Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Romain Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Romain Gary   Mer 20 Mai 2009 - 17:32

J'ai lu récemment un ouvrage de cet auteur, ouvrage qui m'a donné envie de lui ouvrir une chambre dans l'auberge.

Pour commencer, une biographie rapide :

Citation :
Romain Gary (1914, Wilno – 1980, Paris), dont le nom de naissance était Roman Kacew, est né en 1914 de parents russes juifs à Wilno (Vilnius), aujourd'hui en Lituanie, qui faisait alors partie de la Russie. Ses parents s'étant séparés quand il était enfant, il vit avec sa mère. Celle-ci, « d'une francophilie délirante », transmet à son fils sa passion pour la France. Ce dernier, après avoir passé deux ans à Varsovie, s'installe avec sa mère en 1928 à Nice, et aspire à devenir un écrivain français, l'égal de Victor Hugo. Ainsi, apparaîtra son premier pseudonyme à consonance française, celui de Romain Gary.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert à Londres dans les Forces Aériennes Françaises Libres, après quoi il poursuivit la réalisation de son désir de servir la France en devenant diplomate.

Sa reconnaissance en tant qu'éminent auteur français s'étant confirmée en 1956, avec l'attribution du prix Goncourt pour son roman Les Racines du ciel , l'écrivain entame la longue histoire de sa réinvention en tant qu'auteur. Suite à Fosco Sinibaldi, Shatan Bogat et René Deville, en 1974 apparaît Émile Ajar, auquel fut décerné le Prix Goncourt en 1975 pour le roman La Vie devant soi . Ce dernier masque a été gardé par l'écrivain jusqu'à son suicide en 1980. Après sa mort, la supercherie fût révélée au public grâce notamment à son livre Vie et mort d'Émile Ajar , dans lequel il fait l'aveu posthume de la manière dont il a créé son double littéraire.

De Romain Gary/ Emile Ajar, j'ai lu La Vie devant soi, et plus récemment, La Promesse de l'aube, qui m'ont tout deux fait forte impression, tant par le sujet choisi que par la manière dont il est abordé.

Voici une présentation rapide de l'intrigue de La Vie devant soi :

Citation :
Madame Rosa, une vieille juive qui a connu Auschwitz et qui, autrefois, se "défendait" (selon le terme utilisé par Momo pour signifier 'se prostituer') rue Blondel à Paris, a ouvert « une pension sans famille pour les gosses qui sont nés de travers », autrement dit une pension clandestine où les dames qui "se défendent" abandonnent plus ou moins leurs rejetons. Momo, jeune arabe d'une dizaine d'années, raconte sa vie chez Madame Rosa et son amour pour la seule maman qui lui reste, cette ancienne respectueuse, grosse, laide et qu'il aime de tout son cœur.

Et une présentation de La Promesse de l'aube :

Citation :
Romain Gary raconte son enfance et sa jeunesse, depuis ses premières années passées à Wilno, en Pologne, après avoir parcouru la Russie avec sa mère, une ancienne actrice juive. Elle l’élève seule. Leurs difficultés les amènent à s’installer à Nice. Le rêve de sa mère est que Romain devienne ambassadeur et écrivain : elle s’épuise à gagner de l’argent, sacrifiant sa vie personnelle et sa santé à son fils, qui ne manque de rien, et qui doit seulement étudier et écrire. Dans les années 1930, il devient élève-officier à l’école de l’air de Salon-de-Provence...

Le point commun entre ces deux livres, c'est qu'ils abordent tous deux de manière sensible, juste et sincère l'amour maternel d'une mère pour son fils et d'un fils pour sa mère, avec souvent beaucoup de tendresse et d'humour. Bref, j'ai un vrai coup de coeur pour cet auteur, que j'avais envie de partager !


Dernière édition par Popila le Ven 12 Juin 2009 - 21:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Bonnie
Wavering Wanderer


Nombre de messages : 3761
Age : 34
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mer 20 Mai 2009 - 19:28

cheers J'ai lu les deux romans dont tu parles, ils sont magnifiques. J'ai bien aimé aussi les Racines du ciel
Par contre le premier que j'ai lu, Adieu, Gary Cooper, ne m'a laissé aucun souvenir, à part celui de l'avoir emprunté à la bibliothèque et lu Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mer 20 Mai 2009 - 19:52

Bonnie a écrit:
J'ai bien aimé aussi les Racines du ciel
Et ça parle de quoi ? Romain Gary y fait allusion dans La Promesse de l'aube, mais sans donner beaucoup de précisions. silent

D'une manière générale, je trouve d'ailleurs que ses titres sont bien choisis ; ils sont très poétiques et attirent l'attention. sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mer 20 Mai 2009 - 21:56

Popila a écrit:
D'une manière générale, je trouve d'ailleurs que ses titres sont bien choisis ; ils sont très poétiques et attirent l'attention. sunny

Je suis tout à fait d'accord avec toi, je me souviens avoir lu La vie devant soi parce que j'avais trouvé le titre superbe. Je l'entendais toujours dans le générique d'une émission d'inter (je ne me souviens plus laquelle... Rolling Eyes ) et ça m'intriguait. En plus le roman est génial cheers !

Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mer 20 Mai 2009 - 22:14

Super topic Popila!

J'ai lu les deux dont tu parles et je les ai adorés!

Surtout La Promesse de l'aube qui est magnifique, il m'avait beaucoup touchée, J'avais adoré sa mère, qui était un personnage tellement fort et son sacrificie est sublime...je parle surtout de la fin qui est assez émouvante!

La vie devant soi est aussi génial, avec des personnages très attachants et une très belle histoire! j'aime beaucoup le style de Romain Gary, qui est assez facile à lire sans etre simple, et qui touche beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Romain Gary   Dim 23 Mai 2010 - 19:04

Je viens de lire La promesse de l'aube et j'ai beaucoup aimé. sunny

J'ai adoré la façon dont Romain Gary parle de sa mère, son humour et sa tendresse... Et comme le disait Nathy's la fin est très émouvante.

J'aime de plus en plus l'écriture de Romain Gary, pour l'instant j'ai lu La vie devant soi (quand j'étais au collège, j'avais bien aimé mais mes souvenirs sont vagues^^) et des nouvelles (Une page d'histoire en Folio 2 €). Ca fait un moment que j'ai envie de lire Clair de femme mais je trouve la couverture tellement laide que je ne me décide jamais. Razz
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Romain Gary   Dim 23 Mai 2010 - 19:19

Contente que tu aies aimé Esperluette!! Very Happy

Je ne connais pas Une page d'histoire mais je vais essayer de le trouver...j'aimerais bien lire d'autres choses de lui!
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Romain Gary   Dim 23 Mai 2010 - 21:04

En fait il s'agit juste de quatre ou cinq nouvelles extraites du recueil Les oiseaux vont mourir au Pérou si je me souviens bien. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anna06
Subtil compliment


Nombre de messages : 163
Age : 27
Localisation : Alpes-Maritimes
Date d'inscription : 01/08/2010

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mer 4 Aoû 2010 - 23:34

Je fais remonter Romain du grenier pour vous dire tout le bien que je pense de cet homme.

J'ai d'abord découvert l'auteur lors d'un cours de français de première et j'ai trouvé sa vie intrigante. Étrangement le premier livre de lui que j'ai lu a été Clair de femme que j'ai beaucoup apprécié, puis Gros calin La vie devant soi, La promesse de l'aube.

Sa vie est incroyable tout autant que le mystère qui entoure l'homme et ses multiples facettes, deux prix Goncourt, vous admettrez...
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4570
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mer 16 Fév 2011 - 12:05

J'ai fini il y a quelques semaines Les mangeurs d'étoiles (une personne bien intentionnée m'a donné une cure de Romain Gary à faire). C'est le premier livre de Romain Gary que je lis et j'ai apprécié ma lecture (certains passages étaient drôlement bien écrit, mais je crois qu'il est reconnu pour ça lol!).

A vrai dire, c'est un livre qui m'a beaucoup amusé et étonné, notamment grâce à la psychologie des personnages (je ne sais pas si le personnage d'Almayo et de ses "collaborateurs" sont inspirés de personnes que l'auteur a côtoyé mais ils ont une logique à la fois complètement tordue et implacable !), aux relations entre les personnages (et les différentes explications que l'on peut donner à un même geste, effarant de voir comme certains peuvent se tromper), à leur psychologie (il arrive à lier naïveté et dureté [enfin, plus que de la dureté, à ce niveau là, c'est un dictateur prêt à tout pour arriver et rester au pouvoir Laughing] au sein d'un même personnage) et enfin, d'un point de vue social.

C'était une entrée en matière dans le monde de Romain Gary, j'ai encore plusieurs livres à lire (on m'a chaudement recommandé La promesse de l'Aube) et je le ferai avec plaisir mais pour le moment, j'ai envie d'autre chose silent
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4570
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Romain Gary   Lun 9 Mai 2011 - 13:35

J'ai fini La Promesse de l'Aube le mois dernier et étonnamment, je crois que je l'ai moins apprécié que Les mangeurs d'étoiles. Cependant, j'ai trouvé la relation entre la mère et le fils très intéressante pour plusieurs raisons. Premièrement, je me suis dis que c'était dingue de faire porter un tel poids les épaules de son enfant : comment se réaliser dans de telles conditions ? affraid Je ne parle même pas de l'amour sans limite qu'elle lui porte (qui, comme l'explique Romain Gary, rendra l'amour des autres femmes dérisoires et en fait le titre de son livre : la promesse d'un amour qu'il ne retrouvera jamais) mais du poids d'une vie manqué. Je ne trouve pas ça sain de vouloir faire vivre à son enfant les échecs de sa propre vie (enfin... pour être exacte, de leur imposer, par la pression [sous quelque forme que ce soit, l'amour ici, par exemple], de réussir là où on a échouer) pour des envies de grandeurs. J'imagine que se construire dans ces conditions doit être réellement compliqué et que les échecs doivent être vécus de manière beaucoup plus dure que les échecs « normaux », car on ne veut pas réussir pour soit, mais pour l'autre.


Néanmoins, sa mère a eu de la chance, Romain Gary avait les épaules assez solides pour réussir (et c'est peut-être pour ça qu'elle lui demandait tant lol!) et a réussi à mener bien ses projets les plus fous (ambassadeur, écrivain [deux fois le prix Goncourt, quel charlatan lol!]. C'est très étrange à lire, car ce poids sur ses épaules semble aussi le rendre heureux, comme s'il ne s'accomplissait que dans le bonheur de sa mère.


Deuxièmement, ils donnent l'impression de lire dans les pensées et dans le coeur l'un de l'autre. On peut voir qu'ils se connaissent l'un et l'autre très bien, sa mère sachant pertinemment qu'il ne pourrait pas tenir sans elle, du moins, pas dans ces temps guerre et lui devinant chacune de ses pensées, attentes ou déception.Je m'en doutais depuis énormément de pages de « la fin », je ne crois d'ailleurs pas que Romain Gary essayait de nous cacher ce dénouement, toujours est-il qu'elle illustre parfaitement leur relation.

Pour conclure, je dirais que j'ai quand même apprécié ma lecture, certains passages étaient vraiment drôle, mais que, malgré la force de leur relation (et bon sang, qu'elle est forte), je n'ai pas réussi à être touchée par le roman (leur relation est forte, peut-être belle, mais ça ne m'a pas retourné. Cela dit, j'apprécie le recul pris par l'auteur et cette dérision qu'il sème tout au long du roman, ça empêche de tomber dans le pathos ce qui aurait été trop facile) et il m'a moins fait réfléchir que le précédent.

Pour essayer d'être la plus juste possible, je dirais que j'ai apprécié ma lecture, sans pour autant chercher mon livre pour connaître la suite, et que si je l'ai trouvé sympa, je crois qu'à ce jour, je n'ai pas la sensibilité requise pour aller chercher de moi même des livres de l'auteur (mais on m'en a prêté plein et je trouve ça sympa, donc c'est cool lol!). Je ne dirais pas que je n'ai pas aimé, ce serait faux, et je reconnais les qualités du roman et de l'écrivain mais je crois que ce n'est pas pour moi Embarassed Peut-être aussi que ce n'est pas le bon moment (j'ai l'impression que chaque livre ou auteur est mieux perçus dans des moments clefs de la vie du lecteur, alors peut-être que dans quelques années...)
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Romain Gary   Mar 8 Mai 2012 - 11:53

Anna06 a écrit:
Sa vie est incroyable tout autant que le mystère qui entoure l'homme et ses multiples facettes, deux prix Goncourt, vous admettrez...
Oui, une vie et une oeuvre étourdissantes, jusqu'à la sortie de piste, maîtrisée comme il se doit — et avec le même humour résigné.
C'est bien ce mangeur d'étoiles qui avait rappelé que "sans imagination, l'amour n'a aucune chance"?...
08 mai, jour anniversaire.
Wink

(Addendum illustré) Et pour les aficionados, l'album de Myriam Anissimov paru en 2010; recueil d'archives (textes et photographies) chez Textuel.




Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romain Gary   Dim 7 Déc 2014 - 18:08


Pour ma découverte de Roman Gary, on m'a conseillé La promesse de l'aube, et ce fut une belle première. Ce merveilleux roman autobiographique restera un très beau souvenir de lecture   . J'ai rarement été autant touchée par la relation entre une mère et son fils, et par l'amour inconditionnel qu'elle lui a voué.

L'indestructible foi de sa mère en un destin brillant pour son fils est assez incroyable. Elle a tout fait pour qu'il puisse réaliser ses rêves à elle, et qu'elle soit fière de lui. Heureusement qu'il est très tôt entré dans ses vues, car pour peu qu'il se soit rebellé contre la vie qu'elle a toujours construite pour lui, la suite aurait été très différente. Ce personnage de mère est superbe de détermination (et encore, le mot est faible quand on sait ce qu'elle a traversé pour arriver à devenir une femme d'affaires très efficace), et de caractère. J'ai bien souvent ri en lisant les anecdotes dans laquelle elle est intervenue, sans se douter une seule seconde que son fils aurait préféré plus de retenue de sa part, en particulier sur le marché de Nice   . Plus largement, j'ai adoré l'humour discret mais omniprésent, et le récit empreint de dérision.

Je ne m'attendais pas à suivre le narrateur
Spoiler:
 

Bref, je ne vais pas m'arrêter là et compte poursuivre dans les prochains temps avec La vie devant soi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6280
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Romain Gary   Dim 7 Déc 2014 - 19:02

Merci d'avoir fait remonter ce topic, Tatiana, je me rends compte que je n'ai jamais lu cet auteur, ce qui est certainement un tort.

En lisant sa biographie résumée, je suis tombée sur cette information:
Citation :
En 1958, l'Américain John Huston a réalisé Les Racines du ciel avec Trevor Howard, Errol Flynn, Juliette Gréco, Orson Welles. C'est Romain Gary qui en écrivit le scénario.

Comme un topic sur Errol Flynn a récemment été ouvert, ce film pourrait intéresser celles d'entre vous qui ne l'ont pas vu. Les Racines du Ciel a obtenu le prix Goncourt en 1956.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Romain Gary   Dim 7 Déc 2014 - 20:31

Ravie que tu aies aimé ce beau roman Tatiana. Very Happy

Peux-tu me rafraîchir la mémoire...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Romain Gary   Lun 8 Déc 2014 - 12:39


Un film avec Errol Flynn, c'est super MissAcacia, merci pour l'information Smile . J'essaierai quand même de lire le livre avant de voir son adaptation.

Esperluette le narrateur apprend
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Romain Gary   Mar 30 Déc 2014 - 23:19

Contente que tu aies aimé tatiana, il fait partie de mes romans préférés et la révélation finale m'avait beaucoup touchée I love you
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise


Nombre de messages : 1555
Age : 43
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Romain Gary   Lun 12 Jan 2015 - 10:43

J'ai terminé Les promesses de l'aube.
J'ai beaucoup aimé la première partie, où Romain gary développe son enfance jusqu'au départ à la guerre , et notamment cette relation fusionnelle avec sa mère.
La deuxième partie , sur son parcours de guerre m'a moins emballée, car je l'ai trouvé un peu longuette.

Néanmoins, effectivement, ce livre relate une relation mère / fils,  exceptionnelle.
Mais aussi parce qu'on a affaire à une personnalité exceptionnelle en la personne de sa mère. Elle a fait porter sur les épaules de son fils une ambition démesurée dès le plus jeune age, et ce qui est magnifique c'est que cet homme a réussi à remplir tous les objectifs fixés par sa mère, en age adulte. Cela aurait pu l’écraser mais non ça l'a porté cheers
Ce livre fait le portrait de deux personnages hors du commun  cheers    


Dernière édition par zoju le Lun 12 Jan 2015 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall


Nombre de messages : 11085
Age : 19
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Romain Gary   Lun 12 Jan 2015 - 18:29

Merci pour ton avis, Zoju ! sunny Il faut vraiment que je le lise ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Romain Gary   Aujourd'hui à 13:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Romain Gary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Romain Gary
» Romain Gary - Radisoscopie
» Romain Gary
» La promesse de l'aube [Romain Gary]
» Romain Gary- La promesse de l'aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: