Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Qu'aimez-vous principalement dans un livre ?
Le style?
0%
 0% [ 0 ]
L'histoire?
50%
 50% [ 2 ]
Les personnages?
0%
 0% [ 0 ]
Je ne peux pas choisir, c'est bien plus complexe...
50%
 50% [ 2 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 48767
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 19:00

Je suis d'accord pour le fait que Stendhal ne soit pas vraiment populaire Very Happy et heureusement qu'il y a aussi l'éducation, ou l'enseignement, pour nous le faire connaître. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 35
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 19:05

Oui, tous deux sont ancrés dans la culture populaires, mais un peu comme "monuments du patrimoine", je pense que Stendhal et même Dumas entrent pour beaucoup de gens ( qui n'aiment pas lire au point de venir parler littérature sur un forum et tout ^^) dans la catégorie des classiques, chiants et intellos. Enfin non, il y a de l'action, mais bon y'a qu'à regarder les adaptations télé ou cinéma dans ce cas, c'est aussi bien Laughing
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 48767
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 19:08

Tu trouves vraiment que les adaptations télé ou cinéma des "trois mousquetaires" sont aussi bien ?? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Little bird
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 456
Age : 30
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 19:29

Bonnie a écrit:
je pense que Stendhal et même Dumas entrent pour beaucoup de gens ( qui n'aiment pas lire au point de venir parler littérature sur un forum et tout ^^) dans la catégorie des classiques, chiants et intellos. Enfin non, il y a de l'action, mais bon y'a qu'à regarder les adaptations télé ou cinéma dans ce cas, c'est aussi bien Laughing
Même réaction que Clinchamps affraid voire affraid affraid
Bon le débat n'est pas là, mais je bondis là c'est obligé bounce euh Bonnie as-tu lu les Trois mousquetaires ? Si c'est le cas je serais un chouilla moins choquée par ton avis Very Happy

Clinchamps, merci pour l'anecdote sur Jean d'Ormesson! Je suis assez d'accord pour dire que finalement le seul juge, au delà du public, c'est bien le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8835
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 19:39

Je pense que Bonnie parlait de l'avis en général des gens qui ne sont fan de littérature... pas forcément d'elle.

Bien sûr, lire le livre d'origine est mieux (encore que) et les adaptations télé sont... ben des adaptations.
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Bonnie
Wavering Wanderer
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 35
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 20:07

Bah non je ne parlais pas en mon nom Laughing, mais en celui des non fans de littérature pris en exemple. Désolée de vous avoir choquées ! Pour le coup c'était du 36 ème dégré là, difficile à transmettre par écrit et écrans interposés Rolling Eyes

lol!

PS : mais quand même "Albert le 5ème mousquetaire" c'était vachement bien comme dessin animé Razz
Revenir en haut Aller en bas
Little bird
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 456
Age : 30
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 20:12

C’était juste par rapport aux adaptations du roman (c’est qu’elles me font bondir, sérieux ça fait flipper lol) par contre Albert était marrant c’est vrai Laughing

Fin du léger HS Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8835
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 20:34

HS qui continue... Albert c'était trop bien... mais aussi celle de mon enfance, avec des chiens, et Milady en chatte somptueuse!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Angealyn
Passionate Heart


Nombre de messages : 6901
Age : 36
Localisation : Lost in Derbyshire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 20:48

Ça fait plusieurs jours que je cherche à répondre dans ce topic, sans parvenir à formuler une réponse qui me semble un tant soit peu satisfaisante.

Et puis je me suis souvenue d'une de mes profs de littérature de l'université avec qui on avait étudié Vanity Fair au sein d'une unité sur l'ère victorienne. Cette prof m'avait marquée par une phrase qui m'avait profondément choquée, elle avait dit, et je cite: "L'histoire on s'en fout!". Je me souviens avoir été complètement démontée sur le moment parce que pour moi, l'histoire est essentielle! Comment avoir un bon roman sans histoire?

Quand je prends un livre, je cherche avant tout à être distraite, amusée, « entertained », transportée. Comme le disais Cat dans un des ses posts :
Citation :
Le style, c’est la cerise sur le gâteau !
Et là tout de suite, un exemple me saute aux yeux : Notre-Dame-de-Paris ! Splendide roman, magnifique histoire, superbement bien écrit... Oui mais voilà, je me suis ennuyée à mourir pendant les 300 premières pages !
Oui le style compte, bien entendu qu'il compte, mais je continue à me demander le bien que ça peut faire, s'il n'y a pas d'histoire racontée. À mes yeux, le style peut servir ou desservir une histoire, mais tout seul, il n'a guère de sens. Sauf peut être chez Queneau Very Happy

Ça va sans doutes paraitre paradoxale pour quelqu’un qui a fait des études littéraires, mais j’ai horreur de démonter une oeuvre et de chercher à en expliquer les mécanismes où à en trouver les « messages cachés ». Une phrase qui m’a toujours fait rire (doucement) c’est « les intentions de l’auteur... » ou « Ici, l’auteur a voulu dire que... ». Pour moi, on n’en sait rien, peut être l’auteur a t’il juste écrit son roman pour le plaisir d’écrire et sans y mettre un sens caché ou un message subliminal. J’exagère sans doutes un peu, mais je pense que certaines (certains) d’entre vous vont sans doutes comprendre ce que je veux dire par là.

Oui j'accroche aux histoires racontées dans les livres de Marc Lévy et ce en dépit de son style que je trouve assez simpliste, mais je n'y peux rien, certaines des ces histoires me transportent, m'interpellent et je les relis parfois avec plaisir. Maintenant, il est vrai que je trouve les honneurs qu'on peut lui faire, à lui ou à Guillaume Musso, par exemple, un tantinet exagérés. Je ne sais pas si on se souviendra encore d'eux dans quelques années, pour moi ce sont des succès aussi furtif qu'ils sont fulgurants. Je crois plus en la durée de quelqu'un comme Anna Gavalda ou JK Rowling, mais tout ça reste une question d'opinion.

Il était question de snobisme un peu plus haut, je voulais juste dire que je voyais la chose sous cet angle : pourquoi dévaloriser un roman (, un film ou une chanson) sous prétexte qu’il est populaire, comme si le fait qu’il soit aimé d’un grand nombre de gens était une sorte de gage de mauvais qualité scratch
J’ai du mal à dire c’est nul, ou c’est mal ecrit ; par contre je vais volontiers dire que ca ne me plait, ou que je trouve ça chiant. Exemple le plus frappant que j’aie en tête : Les Liaisons Dangereuses. Je voulais absolument lire ce livre, et je l’ai fait, mais je ne crois pas que je le referais ; j’ai detesté d’un bout à l’autre. Je sais qu’un large public (et ce au sein même de cette auberge) apprécie cette oeuvre, et je veux bien croire qu’il y ait une raison, mais je ne la vois pas. Pour moi, c’est totalement subjectif.
Je sais pas si on peut parler de sensibilité littéraire, mais c’est un peu comme ça que je vois les choses. Certaines personnes seront touchées par certaines élèments et d’autres pas. J’ai du mal à croire qu’il existe une formule universelle qui permette de juger de la valeur d’un roman ou d’un écrivain. Je pense davantage, comme il a été dit dans les derniers posts, que c’est la durée et le public qui font la grandeur d’une oeuvre.

Comme certaines d’entre vous, j’ai du mal à comprendre qu’on puisse se permettre de porter un jugement sur un livre qu’on a pas lu, ou qu’on a lu seulement en partie. Tout comme j’ai du mal à comprendre qu’on puisse se permettre de dire d’un film qu’il est nul, quand on ne l’a pas vu. Par contre, je comprends les gens qui vont dire qu’ils ne pensent pas que ça leur plaira parce que ce n’est pas leur genre, pas leur style, etc...

Voilà en gros mon opinion sur la question, j'espère que mes propos ne sont pas trop décousus, j'ai un peu de mal à me rendre compte Razz
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno
avatar

Nombre de messages : 5435
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 21:10

cat47 a écrit:
[Je pense que ces magouilles, comme tu les appelles, n'ont que peu d'influence à long terme. Cela m'étonnerait fort qu'un Da Vinci Code, par exemple, fasse encore parler de lui dans cinquante ans. Je ne me prononce pas pour Marc Lévy puisque je n'ai rien lu de lui mais il existe de nombreux auteurs du passé qui vendaient des quantités énormes et dont personne ne se souvient, donc je le répète, magouille ou non, buzz ou non, seul le temps sera le véritable juge, et là je rejoins tout à fait d'Ormesson.

Quand j'ai cité Marc Lévy, c'était pour dire que la personne ayant fait un commentaire plus qu'élogieux à son sujet me paraissait franchement à côté de la plaque. Je ne pense pas non plus qu'il soit un auteur de référence dans quarante ans Wink J'ai moi aussi des auteurs que j'espère voir dans les librairies dans le futur, mais le coup du génie incompris pour défendre un auteur actuel me paraît vraiment facile.

En ce qui concerne les livres qui vont rester : pour les magouilles, le souci est qu'elles ont déjà lieu au départ. Il suffit de s'intéresser un tant soit peu aux prix littéraires pour s'en rendre compte. Ce n'est qu'un exemple, et il est évident que les prix Goncourt tombés dans l'oubli sont déjà nombreux.
Mais, étant donné le nombre de publications, le public est pas mal dépendant de la critique quand même. Dans une rentrée littéraire, il y a plus de sept cents nouveaux titres, dont énormément doivent à peine voir la lumière du jour. En librairie, il y a toujours les mêmes titres, souvent ceux d'auteurs qui font parler d'eux dans les journaux et les médias. Des livres qui sont détruits au bout de quelques mois, il y en a peut-être qui contiennent des histoires universelles. Sauf qu'il n'y avait pas les moyens avec.

Je n'irai pas jusqu'à dire qu'un livre qui survit quarante ans est nul. Je suis quand même d'accord qu'il en faut un minimum. Mais pour moi la sélection ne se fait pas de manière juste : il y a quand même de gros impératifs de ventes, et une concurrence très féroce. Et cet état de fait ne peut logiquement pas s'arranger.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 34
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 21:34

C'est drôle que tu fasses allusion à Notre-Dame de Paris, angealyn, je voulais y faire allusion dans mon post et puis j'ai complètement oublié Razz
C'est clair que le ressenti personnel y est pour beaucoup dans l'appréciation d'une oeuvre parce que moi je ne suis pas du tout ennuyée en lisant ce roman. Je l'ai littéralement dévoré et je ne me suis pas ennuyée une seconde. J'ai trouvé que le style était incroyable et surtout que l'intrigue était très bien menée. Ces 2 éléments ajoutés l'un à l'autre font que je classe ce roman dans mon top 5. Very Happy

Sinon, je voulais revenir à Anna Gavalda, auteur auquel on a référence plusieurs fois dans ce topic. J'ai lu un roman de Marc lévy (Mes amis, mes amours, aussi vite lu, aussi vite oublié et vu aussi l'adaptation que j'ai trouvé plutôt médiocre) et tout ce qu'a écrit Anna Gavalda jusqu'ici. Et pour moi, il n'y a pas photo entre les deux. Je m'explique, j'ai été soufflée par son travail d'écriture dans La Consolante pour ne citer qu'un exemple et surtout la manière dont elle insère ses références littéraires. Elles ne les balancent pas comme ça au petit bonheur la chance, elles ont toujours motivées et justifiées par le contexte. J'avais notamment adoré sa réference à Thomas Hardy à un moment donné. Ce que j'aime aussi dans ses romans, c'est sa faculté à créer des personnages que je trouve crédibles et humains, en évitant les clichés et autres poncifs du genre. J'avais beaucoup aimé Ensemble c'est tout. Pour moi, il s'agit d'une oeuvre résolumment optimiste mais surtout pas mièvre. C'est fou le nombre de situations décrites dans ce roman dans lesquelles je me suis retrouvée !
Le personnage de Paulette, par exemple, est magnifiquement croqué. J'ai trouvé qu' AG abordait le thème de la vieillesse frontalement plus que naïvement, et surtout avec beaucoup de pudeur. C'est, entre autres choses, ce qui m'a le plus interpellée dans ce roman.
Sinon, comme Camille, son recueil de nouvelles m'avait beaucoup plû parce que là encore, elle traitait du quotidien d'une façon bien à elle, humour, panache, dérision mais aussi sincérité et réalisme. Les situations dramatiques décrites dans ces nouvelles m'ont émue avant tout parce qu'elles écrites avec sensibilité et finesse, et aucun sentimentalisme malvenu et déplacé ...
ça coince toujours un peu pour moi quand je vois le nom d'Anna Gavalda accolé à un auteur qui fait dans le sentimentalisme (non pas que ce soit une mauvaise chose en soit, c'est juste que pour moi, c'est très différent de ce que nous propose Anna Gavalda Wink )
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Angealyn
Passionate Heart


Nombre de messages : 6901
Age : 36
Localisation : Lost in Derbyshire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 22:47

Je veux juste préciser que je ne me suis pas ennuyée pendant l'intégralité de Notre Dame de Paris Embarassed Juste les 300 pages Razz Pour le reste je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est une histoire magnifique. Il y a des passages qui m'ont littéralement coupé le souffle, et j'ai rarement été aussi marquée par les dernières lignes d'un roman.
Ce que tu dis d'Anna Gavalda, Emjy c'est ce qui me fait dire que c'est un auteur qui durera, qui dépassera son statut d'auteur populaire du moment. Ce dont je ne suis pas du tout convaincue pour des gens comme Marc Lévy ou Guillaume Musso. C'est la seule raison pour laquelle je mettais les deux noms côte à côte. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8835
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 23:18

angealyn a écrit:
Ça va sans doutes paraitre paradoxale pour quelqu’un qui a fait des études littéraires, mais j’ai horreur de démonter une oeuvre et de chercher à en expliquer les mécanismes où à en trouver les « messages cachés ». Une phrase qui m’a toujours fait rire (doucement) c’est « les intentions de l’auteur... » ou « Ici, l’auteur a voulu dire que... ». Pour moi, on n’en sait rien, peut être l’auteur a t’il juste écrit son roman pour le plaisir d’écrire et sans y mettre un sens caché ou un message subliminal. J’exagère sans doutes un peu, mais je pense que certaines (certains) d’entre vous vont sans doutes comprendre ce que je veux dire par là.

cheers Dans mes bras!

Non, personnellement, ça ne me parait pas du tout paradoxal (et tu n'es pas la seule littéraire à penser ça). J'ai fait des études d'histoire, mais les aléas du métier m'ont aussi permis d'enseigner le français. Et franchement, j'adore lire, j'adore faire partager ma passion des livres aux élèves... mais décortiquer les intentions de l'auteur dans la moindre tournure de phrase, j'en suis incapable! Bien sûr que l'auteur transmet un message (inconsicemment ou non, d'ailleurs) mais vu qu'il a rarement laissé le mode d'emplo, comment on peut être sûr que la forme employé voulait vraiment dire quelquechose(1)

Il y a des tas de livres qui sont lourd au début. J'ai plus particulièrement en tête Le Seigneur des Anneaux. Le temps que l'action se mette en place, franchement, ça mets du temps!

Après, l'omportance de l'histoire... mais qu'est-ce que l'histoire? Comme je le disais plus haut, Madame de Sévigné rends intéréssant des évènements anodins, et c'est magnifique. DEt puis vous avez des livres qui rendent soporofiques des évenements sublimes. Quelqu'un citait plus haut les biographies. Voilà un bon exemple, puisque nombre d'entre elles sont romancés. Eh bien, là, c'est forcément le style qui va primer sur l'histoire. J'ai en tête un exemple emminement subjectif, mais c'est sur la reine Hatchepsout. A peu près au même moment était sortie la vision de sa vie extrêment romancé par Christian Jacques (un auteur avec lequel je n'accroche pas du tout) et sa biographie par Christianne Desroche-Noblecourt (une émminente egyptologue passionnante) (2). Celle de Desroche-Noblecourt, j'ai adoré, alors que ce n'est pas la plus romancée. Mais elle a (pour moi) une manière de décrire l'Egypte qui fait que je suis tout de suite rentrée dedans.

PArfois, l'histoire n'est pas inintéressante, mais on peut ne pas accroché au style. J'accroche moyen au style de Flaubert (alors que j'idôlatre Maupassant), et je n'ai jamais pu dépasser la scène du mariaige dans Madame Bovary. Bien sûr, je connait l'histoire, parce que c'est une oeuvre au programme, comme on dit, et que les Profils sont très bien fait.(3) Les Hauts de Hurlevents, c'est pareil, ils faisaient partie d'une liste de livres à lire en 3ème... ben au bout d'une page, c'est sûr que ce ne serait pas eux que je présenterais. Au bout de deux je ne lirais jamais cette histoire... et après consultation du résumé et du profil qu'Emily Brontë avait besoin d'une psychotérapie et le célibat faisait des ravages, effectivement, le père Sigmund fut une bénédiction pour la gent féminine!

Mais bon, je m'égare, je m'égare...

Mais je crois quand même qu'il est très difficile de prévoir si une oeuvre passera ou non à la postérité. Des tas d'écrivains étaient célébrés les siècles précédents, et ne sont connus maintenant que par une poignée de gens (en général un pauvre étudiant qui devait trouver un sujet de thèse orginal).

(1) Je ne sais pas si c'est bien clair?
(2) Oui, bon, ok, dès le début j'oriente mon propos
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Titania
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 30
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Ven 5 Déc 2008 - 23:41

Kusanagi a écrit:
Mais je crois quand même qu'il est très difficile de prévoir si une oeuvre passera ou non à la postérité. Des tas d'écrivains étaient célébrés les siècles précédents, et ne sont connus maintenant que par une poignée de gens (en général un pauvre étudiant qui devait trouver un sujet de thèse orginal).
C'est ce que j'allais dire.
Et nombre de très bons écrivains sont aujourd'hui de parfaits inconnus.

Je crois aussi qu'il y a une part de hasard. Que le contexte socio-culturel va jouer. Qu'une époque n'est pas forcément prête à encenser un auteur de qualité, comme une autre époque ne pourra plus encenser un auteur.

Après, je parle pour moi, mais si je place le fond et la forme au même niveau pour juger de la qualité d'une oeuvre, je prête personnellement plus d'intérêt au fond. J'ai beau avoir fait des études de lettres, je suis comme d'autres qui ont posté ici, passer des heures à m'extasier sur le "style" d'un écrivain, ça ne me branche pas. J'aime quand on relie la forme au fond, pas quand on s'enthousiasme simplement pour une écriture. Le Nouveau Roman, par exemple, ça me barbe. Profondément. Je ne réduit pas le mouvement à un simple jeu stylistique, mais faut avouer que les auteurs ont mis l'accent sur la recherche d'un style plutôt que sur l'originalité ou la profondeur d'intrigues.
Chacun ses goûts, ce n'est pas pour moi !

Voilà ce que je reproche aux analyses stylistiques : séparer le style de l'histoire, analyser les phrases comme un ensemble de mots alignés par un écrivain. Alors que quand je lis un roman, je préfère plonger dans l'intrigue, "habiter" les personnages. Ce n'est pas un auteur qui parle, mais un narrateur, un personnage. Analyser le style enlève tout le charme, à mes yeux.
J'aime le faire parfois, pour certaines oeuvres, où je réalise que le style favorise cette empathie, cet attrait pour les personnages. Mais m'amuser à relever toutes les figures de style, très peu pour moi.

Après tout dépend du genre littéraire : il est évident que pour du théâtre ou de la poésie, c'est différent.
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 0:51

Je voulais rebondir sur quelquechose, je ne sais plus qui disait, dans la première page du topic, qu'il lui fallait pouvoir s'identifier au personnage pour aimer un livre. Moi pas. J'ai beau adorer le personnage d'Anne dans Persusasion et être capable de comprendre ce qu'elle ressent, je ne m'identifie pas à elle. Idem pour Jane Eyre,Oedipe, Ron Weasley ou Bridget Jones qui comptent parmi mes héros préférés de la littérature.

Suis je la seule dans ce cas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Angealyn
Passionate Heart


Nombre de messages : 6901
Age : 36
Localisation : Lost in Derbyshire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 10:34

Non, tu n'es pas la seule Smile
Je ne pense pas que s'identifier à un personnage soit nécessaire pour apprécier un livre. Au niveau des personnages, j'ai juste besoin de croire en leur réalité en tant que personne, c'est pour ça que je vais avoir un peu plus de mal avec des personnages trop lisses, trop simples, trop linéaires. Pour moi ils doivent avoir un vécu, des histoires, des aspérités... Le seul exemple qui me viennent ce sont les personnages de Camille, Frank, Paulette et Philibert dans Ensemble c'est tout, qui sont pour moi hautement attachants, et fort bien construits.
Je pense encore une fois qu'il s'agit de sensibilité littéraire, nous n'allons pas tous réagir ou adhéré aux mêmes choses. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 34
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 11:07

Moi non plus je n'ai pas besoin de m'identifier à un personnage pour apprécier une oeuvre. Si c'était le cas, je crois que je n'aimerais pas beaucoup de romans Razz
Il faut juste que le personnage me paraisse crédible, qu'il ait une vraie personnalité, avec des défauts et des qualités. C'est seulement de cette manière que je peux m'attacher à lui ...

Et sinon, Camille, je suis d'accord avec toi, Ron est supeeeeeeeer lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei
avatar

Nombre de messages : 48767
Age : 74
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 11:14

J'aime énormément "harry Potter" mais je ne m'identifie pas à lui, à y bien réfléchir, je ne me souviens pas de m'être identifiée à un personnage (Angélique, peut-être, quand j'avais 18 ans lol! lol!)
Revenir en haut Aller en bas
Little bird
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 456
Age : 30
Date d'inscription : 09/03/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 11:22

Pour revenir à la postérité d'un auteur actuel, JK Rowling a tout de même de grandes chances d'y passer, elle a révolutionné le roman jeunesse quand même! Pis si on compte tous ses records...

angealyn a écrit:

Je sais pas si on peut parler de sensibilité littéraire, mais c’est un peu comme ça que je vois les choses. Certaines personnes seront touchées par certaines élèments et d’autres pas. J’ai du mal à croire qu’il existe une formule universelle qui permette de juger de la valeur d’un roman ou d’un écrivain.
On peut sans aucun doute. Je crois que si une formule universelle existait on jugerait tous les écrivains de la même façon... et c'est justement ça qui est intéressant, de voir qu'on est tous sensible à des petits éléments différents Very Happy

angealyn a écrit:

sous prétexte qu’il est populaire, comme si le fait qu’il soit aimé d’un grand nombre de gens était une sorte de gage de mauvais qualité
Ca a toujours été le cas, hélas… ça fait pas bien de dire qu’on aime des choses populaires, il faut aimer les choses intellos ça passe mieux tongue

Titania a écrit:

mais faut avouer que les auteurs ont mis l'accent sur la recherche d'un style plutôt que sur l'originalité ou la profondeur d'intrigues.
Toutes les histoires ont déjà été traitées, il est normal après qu'un écrivain trouve "sa" façon de raconter... et là on en revient au style qui finalement est plus important que l'histoire elle même alors ? scratch Bon je place toujours le fond en haut du podium et la forme juste à côté derrière ; parce qu'après tout je ne vais pas ouvrir un livre juste pour le style (je ne lirais pas un livre d'un auteur que j'adore si l'histoire ne m'attire pas, c'est certain)

Ensuite pour répondre à Camille, je n’ai pas besoin non plus de m’identifier à un personnage pour apprécier un roman. Sinon, comme Emjy, je n'aimerais pas beaucoup de romans rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
Lady Gunslinger of Gilead
avatar

Nombre de messages : 7166
Age : 35
Localisation : Dans le Tardis, entre Westeros, Arrakis et Giléad
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 11:40

Pas besoin non plus de m'identifier à un personnage, mais comme l'ont dit Emjy et Angealyn, j'ai besoin que les personnages aient une vraie personnalité, un passé, des choses qui expliquent pourquoi ce personnage est comme il est. En fait j'ai besoin de le comprendre. Pas forcément d'être d'accord avec, mais dans le cas contraire de me dire que même si je ne suis pas d'accord avec ses choix, au moins je sais pourquoi il les fait.

C'est pour ça que je n'accroche pas aux Hauts de Hurlevent par exemple. J'ai réussi à un peu mieux comprendre Cathy la seconde fois que j'ai lu le livre, mais Heathcliff reste pour moi un mystère complet. Je n'adhère pas, je ne comprend pas, ça ne m'accroche pas scratch

_________________
Library Thing - Listography - Tumblr - Goodreads

"Captain Cogitation" | CEO of Black Corporation | Commander of the Kraken (and other big bad ass monsters)
N°1 loyal subject of the One and Only Queen Margaret
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei
avatar

Nombre de messages : 8835
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 11:41

Little bird a écrit:
Pour revenir à la postérité d'un auteur actuel, JK Rowling a tout de même de grandes chances d'y passer, elle a révolutionné le roman jeunesse quand même! Pis si on compte tous ses records...

Euh, je ne pense pas sincérement que JK Rowling a révolutionné la littérature jeunesse... elle l'a rendue plus visible en France, en décloisonnant son public, et elle restera célèbre, c'est sûr, mais je pense aussi que ce sera dû en grande partie à l'effet de masse (en terme livres vendus et millions engrangés).

D'ailleurs, cela me fait penser qu'eefectivement, peut-on vraiment comparé notre époque aux précédentes, finalement, vu l'impast des médias? Les magouilles éditoriales, ça a toujours existé, mais l'ampleur d'un phénomène avant était bloqué par la faible représentation médiatique... il y avait les journaux, mais combien lisaient à l'époque. Et se précipitait sur les pages littéraires? Et les journaux eux-même, ils mettaient rarement en avant un phénomène littéraire...

Pour en revenir au débat sur le style, en particulier dans un forum consacré à autant d'auteurs anglo-saxon, vient aussi le problème de la traduction. Puisque quand vous lisez un roman traduit, c'est le style du traducteur que l'on lit, même si il esssaye de coller au mieux à celui de l'auteur (mais comme on dit en Italie "Tradutore- tradittore"). Même pour les meilleurs traduction, il y a forcément une adaptation à la langue. Le traducteur de Pratchett fait un travail énorme, pour pouvoir rendre en français toute les subtilités de l'humour pratchttien, et les jeux de mot subtils. Je lis aussi beuacoup un auteur italien Camilleri, en VO et en VF. La langue est savoureuse en italien, mélange d'italien, de dialecte sicilien... mais la traduction est excellente. Et le traducteur a du avoir des nuits blanches à chercher la bonne tournure française qui rendrait en français un concept italien.

Parce que oui, la langue est aussi porteuse de culture, et d'identité culturelle... ce qui fait que le style n'est jamais innocent, et une traduction toujours difficile (mais là, je crois que l'on rentre dans un autre débat)lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Titania
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 30
Date d'inscription : 22/10/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 12:47

Little bird a écrit:
Toutes les histoires ont déjà été traitées, il est normal après qu'un écrivain trouve "sa" façon de raconter...
Heureusement que ce n'est pas le cas ! Si vraiment toutes les histoires avaient été racontées, on se retrouverait avec des redites, et la littérature comparée serait beaucoup plus facile à enseigner/étudier Laughing
Je comprends ce que tu veux dire, mais je ne suis pas d'accord. Je pense que si des oeuvres ont des thématiques similaires, le style n'est pas seul à faire la différence. Quand on parle de style, on parle de figures de style, de syntaxe, de vocabulaire... Or je pense que cela va parfois plus loin : c'est le personnage même qui est différent dans sa manière d'être traité... et le traitement allie à la fois la forme ET le fond (il ne s'agit pas de décrire ses sentiments d'une certaine manière, d'utiliser telle ou telle métaphore - c'est l'idée elle-même qui prime).

Ca me fatigue, ce débat Razz
J'ai pas l'habitude de chercher à expliquer pourquoi j'aime telle oeuvre, pourquoi je n'accroche pas à une autre... Ca a très bien été dit, tout est question de sensibilité (pas forcément littéraire d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 13:36

Moi aussi ca fait un petit moment que j'ai envie de répondre à ce topic, mais à chaque fois, quelqu'un poste un loooooonnng message supplémentaire que j'approuve de bout en bout, donc je me dis que ce n'est pas la peine de participer au débat, puisque tout le monde a déjà dit ce que je pense, et mieux que ce que je ne pourrais le faire lol! .
Quelle horreur en me levant ce matin, et en voyant des posts supplémentaires, alors que j'avais presque fini de rédiger mon message hier soir Laughing

M'enfin, je me lance quand même, désolée pour les redites Embarassed


Ce qui m'intéresse dans un roman, ce n'est pas le style, ni l'intrigue, mais bien les personnages (comme Cat, je crois ?).
Je ne prête pas une grande attention au style, à cause de ma manière de lire : lecture très rapide et par conséquent, la plupart du temps en "diagonale" Rolling Eyes . Donc le style peut être très alambiqué ou réduit à son plus simple appareil, pour moi, c'est du pareil au même . Les seules fois où je fais attention au style, c'est quand je lis en anglais. Alors là, oui, je peux dire que j'adore le style de Maugham, des soeurs Brontë, de Thomas Hardy ou encore de Cornelia Funke . Sauf que là encore, le style n'est pas le critère d'après lequel je fais mes choix de lecture : j'ai beau adorer le style de Charlotte Brontë, j'ai mis des années avant de lire un autre de ses romans. Idem pour Maugham ...
Idem également pour les films : ma dvdthèque est très peu alimentée et rangée en fonction des réalisateurs scratch
De plus, je rejoins celles qui ont dit que le style ne fait pas tout. Je reconnais une maitrise stylistique hors pair à Celine, Choderlos de Laclos ou encore Diderot, mais j'ai détesté leurs oeuvres Twisted Evil . Dans le domaine cinématographique, je pense notamment au Dracula de Coppola ...


A ce propos, je suis tout à fait d'accord avec je ne sais plus qui Embarassed , mais pour moi, il n'y a pas de mauvais écrivains/chanteurs/films. N'en déplaise à Camille, je considère les 2be3 comme des chanteurs. Après, que l'on aime ou pas, c'est une toute autre histoire lol! . J'ai peut être une vision un peu simpliste des choses, mais pour moi, quelqu'un qui écrit un livre est un écrivain, point final.
Alors oui, je trouve "snob" le fait d'émettre des jugements de valeur subjectifs en les assénant comme des vérités générales. Du style : Ce film/livre est complètement nul, comment a t'on pu gaspiller autant d'argent pour sortir cette m.... etc. On a parfaitement le droit de ne pas aimer, et de le dire, mais de là à s'arroger le droit de décider ce qui est "bien" et "mal" Suspect. Et plus encore quand on ne sait même pas de quoi on parle confused .
Après, comme l'on dit certaines, il est tout à fait normal de pré sélectionner ou écarter tel ou tel livre/film en fonction de ses goûts. Dernièrement, par manque de temps, j'ai dû choisir entre aller voir The Duchess ou Hunger, et j'avoue, en fan indigne que je suis, que j'ai préféré opter pour Hunger, parce que je savais qu'il allait davantage me parler, et je ne regrette absolument pas mon choix .


Little Bird a écrit:
On raisonne tous de la même manière : a quoi bon perdre son temps avec un livre ou un film dont on est quasi certain qu’il ne nous plaira pas ? D’un autre côté on passe peut-être à côté d’une éventuelle découverte … l’éternel débat ça.
En fait, je me concentre sur un univers que j’aime
C'est justement pour éviter de me concentrer uniquement sur des sentiers battus que je me sers du ciné comme d'une (petite) porte, et en avant l'aventure ^^. Si je m'écoutais, je lirais seulement des romans historiques ou des classiques, pas par snobisme, mais parce que j'aime l'Histoire, et par définition, les classiques se passent dans le passé, et plus encore, sont des sources de "première main", ce qui m'intéresse tout particulièrement ...
Grâce aux adaptations ciné/tv, je me risque à lire des choses qui peuvent très bien ne pas me plaire : c'est comme çà que j'ai (re)découvert Thomas Hardy, Jane Austen, Cornelia Funke, JK Rowling, Dostoievski, Saramago, Chaucer, Maugham, Philip Pullman, et la liste est longue ...
C'est aussi comme çà que j'ai découvert Marc Levy Rolling Eyes
Donc si je résume, grâce au ciné, je me suis intéressée à la littérature jeunesse et à des auteurs plus contemporains cheers
En revanche, je n'ai pas souvenir de références de livres lus dans un roman, et sur lesquels je me suis précipitée scratch (ah si, en y réfléchissant bien, je me suis précipitée sur The Twelfth Night après avoir vu Shakespeare in Love ^^)
Pour en revenir à Marc Levy, et au débat sur les romans populaires : Ce qui me gêne le plus, c'est tout ce ramdam fait autour de ses livres, qui ne m'ont pas parus si extraordinaires que çà. Je n'ai pas détesté non plus, mais de là à présenter Marc Levy comme un auteur incontournable qu'il faut absolument avoir lu scratch . Surtout que comme Clinchamps, j'ai un esprit de contradiction, et plus on me dit : "il faut absolument lire ce livre", plus il recule dans ma PAL virtuelle Rolling Eyes . Je suis beaucoup plus sensible à un lobbying du type "j'ai beaucoup aimé ce livre" qu'à "il FAUT que tu le lises". Mais ce n'est pas seulement dû à un esprit de contradiction bête et méchant. Je suis assez méfiante de nature envers l'enthousiasme collectif et le phénomène des "fans". Le phénomène est intéressant en lui même, mais ne vas pas forcément m'attirer vers le livre/film qui a déclenché ce phénomène. Après, il y a deux cas de figure. Soit le livre ne m'intéresse pas du tout, et je vais donc l'éliminer de ma PAL virtuelle. C'est le cas du Da Vinci Code ou de Twilight - je ne porte pas de jugement, je sens juste très très fort que ca ne va pas me plaire Rolling Eyes. Soit il peut potentiellement m'intéresser, et le délai de lecture peut varier. Je n'ai lu HP qu'au printemps 2007 Rolling Eyes (et encore, j'y suis venue par le biais du cinéma)


Bref, je me suis un peu éloignée de mon propos. Pour en revenir sur ce que j'aime dans un livre ... Restent l'intrigue et les personnages : si je prends pour exemple mon dieu du moment, Dostoievski, et les oeuvres que j'ai lues jusqu'ici (Crime et châtiment, Les nuits blanches, et Le sous sol), l'intrigue peut tenir en deux mots. Il ne se passe absolument rien ou presque. La première partie du Sous sol se présente comme une réflexion du narrateur sur sa vie. Aucun rebondissement, aucun "fil narratif". Et pourtant je suis restée scotchée du début à la fin. Parce que Dostoievski nous présente une formidable étude de caractère

Dostoievski a écrit:
"Je suis un homme malade…Je suis un homme méchant. Je suis un homme déplaisant. Je crois que j'ai une maladie de foie. D'ailleurs je ne comprends absolument rien à ma maladie et ne sais pas au juste où j'ai mal.
Je ne me soigne pas et ne me suis jamais soigné. [...]Si je ne me soigne pas, c'est par pure méchanceté de ma part. [...]Je sais très bien que ce ne sont pas les médecins que j'embête en refusant de me faire soigner. Je ne fais tort qu'à moi-même ; je le comprends mieux que quiconque. Et pourtant, c'est bien par méchanceté que je ne me soigne pas. J'ai mal au foie ! Tant mieux !"

Alors bien sûr, c'est plus encourageant de lire 60 pages d'analyses psychologiques quand l'auteur a un style "agréable" ^^, mais c'est surtout le personnage qui m'a marquée.

Pandora Black a écrit:
Pas besoin non plus de m'identifier à un personnage, mais comme l'ont dit Emjy et Angealyn, j'ai besoin que les personnages aient une vraie personnalité, un passé, des choses qui expliquent pourquoi ce personnage est comme il est. En fait j'ai besoin de le comprendre.
Je plussoie tout à fait. Pour rester avec Dostoievski, je crois que Raskolnikov est mon personnage littéraire préféré. Je ne pense pas m'être jamais identifiée à lui lol! , ce qui ne m'empêche pas d'aimer ce personnage et ce roman. Pareil pour Heathcliff, que personnellement, j'arrive à comprendre (sans pour autant l'excuser Wink )

Bon, je crois avoir fait le tour de ce que je voulais dire, en espérant que vous n'avez pas posté 3 pages pendant que je finissais mon message Laughing

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory
avatar

Nombre de messages : 11979
Age : 32
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 14:07

Ton post est très bien Mimidd. Et bon c'est officiel je suis snob, mais c'est pas grave; boris Vian l'était aussi!

mais moi je trouve que ne pas s'interesser à qqch parce que tout le monde en parle, encore plus snob que mon propre comportement Very Happy
lol!

Donc je pense que le snobisme et sa définition varie selon les personnes ( ouf je suis sauvée!!!)

En fait, je me considère comme une passionée, quand je n'aime pas, imposible de me taire, j'explose! Idem quand j'adore un truc... je soule les gens^^
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   Sam 6 Déc 2008 - 16:01

C Mc Avoy a écrit:
mais moi je trouve que ne pas s'interesser à qqch parce que tout le monde en parle, encore plus snob que mon propre comportement Very Happy
Non c'est juste un effet de lassitude...
C'est le revers du lobbying passif ou actif dès lors qu'il devient trop important.
Raison pour laquelle j'ai mis pas mal de temps à voir certains films ou lire certains livres... J'ai fini par le faire parce que je suis curieuse de nature (le remède idéal contre le snobisme je crois) mais je n'ai pas toujours été convaincue, le dernier exemple en date étant Bienvenue chez les Chtis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intrigue, style, personnages : qu'aimez vous dans un livre et autres considérations artistiques
» Quels style de jeux aimez vous ?
» qu'aimez vous dans la danse classique?
» qu'aimez vous dans la nature??
» Qu'aimez-vous en Hiver ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: