Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jonathan COE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 29 Sep 2012 - 10:46

Je viens de terminer "La Vie très Privée de Mr Sim", mon tout premier Jonathan Coe (et par là-même je réalise un de mes objectifs de lecture de 2011, it's never too late lol! ).

J'ai beaucoup aimé ce roman et je n'ai même pas les réserves exprimées ci-dessus par Zakath et Majeanne Very Happy
Bon, ça m'ennuie un peu que l'on retienne de ce roman "ah oui, c'est l'histoire du mec qui tombe amoureux de son GPS" (oui, en effet, c'est un épisode du roman mais il ne se réduit pas à cela, bien au contraire. Cela m'ennuie aussi comme toujours et là je radote Embarassed que la 4ème de couverture nous en donne trop).

J'ai notamment bien aimé l'épisode

Spoiler:
 

J'ai bien aimé l'écriture mais s'agissant d'une traduction (de Josée Kamoun*, toujours important de saluer le travail du traducteur Very Happy ), je reste curieuse de découvrir le style de Jonathan Coe en VO un de ces jours.

En refermant le livre ce matin, j'ai jeté un oeil au titre de la VO (étonnant que je ne l'ai pas fait avant d'ailleurs scratch "The terrible privacy of Maxwell Sim") et je me suis demandée pourquoi cette légère perte de sens scratch (interrogation destinée à rester sans réponse lol! ).

Sinon, je suis d'accord avec Toxic qui disait plus haut que l'on se retrouvait dans l'univers de Jonathan Coe (même si l'auteur est plus âgé que moi, tout comme son personnage Mr. Sim qui a 48 ans, je pense qu'il exprime pas mal le ressenti de la génération X. A plusieurs reprises, j'ai été frappée de me dire "ah ben mince, j'aurais pu écrire ça moi-même (si j'avais eu le talent de l'auteur lol! ).

J'ai parcouru l'intégralité de ce topic pour répondre à ma dernière question (qui était en substance, bon j'aime décidément ce qu'aime ce Jonathan Coe, quel sera mon prochain ?). Je pensais initialement à "Bienvenue au Club" qui m'avait été vivement conseillé par des amis, mais à vous lire, je me demande si cela ne sera pas plutôt "Testament à l'anglaise" mais cela ne sera pas pour tout de suite, PAL de malade oblige pale

* Josée Kamoun est également la traductrice de John Irving et de Philip Roth, pour celles et ceux (car je ne désespère jamais d'élargir le cercle masculin du forum lol! ) qui voudraient en savoir plus, je vous recommande la lecture de cette courte interview (ici)
Revenir en haut Aller en bas
zoju
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 44
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 29 Sep 2012 - 12:23

En remontant le topic, je me suis rappelé que j'ai lu La maison du sommeil de cet auteur.
Je ne m'en rappelais pas , car je n'avais pas été super emballée par ce livre . Je n'ai que de vagues souvenirs, peut ^tre l’impression que tout était un peu tiré par les cheveux.
En tout cas, ma découverte de Jonathan Coe, s'est bel et bien arrêtée là.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 29 Sep 2012 - 12:32

C'est dommage car ce livre me paraît ne pas faire l'unanimité à Lambton (en tout cas, j'ai noté de ne pas poursuivre avec celui-là lol! )
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress
avatar

Nombre de messages : 6230
Age : 40
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 29 Sep 2012 - 13:05

Ah c'est dommage que La maison du sommeil reçoive un accueil aussi mitigé ici. En ce qui me concerne, j'en garde un excellent souvenir. Sans doute quelques invraissemblances mais comme le livre traite du sommeil et du rêve, cela ne m'avait pas choquée. Après, je l'ai lu il y a très longtemps et mes goûts ont pas mal évolué depuis donc je ne sais pas si j'aurais toujours les mêmes réactions aujourd'hui. Wink

Contente en tout cas que tu ais aimé ton introduction à l'univers de Jonathan Coe, Serendipity. Je n'ai pas lu (et pas acheté) La vie très privée de Mr Sim mais ce que tu en dis donne envie. Après, j'ai encore au moins 2 livres de lui dans ma PAL donc on va dire que ce n'est pas encore une priorité Razz
J'aime beaucoup l'écriture de Coe (dans sa version traduite en tout cas), que je trouve très claire et fluide. L'opposé total à mon sens de celle de Philip Roth (lourde, lourde, très très lourde) donc c'est drôle de voir que c'est la même traductrice à l'oeuvre dans les deux cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
nephtis
Ethereal Wings on the Nile
avatar

Nombre de messages : 8719
Age : 53
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 29 Sep 2012 - 13:28

J'ai honte Embarassed . J'ai lu il ya pas mal de temps La maison du sommeil et je n'en garde aucun souvenir ....Je vais le sortir de ma bibliothèque et le mettre sur ma Pal... Peut être que mon avis sera positif ....
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 14 Oct 2012 - 15:36

Je viens tout juste de refermer "La pluie avant qu'elle tombe" et je me suis précipitée sur ce topic pour voir ce que vous en aviez pensé. Mon avis rejoint tout à fait celui d'esperluette. Je me suis ennuyée au début (ce roman est très différent de "La Vie très privée de Mr Sim") et puis finalement, je me suis laissée prendre et je pense avoir plutôt aimé.

Tout à fait d'accord pour dire que le titre est très beau (en VO "The rain before it falls" rien à dire Wink ). Je me demande aussi si je n'ai pas eu du mal avec la traduction en début de lecture (ce roman n'est pas traduit par Josée Kamoun, mais par un binôme de traducteurs, dont il faudra que je recherche les références).

En conclusion, Jonathan Coe est décidément un auteur qui me parle Very Happy Le hasard a fait que je suis entrée dans son oeuvre avec des romans me semble t-il, d'après vos observations, un peu à part scratch
J'ai très envie de poursuivre l'exploration de son oeuvre. Nous verrons bien ce que le hasard des bibliothèques me proposera la prochaine fois Wink

@ Majeanne : j'ai vu en page précédente que ce roman t'était tombé des mains. L'as-tu fini ? Ou bien as-tu arrêté la lecture en cours de route ?
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 14 Oct 2012 - 15:55

Contente que tu aies aimé toi aussi, malgré le début un peu longuet. Smile Je ne m'en étais pas rendue compte au moment de ma lecture, mais ce livre est aussi un bel hommage à Rosamond Lehmann. J'en ai pris conscience en lisant La ballade et la source, de cette dernière, et des articles sur le livre de Coe m'ont confirmé que ce choix de prénom n'était pas un hasard. Wink

Je n'ai pas encore lu d'autres livres de Coe, mais La vie privée de Mr Sim et Bienvenue au club m'attendent dans ma PAL !
Revenir en haut Aller en bas
Otma
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1350
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Jeu 25 Oct 2012 - 21:54

J'ai lu mon premier Jonathan Coe : La pluie avant qu'elle tombe.
Je ne reviens pas sur l'histoire : Emjy l'a très bien présentée, et chaque intervenant a apporté sa pierre à l'édifice.

Comme certaines d'entre vous, j'ai mis un peu de temps à entrer dans ce récit. Beaucoup même. A tel point que je me suis demandé, en cours de route, quel blog enthousiaste m'avait incitée à acheter ce livre et à le positionner en haut de ma Pàl... scratch

C'est en approchant des derniers chapitres que la lecture est devenue plus fluide, jusqu'au saisissement final : la notion d'inévitabilité , énoncée par Rosamond, m'a fait énormément réfléchir.

J'ai terminé le livre il y a 2 jours, et je sens que son message mûrit lentement en moi.
Cette lecture valait donc le coup, me concernant.

J'ai ajouté Testament à l'anglaise à ma Làl. Smile


Dernière édition par Otma le Jeu 25 Oct 2012 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Jeu 25 Oct 2012 - 22:10

J'avais lu également La pluie, avant qu'elle tombe il y a quelques mois.

C'est un assez beau roman dans son histoire, ses thèmes, même si les personnages sont assez moyens. Disons que je n'ai pas été très sensible à ce qui était raconté. Et le procédé des photographies en tant que fil narratif, malgré que ça soit une bonne idée - a priori - m'a personnellement un peu lassée.

Le livre ne m'a pas furieusement donné envie de poursuivre ma découverte de Coe, même si je n'exclus pas de lire un autre de ses livres malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Mer 1 Mai 2013 - 18:37

J'ai dévoré Bienvenue au club en l'espace de quatre jours, ça faisait longtemps que je n'avais pas été plongée à ce point dans un roman. Razz

Et la question que je me suis posée en finissant ce roman c'est "mais pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de lire un autre Coe, sachant que j'avais adoré La pluie, avant qu'elle tombe ?" bon forcément la réponse c'est la hauteur de ma PAL Laughing mais en un mot : j'ai adoré.

J'ai été complètement embarquée par le talent de narrateur de Coe. Les années 1970 sont une période qui m'intéresse beaucoup, et j'aime les histoires de groupes d'amis et de lycée, donc déjà c'était bien parti. Razz Et j'ai trouvé que l'auteur menait son récit de main de maître, entrelaçant les points de vue et les thèmes. Et puis surtout je suis toujours très admirative des livres oscillant entre sérieux et drôlerie, et là j'étais servie. L'équilibre est parfait, j'ai souvent été très émue (et la dernière partie, sorte de long monologue faussement non structuré de Benjamin, est un très beau passage) et j'ai souvent ri (pas souri mais ri franchement Wink ).

Très belle galerie de personnages, ils sont tous (ou presque) attachants, et je n'ai pas trouvé ce manichéisme dont parlait Toxic plus haut, mais j'ai cru comprendre que c'était surtout au sujet du Cercle fermé (que je vais m'empresser d'ajouter à ma PAL). Peut-être est-ce parce que de toute manière je n'ai pas énormément d'affection pour le thatchérisme Laughing (d'ailleurs je n'ai pas fait exprès de lire ce roman après sa mort, mais j'ai trouvé intéressant de plonger dans cette époque après les débats récents sur son action). Mais par exemple, le personnage de Bill Anderton (le père de Doug, représentant syndical de l'usine Leyland) n'est pas exactement un ange. Wink Et le regard porté sur les conservateurs comme sur les ouvriers/syndicalistes est ironique, distancié (même si je reconnais que l'ironie est plus féroce aux sujets des premiers !)

Enfin, j'ai adoré rencontrer ces personnages, plonger dans cette époque (je suis en train de me concocter une playlist sur Grooveshark avec les morceaux cités dans le livre), et je dois aussi souligner la variété des genres, qui est un vrai plus pour le roman (les extraits du Bill Board, le journal du lycée, sont savoureux !).

Donc voilà, j'ai La vie très privée de Mr Sim sur ma PAL, j'ai hâte de m'y plonger, et je pense que je n'ai pas fini de croiser Jonathan Coe. Même si je suis dégoûtée car j'ai découvert que je vais rater une rencontre avec lui dans une librairie à une rue de chez moi en juin. No
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 2 Juin 2013 - 14:48

Voilà plus d'une semaine que j'ai fini La vie très privée de Mr Sim, alors je viens poster un avis rapide. Wink Pour la troisième fois je peux dire que j'ai beaucoup aimé !

Je suis très admirative de la façon dont Coe construit ses livres, et entremêle les thèmes et les tonalités. Et en même temps jamais ses textes ne semblent prétentieux : du grand art.

Ce roman parle de beaucoup de choses, mais l'aspect qui m'a le plus marquée c'est tout ce que l'histoire développe sur les rapports entre les gens aujourd'hui, ou plutôt l'absence de rapports. Il y a des choses très justes là-dessus.

J'ai moi aussi noté l'histoire du forum que fréquente Caroline, qui m'a rappellé Lambton. Wink Concernant la pirouette finale, je comprends qu'on puisse ne pas aimer mais personnellement j'ai trouvé cela très bien amené. Very Happy

Ah oui et un truc qui m'a étonnée, c'est quand Max se présente en disant "Sim, comme l'humoriste", je ne pensais pas que Sim était connu en Angleterre.

J'ai aussi noté que, tout comme dans Bienvenue au club, Coe évoque Austen (il faut que j'aille recopier les passages en question dans le topic Jane everywhere) et Les Garennes de Watership Down de Richard Adams (qui a son topic à l'auberge et que je rajouterais bien à ma PAL Wink ). Et le nom qu'il donne à son GPS fait référence

Spoiler:
 

Je propose donc que Coe soit fait membre d'honneur de l'auberge, il en a le profil. lol!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 2 Juin 2013 - 16:06

Contente de voir que tu as aimé cette lecture esperluette !

esperluette a écrit:
Concernant la pirouette finale, je comprends qu'on puisse ne pas aimer mais personnellement j'ai trouvé cela très bien amené. Very Happy

Cela me rassure, j'ai eu le même avis Wink

esperluette a écrit:
Ah oui et un truc qui m'a étonnée, c'est quand Max se présente en disant "Sim, comme l'humoriste", je ne pensais pas que Sim était connu en Angleterre.

Puisque tu as le livre frais et encore sous la main, à quel stade est-ce mentionné ? J'irais volontiers jeter un oeil à la VO pour trouver le texte original Wink
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 2 Juin 2013 - 16:58

Bonne idée de comparer avec la VO ! sunny

C'est au chapitre 2, quand Maxwell se présente à son voisin dans l'avion :

Citation :
- Maxwell, j'ai répondu, ou Max. Maxwell Sim. Sim comme l'humoriste." Je disais toujours ça, quand je me présentais, mais d'habitude, sauf si je m'adressais à un Anglais d'un certain âge, l'allusion passait par-dessus la tête de mon interlocuteur, et il fallait que j'ajoute : "Ou comme la carte Sim".
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 2 Juin 2013 - 17:40

Je m'occupe d'aller vérifier cela dès que possible Very Happy
(pour la postérité de Sim chez les anglo-saxons, il a quand même une Page Wiki in Ingliche !).
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Lun 3 Juin 2013 - 23:31

C'est déjà un premier indice ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 22 Juin 2013 - 18:42

esperluette a écrit:
Bonne idée de comparer avec la VO ! sunny

C'est au chapitre 2, quand Maxwell se présente à son voisin dans l'avion :

Citation :
- Maxwell, j'ai répondu, ou Max. Maxwell Sim. Sim comme l'humoriste." Je disais toujours ça, quand je me présentais, mais d'habitude, sauf si je m'adressais à un Anglais d'un certain âge, l'allusion passait par-dessus la tête de mon interlocuteur, et il fallait que j'ajoute : "Ou comme la carte Sim".


En VO, Jonathan Coe a écrit:
"Maxwell" I returned "Max for short. Maxwell Sim. Sim like the actor" I aways said this when introducing myself, but usually, unless I was talking to a British person of a certain age, the reference would go over their heads"

Et l'explication finale (merci esperluette), il fait allusion à Alastair Sim, un acteur écossais !!

Voilà sinon j'ai terminé "La Femme de Hasard" et ce livre me laisse sceptique scratch
Je me suis plutôt ennuyée au cours de la première partie, puis la seconde partie m'a accrochée... et la fin m'a déçue No
Coe développe des sous histoires, dont on attend la suite ...


Spoiler:
 


Je n'ai pas compris pourquoi Jonathan Coe commence son livre au moment où Maria apprend qu'elle va partir à Oxford, pour conclure à ce moment là de sa vie scratch

J'ai trouvé le style intéressant, avec cette intervention permanente du narrateur mais je ne sais pas si je recommanderais ce roman (ou alors si, je vous le recommande très chaudement, peut-être comprendrez-vous plus de choses que moi, ce qui me fera me sentir très bête mais au moins, j'aurais le fin mot de l'histoire lol!

A ce stade, sur 4 Jonathan Coe lus, j'en ai adoré 1 et j'ai 3 avis mitigés Wink

Pour autant, je n'en resterai pas là avec lui car je compte lire "Bienvenue au Club" suite aux divers avis très positifs que j'ai pu avoir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 22 Juin 2013 - 20:06

Merci pour l'explication ! ça me semblait bizarre quand même que Sim soit connu au Royaume-Uni.  Mais du coup, la traduction est un peu contestable non ? Pourquoi avoir traduit "actor" par "humoriste" ? Suspect

Merci pour ton avis sur La Femme de hasard, je pense que je n'en ferais pas une priorité mais comme j'ai l'intention de lire tous les romans de Coe à long terme... Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 23 Juin 2013 - 17:26

esperluette a écrit:
Pourquoi avoir traduit "actor" par "humoriste" ? Suspect

Je pense que la VF fait allusion à notre Sim national pour parler au lecteur français. La traductrice (Josée Kamoun, j'avais noté son nom ci-dessus Wink) avait le choix entre expliciter la référence en mettant une note de bas de page ou jouer sur le fait que nous avons un Sim en France, d'une certaine génération également (dans ce cas, en revanche pourquoi avoir mis "sauf si je m'adressais à un Anglais d'un certain âge" scratch).

Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Dim 23 Juin 2013 - 18:23

C'est vrai que c'est un peu bancal du coup. scratch  Sans remettre en cause la traduction qui m'a semblé très fluide Wink je pense que ce choix était contestable, une note aurait été une meilleure option à mon sens !
Revenir en haut Aller en bas
esperluette
Magnolia-White Ampersand
avatar

Nombre de messages : 7714
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Lun 30 Déc 2013 - 13:13

J'ai bien aimé Le Cercle fermé, même s'il n'est pas aussi bon que Bienvenue au club.  Smile 

C'était un plaisir de retrouver ces personnages, même si l'évolution de certains est un peu décevante - mais réaliste : par exemple Benjamin, un peu agaçant, mais bon je suis indulgente avec lui car je m'identifie un peu à ce personnage, mais surtout

Spoiler:
 

Après la critique des années pré-Thatcher, Coe n'épargne pas non plus les années Blair. Du coup ce livre est plus ouvertement pessimiste que le premier, dans lequel l'ambiance des années 70 laissait malgré tout de l'espoir, là on a l'impression que les utopies ne sont plus possibles.  No 

Malgré tout, j'ai trouvé le personnage de Paul assez nuancé

Spoiler:
 

Coe joue à nouveau sur des coïncidences un peu improbables mais cela passe bien, on a l'impression que les pièces du puzzle se mettent en place :

Spoiler:
 

Parmi les personnages que j'ai préférés, Claire et Philip sont restés très attachants ; en revanche j'ai trouvé Doug un peu terne par rapport au tome 1.

Pour moi ce livre reste un bon cru, même si Bienvenue au club est meilleur et reste un de mes plus gros coups de coeur cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Mar 11 Mar 2014 - 14:24

serendipity a écrit:
Dulcie a écrit:
Terminé La femme de hasard de Jonathan Coe

Dulcie, je suis très intéressée par ton avis sur ce roman, un des rares de Jonathan Coe qui m'ait déçue  No
(je constate que ce mois de mars est le mois Jonathan Coe avec la lecture de groupe et j'en suis ravie  Very Happy ).

Eh bien, contrairement à toi, j'ai bien aimé, j'ai trouvé ce roman léger et sérieux à la fois, simple à lire (heureusement il est court). En fait ce qui arrive au personnage principal est loin d'être passionnant, donc c'est la façon de raconter de Coe qui est sympathique, avec toute cette ironie dans le laisser-aller de l'héroïne + cette manière de décortiquer platement le processus d'écriture, de création, de prendre le lecteur à parti,  d'en faire un complice d'une certaine façon, ou alors de le prendre à rebours de ce qu'il attend.
J'ai apprécié donc, quoique ça ne fait pas de moi une inconditionnelle de Coe pour autant. J'ai trouvé celui-ci plus plaisant que "La pluie avant qu'elle tombe" (que j'avais trouvé pas mal cependant), mais c'est pas non plus le coup de foudre, loin de là.

serendipity a écrit:
Je ne sais pas si tu fréquentes le topic de Jonathan Coe, sinon je te copie ici ce que j'avais écrit sur "La Femme de Hasard" car j'ai eu le sentiment d'être passée à côté de ce roman et j'espérais que quelqu'un vienne répondre à mes questions  Wink

Spoiler:
 

A relire ton avis, je me rends compte que j'ai également préféré la seconde partie au début (sans m'y ennuyer cependant), disons à partir du moment où elle quitte l'université ; la fin ne m'a pas déçue, mais je n'ai pas grand chose à en dire.

Au sujet de ton spoiler, oui, j'avais remarqué qu'on n'a jamais d'explication à la péripétie du frère : j'en conclus que c'est simplement une manoeuvre délibérée de Coe, qui s'amuse avec le lecteur, qui ne lui donne pas "l'habituel", ce qu'on s'attend à trouver (à terme) dans la trame d'une histoire, dans le récit des événements.

Au sujet de Maria, je pense que c'est un personnage qui justement "n'évolue pas", c'est d'ailleurs un peu le sujet du roman non ? : elle vieillit, fait des choses, mais finalement rien n'a d'importance, non seulement dans les faits, mais également dans la conscience qu'elle en a.
Par contre je n'ai pas eu l'impression que l'auteur donne à entrevoir sa mort prochaine, mais je ne sais plus trop...

Ah et je ne comprends pas ton interrogation là  Question :
Citation :
Je n'ai pas compris pourquoi Jonathan Coe commence son livre au moment où Maria apprend qu'elle va partir à Oxford, pour conclure à ce moment là de sa vie
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Mar 11 Mar 2014 - 14:44

Merci pour cet avis Dulcie  Very Happy contente de lire un avis différent du mien sur ce roman Very Happy 

Je ne me souviens plus précisément de la fin de ce roman. Je crois que ma dernière question portait surtout sur le choix de Jonathan Coe d'arrêter son récit à ce moment là. Pour moi, ce n'est pas une fin, il aurait pu y avoir encore plusieurs chapitres ou bien le roman aurait pu être conclu avant. C'est une fin qui n'en est pas une  scratch Je pense que c'est ce que j'ai voulu exprimer dans ma question il y a un an   
Revenir en haut Aller en bas
Dulcie
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 753
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Mar 11 Mar 2014 - 15:18

Oui, c'est une fin un peu vagabonde, perso j'aime plutôt.
Quoiqu'il y a quand même ce retour sur les lieux de l'enfance pour conclure l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Mer 30 Avr 2014 - 22:10

Je signale la participation de Josée Kamoun, traductrice de Jonathan Coe (mais aussi notamment d'Irving, Roth et Kerouac) à l'émission "Encore Heureux" sur France Inter ici  Arrow . Je ne l'ai pas encore écoutée mais c'est prévu  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8730
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Jonathan COE   Sam 21 Juin 2014 - 18:20

J'ai récemment englouti "Bienvenue au Club" et "Le Cercle Fermé" et j'ai beaucoup aimé ces deux romans  Very Happy . Ce sont peut-être même mes préférés de Jonathan Coe à ce jour  scratch quoi que, j'avais beaucoup aimé Mr Sim également. Je dois cette lecture à Esperluette, qui en avait parlé avec enthousiasme Wink 

Ces livres constituent à la fois le beau portrait d'une génération mais également un éclairage sur le contexte historique et politique de l'Angleterre des années 70 et du blairisme. L'actualité du moment me fait penser que Jonathan Coe aurait de la matière pour un troisième volet des aventures de Benjamin, Doug et Claire, la soixantaine aujourd'hui, confrontés au succès du UKIP et à l'évolution de la situation en Irak...

Contrairement à toi, Esperluette, j'ai moyennement aimé les extraits du Bill Board et les fausses lettres de Harding  No (j'ai d'ailleurs fini par sauter la dernière dans "Le Cercle Fermé"  Embarassed)  mais il y a des passages vraiment amusants (quand les parents de Philip sont dans leur salon, lui fait les mots croisés et elle lit une lettre  Wink ) et également des passages terriblement bouleversants (quiconque a lu "Bienvenue au Club saura de quel épisode je parle  Wink ).

Je n'ai pas non plus trouvé ces romans manichéens (engagés, certes), les ouvriers-syndicalistes n'y sont pas non plus des plus sympathiques.

Comme esperluette, j'ai bien aimé l'évolution de Paul et j'aurais aimé en savoir plus sur son sort à la fin du roman  Wink 

Je sais que Cassandre lit actuellement "Le Cercle Fermé" alors, Cassandre, j'attends avec impatience ton avis pour continuer la discussion  Very Happy 

Prochain Coe : "Testament à l'Anglaise"   ou "Expo 58"  :drapBG:mais on va attendre 2015  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jonathan COE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonathan COE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jonathan Rhys-Meyers
» Susanna Clarke: Jonathan Strange & Mr Norrell + adaptation BBC 2015
» [Tropper, Jonathan] C'est ici que l'on se quitte
» [Jonathan Stroud] L'amulette de Samarcande
» Stroud Jonathan - La Porte de Ptolémée - La trilogie de Bartimeus tome 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: