Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Robert McLiam Wilson : Eureka Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5539
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Sam 5 Jan 2013 - 15:22

Après avoir dit tout le mal que je pensais d'un autre livre irlandais Embarassed , je viens livrer mes impressions sur La douleur de Manfred, le dernier livre que j'ai lu en 2012. C'est très simple, je l'ai adoré. I love you Certes, on n'a pas affaire à des personnages attachants et doux-dingues comme dans Eureka Street, mais ils n'en sont pas moins hauts en couleurs et vrais. J'aime le fait d'avoir retrouvé le style nu et cru de Robert MacLiam Wilson, qui évoque ainsi des sujets graves comme la douleur, la vieillesse,
Spoiler:
 
La construction du livre est intéressante car on découvre Manfred pas à pas. On pense l'apprécier, puis on découvre le pourquoi de sa vie minable. Et même là, l'auteur ne tombe pas dans la facilité en le transformant en monstre absolu, il ne le juge pas. Il se contente de montrer un homme qui semblait équilibré, qui est redevenu plus ou moins équilibré, mais qui a pété les plombs durant sa vie et qui a eu ce qu'il méritait.

C'est loin d'être gai, mais je trouve que ce livre n'est pas plombant pour autant, car l'auteur sait présenter les choses, apporter un peu d'humour et nous permet de prendre assez de recul pour apprécier notre lecture (je suis amoureuse lol! ).
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9881
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Sam 16 Fév 2013 - 22:45

une info pour les Parisiens :

Citation :
Mardi 19 février 2013 à 19h30, l'écrivain Robert McLiam Wilson sera au CCI à l'occasion de la Soirée de présentation de la revue littéraire "meet quito/dublin" (entrée libre - réservation conseillée : azuddas@centreculturelirlandais.com).
Son œuvre la plus connue - et celle qui l'a fait connaître - est sans conteste "Eureka Street", roman foisonnant qui a pour personnage central la ville de Belfast. McLiam Wilson est également l'auteur de "Ripley Bogle", "Les Dépossédés" et "La Douleur de Manfred".
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6742
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Lun 22 Sep 2014 - 23:31

Je fais remonter le topic de Robert Mcliam Wilson car je viens de terminer Eureka Street, roman sur lequel je louchais depuis longtemps (ce qui met mon ophtalmo au désespoir) après avoir lu la présentation de Toxicangel.

Je n'ai pas été du tout déçue, j'ai beaucoup aimé ce livre qui se situe au carrefour de plusieurs styles ce qui en fait un objet assez curieux.

On est à la fois dans la chronique urbaine (et pas des moindres puisque Belfast dans les années 90 ça n'est pas de tout repos), le quotidien de la bande de potes à la ramasse dans le genre Rue de la Sardine ou même Ikebukuro West Gate Park. Les combines, les petits boulots, les pubs, la misère, le chômage...
Mais il y a aussi une part de loufoque, surtout dans le personnage de Chuckie Lurgan dont la fulgurante ascension sociale rajoute un élément de truculence (il aurait pu sans problème se glisser dans un roman de Paasilinna ou dans un racontar de Jorn Riel).
Et pourtant, il y a un fond d'analyse politico-sociale assez désabusée mais très intéressante sur la situation impossible entre protestants et catholiques, unionistes et républicains (ceux-ci sont très loin d'être montrés sous un jour héroïque d'ailleurs) et son lot d'arrestations, de passages à tabac, de meurtres mais aussi de subventions corruptrices et de trafics en tous genres. L'auteur ne prend pas vraiment parti, se place résolument du point de vue du vécu au quotidien par les habitants de la ville (plutôt les plus modestes), loin des positionnements idéologiques.
Le tout fait un savant mélange qui m'a tenu en haleine tout au long du roman. Comment ne pas s'attacher à ce coeur d'artichaut aux poings serrés de Jake Jackson, à son chat, à ce gros lard de Chuckie ou même à Roche, le gamin des rues, ou Aoirghe, la républicaine pur sucre au nom imprononçable.

Je plussoie ce qu'avaient dit Althea et Les Yeux Noirs,
Spoiler:
 

Donc,   moi aussi. Pour le reste, vous avez déjà tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
Fauvette
Bluebird on a White Cliff
avatar

Nombre de messages : 3539
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Mar 23 Sep 2014 - 15:36

Merci pour ton avis sur Eureka Street, MissAcacia ! Very Happy Je suis ravie de voir que tu es toi aussi tombée sous le charme "brut de décoffrage" de ce roman et que tu as rejoint les rangs des !
Voilà qui me donne envie de le relire, car cela fait bien trop longtemps que je n'ai pas été dire bonjour à Jake (et son chat bien-aimé ), Chuckie, Roche, Max, Aoirghe et les autres Wink

_________________

Stewardess of Black Corporation | Sherlocked | Blog photo Nature (Fleurs et Bestioles ^^) | Compte Twitter de Lambton
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zygena.canalblog.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 50693
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Mar 23 Sep 2014 - 17:23

Je le reilrais bien aussi, tiens, je l'avais beaucoup aimé !!
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6742
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Mar 23 Sep 2014 - 18:47

Fauvette a écrit:
Je suis ravie de voir que tu es toi aussi tombée sous le charme "brut de décoffrage" de ce roman

Je suis assez sensible à ce genre de charme Very Happy . C'est l'analyse politique que j'attendais le moins, agréable surprise je dois dire car elle donne beaucoup d'épaisseur au roman. Il aurait été agréable à lire de toutes façons mais là c'est franchement intéressant. Je vais essayer de me procurer Ripley Bogle.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Raisa
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 455
Age : 23
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 05/05/2015

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Dim 6 Nov 2016 - 19:09

C'est à cause de vous qu'un jour dans ma bouquinerie préférée je me suis jetée sur Eureka Street quand je l'ai aperçu. En fait, je ne savais même pas de quoi ça parlait, juste qu'il y avait des commentaires dithyrambiques sur ce roman ici. Après, il est resté plusieurs mois sur ma PAL et je ne savais pas du tout quand j'allais l'en sortir - je l'avoue, sa taille m'intimidait un peu. Et puis quand j'ai vu qu'il était sur la liste de ma prof pour le cours de littérature anglais, j'ai sauté sur l'occasion. Et ça a été une très très belle découverte ! Au départ, le style et le sujet m'ont un peu fait penser aux Chroniques de San Francisco, en un peu plus "brutal". Ce style, j'ai tout de suite accroché avec. Il y a de superbes passages très poétiques, les descriptions de la ville sont géniales, les personnages tellement vivants et humains... Pour parler un peu pompeusement, je trouve que Robert McLiam Wilson a parfaitement réussi à voir et à décrire la beauté de la modernité pensée par Baudelaire.
Il se dégage une atmosphère de ce roman... j'étais triste en le quittant. Et finalement, il a beau être un peu épais, je l'ai dévoré et n'ai pas vu défiler les pages - le style a beaucoup aidé je pense.
La fameuse scène m'a beaucoup surprise, je m'étais installée dans une ambiance certes parsemée de violences, mais pas aussi fortes, et surtout... les personnages se sentaient tous tellement séparés de cette violence quotidienne, c'était tellement normal pour eux, que cette scène où elle explose m'a fait un choc. J'ai beaucoup de mal à m'expliquer ^^'
Bref, ce roman a été une très très belle lecture !
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 6742
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   Mer 9 Nov 2016 - 16:12

Ton avis positif fait plaisir à lire Miss Raisa Very Happy . Ce livre fait encore une émule... et ça me fait penser que je n'ai rien lu d'autre de Robert McLiam Wilson Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert McLiam Wilson : Eureka Street   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert McLiam Wilson : Eureka Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Robert McLiam Wilson : Eureka Street
» Robert McLiam Wilson
» Le questionnaires des 4 livres
» [Mc Liam Wilson, Robert] Eureka Street
» Robert McLiam Wilson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: