Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Manga / Anime

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 19 ... 37  Suivant
AuteurMessage
Buttercup
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1401
Age : 31
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Manga / Anime   Sam 27 Juin 2009 - 16:51

Après avoir comploté discuté sur le sujet Dramas asiatiques, je m'étais dit que ce ne serait pas mal d'avoir un petit topic pour parler manga et animes. Donc le voilà ! Je ne savais pas trop où le placer, car il concerne la télévision mais aussi le support papier, j'espère qu'ici ça ne posera pas de problème ! Et je m'excuse d'avance auprès de tou(te)s les spécialistes, car je suis loin d'en être une, j'espère donc ne pas dire d'énormité...

Je ne vais pas vous faire un historique du manga, si cela vous intéresse, voici ce que dit notre ami Wiki : Arrow . Je voulais surtout que l'on partage nos coups de coeur, nos découvertes, nos mangas/animes cultes, etc...

Le manga ne se limite fort heureusement pas à Dragon Ball et Sailor Moon et il faut savoir qu'au Japon, c'est une vraie institution qui touche tous les âges et toutes les classes sociales. Autant dire qu'il y en a pour tous les goûts... Vous trouverez aussi bien de la romance nunuche kawaï que l'histoire d'un apprenti oenologue !

En France, les genres les plus publiés et donc forcément les plus connus sont les Shojo, les shonen et les Seinen. Et là vous me dites, il reste un cratère mékesskecédaboresskeçasemange ?

Le Shojo :

Pour résumer grossièrement, on dira que le shojo est un type de manga pour les filles, les adolescentes (mais y'a pas que les ados qui les lisent ! ). Bref, c'est là que vous trouverez les amourettes entre lycéens avec les petites fleurs qui entourent le héros (parce qu'il sent bon certainement). Bien sûr, certains Shojos sont beaucoup plus profond que ça, comme c'est le cas pour Nana d'Ai Yazawa (alias la déesse du shojo ), l'un de mes mangas cultes.



Citation :
Nana Osaki et Nana Komatsu font connaissance dans le train qui les mène à Tokyo. L'une veut devenir une star du rock avec son groupe tandis que la seconde cherche à rejoindre son copain sans trop savoir ce qu'elle fera ensuite. Suite à diverses coïncidences, elles se retrouvent colocataires dans un petit appartement à la périphérie de Tokyo. Nos deux héroïnes n'ont en commun que leur prénom, et pourtant une grande amitié va naître entre elles...

Nana est vraiment un magnifique manga, avec une très très belle histoire d'amitié ponctuée par diverses histoires d'amour toujours très réalistes et intéressantes. Tout n'est pas rose dans Nana, et c'est très appréciable. Ai Yazawa est dans une veine plus réaliste que ses consoeurs mangakas et ses personnages sont donc confrontés à des problèmes parfois délicats, avec des choix à faire, des décisions à prendre, aux conséquences plus ou moins importantes. Il y est question de passage à l'âge adulte (un thème cher à l'auteur), avec toutes ses désillusions et ses difficultés. Mais il y aussi des moments de bonheur dans Nana ! Comme dans tout shojo qui se respecte, il y a des passages drôles et d'autres émouvants, voire franchement tristes...

Nana est publié en France aux éditions Akata/Delcourt, il y a pour l'instant 20 tomes sortis (je n'ai pas encore pu lire les trois derniers... ).
Il existe également un anime, dont j'ai regardé les premiers épisodes, mais mise à part la musique (qui tient une part très importante dans l'histoire), il n'apporte rien de plus à l'histoire par rapport au manga...
Mais il existe aussi des films «live » (avec de vrais acteurs, en chair et en os), deux pour être précise, qui, sans être inoubliables, sont pas mauvais du tout et très fidèles à l'oeuvre d'Ai Yazawa.



Je vous ai présenté Nana car il s'agit de son manga le plus connu, mais les autres oeuvres d'Ai Yazawa ne sont pas à négliger ! Paradise Kiss, Je ne suis pas un ange ou encore Gokinjo sont également excellents, tout autant que Nana.

Dans les shojos, il n'y pas qu'elle, évidemment, vous avez d'autres auteur(e?)s comme Natsuki Takaya, Wataru Yoshizumi ou encore Yuu Watase (la seconde déesse du shojo mais j'aurai l'occasion de vous en reparler...) qui font des choses excellentes...


Le Shonen :

A l'opposé du shojo, le shonen s'adresse avant tout aux jeunes (et moins jeunes) garçons et entraîne le lecteur dans diverses aventures en véhiculant des valeurs telles que l'amitié, le courage et le dépassement de soi. Souvent, on constate que les shonens (tout comme les shojos d'ailleurs) utilisent des schémas assez précis que l'on retrouve d'une série à une autre. Parfois longs, voire trèèèèèèèèès longs, les shonens se divisent souvent en plusieurs cycles plus ou moins indépendants, ce qui permet de relancer l'action à l'infini.



Un bon exemple du shonen populaire en ce moment est sans aucun doute la série One Piece. J'ai choisi de vous présenter ce manga pour illustrer le genre shonen car je le trouve vraiment pas mal et surtout très très drôle.

Citation :
Luffy décide de prendre la mer après sa rencontre avec Shanks le roux, le capitaine d'un navire de pirates qui a passé un an dans son village et l'a sauvé d'un monstre marin en sacrifiant son bras. Depuis, Luffy lui voue une admiration sans limites et porte en permanence le chapeau de paille qu'il lui a offert, et le conserve comme un trésor inestimable afin de pouvoir lui rendre à leur prochaine rencontre. C'est à cette époque qu'il mange un fruit du démon que détenait Shanks, et qui rend son corps élastique. Cette capacité, pratique lors de combats, a le défaut de rendre son possesseur incapable de nager (il coule comme une enclume, comme toutes les personnes soumises à la malédiction des fruits du démon, ce qui rend toute action dans l’eau impossible).
Lors de sa traversée des mers, notre héros rencontrera de nombreuses personnes qui deviendront rapidement ses amis et formera un équipage avec certains d'entre eux. Ils vivront alors toutes sortes d'aventures drôles et parfois moins drôles, et devront se confronter à de nombreux équipages pirates. Ils profiteront de ces rencontres pour parfaire leurs techniques de combat et renforcer leur amitié.
Je disais donc que c'est un manga franchement intéressant et drôle mais certains cycles sont meilleurs que d'autres. Et j'avoue aussi que c'est un *chouia* trop long pour moi, j'ai décroché au 36ème volume lol! Mais les personnages sont plus hilarants les uns que les autres, les ennemis sont à mourir de rire, le character design est complètement à l'ouest et rien que pour ça, ça vaut le coup d'oeil !
Je ne sais pas du tout ce que donne l'anime par contre, quelqu'un a déjà vu un des 405 épisodes ? lol!



Du côté des shonens, on peut aussi citer le trèèèèèèèès populaire Naruto, le très bon Bleach, Dragon Ball bien entendu, etc...

Le Seinen :

Bon, alors là, ça se complique pour moi ! lol! J'ai lu très peu de seinen (le seul qui me revient en tête est Family Compo du grand Tskasa Hojo), donc je vous laisse le soin d'en présenter si le coeur vous en dit ! Very Happy
Je peux juste vous qu'il s'agit d'un genre plus « adulte » et qu'il est en général destiné à un public masculin, mais il me semble que c'est tout de même un genre moins défini que peuvent l'être le shonen et le shojo. Voici ce qu'on peut lire sur Wiki :

Citation :
Il est à noter que le seinen manga n'est pas un genre (gnagna, c'est juste pour me contredire ! lol!) : le terme désigne la cible éditoriale du manga. Ainsi, un manga est considéré comme un seinen s'il a été prépublié au Japon dans un magazine dont la cible première est composée de jeunes hommes. Contrairement au shonen manga ( le manga pour jeune garçon) qui traite généralement de l'apprentissage de la vie et de la difficulté du passage à l'âge adulte (plus des enfants, pas tout à fait des adultes) mais de manière édulcorée, comique et généralement ni immorale ni très violente, le seinen manga aborde les sujets de manière plus sérieuse, plus crue et parfois plus violente. Le style graphique en est affecté, avec une utilisation plus approfondie de la trame, des traits plus travaillés, une recherche plus poussée dans la mise en page. Enfin les personnages sont décrits comme plus complexes, pas aussi idéalistes (et idéalisés) que les personnages de shonen.

Un ami m'a conseillé un jour Monster, qui a lui aussi son adaptation animée, et dont j'entends le plus grand bien partout. On peut aussi citer 20th Century Boys, Akira, Gunnm, etc...


Pour terminer, je vais vous présenter un gros gros coup de coeur perso... Il s'agit d'un manga complètement inclassable qui s'appelle Yotsuba to! et qui est publié aux éditions Kurokawa (8 volumes sortis à ce jour en France).



Yotsuba to! raconte les aventures quotidiennes d'une petite fille, Yotsuba (siii, je vous jure !), qui vit seule avec son père dans une petite ville, alors qu'ils vivaient précedemment en campagne. Curieuse, drôle et surexcitée, un rien l'émerveille et l'intrigue, et son ignorance du milieu urbain créé des situations très drôles et touchantes.

Yotsuba to! nous ramène aux plaisirs simples et aux petites joies du quotidien et nous incite à regarder le monde de nouveau à travers des yeux d'enfant : un carton peut très bien se transformer en robot et une promenade jusqu'au supermarché peut devenir une aventure merveilleuse, qui sait ?



Je suis définitivement fan de cette petite fille aux couettes vertes, et le style naïf de Kiyohiko Azuma est adorable de fraicheur et de simplicité. Du même auteur, je vous conseille également Azu Manga Daioh, un manga à "sketchs" (à la manière de Garfield ou Snoopy) très drôle qui raconte le quotidien d'une bande de collégiennes complètement déjantées.
Voici le générique de l'anime pour vous donner une idée de l'étendue des dégâts :

Spoiler: