Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Felicity

Aller en bas 
AuteurMessage
Mam'zelle Poupée
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 37
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: Felicity   Lun 15 Déc 2008 - 20:31

Avec mon nouveau look, vous imaginiez bien que je n'en resterais pas là lol! J'ouvre donc un topic sur une série trop méconnue, Felicity, créée par JJ Abrams en 1998, et diffusée en France l'année suivante. Voilà qui ne nous rajeunit pas affraid



Hélas, TF1 en a cessé la diffusion au début de la saison 2. On a juste eu le temps de voir la transformation capillaire de l'héroïne, et plouf... plus rien . Heureusement quelques années plus tard, j'ai pu rattraper les quatre saisons sur le câble.

Cette série a pour moi une signification particulière : j'ai vu le premier épisode le jour où je suis entrée dans ma première chambre d'étudiante... comme Felicity. Question identification au personnage on ne pouvait pas faire mieux !
Le début de l'histoire tient en peu de mots : sur un coup de tête, Felicity décide de suivre son béguin de lycée, Ben, à l'Université de New York. Alors que celui-ci n'a pas la moindre idée des sentiments de la jeune fille à son égard.
Elle fait ainsi une croix sur l'Université de Stanford, et par la même occasion, sur le rêve de son père.

Felicity est une série particulière, identifiable à plusieurs niveaux :

  • Les couleurs, automnales. En tout cas, en ce qui concerne la première saison. La suite est plus classique (et donc plus colorée).

  • L'héroïne est ... normale ! Elle dit elle-même "je suis ringarde et je ne m'en porte pas trop mal". Gentille, fleur bleue, un peu naïve au départ, elle est dans tous les cas attachante.




  • Keri Russell est parfaite dans ce rôle. On aurait pu croire le contraire... un peu "trop belle pour être honnête". Or, c'est l'inverse qui se produit : notamment grâce au look qu'elle arbore, ultra classique (pulls, jeans, point final). Son personnage est tellement bien construit qu'on est la plupart du temps de tout coeur avec elle. On la jalouse pas, au contraire ... puisque ... c'est nous ! Enfin, moi au moins Razz

  • Les personnages secondaires (si l'on peut dire, car ils sont tous pratiquement au même niveau et c'est Felicity qui fait le lien entre eux), sont eux aussi bien choisis et surtout crédibles (ok, peut-être trop beaux eux aussi tongue ). Chacun a son propre univers, ses propres craintes, joies.




  • Felicity n'est pas une série édulcorée. La vie à New York est parfois difficile (Felicity en fait l'amère expérience dans un épisode de la saison 1), les sujets difficiles ne sont pas contournés mais cependant amenés de façon ... sensible sans jamais être mièvre.

  • L'humour est aussi très présent et a surtout lieu lors des scènes à la cité U. Entre sa compagne de chambre un peu spéciale, les gaffes de Noel (le responsable d'étage qui devient son ami voire plus) et les problèmes des autres pensionnaires ... on est gâtés!

  • La musique a une place également importante. La première BO fait d'ailleurs partie de mes CD préférés. Entre la pop, le rock, et le jazz, tout l'univers de Felicity s'y retrouve. Une ambiance presque surannée, qui correspond finalement plus à l'idée que je me fais de New York que dans d'autres séries (que j'aime aussi cela dit!)


Pour résumer, Felicity est une série riche à de nombreux égards. Les personnages sont fouillés, la mise en scène est très réussie. Et finalement, en revoyant la première saison actuellement **, je me suis dit que cela avait bien sûr un peu vieilli mais ... bien ! Voire très bien.

J'ai convaincu Emjy de se mettre à la série, et je crois que pour le moment, elle n'est pas déçue. Mais ce sera à elle de vous le dire !

Pour finir, deux questions : connaissiez-vous cette série auparavant ? Et qu'en pensez-vous ?
Dans tous les cas, j'espère que nous pourrons échanger ici nos impressions au sujet des épisodes, au moins de la saison 1, si vous avez la chance de les voir.

Dans le cas contraire, je vous laisse avec le générique des deux premières saisons. La musique, avec voix mais sans parole, est également signée JJ Abrams...