Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Raymond Queneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 21 Avr 2009 - 17:46

Si tu as aimé le livre, je peux que t'encourager à découvrir l'adaptation de Louis Malle, ça je l'ai sur DVD, si tu vois ce que je veux dire... Embarassed lol!
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 21 Avr 2009 - 17:49

Oui, je vois lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 28 Avr 2009 - 17:58

Voilà, me voilà prête à vous rejoindre sur le topic de Queneau.
J'ai terminé la lecture de Zazie dans le métro la semaine dernière, et je regrette un peu de ne pas avoir eu le temps de poster mon avis plus tôt, les choses auraient été plus claires dans ma petite tête... Embarassed lol!

D'une manière générale, j'ai beaucoup appréciée cette lecture, et cette découverte plus approfondie de Queneau, que je n'avais approché que via les Exercices de styles.
Ce roman contient à mon sens, plusieurs degrés de lecture : tout d'abord elle est divertissante par sa structure, son style très atypique, et sa syntaxe pour le moins très personnelle. J'ai souri plusieurs fois, j'ai ri sincèrement en me représentant le parlé gouailleur et peu conventionnel de Zazie, qui ponctue chaque phrase par un "mon c**" plutôt déplacé dans le bouche d'une jeune fille, mais qui ne le paraît finalement pas dans celle de cette gosse des rues, dont l'esprit et la philosphie appartiendraient plus volontiers à un chauffeur de taxi qui aurait 40 ans de métier... Wink

Ensuite, il y a cette gravité dans les propos de Zazie (et peut-être un peu de son entourage), que le monde est rempli de pervers qui lui en veulent personnellement... Par certains aspects, on peut être un peu dérangé par cette obsession omniprésente, et d'un autre, on ne peut s'empêcher de sourire assez paradoxalement, à la lecture du récit du désastreux procès de la mère de Zazie, et ce qui en a suivi. Laughing Mis à part cela, je me suis demandée à plusieurs reprises quel était le degré de vérité des histoires que raconte la jeune fille... Quelle est la part de fabulation (ou d'exagération) et quelle est la part de triste réalité dans tout cela...

Bref, c'est un roman hors normes à bien des degrés, où l'on peut se poser des questions, tout comme pleurer de rire... (Et là je pense à Laverdure et son "Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire", qui intervient à tout bout-de-champ au milieu des conversations lol! )...

Une lecture que je n'oublierai pas de sitôt, je pense... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 28 Avr 2009 - 18:18

bounce bounce Enfin je te retrouve ici Clélie!!! je suis tout à fait d'accord avec toi et je ne peux que "plussoier"!! Tout ce que tu dis si bien est tellement vrai. Un critique bien connu de l'univers quenien, Claude Simonnet, compare d'ailleurs les romans de Queneau à des oignons, ils ont en effet différentes pelures, chaque couche en cache une autre, toujours plus piquante!! Razz

C'est vrai que ce n'est pas un roman de facture classique, comme tous les textes de Queneau d'ailleurs, mais pour moi l'aspect le plus important qui se dégage de tout cela est l'amour des mots et de la littérature. Une lecture plus approfondie montre que le monologue de Gabriel en haut de la Tour Effeil est une parodie d'un monologue de Hamlet... de même, le texte est constamment ponctué de références littéraires chères à Queneau, Victor Hugo entre autres...

Enfin, il est vrai aussi que les thèmes sont assez dérangeants, une lecture simpliste y verrait quelque chose de malsain, mais je pense que le duo Zazie / satyre s'apparente à la même rhétorique que celle du Petit Chaperon rouge, dans le film Louis Malle prend comme référence les dessins animés de Tex Avery... Le thème de l'homosexualité a choqué aussi à l'époque, même s'il n'est pas évident à repérer dans une première lecture. Je trouve cela assez courageux de la part d'un auteur de faire cela en 1959 dans un roman grand public...

Merci pour ton avis Clélie!!
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 28 Avr 2009 - 18:41

Citation :
le monologue de Gabriel en haut de la Tour Effeil est une parodie d'un monologue de Hamlet

En effet, j'avais oublié de mentionner l'aspect très shakespearien de certaines scènes, et ça m'avait marqué très fort durant la lecture. Wink Je me disais bien que j'avais oublié de mentionner quelque chose ... Rolling Eyes je devrais noter mes impressions en cours de lecture, ce serait plus pratique

J'ai également une "vague" impression de similarité (ressenti très personnel Embarassed ) avec ma première lecture de Boris Vian. Pas au point de vue structure ni syntaxe, mais plutôt dans le cadre non conventionnel de l'écriture, de l'histoire parfois et des personnages. Rien ne paraît vraiment y être comme dans le monde réel... le personnage de Zazie lui-même échappe un peu à la réalité, non ?

Citation :
Le thème de l'homosexualité a choqué aussi à l'époque, même s'il n'est pas évident à repérer dans une première lecture. Je trouve cela assez courageux de la part d'un auteur de faire cela en 1959 dans un roman grand public

En effet, j'imagine que l'impact a dû être non négligeable. Cette question revient très souvent au cours du roman ; on se rend vite compte que le ton est particulièrement libre pour l'époque. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 28 Avr 2009 - 18:55

Queneau a été très marqué, voire influencé par la littérature anglo-saxonne (toutélié), il a même été lecteur/ traducteur chez Gallimard, il a traduit notamment Peter Ibbetson de G. du Maurier (je viens d'ailleurs de lire sur la page wiki de George du Maurier que l'intrigue de son roman Trilby inspira en partie Le Fantôme de l'Opéra de Gaston Leroux, toutélié again) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 28 Avr 2009 - 19:03

Oui, je me souviens bien que tu avais parlé de sa traduction de Peter Ibbetson Wink Merci pour l'info sur Trilby (je croyais que ça avait un rapport avec le Trilby de Charles Nodier que j'ai lu il y a longtemps et qui m'était mortellement tombé des mains Embarassed )...
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 28 Avr 2009 - 19:07

Je t'en prie, j'a remis l'info sur le topic du Poto et je vais chercher de quoi il retourne...ça m'intrigue!! cyclops
Sinon, dans Loin de Rueil, le personnage principal s'appelle Lehameau, traduction littérale de Hamlet...il y a plein de références aussi...
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Ven 28 Mai 2010 - 15:40

Pour les fans de Zazie lol!

Citation :
Bus Zazie dans le métro,
Raymond Queneau
Lecture
avec Noémie Rosenblatt et Grégoire Baujat
du Jeune Theâtre National
Zazie débarque à Paris pour la première fois
chez son tonton Gabriel. Le Panthéon, les
Invalides et le tombeau du véritable Napoléon,
elle s’en contrefiche. Mais kess-qui l’intéresse
alors, Zazie ? Le métro. Et quand elle apprend
que les employés sont en grève, elle leur
envoie une volée d’injures. Mieux vaut ne pas
contrarier Zazie…
Dimanche 13 ~ 15h et 17h30 ~ Départ de l’Hôtel de Ville

C'est dans le cadre de Paris en toutes lettres...

http://www.parisentouteslettres.net/Programme_Parisentouteslettres2010.pdf
Revenir en haut Aller en bas
lizouille
Manteau de Darcy


Nombre de messages : 84
Age : 34
Localisation : rennes
Date d'inscription : 02/11/2012

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Sam 3 Nov 2012 - 22:51

hop, une nouvelle fan de queneau et du coup, je fais remonter le topic

alors, moi aussi, j'étais obligée de lire "les fleurs bleues" en 1 ere L......Mais le fait de l'étudie en cours m'a permis de mieux comprendre le livre et surtout de découvrir Raymond ! lol

Mon livre préféré est Exercice de style qui me fait toujours rire
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Sam 7 Fév 2015 - 22:41

En ce moment, au théâtre le Lucernaire à Paris, une adaptation de Zazie dans le métro par Sarah Mesguich.

Le pitch : La fable fantaisiste et cruelle de Raymond Queneau, questionne notre rapport à la liberté, à l’enfance, au langage, à l’identité sexuelle à travers le regard incisif et décalé de la jeune Zazie...

Un regard qui fait mouche et révèle ce qui est confiné, verrouillé, souterrain (même le métro est en grève quand Zazie est là)... Partout les contradictions, la cruauté, les lâchetés et l’absurdité du monde des adultes.

Zazie, circule d’un monde à l’autre et débusque les vérités avec un mélange d’ingénuité, de séduction et de malice. C’est une passeuse de frontière. Le théâtre viendra encore mettre du jeu dans ce jeu. Un rêve éveillé que nous souhaitons partager avec vous et Zazie
.

C'est vraiment pas mal du tout, avec beaucoup d'humour, de fantaisie, beaucoup d'impertinence. Dommage que la pièce n'est pas accessible pour tout public (trop d'allusions grivoises ! lol! )

Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20716
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Mar 10 Fév 2015 - 12:35

Lady Clare a écrit:
trop d'allusions grivoises !

Wink tu m'étonnes !

merci pour ton compte-rendu, j'ai beaucoup aimé voir Daniel Mesguish, mais sa fille est pour moi une parfaite inconnue, cependant je pense qu'elle a de qui tenir. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raymond Queneau   Aujourd'hui à 17:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Raymond Queneau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Raymond Queneau
» [Raymond Queneau] Exercices de style
» OULIPO - exercice de style (d'aprés Raymond Queneau)
» Raymond QUENEAU
» LES POÈMES DE RAYMOND QUENEAU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: