Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Victor Hugo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Noisetierspell
Subtil compliment


Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Lun 25 Mar 2013 - 10:33

Oui les critiques françaises ont été bien sévères en parlant même de diarrhée musicale...bref!
Je pense que ça soit Les Misérables ou Harry Potter, on sait de qui ça vient.
Revenir en haut Aller en bas
Lilieärendil
Sungkyunkwan Sung Ballad


Nombre de messages : 8042
Age : 21
Localisation : Sungkyunkwan University, Seoul
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Lun 25 Mar 2013 - 11:26

Noisetierspell a écrit:
Oui les critiques françaises ont été bien sévères en parlant même de diarrhée musicale...bref!
Des poètes dans l'âme, à ne pas en douter. Smile

Et je suis d'accord que c'est extrêmement connu mais je ne pense pas que le citer aurait été de trop Smile
Revenir en haut Aller en bas
Noisetierspell
Subtil compliment


Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Lun 25 Mar 2013 - 15:20

Oui c'est vrai Smile
En tout cas, ils ont cité quand même Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg qui sont à l'origine de la comédie musicale Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Mer 27 Mar 2013 - 20:44

Voila presque 5 ans, en pages 2 je vous expliquais que j'avais particulièrement apprécié les discours et écrit politique de notre Toto (comme disait Juliette Drouet).

Par le biais d'une vidéo qu'un de mes camardes m'a envoyé, je suis retombé sur le texte ci-dessous.

Il a été prononcé alors que notre grand Toto siégeait à droite de l'hémicycle, et c'est donc Hugo le conservateur qui déclame cela :
Victor Hugo pour son discours du 9 juillet 1849 à l'Assemblée Nationale de la deuxième République a écrit:

Je ne suis pas, messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère.

Remarquez-le bien, messieurs, je ne dis pas diminuer, amoindrir, limiter, circonscrire, je dis détruire. La misère est une maladie du corps social comme la lèpre était une maladie du corps humain ; la misère peut disparaître comme la lèpre a disparu. Détruire la misère ! Oui, cela est possible ! Les législateurs et les gouvernants doivent y songer sans cesse ; car, en pareille matière, tant que le possible n’est pas fait, le devoir n’est pas rempli.

La misère, messieurs, j’aborde ici le vif de la question, voulez-vous savoir jusqu’où elle est, la misère ? Voulez-vous savoir jusqu’où elle peut aller, jusqu’où elle va, je ne dis pas en Irlande, je ne dis pas au Moyen Âge, je dis en France, je dis à Paris, et au temps où nous vivons ? Voulez-vous des faits ?

Mon Dieu, je n'hésite pas à les citer, ces faits. Ils sont tristes, mais nécessaires à révéler ; et tenez, s'il faut dire toute ma pensée, je voudrais qu'il sortît de cette assemblée, et au besoin j'en ferai la proposition formelle, une grande et solennelle enquête sur le situation vraie des classes laborieuses et souffrantes en France. Je voudrais que tous les faits éclatassent au grand jour. Comment veut-on guérir le mal si l'on ne sonde pas les plaies ?

Voici donc ces faits :

Il y a dans Paris, dans ces faubourgs de Paris que le vent de l’émeute soulevait naguère si aisément, il y a des rues, des maisons, des cloaques, où des familles, des familles entières, vivent pêle-mêle, hommes, femmes, jeunes filles, enfants, n’ayant pour lits, n’ayant pour couvertures, j’ai presque dit pour vêtement, que des monceaux infects de chiffons en fermentation, ramassés dans la fange du coin des bornes, espèce de fumier des villes, où des créatures s’enfouissent toutes vivantes pour échapper au froid de l’hiver.

Voilà un fait. En voulez-vous d’autres ? Ces jours-ci, un homme, mon Dieu, un malheureux homme de lettres, car la misère n’épargne pas plus les professions libérales que les professions manuelles, un malheureux homme est mort de faim, mort de faim à la lettre, et l’on a constaté, après sa mort, qu’il n’avait pas mangé depuis six jours.

Voulez-vous quelque chose de plus douloureux encore ? Le mois passé, pendant la recrudescence du choléra, on a trouvé une mère et ses quatre enfants qui cherchaient leur nourriture dans les débris immondes et pestilentiels des charniers de Montfaucon !

Eh bien, messieurs, je dis que ce sont là des choses qui ne doivent pas être ; je dis que la société doit dépenser toute sa force, toute sa sollicitude, toute son intelligence, toute sa volonté, pour que de telles choses ne soient pas ! Je dis que de tels faits, dans un pays civilisé, engagent la conscience de la société tout entière ; que je m’en sens, moi qui parle, complice et solidaire, et que de tels faits ne sont pas seulement des torts envers l’homme, que ce sont des crimes envers Dieu !

Voilà pourquoi je suis pénétré, voilà pourquoi je voudrais pénétrer tous ceux qui m'écoute de la haute importance de la proposition qui vous est soumise. Ce n'est qu'un premier pas, mais il est décisif. Je voudrais que cette assemblée, majorité et minorité, n'importe, je ne connais pas, moi de majorité et de minorité en de telles questions ; je voudrais que cette assemblée n'eût qu'une seule âme pour marcher à ce grand but, à ce but magnifique, à ce but sublime, l'abolition de la misère !

Et, messieurs, je ne m'adresse pas seulement à votre générosité, je m'adresse à ce qu'il y a de plus sérieux dans le sentiment politique d'une assemblée de législateurs ! Et à ce sujet, un dernier mot : je terminerais là.

Messieurs, comme je vous le disais tout à l'heure, vous venez avec le concours de la garde nationale, de l'armée et de toute les forces vives du pays, vous venez de raffermir l'État ébranlé encore une fois. Vous n'avez reculé devant aucun péril, vous n'avez hésité devant aucun devoir. Vous avez sauvé la société régulière, le gouvernement légal, les institutions, la paix publique, la civilisation même. Vous avez fait une chose considérable... Eh bien ! Vous n'avez rien fait !

Vous n’avez rien fait, j’insiste sur ce point, tant que l’ordre matériel raffermi n’a point pour base l’ordre moral consolidé ! Vous n'avez rien fait, tant que le peuple souffre ! Vous n'avez rien fait, tant qu'il y a au-dessous de vous une partie du peuple qui désespère ! Vous n'avez rien fait, tant que ceux qui sont dans la force de l'âge et qui travaillent peuvent être sans pain ! Tant que ceux qui sont vieux et ont travaillé peuvent être sans asile ! Tant que l'usure dévore nos campagnes, tant qu'on meure de faim dans nos villes, tant qu'il n'y a pas des lois fraternelles, des lois évangéliques qui viennent de toutes parts en aide aux pauvres familles honnêtes, aux bons paysans, aux bons ouvriers, aux gens de cœur ! Vous n'avez rien fait, tant que l'esprit de la révolution a pour auxiliaire la souffrance publique ! Vous n'avez rien fait, rien fait, tant que dans cette œuvre de destruction et de ténèbres, qui se continue souterrainement, l'homme méchant a pour collaborateur fatal l'homme malheureux !

Si vous avez la flemme de lire ce texte issue d'un grand moment d'éloquence, voici le texte lu par une comédienne dans cette vidéo. J'ai bien conscience que cette vidéo n'est sans doute pas aussi neutre que ce texte le mériterait.
Ami(e)s lambtien(ne)s qui seraient choqués par le choix des images exposées dans cette vidéo, sachez que je ne la poste pas pour faire une sorte de prosélytisme déguisé, mais parce que ce texte y est rudement bien lu et que, écouté sans les images, la puissance de ce texte lu, me bouleverse :


Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5393
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Jeu 28 Mar 2013 - 13:40

C'est un bien beau texte Bexounet hélas d'une brûlante actualité ... c'est à devenir bien misanthrope Wink
(je l'ai lu seulement, je n'ai pas vu la vidéo)
Notre Victor était vraiment un grand orateur, et un homme de coeur ; je suis particulièrement admirative des gens "célèbres" ou ayant une influence, qui utilisent leur place de porte-parole pour attirer l'attention sur un sujet oublié ou nié ou ignoré, comme VH le fait dans ce texte magnifique.

Et, comme tout est lié, je me demandais si l'un ou l'une d'entre vous, Lyonnais ou proche, avait assisté à la création de l'opéra "Claude" écrit par Robert Badinter et mis en musique par Thierry Escaich d'après "Claude Gueux" de Victor Hugo ? Ca m'aurait intéressé d'avoir un avis de Lambtonien/ne ? Claude Gueux est aussi un très beau texte, et Victor Hugo a écrit aussi :Le dernier jour d'un condamné" contre la peine de mort ...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind


Nombre de messages : 3522
Age : 25
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Jeu 28 Mar 2013 - 14:37

En effet, c'est un très beau texte, très actuel comme l'a dit Petit Faucon. Merci de l'avoir posté.

J'avais lu "Le dernier jour d'un condamné" pour l'école il y a 4 ans (déjà!). Ma classe et moi-même avions été bouleversés par cette lecture, un roman parfait qui ne juge pas, assez neutre malgré l'objectif du roman (on ne sait d'ailleurs pas pourquoi le condamné est emprisonné).
Nous avions beaucoup travaillé sur Victor Hugo cette année-là car nous aimions beaucoup (nous n'étions pas en filière littéraire). On a lu Lucrèce Borgia et sommes allés voir la pièce. Une adaptation moderne, loin des descriptions de Florence de VH, une dérision des personnages frôlant la vulgarité, aux antipodes du texte de Hugo,... une grosse déception. Le texte était pourtant très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Jeu 28 Mar 2013 - 16:15

J'ai toujours pensé que Victor Hugo était un grand homme.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8812
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Sam 13 Juil 2013 - 11:27


Je suis venue sans peine à bout des quelques 900 pages du Victor Hugo d'Alain Decaux, que je recommande à tous les amateurs de ses œuvres et à ceux curieux de découvrir l'homme en plus du romancier.


Biographie remarquable à bien des égards que j'ai dévorée. Quel homme  vraiment un monument comme il y en a peu. Ses talents ont de quoi donner le tournis. Poète reconnu dès son plus jeune âge, romancier à succès, auteur du Dernier jour d'un condamné à 26 ans et de Notre-Dame de Paris à 28 ans   , il a traversé le XIXe siècle en le marquant de son empreinte. Rare a été sa popularité de son vivant : 2 millions de personnes ont assisté à ses obsèques (nationales) en 1885 Shocked . Popularité qui ne s'est d'ailleurs jamais démenti puisqu'il reste aujourd'hui (dixit Decaux) l'homme de lettres français le plus connu au monde.

Si le romancier m'était assez familier, c'est à peine si je connaissais le poète extrêmement prolifique. Au final il a laissé beaucoup plus de vers que de prose. J'ai bien étudié quelques uns de ses poèmes au collège et lycée, mais, peu sensible à ce genre littéraire, je n'en garde aucun souvenir Rolling Eyes . Raison pour laquelle j'ai apprécié les nombreux extraits poétiques inclus par Alain Decaux. Il en est de même pour son engagement politique, constant mais changeant puisqu'il a été tour à Bonapartiste (oui oui, à ses débuts seulement), Légitimiste, Orléaniste puis Républicain, haïssant Napoléon III au point de vivre en exil pendant près de 20 ans. Mais il est un domaine où il n'a jamais changé de point de vue, le social, qui l'a petit à petit rapproché du parti républicain. Le social et le politique occupent une grande place dans cet ouvrage consacré à un homme ancré dans son siècle.

Sa vie privée n'est pas en reste. Grand séducteur (on se perd dans ses innombrables conquêtes féminines), sa relation de 50 ans avec Juliette Drouet est célèbre encore aujourd'hui. Parmi les autres femmes de sa vie, son épouse Adèle qui fut son grand amour de jeunesse, Léonie Briard (que je ne connaissais pas) et surtout sa fille aînée Léopoldine, disparue tragiquement à 19 ans pour le plus grand malheur de son père qui l'adorait et ne s'en est jamais remis.

Vie bien remplie admirablement contée par Alain Decaux  . Le style jovial et enlevé et la grande rigueur dont il faut preuve font de cette biographie à première vue un peu datée puisqu'elle a été publiée en 1984 une des meilleures que j'aie lue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliette2a
Tenant of Hamley Hall


Nombre de messages : 11085
Age : 19
Localisation : Entre la Suisse et l'Angleterre :) At Thornfield Hall, with Jane Eyre and Edward Rochester !
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Sam 13 Juil 2013 - 18:29

Merci pour ce brillant avis, Tatiana (je trouve que tu écris extrêmement bien I love you ) !

J'avais découvert plus en détails la vie de Victor Hugo grâce à Secrets d'histoire de Stéphane Bern, ce qui m'a permis de comprendre ta critique jusqu'à la fin sunny 
Alain Decaux est un auteur que j'aime beaucoup, donc je garde ce livre en mémoire cheers
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand


Nombre de messages : 7519
Age : 25
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Dim 14 Juil 2013 - 9:49

Merci pour cet avis Tatiana, qui donne très envie de se pencher sur cette bio. bounce Wink 
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Dim 14 Juil 2013 - 11:17

Cette biographie peut paraître intimidante au vu de ses 900 pages (notamment pour les gens qui travaillent et prennent les transports en commun) mais tu as su en parler avec brio Tatiana cheers un grand merci pour cette présentation qui donne très très envie Very Happy 

Léonie Biard serait-elle la même personne que Léonie D'Aunet* (dont j'ai lu le "Voyage d'une Femme au Spitzberg" recommandé par MissAcacia ICI et je suis incapable de retrouver si j'ai posté un avis quelque part sur le forum), je me le demande  scratch et je vais vérifier cela illico Wink 

* dont la liaison avec Victor Hugo lui valut la prison pour adultère Crying or Very sad


Dernière édition par serendipity le Lun 15 Juil 2013 - 18:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries


Nombre de messages : 13083
Age : 54
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Dim 14 Juil 2013 - 17:24

Tout comme serendipity, je lis plus dans les transports et j'avoue que 900 pages  affraid  ça m'impressionne!! J'ai beaucoup d'admiration pour ta capacité à lire et commenter ce genre d'ouvrages, Tatiana.   Mes lectures pour les quelques jours de vacances sont déjà planifiées. Ça attendra un peu. D'autant plus que tu m'as encouragée à m'attaquer au non moindre, Proust et sa Recherche. Ce genre de lectures, c'est un peu comme les travaux, on sait quand ça commence mais,...Laughing
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8071
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Lun 15 Juil 2013 - 16:29

serendipity a écrit:
Léonie Biard serait-elle la même personne que Léonie D'Aunet -dont la liaison avec Victor Hugo lui valut la prison pour adultère Crying or Very sad

Je repasse pour confirmer que Léonie d'Aunet est Léonie Biard ;-)

cf. page wiki, qui fournit d'ailleurs un joli portrait de la dame (peint par son mari Biard ;-)



@ Ysabelle : Proust en été  
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5393
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Lun 15 Juil 2013 - 17:10

Merci Tatiana pour ce compte-rendu très alléchant de la biographie d'Hugo ; quand c'est bien écrit (et je pense que c'est la cas avec Alain Decaux) une biographie peut se lire comme un roman, avec suspense , etc ... Very Happy 
Je note le titre en tous cas, car Hugo est un personnage incontournable, avec de multiples facettes.

J'ai acheté l'année dernière en visitant la Conciergerie une très beau (et très cher) livre de photographies de l'atelier de Nadar consacré à Victor Hugo et aux personnalités de son temps (qui fut long !) avec 260 portraits magnifiques en noir et blanc ; on peut voir la page qui y est consacré ICI.

Enfin merci Serendipity pour la présentation de Léonie Biard d'Aunet, que je ne connaissais pas et qui semble avoir été quelqu'un de très intéressant sunny
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8812
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Mar 16 Juil 2013 - 9:02


Merci, vous me voyez ravie de vous avoir donné envie de vous plonger dans cette belle lecture Very Happy .

Juliette2a a écrit:
J'avais découvert plus en détails la vie de Victor Hugo grâce à Secrets d'histoire de Stéphane Bern

Pareil, et ce fut une bonne entrée en matière avant ma lecture.

Serendipity, merci pour le portrait de Léonie d'Aunay/Briard (si je me souviens bien, elle s'est créée une particule pour faire plus chic, ça se faisait beaucoup à l'époque. Hugo lui-même aimait à rappeler que son père avait été fait comte d'Empire par Joseph Bonaparte). D'ailleurs je pense que l'absence d'illustrations est le seul reproche que je fais à cette biographie : d'habitude celle éditées par Perrin en contiennent au moins quelques unes, mais là rien. C'est dommage car j'aime voir les personnes dont il est question dans une biographie, les moins connues surtout. Après ma lecture j'ai effectué quelques recherches sur le net - car Decaux souligne à quel point la photographie a été un instrument de propagande habilement utilisé par Hugo pendant son exil - et trouvé des photos de la famille Hugo qui auraient tout à fait eu leur place dans une partie illustrations. Sans parler de celles de l'expo citée par Petit Faucon (merci pour le lien, j'ai très envie de me procurer ce catalogue).

Ysabelle a écrit:
Ce genre de lectures, c'est un peu comme les travaux, on sait quand ça commence mais,...Laughing

 La preuve en est que j'ai une lecture de Proust en cours... que je compte reprendre pendant mes vacances !

Petit Faucon a écrit:
... une biographie peut se lire comme un roman, avec suspense , etc ... Very Happy 

C'est tout à fait ça. Quand il s'agit d'une vie aussi passionnante que celle de Hugo, tous ces ingrédients sont réunis, avec en plus le style très agréable de Decaux. Ce qui est tout à fait fascinant quand on pense que ce n'est justement pas un roman mais la réalité. D'où le grand intérêt que j'ai à lire des biographies aussi riches d'événements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Hale
Subtil compliment


Nombre de messages : 157
Age : 20
Localisation : Quelque part entre Spock, Sherlock Holmes et John Thornton
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Mer 31 Juil 2013 - 17:58

Je n'ai pas lu les (dix ) pages de commentaires enthousiastes sur Victor Hugo. Mais je vois que vous êtes tous aussi passionnés que moi par ce grand génie engagé pour les plus faible et les laissés-pour-compte.

Je n'ai pas lu l'Homme qui rit mais j'en avais déjà entendu parler, et j'ai trouvé l'histoire touchant et intéressante. Mais la vraie raison pour laquelle j'écris ce commentaire, c'est pour parler du meilleur livre à mon sens de Victor Hugo : Notre Dame de Paris.

J'adore ce roman et cela pour une raison très simple, qui tien en deux mots: Claude Frollo.

Ce personnage (assez malmené par la version Disney) est pour moi LE héros romantique par excellence! C'est le personnage le plus profond le plus passionnant que Hugo a créé. A mon sens, c'est un homme déchiré entre passion et raison, un peu comme nous tous. C'est un homme conscient de ses faiblesses et qui tente de les contrôler en s'éloignant de la tentation. Un homme profondément bon puisqu'il recueille son jeune frère, protège un écrivain désargenté, et élève un orphelin difforme dont personne n'a voulu, sans rien demandé en échange. Mais c'est aussi un homme perdu dans sa folie, dans son amour, au point qu'il en devient un criminel, un menteur.

Et même s'il tente de se racheter, c'est en vain car il se rend compte qu'il est trop tard et que son amour pour la bohémienne Esmeralda l'a détruit.

Enfin bref, ce personnage m'a conquis par son côté excessif et désespéré, à la fois terrifiant et touchant.
Revenir en haut Aller en bas
MarianneJustineBrandon
Brandon's Belle


Nombre de messages : 7733
Age : 24
Localisation : In the arms of my husband Brandon... or waltzing in a castel of France with the Beast
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Ven 23 Sep 2016 - 16:34

J'ai terminé Notre-Dame de Paris et j'ai beaucoup aimé !

Cette histoire me fascine depuis que, petite, j'ai vu la version Disney (que j'adore ! ), la comédie musicale I love you et petite j'avais vu la version cinéma avec Anthony Quinn (qui m'avait traumatisée vu que je ne connaissais à l'époque que la version Disney et la fin est très différente lol! ) donc même si j'avais quelques éléments de l'histoire à l'esprit, je l'ai redécouverte en lisant le roman Smile

Le début, ainsi que les passages descriptifs concernant l'architecture ou d'autres thèmes qui coupaient le rythme de l'histoire, m'ont un peu effrayé, mais une fois lancée dans l'histoire, j'ai lu assez rapidement ! Que dire de ce monument ? J'ai redécouvert le personnage de Frollo, déchiré entre sa passion pour Esmeralda et son statut de prêtre, les scènes où nous avons la description de ses tourments m'ont tenu en haleine car Victor Hugo écrit d'une façon telle que les sentiments de ses personnages sont palpables ! Frollo est sans aucun doute un des meilleurs personnages sombre et tourmenté que j'ai pu trouver dans la fiction ! Il a tout de même recueilli Quasimodo, s'occupe de son jeune frère Jehan (insupportable d'ailleurs ! Evil or Very Mad  ), mais au-delà de ça, il bascule dans la folie et devient un meurtrier... Je me suis d'ailleurs régalée à lire vos avis  à son sujet durant ces 10 pages Very Happy
Bon, je savais que Phoebus était une raclure mais j'ai tout de même était surprise par sa cruauté et son mépris envers Esmeralda !  Rolling Eyes
Esmeralda, elle aussi, m'a surprise. Déjà elle a 15 ans, ce n'est pas une femme mais une jeune fille, elle est courageuse et gentille, mais sa passion pour Phoebus m'a agacé, tout comme la manière avec laquelle elle traite Quasimodo vers la fin ! Evil or Very Mad  Cela étant, elle reste touchante car prise dans une tourmente qu'elle n'a pas voulu Crying or Very sad
Spoiler:
 
Gringoire le poète m'a énormément déçu
Spoiler:
 
Venons-en à Quasimodo ! J'ai toujours aimé ce héros (déjà dans la version Disney, petite j'étais amoureuse de lui Embarassed : il est si gentil, il est tellement touchant I love you  ) et le début du roman où on le découvre presque sauvage, m'a un peu déroutée, mais après, j'ai retrouvé le personnage Smile J'ai eu les larmes aux yeux de nombreuses fois durant les scènes où il intervient, et ses moments avec Esmeralda sont bouleversants Sad Tant de douceur et de bonté...
J'ai pleuré à la fin
Spoiler:
 
Bref, un roman marquant que je suis heureuse d'avoir lu et dont les illustrations de Benjamin Lacombe ont eu le don de me faire davantage "plonger" dans le récit (et puis elles sont sublimes ) sunny
En tout cas, je compte bien lire les poèmes de Victor Hugo, Les Misérables et l'Homme qui rit ! cheers J'ai beaucoup aimé son style, l'émotion qu'il fait passer, donc je me réjouis de découvrir ses autres œuvres Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/6995714/1/Vivre-l-amour-%C3%A0-nouve
Miss Raisa
Demande enflammée


Nombre de messages : 368
Age : 22
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 05/05/2015

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Ven 23 Sep 2016 - 20:05

Ah ben du coup avec ton avis sur Notre-Dame MJB, je me rends compte que je n'avais jamais posté sur ce topic-là, honte à moi ! Bon là j'y vais mais demain je reviens lire ton avis et poster les miens sur Notre-Dame, la (spoiler alerte Razz ) super bio d'Alain Decaux, les Contemplations et quelques pièces ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
MarianneJustineBrandon
Brandon's Belle


Nombre de messages : 7733
Age : 24
Localisation : In the arms of my husband Brandon... or waltzing in a castel of France with the Beast
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Ven 23 Sep 2016 - 20:31

Eh bien j'ai hâte de te lire, Miss Raisa ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/6995714/1/Vivre-l-amour-%C3%A0-nouve
Rose Bleue
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2036
Age : 31
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Dim 25 Sep 2016 - 1:03

Merci beaucoup pour ton avis enthousiaste MJB ! sunny Je suis d'accord avec toi sur tous les points.

Moi aussi je l'ai lu bien après avoir vu le Disney et au début beaucoup de choses m'avaient surprise comme l'âge d'Esmeralda (15ans c'est hyper jeune mine de rien) ainsi que son histoire personnelle. Spoiler pour celles qui n'ont pas lu le roman
Spoiler:
 

Le personnage de Gringoire m'avais dégoûtée à la première lecture ainsi que celui de Phoebus, c'est sûr ils sont différents du Disney.

A côté le personnage de Quasimodo est tellement touchant et bien écrit. L'écriture de Hugo est aussi tellement forte que c'est un plaisir de le lire.

Mon roman préféré de lui reste les Misérables qui me touche beaucoup pour plein de raisons mais je suis aussi très fan de ses poèmes. Very Happy

Petit HS: ton look est superbe, ce sont les fameuses illustrations de Lacombe?
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess


Nombre de messages : 17790
Age : 54
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Lun 26 Sep 2016 - 17:29

Ravie de rencontrer une nouvelle fan de Victor Hugo, MJB Je partage ton point de vue, notamment sur Phoebus qui est irritant au possible. Par contre, la fin est très poétique, nous en avions déjà parlé

Si tu veux lire, L'homme qui rit, je te préviens, c'est très dur de voir tous ces pauvres enfants maltraités Sad
Revenir en haut Aller en bas
MarianneJustineBrandon
Brandon's Belle


Nombre de messages : 7733
Age : 24
Localisation : In the arms of my husband Brandon... or waltzing in a castel of France with the Beast
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Mar 27 Sep 2016 - 18:34

@Rose Bleue : entièrement d'accord avec ton avis ! cheers
D'ailleurs, j'ai revu le Disney histoire de prolonger le plaisir ! J'ai beau le connaître par cœur, la manière avec laquelle l'équipe a su adapter le roman pour le public de Disney m'a franchement bluffé !

Ma petite sœur a lu Les Misérables et a beaucoup aimé, j'espère que j'aimerais autant que Notre-Dame de Paris, même si l'attachement que j'ai pour cette histoire est particulier

Et oui, ma ban provient des illustrations de Benjamin Lacombe pour le roman Wink

@Cassandre : oui je me souviens ! La fin est tellement belle
Merci de m'avertir pour L'homme qui rit Il faudra que je choisisse le bon moment pour le lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/6995714/1/Vivre-l-amour-%C3%A0-nouve
Miss Raisa
Demande enflammée


Nombre de messages : 368
Age : 22
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 05/05/2015

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Ven 30 Sep 2016 - 20:13

Ma toute première rencontre avec Victor, c'était en 3e, avec Le dernier jour d'un condamné, très très bon et émouvant... Depuis, je l'ai conseillé à plusieurs reprises à mes élèves de cours particuliers de français !

Ensuite il y a eu Notre-Dame de Paris, et je rejoins globalement ton avis, MarianneJustineBrandon. Ce que j'avais préféré, au final, dans cette lecture, c'est le personnage de Frollo, tellement fascinant ! Phoebus est à vomir, évidemment, et du coup je suis très fâchée que dans la version Disney il ait le beau rôle... Quasimodo m'a beaucoup plu, Esméralda, j'ai eu du mal avec son amour pour ce con*ard de Phoebus du coup... Émue (et surprise ! ^^) de la fin.
Ce que j'ai moins aimé par contre, c'était ces chapitres telleeement longs sur des sujets un peu moins passionnants sur l'histoire de Paris, l'architecture et tout ça... ça ne m'avais pas trop plu quand je l'avais lu (il y a 3 ans, entre ma L1 et ma L2 de Lettres modernes).

Puis ça a été la frénésie des pièces, toutes lues en pendant l'été de la L2 à la L3, parce que j'en avais une (ou deux ? je ne me souviens pas) à lire pour les cours. Dans l'ordre : Lucrèce Borgia, Ruy Blas, Hernani et Mary Tudor. Si la première et la dernière étaient intéressantes et m'ont bien plu, comparées à la troisième, que j'avais beaucoup aimé, et surtout à la deuxième, coup de coeur absolu, c'était de la gniogniote. Donc, oui, Ruy Blas l'une de mes pièces favorites et l'un de me livres préférés de tous les temps. L'histoire est superbe, les personnages splendides, et l'écriture...

Et puis, pendant la première partie de l'année de L3 (en 2015 donc), j'ai lu Les contemplations et la biographie d'Alain Decaux.
Les contemplations m'ont beaucoup plu, j'en ai recopié pas mal de vers, c'est un beau recueil.
Et la biographie, c'est là encore un coup de coeur. Attention, elle spoile régulièrement les oeuvres de Victor, ça j'ai moins apprécié j'avoue. En dehors de ça, c'est une biographie passionnante, vraiment super facile à lire, qui permet de vraiment se plonger dans la vie de cet homme assez ambivalent (ses prouesses féminines me font un peu grincer des dents, même si j'admire beaucoup Hugo par ailleurs). Alain Decaux a un grand talent pour recréer des petites scènes de la vie de l'écrivain et de sa famille, il ne se contente pas de donner des faits et des dates. Elle a beau être longue, je trouve que cette biographie se lit vraiment facilement et qu'elle est PAR-FAI-TE pour s'initier au genre - c'était ma première et je n'aurais pas mieux choisi.

Voilà où s'est arrêté pour l'instant mon périple avec Hugo. J'ai encore à lire dans ma PAL : Les misérables (vais-je un jour trouver le temps de m'attaquer à ce monument ?? je crois que j'aurais dû le lire avant de devenir libraire...), Quatre-vingt treize et L'homme qui rit !
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8812
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Dim 2 Oct 2016 - 10:08


Merci de ton retour sur tes lectures hugoliennes Miss Raisa Very Happy . Je m'y retrouve beaucoup. En-dehors de la biographie d'Alain Decaux que j'ai aussi adorée (c'était un conteur hors pair, sans avoir accroché au personnage qui était il faut bien l'avouer peu sympathique c'est une formidable biographie) je garde aussi un souvenir marquant de ses pièces. Comme toi, de Ruy Blas en particulier que j'ai eu la chance de voir à la Comédie Française avec Rachida Brakni et Eric Ruf. Je ne crois pas avoir lu Mary Tudor par contre.

Quant à Notre-Dame de Paris, très franchement l'histoire est tellement connue -le dessin animé Disney et de la comédie musicale - que j'ai peu apprécié ma lecture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre
Sweet Indian Princess


Nombre de messages : 17790
Age : 54
Localisation : entre deux livres
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: Victor Hugo   Dim 2 Oct 2016 - 10:40

Tatiana c'est parce que tu l'as lu après les adaptations lol!

Ma pièce préférée est Hernani "Vous êtes mon lion, superbe et généreux"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victor Hugo   Aujourd'hui à 13:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Victor Hugo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Contemplations, de Victor Hugo
» Hymne à Dracula de Victor Hugo
» A des âmes envolées/Victor Hugo.
» Victor HUGO - Les Contemplations
» Amour secret/Victor HUGO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: