Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Portraits à la plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6288
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Mer 30 Nov 2011 - 19:36

Merci d'avoir fait remonter ce topic des profondeurs, je l'avais raté.

Par mesure de fainéantise autant que parce qu'il m'avait frappée, je remets ici le portrait de Lord Chiltern, personnage du roman Phineas Finn d'Anthony Trollope:

Citation :
A ce moment-là la porte de la pièce s'ouvrit à toute volée, un homme entra à pas rapides, avança de quelques mètres puis battit en retraite en claquant la porte derrière lui. C'était un homme aux cheveux roux, drus et coupés courts, et une abondance de barbe très courte. Et son visage aussi était roux- de même sembla-t-il à Phinéas, que ses yeux. L'aspect du bonhomme avait quelque chose de presque effrayant - quelque chose approchant la férocité.
Une pause suivit sa disparition ; Lady Laura reprit la parole:
- C'était Chiltern, mon frère. Je ne crois pas que vous l'ayez jamais rencontré.

Et plus loin:

Citation :
On a déjà mentionné la rousseur de Lord Chiltern et c'était certainement là le premier trait, dans son aspect extérieur, qui frappait ceux qui le rencontraient. Elle lui donnait un certain air de férocité qui pouvait le faire craindre des hommes, au premier abord (les femmes ne réagissent pas de la même façon et ont coutume de sonder plus profondément les hommes dès la première entrevue, que ces derniers ne songent à le faire).
Il avait la barbe rousse, et la taillait pour qu'elle n'eut rien de la douceur des cheveux ondulés. Quant à ses cheveux, il les portait courts et très roux. La rousseur envahissait même son visage.
L'homme était beau, cependant, aux traits bien dessinés, pas grand, mais très bien bâti, avec une certaine ride au coin des paupières qui lui donnait un air décidé - qu'il usurpait peut-être.
On le savait très intelligent et qu'il (sic !) avait eu dans sa prime jeunesse la réputation d'un érudit. Quand il eut vingt-trois ans, les habitués du turf pronostiquaient sa prompte fortune sur les champs de course tant il jugeait bien des handicaps et des performances des chevaux, si sûre était sa mémoire des courses passées. Deux ans plus tard, il avait perdu jusqu'au dernier sou de sa fortune personnelle, extorqué davantage à son père que ce dernier n'osa l'avouer à quiconque, et on le savait très endetté.

Espérons qu'un topic aussi intéressant ne retombera pas de sitôt au troisième sous-sol de l'auberge Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7175
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Mer 30 Oct 2013 - 0:24

Je ressors à nouveau ce topic des profondeurs du forum Wink 

Voici le portrait de l'oncle Théophile, par Pierre Magnan (l'amant du poivre d'âne)

Citation :
C'était un homme grand, à la face terrible barrée d'une moustache gigantesque qui dépassait ses joues de deux bons centimètres de chaque côté, noire, droite, horizontale, sans le secours d'aucun cosmétique. Son regard aussi était terrible, dardé par deux yeux noirs extrêmement attentifs abrités par des arcades sourcilières qui leur faisait un large auvent protecteur. Il était coiffé contre le soleil d'un chapeau d'épouvantail effrangé, fait de bosses et de creux. Là-dessous il arborait deux vastes oreilles en paravent qui révélaient à n'en point douter le côté de la famille d'où je tenais les miennes.
Revenir en haut Aller en bas
Selenh
Méchante Femme Savante


Nombre de messages : 5073
Age : 57
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Mer 30 Oct 2013 - 11:09

Excellent! Quel plaisir de découvrir ce topic. Beaucoup de portraits connus bien sûr, mais si universellement marquants que c'est toujours un régal de les relire, et quelques pépites à découvrir qui donnent irrésistiblement envie de découvrir les œuvres qui les contiennent. Ce dernier en est un exemple...

Celui qui reste pour moi le plus saisissant est celui de Marianne Halcombe, quel dommage qu'après une telle ouverture l'auteur n'ait pas accordé une destinée plus extraordinaire à ce personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Dim 17 Nov 2013 - 18:03

Excellente idée que ce fil!...
Coulée dans la mémoire, la description de Lord Jim (1900), de Joseph Conrad, aux toutes premières lignes du roman:

"Il mesurait six pieds, à un pouce près, peut-être deux, était bâti en force, et venait droit sur vous, les épaules légèrement voûtées, la tête en avant, avec un regard fixe jeté par en dessous qui vous faisait penser à un taureau prêt à charger. Sa voix était grave, forte, et son attitude affichait une sorte d'affirmation de soi résolue, mais sans rien d'agressif. Elle semblait répondre à une nécessité, et elle s'adressait apparemment autant à lui-même qu'à quiconque d'autre. Il était irréprochablement net, vêtu de blanc immaculé des chaussures au couvre-chef, et dans les divers ports de l'Orient où il gagna sa vie comme commis maritime pour le compte de fournisseurs de navires, il était très populaire".

Plus pittoresque, par ailleurs, la description en technicolor de l'écuyer du chevalier des Contes de Canterbury de Chaucer (XIVème), dans le Prologue même:

"Avec lui était son fils, un jeune Ecuyer,
un amoureux, et un gaillard apprenti d'armes,
aux boucles frisées, comme s'il les eût mises en presse.
Vingt ans d'âge il avait, ce me semble.
Il était de belle proportion quant à sa taille,
et merveilleusement leste, et de grande force.
Et il avait été naguère en chevauchée
en Flandres, en Artois, et Picardie,
et fait bonne figure, pour si courte durée,
dans l'espoir de se mettre en la faveur de sa dame.
Il était brodé, comme l'est une prairie
toute pleine de fraîches fleurs, blanches et rouges.
Il allait chantant, ou flûtant, tout le jour;
il était aussi frais que l'est le mois de mai.
Courte était sa robe, avec manches longues et larges.
Bien savait-il se tenir à cheval, et bien chevaucher.
Il savait faire chansons, airs et paroles ensemble,
joûter et aussi danser, et bien portraire et écrire.
Si chaudement il aimait, que nuitamment
il ne dormait pas plus que ne fait un rossignol.
Courtois il était, humble et serviable,
et tranchait devant son père à la table
".

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Aujourd'hui à 19:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Portraits à la plume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Portraits à la plume
» Une plume en poésie. (acrostiche)
» Gros problème(porte plume)
» (Coll) Plume au vent (Ed de Seine)
» Collaboration littéraire (JDR) : Valorisez votre plume !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: