Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 20 Aoû 2009 - 18:44

Lance toi Kary, tu ne regretteras pas, c'est une écriture sublime...
Emjy, j'attends ton avis avec impatience... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Stoïa
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 28
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 20 Aoû 2009 - 18:59

Je connais Stefan Zweig depuis quelques temps déjà mais je n'avais jamais lu "Lettre d'une inconnue".
J'ai réparé cette erreur il y a une semaine et je crois n'avoir jamais autant pleuré devant un livre.
Comme c'est une lettre, j'avais décidé de la lire d'une seule traite comme on le fait généralement quand on reçoit soi-même une lettre (et comme l'a sûrement fait cet écrivain). Je pense que cela donne vraiment plus de force à cette magnifique déclaration. Comme si on découvrait en même temps que l'écrivain les révélations de l'inconnue.
Alors certes, parfois l'histoire est prévisible (je pense notamment au fils mort) mais j'ai tout de même été surprise par certains passages (l'accouchement de l'inconnue ; quand l'écrivain la paye pour la nuit passée en sa compagnie et qu'elle croise le domestique en sortant...). Les phrases les plus simples dans la plume de Zweig prennent une si grande ampleur, c'est incroyable.

Mon second livre préféré de Zweig après 24 heures de la vie d'une femme.

Je n'ai, pour l'instant, pas été tentée par ses biographies mais ça ne saurait tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Galy
Witty Blossom Indeed!
avatar

Nombre de messages : 6074
Localisation : dans la piscine du réacteur n°4 de Fukushima-Daiichi
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 26 Aoû 2009 - 11:57

Je n'avais lu de Stefan Zweig que 24h dans la vie d'une femme, que j'avais adoré. La semaine dernière je me suis lancée dans Le voyage dans le passé, après avoir lu il y a quelques mois des avis très positifs sur plusieurs blogs.

J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, l'histoire de cet homme et de cette femme qui s'aiment et se trouvent séparés, par l'expatriation, puis par la guerre. Ils ne se revoient pas pendant 9 ans, sans nouvelles, chacun continuant la vie de son côté.
Puis, le retour au pays et les retrouvailles. Elle désormais veuve...
Les retrouvailles sont glaçantes, mais tellement réalistes, avec cette courtoisie et cette froideur "on est de vieux amis et comment va ta femme?"... Puis tout redémarre. Sauf que le passé reste le passé.

Lorsqu'ils se séparent, leur histoire est à ses tous débuts, lui brulant d'amuuuur en silence, quasiment jusqu'au moment de l'annonce de son départ et l'aveu mutuel... Le fait qu'ils n'aient que très peu construit, et encore moins communiqué avant le départ pèse énormément sur la suite, sans parler du fait que lorsqu'on fantasme un moment magique, la réalité peut s'avérer très violente...

J'ai trouvé le texte de Sweig efficace, touchant, et très fin. Je m'étais déjà fait la remarque à l'époque de ma lecture de 24h, il dessine ses personnages avec beaucoup de finesse et de psychologie.
Pour celles et ceux qui parlent l'allemand, le texte traduit est suivi de la VO!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
whiterose
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 29
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 26 Aoû 2009 - 13:13

De cet auteur, j'ai lu "La pitié dangereuse" ainsi que "Lettre d'une inconnue" et j'ai bien aimé. Surtout "Lettre d'une inconnue", dont j'ai aimé l'histoire, j'ai trouvé que c'était une magnifique nouvelle, triste, très bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
http://bookscave.wordpress.com
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 26 Aoû 2009 - 14:36

J'avais déjà très envie de lire Le voyage dans le passé (il est dans mon panier amazon depuis des lustres), je ne vais plus pouvoir résister après la lecture de ton post, Galy. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
N..
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 659
Localisation : ... somewhere on my road to Lambton ...
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 26 Aoû 2009 - 20:49

Perso j'adore Zweig mais j'ai été déçue par le voyage dans le passé.
confused
Pourtant, je n'en attendais rien de précis. On me l'a offert quand il est sorti en francais, je n'en n'avais pas entendu parlé !

J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir cette écriture si ciselée et enveloppante, ce fut très agréable. L'impression de lire du Zweig...inimitable, je suis d'accord !

En revanche, la partie post-retrouvailles n'est pas assez creusée à mon gout. Zweig qui a le talent de mettre en lumière la moindre petite pensée, la plus petite touche d'émotion.... là, cela m'a fait peu d'effet. Bref, on aura beau dire le contraire, pour moi ce n'est pas du Zweig achevé.

Par contre je vous rejoins sur la lettre d'une inconnue et 24 heures de la vie d'une femme dont la lecture devrait être OBLIGATOIRE (pas moins :-) !
Revenir en haut Aller en bas
Galy
Witty Blossom Indeed!
avatar

Nombre de messages : 6074
Localisation : dans la piscine du réacteur n°4 de Fukushima-Daiichi
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 27 Aoû 2009 - 9:52

@Cat: j'espère que ça te plaira!!

@N..: Tu as été déçue?
Justement j'ai beaucoup aimé cette partie là. C'est vrai que c'est rapide, mais en quelques pages, Zweig place l'essentiel.
Spoiler:
 
Je suis d'accord, ça aurait pu être plus approfondi, mais en fait, je ne vois pas comment (s'agissant de l'histoire)! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7844
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Dim 30 Aoû 2009 - 11:53

De Stefan Zweig je n'ai lu que Le joueur d'échecs, que j'ai bien aimé sans que ce soit non plus une révélation (mais j'en avais beaucoup entendu parler, donc peut-être que j'attendais trop de ce livre...). Mais j'ai très envie de découvrir d'autres oeuvres de Zweig (en lisant les autres posts je dois dire que Lettre d'une inconnue, Marie-Antoinette et Vingt quatre heures de la vie d'une femme me tentent particulièrement), et j'ai déjà Un mariage à Lyon dans ma PAL donc je n'ai plus qu'à m'y remettre. Wink
Revenir en haut Aller en bas
kary
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 32
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Dim 30 Aoû 2009 - 12:07

Et moi je dis, même si je suis loin de connaître toute l'oeuvre de Zweig, le titre du topic lui rend bien hommage !! C'est un génie cet homme ! Déjà, arriver à me faire lire des paragraphes de plusieurs pages, sans qu'il y ait d'espaces ou de dialogues, c'est un exploit ! lol! Et comme ses récits sont très courts, à la fin on en veut toujours plus !!

J'ai donc fini Amok, Lettre d'une Inconnue et Ruelle au clair de lune et que dire à part que je les ai lu d'une traite et que j'ai adoré.

Amok m'a mise mal à l'aise lorsque le narrateur parle
Spoiler:
 
Mais j'aime bien les livres qui me font ressentir les émotions aussi violemment !!

Lettre d'une Inconnue m'intriguait parce que ma soeur me disait avoir pleuré dessus. Je n'ai pas pleuré mais j'ai trouvé le texte magnifique et vraiment touchant.

Voilà, voilà, sur ce, je vais m'empresser d'aller me procurer ses autres oeuvres !!
Revenir en haut Aller en bas
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 4300
Age : 36
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Lun 5 Oct 2009 - 19:47

Un petit "up" pour Zweig, juste parce que je relis La confusion des sentiments et que c'est vraiment magnifique, comme souvent ( toujours ?) avec cet auteur... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Meha
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1071
Age : 30
Localisation : Berlin
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Lun 5 Oct 2009 - 20:06

Tient il est sur ma table de nuit, posé là par ma soeur ... je ne l'ai pas encore ouvert... study
Revenir en haut Aller en bas
http://meha.over-blog.com/
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Lun 5 Oct 2009 - 23:54

C'est un texte magnifique Meha...je pense que si tu as les mêmes goûts que ta soeur, ce texte va beaucoup te toucher... drunken
Bonnie, repasse dès que tu auras fini si tu veux bien pour donner ton impression générale... cheers (j'aurai tendance à dire "toujours!!!!")
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 15 Oct 2009 - 11:22

Décidément nous sommes gâtés, un an après Le Voyage dans le passé, sort aujourd'hui un nouvel inédit de Stefan Zweig,
Image hébergée par servimg.com
Un soupçon légitime, chez Grasset et en édition bilingue, l'histoire :

Citation :
Betsy et son mari, couple de jeunes retraités, mènent une existence solitaire et tranquille jusqu’au jour où emménagent leurs nouveaux voisins, les Limpley. John Charleston Limpley est un homme débordant d’enthousiasme, bavard et expansif, qui attire immédiatement la sympathie. Cette vitalité se révèle pourtant vite épuisante, y compris pour sa propre femme. Pour la réconforter, Betsy lui offre un chiot, Ponto.
Limpley se prend d’une passion dévorante pour l’animal. Les rôles s’inversent et Ponto devient le maître, habitué à voir ses moindres caprices satisfaits. Betsy ne supporte pas cette tyrannie, et ses relations avec les Limpley se refroidissent. C’est alors que Mrs. Limpley tombe enceinte.
Limpley oublie son chien et, toujours dans la démesure, se consacre tout entier à sa femme et à sa fille. Ponto, délaissé, ne comprend pas cette indifférence et éprouve bientôt une rancœur grandissante à l’égard de son maître et de l’enfant…
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23671
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 15 Oct 2009 - 13:04

Merci pour cette info, Lady Clare. Cette édition étant semblable à celle du Voyage dans le passé, j'ai très envie de me laisser tenter car je trouve ces livres très beaux.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 27
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Dim 13 Déc 2009 - 16:25

J'ai fini de lire Le Joueur d'Echecs et j'ai adoré!! Very Happy Il est très abordable et je me suis laissée entrainer par l'histoire de Monsieur B. et j'adore le style de l'auteur et la fluidité du roman!

Du coup ça m'a donné encore plus envie de découvrir la bibliographie de Stefan Zweig (j'ai déjà 24h de la vie d'une femme, Lettre d'une inconnue, Marie-Antoinette et Le monde d'hier dans ma Liste de Livres à Lire) et surtout de relire La confusion des sentiments: Quand je l'ai acheté il y a quelques années, j'avais moyennement aimé mais je pense que je suis passée à côté du roman à cette époque (question de maturité peut-etre Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Dim 13 Déc 2009 - 18:08

j'étais certaine que ça te plairait Nathy's!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 32
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Ven 25 Déc 2009 - 22:38

Je viens de lire La Confusion des Sentiments de Zweig et c'est un roman que j'ai trouvé court, mais très intense, avec un style sublime.

J'ai trouvé que cette histoire était très prenante, et j'ai eu du mal à "en sortir" ... Parfois, une fois que je tourne la dernière page, je suis capable de me mettre dans une autre histoire le lendemain par exemple, mais là j'ai eu besoin de plus de temps pour "digérer" cette histoire, au sens où les sensations, l'atmosphère m'imprégnaient ... (je ne sais pas trop comment expliquer cette sensation...) et je n'arrivais pas à me concentrer sur un autre univers.

C'est le deuxième roman de Zweig que je lis, après 24h de la vie d'une femme (que j'avais aussi adoré). Comme ce dernier d'ailleurs, j'ai eu du mal à entrer dans ce livre. Le début, qui sert à présenter le narrateur, m'a paru un peu ennuyeux. Mais dès que l'on entre dans le vif du sujet, j'ai été emportée.
Je trouve que la manière de décrire les passions, les sentiments exacerbés est exceptionnelle...

N'arrivant pas à trouver les mots pour rendre honneur à Zweig, le mieux, c'est que je partage avec vous certains passages que j'ai aimés dans ce livre I love you

Voici le passage où le jeune héros entend pour la première fois celui qui va devenir son mentor faire cours :

Citation :
Jamais je n'avais vu pareille chose, un discours qui était tout extase, un exposé passionné comme un phénomène élémentaire, et ce qu'il y avait là d'inattendu pour moi m'obligea tout à coup à m'avancer. Sans savoir pourquoi je bougeais, hypnotiquement attiré par une puissance qui était plus forte que la simple curiosité, d'un pas automatique comme celui des somnambules, je me trouvai poussé comme par magie vers ce cercle étroit : inconsciemment, je fus soudain à dix pouces de l'orateur et au milieu des autres, qui de leur côté étaient trop fascinés pour m'apercevoir, moi ou n'importe quoi. J'étais emporté par le flot du discours, entraîné par son jaillissement, sans même savoir quelle en était l'origine : sans doute l'un des étudiants avait-il célébré Shakespeare comme un phénomène météorique, et alors cet homme, au milieu d'eux, mettait toute son âme à montrer que ce poète n'était que l'expression la plus puissante, le témoignage spirituel de toute une génération, - l'expression sensible d'une époque devenue passionnée.


Ou encore ce passage notamment sur l'ambiguïté des sentiments, la "confusion des sentiments" du personnage principal

Citation :
Ce chaud et froid, cette alternance d'affabilité cordiale et de rebuffades déplaisantes troublait complètement mes sentiments trop vifs, qui désiraient ... Non, jamais je n'aurais pu formuler nettement ce qu'à vrai dire je désirais, ce à quoi j'aspirais, ce que je réclamais, ce à quoi visaient mes efforts, quelle marque d'intérêt j'espérais obtenir par mon enthousiaste dévouement. Car, lorsqu'une passion amoureuse, même très pure, est tournée vers une femme, elle aspire malgré tout inconsciemment à un accomplissement charnel : dans la possession physique, la nature inventive lui présente une forme d'union accomplie ; mais une passion de l'esprit, surgissant entre deux hommes, à quelle réalisation va-t-elle prétendre, elle qui est irréalisable ? Sans répit elle tourne autour de la personne adorée, flambant toujours d'une nouvelle extase et jamais calmée par un don suprême. Son flux est incessant, et pourtant jamais elle ne peut se donner libre cours, éternellement insatisfaite, comme l'est toujours l'esprit.


J'aime beaucoup les passages où Zweig parle de Shakespeare et son époque via la voix du vieux professeur. On sent le feu de la passion qui l'anime lorsqu'il en parle, son enthousiasme, l'envie de convaincre et de transmettre ses connaissances, d'en découvrir plus sur cette période et son côté exceptionnel, extraordinaire de cette époque élizabethaine. cheers

Un livre que je recommande à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 4300
Age : 36
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Ven 25 Déc 2009 - 23:22

Very Happy
Merci pour cet avis positif Artémis ! Nathy's j'espère que ça va te donner encore plus envie de retenter de le lire, car c'est vraiment un excellent roman ! Effectivement il y a quelques années tu étais peut-être un peu jeune pour l'apprécier ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Sam 26 Déc 2009 - 0:04

Merci pour ton avis Artémis, je te souhaite bonne continuation dans la lecture de Zweig, il y a encore tant à découvrir pour toi! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 32
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Sam 26 Déc 2009 - 16:02

lady Clare a écrit:
je te souhaite bonne continuation dans la lecture de Zweig, il y a encore tant à découvrir pour toi! cheers

Merci ! Lequel me conseillerais-tu maintenant ? cheers C'est vrai qu'il y en a tant ! study
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Dim 27 Déc 2009 - 1:08

Il y en a tant! lol! Bon, je pense que je te conseillerai une biographie, celle de Marie Stuart notamment, je crois qu'on l'avait déjà évoquée ensemble en plus... study
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 32
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mar 29 Déc 2009 - 12:12

Tout à fait Lady Clare ! I love you J'avais acheté la biographie de Marie-Antoinette chez Boulimier Wink

Et puis hier, j'ai craqué et j'ai acheté Un soupçon légitime : je dois avouer que ce qui m'a fait me décider, c'est que le texte est d'abord en français, puis en allemand ! cheers Ca va me permettre de lire un peu dans la langue de Goethe, tout en pouvant me raccrocher au français lorsque je ne comprendrai pas tongue
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8968
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mar 29 Déc 2009 - 14:43

Le titre de ce topic m'a intriguée car il reflète toute l'ambiguité de la perception de Stefan Zweig en Europe.

Cet auteur suscite un engouement certain en France, alors qu'en Allemagne, il serait considéré comme une écrivain de bonne facture, mais sans plus.

Je me suis toujours interrogée sur le fait de savoir où se situait la vérité scratch et pourquoi cet écrivain suscite t-il autant d'enthousiame en France (j'aurais aimé l'avis de lesezeichen qui semble bien connaître les deux cultures, mais je crois qu'elle fréquente moins le forum qu'avant Crying or Very sad ).

Je suis venue à Zweig avec "La Confusion des Sentiments" et peut-être étais-je trop jeune, je me suis un peu ennuyée Embarassed

Puis une de mes profs d'allemand nous a parlé avec énormément de passion de "24 heures de la vie d'une femme" (trop de passion peut-être ?) et je dois dire que même si j'ai apprécie cette lecture, j'ai été un tantinet déçue (ce livre était le livre de chevet de ma prof, celui qui avait changé sa vie etc etc ...)

J'ai relu ce livre quand j'ai vu l'adaptation avec Agnès Jaoui, que j'avais bien aimée, et je l'ai un peu plus apprécié car j'en attendais moins.

J'ai ensuite lu le "Joueur d'Echecs" en VO. J'ai bien aimé ma lecture, mais mon niveau en allemand ne m'a pas permis de l'apprécier comme il le faudrait (il faudra que je relise ce livre en français un jour).

J'ai vu une adaptation télé de la "Lettre d'une Inconnue" avec Irène Jacob que j'avais trouvée magnifique (je parle de l'adaptation et d'Irène Jacob Razz le rôle de l'écrivain était interprété par Christopher Thomson, dont j'ai eu un peu de mal à comprendre qu'il suscite cette passion Suspect).

Enfin, les deux derniers livres inédits et publiés en France attirent ma curiosité, mais j'ai un peu peur d'être déçue ... il faudra que j'essaie d'en lire un en 2010 Very Happy

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai entendu dire énormément de bien de ses biographies, et en lire une figure dans la liste de mes résolutions depuis 2006 ou 2007 Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness
avatar

Nombre de messages : 2729
Age : 32
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mar 29 Déc 2009 - 14:52

Je crois qu'Accalia connaît bien les deux cultures... Il faudrait lui poser la question !

Pour ma part, j'ai toujours eu beaucoup de mal à me plonger dans Zweig (enfin je dis 'toujours' mais je n'ai lu que 2 ouvrages). Mais à chaque fois, dès que l'on rentre dans le vif du sujet, je me sens emportée par le livre. Et dans les deux cas (La confusion des sentiments et 24h de la vie d'une femme), j'ai besoin de temps pour "digérer" ces livres. Pourquoi ? j'ai du mal à l'expliquer. Les passions qui sont décrites me touchent, me marquent... Dans 24h de la vie d'une femme, j'avais l'impression de ressentir ce que ressentait l'héroine lorsqu'elle observait les personnes que la passion du jeu détruisait... Un sentiment d'impuissance contre cette passion, de colère pour son côté destructeur, de pitié et d'empathie pour ce jeune homme...
Je ne pourrais expliquer pourquoi le style de Zweig me touche tant...

Je pense qu'il s'agit aussi d'une question de goût !!! Dans le topic des livres que l'on déteste, il y a des livres qui sont parmi mes préférés !!! Et parmi les livres préférés de certaines de mes amies, des livres que j'ai détestés !!! lol!

Mais j'aimerai en savoir plus sur les regards français et allemand portés sur cet auteur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mar 29 Déc 2009 - 15:33

Merci pour vos posts les filles,
@ Serendipity, tu m'as appris quelque chose d'important, je ne m'étais en effet jamais posé la question de savoir quelle est la perception de Zweig dans le lectorat germanophone... C'est vraiment une question très intéressante.
@ Artémis, encore une fois, je te souhaite de belles découvertes, pour ma part, j'ai eu un coup de foudre pour cet auteur, je ne l'ai lu qu'en français, mais les traductions sont excellentes à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG
Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature coréenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: