Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3229
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   Mar 24 Fév 2009 - 19:00

Prière de poster ici un bref résumé du livre dont vous souhaitez parler si celui-ci n'existe pas déjà. Merci de commencer votre message par le titre de l'oeuvre écrit en gras, séparé par un espace du reste du texte.

PS : oui, c'est une sorte de redite mais je pense qu'il est plus intéressant de retrouver ces résumés dans les sous-forums des auteurs concernés quand ils existent Wink Le lobbying sera meilleur ! Razz


Dernière édition par Muezza le Mar 24 Fév 2009 - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3229
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   Mar 24 Fév 2009 - 19:01

La Dame en blanc (The Woman in white) (1860)

Une nuit, sur une route déserte des environs de Londres, au milieu du XIXe siècle. Walter Hartright, un jeune professeur de dessin, chemine quand apparaît soudain devant lui une mystérieuse jeune femme tout de blanc vêtue lui tenant des propos décousus avant de disparaître. Hartright rejoint bientôt la maison des Fairlie où il a été engagé pour enseigner à la nièce de Mr Fairlie, Laura. Comme de bien entendu, le jeune homme en tombe amoureux, mais apprend bien vite par la demi-soeur aînée de Laura, Marianne Halcombe, qu'elle est fiancée à Sir Percival. La Dame en blanc lui réapparaît également et le jeune homme est bientôt surpris de l'étrange ressemblance de celle-ci avec Laura...

Allez-y, embarquez dans cette histoire formidable. Je ne peux vous en dire beaucoup plus sans la déflorer. La construction de Collins est basée sur divers récits à la première personne. De récits de Hartright à l'extrait de journal intime de Marianne, en passant par des billets d'humeur ou des expertises policières, cette construction permet à Collins, tout en suivant les événements de manière chronologique, d'insufler des coups de théâtre, quasi cinématographiques. Quand vous l'aurez lu, cela vous semblera tellement vrai...

Allez, pour finir, un petit extrait pour apprécier le talent littéraire de Wilkie. Il s'agit de l'arrivée de Hartright chez les Fairlie où il rencontre Marianne Halcombe
Citation :
"A l'une des fenêtres se tenait une jeune femme qui me tournait le dos. Mes yeux se fixèrent un moment sur elle, et je fus frappé de la rare perfection de son corps comme de la grâce naturelle de son maintien. Grande, mais point trop; bien faite et épanouie, mais sans être trop forte; un port de tête noble mais sans rien de guindé; son tour de taille était de ceux qu'un homme qualifie de parfait; mieux encore, elle ne portait visiblement pas de corset. Elle ne m'avait pas entendu entrer, aussi pris-je la liberté de l'admirer tout à mon aise pendant quelques instants avant de remuer une chaise pour attirer son attention. Elle se retourna aussitôt. L'aisance de tous ses mouvements tandis que, du fond de la pièce, elle s'avançait vers moi me rendait impatient de voir clairement son visage. Elle quitta la fenêtre et je pus constater qu'elle était brune; elle s'approcha et je pus constater qu'elle était jeune; bientôt elle fut près de moi, et je pus constater qu'elle était laide !
Jamais le vieil adage selon lequel la nature ne peut pas se tromper ne s'était révélé plus faux; [...]

Un conseil : préférez l'édition Phébus Libretto (bien mieux traduit et non-abrégé contrairement à la version chez Labyrinthe). Petit lien : http://www.phebus-editions.com/pres_livre.php?id=500... en vente dans les meilleures librairies...


Dernière édition par Muezza le Mar 24 Fév 2009 - 19:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3229
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   Mar 24 Fév 2009 - 19:02

Je remets également le résumé fait par cat pour :

Basil (1852)

cat47 a écrit:

Issu des plus hautes couches de la société, Basil tente nonchalamment une carrière littéraire sous l'oeil bienveillant de sa jeune soeur Clara, lorsqu'il est littéralement foudroyé par l'amour. Mais Margaret Sherwin est fille de boutiquier alors que le père de Basil est particulièrement fier des origines anciennes de sa famille. Son frère Ralf ayant déjà mené une vie peu conforme aux attentes paternelles, Basil sent d'autant plus l'inconvenance d'une éventuelle union avec Margaret. Son attachement dépasse pourtant les normes de la raison et il est prêt à accepter non seulement la désapprobation familiale mais également les conditions particulières que le père de la jeune femme entend lui imposer.

Quelques extraits de la quatrième de couverture :

"Un roman noir jusqu'à l'atrocité .. haletant, poignant, d'une lucidité impitoyable."

"Un étrange roman noir dont les personnages s'adonnent à tous les excès... On ne peut s'arrêter de lire, c'est passionnant."

Je ne serais personnellement pas aussi lyrique dans mon appréciation, mais à lire pour le style et l'originalité de l'approche narrative.


Dernière édition par Muezza le Mar 24 Fév 2009 - 19:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3229
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   Mar 24 Fév 2009 - 19:09

La Pierre de lune (The Moonstone) (1868)

La Pierre de Lune est un diamant hindou fabuleux qui a été ramené des Indes en Angleterre comme prise de guerre. Cette pierre est offerte en leg à la jeune Rachel Verrinder par son oncle pour ses 18 ans. La même nuit, le diamant est dérobé. Le cousin de Rachel, Franklin Blake, devient le premier suspect, mais également un mystérieux groupe de jongleurs indiens, puis bientôt Rachel elle-même...
Le phlegmatique (on n'en attend pas moins d'un britannique) Sergent Cuff est chargé de l'enquête...
study
Il s'agit ici du premier roman de type "detective novel" jamais publié... Rien que pour cela, il vaut le coup d'être lu ! Pour TS Eliot il s'agit de
Citation :
"The first, the longest and the best of modern English detective novels"
C'est excellent en effet, le scénario fonctionne remarquablement bien... mais "La Dame en blanc" (qui n'est d'ailleurs pas une "detective novel" puisqu"il n'y a pas d'enqu^te, mais un thriller puisque les personnages sont embarqués dans une affaire trouble dont ils devront eux-mêmes se sortir...) est encore meilleur lol!
Revenir en haut Aller en bas
safira
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   Jeu 21 Mai 2009 - 21:25

Secret absolu ( 1857)

« Un manoir sur la côte de Cornouailles. Mrs Treverton, avant de rendre l'âme dans la solitude, confie à sa servante Sarah Leeson une confession écrite et lui arrache la promesse de ne jamais la détruire. Les années passent, le manoir est mis en vente, et le fils du nouveau propriétaire trouve le moyen d'épouser Rosamonde Treverton, fille des anciens maîtres du lieu... Le couple de tourtereaux s'installe dans les vieux murs... Et le passé, insidieusement, revient hanter leur existence que tout semblait promettre au bonheur ».
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   Jeu 16 Juil 2009 - 16:30

Seule contre la loi (1875)

Citation :
Au lendemain de ses noces avec Eustace Woodville, Valeria découvre qu’elle a épousé un homme riche en mystère. Son vrai nom est Macallan. Cette révélation pique la curiosité de la jeune mariée… qui n’est pas au bout de ses surprises. Il s’avère que le nom de Macallan est entaché de scandales, l’homme ayant été soupçonné d’avoir assassiné sa première épouse. Les poursuites abandonnées faute de preuves, Eustace a tenté de se faire oublier.

Convaincue de l’innocence de son mari, l’impétueuse Valéria décide de mener l’enquête. Contre l’avis de tous, et bientôt en opposition violente avec son entourage, elle va s’employer, dans une angoissante solitude, à lever l’un après l’autre les masques supposés protéger la bonne société victorienne. Soucieuse de dissimuler ses propres turpitudes – meurtre, chantage, extorsion -, cette dernière semble avoir fait main basse sur la Loi.

Thriller labyrinthique, âpre réflexion sur les faux-semblants, vibrant portrait d’une héroïne libre et intraitable, Seule contre la loi passe pour le premier roman policier dont le détective est une femme. A la lecture de cet opus, on comprend l’admiration sans borne que Borges et Hitchcock vouèrent au maître W.W. Collins (1824-1889), ami et rival de Dickens en son temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...
» Résumés des oeuvres citées
» WILKIE COLLINS : le roi du suspens
» L'HOTEL HANTE de Wilkie Collins
» W. Wilkie Collins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs) :: Wilkie Collins-
Sauter vers: