Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edward Norton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 17 Juin 2008 - 13:26

Ravie de voir que tu apprécies toi aussi Edward Norton, Clinchamps cheers


Suite à ta question concernant The Illusionnist dans le topic Derniers achats, je recolle ici les différents avis postés sur le film, qui pour une raison inconnue, se trouvaient dans le topic Et si on allait au ciné scratch

mimidd, le 18 janvier 2007 a écrit:
Bon ca y est, je suis allée voir L'illusionniste en vo ... Mon avis est mitigé scratch : l'histoire est très intéressante, et le twist final cheers !(enfin, je me doutais d'un truc dans le genre, car je savais qu'il y avait un twist, mais j'ai quand même été surprise Twisted Evil ).
Mais j'ai trouvé la réalisation assez plate, il n'y a pas beaucoup de rythme. Il manque un je ne sais quoi qui aurait donné une force narratrice au film. Et il ya certaines scènes qui auraient méritées d'être jetées à la poubelle : je pense notamment aux scènes qui racontent l'enfance d'Eisenheim, qui alourdissent beaucoup le début du film, et à la toute dernière scène, digne de la Petite maison dans la prairie Suspect

Heureusement, si la première demi heure stagne un peu, la deuxième moitié du film est plus palpitante Very Happy . Les décors et les costumes sont vraiment très beaux. Et la photographie a un charme suranné qui nous transporte vraiment dans le Vienne du XIXe Very Happy .
Et surtout, les acteurs (je mets de côté Jessica Biel, qui peut difficilement rivaliser avec les trois acteurs masculins) : Paul Giamatti est très bien (bon, j'avoue, je ne me suis pas penchée en détail sur son cas lol!)
Edward Norton est parfait en illusionniste tourmenté, il est à la fois attendrissant, envoûtant, effrayant ... bref, insaisissable Very Happy
et Rufus Sewell dans le rôle du méchant prince. Heureusement que la salle était plongée dans le noir, sinon les autres spectateurs m'auraient prise pour une folle de sourire béatement aux moments dramatiques, quand Rufus pique sa crise et crie sur tout le monde lol!
Tous les deux portent très bien le costume et l'uniforme XIXe

Bon, on va dire que rien que pour la présence magnétique d'Edward, et la de Rufus Sewell, le film vaut la peine d'être vu Wink . Le reste, c'est du bonus ...

Je ne sais pas si je suis très objective puisque d'un côté, il y a le double effet kiss cool , et de l'autre, j'attendais beaucoup (peut être trop ?) de ce film ...

Toxicangel a écrit:
mimidd a écrit:
Je ne sais pas si je suis très objective puisque d'un côté, il y a le double effet kiss cool , et de l'autre, j'attendais beaucoup (peut être trop ?) de ce film ...
Les critiques du film son très mitigées, notamment dans le magazine Première de ce mois-ci.
A la décharge du film, il a le handicap de passer juste après The Prestige qui traitait d'un sujet similaire.
Quant à moi, je ne sais pas quand je pourrai aller le voir car ce week end je me transforme en garde malade
Une chose est sûre, si j'y vais ce sera de toute façon la VF pour moi donc pas de

Toxicangel a écrit:
Je suis allée voir L'illusioniste avec Edward Norton et Rufus Sewell (tiens c'est marrant, pourquoi j'oublie tout le reste du casting Laughing ) et en fait j'ai plutôt bien aimé.
Comme les critiques étaient très moyennes et que Mimidd avait été déçue, je n'en attendais pas vraiment grand chose (j'avoue que j'y allais surtout pour le swoon Embarassed ) mais j'ai été prise dès le départ dans l'ambiance du film et j'ai accroché, même si ce n'est pas non plus transcendant.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale du film. Les costumes, la lumière et la musique sont vraiment fabuleuses et tout comme les spectateurs des tours d'Eisenheim, j'éprouvais une certaine tension lors de ses numéros. La love story entre les 2 protagonistes, mouais bof, je m'en foutais un peu. J'aimais beaucoup en revanche le personnage du flic, écartelé entre ses ambitions et ce qu'il croit être juste ; ainsi que le personnage du prince (mais non pas seulement pour les yeux verts de Rufus), un homme très intelligent mais trop ambitieux et impulsif.
Par contre j'ai eu un peu de problème avec la fin : un peu d'invraissemblances (tiens les écuries du Prince ne sont balayées que tous les 3 mois Suspect ), un peu de petite maison dans la prairie et aussi
Spoiler:
 

Au niveau des acteurs, Edward Norton est aussi bon que d'habitude et Paul Giametti excellent dans le rôle du flic qui rêve de comprendre.
Par rapport à la bande annonce que j'avais vue, Jessica Biel ne m'a pas autant énervée que je ne l'aurais cru. Disons qu'elle joue bien son rôle... qui n'est pas franchement follichon.
Et puis il y a Rufus... Mais Rufus en VF, c'est qu'une moitié de Rufus parce que quand le doubleur monte dans les aigus quand il s'énerve, moi je dis que là il y a erreur sur le doubleur !
Remboursé ! lol!

mimidd a écrit:
Pareil que toi, ca m'a choqué que tout le monde se fiche de ce qui arrive à Rufus Suspect ... Je dis pas ca parce que j'aime bien Rufus Rolling Eyes , mais quand même, de là à en rire aux éclats ...

En fait j'ai revu le film (bah oui, ca me gênait de garder une mauvaise impression de ce film Rolling Eyes, et puis je n'ai pas pu résister à l'idée de revoir Edward Norton et Rufus Sewell Razz ), et j'ai mieux aimé ... tout particulièrement les tours de magie, qui gardent leur magie. L'obsession des personnages à percer le mystère des tours m'avait un peu gênée dans Le Prestige (bon, on ne peut pas comparer les deux films, qui n'abordent absolument pas le même sujet, mais je parle ici uniquement des tours), parce qu'elle se répercutait aussi sur le spectateur - ou du moins sur moi. Et j'aime bien que la magie garde ses mystères. Autre chose que j'ai bien aimé : le fait que le film se concentre sur les réactions des spectateurs - le public à proprement parler, les autres personnages du film, et nous mêmes ... Tout se joue sur ce que le spectateur "capte" (dans les deux sens du terme) des illusions d'Eisenheim. Intéressante reflexion ...



Citation :
Et puis il y a Rufus... Mais Rufus en VF, c'est qu'une moitié de Rufus parce que quand le doubleur monte dans les aigus quand il s'énerve, moi je dis que là il y a erreur sur le doubleur !
affraid En même temps, s'il y avait un doubleur français avec la même voix que Rufus, ca se saurait, et il y aurait du dans l'air lol!

Toxicangel a écrit:
Entièrement d'accord avec toi sur tous les points Mimidd.
Dans les critiques d'allociné, beaucoup disent que la fin était cousue de fil blanc et pourtant je dois avouer qu'au moins là dessus, je n'avais rien vu venir. Cependant, contrairement à toutes ces mêmes critiques, j'ai trouvé justement que cette fin était décevante et pour plusieurs raisons
Spoiler:
 
Notamment les apparitions / disparitions finales.

Mais si on est pas trop regardant et qu'on se laisse prendre par la magie des tours, dans l'ensemble ça reste quand même un bon petit film.

Concernant la VF, j'étais surtout gênée parce que la voix de Jessica Biel correspond à celle d'Elliot dans la VF de Scrubs mais surtout parce que celle de Rufus est celle de... Niles dans la VF d'Une nounou d'enfer. Alors à chaque fois que Rufus criait (avec une voix suraigue Rolling Eyes ) je voyais Niles avec son plumeau...

Forcément pour le swoon ça le faisait moins lol!

mimidd a écrit:
lol! Toxic ! tu as raison, "remboursé" !

Pour la fin, je me doutais d'un truc dans le genre, mais j'ai quand même été surprise - et déçue pour les mêmes raisons que toi ... En fait, au début, j'étais contente :
Spoiler:
 


Quant aux tours d'Eisenheim ... malgré ce qu'on apprend à la fin, je reste persuadée que c'est un excellent dompteur de papillon lol! . Certes, on a des explications "rationnelles", mais je trouve qu'il reste encore trop de zones d'ombre pour ne pas croire qu'Eisenheim a quand même quelques pouvoirs. Et comme le dit l'inspecteur Uhl à Eisenheim : "if your manifestations are somehow real... then even I'm willing to admit, you're a very special person. And if it's a trick, then it's equally impressive. Either way, you have a gift"

Jafean a écrit:
Pour ce qui est du doublage de Rufus je ne peux pas juger, j'ai vu le film en VO ( sans mes lunettes tete en l'air que je fais...). La fin du film L'Illusionniste est assez previsible peut etre, mais l'ambiance et la magie du film demeurent meme si on peut etre decu par cette conclusion ! Quant aux papillons, je suis sur qu'il les a bien domptés, apres tout, il s'agit quand meme de notre Edward ! I love you


Spoiler:
 

laura p a écrit:

Je sais que je suis très en retard par rapport aux sorties, mais bon, on ne fait pas toujours ce que l'on veut. Je suis donc allée voir l'Illusioniste, with Edward Norton et Rufus Sewell.
J'ai lu vos critiques, et malgré tout, j'ai bien aimé. J'ai été moins choquée que certaines d'entre vous par la fin de Léopold car j'ai étudié cette période en fac d'histoire, et le fait que ce cher Léopold ( double déclaré de Rodolphe, fils de Sissi) souhaite faire un coup d'état à Budapest dans le but de renverser son père, signifie un bain de sang. Je suis contre la peine de mort, donc absolument pas satisfaite du sort de ce pauvre prince fictif, mais il faut bien dire qu'il était un peu psychopathe (piquer un crise parce qu'un magicien exécute des tours qu'il ne peut expliquer...) et très dangereux au niveau politique. Cela n'excuse pas sa fin, juste la replace dans son époque.
Sinon, je suis d'accord que le film ne tient que par EN et RF, et puis par les tours de magie. Quant à l'image buccolique de fin, mes filles de seize et dix-huit ans ont adoré. Comme quoi...

mimidd a écrit:
laura p a écrit:

J'ai été moins choquée que certaines d'entre vous par la fin de Léopold car j'ai étudié cette période en fac d'histoire, et le fait que ce cher Léopold ( double déclaré de Rodolphe, fils de Sissi) souhaite faire un coup d'état à Budapest dans le but de renverser son père, signifie un bain de sang. [...] Cela n'excuse pas sa fin, juste la replace dans son époque.
En fait, ce n'est pas tant ce qui arrive à Léopold qui m'a choquée, mais le fait que tout le monde s'en fiche, et en rigole même (je pense à l'inspecteur Uhl ...).
Quant au personnage de Léopold lui même, je ne l'ai considéré que comme un personnage fictif ... pour moi, il n'apparait pas du tout comme un psychopathe. Il pique sa crise non pas parce qu'il ne peut expliquer les tours, mais parce que tout le monde autour de lui croit à ces tours. Léopold est un homme tourné vers la modernité, il veut sortir son peuple de l'obscurantisme ... Eisenheim est doublement son ennemi, tant sur le plan amoureux qu'idéologique ... D'ailleurs, le magicien le défie clairement lors du tour avec l'épée. Donc je peux comprendre que Léopold, assez sanguin au demeurant, puisse péter un cable ... En fait, Leopold n'apparait pas comme le méchant de l'histoire (pour changer un peu Razz ), même si la fin (libérer son peuple de l'obscurantisme) ne justifie pas les moyens ...

J'ai bien aimé le film, mais j'ai été décue par rapport à ce que j'en attendais, en grande fan d'Edward Norton et de Rufus Sewell ... C'était vraiment un des films que je voulais voir cette année Rolling Eyes . J'ai trouvé que le film péchait surtout par son coté romantique assez gnangnan (sans doute en grande partie à cause de l'interprétation de J. Biel Rolling Eyes - mais le personnage en lui même n'est pas très palpitant, il faut le reconnaitre Wink )


J'espère que je ne vais pas être décue par The painted Veil study qui lui, est LE film que j'attends ... réponse mercredi

laura p a écrit:

Je reconnais, chère Mimidd, la justesse de tes propos. Je n'avais vu que le côté historique, donc immédiat, du film. Bref, ce n'est pas un chef-d'oeuvre, même si je l'ai bien aimé. En attendant mieux.

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50497
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 17 Juin 2008 - 16:16

Merci Mimidd, je lirai tout après avoir vu le film, mais en survolant j'ai vu que les avis étaient partagés et mitigés. Heureusement que j'ai la VO stf, je pourrai donc oublier le plumeau de Niels !!! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23544
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 6 Juil 2008 - 15:29

J'aii vu L'Incroyable Hulk aujourd'hui et j'ai dans l'ensemle passé un très bon moment. Ce qui est important pour moi dans ce type de films, c'est un bon équilibre entre scènes d'action et scènes intimistes (et par bon équilibre, j'entends d'ailleurs que les scènes d'action ne prennent pas trop de place, vu que je ne suis pas fana du genre Razz ) ce qui est le cas ici. Durant une bonne partie du film, l'accent est mis sur le personnage de Bruce Banner en tant que fugitif qui cherche surtout à éviter de réveiller le monstre et à échapper au triste sort qui est le sien. Une place assez importante est également accordée à sa relation avec Betty Ross et cela donne lieu à quelques scènes toutes mimi.

Les décors sont très chouettes, en particulier durant la première partie du film, les favelas de Rio forment un arrière-plan visuellement superbe (paradoxal, je sais) et sont très bien exploitées pour développer la première scène d'action du film, la plus réussie à mon goût. Par la suite on se retrouve dans une université de Nouvelle-Angleterre, cadre très sympa également, malgré l'impression de déjà vu due au dernier Indiana Jones (mais puisque les deux films sont sortis presqu'en même temps, c'est simplement un hasard malheureux).

A partir du moment où l'on se retrouve à New York, cela se gâte, tant du point de vue scénaristique que de celui de la réalisation. Le dernier quart d'heure du film regorge d'effets spéciaux (par ailleurs fort réussis mais comme toujours, l'excès tue l'efficacité), on a droit à un affrontement final interminable avec une réunion de tous les clichés du genre. Dommage car le reste du film est impeccablement réalisé, avec des scènes d'action bien rythmées et pas trop longues.

Ai-je besoin de préciser qu'Edward Norton est excellent, tout en retenue et en sensibilité, comme on pouvait s'y attendre. et fort agréable à regarder, mais cela tombe sous le sens, n'est-ce pas? lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Lun 14 Juil 2008 - 21:52

Merci d'avoir posté ton avis Cat ! cheers J'ai encore plus hâte de voir le film ... J-9 !!!

Et je suis trop contente, j'ai appris l'autre jour que Pride and Glory, dont j'ai parlé précédemment, et dont la sortie avait été reportée aux calendes grecques, allait finalement sortir dans les salles américaines le 24 octobre 2008 ! cheers

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Jafean
Delightful Quill
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 27
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 15 Juil 2008 - 11:27

En voila une très bonne nouvelle! Reste à esperer qu'une sortie française suivra!
Revenir en haut Aller en bas
http://jafean.deviantart.com
Scarlett Unnie
Lost in hangeul melody
avatar

Nombre de messages : 38913
Age : 71
Localisation : In the land of the morning calm
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 15 Juil 2008 - 13:57

Merci Mimidd pour l' info Very Happy
Ce film m' intéresse plus que Hulk Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 15 Juil 2008 - 18:52

Scarlett a écrit:
Ce film m' intéresse plus que Hulk Embarassed

Oserais-je dire que moi aussi ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50497
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Sam 19 Juil 2008 - 23:24

Je viens de voir "L'illusioniste", je pense que nous étions plusieurs dans le même cas. Pour moi c'était la première fois.
Je dirai tout de suite que sans le charismatique et excellent Edward Norton, ce film ne serait qu'une histoire romanesque de plus. Mais il tient son personnage d'une façon étonnante, et on se retrouve à la fin tout heureux
Spoiler:
 
Cependant les scènes de spectacle sont très bonnes, et Edward sauve tout, ainsi que paul Damiani qui fait un excellent policier,
Spoiler:
 
Ce fut quand même une bonne soirée lol!
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
avatar

Nombre de messages : 3261
Age : 24
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 0:14

C'était au moins la deuxième fois (en fait peut-être la troisième scratch) que je regardais The Illusionist.
Je passe toujours un bon moment devant ce film, notamment grâce à la présence d'Edward Norton mais aussi celles de Rufus Sewell et Paul Giamatti, tous trois sont excellents dans leurs rôles. L'intrigue romantique est tout ce qu'il y a de plus romantique (amis d'enfance, jeune homme pauvre et jeune fille riche, amour impossible, longue séparation etc.), mais j'aime beaucoup l'intrigue policière tordue et les trois personnages masculins principaux.
Et puis j'aime me laisser prendre et subir l'illusion plutôt que tenter de la deviner ^^.

En dehors de ça, j'aime aussi l'époque et les couleurs du film.
On passe un bon moment Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Angealyn
Passionate Heart


Nombre de messages : 6901
Age : 37
Localisation : Lost in Derbyshire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 12:39

Ça y est, j'ai vu le film!
Verdict: J'ai littéralement adoré, j'ai été captivée d'un bout à l'autre!! cheers

Les décors sont splendides, la lumière et la photographie sont superbes, le trio d'acteurs est vraiment formidable Edward en tête cheers
Je me vraiment laissée prendre au jeu, et je crois que c'est comme ça que c'est le plus agréable!
Je n'ai pas chercher à résoudre les problèmes ni à comprendre le "truc", je me suis juste laissée porter et j'ai profité.

J'ai poussé un gros Ahhhhhhh de compréhension à la fin en même que le personnage de Paul Giamatti comprend lol! Je marche facilement dans ce genre de film et je ne vois jamais rien venir, mais je ne cherche pas non plus!
Je ne suis pas fan de films policiers, mais j'aime ce genre d'intrigue un peu twisted!

J'avouerais que j'ai un peu de mal à comprendre
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jafean
Delightful Quill
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 27
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 12:45

Et bien moi, j'ai découvert il y a quelques jours American History X. Quel film fort! Le sujet, difficle, est selon moi abordé d'une très bonne façon, même si j'ai lu certaines critiques reprochant au film d'être manichéen... Mais surtout, Edward Norton est reellement fascinant dans ce role, bluffant! Bref, j'en suis sortie toute retournée!
Revenir en haut Aller en bas
http://jafean.deviantart.com
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50497
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 12:49

angealyn a écrit:
Spoiler:
 
C'est surtout que c'est invraisemblable !!
Spoiler:
 
C'est là pour moi que ça pèche, mais, ce n'est que du cinéma, fort agréable au demeurant ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Angealyn
Passionate Heart


Nombre de messages : 6901
Age : 37
Localisation : Lost in Derbyshire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 13:03

Bah
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23544
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 20:19

Visionnage de L’illusioniste hier soir également pour moi, comme promis. J’ai apprécié sans être enthousiasmée.

J’ai aimé (en ordre décroissant):
- Edward Norton (quelle surprise!), son jeu subtil et racé, parfaitement assorti à l’élégance de sa garde-robe.
- Le lieu et l‘époque: même si le film n’a pas vraiment été tourné à Vienne, l’atmosphère de la ville est très bien reconstituée, provoquant un soupçon de nostalgie dans mon petit cœur (j’y ai vécu six mois, j’adore cette ville). Par ailleurs toutes les scènes tournées dans les théâtres étaient particulièrement réussie, j’apprécie toujours ce type d’ambiance. L’époque elle permet d‘avoir de magnifiques costumes, je crois que c’est ma période préférée pour ce qui est des robes de ces dames (les messieurs n’étaient pas mal non plus, surtout Edward, je suis obligée de le redire, parce qu‘en fait je crois que je ne l‘ai jamais vu aussi à son avantage).
- Certaines idées intéressantes, le rapport entre la magie et la subversion par exemple, ou les divers jeux de pouvoir. Excellente scène de l’épée, qui en quelques plans illustre parfaitement les enjeux.
- Une atmosphère d’irréalité : le présentateur de Canal a qualifié le film de conte pour adulte dans sa présentation, l’expression est tout à fait appropriée.
- L’angle sous lequel la magie est abordé, que j’ai trouvé plus intéressant que dans The Prestige.
- Le personnage joué par Paul Giamatti, différent des flics qu’on a l’habitude de voir, même s’ils sont d’une autre époque.
- La réalisation ou plutôt les images. Certaines scènes, surtout les plus intimes, m’ont un peu rappelé le style de Joe Wright, sans que je sache vraiment dire pourquoi. Peut-être le soin apporté par la lumère ou alors certains angles recherchés. Mais je déplore cependant un ton général assez jaune dont je ne sais pas s’il est dû à un mauvais réglage chez Canal ou s’il s’est aussi ressenti sur grand écran ou en dvd.

Vous me direz qu’avec tous ces points positifs, je devrais sauter au plafond. Oui… mais non. J’ai été déçue par le scénario, que j’ai trouvé assez ennuyeux et la construction un peu laborieuse. Seule la fin m’a réellement convaincue, j’ai bien aimé la manière dont la révélation finale est présentée, rapidement, sans trop insister sur les détails. Les dialogues eux manquaient de souffle, faiblesse encore accentuée par un doublage irrégulier (c’est un lieu commun mais on ne répétera jamais assez les vertus de la VO). La musique, que j’ai trouvé intéressante au début, a vite fini par me lasser. Et puis encore une fois on fait jouer un méchant caricatural à Rufus Sewell, quel manque d’originalité. Suspect

Donc dans l'ensemble, un film que je ne regrette pas d'avoir vu mais que je ne suis pas sûre d'avoir envie de revoir.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50497
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 20:25

cat47 a écrit:
Mais je déplore cependant un ton général assez jaune dont je ne sais pas s’il est dû à un mauvais réglage chez Canal ou s’il s’est aussi ressenti sur grand écran ou en dvd. ..... Et puis encore une fois on fait jouer un méchant caricatural à Rufus Sewell, quel manque d’originalité. Suspect
Donc dans l'ensemble, un film que je ne regrette pas d'avoir vu mais que je ne suis pas sûre d'avoir envie de revoir.

La tendance jaune est la même dans le Dvd, peut-être pour donner un ton "ancien" à l'image. Je suis d'accord avec toi : Edward domine tout ça de la tête (superbe) et des épaules, et son élégance m'a aussi frappée.
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Dim 20 Juil 2008 - 21:42

@ Jafean : Contente que tu aies pu voir American History X ! je comprends que tu aies été toute retournée par ton visionnage, mais c'est vraiment un film à voir Very Happy



Je me suis moi aussi laissée tenter par The Illusionist, et j'ai revisionné mon dvd Wink
En gros, je suis assez d'accord avec tout le monde, et plus particulièrement avec tout ce qu'a écrit Cat, tant pour les points positifs que négatifs.
Petites précisions : Le film a été tourné à Prague et dans sa région, mais on sent vraiment tout le soin qui a été mis dans la "reconstitution" de la Vienne impériale
Le ton jaunâtre du film est tout à fait volontaire, le réalisateur s'est inspiré des vieux films muets pour le côté flou et tremblant, et il a parlé d'émulsion en ce qui concerne certaines séquences pour accentuer leur irréalité. Je ne me rappelle plus trop les détails scratch, mais tout çà pour dire que Neil Burger s'est beaucoup inspiré des anciennes techniques cinématographiques (et quand je dis "anciennes", je parle des tous débuts du cinéma).

En revanche, je ne suis pas du tout d'accord avec le fait que Rufus Sewell joue là un énième rôle de méchant. Au contraire. Sans doute que mon avis est un peu biaisé par le fait que Rufus bénéficiait déjà de toute ma sympathie avant que j'aille voir le film lol! , mais quand même. C'est sûr que le prince Leopold a quantité de défauts, mais de là à le trouver antipathique et caricaturalement méchant scratch . Léopold est décrit comme une homme éminemment intelligent, autant qu'Eisenheim, et il serait plutôt à ranger dans la catégorie des despotes éclairés, qui tous tyrans qu'ils sont, cherchent à lutter contre l'obscurantisme et la superstition. Je trouve cette fin tout à fait louable, même si les moyens le sont beaucoup moins. C'est en partie pourquoi je trouve le personnage de Leopold aussi intéressant, et pourquoi je suis chagrinée par l'absence de réaction générale à ce qui lui arrive à la fin. Car finalement, les méchants ne sont peut être pas ceux que l'on croyait, et les héros ne sont pas si blancs que çà ...

Donc voilà, tout en pensant exactement pareil que Cat sur les points qu'elle a cités dans son post (excepté au sujet de Ruru III), The Illusionist est quand même entré dans la catégorie des films que j'ai bien aimés. Et j'apprécie encore plus le film quand j'écoute le commentaire audio du réalisateur (limite si je trouve pas le film plus intéressant avec les commentaires qu'avec les dialogues originaux Embarassed ). C'est à double tranchant : est ce que le film est si ennuyeux que çà que même les commentaires sont plus intéressants, ou bien le film est-il si riche qu'on a besoin des commentaires pour tout comprendre ? Un peu des deux sans doute. Quoiqu'il en soit, grâce aux commentaires de Neil Burger, on se rend compte de l'important travail en amont, tant au niveau de la reconstitution de l'époque que de celle des tours de magie. La plupart des tours ont été réalisés en vrai par Edward Norton, et les effets spéciaux tiennent beaucoup moins de place que ce que l'on pourrait penser. Tous les tours sont de vrais tours qui étaient exécutés à l'époque, et même si les trucs sont connus, il y a toujours un petit doute qui plane sur les talents d'Eisenheim Very Happy. Tout au long du film, on ne sait jamais où se trouve la réalité et l'illusion. On croit comprendre, mais détient-on vraiment la vérité ?
C'est également ce qui me réconcilie un peu avec toutes les scènes romantiques gnangnan, et avec la scène "petite maison dans la prairie". Tout le film est vu, et raconté, du point de vue de l'inspecteur chef Uhl. Il croit avoir tout compris à la fin, mais est-ce bien vrai ? Il n'a pas assisté à aux scènes entre Eisenheim et Sophie, entre Sophie et Leopold, il ne connaît pas les secrets d'Eisenheim, donc la conclusion n'est que sa conclusion, qui ne repose sur rien de probant. Il ne peut qu'imaginer les pièces manquantes, et malheureusement pour nous, l'inspecteur Uhl a un tempérament très fleur bleue lol!. La fin romantique est la fin que souhaite Uhl (et le spectateur), mais il se peut très bien que ce ne soit qu'une illusion. Eisenheim est un as de la manipulation ^^

Bref, ce que je regrette le plus, c'est que The Illusionist soit beaucoup plus intéressant une fois qu'on a écouté le commentaire. J'aurais préféré que le film dévoile davantage de richesse par lui même ...

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Jafean
Delightful Quill
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 27
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Lun 21 Juil 2008 - 1:09

mimidd a écrit:
@ Jafean : Contente que tu aies pu voir American History X ! je comprends que tu aies été toute retournée par ton visionnage, mais c'est vraiment un film à voir Very Happy
Et tu vas etre fière de moi, je rattrappe mes lacunes en matiere de culture Nortonienne, car je viens de découvrir la 25eme heure. Je crois savoir que c'est un film que tu apprécie beaucoup, et je te comprend. C'est tellement humain et juste, et la fin est particulierement touchante.
Je viens tout juste de finir le film et il est tard, mes idées ne sont donc pas completement en place, mais en tout cas, ce film est un preuve de plus du talent d'Edward Norton, aussi bien au niveau de son interpretation que de ses choix de films!
Revenir en haut Aller en bas
http://jafean.deviantart.com
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
avatar

Nombre de messages : 3261
Age : 24
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Lun 21 Juil 2008 - 14:21

mimidd, ce que tu dis me donne très envie de revoir The Illusionist avec le commentaire du réalisateur Smile.
Je suis d'accord avec toi sur le personnage de Léopold. Une chose que j'aime beaucoup dans ce film, c'est qu'on a toujours un doute sur l'illusion et la réalité, le bon et le mauvais ; l'histoire est vraiment tordue et Léopold et Eisenheim le sont aussi tous les deux. On sent en Eisenheim le manipulateur hors-pair et même si son but est "honorable", il use beaucoup de l'illusion ; tandis que Léopold, le "méchant", est jusqu'au bout celui qui est manipulé, il tente constamment d'y échapper et à la fin
Spoiler:
 
Evidemment, comme on voit tout du point de vue de l'inspecteur-chef Uhl, ça rajoute encore des doutes sur la véracité de certaines scènes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edward Norton   Lun 21 Juil 2008 - 15:05

Jafean je suis contente que la 25eme heure te plaise, j'avais beucoup aimé quand je l'ai vu et je pense qu'une piqure de rappelle me ferait du bien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Lun 21 Juil 2008 - 20:55

Fière de toi je suis, Jafean cheers . En effet, j'adore je suis amoureuse de The 25th hour (j'ai d'ailleurs récemment acheté le poster du film, qui trône en bonne place sur le mur de ma chambre ^^). Un vrai coup de foudre ... çà s'explique pas Wink
Je suis contente qu'il t'ait plu sunny . Une piqure de rappel me tenterait bien moi aussi drunken



@ Lise Bennet : Contente de voir que tu as le même avis au sujet de Leopold. Very Happy Le pauvre, pourquoi tant de haine ? Laughing
Je ne peux que te conseiller d'écouter les commentaires audio. Ils sont très intéressants, et ils m'ont ouvert les yeux sur pas mal de détails, en particulier tout ce qui concerne les tours de magie et l'hommage aux vieux films.




En attendant le grand jour, une critique très positive du nouvelobs sur L'incroyable Hulk :

Citation :
"L'incroyable Hulk": Edward Norton et Louis Leterrier explosent tout sur leur passage

AP | 21.07.2008 | 12:15


Incarner un super héros sur grand écran paraît simple. Il suffirait d'endosser un joli costume fait sur mesure, de ceux qui font rêver les petits garçons, se faire maquiller, faire semblant de se battre, et ânonner quelques morceaux de dialogues ici et là? Pas vraiment.

Il y a d'abord la complexité des super héros, leur double personnalité à la Dr Jekyll et Mr Hyde, bref leur différence qui en fait des personnages difficiles à jouer, marqués, en souffrance, en tension permanente. Puis il y a le rythme du film, des scènes d'action qui s'enchaînent en permanence, une pléthore d'effets spéciaux et d'artifices technologiques qui force l'acteur à jouer sans filet, devant un écran vert, avec son imagination comme seule source de créativité.

Ils sont pourtant quelques uns à relever le défi chaque année, mais peu à laisser une marque indélébile sur leur personnage de super héros, comme Jack Nicholson pour son incarnation du "Joker" de "Batman", Christian Bale en Batman, Robert Downey Junior, brillant en "Ironman" cabotin, ou dans une certaine mesure, Tobey Maguire alias Peter Parker dans "Spiderman".

A cette liste, s'ajoute désormais le nom d'un autre acteur, Edward Norton. Sa performance et son charisme, alliés à la maîtrise du réalisateur français Louis Leterrier, relancent la franchise Hulk des studios Marvel avec un superbe film. "L'incroyable Hulk " (sortie mercredi dans les salles en France) explose tout sur son passage...

Réfugié dans l'anonymat d'une ville brésilienne, Bruce Banner (Edward Norton) cherche désespérément à trouver un antidote aux radiations Gamma qui l'ont transformé pour donner naissance à Hulk. Le jeune scientifique s'est transformé en un homme fatigué, traqué, épuisé par sa fuite. Il vit dans l'ombre, ne reste jamais longtemps au même endroit, et se contente de peu. Comme dans cette favela, où il a trouvé un emploi d'ouvrier à la chaîne, dans une usine de conditionnement de bouteilles.

Toujours amoureux de la belle Betty Ross (Liv Tyler), Bruce Banner se refuse à rentrer aux Etats-Unis tant qu'il n'aura pas guéri des effets de cette irradiation. La solution pourrait se trouver entre les mains d'un inconnu, un certain "Mister Blue" qui tente de mettre au point un remède à partir des données physiques que Bruce lui envoie régulièrement. Mais en attendant, le jeune ingénieur tente de maîtriser sa colère. Méditation, capoeira, respiration abdominale: Bruce apprend toutes les méthodes possible pour gérer sa condition, contrôler son rythme cardiaque et ces excès de rage qui font de lui un monstre, une créature d'une violence inouïe et sans véritable conscience.

C'est justement de cette force inhumaine et destructrice dont rêve le père de Betty, le général Thaddeus "Thunderbolt" Ross (William Hurt). Le militaire a recruté un nouveau bras droit, le mercenaire Emil Blonsky (Tim Roth). Sa mission est simple: retrouver Bruce Banner, utiliser son pouvoir à des fins militaires, développer un sérum pour créer un nouveau soldat, superpuissant.

Poursuivi par des commandos surentraînés, du Brésil aux Etats-Unis, Bruce Banner va devoir sauver sa peau, celle de son ex-fiancée Betty et de son alter ego, "Hulk", sans savoir s'il parviendra un jour à retrouver sa vie d'avant.

Oublié l'échec relatif du premier "Hulk", réalisé par Ang Lee, oubliée la performance un peu pataude d'Eric Bana, oubliées les angoisses freudiennes du professeur Banner et ses démêlés avec son père.

On craignait la réalisation du petit Frenchie Louis Leterrier dont la filmographie laissait à désirer ("Le transporteur", "Danny The Dog"). On craignait aussi une version pop corn et mièvre de Hulk, en super héros vert en caoutchouc, plus apte à inspirer des enfants de cinq ans que des adultes et adolescents. Mais le deuxième volet de la franchise Marvel offre une surprise de taille: "L'incroyable Hulk " cartonne.

Les scènes d'action sont monumentales, parfois filmées avec des grues télescopiques de plusieurs mètres, en plans extra larges, parfois filmées dans la pénombre et l'obscurité avec seuls quelques jets de couleur verte pour suggérer Hulk. Tournées en décors réels et en studios, à Toronto, Rio de Janeiro et dans la forêt de Tijuana, les séquences s'enchaînent avec fluidité sur un dialogue efficace, réécrit et retravaillé par Edward Norton. L'acteur américain confirme sa capacité à muer pour se transformer en son personnage ("American History X") et son attirance pour les personnages schizophrènes ("Fight Club").

Il incarne ainsi un Bruce Banner vulnérable, touchant, un aspect accentué par la fragilité physique d'Edward Norton, sa silhouette frêle et sa dégaine de "geek" mal habillé. Mais son personnage s'impose aussi par sa détermination, sa résolution à guérir son mal. Car le film de Louis Leterrier ne se contente pas d'offrir de l'action et une plastique irréprochable, il creuse l'aspect psychologique du premier "Hulk" pour entrer dans l'intimité du Professeur Banner/Hulk. Avec de belles références, Dr Jekyll et Mister Hyde, Frankenstein, King Kong, et des clins d'oeil marrants à la franchise, du créateur Stan Lee à l'acteur Lou Ferrigno, incarnation du monstre vert sur petit écran.

Au final, le résultat est époustouflant.

Le super héros Hulk est enfin né. AP

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Jafean
Delightful Quill
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 27
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Lun 21 Juil 2008 - 21:00

Une très très bonne critique en effet...
Ce qui me donne encore plus (etait ce possible?) envie d'aller voir ce film (histoire de continuer sur ma lancée Nortonnienne de la semaine!)
Revenir en haut Aller en bas
http://jafean.deviantart.com
Pando_Kat
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7167
Age : 36
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 22 Juil 2008 - 10:26

Merci d'avoir posté cette critique, c'est bien d'avoir un avis aussi positif et ça donne vraiment très envie ! Je n'ai jamais été trop fan de Hulk, mais j'aime bien les super-héros torturés ^^
Et puis le casting est quand même impec, avec Edward Norton, qui a lui seul justifie la vision de n'importe quel film dans lequel il joue, Liv Tyler que j'adore, et le plaisir de retrouver Tim Roth I love you (bon, en méchant comme souvent mais tant pis I love you I love you )

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50497
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mar 22 Juil 2008 - 12:48

Je n'aurais pas donné un kopek à l'idée d'aller voir "Hulk" mais cet article m'a fait changer d'avis : quelle belle distribution (n'oublions pas William Hurt) ! J'irai sûrement ! cheers

Edit : Embarassed Embarassed gros bémol : la critique de télérama est, elle, franchement mauvaise !! Du cousp, je ne sais pas si je vais faire les 34 km !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
avatar

Nombre de messages : 3261
Age : 24
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mer 23 Juil 2008 - 18:40

Hulk n'entrait pas dans mes projets ciné mais ce topic m'en donne vraiment envie ^^. Je vais aller voir une bande-annonce.

Edit : J'ai vu la Bande-Annonce. Ça a l'air pas mal du tout dans le genre film de super-héros Smile. Et puis il y a Edward, c'est déjà une grande qualité au film ^^.
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15736
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Edward Norton   Mer 23 Juil 2008 - 19:58

Je suis allée voir L'incroyable Hulk cet après midi, et j'ai beaucoup aimé cheers . Certes, ce n'est pas le chef d'oeuvre du siècle, mais il se situe bien au dessus des films pop corn habituels. Je ne peux absoulment pas comparer avec Iron Man, le dernier né de la franchise Marvel, étant donné que je ne l'ai pas vu, mais L'incroyable Hulk se place dans le haut du panier en ce qui concerne les films de super héros .
Bien évidemmment, je ne peux que saluer la performance d'Edward Norton, absolument adorable avec son look de geek, lunettes comprises parfait en homme traqué par l'armée américaine et par ses propres démons.
Comme Cat, je pense que le film a trouvé un bon équilibre entre les scènes intimistes et les scènes d'actions spectaculaires. J'étais tout autant intéressée par l'histoire de Bruce que par celle de Hulk, contrairement à ce que j'avais ressenti devant le film d'Ang Lee.
Les effets spéciaux sont très bien, et j'ai beaucoup aimé le combat final, contrairement à Cat, mais je n'ai pas de problème avec les scènes d'action en général ^^. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé la réalisation nerveuse de Louis Leterrier, toutes les scènes de poursuite et de combat sont visuellement très réussies
Mais le film n'en délaisse toutefois pas la dimension humaine du personnage . Je crois que ce sont les passages que j'ai préféré dans le film, Betty et Bruce sont trop chous tous les deux, et comme je l'ai dit, Edward Norton est absolument parfait, il interprète à merveille la frustration, le doute, l'amour, la peur du monstre qui est en lui. Effet "Edward le seul l'unique" ou pas, pendant toute la première partie du film, je me sentais vraiment concernée par tout ce qui pouvait lui arriver et par tous les obstacles qu'il devait affronter au quotidien Embarassed

Je rejoins tout à fait Ada MacGrath et Cat au sujet des lieux et des décors, qui sont à couper le souffle, et j'ai également beaucoup aimé la musique de Craig Armstrong, que ce soit les morceaux romantiques ou ceux plus "monumentaux".

Bien sûr, tout n'est pas parfait, j'ai un peu moins aimé la partie avec "Mister Blue" (surtout que je n'ai pas compris ce qu'il a fait à Bruce Banner, et comment il a altéré le processus scratch. Si quelqu'un pouvait m'éclairer ...). L'intrigue générale est sans surprise, elle suit le schéma narratif habituel.
J'ai également trouvé la fin du film un peu trop abrupte, j'aurais aimé avoir plus de temps pour digérer le combat final, et il y a vraiment trop de questions en suspens (de bonne augure pour la/une suite ?)
De plus, j'étais déçue de ne pas avoir vu certaines scènes présentes dans le trailer scratch (j'espère qu'il y aura un director's cut et pleins de scènes supplémentaires sur le dvd ^^)

Malgré ces petits accrocs, j'ai passé un très bon moment cheers

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward Norton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Norton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Edward Norton 1969
» Edward Norton
» William Somerset MAUGHAM : The Painted Veil ...
» Réinventons le cast...
» The Bourne Legacy - Tony Gilroy - 19/09/12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Acteurs-
Sauter vers: