Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Queen Margaret
Knight in white muslin
avatar

Nombre de messages : 6939
Age : 34
Localisation : A la gare avec John Thornton.
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Mer 3 Nov 2010 - 21:36

Contente de ne pas être la seule à m'être" ennuyée". Par contre, si je l'avais lu à l'époque d'ann Radcliff, nul doute, que j'aurai eu très peur.
Revenir en haut Aller en bas
Darcy
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 5815
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Jeu 4 Nov 2010 - 16:14

Dionee a écrit:
Est-ce que quelqu'un auraient d'autres titres de ce genre de litterature qui sont mieux et vaudraient le coup d'etre lus?

Si tu veux vraiment des frissons, je te conseille le Moine (The Monk) de de Matthew Gregory Lewis qui est contemporain à Jane Austen. C'est aussi un roman gothique à récits imbriqués. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Testifly
Cherry Blossom Girl
avatar

Nombre de messages : 2459
Age : 28
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Lun 28 Mai 2012 - 23:45

Sans surprise, c'est bel et bien Catherine Morland qui m'a donné envie de lire ce pavé de 900 pages, que j'ai dévoré en 4-5 jours Razz
Ann Radcliffe a tout de suite su m'emporter dans le Sud de la France (que je ne connais absolument pas) grâce à ses magnifiques descriptions. J'ai adoré également comment l'ambiance de Venise a été dépeinte. D'habitude, les descriptions à rallonge m'ennuient (d'ailleurs j'ai commencé à me lasser un peu des paysages italiens quand Emilie est envoyée hors d'Udolphe) mais j'étais littéralement happée par la plume brillante de l'auteure. Le seul reproche que je pourrais faire c'est que je n'arrivais pas à me situer dans le temps. C'est censé se passer à la fin du XVIe siècle mais je ne pouvais m'empêcher d'imaginer des costumes de la période Regency (trop d'Austen ?! ^^).
Quant à l'histoire en elle-même, moi qui suis allergique à toute forme de suspense à cause de mon impatience presque maladive, je n'ai pu la lâcher à tel point que j'ai englouti ce roman en si peu de soirées. Mon imagination était déjà excitée par le fameux voile noir avec Northanger Abbey mais je ne pouvais attendre d'apprendre qui est la ténébreuse Laurentina et qui est ce mystérieux jeune homme qui poursuit Emilie avec sa musique. Mais c'est mon côté fleur bleue qui a pris le dessus en espérant sans cesse la réunion de l'héroïne et du charmant Valancourt. En revanche, j'ai trouvé la conclusion un peu hâtive, où la nonne raconte le dénouement des multiples intrigues en si peu de pages alors qu'on a patienté pendant près de 800 pages. Mais cela ne m'empêche pas d'admirer le talent d'Ann Radcliffe qui a écrit un chef d'oeuvre passionnant et palpitant tout en restant dans son petit salon londonien !!!
Bref, je ne sais pas trop quoi rajouter après tous les commentaires précédents, vous êtes bien plus douées que moi pour donner un avis clair et complet lol!
Mais je compte bien revenir ici très bientôt dès que j'aurais fini ma lecture des Mystères de la Forêt Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://whatmariedidnext.blogspot.com/
TheLadyInRed
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 07/04/2012

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Mar 12 Juin 2012 - 22:27

Testifly, moi aussi je trouve que la fin est trop hative ...on dirait que l'auteur a voulut boucler le livre en vitesse..
n'empeche j'ai adoré ce livre et j'ai même acheté " Les Mystères de la Forêt" ainsi que " l'Italien" ( en anglais Wink)
Par contre, pour le Moine, de Lewis, ca fait 2 fois que je le recommence et je ne comprends toujours rien..
Revenir en haut Aller en bas
M.J
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 27
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Jeu 9 Aoû 2012 - 19:32

C'est également Catherine Morland qui m'a donné envie de lire Udolphe! Étonnant n'est ce pas?!
Bien qu'il soit imposant, je l'ai dévoré en peu de jours. J'ai commencé à lire le début en anglais mais les descriptions y sont nombreuses et mon anglais n'étant pas très bon j'ai du céder pour la version française. (J'ai d’ailleurs constaté avec regret que les épigraphes au dessus de chacun des chapitres, présent dans la version originale, ne figuraient pas dans mon édition traduite. Crying or Very sad )
Le roman tient en haleine si bien qu' il est difficile de le fermer. La fin en revanche m'a un peu déçue car elle est un peu brusque, ainsi que les dénouements qui sont plutôt "rationnels".
J'ai vu beaucoup de critiques négatives sur ce livre, aussi je pense que pour l'apprécier il faut le situer dans son contexte. Et là on comprend qu'évidement il n'était pas à mettre dans toutes les mains... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Illusions
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 28
Date d'inscription : 26/08/2012

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Jeu 27 Juin 2013 - 12:29

Un de plus à me procurer et à lire Very Happy!
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze
avatar

Nombre de messages : 22526
Age : 73
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Jeu 1 Aoû 2013 - 13:20

sunny  J'ai commencé le livre.... Style un peu suranné, mais j'avance. J'aime les descriptions des lieux, la façon dont les gens vivent... Je crains un peu la suite lol! après vous avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 16123
Age : 21
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:54

J'attends ton avis avec impatience sunny 
Revenir en haut Aller en bas
emimoi
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 30
Localisation : Québec
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Mer 3 Juin 2015 - 21:47

J'ai commencé Les Mystères d'Udolphe il y a quelques jours en sorte d'introduction à Northanger Abbey que je compte lire ensuite. Je trouvais la lecture très frustrante au début. Le personnage féminin est carrément parfait et n'arrête pas de s'évanouir pour des riens (ça m'a fait pensé aux textes de Juvenilia de Jane haha), mais plus j'avance dans ma lecture et plus je me laisse entraîner par l'histoire.

Je dois dire que je n'avais aucune idée avant de commencer le roman que l'héroine était française et que l'action se passait en France et en Italie.

Aussi, je comprends totalement pourquoi ce roman est un classique de la littérature gothique et romantique, surtout en ce qui a trait à l'atmosphère de doute et à l'harmonie avec la nature vs. la corruption de la vie mondaine/en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 16123
Age : 21
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Jeu 4 Juin 2015 - 18:22

Merci pour ton avis, Emimoi
Revenir en haut Aller en bas
Atonement
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 23
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Sam 2 Jan 2016 - 14:28

Ca y est ! J'ai enfin lu Les Mystères d'Udopho qui étaient sur ma PAL depuis quelques années et que je voulais lire après Northanger Abbey, comme beaucoup d'entre vous. J'étais tellement intriguée et finalement, c'est un coup de coeur de l'année 2015. J'avais peur que ça ait beaucoup vieilli mais non. Je pensais que j'allais être énervée par Emilie et ses évanouissements, mais il se trouve que j'avais tout aussi peur qu'elle. En fait, je trouve le roman très osé quand on se met dans le contexte où il a été écrit. D'ailleurs, même aujourd'hui, si je se retrouvais dans la situation d'Emilie, je pense que je ressemblerais à Annette et que je paniquerais comme une folle, finissant par me jeter par la fenêtre de ce fichu château fort qu'est Udolpho pour fuir cet odieux Montoni ! En lisant les critiques avant de lire les livres, je pensais que l'accent était mis sur les fantômes, les apparitions et qu'Ann Radcliffe essayait d'effrayer ses lecteurs avec cela. Mais finalement, j'ai plus été "effrayée" par les personnages comme Montoni ou les autres brigands.
Spoiler:
 
J'ai été très étonnée de découvrir que l'histoire ne se passait pas en Angleterre comme je l'imaginais mais en France et en Italie (dont Venise, où j'avais été deux mois plus tôt et j'ai donc pu d'autant mieux m'imaginer le séjour d'Emilie). Quant à l'époque, il m'a fallu un petit moment avant de me rendre compte qu'elle n'était pas contemporaine à celle de l'écriture. En réalité, ce sont les illustrations qui m'ont mis la puce à l'oreille, les robes d'Emilie et les autres costumes ne correspondant pas à l'époque de Radcliffe. Quant au style, je l'ai trouvé très agréable et élégant, mais pas trop pesant. La seule chose que j'aurais à reprocher, c'est la fin. Je la trouve un petit peu longue. On termine sur Udolpho et on repart sur autre chose. Cependant, je n'aurais pas eu envie de lire la version abrégée dont vous parlez. Je pense que le reste du roman n'est pas trop long, mais bon, il faut dire que je l'ai lu très vite comme j'étais captivée.
Je suis donc très heureuse d'avoir enfin découvrir ce livre. J'avais peur d'être déçue, mais non ! cheers Maintenant, j'ai très envie de lire un autre livre du même genre et que j'ai aussi envie de lire depuis un bout de temps, Le Moine de Lewis (qui visiblement, a l'air de laisser de meilleurs souvenirs).
Revenir en haut Aller en bas
https://lighthouseletter.wordpress.com/
Atonement
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 23
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Lun 8 Fév 2016 - 10:43

Double post pour la bonne cause, puisque j'ai fini hier soir Les Mystères de la forêt et que j'ai tout autant aimé que Les Mystères d'Udolpho. Le tout me donne quand même l'impression des mêmes ingrédients mais le résultat reste sensiblement différent. Il me semble avoir eu beaucoup plus peur qu'avec Les Mystères d'Udolpho et que même si l'héroïne principale passait également son temps à s'évanouir, les autres personnages (mais elle aussi) étaient très bien creusés, mieux peut-être que dans Udolpho.
Spoiler:
 
Il m'a semblé lire qu'il y avait moins de descriptions de paysages dans celui-ci mais je ne trouve pas, ils sont seulement mieux disséminés tout au long du récit.
Ce qui m'a beaucoup plu dans ce roman de Radcliffe et qui m'a beaucoup plus marqué que dans Udolpho (pardon pour cette critique comparative, mais le souvenir de ce dernier est encore très fort et mon avis sur les deux se ressemblant, j'essaie de trouver les points qui les distinguent), ce sont des moments très forts qu'écrit Radcliffe. Ce sont des scènes qui resteront longtemps dans ma mémoire car ils sont extrêmement bien racontés. Je pense que je me souviendrai très très longtemps de l'entrée dans le roman avec cette calèche fuyant Paris (qui m'évoque fortement la fuite de Louis XVI à Varennes), mais aussi
Spoiler:
 
Pour finir, j'ai trouvé ce roman beaucoup plus osé que le précédent que j'avais lu de Radcliffe.
Revenir en haut Aller en bas
https://lighthouseletter.wordpress.com/
Mellana
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 165
Age : 26
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/10/2017

MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   Mer 10 Oct 2018 - 16:48

J'ai fini ce livre le 9 août, et j'avais noté les éléments principaux de sa critique le 14 août, mais ce n'est que maintenant que je me décide à la rédiger . Attention je spoile tout !

Je vais commencer par un point négatif : j'ai trouvé la durée d'exposition extrêmement (excessivement même) longue. Le récit passe son temps sur le caractère des personnages et sur des descriptions de paysages mais sans le talent de Jane Austen  (pour le premier aspect) ni celui de Charlotte Brontë (pour le deuxième aspect), et tout est sans cesse rabâché. J'ai tellement attendu un peu d'action que lorsqu'elle est arrivée, portée par des événements dramatiques pour l'héroïne, je n'ai même pas eu de sympathie pour cette dernière, j'étais juste contente que ça commence enfin Laughing . Tenez, à la page 100 on se trouve toujours dans les contemplations. En parlant de ces dernières, elles servent trop souvent de prétexte pour que les personnages soient en extase en évoquant Dieu à tout bout de champ Rolling Eyes ...

L'intrigue est un bon point du roman : elle est captivante et contient beaucoup d'éléments mystérieux à expliquer. Ils s'expliquent d'ailleurs tous par la suite, leur explication consiste en beaucoup de coïncidences et d'improbabilités mais ça fait partie du jeu quand on lit ce genre de littérature donc le contrat est rempli. Aucun élément n'est surnaturel.
Le côté gothique est un peu cliché, il utilise des éléments classiques comme l'enterrement à minuit, le château en ruine, les chauve-souris... Mais l'ensemble forme un tableau très convaincant et instaure une bonne ambiance propice à ce genre littéraire.

Le gros défaut du livre est pour moi la surabondance de bons sentiments. C'en est à un tel point que j'en étais écœurée, vraiment, et je trouve que loin de faire sympathiser avec les personnages, ça ne fait que rendre ces derniers irréels mais surtout insupportables de pureté. L'adjectif de "doux" est utilisé absolument à toutes les sauces et pour tout décrire : traits comme expressions, voix comme émotions et même plus encore... En plus de ça c'est le genre de trait de caractère qui ne m'attire assez peu dans un personnage à la base, et ici l'héroïne est douce jusqu'à la faiblesse. Sans compter qu'assez de larmes sont versées dans ce roman (tous personnages confondus) pour remplir une piscine olympique. Et attention, les héros "versent" des larmes, ils ne se laissent pas aller à renifler, crier ou gémir, ou à se retrouver avec les yeux bouffis ! Non non, ils s'en sortent toujours très dignement Laughing .
Tout ça est tellement cousu de fils blancs que je suis étonnée qu'il ait tant plu à Henry Tilney (et à Jane Austen aussi je crois), personnellement le traitement des personnages est tellement "gnangnan" que ça déteint sur le livre dans son entier.

Les paysans (et les pauvres de manière générale) sont énormément enjolivés. Ils ont la bonté et la noblesse d'âmes simples et pieuses qu'on retrouve souvent dans leur description par des auteurs qui ne connaissent pas grand-chose à leur vie. Ce ne sont que des images champêtres idéales, loin de la réalité (et loin de Maupassant Laughing ). Il y a de joyeuses danses près de la Garonne après leur journée de travail, des danses pour les vendanges, ils jouent tous de la musique... Bref on croirait plus à de la propagande qu'à une véritable représentation de la vie à la campagne à l'époque.

En ce qui concerne Émilie, c'est une vraie Mary-Sue : elle a toutes les perfections physiques, toutes les qualités morales pour l'époque, elle est dénuée de défaut. Sainte Émilie plaide pour tous : sa tante qui l'a pourtant maltraitée et humiliée (d'ailleurs le personnage est épouvantable mais d'une façon parfaitement crédible), pour le comte qui a tenté de l'enlever (après de multiples refus de l'épouser de la part d'Émilie), elle réconcilie deux brigands entre eux Shocked ... Elle pousse la vertu et les principes jusqu'à l'absurde : elle fait taire sa servante Annette par bienséance (discrétion) alors qu'elle détient des informations qui pourraient se révéler importantes dans sa situation critique, et se refuse à tirer les vers du nez à une petite paysanne qui pourrait la renseigner sur le sort qu'on lui réserve .
D'ailleurs c'est simple, tous les personnages masculins craquent pour elle d'une façon ou d'une autre : le paysan Voisin l'aime comme sa fille au bout de deux jours de fréquentation, l'abbesse du couvent la présente rapidement aux autres comme une personne très estimée et elle séduit tous les hommes sans rien faire, même des brigands endurcis par le vice (qui ont dû connaître quantité de femmes) qui l'acceptent en paiement d'une dette. Ils sont comme des mouches autour d'un pot de miel (et j'utilise la version gentille de l'expression). En bref, j'ai largement préféré le personnage de Blanche, beaucoup plus attachante .
Annette est vraiment sympathique, même si elle sert surtout à faire les questions et les réponses, elle est utile au récit pour montrer un personnage vraiment effrayé sans pour autant "diminuer" la dignité d'Émilie en la faisant croire à des superstitions. Le personnage est attendrissant, et son couple avec Ludovico est adorable, plus que le couple principal même. La pauvre est abandonnée sans un regard par Émilie lors du siège, j'étais un peu choquée du manque d'empathie de ce personnage supposé parfait : elle défend les plus indéfendables mais n'est pas plus émue que ça par le sort de sa suivante qui a tout fait pour l'aider.
Montoni est un véritable méchant de roman gothique, mais il n'est pas ridicule ; il est même crédible dans ses projets et son absence totale de remords ou d'empathie quant aux moyens qu'il met en œuvre pour parvenir à ses fins.
En revanche le personnage de Dupont est proprement insupportable. Il est extrêmement pénible de pitié et en même temps d'opportunisme. Oui il aime Émilie, oui c'est triste qu'elle ne réponde pas à son amour mais je n'en pouvais plus de le voir se traîner comme une âme en peine en espérant émouvoir Émilie. L'attitude du comte est plus qu'agaçante à son propos : Émilie doit oublier instantanément Valancourt pour tomber dans les bras de Dupont, mais celui-ci ne doit pas renoncer à son amour pour elle alors qu'il n'y a aucun absolument aucun espoir de ce côté (la principale intéressée est plus que claire à ce sujet). J'étais dans une colère face à ça, Émilie n'a pas vocation à se sacrifier pour le plaisir de monsieur ! Elle ne va pas se mettre à l'aimer par reconnaissance, elle n'est pas bénévole du cœur au bout d'un moment  Evil or Very Mad ! Heureusement que tout ça ne dure au final pas trop longtemps.

Je comprends la volonté de Jane Austen de pasticher le genre, il y avait en effet de quoi faire, entre les pâmoisons innombrables (qui m'ont tantôt fait rire, tantôt fait lever les yeux au ciel), les passages secrets absolument omniprésents (à se demander comment les fondations du château n'étaient pas sapées ---> je plaisante  Wink ) et les bandits (italiens !) qui grouillaient littéralement.
Quelqu'un d'ici a dit une chose dans laquelle je me retrouve totalement (et je ne suis pas la seule) : je n'ai absolument pas adhéré au siècle de l'histoire. Il n'y avait rien à faire, je n'avais en tête que des costumes et que l'environnement du 19ème siècle. Je ne sais pas à quoi c'est dû, mais c'était tellement ancré dans mon imaginaire que j'ai cessé de lutter au bout d'un moment.

Pour conclure, je pense que c'est un genre littéraire qui a beaucoup vieilli, c'est trop cousu de fils blancs et naïf (malgré les événements terribles qui se déroulent) pour des lecteurs de notre siècle je trouve. Bien sûr il est certainement possible d'apprécier ce genre de littérature même de nos jours, mais ce sera plus à titre de curiosité (AMHA). En tout cas je n'ai pas du tout été touchée par le style du récit ; c'est dommage car l'intrigue est captivante, mais je ne peux vraiment pas passer outre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres
» [Radcliffe, Ann] Les Mystères d'Udolphe
» Ann Radcliffe: Les mystères d'Udolphe
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
» [Astuce] Bloquer l'accès aux "Connexions de Données"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: