Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Pierre Ohl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Jean-Pierre Ohl   Sam 13 Juin 2009, 18:59

J’ai terminé il y a peu Les maîtres de Glenmarkie, un roman de Jean-Pierre Ohl, un libraire français passionné de littérature anglaise, qui devrait en convaincre plus d’un sur le forum.



Qui sont vraiment les maîtres du manoir de Glenmarkie, cette bâtisse écossaise menaçant ruine, tout droit échappée d'un roman de Stevenson ? Et où est donc passé le trésor de leur ancêtre Thomas Lockhart, un écrivain extravagant mort de rire en 1660 ? Fascinée par le génie de Lockhart, intriguée par l'obscur manège de ses descendants, la jeune Mary Guthrie explore les entrailles du manoir et tâche d'ouvrir les trente-deux tiroirs d'un prodigieux meuble à secrets. Ehenezer Krook est lui aussi lié aux Lockhart. A Edimbourg, dans la librairie d'un vieil excentrique, il poursuit à l'intérieur de chaque livre l'image de son père disparu. Les tiroirs cèdent un à un sous les doigts de Mary. Les pages tournent inlassablement entre ceux d'Ehenezer. Mais où est la vérité ? Dans la crypte des Lockhart ? Au fond de Corryvreckan, ce tourbillon gigantesque où Krook faillit périr un jour ? Ou bien dans les livres ? Peuplé de silhouettes fantasques, de personnages assoiffés de littérature qui rôdent au bord de la folie, Les maîtres de Glenmarkie brasse les époques, les lieux, et s'enroule autour du lecteur comme un tourbillon de papier. Hommage facétieux aux grands romans d'aventures, il pose et résout une singulière équation : un livre + un livre = un homme.

Je ne suis pas friande de ce genre de comparaisons, et celle-ci n’a évidemment pas d’autre but que d’attirer votre attention en évoquant des livres connus ici, mais Les maîtres de Glenmarkie m’a fait penser entre autres à des romans comme Le treizième conte ou Possession, en encore plus captivant et plus réussi (en ce qui me concerne).

Il s’agit d’un roman à deux voix (plus quelques passages qui s’insèrent dans le récit, pour narrer les événements du passé).
D’un côté, Mary Guthrie est tombée amoureuse de Krook, et en écrivant un mémoire sur les Lockhart, elle espère conserver un lien avec lui. Elle s’enferme donc dans le manoir écossais en ruines familial, peuplé de personnages étranges et effrayants, et cherche la combinaison d’un placard à trente-deux, qui renferme les secrets de Thomas Lockhart. Le concepteur du meuble, Alexander, l’un des descendants de Thomas, a découvert le trésor à la fin du XIXe, avant de le cacher pour ne pas qu’il tombe dans les mains de son frère qu’il détestait.
Les actuels occupants de la demeure sont bien entendu très particuliers. La haine et la folie ont miné leur famille, et Mary va être amenée à entreprendre quelques promenades peu rassurantes dans les sous sols du château, à la recherche de fantômes et de secrets dangereux.

De l’autre côté, Krook, l’ancien prêtre qui a quitté l’église après une nuit avec Mary et une bagarre avec son évêque, cherche lui aussi à remonter le temps à la recherche de son père, et découvre aux côtés d’un libraire passionné l’amour des livres. Ses amis sont tous très originaux, drôles, mais pleins de secrets également.

L’histoire se déroule sur diverses époques : le XVIIe siècle, le XIXe siècle, la Guerre d’Espagne, et le début des années 1950, avec moult références à la littérature, surtout anglaise, et particulièrement à Dickens, Stevenson, et Jack London (je précise qu’il n’y a pas besoin de connaître ces auteurs pour apprécier ce roman, il est parfaitement indépendant, et donne juste envie de nous jeter sur les titres dont il est question).

Non seulement ce livre est passionnant grâce à l’intrigue pleine de rebondissements qu’il contient, mais en plus il dégage un immense amour des livres, et propose une vision de la lecture, de la place de la littérature dans la société, avec laquelle on trouve forcément quelques atomes crochus. L’ambiance est un peu désuète (vieille librairie où l’on ne vend que des livres qui ont plus de cinquante ans, années 1950, îles écossaises), mais personnellement je trouve que ça constitue un charme supplémentaire, et c’est totalement voulu.

J’espère que je vous ai donné envie de vous y plonger, même si ma présentation est loin de valoir celles que peuvent nous faire certains membres… Quand Emjy l'aura lu, elle pourra en remettre une couche
Revenir en haut Aller en bas
lesezeichen
Riche célibataire


Nombre de messages : 135
Localisation : Düsseldorf (Allemagne)
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Sam 13 Juin 2009, 20:44

Bon tu m'as pleinement convaincue, j'ai tout de suite commandé le livre dont tu parles lol! C'est exactement ma tasse de thé et le fait qu'il soit écrit par un auteur français constitue un changement agréable Wink

L'auteur a d'ailleurs écrit un autre livre, Monsieur Dick, consacré à Dickens qui a l'air très bien aussi et qui a été traduit en Anglais, en voici une critique americaine très élogieuse! Si Les maîtres de Glenmarke me plaît (en j'en suis presque convaincue) je me le procurerai sûrement!
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1172
Age : 36
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Sam 13 Juin 2009, 21:52

Merci Misshoneychurch pour ce topic.
Ce livre me fait de l'œil depuis quelques temps déjà et je croyais d'ailleurs avoir lu un avis d'Emjy dessus, d'ailleurs. Mais j'ai du rêver visiblement
En tous cas, tu m'as totalement convaincu de me le procurer.
Je vais peut-être juste attendre qu'il sorte en poche en espérant que ça ne tarde pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Sam 13 Juin 2009, 22:38

Séverine a écrit:
je croyais d'ailleurs avoir lu un avis d'Emjy dessus, d'ailleurs. Mais j'ai du rêver visiblement

J'espère que tu as rêvé Embarassed parce que je n'ai rien trouvé comme résultat google pour "ohl".
Je suis contente de vous avoir donné envie de découvrir ce roman Very Happy Merci Lesezeichen pour le lien vers une critique du premier livre de l'auteur. J'ai juste un peu peur de ne pas connaître suffisamment Dickens pour l'instant Rolling Eyes , mais je le lirai Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 10 Fév 2010, 13:09

Ce livre m'a l'air bien tentant en effet misshoneychurch, et je n'ai lu que des avis enthousiastes dessus. Very Happy Je vais attendre qu'il sorte en livre de poche et ensuite je pense qu'il rejoindra vite ma PAL ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 10 Fév 2010, 14:35

Je sais qu'à Gibert Paris, ils l'ont souvent en occasion Wink Je ne sais pas s'il sortira en poche (même si je croise les doigts très fort), le premier roman de l'auteur ne l'a jamais été... Mais c'est vraiment un indispensable, j'imagine très mal que l'on puisse regretter cet achat quand on aime les livres et les Iles britanniques study
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 10 Fév 2010, 14:38

C'est en tout cas très tentant, et je remercie Esperluette d'avoir fait remonter le topic, qui m'avait échappé à l'époque (j'étais en pleine période de stress professionnel). Embarassed

Je vais guetter une éventuelle sortie en poche ou sinon je ferai l'investissement nécessaire. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 10 Fév 2010, 14:45

cheers J'ai craqué le week-end dernier, je l'ai acheté. J'avais ce livre dans le colimateur depuis sa sortie, je voulais attendre sa publication en poche mais The inn a encore eu raison de moi!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 10 Fév 2010, 14:55

Excellente idée Natacha Very Happy Une fois que tu l'auras lu, il faudra que tu viennes m'aider à harceler les membres de l'auberge lol!
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Blue Dreams Faërie


Nombre de messages : 2937
Age : 33
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 10 Fév 2010, 19:46

Je n'ai pas résisté quand j'ai vu que ce livre était disponible à ma médiathèque!
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6282
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Jeu 11 Fév 2010, 00:07

A moi aussi, ce topic avait échappé. J'ai lu de Jean-Pierre Ohl un autre livre (son premier je crois): Mr Dick ou le Dixième Livre.
Je ne m'en souvenais pas trop sauf que ça tournait autour de la littérature mais je viens de me rafraîchir la mémoire.

On retrouve dans ce livre le personnage de Krook. Il tient une librairie pleine de livre (normal me direz-vous) mais lui même n'en possède que dix. Deux de ses lecteurs (on pourrait aussi dire "patients"), passionnés de Dickens, se livre à une curieuse course de vitesse. Qui le premier trouvera la fin du Mystère d'Edwin Drood, roman inachevé du grand écrivain ? M. Krook attise la concurrence entre les deux jeunes hommes: qui découvrira le titre du 10ème livre de sa bibliothèque ? Evariste Borel, contemporain de Dickens (?) sème les indices dans un journal écrit en 1850 ?

Où nous mènera tout ceci ?

Pour la petite histoire, Jean-Pierre Ohl est libraire à Talence (banlieue de Bordeaux):

http://www.librairiegeorges.com/
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Jeu 18 Fév 2010, 13:30

J'ai lu ce livre en une journée tant il m'a plu. Misshoneychurch en a déjà dit suffisamment sur l'intrigue, je ne vais rien ajouter dessus.
A part que c'est une histoire plutôt atypique, voire inclassable. Le livre nous entraîne là où rien ne le laisse présager au début : ça commence au fin fond de l'Ecosse dans les années 50 et tantôt on part avec la narratrice au XVIIe siècle, tantôt dans les années 30 pendant la guerre d'Espagne.
C'est un roman d'aventure, un roman policier, un roman historique, un roman à plusieurs voix, un conte.

Qu'est-ce qui le caractérise le plus?
- Un amour inconditionnel des Livres. Jean-Pierre Ohl est libraire et ça se sent. D'ailleurs, une partie de l'histoire se déroule dans un vieille librairie d'Edimbourg. Ebezener Krook "allergique aux livres" est pris sous l'aile du libraire qui lui explique sa conception des choses. Je "pique" ici un citation du livre sur un blog... :
Citation :
La première fois que je suis venu, j'ai poussé la porte et j'ai dit : 'Vous avez le dernier... ? ' Mais il ne m'a pas laissé finir, il a dit simplement : ' Non. - Comment ça, non ? - Non, je n'ai pas le dernier roman de Mr. Encore-lui. Ni le quatorzième tome des mémoires de Mrs. Toujours-là... et pas davantage l'ultime opus des gentlemen Coucou-c'est-moi, Je-publie-impertubablement-un-livre-par-an, et Celui-là-est-encore-plus-mauvais-que-le-précédent...' Vous imaginez la tête que je faisais... 'Mais qu'est-ce que vous vendez alors ? - Seulement des livres parus depuis au moins cinquante ans. - Dommage pour James Joyce, Virginia Woolf et Malcolm Lowry... -Sans doute, mais c'est la règle. Cinquante ans, pas un de moins : c'est le no man's land qui nous sépare de l'ennemi... La digue qui nous sépare du flot malsain des livres de circonstance. Des livres superflus, vite écrits, vite lus, vite oubliés.' Il avait son petit air en coin, à la fois patelin et furibard. Puis il m'a tendu la main et offert un cigare ! Et vous savez le plus drôle ? Chez McAvoy ou chez Stone, j'achète les nouveautés en douce, comme si j'avais quelque chose à me reprocher !
On y croise donc beaucoup de livres et de littérature anglaise. Notamment Martin Eden de Jack London (que l'omniprésence tout en long de l'histoire donne furieusement envie de découvrir) mais aussi des références à Shakespeare, Dickens ou encore Walter Scott. Et puis l'un des personnage est un certain Eric Blair,
Spoiler:
 
- Une plume savoureuse qui dépeint des personnages pittoresques. J'ai adoré Ebezener Krook. Je copie ici les lignes durant lesquelles il se présente :
Citation :
Je doute que Saint Pierre ait à sa disposition une fiche de renseignements généraux pour trier les âmes; mais si c'était le cas, la mienne ressemblerait à peu près à ceci : Ebezener Krook, né le 3 janvier 1919 à Aberdeen (Ecosse). Surnom : la Teigne. Alcoolique dilettante. Ordonné prêtre le 8 août 1947. Officie à la paroisse de Campbeltown (évêché d'Oban) pendant six ans. Manque à son voeu de chasteté le 8 septembre 1953. Défroqué.
Puis, dans la catégorie "mentions spéciales" : A mis son évêque au tapis. Hélas! Au moment où j'agrippai le col de monseigneur O'Brien, une bien triste révélation m'éblouit. "Voici l'homme, pensais-je. Voici Ebezener Krook tel qu'en lui-même. Jamais aucun autre geste ne te définira plus justement, plus complètement que celui-ci. Pour les siècles des siècles tu es la Teigne. C'est-à-dire un individu grotesque de six pieds six pouces, affublé de tâches de rousseur, d'un nez trop charpenté, d'un squelette trop saillant, et d'une tignasse couleur carotte qui entretient avec le peigne et la brosse le même genre de rapport que les Barbares des limes avec les légions romaines : révoltes flamboyantes, puis lâches soumissions. Une longue carcasse noueuse dotée d'un bon vieil instinct primitif et bagarreur surgi du fond des âges. Six ans de bonne conduite balayés; six ans passés à t'emmailloter patiemment de foi, de tempérance et de chasteté. Mais les os, les muscles ont jailli hors de ces oripeaux; en quelques heures, tu es redevenu une brute, un étalon, et un ivrogne".

Une seule chose est un peu décevante : il me semble que l'auteur aurait pu développer davantage certains passages. A plusieurs reprises, on peut se sentir frustré par ses ellipses (certainement volontaires). J'aurais aimé en effet passer beaucoup plus de temps avec ce livre! Bien entendu maintenant ça donne très envie de découvrir Mr Dick ou dixième livre, premier opus de Jean-Pierre Ohl dans lequel en effet, il paraît que l'on retrouve Ebezener (nommé ainsi en hommage à Ebezener Scrooge de Dickens)
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Jeu 18 Fév 2010, 13:51

Je suis ravie de lire un autre avis sur ce livre, et de voir qu'il t'a autant plu Natacha cheers
C'est vrai qu'on aimerait lire des centaines de pages de plus, c'est tellement captivant I love you
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Ven 19 Fév 2010, 00:00

Well, tout cela m'a l'air fort tentant, je crois que ma PAL va bientôt croître. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Blue Dreams Faërie


Nombre de messages : 2937
Age : 33
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mar 02 Mar 2010, 18:24

Je n’ai pas dû lire ce livre dans de bonnes conditions car j’ai l’impression d’être complètement passée à côté…. Pourtant il avait tout pour me plaire, mais j’ai mis un temps fou à le lire.
J’ai beaucoup aimé les passages qui se passent dans la librairie de Mr Walpole, et ceux pendant lesquels Marie s’acharne sur les tiroirs du secrétaire, mais pour je ne sais pas quelle raison, je ne suis pas « rentrée » dans l’histoire. Je me souviens avoir lu « Le treizième conte » avec beaucoup plus de plaisir.
Il va falloir que je retente l’expérience pour apprécier ce roman à sa juste valeur.
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 03 Mar 2010, 18:06

C'est dommage Lunaë Sad J'ai été complètement transportée par ce livre, heureusement que ça n'a pas été un calvaire complet pour toi... (même si la déception doit être grande, vu que tu en attendais beaucoup).
Qu'est-ce qui t'a déplu ?
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Blue Dreams Faërie


Nombre de messages : 2937
Age : 33
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 03 Mar 2010, 20:38

C'est loin d'avoir été un calvaire!
C'est juste que, je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas trop accroché à l'histoire. Comme je l'ai dit, les passages dans la librairie et ceux pendant lesquels Marie tente d'ouvrir le secrétaire, sont passés tout seuls. Les références littéraires étaient un vrai plaisir.
Mais le mystère de l'histoire ne m'a pas transporté.
C'est dur pour moi d'expliquer pourquoi je n'apprécie pas un livre, car c'est vraiment un ressenti précis, mais je n'arrive pas à mettre le doigts sur le pourquoi.
Il faudra vraiment que je retente une seconde lecture.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Dim 25 Avr 2010, 16:20

J'ai fini par trouver Les maîtres de Glenmarkie à ma bibliothèque et je me suis empressée de le lire... Néanmoins mon avis est un peu mitigé.

J'ai bien aimé, mais ça n'a pas été un énorme coup de foudre littéraire pour moi, je dois avouer que j'ai été par moments un peu déçue... Neutral

J'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire, je l'ai trouvé un peu longue à démarrer, et pendant un moment je me suis demandé où on allait. Grosso modo^^ j'ai trouvé la première partie très moyenne et la deuxième beaucoup mieux. Smile Ce qui m'a dérangée tout au long du livre, c'est que j'avais l'impression de ne pas du tout me représenter les deux personnages principaux, Mary et Krook, de ne pas les connaître. C'est très subjectif bien sûr... Et je ne croyais pas du tout à leur relation. scratch

J'ai par contre adoré tous les passages où Mary cherche à ouvrir les différents tiroirs, ses découvertes sur les membres de la famille Lockhart qui sont tous plus cinglés les uns que les autres. Laughing C'est vraiment cet aspect de l'intrigue qui m'a plu dans le livre, car même si le côté "guerre d'Espagne" m'intéressait aussi, l'histoire de Krook et de son père m'a beaucoup moins passionnée... Mais j'ai vraiment eu du mal avec ce personnage, j'avais l'impression que j'aurais dû en avoir une idée bien précise et en fait pas du tout (c'est assez incompréhensible ce que je dis là ), alors que Mary, par son côté jeune fille ordinaire m'a moins posé de problèmes. Les passages dans la librairie m'ont plu aussi et je me suis attachée à Walpole, mais je m'attendais à autre chose...

L'ambiance du manoir est mystérieuse à souhait par contre, c'est une des réussites du roman pour moi. Wink

Enfin c'est sûr que ce livre est aussi un hymne à la littérature, j'aime beaucoup quand Mary évoque ses romans préférés en disant qu'elle adore les titres de chapitres du style "où il advient que..." etc... Very Happy Et les nombreuses références littéraires donnent envie de découvrir ces livres, dont Martin Eden évidemment.

Spoiler:
 

J'ai bien aimé donc, mais je n'ai pas non plus été transportée par cette histoire, le dénouement de l'intrigue ne m'a pas totalement emballée...
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Blue Dreams Faërie


Nombre de messages : 2937
Age : 33
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Dim 25 Avr 2010, 20:44

Je me sens moins seule du coup avec ton avis Esperluette!
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mar 01 Juin 2010, 12:18

MissAcacia avait déjà présenté le premier opus de Jean-Pierre Ohl, Mr Dick ou le dixième livre.
Je l'ai fini hier soir, mon avis est un peu moins bon que pour Les maîtres de Glenmarkie. On retrouve néanmoins le style très agréable de l'auteur, ce qui fait que la lecture se fait très facilement.
C'est aussi un roman à deux voix : celle de François Daumal, le narrateur, qui nous raconte son enfance malheureuse à Mimizan dans le sud-ouest (sa grand-mère était vraiment épouvantable affraid , j'avais l'impression d'y retrouver des éléments de l'enfance d'Hervé Bazin) et comment la lecture des oeuvres de Dickens a pour lui été une révélation et un soutien.
On le suit adolescent : lycéen à Bordeaux, il découvre par hasard une vieille librairie (celle d'Ebezener Krook, exilé d'Edimbourg, on ne sait pas pourquoi) grâce à laquelle il va pouvoir assouvir sa passion pour Dickens, jusqu'à ce qu'il tombe sur Le mystère d'Edwin Drood, le dernier roman de l'auteur, décédé avant de l'avoir pu achever.
Dès lors, résoudre l'énigme du roman va devenir une obsession pour lui. Sur les bancs de la fac, il va rencontrer Michel Magemartin, passionné tout comme lui, avec lequel il entretiendra une étrange amitié, aux côtés de Krook.
...La narration de François Daumal est entrecoupée d'extraits du journal d'Evariste Borel, qui, présent lors de la mort de Dickens, aurait recueilli ses dernières paroles, notamment le fameux mystère du roman inachevé...
Ce livre est étrange, encore une fois inclassable, mais pas du tout désagréable à livre, même s'il a quelques maladresses (essentiellement liées à son caractère très éliptique) qui laissent le lecteur sur sa faim.
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Mer 02 Juin 2010, 16:00

Merci pour ton avis Natacha Very Happy

J'avais acheté ce livre après ma découverte des Maîtres de Glenmarkie, mais je n'ai lu que les cinquante premières pages, puis arrêté pour cause de concours Evil or Very Mad et je n'ai pas encore repris ma lecture. Ca m'avait l'air moins bien ficelé en effet pour le peu que j'en ai lu
Spoiler:
 
Mais j'aime bien Dickens, et j'avais été assez frustrée par l'absence de fin d'Edwin Drood. Et puis c'est quand même Jean-Pierre Ohl Very Happy . D'ailleurs, j'espère qu'il va bientôt nous offrir un nouveau livre bounce
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Jeu 24 Fév 2011, 17:09

J'ai enfin le temps de poster mon avis sur Les Maître de Glenmarkie. J'ai relu tous vos avis, je vois qu'ils étaient très variés et ça ne m'étonne pas du tout. Je suis moi-même passée par divers états d'âme en lisant ce livre, mais sans jamais ressentir de l'ennui. Le pire ayant été de la perplexité, quand j'avais un peu de peine à suivre le fil de l'histoire, et le meilleur de la jubilation, quand on parlait de livres, de libraires et d'écrivains.

Aucun doute, ce roman est éminemment lambtonien. L'Ecosse, les références aux écrivains britanniques (enfin surtout britanniques, il me semble qu'il y avait quelques français aussi), les variations de ton, l'humour, oui, tout cela me semble bien dans l'ambiance de notre auberge. sunny

J'adore les romans à tiroirs, sans faire de jeu de mot, hein, nous sommes d'accord, donc là j'ai été servie. lol! Il est vrai que pourtant j'ai été parfois déstabilisée par une gestion de la chronologie un peu chaotique, un peu plus de simplicité à ce niveau aurait facilité la tâche de ma petite cervelle toute pourrie (il faut dire que deux ou trois fautes d'orthographe n'ont pas aidé, comme ce *je me suis réveillé" dans phrase dont la narratrice est Mary, j'attendais mieux de Gallimard ). Mais bon, j'ai vite oublié ces problèmes en lisant certains passages vraiment hors du commun, et en particulier celui sur
Spoiler:
 
truffé d'aphorismes, et que j'ai lu le souffle presque coupé. Quelle maîtrise et quelle économie de moyens dans la manière de restituer les personnalités et les pensées!

Comme vous l'avez déjà dit, les passages sur la lecture sont également très plaisants. Ils m'ont confirmée dans mon envie de lire Le Maître de Ballantrae mais pour Martin Eden par contre, c'est fichu, maintenant que je connais la fin. No J'ai aussi aimé cette vision romantique d'une vieille librairie dans lesquels seuls certains livres seraient admis (mais je m'insurge contre l'exclusion de Woolf, hein, on est bien d'accord, même si le critère est parfaitement objectif rendeer ). Et j'ai bien rigolé quand j'ai vu que quelqu'un, je crois que c'était la mère d'Ebnezer, adoptait les même critères que moi pour les classements, mélange de concret et de passions (XVIIè, XVIIIè, Histoire d'Ecosse, Dickens/Thackeray... ça rappelle quand même drôlement l'auberge^^).

Pour terminer le style, lui aussi inégal à mon avis. Trop, bien trop d'images, l'accumulation tuant le charme, selon moi. Neutral Pittoresque et picaresque ne sont pas les traits dans lesquels l'auteurs est le plus à l'aise, me semble-t-il. Mais à côté un sens de la formule assez incroyable, là encore c'est parfois la jubilation. Natacha en a citées quelques-unes, très représentatives de l'aisance de l'auteur à ce niveau. Remarquable également le naturel avec lequel l'auteur change de style lorsqu'il donne la paroles à de nouveaux personnages.

Bilan général, vous vous en doutez, très positif. Merci pour ce conseil de lecture.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Jeu 24 Fév 2011, 17:28

Cat j'attendais avec impatience de lire ton avis...et le redoutais en même temps Twisted Evil . J'ai poussé un "ouf" de soulagement en lisant la dernière ligne de ton post. C'est toujours embêtant d'avoir aimé un livre et de le recommander avec enthousiasme pour se rendre compte ensuite qu'en agissant ainsi, on a créé des attentes et des déceptions.
J'ai prêté ce livre à une amie, grande lectrice, qui me l'a rendu en me faisant gentillement comprendre que bof bof, elle n'avait pas tellement accroché pale .

En tous les cas, merci pour cette analyse fine et pertinente.
Je crois que l'histoire m'a tellement emportée que je n'ai pas vu les fautes d'othographe affraid ni les lourdeurs de style (en même temps, je ne crois pas être suffisamment "littéraire" pour y être sensible...). Ceci dit, j'ai l'impression que Jean-Pierre Ohl s'améliore d'un roman à l'autre...j'espère qu'il en publiera un troisième, je suis sure qu'il sera encore meilleur!
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5343
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Jeu 24 Fév 2011, 17:58

Comme Natacha, je suis soulagée. Very Happy
En ce qui concerne le style, j'y ai vu un clin d'œil à Dickens qui fait beaucoup d'images, et dont Ohl est fan, mais peut-être qu'on ne parle pas de la même chose.
Sinon, je n'ai pas vu non plus les fautes d'orthographe, je crois que j'étais dans un état de ravissement trop important au cours de ma lecture.

Dernière chose : ne pas lire Martin Eden juste parce que tu connais la toute fin serait dommage, c'est un livre très très riche.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Ven 25 Fév 2011, 00:32

misshoneychurch a écrit:
En ce qui concerne le style, j'y ai vu un clin d'œil à Dickens qui fait beaucoup d'images, et dont Ohl est fan
On pense sans doute à la même chose. C'est l'abondance et la maladresses de certaines images qui m'a dérangée, une sorte de recherche de pittoresque à tout prix. Un exemple : comme je ne sais pas distinguer "l'odeur de la sueur d'un magasinier" de celle "un enfant mal lavé", l'image est tombée à plat pour moi. J'imagine que l'auteur voulait nous faire rire, pourtant. lol!

Et je rappelle que je n'aime pas trop Dickens.^^

Par contre j'ai remis la main sur deux aphorismes que j'ai notés et adorés (sans surprise tirés les deux de la partie que j'ai préférée):

Citation :
Certaines personnes manient le futur avec une aisance insolente, d'autres doivent se contenter du conditionnel. C'est sans doute cela l'autorité.

Sur le fait de prendre le train :
Citation :
Avec une voiture, on peut toujours bifurquer, mais là! Il faut être terriblement sûr de soi, si on veut prendre le train.

C'est tellement évident et tellement bien dit. lol!

Et pour Martin Eden, eh bien je ne dis pas que je ne le lirai jamais, vu que j'avais envie de le découvrir avant cela, mais j'attendrai en tout cas d'avoir oublié la fin (ce qui ne saurait tarder, en principe ) car j'ai un vrai problème avec les spoilers, surtout ceux de ce type. Neutral

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Pierre Ohl   Aujourd'hui à 17:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Pierre Ohl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» [Cabanes, Jean-Pierre] Ciao Bella
» Le Club des Poètes de Jean-Pierre ROSNAY
» [Justice] Jean-Pierre Treiber... coupable ou innocent ?
» Photos de Jean Pierre COUDERT I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: