpes suisses. Sur place, un portier de nuit disparaît, un ficus est liquidé à l'acide, les douze coups de minuit sonnent à cinq heures... et le décor feutré de cet hôtel déserté n'est soudain plus si rassurant. A moins que Sonia ne devienne folle ?

L'ami parfait

Citation :
Lorsqu’il rouvre les yeux pour la première fois, Fabio Rossi, un jeune journaliste d’origine italienne, âgé d’une trentaine d’années, sent à peine son visage. Il ne sait plus où il se trouve et ne reconnaît pas les personnes qui défilent autour de lui. Il n’a jamais vu la femme qui vient le voir régulièrement et semble très bien le connaître ; quant à sa compagne, Norina, elle ne se présente pas une seule fois à l’hôpital, où Fabio a été admis après un accident.
Fabio souffre d’une amnésie qui a effacé cinquante journées de sa mémoire. (...)
Dans ce roman où le lecteur n'en sait jamais plus que le héros lui-même, Martin Suter, après Small World et La Face cachée de la lune, nous entraîne à nouveau dans les terrifiants méandres du cerveau et de la mémoire humaine. En traquant ses souvenirs, c'est à la recherche de son alter ego qu'est parti Fabio Rossi. Et jusqu'au dernier moment - dans ce roman construit comme un roman policier extrêmement efficace, mais qui déploie un extraordinaire raffinement dans la profondeur des caractères et la subtilité des personnages -, ni Fabio, ni le lecteur ne savent véritablement quel "autre" Fabio Rossi ils découvriront au bout du compte. Un ami parfait est vraisemblablement le plus efficace et le plus étonnant des romans de Suter.

Certains d'entre vous, peut-être parmi les amateurs de policiers et de suspense, connaissent-ils ce romancier?

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer
avatar

Nombre de messages : 2194
Age : 34
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Martin Suter   Mar 29 Déc 2009 - 9:26

Bon, il ne te reste plus qu'à m'en prêter un lorsqu'on se verra !


Dernière édition par cecilou41 le Mar 29 Déc 2009 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 41
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Martin Suter   Mar 29 Déc 2009 - 9:32

Ah ben effectivement.... roman policier, en plus, et je rate ça... bon, pas comme Cecilou alors lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9272
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Martin Suter   Mar 29 Déc 2009 - 9:35

J'étais passée à côté de ce topic Wink et il tombe à pic, je souhaite offrir un cadeau à une copine dont l'allemand est la langue maternelle.
Je vais essayer de lui trouver "L'Ami Parfait" Razz
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Martin Suter   Mar 29 Déc 2009 - 13:11

Je vous en prie, les filles, ne vous sentez pas obligées! lol!

Bon, Cécilou, un peu quand même, parce que je pourrai t'en prêter un, effectivement, et tu n'auras donc pas d'excuses. Razz

Kusa, tu n'as qu'à venir me voir un de ces jours.

Serendipity, contente d'avoir eveillé ton intérêt.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Martin Suter   Mer 30 Mar 2011 - 16:04

Ouf, j'ai enfin trouvé un prétexte pour faire remonter ce topic. lol!

Je viens de tomber sur un article qui parle de Je n'ai rien oublié , de Bruno Chiche avec Gérard Depardieu, Françoise Fabian, Niels Arestrup et Nathalie Baye, film qui est adapté de Small World, présenté dans mon message d'ouverture. Je ne sais pas encore si j'irai le voir. Les critiques sont très contrastées (comme j'aime ), ne lisez d'ailleurs pas celle des Inrocks, assassine (enfin surtout pour Gégé) et totalement spoiler.

Dommage que mon scanner ne fonctionne plus, je vous aurais mis l'article de mon magazine tv, bien plus positif mais qui surtout est une interview de la superbe Françoise Fabian. I love you Pour compenser, une petite photo :


Le synopsis du film :
Citation :
Depuis des années, Conrad Lang vit aux crochets de la riche famille Senn. D’abord camarade d’enfance de Thomas, puis gardien de leur maison de vacances à Biarritz, ils l’utilisent comme bon leur semble et lui s’en satisfait.
Mais lorsque son état de santé se dégrade, lorsqu’il se met à raconter à Simone, jeune épouse de l’héritier Senn, des souvenirs d’enfance qui ne collent pas tout à fait à l’histoire officielle de la famille, Elvira, la matriarche, se montre étrangement menacée. Comme si ce vieux fou inoffensif portait en lui les moyens de la détruire.
C’est alors qu’entre Conrad et Simone va naître une amitié étrange, amenant la jeune femme à faire face, pour lui, à une Elvira bien plus dangereuse qu’il n’y paraît.

Je dois dire que le Conrad du livre ne me fait absolument, mais alors absolument pas penser à Gérard Depardieu, et rien que pour cela, je serais curieuse de voir comment cela a été adapté. rabbit

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8096
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Martin Suter   Jeu 19 Mai 2011 - 20:15

Martin Suter est un des invités de La grande librairie ce soir sur France 5. Smile J'ai tout de suite pensé à Cat en entendant ça. Wink

(Sinon je ne connais pas du tout cet auteur Embarassed mais le film Je n'ai rien oublié me tentait bien donc peut-être que Suter finira par atterrir sur ma PAL un jour. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9272
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Martin Suter   Jeu 19 Mai 2011 - 21:21

Merci pour le tuyau Esperluette, du coup je suis en train de le regarder. C'est étonnant, la présentation de M.Suter réalisée dans le sujet de l'émission ressemblait beaucoup au post introductif de Cat Razz
En relisant ce topic, j'ai réalisé que j'avais totalement oublié d'offrir le roman à mon amie
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Martin Suter   Ven 20 Mai 2011 - 13:15

Merci d'avoir pensé à moi, Esperluette. Very Happy Malheureusement, j'étais envore au boulot hier soir à 20h, j'arrive donc trop tard. Sad

Pas étonnant pour la ressemblance, Serendipity, j'avais glané mes infos ça et là sur le net, ne connaissant que certains livres de Suter et pas vraiment son parcours avant d'ouvrir ce topic. sunny Mais j'ai évité le plagiat, je crois. pale lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9272
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Martin Suter   Ven 20 Mai 2011 - 17:16

@ Cat : à vrai dire, je me suis demandé si les concepteurs du sujet ne s'étaient pas inspirés de ta présentation Wink

Sinon, l'émission est rediffusée le dimanche matin (à vérifier).
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Martin Suter   Sam 21 Mai 2011 - 17:28

Yes, j'ai vérifié, dimanche à 8h52 (dans le texte lol! ). bounce Je viens de programmer un enregistrement (je l'ai fait toute seule, espérons que ça marche pale ). Merci les filles.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martin Suter   Mar 13 Mar 2012 - 23:22

cat47 a écrit:
[Martin Suter] a écrit trois textes pour Stephan Eicher pour son album Eldorado. (...)
Suter a un style très direct, comme il le dit lui-même, il "prône une écriture au service de l’histoire, belle mais discrète, qui n’altère en rien le récit." (...) Sans compter qu'il manie un humour assez caustique sans en avoir l'air. (...)
Certains d'entre vous, peut-être parmi les amateurs de policiers et de suspense, connaissent-ils ce romancier?
Oui - et suis résolument fan. La face cachée de la lune (disparaître!) et Lila, Lila sont de petits bijoux d'intrigue. Vifs et féroces.
Me rappelle avoir découvert l'auteur grâce à Eicher, justement, lors d'un concert acoustique à la Fnac (en juin 2007). Me souviens surtout de la déception du chanteur quand il a demandé si quelqu'un dans la salle avait déjà lu Suter... L'occasion de prendre quelques notes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 8096
Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Martin Suter   Lun 1 Avr 2013 - 12:04

Un extrait du dernier livre de Martin Suter dans Lire ce mois-ci, je me suis dit que ça pouvait vous intéresser. Wink (Le temps, le temps sort le 2 mai).
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24044
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Martin Suter   Lun 1 Avr 2013 - 12:21

Merci beaucoup, Esperluette, je vais aller lire ça. C'est drôle de voir ce topic remonter juste maintenant, alors que je viens de faire passer un roman de Suter de ma PAL à ma PAL immédiate (celle qui est sur ma table de nuit). Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martin Suter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Martin Suter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Martin Suter
» Martin SUTER (Suisse)
» [Suter, Martin] Le dernier des Weynfeldt
» [Suter, Martin] Le cuisinier
» SUTER, Martin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: