Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 First Love, Last Rites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cecilou41
Lover's Lane Wanderer
avatar

Nombre de messages : 2194
Age : 33
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: First Love, Last Rites   Lun 6 Avr 2009 - 21:59

J’ai fini First Love, Last Rites, premier roman de Ian McEwan.


J’en avais déniché un exemplaire, publié en 1975 (première édition – il a ensuite été réédité en 1997) et sentant bon le vieux chez mon bouquiniste local. Je l’ai acheté sans savoir avec quoi je repartais, sans lire la quatrième de couverture (laquelle, de toute façon, ne contient que des critiques), juste avec le sourire aux lèvres de compter un nouveau McEwan dans ma bibliothèque, admiratrice que je suis d’Atonement et de On Chesil Beach. Et grand bien m’en a pris, Messieurs-dames !! Ce livre est tout aussi brillant que les autres, même s’il est en réalité impossible d’établir une quelconque comparaison. Il s’agit, en effet, non pas d’un roman, mais de 8 nouvelles, assez courtes (Homemade ; Solid geometry ; Last day of summer ; Cocker at the theatre ; Butterflies ; Conversation with a cupboard man ; First love, last rites et Disguises), ayant en commun de traiter d’une histoire d’amour ou de sexe (sans tomber dans le graveleux ou le vulgaire, je vous rassure). Elles ont toutes été publiées auparavant dans des revues américaines, à l’exception de First Love, Last Rites, qui donne son titre au recueil :
Last day of summer et Disguises dans American Review
Homemade dans New American Review
Conversation with a cupboard man dans Transatlantic Review
Cocker at the theatre dans Time Out
Butterflies dans New Review
Solid geometry dans Amazing Stories et New Review

Dans une interview de 1979, Ian McEwan a déclaré :
Citation :
They were a kind of laboratory for me. They allowed me to try out different things, to discover myself as a writer.

Le livre a remporté le Somerset Maugham Award, en 1976, et les critiques parues à l’époque de sa publication étaient dithyrambiques :

Citation :
The most astonishing new British writer in a generation –“quite exceptional gifts” – LISTENER; and a book of extraordinary power, eroticism and terror…” one of those rare books which strike out a new direction in current English fiction” - ENCOUNTER

Under Ian MacEwan’s manipulations, depravity may take on the guise of innocence and butterflies can become sinister. With equal power, he can show a child’s life become fouled by the macabre, or distil the awakening sensations of first love, tracing its ritual initiations and infusing them with a luxuriant sensual imagery.

“A brilliant performance, showing an originality astonishing for a writer still in his mid-twenties’ ANTHONY THWAITE/OBSERVER

“His stories really do… “lurk darkly in the mind”” MICHAEL MAXWELL SCOTT/DAILY TELEGRAPH

“Ian McEwan writes to schock and succeeds… All his stories have a feeling of impendind evil… It is a tour de force concision, and funny, too, in a deadpan manner” GABRIELLE ANNAN/THE TIMES LITERARY SUPPLEMENT

“The most devastating debut I have seen for a long time” PETER LEWIS/DAILY MAIL

Je ne suis pas critique littéraire, pas américaine et en 1976, je n’étais pas encore née, mais j’aurais pu écrire tout ça. Chacune de ces histoires m’a profondément touchée, émue, révoltée ou amusée. Ian McEwan, celui de ses 20 ans, avait déjà du mordant et savait trouver les mots justes pour faire passer son message. Il avait, dès le départ, une écriture assez trash, assez agressive et violente. La comparaison vaut ce qu’elle vaut mais j’ai, à certains moments, eu l’impression de lire du Irvine Welsh – il y a quelques similitudes avec Trainspotting (à vrai dire, chronologiquement parlant, c’est Trainspotting qui a des similitudes avec First love, Last Rites).

Si je devais désigner une nouvelle comme étant ma préférée, j’aurais bien du mal à départager Homemade et Conversation with a Cupboard Man, mais toutes m’ont beaucoup plu.

Bref, vous l’aurez compris, c’est un livre de plus sur votre PAL !! Very Happy (Ne me remerciez pas)

Il a donné naissance à plusieurs adaptations cinéma, dont je ne connais pas la qualité - mais ça demande investigation... :
First Love, Last Rites a été adaptée en 1997. On y retrouve Natasha Gregson Wagner et Giovanni Ribisi. Le film a été réalisé par Jesse Peretz.
Butterflies a été adaptée à deux reprises : en 1988, par Wolfgang Becker, sous le titre allemand Schmetterlinge et en 2005, par Max Jacoby, sous son titre anglais original.
Solid Geometry a également été portée à l’écran par Channel 4 en 2002. Il s’agit d’un court-métrage, réalisé par Denis Lawson et dans lequel on retrouve Ewan McGregor et Ruth Millar.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8804
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: First Love, Last Rites   Mar 28 Avr 2009 - 10:35

Cecilou, ce n'est ni par charité, ni par solidarité que je réponds à ce topic (private joke cf. que lisez-vous en ce moment).

McEwan est un auteur que je n'ai jamais lu et , je l'avoue, qui ne m'attire pas.

J'ai vu l'adaptation de son roman "Atonement" au ciné (poussée par l'engouement collectif sur le forum) et je n'ai pas été emballée.

Je crois qu'un excès d'engouement produit un effet pervers sur mon subconscient : trop d'attentes et donc, fatalement, déception (tout ça pour ça ??).

Bref, en général, un léger bouche à oreille suffit à me donner envie d'aller vers un livre ou un film et cela peut déboucher sur une agréable surprise. Mais tout cela est purement personnel, je ne suis pas certaine que nous soyons nombreux à fonctionner ainsi sur le forum.

Bref, malgré mon peu d'attirance pour Mc Ewan, et en dépit d'une référence à Welsh, autre auteur qui ne m'attire pas du tout, ton post m'a donné envie de lire ce recueil de nouvelles un jour (ou d'en lire une ou deux pour découvrir l'écriture de l'auteur).
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer
avatar

Nombre de messages : 2194
Age : 33
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: First Love, Last Rites   Mar 28 Avr 2009 - 10:45

Yeah !!! Merci !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8804
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: First Love, Last Rites   Mar 28 Avr 2009 - 11:36

Au fait, Cecilou, j'en déduis que tu l'as lu en VO ?
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50997
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: First Love, Last Rites   Mar 28 Avr 2009 - 12:40

J'espère qu'il est traduit en français, car tu m'as donné très envie, Cecilou, vu que j'aime beaucoup les nouvelles en général et Ian McEwan en particulier. lol!
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer
avatar

Nombre de messages : 2194
Age : 33
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: First Love, Last Rites   Mar 28 Avr 2009 - 12:42

Oui, effectivement, mais il existe une traduction :
Citation :
Dès le début des années 1980, Ian McEwan s’impose sur la scène littéraire britannique avec deux recueils de nouvelles, First Love, Last Rites (1975) et In-Between the Sheets (1978), traduits de manière incomplète en France en un seul volume : Premier amour, derniers rites.
(Wikipedia)
On trouve le recueil à partir de 6€ sur Amazon.



@ Clinchamps : je ne peux que t'encourager !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: First Love, Last Rites   

Revenir en haut Aller en bas
 
First Love, Last Rites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Ian McEwan-
Sauter vers: