Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Agatha Christie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
avatar

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Jeu 16 Aoû 2007 - 16:21

popila a écrit:

1942. La Plume empoisonnée
Cette enquête de Jane Marple est racontée par un pilote de la RAF du nom de Jerry Burton dont l'avion a été abattu et qui se retrouve ainsi au repos forcé, au coeur de la campagne anglaise... La jeune Megan Hunter y est impressonnante de vérité, et l'âme romantique d'Agatha trouve dans cette histoire une belle occasion de s'épancher.

Je ne savais pas qu'Agatha Christie avait une âme romantique (ça se voit dans peu de ses romans je trouve ^^). J'ai lu "La Plume Empoisonnée" et je l'ai bcp aimé (ben oui, je suis romantique moi lol).
En tout cas merci popila de nous fournir ces listes, c'est un travail ardu mais c'est vraiment sympa de ta part, ça me permet de voir lesquels j'ai lu (et quelle époque ils étaient ^^) et d'en découvrir d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Jeu 16 Aoû 2007 - 19:36

Coucou, Lise!
Agatha considérait que pour écrire un bon roman policier, il ne fallait pas introduire d'intrigue sentimentale. Heureusement, elle a fait quelques entorses à ce principe!
J'aime moi aussi beaucoup La Plume empoisonnée : l'aviateur bourru, Megan et ses bas troués, et la scène du train, assez inattendue!
L'Homme au complet marron, dont Natacha parlait au début de ce topic, est lui aussi très romantique, mais dans un autre registre, puisqu'il s'agit d'un roman d'aventures. Je lui préfère Le Secret de Chimneys.
En fait, il est bien rare qu'il n'y ait pas un couple d'amoureux dans les romans d'Agatha Christie, même si certains marquent plus que d'autres.
Personnellement, un des couples qui m'a le plus marqué dans son oeuvre, c'est celui formé par un homme politique et sa femme dans Meurtre au champagne ; j'y trouvais des résonnances assez contemporaines.
Un autre couple très différent, c'est celui que forme le peintre Amyas Crale avec sa femme dans Cinq Petits Cochons : j'ai toujours trouvé que dans ce roman, Agatha avait atteint une grande vérité psychologique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Jeu 16 Aoû 2007 - 20:31

Bon, et comme ce soir je suis décidément très motivée, je poursuis :

IV. Les années cinquante : A Christie for Christmas

1950. Un meurtre sera commis le...
Jane marple prend les eaux dans une station thermale proche du village de Chipping Cleghorn, où un assassin annonce ses crimes par voie de presse... La "lady détective" s'associe au jeune policier Dermot Craddock, qu'on retrouvera par la suite dans d'autres enquêtes. L'un des personnages du livre est un dramaturge dont la première pièce vient d'être jouée à Londres sous le titre Les éléphants n'oublient jamais... Vingt-deux ans plus tard, Agatha publiera un roman intitulé Une mémoire d'éléphant.
1951. Rendez-vous à Bagdad
Pour la première fois depuis N ou M? Agatha revient au thriller avec ce livre qu'une campagne de publicité annonce dans toutes les librairies d'Angleterre comme "son meurtre le plus réjouissant". L'héroïne, Victoria Jones, a quelque chose d'Anne Beddingfield (L'Homme au complet marron) et de Tuppence Beresford : aventureuse, amoureuse au premier regard... pour tout dire, c'est l'Agatha des années vingt qui effectue un baroud d'honneur!
1952. Mrs McGinty est morte
Le 15 septembre 1952, jour de son soixante-deuxième anniversaire, Agatha fait une chute malencontreuse et se brise le poignet. Elle ne peut plus taper à la machine... L'idée lui vient alors de dicter ses romans, ce qu'elle fera jusqu'à la fin de sa vie.
On retrouve dans ce livre la très excentrique Ariadne Oliver, considérée un peu rapidement sans doute comme le double de la romancière. Notons tout de même au passage un joli clin d'oeil : un personnage du livre suggère à Mrs Oliver d'écrire un roman posthume qu'elle mettra au secret dans un coffre de banque... Cest précisément ce que Christie a fait, engrangeant non pas un seul, mais deux manuscrits, un Poirot et un Miss Marple : Hercule Poirot quitte la scène et La Dernière Enigme.
1952. Jeux de glaces
Ce court roman, qui met en scène Miss Marple et une famille qui fera songer aux lecteurs de l'époque à la célébrissime tribu Gulbenkian, est dédié à Peter Saundres. Celui-ci est le producteur de La Souricière, une pièce policière créée cette année-là et dont son auteur eût été bien incapable d'imaginer qu'elle serait encore à l'affiche aujourd'hui à Londres, constituant l'un des attraits touristiques de la ville, au même titre que la Tour de Londres et Buckingham Palace!
1953. Une poignée de seigle
Le magnat de la finance Rex Fortescue est retrouvé mort dans son bureau, l'une de ses poches remplie de grains de seigle... Miss Marple, associée à l'inspecteur Neele, mène l'enquête.
1953. Les Indiscrétions d'Hercule Poirot
Agatha se livre à nouveau, et avec un évident bonheur, à la peinture d'une famille soumise à l'electrochoc du crime... Le limier belge est secondé dans son enquête par Mr Goby, un privé apparu pour la première fois dans Le Train bleu.
Ce roman sera porté à l'écran sous le titre Meurtre au galop, avec Margaret Rutherford dans le rôle de Miss Marple, qui chipe la vedette à son collègue masculin, dans ce film qui tourne à la comédie.
1954. Destination inconnue
Il s'agit à nouveau d'un thriller qui vaudra à Mrs Christie d'être le premier auteur à recevoir le Grand Master Award of the Mystery Writers of America... Ce roman constitue le second volet d'une trilogie d'intrigue internationale amorcée avec Rendez-vous à Bagdad, et que concluera en 1970 Passager pour Francfort.
1955. Pension Vanilos
Miss Felicity Lemon, qu'on a déjà rencontrée dans un certain nombre de nouvelles aux côtés de Mr Parker Pyne, est la secrétaire d'Hercule Poirot. Elle endure avec humour les tracasseries de ce maniaque de l'ordre et se montre elle-même une fanatique du rangement, ce qui tombe bien... Une fois de plus, Agatha fait preuve de son goût pour les comptines dans cette histoire composée avec un certain sens de la frivolité.
1956. Poirot joue le jeu
La propriété de Nasse House, dans le Devon, où Poirot retrouve son amie Ariadne Oliver pour une murder party qui tourne mal, ressemble étrangement à Greenway House, la maison d'Agatha située à l'embouchure de la Dart, non loin de Torquay...
1957. Le Trainde 16h50
Ce que Mrs McGillicuddy aperçoit par la fenêtre de son compartiment, au moment où le train dans lequel elle a pris place s'apprête à quitter la gare de Paddington, n'est rien moins qu'un meurtre, perpétré dans le compartiment d'un autre train! Aidée par la jeune Lucy Eyelesbarrow qui va lui "servir de jambes", Miss Marple enquête sur cette étrange affaire.
Une fois de plus, l'actrice Margaret Rutherford prêtera sa silhouette courtaude au plus célèbre limier féminin anglais. Agatha, qui dans un premier temps n'a pas beaucoup goûté cette incarnation qu'elle jugeait excessive -"Cette Rutherford ressemble à un chien de chasse", a-t-elle confié à son entourage- accepte d'honorer le tournage de sa présence et de prendre le thé avec l'impétueuse Margaret.
1958. Témoin indésirable
C'est l'un des livres favoris de l'auteur. Le lecteur y est plongé dans une ténébreuse affaire de famille... et une erreur judiciaire. Le récit est mené de main de maître par une Agatha qui réussit l'exploit de se renouveler en permanence au cours de cette décennie.
1959. Le Chat et les Pigeons
Les décors alternés du roman sont une école de jeunes filles très britannique et une principauté arabe. Le colonel Pikeaway fait sa première apparition dans ce livre. On le retrouvera dans Passager pour Francfort, ainsi que dans Le Cheval à bascule.
Détail pour les curieux : l'adresse de Poirot, Whitehaven Mansions, devient dans ce livre Whitehouse Mansions.


Dernière édition par le Jeu 25 Oct 2007 - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
elixir
Manteau de Darcy
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 37
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Sam 18 Aoû 2007 - 8:36

Un très grand merci Popila ! j'imprime le tout pour pouvoir le relire tranquillment et le conserver ! c'est vraiment passionnant.
Mais c'est vraiment toi qui a écrit tout ??? !! affraid ou tu l'as trouvé sur le net ?
Quoi qu'il en soit Merci encore cheers I love you
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Sam 18 Aoû 2007 - 10:20

Coucou, Elixir!
Non, rassure-toi, ce n'est pas moi qui ai rédigé cette bibliographie ; elle se trouve (voir les messages précédents) à la fin de l'autobiographie d'Agatha Christie. Elle est génialement bien faite : pleine d'humour et très complète.
A partir du moment où je l'ai eue entre les mains, je n'ai cessé de m'y reférer pour acheter mes Agatha Christie : j'en ai beaucoup lu cette année, où j'étais pas mal sous pression, car pour se détendre, comme je dis toujours, il n y a rien de tel qu'une bonne histoire de meurtre!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Lun 20 Aoû 2007 - 16:43

Et hop! C'est reparti :

V. Les années soixante et soixante-dix : une fin de règne excentrique...

1961. Le Cheval pâle
Ce roman restera comme l'un des plus surprenants de la Reine du Crime. Le héros, Mark Easterbrook, est écrivain. C'est un ami d'Ariadne Oliver, qui se trouve mêlée à cette sombre affaire de magie noire... Tous les spécialistes de l'oeuvre d'Agatha Christie, de Randall Toye (auteur d'un who's who remarquable) à Charles Osborne, ont noté la présence dans le livre d'un personnage nullement relié à l'intrigue, une vieille dame aux cheveux blancs "buvant un verre de lait". On la retrouvera dans Mon petit doigt m'a dit, mais aussi dans la dernière enquête de Miss Marple, écrite durant la guerre. La vieille dame au verre de lait qui évoquera notamment à l'intention de Tommy et Tuppence Beresford, dans Mon petit doigt m'a dit, l'existence d'un enfant mort restera à jamais une énigme pour les lecteurs de la romancière, comme pour ses exégètes.
1962. Le miroir se brisa
Ce roman, le dernier mettant en scène Miss Marple dans le décor de St Mary Mead, est dédié à la comédienne Margaret Rutherford, "avec admiration". Agatha, même si elle n'en fit jamais part publiquement, était fascinée par l'existence des actrices et c'est la tragique aventure survenue à l'une des étoiles d'Hollywood, Gene Tierney, qui devait lui inspirer l'intrigue du Miroir se brisa. Un film sera tiré de cette histoire en 1980, avec, dans le rôle de Jane Marple, la talentueuse Angela Lansbury, qui anticipait ainsi sur la création par ses soins d'une romancière-détective de fiction aujourd'hui connue des téléspectateurs du monde entier : J.B. Fletcher, héroïne de la série Murder, she wrote (Arabesque).
1963. Les Pendules
Au détour de ce roman, Poirot fait à l'intention du jeune agent secret Colin Lamb le récit de quelques affaires criminelles célèbres, ce qui en dit long sur l'attrait que celles-ci exerçaient sur l'auteur. Le détective fait également révérence aux classiques de la fiction policière : Le Mystère de la chambre jaune de gaston Leroux ou Le Crime de la Cinquième avenue d'Anna Katharine Green et reconnaît en Sir Arthur Conan Doyle un "maître"...
1964. Le major parlait trop
Raymond West, romancier d'avant-garde et neveu chéri de Miss marple, a offert à celle-ci des vacances à saint-Honoré, dans les Indes Orientales, une région du monde que l'auteur avait elle-même visitée quelques années auparavant. La vieille fille de St Mary Mead y est aussitôt confrontée au meurtre d'un colonel en retraite de la vaillante armée des Indes, personnage pittoresque surgi du souvenir que conservait Agatha des amis de sa grand-mère d'Ealing... L'intrigue est serrée, habile et nourrit l'un des meilleurs romans de la fin du règne de Christie.
1965. A l'Hôtel Bertram
Pour y avoir séjourné, ou y avoir plus modestement pris le thé au moins une fois dans leur vie, tous les anglophiles connaissent l'hôtel Brown de Londres. C'est précisément cet établissement, situé dans Dover Street, épicentre du quartier fashionable, qui, à peine déguisé, sert de décor à cette nouvelle enquête de Jane Marple. L'y attend le mystère qui entoure une série de meurtres commis par un aigrefin redoutablement efficace... Poursuivant le pèlerinage des lieux aimés de son enfance, Agatha fait visiter au lecteur les fameux magasins de l'Armée et de la Marine, situés près de la gare Victoria.
1966. La Troisième fille
Hercule Poirot revient dans La Troisième Fille vieilli, fatigué, et plutôt acariâtre. Au point que la jeune femme qui vient le consulter au début du roman lui fait comprendre qu'il devrait prendre sa retraite... Ariadne Oliver va donc s'associer à lui pour résoudre l'affaire Norma Restarick. Comme dans Le Cheval pâle, Agatha s'attache à peindre le Londres des sixties... courageusement.
1967. La nuit qui ne finit pas
Ce roman ne ressemble à aucune autre fiction d'Agatha Christie. Il est construit comme une fable, et la petite histoire nous dit qu'il fut inspiré à son auteur par l'autre grand-mère de son petit-fils Mathew Prichard, qui le tenait elle-même du folklore gallois... Il n'aura fallu que six semaines à la romancière pour écrire ce récit jailli spontanément sous sa plume et dont le titre lui a été fourni par un poème de William Blake.
L'histoire du jeune Michael Rogers, le narrateur qui tombe amoureux d'un terrain à bâtir soumis à un terrible sortilège, a été comparé par la critique au roman d'Henry James Les Ailes de la colombe. Il fut porté à l'écran en 1972 par Sidney Gilliat, avec Hywell Bennett, Hayley Mills et George Sanders. Le contenu érotique de cette adaptation souleva l'indignation de la famille de l'auteur...
1968. Mon petit doigt m'a dit
Cette nouvelle enquête de Tuppence et Tommy Beresford a pour cadre une maison de retraite pour personnes âgées. L'une de celles-ci est Ada, la tante de Tommy... Le couple fétiche d'Agatha lui-même n'est plus de première jeunesse, leur aventure est teintée de beaucoup de nostalgie et se pare d'un charme prenant pour ceux d'entre les lecteurs qui se passionnent pour les irréductibles Beresford.
1969. Le Crime d'Halloween
Mrs Oliver partage avec Poirot la vedette de ce roman modestement dédié à P.G. Wodehouse. La victime est une adolescente retrouvée noyée après qu'elle ait été témoin d'un meurtre. La cruelle Agatha n'a pas hésité à choisir pour cadre des turpitudes humaines le fête d'Halloween dans un petit village anglais.
1970. Passager pour Francfort
Dernière incursion dans le domaine de l'intrigue internationale, ce roman fut sous-titré à la demande de l'éditeur "Une Extravaganza". C'est dire qu'Agatha s'y livre à une variation échevelée sur le thème du complot mondial nourri de tous les ingrédients du roman d'espionnage... revus par une romancière de quatre-vingt printemps. Le héros, un diplomate du nom de Stafford Nye, est confronté à toute une série de personnages hauts en couleur, notamment le fils présumé d'Adolf Hitler!
1971. Nemesis
C'est la dernière enquête de Miss Marple publiée du vivant d'Agatha Christie. On y retrouve le nom de Jason Rafiel, l'un des protagonistes du Major parlait trop, dont l'action précède immédiatement celle de Nemesis. L'intrigue de ce roman est moins exotique, mais elle a de quoi réjouir les amateurs de maisons et jardins anglais puisque Jane Marple y effectue une tournée des sites paysagers les plus mémorables de son cher pays...
1972. Une mémoire d'éléphant
Une fois encore, Agatha se livre avec maestria à la reconstitution d'un crime ancien... Qui a tué le général Ravenscroft et sa femme? Mrs Oliver, qui apparaît ici pour la dernière fois, mène l'enquête... Agatha s'embrouille un peu dans les dates et l'on de prend à regretter que ses éditeurs n'aient pas jugé bon de lui adjoindre les services d'un relecteur... Il n'empêche que l'association Poirot-Oliver s'y révèle plus savoureuse que jamais.
1973. Le Cheval à bascule
Ultime roman écrit par Agatha Christie dans la solitude de sa maison de Wallingford, Le Cheval à bascule met un terme aux aventures des Beresford. La romancière s'y livre à quelques réminiscences concernant ses lectures d'enfance, notamment La flèche noire de Stevenson et Le Prisonnier de Zenda d'Anthony Hope... L'un des personnages les plus attachants de ce pot-pourri est un chien terrier, Hannibal, copie conforme de Bingo, le compagnon des derniers jours d'Agatha aujourd'hui enterré dans le jardin de Winterbrook House...
1975. Hercule Poirot quitte la scène
Le tapuscrit d'Hercule Poirot quitte la scène avait été dactylographié pendant le années de guerre par une Agatha soucieuse de laisser derrière elle une nouvelle source de royalties pour les siens. L'ultime enquête de Poirot est narrée par Hastings, et il se dégage de ce roman une atmosphère particulièrement lugubre. Mais le livre réserve aussi au lecteur une surprise de première grandeur!
1976.La Dernière Enigme
Ecrit elle aussi pendant le Blitz, La Dernière Enigme, contrairement au roman précédemment paru, ne met pas un terme à la vie de Jane Marple. La romancière rend un bel hommage au comédien John Gielgud, admiré par l'héroïne du livre au cours d'une représentation de la pièce de Webster, La Duchesse d'Amalfi. Acclamé par la critique l'année même où Agatha Christie tirait sa révérence, ce roman réussit le miracle d'imposer aux millions de lecteurs de la Duchesse de la mort l'image d'un auteur en pleine possession de ses moyens -ultime tour de passe-passe de cette grande magicienne de la fiction.


Dernière édition par le Jeu 25 Oct 2007 - 22:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
kary
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 33
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 21 Aoû 2007 - 15:35

J'ai lu l'autbiographie d'Agatha Christie il y a déjà quelques années et j'avais adoré. Je l'avais emprunté à la bibliothèque de ma ville mais j'aimerais bien me la procurer. C'était la première édition avec les photos en noir et blanc sur papier glacé qu'on ne retrouve malheureusement pas dans la dernière édition du Masque! Peut-être qu'ils n'ont pas réussi à acheter les droits des photos?? Mais je trouve ça vraiment dommage, on pouvait voir des portraits de tous les membres de la famille d'Agatha Christie ainsi que ses amis ou maris.

Sinon vous connaissiez l'existence du téléfilm de la BBC sur la vie d'Agatha Christie?? Je pense que je le visionnerai un des ces quatre quand j'aurai le temps.

EDIT

Moi qui voulais me procurer l'autobio, je m'aperçois qu'une nouvelle édition chez le Livre de Poche va sortir pour la rentrée!! En espérant qu'il y ait les photos!! Voici le visuel:



Elle sera disponible à un prix plus abordable que la version grand format. J'ai hâte!!!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9267
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 21 Aoû 2007 - 16:25

Je passe par ici, par curiosité, car cela fait des années que je n'ai pas lu tante Agatha et je découvre le travail de Popila, chapeau cheers

Je reviendrai regarder tout cela en détail, ou alors comme mes camarades, je vais m'imprimer tout ça Razz .

Agatha Christie m'a toujours intriguée depuis que je suis toute petite. Mes grands parents en avaient plusieurs chez eux et quand je dormais dans la chambre où se trouvaient ces livres, je rêvais en regardant les titres que je trouvais bizarres (notamment "10 petits nègres" je lisais toujours la 4è de couv' où se trouvait la chanson Razz ).

Et puis vers 13/14 ans, je suis tombée malade sans rien avoir à lire et mes parents ont dû m'autoriser à lire Agatha (je crois que c'était "Nemesis" ou "Un cadavre dans la Bibliothèque").

J'ai beaucoup lu Agatha Christie par la suite, jusqu'à ce que j'élargisse ma palette en matière de polars, grâce à ma meilleure amie qui est une passionnée. Et cela doit faire plus d'une douzaine d'année (voire plus scratch ) que je ne lis plus Agatha. Pour moi, le polar doit être en prise avec la société (en tout cas c'est ainsi qu'ont évolué mes goûts en la matière). Et j'aime voyager avec les polars.

Mais ce post me donne envie de renouer Very Happy (pourquoi devons nous travailler No pourquoi ne pouvons nous pas vivre de nos rentes et se cultiver toute la journée Evil or Very Mad )
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
avatar

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 21 Aoû 2007 - 17:19

Une nouvelle édition de l'autobiographie d'Agatha Christie... Vu ce que vous en dites, ça me paraît très intéressant à lire Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 21 Aoû 2007 - 20:21

Je viens d'emprunter à la bibliothèque Agatha dans tous ses états d'Huguette Bouchardeau.

Apparemment, c'est un peu une mise en perspective de l'autobiographie d'Agatha Christie ; pour ce faire Huguette s'est fondée sur trois, pardon, quatre ouvrages :
-la "biographie autorisée" de Janet Morgan,
-l'ouvrage de François Rivière Agatha Christie, duchesse de la mort,
-l'ouvrage d'interprétation psychanalytique de l'oeuvre d'Agatha Christie, Le Meurtre familier, par Sophie de Mijolla-Mellor,
-et enfin, les préfaces et postfaces de Jacques Baudou à chacun des volumes de l'Intégrale de l'oeuvre d'Agatha Christie, publiée par le Masque, et qui sont effectivement très bien.
Je vous en dis plus sur l'ouvrage d'Huguette dès que j'ai fini!


Dernière édition par le Jeu 25 Oct 2007 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
althea
Countess of Dagobah
avatar

Nombre de messages : 2324
Age : 57
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mer 22 Aoû 2007 - 23:17

Merci beaucoup Popila de cette présentation détaillée : c'est tres interessant de découvrir ces romans dans l'ordre chronologique et en relation avec l'Histoire du 20eme siècle.

Comme beaucoup ,j'ai découvert Agatha Christie vers l'age de 12-13 ans et je crois bien avoir lu tous ses romans. Ils sont encore dans la maison de mes parents (avec les Fantomettes) et quand j'y retourne j'en relis un ou deux.

Je n'aime pas trop les intrigues mettant en scene Tommy et Tuppence Beresford (moins romantiques peut etre) sinon mes preférés sont les 10 petits nègres, l'homme au complet marron, Mort sur le nil, L'Heure zéro, Le Vallon et Destination inconnue (celui ci, objectivement, il est moins bien mais il fait partie des livres que j'ai lu et relus tant de fois qu'ils ont ensuite une valeur sentimentale ..)

Huguette et Agatha, cela doit etre tre interessant! Je le rajoute sur ma pile à lire?
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Jeu 23 Aoû 2007 - 9:52

Coucou Althea!
Je crois bien que je n'ai jamais lu Destination inconnue ; il va falloir que je m'y mette! Sinon, j'aime beaucoup les autres romans dont tu parles, en particulier Le Vallon.
Pour Agatha dans tous ses états, j'avoue que je n'ai pas beaucoup avancé, mais je te conseille plutôt de commencer par l'autobiographie d'Agatha (voir plus haut) : j'ai l'impression que l'ouvrage de cette chère Huguette fait un peu doublon.
PS : très joli avatar et très joli pseudo.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
althea
Countess of Dagobah
avatar

Nombre de messages : 2324
Age : 57
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Jeu 23 Aoû 2007 - 23:32

popila a écrit:
PS : très joli avatar et très joli pseudo.

Merci Popila. Pour l'avatar, j'avoue humblement que j'ai choisi un des avatars au menu de notre auberge : je suis assez nulle en manip d'images.

Je ne sais meme pas à quel roman /film la photo renvoie Embarassed Il y avait un bateau, cela m'a fait pensé aux aventuriers de la mer...

ps : promis, juré, je ne ferai plus moins de hors sujet la prochaine fois
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Ven 24 Aoû 2007 - 9:12

Il s'agit de l'adaptation du roman d'Elizabeth Gaskell, Wives and Daughters (Femmes et Filles), et le bateau en question emmène notre gentleman scientifique explorateur sur les côtes africaines Wink

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Lun 27 Aoû 2007 - 19:41

popila a écrit:
Coucou Althea!
Je crois bien que je n'ai jamais lu Destination inconnue ; il va falloir que je m'y mette! Sinon, j'aime beaucoup les autres romans dont tu parles, en particulier Le Vallon.
Pour Agatha dans tous ses états, j'avoue que je n'ai pas beaucoup avancé, mais je te conseille plutôt de commencer par l'autobiographie d'Agatha (voir plus haut) : j'ai l'impression que l'ouvrage de cette chère Huguette fait un peu doublon.
PS : très joli avatar et très joli pseudo.

EDIT : J'ai enfin fini de lire Agatha dans tous ses états d'Huguette Bouchardeau, qui pourrait aussi s'appeller Compléments d'enquête : le livre retrace en effet la biographie d'Agatha Christie en suivant le fil de l'Autobiographie de cette dernière, avec davantage de rigueur, peut-être, puisque chacun des dix chapitres s'ouvre sur une sorte de rapport de police extrêmement précis quant aux dates et aux lieux.
Manifestement, l'auteur s'est bien documentée sur la question et connaît l'oeuvre d'Agatha Christie, ce qui lui permet de faire des rapprochements le plus souvent fins et judicieux entre l'oeuvre et l'autobiographie. Le livre est par ailleurs bien écrit et comporte même certains apports, notamment sur la mystérieuse disparition de 1926, le rapport d'Agatha avec son succès, et les cinq dernières année de sa vie.
Mais l'on est en droit de s'interroger sur la raison d'être d'un livre qui, finalement, n'apporte pas grand chose à l'autobiographie d'Agatha Christie : manifestement, Huguette Bouchardeau éprouve de l'empathie pour son personnage -peut-être trop, puisqu'elle se contente bien souvent de réécrire son autobiographie à la 3ème personne, allant jusqu'à renvoyer à cet ouvrage lorsqu'elle rechigne à donner des explications qui seraient pourtant nécessaires.
Néanmoins, on a affaire à une lectrice intelligente et exigeante, qui a compris que l'autobiographie d'Agatha Christie constituait une clef de lecture indispensable de son oeuvre, de même que les autres écrits autobiographiques de la romancière, publiés sous le nom de Mary Westmacott, allant jusqu'à juger Loin de vous ce printemps comme "digne des meilleures collections de littérature".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Lun 27 Aoû 2007 - 19:55

popila a écrit:
Le livre est par ailleurs bien écrit et comporte même certains apports, notamment sur la mystérieuse disparition de 1926

Est ce tu pourrais en dire un peu plus sur cette disparition ? Parce que j'ai le pressentiment que le futur épisode de Doctor Who centré sur Agatha Christie concernera cette période de sa vie ^^, et je voudrais bien connaître les détails réels de cette affaire Very Happy

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
séli
Countryside Lady
avatar

Nombre de messages : 2237
Age : 62
Localisation : Au pied de la Chaîne de l'Etoile...
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Lun 27 Aoû 2007 - 20:23

mimidd a écrit:
popila a écrit:
Le livre est par ailleurs bien écrit et comporte même certains apports, notamment sur la mystérieuse disparition de 1926

Est ce tu pourrais en dire un peu plus sur cette disparition ? Parce que j'ai le pressentiment que le futur épisode de Doctor Who centré sur Agatha Christie concernera cette période de sa vie ^^, et je voudrais bien connaître les détails réels de cette affaire Very Happy

Il y a une émission sur Arte Dimanche 2 Septembre, à 22h 40, qui traite justement de la disparition mystérieuse d'Agatha. Avec, en prime, à 20 h 50, une adaptation d'un de ses romans. Un film de Bill Wilder "Témoin à charge" avec Marlène Dietrich et Tyrone Power cheers .
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Lun 27 Aoû 2007 - 22:16

C'est une affaire passablement mystérieuse et Agatha omet délibérément d'en donner une explication claire dans son autobiographie.

L'année 1926 sera en effet pour Agatha celle d'un grand succès, celui du Meurtre de Roger Ackroyd, et de tribulations intimes en cascades, avec, coup sur coup, la mort de sa mère, Clara, à qui elle était très attachée, et la trahison de celui avec qui elle avait construit son bonheur conjugal, Archibald Christie.
C'est au moment d'un travail de deuil extrêmement douloureux qu'Agatha apprit qu'Archie désirait la quitter : celui-ci s'était en effet épris d'une secrétaire de dix ans sa cadette, Miss Nancy Neele. Elevée dans l'horreur du divorce, Agatha tenta de dissuader Archie de divorcer. En vain.
C'est dans ce contexte qu'il faut situer la très fameuse disparition d'Agatha Christie.

Voici les faits : nous sommes le vendredi 3 décembre 1926. Agatha se trouve à Styles en compagnie de Carlo, sa secrétaire, et de quelques domestiques. Carlo a accepté à contre-coeur, car elle sait Agatha très fatiguée, une invitation à dîner. A son retour, dans la nuit, elle trouve les portes du garage ouvertes. La Morris d'Agatha n'est pas là, la romancière est partie au volant vers onze heures du soir.
Vers six heures du matin, selon Carlo, un policier se présente à Styles et déclare que la voiture d'Agatha a été retrouvée , abandonnée, à une heure de là, à Newland Corners. Archie, en week-end en compagnie de sa maîtresse, est averti et vient aussitôt rejoindre Carlo. Mais entretemps, et avant même que le mari d'Agatha ait pu entreprendre des recherches, l'affaire de la disparition tombe entre les mains des médias.
Lorsque Carlo et Archie sont amenés près de la voiture enfoncée sur un talus contre un buisson, celle-ci est entourée d'une foule de curieux et des camionnettes se sont postées là pour vendre des boissons chaudes aux journalistes et aux badauds.

A partir de là, la disparition d'Agatha échappe à la vie privée et devient une énigme nationale.

Styles est assiégée par les journalistes, Carlo occupée à répondre aux interrogatoires de police et aux demandes d'interviews.
Janet Morgan insiste sur la bonne affaire que représentait la disparition de la romancière dans la lutte que menaient, pour conquérir le public, le Daily Mail et l'Evening News. Certains policiers manquaientde discrétion et ne se privaient pas d'alimenter la rumeur. Tous les soupçons coururent : Archie, en froid avec sa femme, l'aurait peut-être fait disparaître! L'éditeur Collins aurait mis en scène toute l'affaire pour relancer les ventes! Agatha se serait réfugiée dans les bois et se cacherait en compagnie d'un homme!
Les recherches prirent de l'ampleur : le 7 décembre, 500 hommes furent convoyés pour fouiller les alentours de New Lands Corner. L'étang de Silent Pool fut dragué, tellemnent la police pensait à la mort -meurtre ou suicide- de l'écrivain. Le 12 décembre, une foule de volontaires se réunit pour organiser une immense battue. La romancière Dorothy Sayers se trouvait parmi eux.
Il fallut attendre le 14 décembre pour que le personnel de l'hôtel Hydropatic, à Harrogate -une ville thermale du Yorkshire- fasse circuler l'information qu'Agatha se trouvait dans les murs de l'établissement. Elle y était arrivée le jour même de sa disparition, avait loué, selon la direction, une bonne chambre au premier étage, avec eau froide et eau chaude, au prix de 7 guinées par semaine. Elle avait dansé, joué au billard, lu les journaux sur sa disparition, bavardé avec les clients de l'hôtel et fait des promenades. Quant au nom sous lequel elle s'était inscrite, c'était... Theresa Neele! Le patronyme même de la maîtresse de son mari!

Agatha refusa toujours -ou se trouva incapable d'expliquer cet étonnant épisode. Entre la version adoptée par Archie : l'envie de disparaître, comme on fait une fugue, parce que la vie est devenue trop difficile, et celle invoquée par Agatha elle-même : une sorte d'amnésie causée par la trop grande fatigue et les contrariétés, y a-t-il vraiment grande différence? Dans les deux cas, l'état dépressif lié à l'épuisement et aux contrariétés est évoqué. Mais Agatha dégage sa responsabilité en niant avoir été dans son état normal, quand Archie crut voir dans la disparition une stratégie de provocation. Reste à savoir si toute stratégie est consciente, et si les deux versions n'ont pas leur part de vérité. C'est ce que pense Huguette Bouchardeau.

Dans tous les cas, Agatha devait en garder une sainte horreur de la presse, qui avait jeté son histoire personnelle en pâture au public.
Elle suivit des séances d'hypnose chez un psychiatre et retrouva peu à peu une forme d'équilibre intérieur. Son divorce fut prononcé en 1928 ; elle devait se remarier en 1930, et ce second mariage devait se révéler bien plus heureux que le précédent.

L'affaire de la disparition de la romancière a inspiré nombre de fictions plus ou moins réussies.

Je ne sais pas ce que vaut le documentaire d'arté, mais ne manquez surtout pas le film de Billy Wilder : c'est l'une des adaptations les plus réussies d'Agatha Christie, et Marlène Dietrich et Charles Laughton s'y montrent au sommet de leur forme et de leur puissance dramatique!





Dernière édition par le Jeu 25 Oct 2007 - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Lun 27 Aoû 2007 - 22:37

merci à Séli et Popila pour ces renseignements et précisions ...

Bon, j'avoue que je suis un peu déçue, je m'attendais à quelque chose de plus mystérieux Razz .... Si j'ai bien compris, ce qui reste mystérieux, ce sont les circonstances de cette "disparition", et pas du tout ce qu'elle a fait pendant tout ce temps ?

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9267
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 28 Aoû 2007 - 9:00

séli a écrit:
Il y a une émission sur Arte Dimanche 2 Septembre, à 22h 40, qui traite justement de la disparition mystérieuse d'Agatha. Avec, en prime, à 20 h 50, une adaptation d'un de ses romans. Un film de Bill Wilder "Témoin à charge" avec Marlène Dietrich et Tyrone Power cheers .

Ce film est excellent en effet. Marlene Dietrich prouve à quel point elle méritait d'être une monstre sacré du cinéma.

Par contre, j'epère qu'arte ne le diffusera pas en VF comme ils en ont malheureusement pris l'habitude Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
avatar

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 28 Aoû 2007 - 10:55

Parfois j'aimerais avoir Arte avec une bonne qualité d'image. En plus Témoin à Charge est mon histoire préférée d'Agatha Christie...
Merci popila pour nous avoir raconté l'histoire de la disparition d'Agatha Christie, c'était moins mystérieux que je ne le pensais mais intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mar 28 Aoû 2007 - 12:36

mimidd a écrit:
Bon, j'avoue que je suis un peu déçue, je m'attendais à quelque chose de plus mystérieux Razz .... Si j'ai bien compris, ce qui reste mystérieux, ce sont les circonstances de cette "disparition", et pas du tout ce qu'elle a fait pendant tout ce temps ?

Effectivement, il s'agit plus d'un drame psychologique que d'une intrigue policière... Encore que. Après tout, peut-être qu'Agatha avait réellement planifié sa disparition et souhaitait mettre son mari dans l'embarras : l'hypothèse n'est pas exclue.
Et on ne sait pas très bien ce qui s'est passé entre l'incident de voiture et l'arrivée dans cet hôtel situé à Harrogate : on suppose qu'Agatha a pris le train jusqu'à Londres, puis, apercevant une affiche vantant les mérites de cette ville thermale, s'y serait rendue, ayant apparemment perdu toute notion de son identité. Ce sont les musiciens de l'hôtel qui, au bout de quelque jours, l'auraient reconnue, à partir de sa photo diffusée dans la presse.
Dans Le crime est notre affaire, une des nouvelles évoque une disparition orchestrée un peu de la même manière.
Dans l'Intégrale du Masque, Jacques Baudou évoque un roman policier bâti sur cette affaire et qui serait très réussi.
Sinon, la série Albany et Sturgess de Floc'h et Rivière y fait également allusion.

Edit : Mais qu'aviez-vous donc été imaginer sur ce qui s'était passé pendant ces dix jours? J'aimerais bien le savoir!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
althea
Countess of Dagobah
avatar

Nombre de messages : 2324
Age : 57
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mer 29 Aoû 2007 - 14:32

Merci Popila pour ces renseignements!

Cette disparition serait donc à la fois l'expression d'une dépression et d'une vengeance vis à vis de son mari et surtout serait restée mystérieuse même pour Agatha? Je comprends mieux maintenant pourquoi à coté des tres cartésiens Hercule Poirot et Miss Marple, elle a écrit les étranges nouvelles faisant apparaitre Mr Quinn ( Embarassed je ne suis pas certaine de l'orthographe...)

Et le roman qu'elle a écrit juste après sa disparition ( Popila) est donc les quatre: je suis d'accord avec toi, c'est tres noir et assez mauvais!

J'avais remarqué que les secrétaires qui seduisaient/essayaient de séduire leur patron n'avaient pas le beau role dans ses romans. Je croyais que c'était juste son coté conservateur, son attachement aux valeurs du mariage, de la famille, son respect des engagements religieux : je vais essayer de trouver la bio d'Huguette Bouchardeau car j'ai sans doute fait d'autres simplifications de ce genre!


Les diffusions d 'Arte le dimanche sont malheureusement maintenant toujours en vf....(snif! Je sais que Jérome Clément est contre les émissions en vo, mais je ne sais plus pourquoi...)
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9267
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mer 29 Aoû 2007 - 14:59

althea a écrit:
Les diffusions d 'Arte le dimanche sont malheureusement maintenant toujours en vf....(snif! Je sais que Jérome Clément est contre les émissions en vo, mais je ne sais plus pourquoi...)

Je suppose qu'il doit trouver ça trop élitiste ... mais de toutes manières, arte ne piquera pas les téléspéctateurs de TF1 en faisant de la VF à gogo ... ils perdent juste leurs spectateurs à eux qui en ont marre de la VF ...

Désolée pour le HS, mais ça m'énerve
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Agatha Christie   Mer 29 Aoû 2007 - 18:50

althea a écrit:
Je comprends mieux maintenant pourquoi elle a écrit les étranges nouvelles faisant apparaitre Mr Quinn
Et le roman qu'elle a écrit juste après sa disparition est donc les quatre: je suis d'accord avec toi, c'est tres noir et assez mauvais!
J'avais remarqué que les secrétaires qui seduisaient/essayaient de séduire leur patron n'avaient pas le beau role dans ses romans.

Effectivement, Althea : dans les romans d'Agatha Christie, les secrétaires tombent toujours amoureuses de leur patron. Agatha s'amuse d'ailleurs beaucoup de ce cliché (voir Un cadavre dans la bibliothèque)!
Après tous ces déboires, Agatha était incapable d'écrire un seul mot ; or elle avait un cruel besoin d'argent. C'est son beau-frère qui lui conseilla de publier des nouvelles parues quelques temps auparavant dans Le Sketch, en les reliant sous la forme d'un roman. Agatha considérait elle-même Les Quatre comme un livre "bouche-trou"!
C'est en s'efforçant ensuite de rédiger Le Train bleu, non sans mal, qu'Agatha cessa, de son point de vue, d'être un amateur pour devenir une professionnelle. Elle ne l'avait écrit que pour honorer un contrat et pour gagner sa vie. Elle le détesta toujours -alors que personnellement, c'est un de ses romans que j'affectionne particulièrement, à cause de la personnalité de l'héroïne, Katherine Grey, et de l'ambiance dans laquelle baigne le roman. Cette haine est sans doute davantage due aux circonstances d'écriture qu'en raison du contenu du livre.
Et, très juste, chère Althea : Agatha n'est pas toujours aussi cartésienne que ses héros ; certaines de ses oeuvres baignent en effet dans une atmosphère d'irréalité, comme les nouvelles du Mystérieux Mr Quinn ( pour l'orthographe!), qu'elle affectionnait beaucoup. Je ne sais pas ce que tu en penses : je trouve leur charme un peu désuet.
Tout ça me fait penser que dès que j'aurais un peu de temps, je mettrai en ligne le résumé de ses nouvelles, des romans signés Mary Westmacott et de ses pièces de théâtre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agatha Christie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agatha Christie
Revenir en haut 
Page 3 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE CRIME DE L'ORIENT-EXPRESS d'Agatha Christie
» Agatha Christie - Tome 14: Témoin indésirable [Chandre]
» [Agatha Christie] Le crime de l'Orient Express
» Les carnets secrets d'Agatha Christie
» Agatha CHRISTIE - Dix Petits Nègres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Agatha Christie-
Sauter vers: