Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 District 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier Bayard
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: District 9   Dim 5 Juil 2009 - 22:41



J'ouvre un topic ici pour ce qui devient le film que j'attends le plus cette année après avoir vu la bande annonce.



Vous pouvez aller voir le trailer en meilleur qualité (sans floutage) sur Arrow le site officiel

C'est une production d'un illustre inconnu qui a fait beaucoup de mauvais films jusqu'à présent, ... un certain Peter Jackson !!! Very Happy

Et ça a l'air vraiment vraiment très très bien, non ? Smile

Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
althea
Countess of Dagobah
avatar

Nombre de messages : 2324
Age : 56
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: District 9   Lun 6 Juil 2009 - 14:03

Merci Chevalier Bayard! Je n'avais pas du tout entendu parler de ce film mais là, tu as su éveiller ma curiosité : j'ai été trainer sur le net: je ne sais pas si le film sera à la hauteur mais en tout cas, leur campagne d'information est géniale! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier Bayard
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: District 9   Sam 19 Sep 2009 - 14:12

On est allé le voir avec Liewen et qqs amis du Lost Forum. Il est vraiment génial. J'ai adoré et vous invite vivement à aller le voir, surtout en ayant rien vu d'autres que la bande-annonce ci-dessus !

D'ailleurs je ne veux pas en parler plus pour l'instant histoire de vous laisser découvrir un film de SF qui va de suite rentrer parmi les "classiques" je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
christelle
The Gathering Storm
avatar

Nombre de messages : 3484
Age : 41
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: District 9   Sam 19 Sep 2009 - 15:10

J'ai adoré aussi, j'ai poste dans le topic "Et si on allait au ciné!" cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3115
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: District 9   Sam 19 Sep 2009 - 15:13

Le film m'intéresse beaucoup, j'espère pouvoir le voir la semaine prochaine s'il passe encore en vost.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: District 9   Sam 19 Sep 2009 - 19:40

Je suis allée le voir hier soir et j'ai beaucoup aimé. Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre et qu'on n'aime ou pas, je pense que c'est un film qui ne laisse pas indifférent et mérite vraiment qu'on aille le voir.
Je pense revenir en parler quand plus de monde l'aura vu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23541
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: District 9   Dim 20 Sep 2009 - 15:08

Dans le topic "si on allait au ciné?", christelle a écrit:
J'ai vu pour ma part District 9, et... waow!
Je m'attendais à un film de série B, bien fait, mais sans rien de nouveau, et j'ai été bluffée. drunken

Dans District 9, un vaisseau alien s'immobilisa au-dessus de l'Afrique du Sud. C'étaient en fait des réfugiés qui furent installés dans le District 9, une sorte de ghetto.
Depuis, la gestion de la situation a été transférée au MNU (Multi-National United), une société privée qui n'a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d'énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement.
Jusqu'à présent, toutes les tentatives ont échoué : pour que les armes marchent, il faut de l'ADN extraterrestre. La tension entre extraterrestres et humains atteint son maximum lorsque le MNU commence à évacuer les non-humains du District 9 vers un nouveau camp, en envoyant des agents de terrain s'occuper de leur transfert.
L'un de ces agents, Wikus van der Merwe, un petit gratte-papier insupportable et tête à claques, contracte un virus extraterrestre qui se met à modifier son ADN.


Le pitch est super casse-gueule, mais crénom, c'est un des meilleurs films que j'ai vus cette année(avec Gran Torino et Un Prophète).
Les effets sont faits avec beaucoup d'habileté, et s'intègrent parfaitement. Les aliens ont un design qui nous change enfin du type Roswell, et sont animés de façon magistrale(bruitage, mouvements etc.), le contexte politique est très intéressant(Afrique du sud=ghetto), et on se prend à se poser beaucoup de questions sur la façon dont nous agirions.
Et l'histoire personnelle de Wikus van der Merwe(un nom impossible) est juste géniale.

Je recommande à ceux qui ont le cœur bien accroché(ce n'est pas non plus un film d'horreur, mais ça gicle, on va dire) et qui aiment les films de SF(je sais, nous ne sommes pas nombreux ici). tongue

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17109
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: District 9   Dim 20 Sep 2009 - 15:29

J'étais complètement passée à côté de l'info, mais l'idée de base et la ba me donnent bien envie d'aller le voir.

Je ne sais pas si vous connaissez la série, mais le décor me fait penser à Charlie Jade et le sujet à une vieille série de sf dont je ne me rappelle plus le titre. Au niveau du look, ils étaient chauves avec des taches dessus (hommes commes femmes), il s'agissait d'un vaisseau d'esclaves d'extraterrestres qui avaient demandés asile à la Terre et qui vivaient dans des ghettos

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier Bayard
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: District 9   Dim 20 Sep 2009 - 15:44

Oui la série Charlie Jade, géniale en effet, se passe bien en Afrique de Sud mais elle tourne autour de la traque d'un tueur sur trois dimensions différentes de notre monde.

Le film auquel tu penses est Futur immédiat Los Angeles 1991 (Alien Nation en VO) où un policier humain doit faire équipe avec le premier policier extraterrestre de Los-Angeles suite à l'accueil de réfugiés il y a quelques années. Le film avait en effet donné une série Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
ekaterin64
Queen of Nanars
avatar

Nombre de messages : 17109
Age : 44
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: District 9   Dim 20 Sep 2009 - 15:57

Je sais le sujet de Charlie Jade n'a rien à voir Wink mais du point de vue des décors cela semble similaire. La palisse, les deux ont été tournés en Afrique du Sud. C'est un décor que l'on a pas trop l'habitude de voir.

Mais c'est bien sûr Idea Futur immédiat Los Angeles 1991 merci, je me creuse la tête depuis quelques jours, mais rien n'y faisait

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Serenity
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1775
Age : 33
Localisation : in a galaxy far far away...
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: District 9   Dim 20 Sep 2009 - 20:22

je suis allée le voir ce matin. je vous poste ma review qui est ici

Citation :
DISTRIC 9

Allociné résumera mieux que moi : Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre... Ces visiteurs d'au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire... Depuis, la gestion de la situation a été transférée au MNU (Multi-National United), une société privée qui n'a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d'énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement. Jusqu'à présent, toutes les tentatives ont échoué : pour que les armes marchent, il faut de l'ADN extraterrestre. La tension entre extraterrestres et humains atteint son maximum lorsque le MNU commence à évacuer les non-humains du District 9 vers un nouveau camp, en envoyant des agents de terrain s'occuper de leur transfert. L'un de ces agents, Wikus van der Merwe, contracte un virus extraterrestre qui se met à modifier son ADN. Wikus est à présent l'homme le plus recherché de la planète, celui qui vaut plus qu'une fortune : il est la clé qui permettra de percer le secret de la technologie alien. Repoussé, isolé, sans aide ni amis, il ne lui reste qu'un seul endroit où se cacher : le District 9...

Je sors du cinéma, avec un coup de massue, le message est clair : l'espèce humaine n'a rien retenu de son histoire, elle est toujours aussi cruelle que par le passé... silent

L'histoire se passe à Johannesburg, ce qui n'est pas non plus un hasard : impuissants spectateurs que nous sommes, nous assistons à un nouvel appartheid entre humains et aliens. Ce n'est un film, mais il est difficiler de ne pas se laisser duper par son aspect documentaire : caméra à l'épaule on suit pendant la moitier du film Wikus, qui s'adresse directement à nous. Les nombreuses vraies fausses interviews, images d'archives, images de caméras de surveillance, les extraits des journaux télévisés, les rushs du reportage... Tout cela renforce le caractére réel de ce que nous voyons.

Et pendant tout le film on ne lâche pas Wikus, petit employé modèle du MNU, pas vraiment attractif aux premiers abords : une tête de geek, des fringues ringards, légèrement benêt sur les bords, coincé derrière un écran toute la journée. C'est lui qui va devoir organiser la "déportation" des aliens vers leur nouveau bidonville, encore plus éloigné de la ville que le premier. Pendant que les force de l'ordre délogent les aliens de leur baraques en arrière-plan, Wikus nous vente les mérites du MNU, pourquoi c'est super bien et super altruiste ce qu'ils font. Et puis la caméra veut faire un plan large et zoom d'un coup sur un policer en train de massacrer un alien et Wikus s'interpose violemment demandant d'arrêter de filmer. Ecran noir. L'image revient, autre baraque, cette fois-ci il faut montrer une éviction sans violence...

Puis une baguarre, des coups de feu, une explosion. Wikus est blessé mais en vie. Seulement il s'est passé autre chose et il va en découvrir les effets secondaire avec horreur (et dégoût pour nous affraid ). Wikus s'est fait infecté et mute, sa main devient celle d'un alien et cela se propage très vite. Il devient le conbaye du MNU, subit des tests contre sa volonté, et arrive à s'échapper avant qu'on ai pu lui couper le bras... Il devient un fugitif et ne va pouvoir se cacher que dans un seul endroit : le Distric 9.

A ce stade le ton documentaire s'efface peu à peu pour laisser la place à la fiction, mais il ne part jamais complétement. Comment Wikus va-t-il s'en sortir ? Qu'est-ce qu'il va devenir ? Et comment ce film va donc bien se terminer ? Mais ce serait spoilé donc vous n'avez plus qu'à aller au cinéma Razz .

Jusqu'à la toute dernière image, nous sommes tenu en haleine, le suspens est d'autant plus fort que l'histoire semble réelle. Qui nous dit que nous ne vivrons pas la même chose dans le futur, qui nous dit que nous ne réagirions pas comme tous ces gens ? Est-ce qu'on sera aussi tolérant et respecteux envers une autre race extraterrestre ?

Je conseille de le voir en VO, la question ne se pose même pas d'ailleurs, déjà parce qu'on pas beaucoup l'occasion d'entendre de l'anglais sud-africain, et aussi pour pas être traumatisé par le surnom péjoratif donné aux aliens, qui est : "crevette", avouez que "prawn" lol! ça passe quand même mieux, surtout quand on entend des combos d'insultes, ça passe mieux en sous-titres et je veux même pas imaginé de vive voix XD
Revenir en haut Aller en bas
http://bananasinthevoid.hautetfort.com/
christelle
The Gathering Storm
avatar

Nombre de messages : 3484
Age : 41
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: District 9   Lun 21 Sep 2009 - 9:02

Aaah, le film fait des émules!!

Merci Cat, d'avoir copié mon post. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cachou
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 494
Age : 34
Localisation : Tournai, Belgique
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: District 9   Dim 27 Sep 2009 - 0:14

J'ai vu ce film hier et je suis un peu moins enthousiaste. Je vous mets ici la critique que j'ai postée sur mon blog. Comme quelqu'un a été plutôt virulent envers celle-ci dans les commentaires, je tiens à souligner le fait que j'ai quand même donné 3,5 sur 5 à ce film...:

Une fois encore, je vais jouer les rabat-joies en émettant un avis plus modéré sur un film qui passionne les internautes. J’ai aimé District 9. Mais je ne l’ai pas adoré.

J’ai aimé ce film parce qu’il arrive à dénoncer plus ou moins subtilement le racisme dans ce qu’il a de plus abject, de plus violent et, malheureusement, de plus actuel. A la manière de la meilleure SF, District 9 utilise le genre pour dénoncer un état de fait en le transposant dans un univers différent, uchronique ici. La haine raciste est déplacée de la population noire vers ces êtres appelés « les crevettes », comme on disait « les nègres ». Le racisme envers ces extra-terrestres, dans ce qu’il a de bas et absurde, fait rejaillir les comportements les plus vils, les plus inhumains. Ces comportements qui, dans notre monde, ont malheureusement été adoptés envers les populations victimes du mépris des uns et de l’indifférence des autres. District 9 permet aussi de mettre en avant cette vérité universelle (galactique tout du moins) : on est toujours la bête noire de quelqu’un d’autre (ne voyez pas ici la volonté de faire un mauvais jeu de mot).

Pour mettre en avant ce message, le film opte pour une violence poussée à son extrémité la plus insupportable, à la manière d’un Starship Troopers dont j’ai retrouvé quelques échos dans District 9 (en hommage à Heinlein ou à Verhoeven ?). Sans oublier les effets spéciaux, tout simplement époustouflants, et le design des vaisseaux spatiaux, sublimes au possible.

Où est le problème alors ? Il y en a plusieurs en fait.

Première problème : il y a une chose dans le cinéma de genre américain (dans les films d’horreur principalement) qui a tendance à m’insupporter : ce besoin de verser dans l’escalade de la violence et des effets spéciaux. Est-ce que ces films cherchent à faire de l’esbroufe ? Est-ce que les réalisateurs pensent que « frapper fort » égale « marquer les esprits » ? Je ne saurais le dire, mais je déplore cette mode de plus en plus généralisée de construire un film sur un début en douceur et une seconde partie qui joue sur la surenchère de l’action au détriment de l’implicite. J’ai toujours l’impression qu’on me prend pour une personne incapable d’adhérer à un message s’il n’est pas enrobé dans un simulacre de film d’action. En allant voir District 9, je pensais que j’aurais droit à un film ayant opté pour la force de la subtilité au détriment de l’artillerie. Mais non. Pendant la deuxième partie, dans cette chasse à l’homme qui fait presque perdre de vue le propos du film, j’ai eu l’impression d’assister à une parodie de « shoot them all » versant dans l’extrême. A la limite, je ne suis pas contre un peu d’action et de gore, mais pas quand un sujet aussi intéressant est mis au second plan à cause de ceux-ci.

Deuxième problème : la « forme ». J’ai beaucoup aimé le parti pris du réalisateur de présenter son film comme étant le fruit d’un reportage télévisuel sur les évènements qu’il relate. Et j’ai été très déçue de voir ce choix relégué aux oubliettes au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire. Pourquoi abandonner un procédé qui colle tellement bien au sujet ? Certes, cela clarifie le récit, mais cela le rend aussi à nouveau banal.

Troisième problème : suite à des remarques faites par un internaute sur l’article de Niko06 au sujet de ce film, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder District 9 en ayant en tête la problématique de la mauvaise réception de ce film par les nigériens. J’ai trouvé cette indignation exagérée, après tout District 9 ne fait que dénoncer – de manière peu subtile certes – l’émergence de cette nouvelle mafia nigérienne encore plus violente que ses prédécesseurs. Et, après tout, a-t-on vu les Russes dénoncer Les Promesses de l’Ombre ou les italiens Gomorra ? Mais là où j’ai trouvé que le réalisateur allait un peu trop loin, c’est quand il infantilise ces personnages mafieux en nous les montrant comme sujets à des croyances ridicules à notre époque : ils pensent que manger les extra-terrestres leur permettrait d’acquérir leur capacité à utiliser les armes programmées pour reconnaître leurs gênes. Des personnes qui sont assez intelligentes pour monter un véritable réseau mafieux instaurant une terreur aussi présente sont certainement aussi assez intelligentes pour comprendre que l’ADN ne s’assimile pas par l’ingestion de viande présentant les spécificités génétiques qu’ils veulent acquérir…

Si je suis aussi sévère, c’est peut-être parce que je suis en train de lire un livre de Philip K Dick qui traite - entre autre - du même sujet mais de manière plus recherchée (il s’agit de Glissement de temps sur Mars). C’est peut-être simplement que je m’attendais à quelque chose de différent après avoir vu les lancements…

En bref, bien que j’aie aimé ce film, j’ai été déçue par le manque de réelle exploitation de ses postulats de base. Ca ne sera pas le film de SF de l’année pour moi. Mais bon, il a déjà assez de défenseurs de toute manière ^_^.


* * * (*)



Si je poste cette critique ici, c'est que je me demandais si quelqu'un d'autre avait été déçu comme moi par ce film, parce qu'il semble faire l'unanimité...
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdecachou.over-blog.com
Chevalier Bayard
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1375
Age : 41
Localisation : secteur 2814
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: District 9   Lun 28 Sep 2009 - 1:12

Ouh là je précise avant tout que l'on rentre avec Liewen d'un week-end éprouvant et que je faisais un "tour des forums avant d'aller me coucher". Je pense revenir donc plus tard ici mais je voulais juste préciser deux trois points par rapport à ton post Cachou.

Tout d'abord je ne suis pas tout à fait d'accord sur ta formule du "déplacement du racisme de la population noire aux crevettes". Effectivement le choix de Johannesbourg n'a pas été fait au hasard par le réalisateur qui a passé une bonne partie de sa vir là-bas. Il a notamment dans qqs interviews cité comme source d'inspiration des événements ayant eu lieux là-bas impliquant une "alliance" inattendue en temps d'Apartheid entre les populations blanches et noires à l'encontre de réfugiés asiatiques victimes du rejet généralisé des blancs et des noirs.

Dans le film je n'ai pas trop pensé à l'Apartheid mais plutôt à la seconde Guerre Mondiale et à la haine communiquée à beaucoup de "l'ennemi juif" par Hitler et ses sbires. Sans même avoir idée de l'existence des camps de la mort, combien en savait suffisamment pour se révolter contre les nazis et ont pourtant choisi de les aider à stigmatiser les juifs, quand ils n'ont pas fait pire ? Le fait que Johannesbourg soit encore aujourd'hui une poudrière en fait le terrain idéal pour montrer le racisme non pas dans ce qu'il a de "plus abject et de plus violent" mais tout simplement dans ce qu'il a de plus lâche et de plus stérile puisque ce n'est pas un racisme "plus actuel" mais un racisme qui existe encore et toujours, tout au long de notre histoire à croire que nous ne voulons pas apprendre...

Je n'ai pas trouvé que la violence était gratuite et c'est vrai que j'ai été surpris de voir certains de mes amis me faire à la sortie "wouaah ! le coup du méca c'était génial ! Puis le clin d'œil à Half-Life ? t'as vu le clin d'œil à Half-Life ? un vrai jeu video !". Je pense qu'au second visionnage je ferai plus attention à l'action mais sur ce premier visionnage j'étais vraiment trop dans l'histoire (même si j'avais remarqué le clin d'œil à Half-Life avec le "gravity gun" incorporé qui lui permet d'envoyer un cochon sur un ennemi Very Happy).

Il est vrai que si la seconde partie s'inscrit dans le côté documentaire, la seconde moitié est un jeu video filmé (cadrage avec le canon de l'arme en bas à droite comme dans les FPS, choix des armes du robot par "défilement" comme dans les jeux de console avec le paddle, ...). J'aimerais effectivement en savoir plus sur les motivations du réalisateur sur cette évolution mais j'ai trouvé ce choix très efficace. Même si je comprends qu'il puisse destabiliser c'est peut-être justement pour être le plus moderne possible (je suis personnellement convaincu que LE media culturel de demain c'est le jeux video), sans être banal. Parce que si je pense que l'on va retrouver de plus en plus cette réalisation aujourd'hui elle est encore loin d'être banale.

Par rapport à la violence, je trouve aussi que comparer ce film à des Hostel ou Saw (pour la tendance des films d'horreur hollywoodien à laquelle tu fais allusion) est un peu fort. La violence dans District 9 sert le propos alors que les films nommés précédemment masquent un néant scénaristique déprimant derrière des camions citernes d'hémoglobine Wink

Enfin j'ai tiqué sur les "croyances ridicules" et l'infantilisation supposée des personnages. Là je m'oppose franchement en faux. J'ai passé mon enfance et début d'adolescence à la Réunion où j'ai pu baigner dans une culture beaucoup plus riche en superstitions diverses et variées qu'en métropole. Je crois sans problème ce côté du scénario, c'est une autre culture voilà tout. ... Après tout pour nombre d'athées, la croyance en Dieu est tout aussi ridicule Wink

Bon sur ce je vais vraiment me coucher moi ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.g2unit.com
Galy
Witty Blossom Indeed!
avatar

Nombre de messages : 6074
Localisation : dans la piscine du réacteur n°4 de Fukushima-Daiichi
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: District 9   Lun 28 Sep 2009 - 14:36

Je suis allée voir District 9 samedi soir et j'ai vraiment beaucoup aimé. Une belle claque.
Je ne suis pas une spécialiste de l'Afrique du Sud, loin de là mais pour y avoir passé plus de quinze jours, toute seule avec Chéri et une voiture, c'est assez représentatif de mon ressenti quant à ce pays. A partir du moment où on sort des sentiers battus 4étoiles du Parc Kruger, on se retrouve dans un pays très violent, où la sécurité n'existe que dans les quartiers huppés et où sorti des villes, c'est le désert le plus total. Les townships sont immenses et les conditions de vie misérables. Je ne veux pas dresser un portrait implacable de l'Afrique du Sud, ils avancent tout doucement mais le chemin est long. J'avoue que j'ai tout de suite fait le parallèle entre l'Apartheid et la situation des aliens. Le film aurait été tourné ailleurs, l'aurais je vu, je ne sais pas, mais là ça m'a sauté aux yeux.

C'est marrant mais le côté violent, moi qui suis une grosse chochotte, ne m'a pas du tout gené. Je n'aime pas la violence gratuite, et il y a un certain seuil que je n'arrive pas à dépasser, au bout d'un certaine dose de violence je sature vraiment (je n'ai jamais pu finir Sin City pale). Là, même si le parti pris du réalisateur de modifier son optique reportage vers film à la moitié m'a un peu genée, la violence m'a curieusement toujours parue justifiée. Les conditions de vie sont atroces, et les interets de récupérer Wikus en vie beaucoup trop importants pour que ça se passe en douceur non?

Bref, j'ai trouvé que malgré quelques défauts de traitement, ce film était très réussi (pas vu les références à Half Life Laughing), l'acteur principal exceptionnel, les effets spéciaux très très bons. Par contre, je m'en tiendrais à mes Crevettes asiatiques, si ça vous embête pas!!
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: District 9   Lun 28 Sep 2009 - 17:59

En parlant de la situation en Afrique du Sud (qui avance très doucement... by the way, Galy, tu as réalisé un de mes rêves,aller en Afrique du Sud ), je vous conseille une BD humoristique mais assez bien faite (que vous connaissez peut-être)
Madame etr Eve

Une partie des albums est traduites en français, mais les strips de la semaine sont publiés sur le site, ainsi que des anciens dans les archives...

Par contre, faut un peu suivre l'actualité sud-Africaine pour comprendre, des fois...
http://www.madamandeve.com/weekend_cartoon.php
*Et je termine là le hors-sujet... *
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Cachou
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 494
Age : 34
Localisation : Tournai, Belgique
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: District 9   Mar 29 Sep 2009 - 0:26

@Chevalier Bayard Pour les références aux jeux vidéo, j'ai trouvé la réponse après avoir vu le film: au départ, ce réalisateur devait adapter "Halo", mais le projet à foiré et apparemment il a voulu montrer ce dont il était capable dans ce film-ci

Pour le côté croyances, d'autres personnes en ont parlé sur mon blog, je ne me rendais pas compte d'à quel point elles étaient aussi présentes.


Par contre, pour le côté violence, ce n'est pas dans le sens d'un rapprochement avec un Saw ou un Hotel que je disais ça. La violence ne me dérange pas. C'est plutôt le côté surenchère. Nous avons au début déjà de la violence bien crade, mais elle est contrebalancée par une violence morale et psychologique beaucoup plus poussée (la manière dont les E.T. sont expulsés et dont on parle d'eux en face d'eux). J'ai beaucoup aimé ce parallèle, qui fait bien sentir où se trouve la vraie violence (pas dans les coups physiques uniquement, mais dans ceux psychologiques principalement). Ce que je déplore, c'est que la seconde partie abandonne cette manière intelligente de présenter les choses pour n'offrir que plus de meurtres, plus de poursuites, plus de "suspense". C'est clairement et simplement le schéma d'un jeu vidéo, d'un shoot them all, sans plus de temps pour penser à la critique si bien amenée dans la première partie. Ca m'a complètement fait sortir du propos et je n'ai plus ressenti la critique aussi intensément, je suis devenue complètement indifférente à l'histoire et aux personnages en fait. La deuxième partie ne fait surtout que redire ce que la première partie avait aussi bien amenée (on avait déjà constaté les utilisations honteuses des corps d'extraterrestres dans le labo avant que l'extraterrestre ne les voit, etc.). En fait, je pense que c'est principalement à cause de ça que je n'ai pas réussi à rentrer complètement dans le film, et donc à l'adorer comme tout le monde semble l'avoir adoré (mais bon, on ne peut pas tous complètement adhérer à un film, ça ne serait plus fun ^_^).

Pour le racisme, j'ai dû mal formuler ma phrase, c'est bien dans le sens: on s'unit pour détester ensemble une nouvelle "race" que je l'entendais, (on reporte notre haine des noirs sur les crevettes et les noirs les haïssent avec nous).

@Kusanagi: j'aime beaucoup Madame et Eve, mais ça fait quelques années que je ne vois plus de nouveaux tomes. Ils en éditent encore ou cette série est finie?
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdecachou.over-blog.com
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: District 9   Mar 29 Sep 2009 - 19:07

@Cachou: Madame&Eve est encore publié, tous les jours, dans son journal d'origine il me semble en Afrique du Sud... je ne sais pas si ils ont refait des tomes ensuite. C'est vrai que ça fait longtemps qu'il n'y a plus eu de traduction française (mais c'est vrai que c'est quelque chose de très politique et sud-africain, des fois, ça aide pas)
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
JainaXF
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 737
Age : 33
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: District 9   Dim 4 Oct 2009 - 20:39

J'ai enfin pu voir District 9 hier, et voici donc mon avis : j'ai beaucoup aimé, même si je ne le classerais pas parmi mes films de SF préférés !

J'ai aimé le côté faux documentaire, mais effectivement, le réalisateur le pers dans la 2ème partie du film sans doute pour pouvoir montrer plus de choses. la partie jeu vidéo n'a pas trop retenue mon attention. Par contre, le personnage principal est un choix original : lâlche, égoiste et assez stupides (les appels à sa femme ... Rolling Eyes ), il a un sursaut d'humanité sur la fin qui l'empêche d'être toalement antipathique. Effectivment, il y a des passages gore, mais ça ne me dérange pas, je trouvce la violence psychologique du traitement de Wikus à MNU (et par son propre beaux-père !) et de leurs expériences bien pires ! Le camp extra-terrestre est lui aussi assez dérangeant parce que réaliste.
La vision cynique de l'humanité est bien retranscrite, même si elle n'est pas neuve et la symapthisation finale avec "l'ennemi" m'a fait penser à Enemy Mine en moins poussée !

J'ai aimé que ça se passe en Afrique du Sud pour changer ! Par contre le militaire sadique était assez cliché ! J'aurai aimé avoir un peu plus le point de vue d'autres extraterrestres que Christopher et son fils.

En bref, un bon film, assez pessimiste (quand on voit que celui qui dénonce les expériences génétiques interdites se retrouve en prson !) et avec une fin ouverte, un bon contre-point à des films à la Independence Day ou War of the Worlds !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: District 9   

Revenir en haut Aller en bas
 
District 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» District 9
» RGM-79 GM Cold District - Zen Type
» DISTRICT 10
» Bouton de district 1790 à 1791- District non lisible
» District 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: