Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 15:04

Voilà quelques temps que je me promène dans l'auberge et j'ai remarqué que le nom de Stefan Zweig apparaît très régulièrement. Je me fais donc une joie de lui aménager une chambre à l'auberge en espérant qu'elle sera confortable, agréable et bien fournie...
Il fait partie de ces auteurs que l'on ne présente pas, mais quand même, il mérite un petit hommage :Image hébergée par servimg.com (source Wikipédia)
Citation :
Né le 28 novembre 1881 à Vienne en Autriche, Stefan Zweig était le fils de Moritz Zweig, riche juif fabricant de tissus, et d'Ida (Brettauer) Zweig, fille d'un banquier italien. Il étudia la philosophie et l'histoire de la littérature, et à Vienne, il fut associé au mouvement d'avant-garde Jeune Vienne.
La religion ne joua pas un rôle central dans son éducation. Zweig dit plus tard dans une interview : "Ma mère et mon père étaient juifs par le hasard de leur naissance". Bien que ses premiers essais eussent été publiés dans "Die Neue Freie Presse", dont le rédacteur littéraire était le dirigeant sioniste Theodor Herzl, Zweig ne fut pas attiré par le nationalisme juif.
Avant la Première Guerre mondiale, il fit de nombreux voyages : il parcourut l'Europe, passa de longs séjours à Berlin, Paris, Bruxelles et Londres, se rendit en Inde en 1910 puis aux États-Unis en 1912.
Quoique engagé au service de l'Autriche au début de la Première Guerre mondiale, Zweig était un pacifiste convaincu, de concert avec l'écrivain français Romain Rolland. Sa pièce de théâtre intitulée Jérémie (1916), où il laissait entrevoir la possibilité d'une défaite de l'Autriche, lui donna l'occasion d'aller en Suisse en 1917 pour assister aux répétitions lors de sa création à Zurich. Il en profita pour rencontrer nombre de pacifistes, en particulier son ami Romain Rolland à Genève. Ils sommèrent les intellectuels du monde entier de se joindre à eux dans un pacifisme actif — qui fut décisif dans l'attribution du prix Nobel de littérature à Romain Rolland. Zweig resta pacifiste toute sa vie et préconisa l'unification de l'Europe avant l'arrivée au pouvoir des nazis qui en briserait tout espoir.
Parmi ses amis illustres, outre Romain Rolland, figurent Sigmund Freud — dont il rédigea l'oraison funèbre et à qui il faisait lire ses nouvelles avant parution —, et Émile Verhaeren, dont il écrivit une remarquable biographie, pleine d'admiration et de reconnaissance pour le grand poète belge. Polyglotte accompli, il traduisit de nombreuses œuvres de Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, John Keats… Grand connaisseur du monde des arts et des lettres, il nourrit toute sa vie une grande passion pour les autographes et les portraits d'écrivains, qu'il collectionnait. Comme Romain Rolland, il écrivit de nombreuses biographies, dont une consacrée à Érasme qu'il qualifia par la suite d'autobiographie cachée.
Il fut très affecté par la sortie de guerre de l'Autriche, au territoire et à l'importance largement réduits, par les difficultés matérielles et la dévaluation qui s'ensuivirent, mais la décennie 1924-1933 fut à ses yeux la période la plus intense de sa création artistique.
L'arrivée au pouvoir des nazis vint bouleverser la vie de Zweig, qui eut très tôt une conscience claire du terrible danger que représentait Hitler pour les juifs, pour l'Autriche et toute l'Europe. En 1934, dès les premières persécutions antisémites, il quitta l'Autriche pour l'Angleterre. Il s'installa à Bath puis à Londres où il débuta l'écriture d'une biographie de Marie Stuart.
En Allemagne, il fut défendu par le compositeur Richard Strauss, qui refusa de retirer le nom de Zweig de l'affiche pour la première, à Dresde, de son opéra Die schweigsame Frau (La Femme silencieuse), dont Zweig avait écrit le livret ; Hitler céda exceptionnellement devant l'insistance de Strauss mais refusa de venir à la première comme prévu, et l'opéra fut interdit après trois représentations. Zweig suscita encore la colère des nazis lorsque l'un de ses ouvrages (Brûlant secret 1938) fut adapté au cinéma. Un autodafé de ses œuvres eut lieu à Berlin.
En 1941, il s'établit au Brésil où, trop affecté de voir la Seconde Guerre mondiale détruire ses rêves d'humanisme et d'Europe pacifiée, il se suicida avec Lotte (Charlotte Elisabeth Altmann), son épouse, à Pétropolis, près de Rio de Janeiro, le 23 février 1942.
Son autobiographie, Le monde d'hier - Souvenirs d'un Européen, qu'il rédigea peu de temps avant sa mort, est un hymne à la culture européenne qu'il considérait alors comme perdue.

Bibliographie (avec mes coups de coeur)
Cordes d'argent - poèmes, 1901
L'Étoile au-dessus de la forêt, 1903
Les Prodiges de la vie, 1903 I love you I love you
Dans la neige, 1904
L'Amour d'Érika Ewald, 1904 I love you I love you
La Marche, 1904
La Croix
Les Guirlandes précoces - poèmes, 1907
Thersite - théâtre, 1907
Émile Verhaeren : sa vie, son œuvre, 1910
La Maison au bord de la mer - théâtre, 1911
Jérémie - théâtre, 1916
Amok ou Le Fou de Malaisie, 1922 I love you I love you I love you
La Confusion des sentiments, 1926 I love you I love you I love you
Lettre d'une inconnue, 1927 I love you I love you I love you I love you
La Ruelle au clair de lune, 1927 I love you I love you
Deux grands romanciers du XIXe siècle : Balzac, Dickens, 1927
Volpone - théâtre, 1927
Les Heures étoilées de l'Humanité ou Les Très riches heures de l'humanité, 1927 I love you I love you
Marceline Desbordes-Valmore : son œuvre, 1928
Dostoïevski, 1928
Tolstoï, 1928
Romain Rolland: sa vie, son œuvre, 1929
Vingt-Quatre Heures de la vie d'une femme, 1929 I love you I love you I love you I love you
L'Agneau du pauvre - théâtre, 1930
Nietzsche, 1930
Casanova, 1930
Joseph Fouché, 1930
Destruction d'un cœur, 1931 I love you I love you I love you I love you
La Gouvernante, 1931
Le Jeu dangereux, 1931
Souvenirs sur Émile Verhaeren, 1931
Sigmund Freud , 1932
La Guérison par l'esprit,traité sur les œuvres et les vies de Sigmund Freud, Mary Baker Eddy et Franz Anton Mesmer I love you
Marie-Antoinette , 1933 I love you I love you I love you I love you I love you
Érasme, Grandeur et décadence d'une idée, 1934
La Peur, 1935 I love you I love you I love you
Conscience contre violence, 1936
Marie Stuart , 1935 I love you I love you I love you I love you I love you
Le Chandelier enterré, 1937 I love you I love you
Le Combat avec le démon (Kleist, Hölderlin, Nietzsche), 1937
Trois poètes de leur vie (Stendhal, Casanova, Tolstoï), 1937
Brûlant Secret, 1938 I love you I love you I love you
Magellan, 1938
La Pitié dangeureuseI love you I love you I love you I love you I love you
Amerigo, Récit d'une erreur historique, 1941
Le Brésil, Terre d'avenir, 1942
Le Joueur d'échecs, 1943 I love you I love you I love you I love you
Le monde d'hier, Souvenirs d'un Européen - autobiographie
Le Comédien métamorphosé
La Femme et le Paysage
I love you I love you I love you
La Nuit fantastique I love you I love you
La Légende de la troisième colombe
Au bord du lac Léman
La Contrainte
Un mariage à Lyon
Ivresse de la métamorphose
Clarissa
Conte crépusculaire I love you I love you
La Collection invisible I love you I love you I love you I love you
Leporella I love you I love you I love you
Le Bouquiniste Mendel I love you I love you I love you
Révélation inattendue d'un métier I love you I love you
Virata
Rachel contre Dieu I love you I love you I love you
Les Deux jumelles I love you I love you
Balzac, le roman de sa vie

Hommes et Destin
ce à quoi l'on peut rajouter depuis cette année :
Le Voyage dans le passé, 1929 I love you I love you I love you
Image hébergée par servimg.com

Il existe de nombreuses adaptations de ses oeuvres, dont l'une des plus connues est sans doute l'adaptation de Lettre d'une inconnue de M. Ophüls avec L. Jourdan et J. Fontaine (je vous renvoie à IMDB). Il existe aussi de très nombreuses adaptations de ses oeuvres au théâtre, comme le Joueur d'échecs, Vingt quatre de la vie d'une femme, actuellement au Petit Montparnasse avec Catherine Rich dans une mise en scène de Marion Bierry (du 5/12/ 2008 au 4/01/ 2009)Image hébergée par servimg.com ou encore Amok ou le fou de Malaisie, que j'ai eu le plaisir de voir au théâtre du Renard, il y a quelques années et où l'acteur Denis Sylvain est seul en scène et joue tous les rôles de façon très impressionnante...Image hébergée par servimg.com

Voilà, j'espère rencontrer d'autres passionné(e)s de cet auteur...


Dernière édition par lady Clare le Mer 3 Déc 2008 - 21:46, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 15:16

De Zweig, je n'ai lu que le joueur d'échec, et en VO, en plus, puisque c'était au lycée, pendant les cours d'allemands. Le seul souvenir positif que j'ai de l'apprentissage de cette langue...

Mais j'ai souvent croisé les titres cités, au détour d'une critique théâtrale, cinématographique... ou d'un résumé. Zweig m'a toujours évoqué cette Europe de la Belle Epoque et des années 20-30, cette Europe qu'il regrettait...

Je devrais le lire (en VF, je ne lis pas l'allemand) sauf Marie-Antoinette. Je n'aime pas le personnage principal, ce serait difficile de lire une biographie d'elle.(1)

(1) Je m'en excuse d'avance, mais y'a des gens, comme ça, je ne les aime pas. C'est totalement irrationnel et inexplicable, mais voilà, rien y fait. Et la pauvre Marie-Antoinette en fait partie (non que je cautionne sa fin, ceci dit).
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 15:46

Essaye peut-être avec la bio de Marie Stuart..., c'est un livre magnifique avec un destin tout à fait passionnant et tragique...
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8840
Age : 40
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 15:51

En parcourant la liste, je peux lire toute les autres biographies sans problème Very Happy

Mais Marie-Stuart oui!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5623
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 15:59

J'étais convainue que Zweig avait sa chambre à l'auberge scratch

Je l'ai découvert au collège, et j'aime énormément cet auteur que je trouve très accessible. Bien entendu, Le joueur d'échecs est un livre que je conseille à tout le monde, mais mon préféré est Lettre d'une inconnue, qui m'avait vraiment fait me sentir mal (je suis un peu maso Twisted Evil ).

Plein de titres de Zweig me tentent, mais en ce moment sa biographie de Marie Stuart est en tête de liste, je ne l'ai découverte que très récemment.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 16:05

@ Misshoneychurch, je ne peux qu'encourager à la lire, pour moi c'est une petite merveille de sensibilité... I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23748
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 16:29

De Zweig, je me rends compte n'avoir lu que Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme et le biographie de Marie Stuart. J'étais sûre d'avoir aussi lu Marie-Antoinette mais je ne parviens pas à le retrouver dans ma bibliothèque. Peut-être que quelqu'un me l'avait prêté. scratch Toujours est-il que j'ai adoré les deux premiers. Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme figure parmi mes livres favoris. Je ne sais par contre pas pourquoi je n'ai jamais essayé de connaître d'autres oeuvres de Zweig. Le lancement de ce topic, pour lequel je te remercie, Lady Clare, sera peut-être l'occasion de le faire.

A propos de Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme, j'ai toujours dans ma pile de dvd à visionner le film d'Agnes Jaoui. Je crois qu'on en a déjà parlé à l'auberge mais je ne me souviens plus en détail des avis. J'ai vu il y a bien des années déjà une adaptation avec Danielle Darrieux dont je garde de bons souvenirs, même s'ils sont un peu vagues.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
missSue
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 119
Age : 27
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 20:18

J'adore Zweig, c'est une trés bonne idée de lui créer un topic spécial Lady Clare!!
Comme tu l'a si joliment dit, c'est une petite merveilles de sensibilité... Je suis complétement fan... drunken
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 3 Déc 2008 - 21:50

Ca ne m'étonne pas de te rencontrer sur ce topic MissSue...
Si tu ne l'as pas lue, je te conseille "La Pitié dangeureuse"... I love you
Revenir en haut Aller en bas
Jane
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 706
Age : 23
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mar 23 Déc 2008 - 16:11

La Pitié dangereuse est le prochain livre sur ma PAL.
Dans ma famille, Zweig est un auteur mit à l'honneur, donc je baigne dedans depuis petite...mais ce qui est étrange c'est que l'on a jamais réussi à m'en dégouter: je n'en est pas lu beaucoup (Marie Antoinette, Vingt quatre heures de la vie d'une femme,...et c'est tout). J'ai beaucoup aimé sa biographie de Marie Antoinette. J'espère le découvrir encore agréablement avec le livre que je vais lire prochainement.
Bisous
jane
Revenir en haut Aller en bas
lorelai59
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Lun 29 Déc 2008 - 18:03

Je n'ai lu que 24h de la vie d'une femme et j'avais adoré. Mais ma PAL était gigantesque que je n'ai pas continué à découvrir cet auteur. Ce topic m'a donné envie de découvrir Lettres d'une inconnue qui a l'air interessant. Tant pis pour ma PAL, je me laisse tenter et le reserve à la bibliothéque. Wink
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Lun 29 Déc 2008 - 23:36

@ Jane : je pense que tu vas adorer ce roman, c'est absolument boulversant et j'attends ton avis avec impatience
@Lorelai59 : cette histoire aussi est magnifique et d'une sensibilité étonnante pour un écrivain (sous-entendu pour un homme). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 4321
Age : 36
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mar 30 Déc 2008 - 12:10

J'aime énormément Zweig ! Comme beaucoup j'ai étudié Le joueur d'échecs au collège ( ou lycée ?) , j'ai continué à le découvrir en lisant Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, puis La peur, Amok, La pitié dangereuse. Mon préféré est sans aucun doute La confusion des sentiments, vraiment magnifique ( tiens il faut que je le relise ^^) J'ai beaucoup aimé aussi, plus récemment Clarissa et Ivresse de la métamorphose ( seule reproche, c'est trop court !)
Je ne me suis pas encore attaquée à ses biographies mais c'est déjà pas mal hein ^^
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!
avatar

Nombre de messages : 8529
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Sam 14 Mar 2009 - 10:23

Je n'ai lu que La confusion des sentiments de Zweig, que je n'avais pas trop aimé, mais pas "pas aimé" non plus....mais c'est un auteur que je tiens absolument à lire et découvrir mieux! Surtout Lettre d'une inconnue qui a l'air d'avoir tous vos avis positifs et Le monde d'Hier. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Liewen
Stubborn creature
avatar

Nombre de messages : 2658
Age : 38
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Sam 14 Mar 2009 - 12:57

Le Monde d'Hier est très très bien, je l'ai lu il y a tellement longtemps que j'ai des trous de mémoire, mais c'est incroyable comme Stefan Zweig arrive à reconstituer une époque, tout particulièrement dans ses constructions mentales.

Merci pour ce petit remontage de topic, qui me rappelle à quel point il est important que je me mette à Zweig "pour de bon", un seul livre et dont je ne me souviens pas très bien, c'est peu Embarassed, surtout que je pense que ça devrait me plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Resmiranda
Faithful Heart


Nombre de messages : 3896
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 1 Avr 2009 - 18:54

J'ai lu cette semaine Vingt-quatre heures de la vie d'une femme et je suis conquise par l'écriture de Stefan Zweig. Il a su dans ce livre décrire la passion comme peu savent le faire et j'ai été happée par le récit de cette dame qui presque "morte à l'intérieur" ce voit renaitre à la vie et exposer à la douleur qui accompagne à chaque fois les sentiments intenses.
La confusion des sentiments m'attend dans ma PAL et vient de remonter de plusieurs étages du coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://mysideofthestory.hautetfort.com
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze
avatar

Nombre de messages : 3275
Age : 28
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 23 Juil 2009 - 15:46

Je viens de terminer La confusion des sentiments et j'en suis encore stupéfaite.
Les 10 premières pages ne m'inspiraient pas du tout, mais je viens de le lire d'une traite s'en m'arréter. Je ne m'attendais tellement pas à ce genre de secret...peut-être que si j'avais interrompu ma lecture pour réfléchir j'aurais peut-être trouvé, et encore...
Ce qui est incroyable dans cette nouvelle, c'est la facon dont Zweig décrit ce viel homme professeur,l'enveloppant dans une aura de mystére à travers les yeux d'un naif étudiant qui déborde d'admiration et d'amour pur(attention! cheers ) pour un supérieur...
Je n'aimais pas du tout le professeur au début, je ne le comprenais pas du tout (comment aussi?) et à la fin...C'est comme la petite ampoule qui s'allume dans les dessins animés quand tu as une illumination!
Spoiler:
 

En tous les cas, cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi enthousiaste pour un livre et je remercie toutes les personnes du forum qui m'ont encouragé à continuer ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 33
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 23 Juil 2009 - 16:16

de rien Accalia Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 23 Juil 2009 - 18:44

Accalia a écrit:
En tous les cas, cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi enthousiaste pour un livre et je remercie toutes les personnes du forum qui m'ont encouragé à continuer ma lecture.
De rien, Accalia ! Very Happy Du coup, tu m'as donné envie de relire cette nouvelle, mais naturellement, impossible de remettre la main dessus ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 23 Juil 2009 - 20:17

je suis ravie Accalia!!! tu l'as lu en allemand?
Revenir en haut Aller en bas
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze
avatar

Nombre de messages : 3275
Age : 28
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 23 Juil 2009 - 20:19

Hélas non...mes parents ne l'avaient qu'en francais.
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe
avatar

Nombre de messages : 9891
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 23 Juil 2009 - 20:21

Mais les traductions de Zweig sont excellentes... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 19 Aoû 2009 - 11:03

Je suis actuellement plongée dans Lettre d'une inconnue et je crois pouvoir dire que c'est l'un des plus beaux romans que j'ai lus de ma vie !
J'essaierai de donner mon avis détaillé prochainement, du moins si j'arrive à mettre des mots sur mes impressions ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Buttercup
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1401
Age : 31
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Mer 19 Aoû 2009 - 11:09

cheers Emjy, je plussoie à cent pour cent ! Lettre d'une inconnue est l'une des nouvelles qui m'a le plus marquée dans ma vie de lectrice ! C'est tout simplement magnifique I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://lettheseasonsbegin.hautetfort.com/
kary
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 32
Localisation : perdue dans ma bibliohèque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   Jeu 20 Aoû 2009 - 14:31

Je me rend compte que je n'ai pas posté sur ce topic alors que j'étais sûre de l'avoir fait ! Shocked

De Zweig, je n'ai lu que Marie-Antoinette et Marie Stuart : j'ai adoré le premier (relu deux ou trois fois, c'est une biographie vraiment fascinante) et beaucoup aimé le deuxième ! Amok, suivi d'autres nouvelles, traîne dans ma bibliothèque mais je crois que je ferai mieux d'investir dons le tome 1 de ses Romans et nouvelles paru dans la pochotèque.

J'aime beaucoup le style de Zweig tout en finesse, et à chaque fois je me dis qu'il faudrait que je lise ses livres les plus connus (Le joueur d'échecs, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme...).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG
Revenir en haut 
Page 1 sur 15Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un génie de la littérature : Stefan ZWEIG
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature coréenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers)-
Sauter vers: