Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Benoit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Pierre Benoit   Mer 20 Mai 2009 - 17:59

Cela fait longtemps que j'ai envie d'ouvrir un topic dédié à Pierre Benoit, cet écrivain populaire aujourd'hui un peu tombé dans l'oubli.

Pour en savoir plus sur sa biographie, voici un lien vers la page Wikipedia qui lui est consacrée, et qui me semble assez complète. Arrow

L'une des particularités de cet auteur proloixe, c'est d'avoir baptisé toutes ses héroïnes par un prénom commençant par la lettre "A".

De lui, j'ai lu L'Atlantide, Koenigsmark, Pour Don Carlos, Le Puits de Jacob, Pour Don Carlos, Le Roi Lépreux, et Le Désert de Gobi.

Très romanesques, ses ouvrages, qui sont écrits dans un style fluide et élégant, font la part belle à des héros timides, romantiques et torturés, à des femmes dont le mystère s'entoure d'une aura fatale, et à un exotisme débridé.

Le roman de lui que je préfère, c'est Le Puits de Jacob, qui retrace l'existence d'une danseuse d'origine juive et l'implantation de colonies juives en Palestine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Mer 20 Mai 2009 - 18:04

Quelle bonne idée ce topic ! Depuis que j'ai commencé Axelle, je me demandais s'il y avait un topic consacré à l'auteur Very Happy

Merci de l'avoir ouvert, Popila Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 30 Mai 2009 - 0:07

Popila a écrit:
Cela fait longtemps que j'ai envie d'ouvrir un topic dédié à Pierre Benoit, cet écrivain populaire aujourd'hui un peu tombé dans l'oubli.

Un bon souvenir de jeunesse. Ca se lisait bien, study et c'était suffisemment romantique pour mes goûts de l'époque. Mon père, professeur de lettres, tordait un peu le nez en me voyant lire ça (et il est vrai que Pierre Benoît était un triste sire du point de vue politique, mais pas plus que Paul Morand ou le raciste Jacques de Lacretelle, ou Michel Déon ou un paquet d'autres écrivains fascisants, dont certains ont été condamnés à mort) mais il ne m'en empêchait pas, et après tout, c'est dans sa bibliothèque que je les prenais; je viens de vérifier qu'ils y sont toujours.

J'ai donc lu L'Atlandide, Koenisgsmark, La Chaussée des Géants, Le Déjeuner à Sousceyrac, La Châtelaine du Liban, Pour Don Carlos (le problème Basque n'est pas d'hier), Erromango, Axelle ou Cavalier 7 (si je me rappelle bien le sous-tire), et j'en oublie sans doute.

J'ai relu plusieurs fois l'Atlantide, qui est quand même une trouvaille ("La paix soit avec toi, Cegheir ben Check"). Et il y a huit jour, j'ai fait du vélo au départ de la gare de Créon (la ligne est devenue piste cyclable), celle dont parle Antinea.

Peut-être pourrais-je tenter de lire study l'un des autres, p.ex. Le Désert de Gobi ou Le Puits de Jacob, si vous m'en donnez envie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 30 Mai 2009 - 8:32

Roberts324 a écrit:
J'ai donc lu... La Chaussée des Géants.
Il paraît que c'est l'un de ses meilleurs romans, mais je n'ai jamais su de quoi ça parle. Le titre est très mystérieux, je trouve...

Le Puits de Jacob est vraiment très bien, j'ai toujours trouvé que c'était le meilleur parmi les romans que j'ai lus de lui ; je le place même au-dessus de L'Atlantide et de Koenigsmark, qui sont les plus connus.

Citation :
Le livre raconte l'histoire d'Agar Mosès, une jeune Juive qui débute dans l'existence comme couturière. Elle est très pauvre, mais en portant une robe chez une actrice de music-hall, elle rencontre Mme Nathalie Lazaresco qui a décelé chez sa protégée des talents de danseuse. Agar, devenue Mademoiselle Jessica, démarre sa carrière au Casino de la Tour-Blanche à Salonique puis elle échoue en 1923 à Alexandrie.

Là, un client, Isaac Cochbas, un homme beaucoup plus âgé qu'elle, administrateur de la colonie juive "Le Puits de Jacob" en Palestine, à deux pas de Naplouse, la remarque. De fil en aiguille, Agar finit par rejoindre ce mouvement qui avait pour but l'établissement du peuple juif dans cette région. Mais l'histoire ne s'arrête pas là...
C'est un livre qui montre un visage très différent du Pierre Benoit collabo que beaucoup ont voulu retenir. Le sujet choisi est très novateur pour l'époque, et il est traité avec intelligence et humanité.

Quant au Desert de Gobi, personnellement, je le trouve un peu moins bon, mais il est quand même très intéressant à lire.

Citation :
Fusan, à l'extrémité de la Corée du Sud. Le faux comte Michel Rodianko, ex-lieutenant de l'armée impériale russe, s'est épris de la belle Alzire. Désoeuvré, en rupture de ban avec la société, il rencontre un aventurier, chasseur de tigres, Sanders. Tous deux vont parcourir le désert de Gobi à la recherche d'un tigre réputé, le felis alba, le tigre blanc.
C'est plus un roman d'aventures, avec un héros plutôt veule et antipathique, et une femme fatale de la plus belle eau, même si son rôle est un peu plus limité, en terme de présence, que dans d'autres romans de Pierre Benoit. Car le personnage principal ici, c'est le tigre blanc du désert de Gobi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 30 Mai 2009 - 19:07

Pour moi aussi Pierre Benoit est un bon souvenir de jeunesse. je ne savais pas que les jeunes le lisaient encore. lol!

Je me souviens avoir lu avec plaisir Axelle, Notre-Dame de Tortose et Koenisgsmark. Malheureusement, comme pour beaucoup d'autres livres lus il y a quelques dizaines d'années, les souvenirs se sont trop estompés pour que je puisse contribuer à ce topic autrement que par l'énumération de ces quelques titres. Embarassed

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Mer 3 Juin 2009 - 17:23

Roberts324 a écrit:
Axelle ou Cavalier 7 (si je me rappelle bien le sous-tire),

Je pense ne pas avoir bien compris, mais Cavalier 6 (c'est bien 6 et non 7 Wink ) n'est pas le sous-titre d'Axelle, c'est un autre roman Very Happy
Désolée si j'ai mal interprétée, je voulais être sûre.

Bon, j'ai terminé Axelle il y a quelques jours. J'avais tenté une lecture de l'Atlantide il y a quelques temps, mais je n'avais pas accroché, par manque de temps et peut-être aussi parce que ce n'était pas le bon moment.

Axelle est indéniablement très agréable à lire. C'est beau, c'est sobre, c'est triste, et à la fois plein de poésie.
L'histoire est touchante sur bien des points. A vrai dire, je connais peu de choses sur la guerre de 1914, sur les camps de représailles en Prusse, etc.
On sent que l'auteur a été fortement marqué et touché par cette guerre, et forcément, sa pensée pacifiste est omniprésente. (J'apprends d'ailleurs par vos posts que Pierre Benoit a été incarcéré pour collaboration en 40 Shocked enfin, passons. )

J'ai absolument adoré, c'est un très beau roman, rempli de personnages touchants. Hormis Pierre Dumaine, le prisonnier français, j'ai été partagée en ce qui concerne Axelle, à la fois résignée, distante et dure. Un personnage plein de contrastes comme je les aime, plutôt éloignée de l'image de l'héroïne romantique qui s'émeut et qui s'évanouit à tout bout de champ Razz
Même si on le voit peu, le personnage de Dietrich m'a beaucoup émue. Cet officier d'infanterie prussienne, profondément marqué par la guerre, sobre et triste, dont le père lui préfère ses trois aînés, tombés au champ de bataille,
Spoiler:
 

Les passages sur le Kriegspiel m'ont un peu ennuyée, de même que les longs délires du général sur la bataille de Borny... mais ce n'est qu'un détail Wink

Les paysages sont superbement décrits, c'est une des forces de ce roman.

Certes, ce n'est pas une littérature très savante, mais vraiment belle, pleine de retenue et de sobriété.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Dim 7 Juin 2009 - 13:45

Clelie a écrit:
Je pense ne pas avoir bien compris, mais Cavalier 6 (c'est bien 6 et non 7 Wink ) n'est pas le sous-titre d'Axelle, c'est un autre roman Very Happy
Désolée si j'ai mal interprétée, je voulais être sûre.
Je ne sais plus ; dans mon souvenir, très vague, ce n'est qu'un seul et même ouvrage, mais je n'ai aucun souvenir du thème; j'ai lu ça il y a 45 ans... study Toujours est-il qu'une recherche sur Google veint de me montrer que les deux titres sont associés; peut-être les deux histoires ont-elles été éditées ensemble? Je n'ai plus ce bouquin-là.
Citation :
Bon, j'ai terminé Axelle il y a quelques jours. J'avais tenté une lecture de l'Atlantide il y a quelques temps, mais je n'avais pas accroché, par manque de temps et peut-être aussi parce que ce n'était pas le bon moment.

C'est pourtant très beau. Il y a un mois, j'ai parcouru la piste cyclable qui relie Bordeaux à Sauveterre de Guyenne, au départ de l'ancienne gare de Créon et vers Sauveterre. Et j'ai pensé à Antinea; un personnage que je rapproche de celui de Margaret d'Urbs, dans La Flamme Noire de Stanley G. Weinbaum. Je ne vois pas trop bien qui pourrait interpréter comme il faut, au cinéma, ces deux rôles-là.
Citation :
Axelle est indéniablement très agréable à lire. C'est beau, c'est sobre, c'est triste, et à la fois plein de poésie. L'histoire est touchante sur bien des points. A vrai dire, je connais peu de choses sur la guerre de 1914, sur les camps de représailles en Prusse, etc. On sent que l'auteur a été fortement marqué et touché par cette guerre, et forcément, sa pensée pacifiste est omniprésente. (J'apprends d'ailleurs par vos posts que Pierre Benoit a été incarcéré pour collaboration en 40 Shocked enfin, passons. )

Pas mal d'auteurs de talent se sont fourvoyés à l'époque; et bon nombre d'entre eux ont quand même fini à l'académie française, ce qui en dit long sur certaines connivences. Mais leur manque de rigueur morale ou intellectuelle n'enlève rien à leur talent littéraire. Peut-être est-il plus facile de faire preuve de noblesse dans une fiction que dans la vraie vie...
Citation :
Certes, ce n'est pas une littérature très savante, mais vraiment belle, pleine de retenue et de sobriété.
Je crois que pierre Benoît a joué le rôle des feuilletonnistes du siècle précédent, avec une littérature légère mais dépaysante. S'il était à la mode, on le trouverait aussi dans les halls de gare. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 18 Aoû 2012 - 14:01

"Le livre de poche" ayant eu l'excellente idée de ré-éditer trois des romans de Pierre Benoit (avec l'illustration originale) à l'occasion des 50 ans de sa mort, je me suis intéressée à cet auteur dont je n'avais jamais entendu parler.

Mon anniversaire est arrivé peu après, j'ai donc suggéré son nom comme idée de cadeau Razz et je me suis retrouvée avec Koenigsmark, L'Atlantide et Le roi lépreux sur ma PAL. Razz Ces livres me semblaient de parfaites lectures-détente et j'ai lu Koenigsmark la semaine dernière (parce que c'était la couverture que je préférais).



Citation :
Peu de temps après son arrivée au château de Lautenbourg-Detmold où il a été appelé comme précepteur du fils unique du grand-duc Frédéric-Auguste, Raoul Vignerte, un jeune Français, tombe amoureux fou de la grande-duchesse Aurore. En faisant des recherches dans la bibliothèque du château, Vignerte découvre un terrible secret. Entraîné par sa passion, négligeant toute prudence, il va dès lors se retrouver plongé au coeur d'un drame.

Bon ce résumé est un peu mensonger mais l'esprit du livre y est !

Je me suis positivement régalée avec ce bouquin. sunny

C'est un livre de divertissement, mais un divertissement de qualité. L'écriture est érudite, très belle (avec quelques maladresses parfois), à faire palîr d'envir nos auteurs de best-sellers actuels. Rolling Eyes

En fait on peut trouver des tonnes de défauts à ce livre mais cela n'enlève rien (pour moi en tout cas) à l'immense plaisir pris à cette lecture ! C'est vrai que, comme le dit Adrien Goetz dans la très intéressante préface, Pierre Benoit en fait parfois un peu trop (il kiffe les récits enchâssés, les inversions sujet-verbe dans les phrases, c'est parfois too much... Laughing ) mais on entre dans son jeu très vite.

Ce livre est un concentré de romanesque et de dépaysement. drunken Il y a tout : un héros ambitieux mais attachant, un personnage féminin très réussi, un château mystérieux, une sombre histoire retrouvée dans les archives de la bibliothèque, des personnages secondaires hauts en couleur...

Très franchement, l'intrigue n'est pas "maîtrisée" jusqu'au bout. Razz On est sur nos gardes depuis le début et tout est dévoilé sans trop de développements à la toute fin. J'aurais aimé un peu plus de détails, mais bon, c'est vraiment pour faire un reproche !

Je redoutais un peu le traitement du personnage féminin, j'avais peur de trouver une caricature, hé bien pas du tout. Le personnage d'Aurore est contrasté, étrange, humain, et certainement le plus intéressant du roman !

Bref c'était très chouette. Je suis sûre d'oublier très vite les détails de l'histoire mais je garderais en tête d'excellents moments de lecture, et je me réjouis de tous les romans de Pierre Benoit qu'il me reste à découvrir. bounce
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 18 Aoû 2012 - 16:03

Très contente que tu aies aimé à ce point, Esperluette. Vu que j 'avais gardé que très peu de souvenirs de ce livre* (sauf l'atmosphère d'une promenade au bord de la Baltique ou quelque chose d'approchant, mais je peux me planter totalement), ton commentaire me remet un peu dans le bain. Je ne me souvenais pas que c'était aussi romanesque.

* Je suis rassurée lorsque tu dis que tu ne vas sûrement pas te souvenir des détails. lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 18 Aoû 2012 - 16:43

cat47 a écrit:
Je ne me souvenais pas que c'était aussi romanesque.

Bon c'est vrai que je sortais d'un récit autobiographique de Tremblay donc ça faisait un gros changement de genre, mais pour moi c'est vraiment l'essence du romanesque : l'atmosphère mystérieuse et dépaysante, les énigmes et les secrets qu'il vaut mieux ne pas dévoiler, la principauté imaginaire, les personnages passionnés... Wink

Promenade au bord de la Baltique heu... (quand je dis que les détails s'échappent déjà de ma mémoire ) en tout cas il y a un duel au bord d'un fleuve et des scènes de chasse dans les marais, peut-être que ça te rappelera quelque chose ? Smile

Ah oui, j'ai oublié dans mon commentaire : les descriptions sont un peu alambiquées parfois, et alors quand Benoit (originaire des Landes) compare la capitale de la principauté à Pau, ça m'a complètement embrouillée, moi qui imaginais un château style Louis de Bavière. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Roberts324
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 97
Age : 68
Localisation : Gradignan, Gironde
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Mar 21 Aoû 2012 - 17:53

esperluette a écrit:
"Le livre de poche" ayant eu l'excellente idée de ré-éditer trois des romans de Pierre Benoit (avec l'illustration originale) à l'occasion des 50 ans de sa mort, je me suis intéressée à cet auteur dont je n'avais jamais entendu parler. Mon anniversaire est arrivé peu après, j'ai donc suggéré son nom comme idée de cadeau Razz et je me suis retrouvée avec Koenigsmark, L'Atlantide et Le roi lépreux sur ma PAL. Razz Ces livres me semblaient de parfaites lectures-détente et j'ai lu Koenigsmark la semaine dernière (parce que c'était la couverture que je préférais).
Rien moins que le tout premier volume paru en collection Livre de Poche!

Citation :
...bref c'était très chouette. Je suis sûre d'oublier très vite les détails de l'histoire mais je garderais en tête d'excellents moments de lecture, et je me réjouis de tous les romans de Pierre Benoit qu'il me reste à découvrir. bounce
Eh bien, la lecture de l'Atlantide s'impose. C'est sans doute son roman le plus connu, mais il y en a d'autres. Mon préféré est sans doute Mlle de la Ferté, à conseiller en particulier à ceux qui connaissent les Landes de Gascogne. Mais aussi La Chaussée des Géants, sur la révolution irlandaise, Pour Don Carlos, sur les révolutions basques, La Châtelaine du Liban, Le Soleil de Minuit, Les Compagnons d'Ulysse et bien d'autres. Un roman se démarque des autres, au sens où il n'a pas de protagoniste féminin (et au prénom commençant par "A"): Mr de la Ferté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.astrosurf.com/soubie
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Mar 21 Aoû 2012 - 18:22

Ah, tu es de retour! Quel plaisir!

Mlle de la Ferté est un livre extraordinaire, je suis entièrement d'accord, quelle splendeur de psychologie et de lande... Rhâlàlà...

C'est plus du Mauriac que du Segalen, pour le coup, par comparaison avec l'Atlantide, et je préfère. Tu en cites plein que je n'ai pas lus et je devrais trouver en édition numérique, mais je suis cernée, Dickens, Trollope, Gaskell, Zola, Balzac, et maintenant Collins, et puis Benoît, je peux, je veux lire/relire toutes ces intégrales, je veux une vie supplémentaire, quoi!
Revenir en haut Aller en bas
walpurgis
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 27 Oct 2012 - 6:52

Selenh a écrit:
Ah, tu es de retour! Quel plaisir!

Mlle de la Ferté est un livre extraordinaire, je suis entièrement d'accord, quelle splendeur de psychologie et de lande... Rhâlàlà...

C'est plus du Mauriac que du Segalen, pour le coup, par comparaison avec l'Atlantide, et je préfère. Tu en cites plein que je n'ai pas lus et je devrais trouver en édition numérique, mais je suis cernée, Dickens, Trollope, Gaskell, Zola, Balzac, et maintenant Collins, et puis Benoît, je peux, je veux lire/relire toutes ces intégrales, je veux une vie supplémentaire, quoi!

Mon préféré, c'est aussi Mlle de la Ferté.

Nouvelle interview (fictive) de Pierre Benoit, pour L'Atlantide, en 1920.
Pierre Benoit, le narrateur de L'Atlantide, c'est Olivier Ferrières ?
Oui. Le confident d'André de Saint-Avit. Il est lieutenant au 3ème Spahis.
Se sentait-il isolé dans son poste africain ?
Oui et non… Les distractions étaient rares… Mais ses amies françaises ne l'avaient pas laissé tomber. Mademoiselle Cécile de C… lui avait envoyé les derniers ouvrages de Bourget, de Loti et de France, plus les deux ou trois scies à la mode dans les cafés concerts.
Les oasis étaient-elles rares dans ces régions désertiques ?
Oui. De simples mares, rien de plus…
Saint-Avit traînait-il derrière lui une très mauvaise réputation ?
Oui… On disait qu'il avait assassiné son compagnon de route, le capitaine Morhange.
Ce Saint-Avit avait-il l'air narquois ?
Le capitaine Grandjean avait déclaré à propos de cet officier qu'il n'oublierait jamais ce visage, ce regard ironique et lointain, cette voix triste et douce.
Le capitaine de Saint-Avit lisait-il beaucoup d'ouvrages de l'Antiquité sur le Sahara ?
Mais il ne lisait que ça ! Tous les textes consacrés à un titre quelconque, par l'Antiquité aux régions sahariennes, étaient réunis entre les quatre murs crépis de sa chambre. Hérodote et Pline, naturellement, et aussi Strabon, et Ptolémée, Pomponius Mela et Ammien Marcellin. Mais à côté de ces noms on apercevait ceux de Corippus, de Paul Orose, d'Erastothène, de Photius, de Diodore de Sicile, de Solin, de Dion Cassius, d'Isodore de Séville, de Martin de Tyr, d'Ethicus, d'Athénée….
Une vraie bibliothèque, digne d'un institut de latin ! Il avait des lectures dignes également de celles de Roderick Usher, le personnage de Poe, et qui entretenaient ses rêveries ou ses rêvasseries ?
Oui… Les Scriptores Historiae Augustoe, l'Itenarium Antonini Augusti, les Geographi latini minores de Riese, les Goeographi groeci minores de Karl Müller… Agatharchide de Cos, Artémidore d'Ephèse… La présence de leurs dissertations dans les cantines d'un capitaine de cavalerie ne fut pas sans causer quelque émoi à Olivier Ferrières…
Une belle page, complètement imitée de Poe, mais une belle page quand même…
Merci à vous…
Les lettrés semblaient rares sous ces latitudes ?
On aurait pu affirmer, sans crainte d'être démenti, que jamais officier des bureaux arabes n'avait possédé de bibliothèque où les humanités eussent été aussi bien représentées.
Saint-Avit faisait-il de longues courses dans le désert ?
Oui… Une fois, à l'aube, il n'était toujours pas de retour. Il ne rentra que vers midi. Son chameau s'abattit plutôt qu'il ne s'agenouilla.
Saint-Avit et Morhange s'étaient retrouvés prisonniers de la reine Antinéa ?
Oui… La descendante de Neptune…

Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 27 Oct 2012 - 9:32

Oh, merci! Souvenirs, souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
walpurgis
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Sam 27 Oct 2012 - 11:38

Merci. Voici une autre interview imaginaire de Pierre Benoit :
Nouvelle interview de Pierre Benoit, pour Alberte, en 1926.
Pierre Benoit, Alberte avait l'air de garder un souvenir mitigé de ses parents ?
Ils n'avaient jamais cessé d'avoir droit à l'estime de tous ceux qui les avaient approchés, et ce n'était pas à elle, disait-elle, de diminuer cet héritage de respectabilité, ne serait-ce qu'en laissant supposer que son enfance eût pu être plus heureuse.
Son père était-il irascible ?
Ses colères étaient redoutables. Seule sa vanité, quand on trouvait moyen de la flatter, pouvait avoir raison de sa violence.
Alberte ne paraissait ni curieuse ni cultivée ?
Sans doute, au cours de ses études, il lui était arrivé de lire des romans, mais seulement ceux dont la connaissance était exigée par les programmes.
Les romans d'amour lui semblaient-ils invraisemblables ?
Elle en lisait comme elle aurait lu un récit de voyage vers des régions de la terre reculées au point d'en paraître imaginaires.
Son père lui avait demandé d'épouser un certain M. Jérôme, un collègue de travail ?
Oui. C'était un homme mince et fluet, myope et blond.
Un être plutôt frustre et sans élégance ?
Il était perpétuellement vêtu d'une jaquette luisante aux coudes. Il n'aimait guère accepter des invitations en ville, parce qu'à sa pension il avait l'habitude de lire son journal en mangeant.
Un quadragénaire ?
Pas tout à fait. Il avait environ trente-neuf ans, mais ce chiffre ou un autre, peu importait, car il était de ces êtres qui ont passé leur vie à paraître toujours avoir le même âge.
Il avait l'air insignifiant et ennuyeux ?
Alberte se rappelait seulement le ton sur lequel il donnait ses explications, et qui lui avait laissé dans l'oreille l l'impression d'une pluie égale, tiède et grise.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Lun 22 Juil 2013 - 20:59

J'ai dévoré L'Atlantide ce weekend, j'ai été complètement séduite par cette deuxième lecture de Pierre Benoit, et je me réjouis de tous les autres titres qui m'attendent... Wink 

Pour le plaisir, la couverture rétro :



Pour faire court : c'est vraiment un régal de lire la plume de Pierre Benoit, assez datée 20's mais tellement élégante. drunken Il mêle un récit d'aventures, une histoire d'amour et de violence, de sublimes descriptions, des personnages passionnés, c'est dépaysant et on ne peut pas lâcher ce bouquin ! Il y a un mélange des genres dans ce roman qui pourrait être incongru mais qui passe très bien (des moments plus comiques, par exemple avec l'extravagant professeur Le Mesge, un épisode de la vie d'un noble sous le Second Empire... qui malgré tout s'intègrent parfaitement).

En plus j'aime beaucoup la façon dont il distille des références historiques et littéraires (pas forcément authentiques), ça donne une impression de réalité assez saisissante à son histoire de l'Atlantide. Razz D'ailleurs j'ai apprécié le dossier en fin d'ouvrage qui replace l'œuvre dans le panorama de la création littéraire de l'époque, et met en avant son originalité dans la quantité de textes inspirés par le mythe de l'Atlantide (originalité qui tiendrait notamment au fait que Benoit ancre son royaume dans une réalité, le Sahara, et non dans un monde lointain et plus ou moins fantastique). On y apprend aussi qu'il avait été accusé (apparemment à tort) d'avoir plagié le roman She de Henry Rider Haggard (Elle-qui-doit-être obéie en français), j'ai bien envie de lire ce roman (plutôt une série d'après mes recherches) du coup !

Enfin, tout comme dans Koenigsmark, je trouve la figure féminine du roman vraiment intéressante, et pas unilatérale même si elle incarne surtout la Femme avec un grand F, et plus spécifiquement la femme fatale...

Un très très bon moment de lecture, et des images qui vont sûrement me rester en tête (la salle de marbre rouge...). Il y a eu pas mal d'adaptations ciné, je serais curieuse de les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5361
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Mar 23 Juil 2013 - 15:17

Merci Esperluette pour ce compte-rendu enthousiaste Very Happy 

Je n'ai jamais rien lu de Pierre Benoit, pour 2 raisons :

D'une part son passé de collaborateur pendant la guerre de 40 : ça me l'a fait classer dans la catégorie "à éviter", écrivain colonialiste et macho,  alors que cela n'a rien à voir avec ses qualités littéraires ou romanesques.

D'autre part j'ai vu il y a une trentaine d'années je pense l'Atlantide de Georg Pabst (version française) de 1932, et j'ai été assez déçue ... en fait je pense que je m'attendais à une histoire de ville engloutie sous la mer ("Ys") ce qui correspondait à ma définition de l'Atlantide, mais bon, j'étais ado, j'avais des excuses Razz, et je crois que tout au long du film j'attendais qu'on entre dans le sujet, alors que de mémoire il s'agit plutôt d'une histoire de rapports amoureux et de rivalité amoureuse ... Donc malentendu de mon côté scratch  et adaptation assez datée je dirais ...

Je ne sais pas si d'autres adaptations valent la peine d'être vues ...
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Mar 23 Juil 2013 - 18:13

Petit Faucon a écrit:
D'une part son passé de collaborateur pendant la guerre de 40 : ça me l'a fait classer dans la catégorie "à éviter", écrivain colonialiste et macho,  alors que cela n'a rien à voir avec ses qualités littéraires ou romanesques.

Je comprends cette réticence, et c'est vrai que parfois, ses idées réactionnaires transparaissent un peu dans le roman (pour Koenigsmark je n'avais pas ressenti ça par contre ; dans L'Atlantide il y a le colonialisme en toile de fond, et encore on peut nuancer car Antinéa est un peu en lutte contre ce système), mais très franchement je n'y aurais peut-être pas pensé si je n'avais pas lu sa page Wiki il y a quelque temps. Wink Et puis depuis que j'ai adoré le Voyage au bout de la nuit, j'ai décidé de dissocier œuvres et auteur... c'est plus facile avec les morts qu'avec les vivants d'ailleurs, en tout cas pour moi ! Razz 

Merci pour ton avis sur cette adaptation, je reste curieuse de la voir ! Voici d'ailleurs la liste complète des adaptations qui ont été tournées :

Wiki a écrit:
- L'Atlantide, film franco-belge de Jacques Feyder (1921). Film fidèle au roman de Pierre Benoit.
- L'Atlantide est un film allemand de Georg Wilhelm Pabst (1932). Un film, fidèle au roman, au style très expressionniste avec ses vastes plages d’ombre et de lumières.
- L'Atlantide, film d'Edgar George Ulmer (1961). Modernisation du roman de Pierre Benoit avec hélicoptères et bombe atomique.
Hercule à la conquête de l'Atlantide, film de Vittorio Cottafavi (1962). Mélange de mythes ne reprenant que quelques éléments du roman.
- L'Atlantide, film de Jean Kerchbron (1972). Film fidèle au roman, mais marqué par son temps, Antinéa menant un combat féministe.
- L'Atlantide, film de Bob Swaim (1992). Variation autour du roman.

Et moi aussi au début je pensais que l'Atlantide était sous-marine. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Benoit   Aujourd'hui à 15:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Benoit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Benoit
» Château de sable de Frédéric Peeters et Pierre Oscar Levy
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
» Decourcelle, Pierre
» Jacques Rogy - Pierre Lamblin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: