Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Portraits à la plume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 18:59

Je lis ne ce moment les nouvelles d’Henry James et un passage de Un jour de rêve m’a donné l’idée de l’ouverture de ce topic. J’ai été en effet frappée par le portrait qu’a tracé l’écrivain d’un des protagonistes de l’histoire, et je me demandais si vous aussi vous aviez parfois l’occasion de vous émerveiller devant l’art qui consiste à décrire une personne en utilisant les mots. Voici l’extrait qui m’a marquée :

Citation :
Tom Ludlow – ainsi que l’appelaient ses amis, était un jeune homme de vingt-huit ans, sur le compte duquel vous auriez recueilli les opinions les plus contradictoires. En effet, dans la mesure (étroite en vérité) où il était connu, c’était à la fois l’un des hommes les plus populaires et les plus détestés. Né dans l’une des basses couches de la société new-yorkaise, il semblait continuer à évoluer dans son milieu d’origine. Un certain manque de raffinement dans ses manières et dans son apparence extérieure attestait qu’il appartenait au grand troupeau, vulgaire et musclé, du peuple. Ceci étant, il était plutôt beau garçon : un corps souple de taille moyenne, une tête si bien faite qu’elle était belle, deux yeux scrutateurs et prompts, une bouche large et ferme, constituaient la part la plus expressive de ses avantages naturels. Ayant très vite dû compter uniquement sur lui-même en ce vaste monde, il avait, pour gagner sa vie, tout essayé à la suite et trouvé en règle générale qu’il avait la tête aussi dure que les obstacles auxquels il se heurtait – découverte à laquelle il devait sans doute son air de considérer que tout devait lui réussir. C’étaient un homme dont les facultés et la volonté étaient fortes, mais dont il était douteux que les sentiments fussent assez forts pour l’entraîner. On le trouvait sympathique pour ses manières carrées, sa bonne humeur et son fonds de bon sens et d’esprit pratique, et antipathique pour les mêmes traits présentés sous des angles différents, à savoir son impudence, son optimisme agressif, son goût vorace, inhumain, pour les faits. Quand ses amis attiraient l’attention sur la noblesse de son désintéressement, ses ennemis répliquaient que passait encore d’éliminer ou d’étouffer sa sensibilité par passion de la connaissance, mais que fouler aux pieds le reste de l’humanité à la même occasion était pousser la chose vraiment trop loin. Heureusement pur lui, Ludlow n’était pas, l’un dans l’autre, de ceux qui écoutent, et même si tel avait été le cas, une certaine épaisseur plébéienne de son épiderme aurait toujours réussi à protéger le côté vulnérable de son être – encore qu’il faille ajouter que s’il était, comme tout démocrate authentique, fort peu sensible, il avait aussi, comme tout démocrate authentique, et contre toute attente, beaucoup de fierté.

Ce passage me semble tout à fait représentatif du style un peu affecté mais pointu d’Henry James. A la limite du maladroit dans la description du physique (on est content d’apprendre que le personnage a deux yeux Laughing ), l’écrivain démontre tout son art dans la peinture du caractère. Bien sûr, il n’appelle pas un chat un chat, mais je trouve tout de même sa façon de jouer avec les mots et leur arrangement dans la phrase jubilatoire.

Et vous, pouvez-vous vous souvenir d’exemples de portraits qui vous ont frappés? Pas besoin de poster de longs extraits, une phrase peut aussi être extrêmement efficace, j’en suis convaincue. Je vous laisse la main, en espérant que ce topic ait un minimum de succès. pale

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Jane
Ville du Nord...


Nombre de messages : 706
Age : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 19:01

Qelle idée merveilleuse Cat47, je rassemble mes idées et je reviens...lol!
Jane
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 19:59

Je me lance, dans un tout autre style, un extrait de Cousine K de Y. Khadra :

Citation :
Puis K est arrivée...
Je n'avais rien vu de plus grand que ses yeux.
Je n'ai rien connu de plus dur que son coeur.
Cette fille était, à elle seule, le jour et la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Jane
Ville du Nord...


Nombre de messages : 706
Age : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 20:13

Ca, c'est beau Lady Clare.
Jane
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 20:21

Magnifique, Lady Clare, en quatre ligne, nous avons une personne. Cool

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 20:29

De rien Cat, d'autant que c'est un grand plaisir pour moi de vous faire découvrir un peu de Yasmina Khadra...
J'aime beaucoup cette idée de topic d'ailleurs, ça donne envie de retourner la bibliothèque...
Revenir en haut Aller en bas
misshoneychurch
Poppy dream by the Arno


Nombre de messages : 5344
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 20:37

Je plussoie Lady Clare, je trouve la description que tu cites excellente Wink Très bonne idée de topic en tout cas, j'essaierai de dégoter quelques portraits.
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 20:58

Moi, je reste marquée par la première aparition de Marianne Halcombe dans "La Dame en blanc" de Wilkie Collins :

Wilkie Collins a écrit:
"A l'une des fenêtres se tenait une jeune femme qui me tournait le dos. Mes yeux se fixèrent un moment sur elle, et je fus frappé de la rare perfection de son corps comme de la grâce naturelle de son maintien. Grande, mais point trop; bien faite et épanouie, mais sans être trop forte; un port de tête noble mais sans rien de guindé; son tour de taille était de ceux qu'un homme qualifie de parfait; mieux encore, elle ne portait visiblement pas de corset. Elle ne m'avait pas entendu entrer, aussi pris-je la liberté de l'admirer tout à mon aise pendant quelques instants avant de remuer une chaise pour attirer son attention. Elle se retourna aussitôt. L'aisance de tous ses mouvements tandis que, du fond de la pièce, elle s'avançait vers moi me rendait impatient de voir clairement son visage. Elle quitta la fenêtre et je pus constater qu'elle était brune; elle s'approcha et je pus constater qu'elle était jeune; bientôt elle fut près de moi, et je pus constater qu'elle était laide !

Jamais le vieil adage selon lequel la nature ne peut pas se tromper ne s'était révélé plus faux; [...]
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 21:10

Magnifique, Muezza. cheers On reconnaît bien là le style tout en finesse de Collins. Je me souviens parfaitement de l'effet que m'avait fait ce passage, j'ai tout de suite eu envie d'en savoir plus sur Marianne.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Miss Halcombe
Wandering White Soul


Nombre de messages : 3837
Age : 66
Localisation : Bourbonnais
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 21:22

C'est aussi pour cette description que j'ai d'emblée aimé Marianne Halcombe 'et que j'ai choisi par la suite son nom comme pseudo ). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 21:45

Muezza, c'est drôle que tu cites ce passage précisément aujourd'hui... J'étais avec Chinchilla cet après-midi et nous avons justement parlé de cette scène !!! C'est étrange les coïncidences parfois.

Je ne vais pas tarder à apporter ma petite pierre à l'édifice car je m'émerveille souvent devant des descriptions Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 22:02

Doddy a écrit:
Muezza, c'est drôle que tu cites ce passage précisément aujourd'hui... J'étais avec Chinchilla cet après-midi et nous avons justement parlé de cette scène !!! C'est étrange les coïncidences parfois.
Je crois que nous avons tous ressenti la surprise et la déception de Walter lol!

Autre cuastique description d'un personnage que je chéris...

Balzac a écrit:
Paysanne des Vosges, dans toute l’extension du mot, maigre, brune, les cheveux d’un noir luisant, les sourcils épais et réunis par un bouquet, les bras longs et forts, les pieds épais, quelques verrues dans sa face longue et simiesque, tel est le portrait concis de cette vierge.[...]

[...] La cousine Bette présentait dans les idées cette singularité qu’on remarque chez les natures qui se sont développées fort tard, chez les sauvages, qui pensent beaucoup et parlent peu. Son intelligence paysanne avait d’ailleurs acquis, dans les causeries de l’atelier, par la fréquentation des ouvriers et des ouvrières, une dose du mordant parisien. Cette fille, dont le caractère ressemblait prodigieusement à celui des Corses, travaillée inutilement par les instincts des natures fortes, eût aimé à protéger un homme faible ; mais, à force de vivre dans la capitale, la capitale l’avait changée à la surface. Le poli parisien faisait rouille sur cette âme vigoureusement trempée. Douée d’une finesse devenue profonde, comme chez tous les gens voués à un célibat réel, avec le tour piquant qu’elle imprimait à ses idées, elle eût paru redoutable dans toute autre situation. Méchante, elle eût brouillé la famille la plus unie.

Oui j'ai envie que vous vous régaliez des agissements de La Cousine Bette, car j'ai l'impression d'être seule ou presque à avoir lu ce génialissime roman ("Balzac n'a rien écrit de plus beau et de plus atroce", dixit Malraux)...
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46793
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 22:08

Muezza, j'ai lu aussi "la cousine Bette" qui est un magnifique roman, avec le "Cousin Pons" et "Eugénie Grandet ". Balzac était un maître dans l'art de la description d'un personnage ! Cat quel excellente idée de topic Je vais reprendre mes bouquins et chercher ! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 22:14

Il faudra vraiment que je lise La cousine Bette un jour Very Happy

J'ai beau ne pas aimer Flaubert... je dois lui reconnaître que certaines de ses pages sont magnifiques, notamment dans L'Education sentimentale et la description de Mme Arnoux dès la première page.

Citation :
Ce fut comme une apparition :

Elle était assise, au milieu du banc, toute seule ; ou du moins il ne distingua personne, dans l'éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. En même temps qu'il passait, elle leva la tête ; il fléchit involontairement les épaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la regarda.

Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui palpitaient au vent derrière elle. Ses bandeaux noirs, contournant la pointe de ses grands sourcils, descendaient très bas et semblaient presser amoureusement l'ovale de sa figure. Sa robe de mousseline claire, tachetée de petits pois, se répandait à plis nombreux. Elle était en train de broder quelque chose ; et son nez droit, son menton, toute sa personne se découpait sur le fond de l'air bleu.

Comme elle gardait la même attitude, il fit plusieurs tours de droite et de gauche pour dissimuler sa manoeuvre ; puis il se planta tout près de son ombrelle, posée contre le banc, et il affectait d'observer une chaloupe sur la rivière.

Jamais il n'avait vu cette splendeur de sa peau brune, la séduction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumière traversait. Il considérait son panier à ouvrage avec ébahissement, comme une chose extraordinaire. Quels étaient son nom, sa demeure, sa vie, son passé ? Il souhaitait connaître les meubles de sa chambre, toutes les robes qu'elle avait portées, les gens qu'elle fréquentait ; et le désir de la possession physique même disparaissait sous une envie plus profonde, dans une curiosité douloureuse qui n'avait pas de limites.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Muezza
Almost Unearthly Thing


Nombre de messages : 3229
Age : 42
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 22:17

Doddy a écrit:
Il faudra vraiment que je lise La cousine Bette un jour Very Happy
C'est clair sinon je ne pourrai pas te considérer comme la fan de Balzac dont tu te qualifies lol! Franchement, peux-tu résister à pareille description (et encore, je l'ai tronquée !) Very Happy

Pour ce passage de L'Edudaction sentimentale, j'avoue que cela me file plutôt la migraine aujourd'hui, alors que c'est un passage très réussi de la part de Flaubert (qui me file carrément la migraine en intégrale...). Etudié au bac et j'ai passé mon oral dessus pale Moi qui n'aime pas Flaubert, j'ai vraiment été servie au bac ... car, à l'écrit, le commentaire de texte était aussi de lui Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46793
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Sam 15 Nov 2008 - 22:34

Quand on a parlé de portrait, j'ai aussitôt pensé à celui-là :

Citation :
Un jeune homme ... Traçons son portrait d'un seul trait de plume : figurez-vous Don Quichotte à dix huit ans, don Quichotte décorcelé, sans haubert et sans cuissard,don Quichotte revêtu d'un pourpoint de laine dont la couleur bleue s'était transformée en une nuance insaisissable de lie de vin et d'azur céleste. Visage long et brun; la pommette des joues saillantes, signe d'astuce; les muscles maxillaires énormément développés, indice infaillible auquel on reconnaît le Gascon, même sans béret, et notre jeune homme portait un béret orné d'une espèce de plume ; l'œil ouvert et intelligent ; le nez crochu mais finement dessiné ; trop grand pour un adolescent ; trop petit pour un homme fait, et qu'un œil peu exercé eût pris pour le fils d'un fermier en voyage, sans sa longue épée qui, pendue à un baudrier de peau, battait les mollets de son propriétaire quand il était à pied et le poil hérissé de son cheval quand il était à cheval"
Je vous fais grâce du cheval "bouton d'or", vous l'aurez reconnu: c'est le seul, l'unique chevalier d'Artagnan, première page des "trois mousquetaires".
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Lun 17 Nov 2008 - 19:18

C'est un de mes livres préférés, Clinchamps!!

Je suis toujours au début de ma Lettre écarlate, j'ai un peu de mal à passer à la vitesse supérieure, je l'avoue, mais je suis tombée sur cette belle description, caractéristique du style de Hawthorne :

(au sujet d'un inspecteur des douanes)

Citation :
Cet inspecteur était, lorsque je l'ai connu, un homme d'environ quatre-vingt ans et un des plus merveilleux spécimens de verdeur prolongée que l'on ait chance de rencontrer au long d'une vie. Avec son teint fleuri, sa personne compacte bien sanglée dans une tunique bleue à boutons brillants, son pas vif, son air dispos et de belle humeur, il donnait l'impression, non à vrai dire d'un homme jeune, mais d'une nouvelle invention de notre Mère Nature, d'un être que ni l'âge ni les infirmités ne devaient se mêler de toucher. Sa voix et son rire, qui ne cessaient de retentir dans tout le bâtiment, n'avaient rien de cassé ni de chevrotant, mais jaillisaient de ses poumons avec la sonorité du chant du coq ou du son du clairon.
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Dim 13 Nov 2011 - 0:38

Petit remontage de topic Very Happy

Voici un autre portrait d'un personnage littéraire bien connu

Citation :
Il mesurait un peu plus d'un mètre quatre-vingts, mais il était si excessivement mince qu'il paraissait beaucoup plus grand. Ses yeux étaient vifs et perçants ... /... Son nez aquilin et fin donnait à sa physionomie un air attentif et décidé. La forme carrée et proéminente de son menton indiquait aussi l'homme volontaire. Ses mains étaient toujours tachées d'encre ou maculées de produits chimiques ; cependant il possédait une extraordinaire délicatesse du toucher : j'eus souvent l'occasion de le constater en le regardant manier ses fragiles instruments de chimie.


Qui est-ce ?
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Dim 13 Nov 2011 - 0:44

Ayant relu récemment Une étude en rouge, je crois reconnaître notre ami SH. Est-ce bien lui? Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Dim 13 Nov 2011 - 1:04

Elémentaire mon cher Watson

Revenir en haut Aller en bas
Bonnie
Wavering Wanderer


Nombre de messages : 3769
Age : 34
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Dim 13 Nov 2011 - 13:40

J'étais totalement passé à côté de ce sujet en 2008 !!! Merci de l'avoir sorti des profondeurs du forum, Rosalind Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
mélysia
Sophisticated Lady


Nombre de messages : 5781
Age : 37
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 23/10/2011

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Lun 14 Nov 2011 - 16:22

Voici le premier portrait de personnage littéraire (très connu ici) auquel j'ai pensé...

Ce portrait m'a toujours beaucoup plu car il campe bien l'héroine, et surtout il n'est pas si courant qu'un roman débute d'emblée par la description physique du personnage..



"Scarlett O'Hara n'était pas d'une beauté classique, mais les hommes ne s'en apercevaient guère quant à l'exemple des jumeaux Tarleton, ils étaient captifs de son charme.Sur son visage se heurtaient avec trop de netteté les traits délicats de sa mère, une aristocrate du littoral de descendance française, et les traits lourds de son père un irlandais au teint fleuri.Elle n'en avait pas moins une figure attirante avec son menton pointu et ses mâchoires fortes.Ses yeux légèrement bridés et frangés de cils drus, étaient de couleur vert pâle sans la moindre tâche noisette, ses sourcils épais et noirs traçaient une oblique inattendue sur sa peau d'un blanc de magnolia,cette peau à laquelle les femmes du Sud attachent tant de prix, et qu'elles protègent à l'aide de capelines, de voiles et de mitaines, contre les ardeurs du soleil de Géorgie."[/code]
Revenir en haut Aller en bas
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Lun 14 Nov 2011 - 16:26

En voyant le sujet que j'avais raté il y a quelques années j'ai voulu poster la même chose que toi mélysia cheers cheers

J'ai tout de suite adoré ce passage la première fois que je l'ai lu, d'ailleurs je le connais par coeur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7176
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Lun 14 Nov 2011 - 19:07

Un portrait de petites personnes bien sympathiques Very Happy


Citation :
Mais qu'est-ce que les Hobbits ? Je pense que, de nos jours, une description est nécessaire, vu la raréfaction de leur espèce et leur crainte des Grands, comme ils nous appellent. Ce sont (ou c'étaient) des personnages de taille menue, à peu près la moitié de la nôtre, plus petits donc que les nains barbus. Les hobbits sont imberbes. Il n'y a guère de magie chez eux que celle, tout ordinaire et courante, qui leur permet de disparaître sans bruit et rapidement quand des grands idiots comme vous et moi s'approchent lourdement, en faisant un bruit d'éléphant qu'ils peuvent entendre d'un kilomètre. Ils ont une légère tendance à bedonner ; ils s'habillent de couleurs vives (surtout de vert et de jaune) ; ils ne portent pas de souliers, leurs pieds ayant la plante faite d'un cuir naturel et étant couverts du même poil brun, épais et chaud, que celui qui garnit leur tête et qui est frisé ; ils ont de longs doigts bruns et agiles et de bons visages, et ils rient d'un rire ample et profond (surtout après les repas, qu'ils prennent deux fois par jour quand ils le peuvent).
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Mer 30 Nov 2011 - 18:34

Cette fois-ci je vous propose un portrait de groupe :

Citation :
Deux équipages de chasse, un char à bancs et une télègue attendaient à la porte le lendemain matin, avant que les dames fussent levées. Mignonne avait compris dès l'aube et approuvé par force aboiements et cabrioles les intentions de son maître ; assise maintenant près du cocher sur le siège du char à bancs, elle jetait des regards inquiets et désapprobateurs vers la porte où les chasseurs tardaient à se montrer. Le premier qui parut fut Vassia Veslovski, chaussé de bottes neuves qui lui montaient jusqu'au milieu des cuisses, vêtu d'une blouse verte serrée à la taille par une ceinture à cartouches de cuir odorant, coiffé de son calot à rubans, et tenant à la main un fusil anglais tout neuf sans bretelle ni grenadière. Mignonne sauta vers lui pour le saluer et lui demander à sa façon si les autres allaient bientôt venir ; mais se croyant incomprise, elle retourna à son poste et s'y figea dans l'attente, la tête penchée et l'oreille aux aguets. Enfin la porte s'ouvrit de nouveau avec fracas, livrant passage à Crac, le pointer "blanc et foie" de Stèpane Arcadiévitch, bondissant et pirouettant, puis à son maître en personne, le fusil à la main et le cigare aux lèvres. (...) Il portait des bottes molles par-dessus des bandes de toile, un pantalon usé, un paletot court et un chapeau défoncé ; en revanche, son fusil était du plus récent modèle et, bien que fatigués, son carnier et sa cartouchière défiaient toute critique. Jusqu'à ce jour Veslovski s'était refusé à comprendre que pour un chasseur le dernier mot du chic consistait à se mal vêtir tout en s'équipant à merveille, mais à la vue de Stépane Arcadièvitch rayonnant sous ses guenilles d'une élégance de grand seigneur joyeux et repu, il se jura d'en faire son profit pour une autre fois.

Anna Karénine, Tolstoï


_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portraits à la plume   Aujourd'hui à 14:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Portraits à la plume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Portraits à la plume
» Une plume en poésie. (acrostiche)
» Gros problème(porte plume)
» (Coll) Plume au vent (Ed de Seine)
» Collaboration littéraire (JDR) : Valorisez votre plume !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: