Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les romans d'apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Les romans d'apprentissage   Dim 5 Avr 2009 - 20:48

En parlant de littérature avec une amie, je me suis rendue compte que la plupart de mes livres préférés étaient des romans dits d'"apprentissage" ! Very Happy
J'en ignore la raison mais je dois bien admettre que si je devais dresser une liste des romans de ce type occupant une place privilégiée dans ma bibliothèque, j'en aurais pour des heures ! Shocked

Voici la définition que donne wikipedia de ce genre littéraire à part entière :
Citation :
Un roman d'apprentissage a pour thème le cheminement évolutif d'un héros, souvent jeune, jusqu'à ce qu'il atteigne l'idéal de l'homme accompli et cultivé. Le héros découvre en général un domaine particulier dans lequel il fait ses armes. Mais en réalité, c'est une conception de la vie en elle-même qu'il se forge progressivement ...

Donc, parmi mon panthéon littéraire personnel, on peut trouver plein de livres que je qualifierais de romans d'apprentissage. Very Happy

Tout d'abord, il y a les romans de Jane Austen. On peut dire que Northanger Abbey et Emma sont de bons exemples mais ce ne sont pas pas les seuls. Dans ces histoires, l'héroïne fait une sorte de voyage personnel. On suit son évolution. Elle surmonte des épreuves qui lui permettront d'en apprendre plus sur elle et le monde qui l'entoure. Mais j'ai l'impression que c'est un peu le cas de toutes les héroïnes austeniennes scratch , de Catherine et d'Emma donc, mais aussi de Lizzy, Anne, Elinor et Marianne !

Sinon, d'autres me viennent rapidement à l'esprit :

-I Capture the Castle (Le Château de Cassandra) de Dodie Smith (cf topic : Arrow) . Un classique de la littérature anglaise. On y trouve une héroïne attachante, intelligente, rêveuse et des personnages fantaisistes, entre bien d'autres choses !
- Station Victoria d'Anne Cuneo (roman suisse) - cf topic Arrow
C'est l'histoire d'une jeune fille, fraîchement arrivée à Londres, dans les années 50. Elle fuit une mère distante et autoritaire et se réfugie auprès d'une vieille dame affectueuse, Victoria. D'où le titre Wink . L'héroïne est encore une fois un très beau personnage féminin. On suit avec un intérêt qui ne décroit jamais son parcours social, émotionel, professionnel, intellectuel ...
- Miss Charity de Marie-Aude Murail (roman qui a fait un parcours sans-fautes dans notre auberge Razz ) : Arrow
L'histoire absolument passionnante d'une petite fille (puis jeune femme) dans l'Angleterre victorienne. Là encore, l'héroïne et son chemin personnel sont au coeur du récit. On est ému par son désir de s'émanciper, de trouver sa voie dans l'existence, ses rencontres, ses passions etc.

Bien entendu, je pourrais en citer des dizaines et des dizaines d'autres mais je le ferai plus tard Wink .

Et vous, portez-vous un intérêt particulier aux romans d'apprentissage ? Si oui, avez-vous eu des coups de coeur ?

Ce topic est général, ce serait donc sympa de ne pas s'étaler sur chaque oeuvre en particulier.lol! Nous avons les topics spécifiques pour ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Dim 5 Avr 2009 - 23:06

J'ajoute à cette jolie liste, et à ce super sujet, un roman autrichien d'apprentissage: Les Désarrois de l'élève Törless, de Robert Musil.

Et en vrac:
Orlando, de Virginia Woolf,
La Montagne magique de Thomas Mann
L'éducation Sentimentale, de Flaubert.

Un sujet passionnant, bravo Emjy de l'avoir créé!
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1172
Age : 36
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Dim 5 Avr 2009 - 23:26

Je ne sais pas trop si on peut les considérer comme tels mais si oui, je pense à :

- David Copperfield et De grandes espérances de Charles Dickens.
- Jane Eyre de Charlotte Bronté,
- Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee quoique là on ne voit pas les enfants plus tard, alors je doute du bien-fondé de mon choix...

J'ai bien envie d'essayer de lire I capture the castle. Il m'intrigue vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
cecilou41
Lover's Lane Wanderer


Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 10:02

J'ai lu moi aussi pas mal de romans d'apprentissage. En voici une petite liste (non exhaustive Wink ) :

- Le Grand Meaulnes - Alain-Fournier
- Les illusions perdues - Balzac
- La Petite Fadette - George Sand
- Mon premier amour et autres désastres- Francine Pascal
- Le petit ami de ma copine - Francine Pascal
- La gloire de mon père - Pagnol
- La château de ma mère - Pagnol
- Poil de Carotte - Jules Renard
- L'enfant - Vallès (mais je n'avais pas trop aimé)
- Vipère au poing - Hervé Bazin
- Junk - Melvin Burgess (le titre anglais est Smack)
- Allah n'est pas obligé - Amadou Kourouma
- Le Petit Prince - Saint-Exupéry (mon livre préféré devant l'Eternel lol! )

Et sur ma PAL : Le rouge et le noir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46810
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 10:38

Excellent topic !! cheers cheers
Je reviens sur Dickens, déjà cité, car l'apprentissage et l'évolution d'un ou plusieurs héros fait pratiqiement la trame de ses plus grands romans : "Bleak House" (laffaire jarndyce/jarndyce est la pierre de touche qui fait progresser les personnage, "Notre ami commun" aussi, "Nicholas Nickleby" "Martin Schluzzevit(?))
j'ai l'impression qu'il y a cette notion d'apprentissage dans tous les grands romans du XIXème, même chez Dumas : "Les trois mousquetaires" décrit l'arrivée à Paris d'un très jeune homme qui va y faire son chemin. C'est un Rastignac en bottes à revers lol! lol! !
C'est tou ce qui me revient pour l'instant ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 12:07

Citation :
Et vous, portez-vous un intérêt particulier aux romans d'apprentissage ?
Heu ... je crois que non Embarassed , mais avant de répondre de manière catégorique, est ce que ce serait possible d'avoir une définition plus détaillée, voire avec quelques exemples Rolling Eyes . Parce que des personnages qui font un voyage personnel, çà existe dans tous les romans, non ? Est ce que le fait que le héros soit jeune au début de l'histoire, et la durée du temps couvert sont des caractéristiques qu'on retrouve dans tous les romans d'apprentissage ?

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
cecilou41
Lover's Lane Wanderer


Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 13:11

Mimidd, voici quelques infos supplémentaires :
Citation :
On appelle généralement " roman d'apprentissage" une oeuvre fictive dont le héros est au début du livre jeune et sans expérience. Au cours du roman, il va être confronté à différentes situations qui vont le faire "grandir " et acquérir maturité et personnalité. Le héros évolue socialement, moralement, intellectuellement, dans sa vie affective... A la fin du roman, il a acquis toutes sortes de connaissances qui font de lui un personnage averti et aguerri. pour schématiser le roman dit d'apprentissage, on peut dire qu'au départ le héros en est au stade zéro de la connaissance et qu'à la fin il atteint la connaissance supérieure, grâce à ses expériences et avec l'appui de bons conseillers.
On peut citer par exemple Le père Goriot de Balzac, roman qui met en scène Rastignac, jeune provincial qui arrive à Paris pour y faire ses études et qui va se laisser gagner par l'ambition sociale : le lecteur suit, tout au long du roman l'apprentissage de la vie mondaine parisienne, passage obligé pour réussir. " A nous deux Paris" s'écrie-t-il, à la dernière page du roman du haut du cimetière du Père Lachaise, marquant ainsi le fin de son parcours initiatique.
Autre exemple : Candide de voltaire : dans ce conte philosophique Voltaire fait évoluer son personnage naïf à l'extrême au chapitre I, qui croit que " tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles" et qui va se rendre compte au fur et à mesure des ses expériences ( la plupart négatives) que le Mal existe et que l'homme en est la cause. Très attaché à l'enseignement de son maître Panglos, il parviendra à penser par lui-même et à agir seul.
Le conte du graal met en situation un personnage qui au début est ignorant de tout, il vit comme un "sauvageon" entre une mère étouffante et une nature déserte " " la Gaste Forêt" ),il ne sait pas même son nom et quelques deux cent pages plus loin, nous retrouvons un Perceval, preux chevalier qui défend les opprimés, adulé par le roi Arthur et déterminé à partir à la conquête du GraaL. Il y a donc une intention délibérée de la part de l'auteur de privilégier le parcours initiatique de son héros.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 13:16

Et bien, je pense avoir trouvé une très bonne définition du genre, sur ce site Arrow
Citation :
On appelle généralement " roman d'apprentissage" une oeuvre fictive dont le héros est au début du livre jeune et sans expérience. Au cours du roman, il va être confronté à différentes situations qui vont le faire "grandir " et acquérir maturité et personnalité. Le héros évolue socialement, moralement, intellectuellement, dans sa vie affective... A la fin du roman, il a acquis toutes sortes de connaissances qui font de lui un personnage averti et aguerri. pour schématiser le roman dit d'apprentissage, on peut dire qu'au départ le héros en est au stade zéro de la connaissance et qu'à la fin il atteint la connaissance supérieure, grâce à ses expériences et avec l'appui de bons conseillers.

On assiste bien sûr presque toujours au périple d'un (ou de plusieurs) personnage(s) à la lecture d'un roman. Il y a une évolution mais cela ne veut pas dire pour autant qu'on assiste à une quelconque initiation, ou à la maturation du héros ...


mimidd a écrit :
Citation :
Est ce que le fait que le héros soit jeune au début de l'histoire, et la durée du temps couvert sont des caractéristiques qu'on retrouve dans tous les romans d'apprentissage ?
Je pense que oui Wink

Le site wikipedia donne une liste d'exemples de romans d'apprentissages (sans doute les plus célèbres) :
Citation :
Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister (Goethe)
Le Rouge et le noir, La Chartreuse de Parme, Lucien Leuwen (Stendhal) ;
Illusions perdues (Honoré de Balzac) ;
Jane Eyre (Charlotte Brontë) ;
L'Éducation sentimentale (Gustave Flaubert);
Bel-Ami (Guy de Maupassant) ;
David Copperfield (Charles Dickens) ;
Le baron perché (Italo Calvino) ;
La Montagne magique (Thomas Mann) ;
Jean-Christophe (Romain Rolland) ;
Education européenne (Romain Gary) ;
Dominique (Eugène Fromentin) ;
Demian (Hermann Hesse) ;
La Pêche miraculeuse (Guy de Pourtalès) ;
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (Harper Lee) ;
Un barrage contre le pacifique (Marguerite Duras) ;
Le Monde selon Garp (John Irving) ;
Corps et âme (Frank Conroy);
Narcisse et Goldmund (Herman Hesse).
L'Enfant (Jules Vallès)
Le Père Goriot (Honoré de Balzac)
Balzac Et La Petite Tailleuse Chinoise (Dai Sijie)
L'étudiant étranger (Phillipe Labro)

@ Cécilou : Je vois que nous avons copié la même définition lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5345
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 17:02

Donc, ça veut dire qu'un roman qui finit mal pour le héros, même s'il a appris, n'est pas un roman d'apprentissage scratch Je suis pommée là Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
cecilou41
Lover's Lane Wanderer


Nombre de messages : 2194
Age : 32
Localisation : Lost in translation
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 17:08

Non, je ne pense pas que le "happy end" soit un critère du roman d'apprentissage MissHoneyChurch, mais je peux me tromper...
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5345
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 17:18

En fait, si j'ai bien compris, cette définition est vraiment très très large. On peut y mettre énormément de livres...
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 17:36

Je ne pense pas non plus que le happy end soit un critère du roman d'apprentissage. Wink J'ai un exemple qui me vient tout de suite en tête : Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal.
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 17:53

On peut y mettre beaucoup de livres, mais on va essayer de limiter quand même, parce qu'à partir de là, n'importe quel livre pour ado deviendrait un roman d'apprentissage...
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Lun 6 Avr 2009 - 21:43

Merci d'avoir éclairé ma lanterne Emjy et Cecilou. Mais cette définition este quand même super large scratch


Cependant, je pense pouvoir confirmer que je ne suis pas vraiment fan des romans d'apprentissage, ou du moins des romans dans lesquels on suit le héros depuis sa prime jeunesse jusqu'à l'âge adulte, voire jusqu'à sa mort. Je me sens frustrée quand la place laissée à l'imagination est ainsi restreinte. Je préfère quand il y a des "blancs" au début et à la fin de l"histoire raconter, pour pouvoir laisser mon esprit vagabonder et boucher les trous comme çà lui chante
C'est en partie pour çà que je n'ai pas aimé Le pays du Dauphin Vert, d'Elizabeth Goudge, alors que les thèmes abordés m'intéressaient énormément.
C'est également une des raisons qui fait que je me méfie un peu de Dickens (l'autre raison étant l'aspect caricatural des personnages)

Si je reprends certains romans cités plus haut : je n'ai jamais pu finir L'éducation sentimentale, rien compris au Grand Meaulnes, Bel Ami, bof, les Stendhal, je les ai lu quand j'étais au collège, j'avais bien aimé, mais je ne les classerai pas parmi mes livres préférés.
En revanche, j'adore les contes du Graal, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, et les romans de Dumas scratch . Sans parler bien sûr de Jane Eyre, sauf qu'en fan indigne, çà ne me dérange pas de sauter quelques chapitre pour en finir plus vite avec l'enfance de Jane Embarassed, donc je ne me contredis pas totalement Rolling Eyes

Mouais, çà ne m'avance pas beaucoup, ni vous non plus :doddy:

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
diane
Riche célibataire


Nombre de messages : 130
Age : 25
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Hermann Hesse   Ven 10 Juil 2009 - 21:47

Jules Vallès a déjà été cité (je vénère un passage -page 100 Smile - : "[...] Je peuple l'espace vide de mes pensées tout comme il peuplait l'horizon de ses craintes. Debout contre cette fenêtre, je rêve à l'éternelle solitude, et je me demande où je ferais pousser du pain..." les mots prennent vie I love you )

Sinon, étant une grande admiratrice et lectrice des auteurs allemands, celui qui me vient à l'esprit en cet instant est Siddharta de Hermann Hesse. Ce dernier excelle dans les romans d'apprentissage avec les voyages initiatiques de ses personnages : Peter Camenzind, Le Loup des Steppes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les romans d'apprentissage   Aujourd'hui à 13:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Les romans d'apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les romans d'apprentissage
» ROMANS D'HEROIC FANTASY
» Traductions des romans "Fullmetal Panic!"
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» [Collection] Les romans de la jeunesse Editions Boivin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: