Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 25 Mar - 17:01

J'ai acheté le livre après avoir vu Catherine Morland le lire avec avidité dans Northanger Abbey ITV 2007.
En fait dans le roman, Catherine ne le lit pas, même si Jane Austen y fait référence.
Si cela peut vous intéresser, je posterai mes impressions au fur et à mesure de ma lecture.

Quelques infos sur l'auteur et son livre:

Biographie
Né à Londres, Lewis étudie, en vue d'une carrière diplomatique, à Westminster School et à Christ Church, à Oxford, passant la plupart de ses vacances à l'étranger dans l'étude des langues modernes ; en 1794, il se rend à La Haye comme attaché à l'ambassade britannique. Bien qu'il n'y reste que quelques mois, c'est là qu'il écrit, en dix semaines, son roman Ambroise, ou le Moine (Ambrosio, or the Monk), qui est publié pendant l'été, l'année suivante. Il obtient immédiatement un grand succès, mais certains passages sont d'une telle nature qu'un an après, le livre fait l'objet d'une injonction de restriction à la vente. Lewis publie une deuxième édition dont il a retranché tous les passages jugés répréhensibles, ce qui n'enlève rien au caractère terrifiant de l'ouvrage. Lord Byron, dans Bardes anglais et critiques écossais, écrit du « merveilleux travail de Lewis, moine ou barde, qui ferait du Parnasse un cimetière ; même le personnage de Satan pourrait redouter de demeurer en sa compagnie, et, dans son crâne, on discerne un enfer plus profond. » Le Marquis de Sade fait aussi l'éloge de Lewis dans son essai Idée sur les romans (1800).

Quels que soient ses défauts, moraux ou esthétiques, Le Moine n'empêche pas Lewis d'être introduit dans la meilleure société ; il est favorablement remarqué à la cour, et, dès qu'il a l'âge requis pour briguer un mandat, il se fait élire député d'Hindon, dans le Wiltshire, à la Chambre des Communes. Après quelques années, durant lesquelles il n'intervient jamais à la Chambre, il se retire finalement de la carrière parlementaire. Ses goûts le poussent vers la littérature, et Le Spectre du château (The Castle Spectre), en 1796, un drame musical sans grand mérite littéraire, mais qui jouit d'une longue popularité sur scène, Le Ministre (The Minister), une traduction de Kabale und Liebe de Friedrich Schiller, Rolla (1797), une traduction de Kotzebue, et nombre d'autres livrets d'opéra et de tragédies, sont publiés à un rythme rapide. Le Bravo de Venise (The Bravo of Venice), un roman traduit de l'allemand, est édité en 1804 ; après Le Moine, c'est son livre le plus connu. La mort de son père le laisse avec une grande fortune, et, en 1815, il part vers les Indes occidentales pour visiter ses domaines. Au cours de ce voyage, qui dure quatre mois, il écrit le Journal d'un propriétaire des Indes occidentales (the Journal of a West Indian Proprietor), qui sera édité à titre posthume en 1833. Il entreprend un second voyage vers la Jamaïque en 1817, dans l'espoir de se familiariser avec la condition des esclaves et trouver le moyen de l'améliorer. Épuisé, en plein climat tropical, il contracte une fièvre qui conduit à sa mort, pendant le voyage du retour.

La Vie et la Correspondance de M.G. Lewis ont été publiées, en deux volumes, en 1839. Lewis, avec Ann Radcliffe et Horace Walpole, est l'un des initiateurs du roman gothique.


Œuvres

Le Moine (The Monk), roman (1796), re-traduit et adapté en 1931 en France par Antonin Artaud
quelques extraits sur ce site: http://www.leboucher.com/vous/_accueille.html?lewis/moine.html~centregc
http://www.leboucher.com/pdf/lewis/lemoine.pdf
Le Spectre du château (The Castle Spectre), drame musical (1796)
Rolla (1797)
le Journal d'un propriétaire des Indes occidentales (the Journal of a West Indian Proprietor), posthume (1833)
La Vie et la Correspondance de M.G. Lewis, posthume (1839)
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 8 Avr - 15:41

Je suis très intéressée de connaître ton avis sur ce roman. cheers Je l'ai lu avec énormément d'intérêt il y a quelques années. C'était ma première approche du gothique du XVIIIe, et cette lecture m'a énormément marquée.

Citation :
En fait dans le roman, Catherine ne le lit pas

Oh que non, et on comprend aisément en lisant The Monk qu'une jeune fille bien élevée ne se plonge pas dans ce genre de roman... Shocked Bien entendu, comme j'en ai récemment parlé avec une bloggeuse de ma connaissance, avec nos yeux modernes, nous sommes aguerris à toutes sortes d'atrocités (ce dont elle me faisait la remarque), et que donc le Moine peut paraître plus édulcoré aujourd'hui. Je ne partage pas du tout cet avis, car même si le propos n'est pas cru, le contenu l'est totalement... Mais je te laisse découvrir cela, et j'ai hâte de lire tes avis. Wink
Comme je l'ai déjà dit sur le topic concerné, nous sommes bien loin d'Ann Radcliffe et de sa pudeur toute féminine.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Jeu 9 Avr - 8:05

Mes petites impressions.
Le roman est décomposé en 3 parties (3 livres). Le livre 1 est centré sur l'histoire du Moine, même si on introduit d'autres personnages. Il y a beaucoup d'humour. Ce qui est chouette c'est que cet humour fonctionne encore aujourd'hui, il m'a fait même rire. Very Happy
Je viens d'entamer le livre 2. Et depuis ce livre, on ne parle plus du Moine.
ça m'a un peu surprise, parce que je partais du principe qu'il était le principal sujet du roman, et bien apparement non.
Ce livre me fait un peu penser aux classiques français, où les personnages et les intrigues s'enchevètrent (un peu comme Voltaire, Diderot ou Scarron). Avec les mêmes lieux d'errance: les chemins, les auberges. Les péripéties du voyage chez l'un et l'humour grivois employé chez l'autre. C'est un peu un mélange des deux ingrédients narratifs.
Donc dans le livre un, il y a beaucoup d'humour et de romanesque, et dans le livre deux, il y essentiellement des rebondissements et du romanesque.
Je suis un peu frustrée par ce livre 2, parce que le livre 1 nous laisse avec le début d'une romance, non mais vraiment, c'est quoi vous dégoutez de lire le livre 2 ou alors il faudrait que j'envisage de sauter des pages, non ce n'est pas raisonnable.
Sinon, le style est très fluide et très agréable à lire. Razz Je continue ma lecture Razz


Dernière édition par darcy le Ven 10 Avr - 8:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Jeu 9 Avr - 9:28

darcy a écrit:

Je viens d'entamer le livre 2. Et depuis ce livre, on ne parle plus du Moine.
ça m'a un peu surprise, parce que je partais du principe qu'il était le principal sujet du roman, et bien apparement non.

Ne t'inquiète pas, Ambrosio va revenir... Twisted Evil
Il est le personnage principal du roman, je confirme rabbit

Les récits imbriqués sont l'un des principes des romans gothiques, ce qui m'avait étonnée à l'époque. En réalité, ils évoluent tous selon una trame de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mar 14 Avr - 12:51

voilà, j'ai fini. et bien dis donc ça donne dans des frissons, lecture à déconseiller aux âmes sensibles. le dénouement est horrible.
Bref, une intrigue rondement bien menée, quelques longueurs dues aux inserts de textes poètiques mais ce livre est un bon exemple du roman gothique (intrigues secondaires imbriquées les unes dans les autres mais qui participe au déroulement de l'histoire) surtout à partir de la seconde partie du roman qui enchaîne alors les épisodes les plus effrayants les uns que les autres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mar 14 Avr - 13:04

Quand je te disais qu'il allait revenir, Ambrosio... Twisted Evil

Je suis absolument d'accord sur le contenu du dénouement :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mar 14 Avr - 13:22

Clelie a écrit:


Spoiler:
 

Spoiler:
 

Pour me reposer de mes émotions, je vais lire mansfiled Park mais ensuite je plonge dans les mystères d'Udolphe, promis juré. Neutral Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Dim 26 Avr - 16:15

Je l'ai terminé en début de semaine. Et je suis maintenant parfaitement en mesure de comprendre pour quelles raisons il n'était pas souhaitable de le mettre entre les mains des jeunes filles du 19ème siècle. Laughing Il est à des années lumières du roman d'Ann Radcliffe, Les Mystères du Château d'Udolphe (un autre classique du genre) ! J'avais tout bonnement adoré l'adaptation de Northanger Abbey ITV 2007 mais il est vrai que le choix d'Andrew Davies de faire lire à Catherine Morland un passage de ce roman a de quoi faire hausser quelques sourcils ... Il voulait choquer, il y a parfaitement réussi ! Razz
Le roman se lit sans déplaisir. Le style de Lewis est très fluide. Ses descriptions sont imagées. Le lecteur parvient sans mal à se plonger dans l'univers sombre, ténébreux et résolumment inquiétant du récit. Je pense notamment aux passages où il est fait référence à l'apparition du démon ou encore aux incantations magiques. Le récit est aussi très bien construit. MG Lewis se présente avant tout comme un formidable conteur, il est très à l'aise lorsqu'il s'agit de planter un décor, de faire avancer l'intrigue et de ménager le suspens.
Même si le récit compte bon nombre de protagonistes, qui joueront tour à tour un rôle important au sein d'une oeuvre qui rappelle le roman à tiroirs, le héros reste indéniablement Ambrosio. C'est un moine tiraillé entre son idéal spirituel et son désir charnel. Enfin, tiraillé, il ne le sera finalement pas très longtemps. A peine est-il soumis à la tentation qu'il éprouve un besoin féroce de se livrer aux plaisirs de la chair. Ses forces n'auront pas longtemps été éprouvées. Ambrosio est une figure aussi fascinante que monstrueuse. affraid Il est à l'image parfaite du roman.
Le Moine nous conte une histoire sinistre et terrifiante. Teinté d'un érotisme macabre pale (dans la mesure où la sexualité y est presque toujours perverse et jamais apparentée à l'amour) et nous présentant l'un des pires visages de l'humanité, le roman ne fait pas dans la dentelle. Et c'est justement ce qu'on pourrait lui reprocher. La vision des personnages est manichéenne. En ce sens, il est assez conventionnel. Le roman est partagé entre grandeur et décadence. Il ne fait pas dans la nuance. Tout y est excessif et exalté. Je ne pense pas le relire même si j'ai apprécié ma lecture ...
MG Lewis a parfaitement su confronter son lecteur au Surnaturel, de manière brusque et foudroyante. En ce sens, Le Moine est indéniablement une oeuvre marquante de son époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
peteandco
Heart in a cage
avatar

Nombre de messages : 2668
Age : 29
Localisation : Nord Pas-de-Calais
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Dim 26 Avr - 19:33

Je l'ai commencé hier, j'en suis au troisieme chapitre " Le guet apens" , je ne peux donc pour l'instant pas encore me faire de veritable opinion sur l'oeuvre, mais le chapitre sur Rosario/Mathilde donne le ton je suppose ...

Sinon, je trouve ca bizarre, sur Wikipedia, j'avais lu qu'il l'avait ecrit pour distraire sa mere ... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Lun 27 Avr - 11:16

Merci pour ce bel avis éclairé, Emjy. Wink

Tu mets très bien en valeur les différents aspects du roman. Je me sens mieux comprise à présent... depuis le temps que je dis que ce livre est encore perturbant aujourd'hui... affraid

Citation :
C'est un moine tiraillé entre son idéal spirituel et son désir charnel. Enfin, tiraillé, il ne le sera finalement pas très longtemps. A peine est-il soumis à la tentation qu'il éprouve un besoin féroce de se livrer aux plaisirs de la chair. Ses forces n'auront pas longtemps été éprouvées

En effet, on ne peut pas dire qu'il subisse très longtemps ses combats intérieurs... Je me suis dirigée vers la lecture du Moine après avoir lu une analyse littéraire de Notre-Dame de Paris, où le personnage de Frollo était mis en rapport avec celui du Moine de Lewis. Sur certains aspects peut-être, mais sur la question de l'existence d'un certain amour, il y a matière à discussion... Et la question du combat intérieur existe bel et bien. Mais il faut faire la part des choses entre le romantisme et le gothique. Comme tu le soulignes bien, Emjy, le Moine présente des sentiments, voire des impulsions "brutales". Tout y est excessif, même l'appel aux éléments surnaturels.

Quant à Ann Radcliffe, on en est en effet très loin... ne dit-on pas qu'elle est la spécialiste du gothique expliqué ?

peteandco a écrit:
Sinon, je trouve ca bizarre, sur Wikipedia, j'avais lu qu'il l'avait ecrit pour distraire sa mere ...

confused Je n'avais jamais rien lu de tel... Suspect Ou alors sa mère avait vraiment des idées étranges... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3481
Age : 35
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Lun 27 Avr - 11:40

Je l'ai lu il n'y a pas longtemps, et j'ai beaucoup aimé.

Le début m'a un peu destabilisé, ça commence de façon plutôt drôle avec le personnage de Leonella qui se croit irresistible, et avec des intrigues amoureuses qui faisaient plutôt penser à un roman d'aventures à la Dumas. Bon, il y avait déjà le personnage d'Ambrosio qui ne met pas beaucoup de temps à succomber à la tentation, mais jusque là, rine d'inquiétant.

À partir de l'épisode de la nonne sanglante, même s'il est un peu en marge de l'intrigue principale, par contre, ça commence à bien faire frissonner, et il y a par la suite des moments assez glaçants et violents particulièrement
Spoiler:
 

C'est vrai que de nos jours, on a une littérature horrifique bien développée et ce n'est plus vraiment choquant, mais on peut comprendre qu'à l'époque, ça devait l'être, et ça fait toujours son petit effet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
peteandco
Heart in a cage
avatar

Nombre de messages : 2668
Age : 29
Localisation : Nord Pas-de-Calais
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Lun 27 Avr - 11:51

Clelie a écrit:

peteandco a écrit:
Sinon, je trouve ca bizarre, sur Wikipedia, j'avais lu qu'il l'avait ecrit pour distraire sa mere ...

confused Je n'avais jamais rien lu de tel... Suspect Ou alors sa mère avait vraiment des idées étranges... Twisted Evil


ben oui, moi aussi je trouve ca bizarre ... Mais voila ce qui est ecrit :


Citation :
Le Moine (The Monk) est un roman anglais de l'écrivain Matthew Gregory Lewis, publié en 1796. Cette œuvre de jeunesse, emblématique du roman gothique, aura une influence considérable et inspirera de nombreux imitateurs.


Mathew Gregory Lewis a écrit ce roman en 10 mois dans le but de divertir sa mère. Il peut paraitre très subversif dans les thèmes abordés (viol, inceste, matricide, magie noire...) ou dans l'attitude de certains personnages (Elvira découpant certains passages de la Bible pour "protéger" sa fille Antonia ou le moine vendant son âme au diable). C'est pour cela que le roman fut censuré à son époque.

Néanmoins, la morale reste ancrée dans les us et coutumes de la société. Antonia et Ambrosio sont voués dès le départ à une mort certaine car ils sont les enfants d'un mauvais mariage (un noble avec une roturière). Dans ce sens, Le Moine véhicule les peurs aristocratiques de l'effondrement de l'ordre hiérarchique social. De plus, si Béatrice et Agnès sont enfermées dans un caveau et doivent être confrontées à la mort (la leur ou celle de leur descendance) c'est parce qu'elles ont failli à leur devoir, rompant leurs voeux religieux pour des amours impurs. Ainsi, la raison doit soumettre la passion. Le Moine peut donc être vu comme un roman conventionnel.

En France, en 1931, Antonin Artaud en publie une traduction très personnelle (Le moine, de Lewis, raconté par Antonin Artaud) et envisage de l'adapter au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 29 Avr - 15:58

@Zakath Nath : la lecture du Moine dérange encore aujourd'hui, je pense. L'épisode de la nonne sanglante m'avait glacée ! Quant à
Spoiler:
 
Le Moine est sans doute le sommet de l'impudeur en gothique... Le sujet est plutôt délicat, comme cela a déjà été dit dans les avis précédents. Le thème amène forcément son lot de brutalités et d'horreurs. En même temps, ce qui est paradoxal, c'est qu'Ambrosio demeure une figure emblématique du genre...

@peteandco : j'ignore vraiment si cette histoire est vraie Suspect
Quant à la traduction ou plutôt la réécriture d'Artaud, je ne m'y suis jamais risquée, sauf à travers certains extraits. Je préfère en rester à mes impressions d'origine. Est-ce que certains d'entre vous l'ont lu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lilou1625
Fine Eyes Lady
avatar

Nombre de messages : 1875
Age : 37
Localisation : Quelque part, dans la campagne anglaise
Date d'inscription : 18/02/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 17 Juin - 19:53

Je viens de finir le Moine et je comprends pourquoi, il est irréaliste que Catherine ait pu le lire dans Northanger Abbey0

Je trouve ce livre assez dérangeant car il traite de sujets qui à l'époque devaient être extrêmement tabou et pour certains, ils le sont encore.

Spoiler:
 

Et bien, que dire de ce moine Ambrosio, c'est un être infame; sous ces airs d'homme parfait et vertueux, il cache une face dès plus obscure.
Au début, il ne se remet pas beaucoup en question car il reproche à Mathilde d'avoir céder à la tentation mais pour sa part, il n'oppose pas beaucoup de résistance, son combat est de courte durée pour lutter contre les objections qui le feront résister.

sinon, ce livre se lit bien et vite car l'écriture est fluide et l'histoire nous pousse à connaitre quel sera le châtiment d'Ambrosio si châtiment, il y a.

mais certains passages sont quand même assez durs

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
AliceW
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 36
Localisation : I Shall Be at Pemberley, if the Queen Should Call
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Ven 19 Fév - 16:32

Bonjour, je voulais savoir si l'édition de Artaud est complète et fidèle???
Revenir en haut Aller en bas
http://janeausten.fr
paul2607
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Aidez moi svp   Ven 14 Mai - 16:38

Escusez moi j'ai une lecture analytique a faire sur le moine de Lewis et je n'y arrive vrament pas aidez moi svp !
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 7 Juil - 10:19

Une amie m'a signalé tout récemment qu'une adaptation du Moine de Lewis était en préparation... ! Very Happy

http://www.imdb.com/title/tt1605769/

Aux commandes, Dominik Moll, le réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien.
Au casting, dans le rôle principal, (accrochez-vous), Vincent Cassel.
Je ne sais pas si cette nouvelle m'enchante... A dire vrai, je n'aime pas beaucoup l'acteur, et pour couronner le tout je ne voyais pas tout à fait Ambrosio avec les traits de Vincent Cassel. Dans mes souvenirs, Ambrosio a 30 ans, et a des traits qui justement inspirent la confiance (et c'est sur cet aspect "avenant" que l'auteur joue beaucoup... ). Ce qui a mon sens, n'est pas le cas ici.
On annonce également Sergi Lopez, mais j'ignore dans quel rôle pour l'instant, et également Déborah François ou encore Geraldine Chaplin.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 7 Juil - 11:01

C'est une bonne surprise car il y a de quoi faire. Mais comme toi, Vincent Cassel dans le rôle principal, j'ai du mal à me faire à l'idée. Le Moine, je l'imaginais plus en blond angélique. Pour l'instant, je suis déçue. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 7 Juil - 11:11

Disons qu'Ambrosio étant espagnol, je l'imaginais pour ma part avec un type plutôt méditérannéen, mais bon... on ne va pas chipoter lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mer 7 Juil - 11:14

ha oui, j'avais oublié lol!
Revenir en haut Aller en bas
Cindy
Wartime Lover
avatar

Nombre de messages : 3926
Age : 25
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Lun 26 Juil - 18:53

Je n'ai jamais lu le livre mais après avoir vu Catherine dans Northanger Abbey passionée par ce livre,je m'étais dit que je devais me le preocurer et tous vos avis me donnent encore plus envie de le lire!
Mais il faudra d'abord que je fasse baisser le niveau de ma PAL scratch


Clelie a écrit:
Une amie m'a signalé tout récemment qu'une adaptation du Moine de Lewis était en préparation... ! Very Happy

http://www.imdb.com/title/tt1605769/

On annonce également Sergi Lopez, mais j'ignore dans quel rôle pour l'instant, et également Déborah François ou encore Geraldine Chaplin.

A suivre...

Cette possible adaptation m'interesse beaucoup d'autant plus qu'il y a Déborah Francois dedans!
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Ven 30 Juil - 17:20

Voici le lien vers le blog d'une amie qui a posté une photo du film :

http://hauntya.over-blog.com/article-les-futures-sorties-cinema-53410984.html

Personnellement, je ne vois ni Vincent Cassel dans ce rôle, et l'idée d'un Ambrosio barbu me laisse pantoise. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Lun 2 Aoû - 7:42

Merci pour le lien Clelie, ainsi je découvre aussi la prochaine sortie du nouveau film de Leonardo di Caprio et Sarah MIchelle Gellar!
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret
avatar

Nombre de messages : 6434
Age : 36
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Lun 11 Oct - 15:39

L'affiche du film, dénichée sur allocine :



Sortie du film annoncée pour le 16 juin 2011 en France. Wink

Je me demande vraiment comment ils auront adapté ce classique de la littérature gothique, sans tomber dans certains travers ...
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5820
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   Mar 12 Oct - 7:52

Merci Clelie, j'ai quand même du mal avec Vincent Cassel, c'est marrant mais je voyais plus quelqu'un comme Daniel Craig (pourquoi pas Rolling Eyes ) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Monk (le Moine) de Matthew Gregory Lewis
» LEWIS, Matthew Gregory
» Le Moine - Matthew G. Lewis
» Le Moine - Matthew Gregory Lewis
» Le Moine de MG Lewis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: