Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Romans Historiques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
lesezeichen
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Düsseldorf (Allemagne)
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Jeu 31 Déc 2009 - 15:17

Tiens, le film avec Laurence Olivier, c'est une excellente idée aussi! cheers Tout comme le roman de CHV dont tu parles: il serait certainement très intéressant de complémenter les infos par un avis (plus ou moins) neutre...

Et oui tu as raison, je viens de vérifier: le film avec Al Pacino s'appelle bien Looking for Richard. Et la bonne nouvelle: il est disponible sur DVD et pas cher Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9088
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Ven 8 Jan 2010 - 18:10

J'ai commencé à revisionner le film de Laurence Olivier (réalisateur et acteur sur ce film) afin de me rafraîchir la mémoire. C'est une adaptation très fidèle de la pièce de Shakespeare qui est manichéenne (Gloucester est le grand méchant / Clarence le gentil).

Donc Cat et Lesezeichen, je suivrai avec grand intérêt vos avis sur les ouvrages cités ci-dessus (dans son roman, Catherine Hermary-Vieille est beaucoup plus dure avec Clarence, qui est montré comme une véritable girouette et c'est sa duplicité qui le fera exécuter et non les manoeuvres de Gloucester).

Edit : mon post aurait aussi sa place ailleurs mais où scratch Shakespeare ? Laurence Olivier ?
Revenir en haut Aller en bas
lesezeichen
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Düsseldorf (Allemagne)
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mar 2 Fév 2010 - 16:17

Entretemps, j’ai fini la lecture de The Daughter of Time, de Josephine Time. Et ce petit livre s’est averé être le complément idéal de The Sunne in Splendour. Evidemment, en 200 pages, Ms. Tey nous livre un aperçu moins détaillé que Ms. Penman en 1000, mais le charme reside dans la présentation: un polar qui se passe exclusivement dans une chambre de malade: un inspecteur, cloué au lit, s’ennuye et se propose de prouver l’innocence de Richard III . J’aime beaucoup son style aussi, qui est plein d’humour!

J’ai aussi visionné Looking for Richard, le film d’Al Pacino autour de Richard III. J’ai beaucou aimé, son but n’est pas du tout de mettre en question le point de vue de Shakespeare, il s’agit par contre d’une excellente introduction à cette pièce, qui est en même temps extrêmement divertissante – avec des interventions de Kenneth Brannagh, Vanessa Redgrave et plein d’autres. Mon seul regret: Pacino est si bien dans le rôle de Richard que j’aurais bien aimé voir la pièce complète avec cette distribution! Mais ceci dit Laurence Olivier devrait faire l'affaire aussi lol!

Sinon, en littérature historique, j’ai lu un classique du genre, Katherine d’Anya Seton, sur Katherine Swynford, maîtresse (et plus tard femme) de John of Gaunt. Une très belle histoire d'amour et un livre très sympa. Et actuellement je suis en traîn de lire The Conqueror, un livre de Georgette Heyer sur William The Bastard, très bien aussi pour le moment. cheers
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15745
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mar 2 Fév 2010 - 17:09

Merci pour tes commentaires sur The Daughter of Time et Looking for Richard Very Happy

lesezeichen a écrit:
Sinon, en littérature historique, j’ai lu un classique du genre, Katherine d’Anya Seton, sur Katherine Swynford, maîtresse (et plus tard femme) de John of Gaunt.
J'étais en train de me demander pourquoi ces noms m'étaient familiers. Mais c'est bien sûr : la soeur de Katherine Swynford, Phillipa, était l'épouse de Geoffrey Chaucer ^^
Est ce qu'il en est question dans le roman, ou bien pas du tout ?

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
lesezeichen
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 135
Localisation : Düsseldorf (Allemagne)
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mar 2 Fév 2010 - 18:44

Mais oui bien sûr, c'est vrai. Very Happy Les deux jouent même un rôle assez important, Philippa est dame d'honneur à la cour de Queen Philippa, femme d'Edward III, et est présentée comme une femme très pratique et "down to earth". C'est elle qui fait venir Katherine à la cour où elle fera la connaissance de John, un des fils d'Edward. Geofferey, quant à lui, se trouve aussi fréquemment à la cour... C'est vraiment une très belle histoire I love you
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15745
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mar 2 Fév 2010 - 19:00

Je note le titre dans un coin de ma tête dans ce cas Very Happy . J'avais prévu de lire - un jour Laughing - une biographie de Chaucer, je pourrais compléter ma lecture par ce roman cheers

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
nephtis
Ethereal Wings on the Nile
avatar

Nombre de messages : 9149
Age : 54
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Ven 5 Fév 2010 - 20:28

Est ce que quelqu'un connait ce livre de Vercors Ann boleyn, les 40 jours qui ont fait l'Angleterre. Je ne trouve pas grand chose sur internet à ce sujet, j'ai trouvé le livre en occasion mais avant de me lancer j'aimerai en savoir un peu plus . Par avance merci !
Revenir en haut Aller en bas
Framboise
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 557
Age : 34
Date d'inscription : 05/12/2009

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Ven 5 Fév 2010 - 23:09

Désolée Nephtis, je ne connais pas ce livre... mais d'après ce que j'ai lu de Vercors, il n'y a pas beaucoup de risque d'être déçu.

Je voulais vous parler du roman les pierres sauvages, de Fernand Pouillon.
C'est un roman qui se passe au Moyen-Age, en Provence. Il s'agit du journal de bord de Guillaume Béranger, maître d'oeuvre de l'abbaye du Thoronet. On suit la construction de cette abbaye cistercienne, avec les difficultés du chantier et la joie de voir les travaux avancer. Ce livre a été écrit par un architecte du 20ème siècle, ce qui rend le roman passionnant car très bien construit et documenté. La recherche de la beauté, la création, l'élan de foi de ces moines, tout est superbe dans ce roman qui a été récompensé par le prix des Deux-Magots (honte sur moi, je ne connais pas du tout ce prix littéraire... Embarassed )

ps: L'abbaye du Thoronet existe toujours et se visite! Bon complément à cette lecture. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10432
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mer 24 Mar 2010 - 8:54

Grande fan de romans historiques, Les Rois Maudits de Druon et Fortume de France de Robert Merle se disputant la première place de mon podium avec les chefs d'oeuvre du Dumas, j'ai récemment commencé L'insoumise du Roi-Soleil de Jean-Michel Riou. Chose rarissime, je n'ai pas pu arriver au-delà du tiers car c'était une vraie torture, tout est ridicule, plein de clichés et mal écrit. D'autres l'ont-ils lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Mani911
Lallybroch's Time Traveler
avatar

Nombre de messages : 2156
Age : 30
Localisation : Castle Leoch
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mer 24 Mar 2010 - 11:02

@ Tatiana: je dois l'avoir quelque part dans ma bibliothèque mais je ne l'ai pas encore lu. Et d'après ce que tu en dis, je ne vais sans doute pas m'y mettre tout de suite... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://readytobebitten.forumactif.org
Miss Piou Piou
Suffolk's Sweetheart
avatar

Nombre de messages : 8531
Age : 39
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Jeu 22 Juil 2010 - 11:10

J'ai lu cette semaine La princesse effacée de Alexandra de Broca

Paris, 1795. Tandis que la France émerge de la Terreur, une jeune fille de seize ans demeure enfermée à la prison du Temple, oubliée de tous. Elle n'est autre que Marie-Thérèse de France, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, morts sur l'échafaud. Afin d'améliorer ses conditions de détention, les nouveaux dirigeants dépêchent auprès de la jeune prisonnière une femme aux origines modestes, Renée Chantereine. A chacune de ses visites, Chantereine découvre une jeune fille au bord de la folie. Avec patience et persévérance, elle aide la princesse à répondre aux questions qui l'obsèdent: pourquoi a-t-elle été emprisonnée sans jugement? En quoi est-elle coupable du crime de ses parents? Et surtout, parviendra-t-elle un jour à pardonner? La Princesse effacée est le premier roman consacré à Marie-Thérèse de France, unique rescapée de la famille royale. Il décrit l'intimité et la fragilité d'une jeune femme complexe, meurtrie par le destin et oubliée de l'Histoire.

Un livre intéressant sur la vie en détention et par la suite la vie libre de Marie-Thérése de France qui bien que libérée resta enfermée dans ses souvenirs. Ce roman est basé sur des faits réels, sur les mémoires de la Princesse dont on suit la construction.
J'avoue avoir énormément aimé la première partie à la prison du Temple et voir cette enfant revenir peu à peu à la vie. Mais beaucoup moins la seconde partie puisque Marie-Thérése revenue lors de la Restauration aura pour but de réhabiliter ses parents et donc sa mère Marie-Antoinette. Et comme je suis loin d'être fan de cette reine ...
Revenir en haut Aller en bas
http://wantingsomethingmore.hautetfort.com/
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10432
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Jeu 22 Juil 2010 - 12:34

Merci Gaëlle pour ta critique, je vais me noter les références car ça me semble intéressant. Je ne suis pas non plus fan de Marie-Antoinette, mais sa fille a eu un destin assez incroyable puisque c'est la seule de la famille qui a survécu. J'ai d'ailleurs remarqué que si la mère a fait l'objet d'un nombre incalculable de biographies, essais et romans, la fille n'intéresse visiblement pas tellement les auteurs. Je m'étais achetée il y a quelques temps une biographie de Marie-Thérèse par André Castelot dans laquelle j'ai bien envie de me plonger Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miss Piou Piou
Suffolk's Sweetheart
avatar

Nombre de messages : 8531
Age : 39
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Jeu 22 Juil 2010 - 12:37

Je ne peux que t'encourager à lire le livre puisqu'il explique en partie pourquoi les français ont fini par se désintéresser d'elle Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://wantingsomethingmore.hautetfort.com/
Aislynn
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 943
Age : 51
Localisation : En mer, sous les étoiles
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Jeu 22 Juil 2010 - 20:26

Emma a écrit:
Sinon j'ai lu la saga Louisiane de Maurice Denuzière il y a plusieurs années et j'en ai gardé un bon souvenir, mais certaines scènes peuvent choquer. L'héroine de départ n'est pas très attachante, mais son ambition rappelle un peu une certaine Scarlett...

Luz a écrit:
- Juliette Benzoni, style toujours agréable et instructif
J'ai particulièrement apprécié les cycles "Le boiteux de Varsovie"

Ouiiii ! J'ai beaucoup aimé ces deux là.

Enfin, la série Louisiane tout particulièrement. Bien que je sois d'accord avec toi, Emma, l'héroïne n'est ni attachante ni sympatique. C'est curieux cependant, je n'ai jamais fait de parallèle avec Scarlett O'hara. Mais bon... je dois avouer qu'au contraire de Louisiane que j'ai adoré, j'ai détesté Autant en emporte le vent Embarassed

(...)

A ces deux romans, ou plutôt séries de romans historiques j'ajouterai encore :

- De Myriam et Gaston de Béarn, Gaston Phébus (Le lion des Pyrénées - Les créneaux de feu ).
Je soupçonne les auteurs d'avoir pas mal romancé, cela dit. Mais c'est néanmoins une belle épopée, où guerres, amours, drames et trahisons s'entremêlent, dans un Moyen-Age à la fois violent et courtois.
Il y a un 3ème tome : Landry des bandouliers, qui lui par contre est un roman pur et simple, sans rien d'historique, dont le héros est le petit-fils bâtard de Gaston Phébus. Mais ça reste une belle histoire

- De Christian Jacq : L'affaire Toutankhamon. Ca se dévore comme un roman, bien que très, très documenté et retraçant presque dans les détails la déocuverte de la plus célèbre des tombes égyptiennes. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, je devrais rajouter les dernières lignes sur le topic des "fins préférées" Smile


Edit Ekaterin : message déplacé après ouverture du topic Juliette Benzoni Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10432
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Ven 23 Juil 2010 - 8:55

(...)


Je n'ai jamais lu Gaston Phébus, mais j'ai vu le téléfilm avec Jean-Claude Drouot que j'ai apprécié.



Edit Ekaterin : message déplacé après ouverture du topic Juliette Benzoni Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mani911
Lallybroch's Time Traveler
avatar

Nombre de messages : 2156
Age : 30
Localisation : Castle Leoch
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Ven 23 Juil 2010 - 9:30

La princesse effacée me tente bien. Je me rend compte que finalement, je n'ai lu que très peu de choses concernant Marie-Thérèse de France, et j'aimerais beaucoup en découvrir davantage...
Revenir en haut Aller en bas
http://readytobebitten.forumactif.org
katleen
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 39
Localisation : Gilly belgique
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mer 9 Mar 2011 - 0:52

Alors ma petite liste de livre à conseiller:

La peste noire tome 1 et 2 de Gilbert Bordes vraiment excellent.

(...)

J'avais aussi beaucoup aimé la saga "la chambre de la reine" là c'est Louis XIII-Louis XIV.
Très agréable à lire.

La kermesse du diable et sa suite le coeur en Flandres d'Annie Degroote

Jamaïca de Michelle Paver

L'esclave incendiaire de Micheline Bail

L'héritière de Catherine Cookson

La rose pourpre et le lys Michel Faber

Pour Doody si tu aimes l'époque napoléonienne tu as le roman de Janine Boissard "trois femmes pour un empereur" il est très bien.
Sinon le mémorial de Saint Hélène de Las Case est un bon récit de la vie de Napoléon.


Edit Ekaterin : message déplacé après ouverture du topic Juliette Benzoni Arrow
Revenir en haut Aller en bas
http://katleen19.skyblog.com
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10432
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mer 9 Mar 2011 - 12:22

(...)

J'ai entendu parler de Catherine Cookson mais je n'ai rien lu d'elle pour le moment. J'ai lu Trois femmes pour un empereur de Jeanine Boissard, mais il m'a paru assez quelconque.


Edit Ekaterin : message déplacé après ouverture du topic Juliette Benzoni Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23862
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mer 9 Mar 2011 - 18:22

Catherine Cookson a sa chambre à l'auberge, c'est par ici. Arrow De même même pour Michel Faber, dont le topic se trouve ici. Arrow

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10432
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Mer 20 Avr 2011 - 21:45


J'ai découvert récemment une conférence très intéressante de Françoise Chandernagor intitulée "Peut-on écrire des romans historiques ?". C'est une communication qu'elle a faite à l'Académie des sciences morales et politiques en 2005 qui s'interroge sur ce genre littéraire en particulier et sur la manière de procéder pour se plonger dans la mentalité et les usages d'une époque.

Elle est disponible en ligne sur le site de la radio académique (que j'ai découvert par la même occasion) Canal Académie Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23862
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Sam 23 Avr 2011 - 17:04

Merci pour ce lien, Tatiana. J'ai enfin pris le temps de lire le texte très riche de Françoise Chandernagor et je suis épatée par la profondeur de son analyse, à la fois réflexion sur l'Histoire, le roman, le cinéma, l'art en général, et même la science.

Je remets ici quelques passages que je trouve particulièrement intéressants, mais j'aurais pu citer tout le texte. bounce

Sur le fait qu'entre l'Histoire et le roman, il n'y a pas réellement de différence de nature :
Citation :
L’homme est le vrai, l’unique sujet du roman. Il se trouve qu’il est aussi le sujet de l’histoire. Ecoutons Marc Bloch : Ce sont les hommes que l’histoire veut saisir. Qui n’y parvient pas ne sera jamais, au mieux, qu’un manœuvre de l’érudition. Le bon historien, lui, ressemble à l’ogre de la légende ; là où il flaire la chair humaine, il sait que là est son gibier. Cet ogre affamé de chair humaine, c’est aussi le romancier. Et la chair humaine que goûtent l’historien et le romancier, n’est pas celle, plus abstraite, plus universelle, de l’anatomiste ou du biologiste ; la chair humaine qui les fait saliver, c’est la chair humaine plongée dans le Temps.

Citation :
Le roman fournit des corps - corps virtuels, corps imaginaires -, et l’Histoire fournit le Temps : comment les séparerait-on?

Non seulement le roman historique, fruit de leur union, n’a rien de contre-nature, rien qui semble interdit par la philosophie et la pratique des historiens, mais, d’un point de vue strictement littéraire, le roman historique pourrait bien être la quintessence du genre romanesque. Le sujet du roman, disais-je, c’est le temps qui passe ? Eh bien, le roman historique, c’est du temps qui passe... à l’intérieur d’un temps passé : du temps au carré ! Le sujet du roman, c’est l’homme mortel ? Le roman historique, c’est l’homme mortel à l’intérieur d’une société déjà morte. Ah, il ne faudrait pas me pousser beaucoup pour que j’entreprenne de vous démontrer qu’en théorie du moins le roman historique, c’est le roman absolu !

Sur les défis qui se posent au roman historique :
Citation :
Pas question donc, si vous placez vos romans dans le passé, de modifier les faits ni de les « surinterpréter » : vous devez respecter le réel, et même le respecter assez pour le comprendre.

Une fois cette limite acceptée, restent à résoudre de nombreux problèmes de technique romanesque que l’auteur de romans-romans, ce bienheureux, n’a même pas à se poser. L’un des plus délicats - sur lequel les détracteurs du genre ont depuis longtemps mis le doigt - est celui des dialogues. Même Paul Veyne qui, dans Comment on écrit l’histoire, se plait à souligner l’étroite parenté entre le travail de l’historien et celui du romancier, constate, à regret : Le roman historique le mieux documenté hurle le faux dès que les personnages ouvrent la bouche... L’affaire n’est pas simple, en effet : il est souhaitable, évidemment, d’éviter les anachronismes de langage. Mais il est souhaitable aussi d’éviter un trop grand décalage entre le style de la narration et celui des dialogues. Comment faire pour que des personnages parlent leur langue, celle de leur époque, et la parlent sans ridicule, tandis que le romancier, lui, continuera de parler la sienne - qui est sensiblement plus « tardive »...
La question ci-dessus se pose avec acuité pour les adaptations, qui elles n'ont pas à gérer un décalage entre le style de narration et les dialogues (le support de l'image étant déjà un anachronisme par lui-même Razz ) mais doivent par contre soutenir l'attention des spectateurs tout en évitant l'effet "théâtre". Mon point de vue étant qu'elles peuvent/doivent se permettre plus de libertés que les romans historiques.

Conclusion de la romancière :
Citation :
Au terme de cette analyse un peu désenchantée, suis-je capable de vous dire pour quelle raison je continue moi-même à écrire des romans historiques ? La vérité est que, depuis l’enfance, je cherche à comprendre ce qui me rend plus proche du pire des Jivaros que du meilleur des chiens... Qu’ai-je de commun avec les derniers cannibales de Nouvelle-Guinée ? Avec un cavalier mongol, un kamikaze irakien, une prostituée birmane, un moine tibétain ? Pour le savoir, il faudrait voyage. Mais je l’avoue, je n’ai pas le goût des voyages : je déteste l’avion, je ne peux plus conduire, j’ai le mal de mer, je ne supporte que les climats tempérés, et j’ai besoin d’un excellent sommier... Alors, sans bouger de mon fauteuil, je pars dans le Temps. J’y rencontre des hommes - divers, changeants, déconcertants. Je les regarde vivre. Et tuer. Et mourir. Il n’y a pas de « nature humaine », dit-on ? Sans doute. Pourtant, le Jivaro et moi, le Catrthaginois et moi, appartenons à la même espèce animale. Il suffit parfois d’une larme que j’aperçois, d’un demi-sourire que je crois deviner... Un instant, par delà l’océan des siècles, j’ai l’illusion de l’avoir enfin trouvé, cet « étranger pareil à moi ».

Le roman comme succédané du voyage, voilà qui me parle intensément. J'espère que Françoise Chandernagor va continuer longtemps à écrire des romans historiques.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5647
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Sam 23 Avr 2011 - 20:13

Mouais, je saute un peu au plafond en lisant le parallèle Histoire/roman. Suspect Et je la trouve un peu à côté de la plaque quand elle rejette l'idée d'une science historique. L'Histoire a ses méthodes, ses grilles de lecture, etc. Alors même si on n'est pas dans une science "exacte" (et d'ailleurs, on sait à quel point ces sciences ont pu se tromper), je trouve le raccourci facile. Faire de l'histoire et écrire un roman, ça n'est pas la même chose, et heureusement.

Sinon, j'ai écouté l'intervention avec une attention plus ou moins forte. Je la trouve intéressante, mais ça ne va pas très loin. Elle a peu de temps, mais disons que je suis peu convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23862
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Sam 23 Avr 2011 - 20:31

misshoneychurch a écrit:
Histoire/roman. Suspect Et je la trouve un peu à côté de la plaque quand elle rejette l'idée d'une science historique.
Je pensais bien que cette idée ne plairait pas à tout le monde. Moi je trouve que ses arguments tiennent la route.

Citation :
L’Histoire est-elle bien une science ? Nul doute qu’au 19e siècle on ait espéré qu’elle le deviendrait - d’où, peut-être, le discrédit jeté alors sur le roman historique dans les milieux éclairés. Mais aujourd’hui les épistémologistes n’hésitent pas à souligner que l’histoire n’est pas, et ne sera jamais, une discipline scientifique, c’est-à-dire un ensemble de connaissance d’une valeur universelle, caractérisées par un objet et une méthode déterminés, fondées sur des relations objectives vérifiables et exprimées par des lois qui rendent possible la prévision : l’Histoire n’a pas d’objet particulier - car tout, dans la vie des hommes peut être objet d’Histoire ; l’Histoire ne permet pas l’expérimentation, elle ne dégage aucune loi, et elle n’est pas prédictive. De tout cela, les historiens modernes conviennent volontiers ; dans son remarquable essai Comment on écrit l’histoire, l’historien Paul Veyne admet : l’histoire n’est pas une science [...] Tant que l’historien raconte son histoire en toute simplicité et n’exige pas de sa plume plus que n’exigerait un romancier, à savoir qu’elle « fasse comprendre », tout va bien ; tout va mal, au contraire, dès qu’il essaie d’en faire plus, de ressaisir en conclusion les principes des ses explications, de généraliser, d’approfondir [...] Entre l’explication historique et l’explication scientifique, il n’y a pas une nuance mais un abîme [...] L’histoire n’a pas de méthode, l’histoire ne peut formuler son expérience sous forme de définitions, de lois et de règles [...] L’histoire est un art.

On avait eu une ébauche de discussion à ce sujet il y a quelques années, mais on avait été stoppés dans notre bel élan parce que le sujet est tout de même assez polémique délicat.

Quelqu'un connaît-il Paul Veyne, l'historien qui ose affirmer que l'Histoire n'est pas une science?

Pour moi qui ai étudié la "science" économique, dont je préfère relativiser également l'aspect scientifique, tout en reconnaissant qu'elle a ses méthodes et ses grilles de lecture (par exemple le marxisme affraid lol! ), c'est une discussion toujours passionnante. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par cat47 le Dim 24 Avr 2011 - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5647
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Sam 23 Avr 2011 - 21:38

Je ne suis pas en train de dire que l'Histoire est une science absolue et compagnie, hein. Very Happy Mais pour moi, Françoise Chandernagor s'emballe beaucoup trop mettant historien et romancier sur le même plan, il y a un gouffre entre dire ça et affirmer que l'Histoire est une science exacte.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23862
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Romans Historiques   Dim 24 Avr 2011 - 18:30

cat47 a écrit:
Quelqu'un connaît-il Paul Veyne, l'histoirien qui ose affirmer que l'Histoire n'est pas une science?
Je réponds moi-même à ma question. Embarassed J'ai eu envie de creuser la question et j'ai ressorti un bouquin que j'ai lu il y a pas mal de temps, Les écoles historiques, de Guy Bourdé. En relisant les chapitre consacrés au XXème siècle, j'ai pu me rendre compte que j'avais déjà entendu parler de Paul Veyne, et que ses thèses m'avaient déjà interpelée il y a quelques dizaines d'années. Selon Guy Bourdé, Veyne pense que :
Citation :
la tâche de l'historien consiste à narrer plutôt qu'à conceptualiser. L'explication en histoire ne consiste pas à assigner un fait à son principe mais avant tout à bâtir un récit clair et documenté. Elle fait intervenir une multiplicité de facteurs : le hasard, les causes matérielles, la liberté, les fins poursuivies. Toute interprétation n'est jamais que partielle.

Bref, de quoi voir ce qui peut amener à penser que romanciers et historiens travaillent la même matière (ce qui est, me semble-t-il, la thèse développée par Chandernagor) et me donner envie de lire Veyne dans le texte.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Romans Historiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Romans Historiques
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Auteur] Les romans historiques d'Hubert Prolongeau
» Liste par genre : Romans Historiques
» Bibliothèque idéale - Romans historiques
» Eric Marchal et les romans historiques
» Collection des célèbres romans historiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: