Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Wystan Hugh Auden: Funeral blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5754
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Mar 28 Avr 2009 - 12:47

Je ne pense avoir vu de topic de W.H. Auden.
Je ne sais pas grand chose de lui. Si ce n'est qu'il est un poète américain d'origine anglaise, peu connu en France.
Son poème Funeral blues me donne toujours des frissons qand je lis et quand je l'écoute dans Quatre mariage (merveilleusement lu même en français) prononcé par Matthew aux funérailles de Gareth.


Stop all the clocks, cut off the telephone,
Prevent the dog from barking with a juicy bone,
Silence the pianos and with muffled drum
Bring out the coffin, let the mourners come.

Let aeroplanes circle moaning overhead
Scribbling on the sky the message He Is Dead,
Put crepe bows round the white necks of the public doves,
Let the traffic policemen wear black cotton gloves.

He was my North, my South, my East and West,
My working week and my Sunday rest,
My noon, my midnight, my talk, my song;
I thought that love would last for ever: I was wrong.

The stars are not wanted now: put out every one;
Pack up the moon and dismantle the sun;
Pour away the ocean and sweep up the wood.
For nothing now can ever come to any good.


Je poste la version traduite du film que je trouve plus harmonieuse à lire et à entendre. Il existe une version plus littérale.

Arrêter les pendules, couper le téléphone,
Empêcher le chien d'aboyer pour l'os que je lui donne.
Faire taire les pianos, et sans roulements de tambours,
Sortir le cercueil avant la fin du jour.

Que les avions qui hurlent au dehors,
Dessinent dans le ciel ces trois mots, Il Est Mort.
Nouer des voiles noirs aux colonnes des édifices,
Ganter de noir les mains des agents de police.

Il était mon Nord, mon Sud, mon Est et mon Ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson.
Je croyais que l'amour jamais ne finirait, j'avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye,
Démonter la lune et le soleil,
Vider l'océan, arracher la forêt,
Car rien de bon ne peut advenir désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Lun 1 Sep 2014 - 10:01



Son meilleur poème selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5754
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Lun 1 Sep 2014 - 16:44

Merci, j'aime beaucoup sa voix. Je poste le poème si on veut écouter et lire en même temps, comme je l'ai fait.


The More Loving One
Looking up at the stars, I know quite well
That, for all they care, I can go to hell,
But on earth indifference is the least
We have to dread from man or beast.

How should we like it were stars to burn
With a passion for us we could not return?
If equal affection cannot be,
Let the more loving one be me.

Admirer as I think I am
Of stars that do not give a damn,
I cannot, now I see them, say
I missed one terribly all day.

Were all stars to disappear or die,
I should learn to look at an empty sky
And feel its total dark sublime,
Though this might take me a little time.
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Lun 1 Sep 2014 - 17:19

J'aime beaucoup également As I walked out one evening. Tom Hiddleston en a fait une très belle lecture !

As I walked out one evening,
  Walking down Bristol Street,
The crowds upon the pavement
  Were fields of harvest wheat.

And down by the brimming river
  I heard a lover sing
Under an arch of the railway:
  Love has no ending.

I’ll love you, dear, I’ll love you
  Till China and Africa meet,
And the river jumps over the mountain
  And the salmon sing in the street,

I’ll love you till the ocean
  Is folded and hung up to dry
And the seven stars go squawking
  Like geese about the sky.

The years shall run like rabbits,
  For in my arms I hold
The Flower of the Ages,
  And the first love of the world.'

But all the clocks in the city
  Began to whirr and chime:
O let not Time deceive you,
  You cannot conquer Time.

In the burrows of the Nightmare
  Where Justice naked is,
Time watches from the shadow
  And coughs when you would kiss.

In headaches and in worry
  Vaguely life leaks away,
And Time will have his fancy
  To-morrow or to-day.

Into many a green valley
  Drifts the appalling snow;
Time breaks the threaded dances
  And the diver’s brilliant bow.

O plunge your hands in water,
  Plunge them in up to the wrist;
Stare, stare in the basin
  And wonder what you’ve missed.

The glacier knocks in the cupboard,
  The desert sighs in the bed,
And the crack in the tea-cup opens
  A lane to the land of the dead.

Where the beggars raffle the banknotes
  And the Giant is enchanting to Jack,
And the Lily-white Boy is a Roarer,
  And Jill goes down on her back.

O look, look in the mirror,
  O look in your distress:
Life remains a blessing
  Although you cannot bless.

O stand, stand at the window
  As the tears scald and start;
You shall love your crooked neighbour
  With your crooked heart.'

It was late, late in the evening,
  The lovers they were gone;
The clocks had ceased their chiming,
  And the deep river ran on.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8447
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Lun 1 Sep 2014 - 17:21

Je connaissais WH Auden* seulement de nom. Merci à vous deux de nous avoir offert un aperçu de son oeuvre. J'ame beaucoup ces deux poèmes Very Happy

* pour info, pour celles et ceux qui liront ce post et qui voudraient en savoir un tout petit peu plus, WH Auden (1907-1973) a passé la première partie de sa vie au Royaume-Uni. Après un séjour en Espagne pendant la guerre civile, aux côtés des républicains, il émigra aux USA en 1939 et se fit naturaliser américain en 1946.
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Lun 1 Sep 2014 - 17:24

Auden est très peu lu en France je crois. Je connais pourtant un éditeur français, Le bruit du temps, qui le propose en traduction : ici Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5754
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Mar 2 Sep 2014 - 12:59

Lady A a écrit:
Auden est très peu lu en France je crois. Je connais pourtant un éditeur français, Le bruit du temps, qui le propose en traduction : ici Smile

Merci pour l'article très intéressant. Je ne savais pas que le poète était cité dans Le Cercle des poètes disparus. Lorsque je regarderai à nouveau le film, je prêterai attention à cela!! Wink

Merci Serendipity d'avoir posté les détails de son autobiographie qui complète le topic. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Mar 2 Sep 2014 - 13:03

Ce n'est pas vraiment un article, mais la présentation de l'auteur et du volume publié par cette maison d'édition Smile

C'est marrant, on m'a justement dit hier que Auden était cité dans Le cercle des poètes disparus, mais après vérification sur internet (ça vaut ce que ça vaut, mais quand même !), son nom n'y apparaît pas, et je ne m'en souviens pas non plus… scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5754
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Mar 2 Sep 2014 - 13:08

Lady A a écrit:

C'est marrant, on m'a justement dit hier que Auden était cité dans Le cercle des poètes disparus, mais après vérification sur internet (ça vaut ce que ça vaut, mais quand même !), son nom n'y apparaît pas, et je ne m'en souviens pas non plus… scratch

Je crois que le revisionnage serait donc nécessaire pour une confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Lady A
The Lady of Shalott
avatar

Nombre de messages : 2079
Localisation : France
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   Mar 2 Sep 2014 - 13:10

Oui, je crois aussi. Parce que je me demande si dans la présentation n'est pas fait référence à la Dead Poets Society qui existe il me semble… Un amalgame peut-être… scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://lesreinventions.wix.com/lesreinventions
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wystan Hugh Auden: Funeral blues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wystan Hugh Auden: Funeral blues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wystan Hugh Auden: Funeral blues
» W.H.AUDEN
» Hugh Laurie : blue-eyed boy
» Baz Luhrmann - Australia (Hugh Jackman, Nicole Kidman)
» Hugh Jackman 1968

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: