Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
April
Black Leather's Violet


Nombre de messages : 16180
Age : 42
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Jeu 17 Sep 2009 - 13:37

J'ai vu ça dans le programme hier soir !!!

Génial, j'adoooore "Entretien avec un vampire". Je l'ai déjà vu plusieurs fois mais je pense que je vais quand même le regarder. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Séverine
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1172
Age : 36
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Jeu 17 Sep 2009 - 20:45

Punaise je réalise que c'est dimanche soir et que je vais pas pouvoir regarder s'il commence à 23h30 car je me lève à 3h30 lundi matin. Je suis bla-sée. Nan mais il n'y a pas d'autre mot...
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
peteandco
Heart in a cage


Nombre de messages : 2668
Age : 27
Localisation : Nord Pas-de-Calais
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Jeu 17 Sep 2009 - 21:34

Oh! J'etais au courant pour Entretien avec un vampire ( mais je viens de l'acheter) Par contre, j'ignorais pour Nosferatu!! C'est tres bon a savoir, si je reste eveillée assez longtemps je le regarderais ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lunaë
Blue Dreams Faërie


Nombre de messages : 2937
Age : 33
Localisation : Lost in a world full of books and faëries
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Dim 20 Sep 2009 - 16:24

je suis actuellement en train de lire un livre qui pourrait vous intéresser.
Il s'agit de Dracula: le lexique du Vampire, d'Alain Pozzuoli.
Comme son nom l'indique, ilis'agit en fait d'un dictionnaire répertoriant tous les termes (Noms de lieux, personnages, acteurs, films, livres, réalisateurs et j'en passe) ayant un lien avec Dracula.
J'avoue que je traine un peu à le finir mais ce n'est pas par manque d'intérêt. C'est juste que j'ai du mal à lire un lexique d'une traite.
Voici la quatrième de couverture:
"Au royaume des vampires Dracula est roi. Depuis plus de cent ans, le prince des ténèbres est devenu l'un des mythes majeurs de la littérature et du cinéma d'épouvante. A ce titre il méritait qu'un livre, et plus particulièrement un dictionnaire, consigne tout ce qui a fait sa gloire depuis 1897, année de sa première sortie en librairie. Dracula, le Lexique du Vampire rassemble donc tous les personnages, les livres, les films, les réalisateurs, les comédiens, les écrivains qui ont participé de ce mythe universel ; sans oublier, car il s'agit aussi d'un véritable guide touristique dans l'œuvre de Bram Stoker, les adresses et les circuits prévus pour retrouver la trace du vampire en Angleterre, en Irlande, en Roumanie et en Écosse.
Passionné depuis l'adolescence par le mythe de Dracula, Alain Pozzuoli est devenu, au fil des ans, le biographe français de Bram Stoker à qui il a consacré de nombreux ouvrages et émissions de radio, ainsi qu'à sa créature, le terrifiant vampire."

Dans la catégorie "Beaux livres", j'ai craqué pour Traité de vampirologie : Par le docteur Abraham Van Helsing, d'Edouard Brasey. Je ne l'ai pas encore lu mais l'objet en lui même est joli. On a l'impression d'avoir une sorte de petit grimoire entre les mains.
Voilà la quatrième de couverture:
"Les vampires existent-ils ? Quelles formes prennent-ils pour séduire les humains et leurs familles ? Quelles sont les armes pour les détruire ? C'est à ces questions épineuses que répond ce Traité, rédigé au début du XXe siècle par le plus grand chasseur de vampires, le docteur Van Helsing, qui terrassa Dracula de la pointe de son épieu. Cet authentique grimoire est parfaitement documenté sur tous les aspects du vampirisme tels que nous pouvons les connaître par l'Histoire, les légendes, le folklore, les croyances et les superstitions. D'anciens traités et nouvelles, signés de grands maîtres du fantastique tels Poe, Hoffmann ou Dom Calmet, viennent compléter cet ouvrage. Une référence à conserver sur sa table de chevet, entre le crucifix et les chapelets de fleurs d'ail. "

Sinon, je recommandre fortement touts les albums de Pascal Croci (Dracula : Le prince valaque Vlad Tepes ; Dracula : Le mythe raconté par Bram Stocker ; A la recherche de Dracula : Carnet de voyage de Jonathan Harker et son dernier album que je n'ai pas encore lu Elizabeth Bàthory). Mais je vous préviens qu'il a un trait qu'on n'aime ou pas. C'est particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 21 Sep 2009 - 20:55

Hier soir, sur Arte, dans le cadre de leur soirée Vampire, il y avait un documentaire intéressant "la Princesse Vampire" sur la fièvre vampirique qui a sévit au 18ème siècle en Bohème, et le cas de la Princesse Eleonore, une noble liée à la cour d'Autriche, qui serait à l'origine du glissement du vampire "pauvre" vers le vampire "princier", et aurais inspiré aussi Bram Stoker...

pas de princesse sanglante à la erzebeth Bathory, ici, mais une simple dame de la haute noblesse, dépérissant finalement d'un cancer généralisé (indétectable à l'époque) qui s'est bourrée de médecines diverses. Sont état de faiblesse, ses insomnies avaient fait craindre qu'elle ne fut sous la possession d'un vampire, atteinte de fièvre vampirique...

Le plus intéréssant, c'est de voir qu'au 18ème siècle, c'était à la fois considéré comme une malédiction mais aussi une maladie (le nom de fièvre, et les nombreux médecins qui se penchaient sur les cas).
Le fait que ce soit une noble qui fut atteinte a entrainé une peur dans le royaume de Bohème, à la recherche de vampires...rien de risqué pour les vivants, les vampires se déclarant une fois mort (suicidé,etc...)

Et toute l'enquête partait de trois cadavres curieusement enterrés... rien de surnaturel, mais un très bon docu sur le rapport entre légende et archéologie et histoire...

Sinon, j'ai suivi Entretien avec un vampire d'un oeil, Lestat me plaisant toujours autant, mais louis me gonflant encore... ceci dit, après avoir lu Lestat le Vampire, et vu la vision du film, j'ai enfin envie de lire Entretien...
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
Gaelle
Suffolk's Sweetheart


Nombre de messages : 8446
Age : 37
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 21 Sep 2009 - 21:01

En fait, la soirée d'hier était exactement la même que celle que j'ai vu, l'an dernier lol! J'avais vu ce reportage (dont j'ai parlé au début du topic) ! Il brise le mythe quand même mais tréééés intéressant! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://wantingsomethingmore.hautetfort.com/
Kusanagi
Scottish Jedi Sensei


Nombre de messages : 8823
Age : 39
Localisation : lost in the wired, something better than the matrix
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 21 Sep 2009 - 21:07

Arte recycle, on dirait...

*brise moins le mythe que les sparkling vampire....*
Revenir en haut Aller en bas
http://culture-et-confiture.forumactif.com/
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 12 Oct 2009 - 23:57

Lady Clare, j'ai déplacé ton post sur le film de Murnau dans le topic de Bram Stocker. Ce topic est prévu pour tout ce qui a trait au mythe en général, pour ce qui est littéraire ou cinématographiques, cela se passe dans les topics ad hoc. Very Happy

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Jeu 29 Oct 2009 - 19:23

Un article qui donne une bonne récapitulation de l'évolution du mythe (pas de grandes nouveautés après les excellents posts d'Angealyn mais j'ai pensé que ça pourrait tout de même vous intéresser).

http://www.hebdo.ch/dracula_mord_encore_40359_.html

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
April
Black Leather's Violet


Nombre de messages : 16180
Age : 42
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Ven 30 Oct 2009 - 13:08

Cat, pour info, j'ai un message d'erreur dès que je veux télécharger l'article sur l'Hebdo.

Leur site est peut-être en maintenance ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Sam 31 Oct 2009 - 16:04

Le lien fonctionne, il ne faut pas paniquer. Razz

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
April
Black Leather's Violet


Nombre de messages : 16180
Age : 42
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 2 Nov 2009 - 11:51

Ahhhh, il fonctionne maintenant. Very Happy

Meuh, j'ai pas paniqué. lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Ven 18 Fév 2011 - 23:00

déterrage : j'avais fait un petit article sur les diverses espèces de vampires qu'on trouve dans la littérature, et j'ai fait un lien avec son origine probable...

vous aurez droit à des titres associés à un mythe (en fonction de mes recherches car c'est énorme comme sujet), si ça intéresse quelqu'un Razz
si vous voulez en savoir plus, je développe parfois un mythe en particulier ici au fil de mon inspiration ou de mes besoins Razz




Les vampires dans la littérature

Il serait véritablement absurde de prétendre tout savoir des vampires. Le sujet est si vaste et les références si nombreuses qu’à moins d’écrire une nouvelle encyclopédie, on ne pourra que survoler le sujet. Ce dossier n’a pour but que de vous donner un rapide aperçu de ce qu’on peut trouver en littérature.

Bien qu’il soit fait mention des vampires avant ça, c’est en 1816 que naît vraiment Le Vampire dans la littérature, sous la plume de John Polidori qui avait alors pris Lord Byron comme modèle. Il s’agissait du fameux « concours » qui fit naître le Frankenstein de Mary Shelley. La nouvelle fut publiée la première fois en 1819. Ce vampire s’appelait Lord Ruthven. Sa principale caractéristique était son incroyable beauté, son charisme et surtout, son don pour manipuler les gens autour de lui. Et bien évidemment, il buvait du sang de jeune vierge et terrorisait les villages, surtout en Roumanie. Cet être démoniaque plongeait ses victimes dans un état proche de la folie. Cette nouvelle inspira de nombreux auteurs célèbres après lui avec plus ou moins de succès, tel un certain Alexandre Dumas. Ils prirent soin de garder le nom du vampire machiavélique. Le vampire séducteur et charismatique était né.

Pourtant en 1869, un certain LeFanu innove en imaginant Carmilla. Cette fois, il développa l'histoire en s’inspirant des mythes existants. Autant le dire tout de suite, le seul moyen de tuer un vampire et de le surprendre dans son sommeil. A ce moment, ni le soleil, ni l’ail, ni les objets religieux ne lui font d’effet.

Les vampires de LeFanu sont ainsi décrits :
- ils ne souffrent d'aucune pâleur cadavérique, leur cœur bat normalement, ne sont pas spécialement froid et respirent,
- ils dorment quotidiennement dans leur tombe pour maintenir cette apparence de bonne santé
- ils dorment très tard, jusqu'au déjeuner sinon plus,
- ils ne craignent pas le soleil, mais préfèrent rester à l’ombre,
- la journée, ils paraissant juste languissants mais leur apparence respire la santé,
- on ne sait qu'ils ne sont vampires que si on les trouve endormi dans leur tombe où ils ne présentent aucun signe de mort et ils y respirent,
- ils ne craignent pas les croix ou autres objets religieux,
- ils peuvent boire le sang de leur victime en une fois sauf s'il s'agit de l'objet de leur désir et là ils font durer le plaisir,
- ils sont si obsessionnels que cela peut ressembler à de l'amour et font preuve d'une grande patience pour plaire à leur "proie",
- ils utilisent deux canines pour percer l'artère au cou et la succion ne laisse aucune trace sinon un "bleu",
- ils peuvent arrêter un adversaire d'une force supérieure sans le moindre effort,
- ils peuvent se transformer en diverses créatures (animal ou non),
- ils se déplacent si vite qu'on ne peut voir leurs mouvements,
- pour les tuer, il faut les trouver dans leur cercueil (après l'aube) et leur couper la tête, leur enfoncer un pieu dans le cœur et brûler leurs restes qu'il faut alors éparpiller.

Contrairement aux autres récits, c’est peut-être une des rares fictions à donner une explication sur l’origine des vampires : il faut que la personne soit corrompue de son vivant et se suicide. Dans certaines circonstances, après un passage dans sa tombe, elle devient vampire. Ainsi, on résout le problème du premier vampire.

Il est toutefois utile de noter que, dans le folklore populaire, beaucoup de vampires le deviennent sous le coup d’une malédiction, parce qu’ils auraient été mal enterrés, mort sans être baptisés, nés coiffés, sont des roux, sont des sorciers… Les raisons d’une transformation ne manquent pas. Par contre, ils se contentent de tuer leur victime sans jamais les transformer.

Et c’est donc Carmilla qui inspira Bram Stoker 25 ans plus tard.

Dracula avait tout du séducteur, un parfait prédateur si ce n’est que Stoker pris garde à l’affubler de plus d’une faiblesse, chose que les vampires n’avaient pas jusque là. Il se base sur différents mythes (Nosferat, Muroni valaque, Strigoi, Moroï, Stafia) mais aussi de certaines célébrités notoires comme :

- Jack l’Eventreur, tueur en série qui sévissait dans les rues de Londres et s’attaquant à de jeunes femmes.
- Le tristement célèbre comtesse Báthory qui aurait résidé dans les Carpates. Elle se serait baignée dans le sang de ses victimes, des jeunes filles, pour conserver sa jeunesse.
- Vlad Tepes roi de Roumanie, dit l’Empaleur, dont le surnom était Vlad Dracul (Vlad le Dragon)

Les pouvoirs de Dracula :
- il peut se transformer en chauve-souris, en chien, en loup, en grains de poussière sur des rayons de lune, en brouillard.
- il peut se faire grand ou rapetisser
- il peut se rendre maître des éléments (tempête, brouillard, tonnerre) mais dans un espace limité,
- il peut se faire obéir de certains animaux tels que le loup, le renard, le rat, le hibou, la chauve-souris ou la phalène,
- il peut pénétrer la pensée des êtres dont il a bu le sang
- il connaît la nécromancie, la télépathie, l'hypnose.
- pour ce qui est du sang qu'il boit, celui-ci le fait rajeunir et devenir plus fort, mais le fait de ne pas en boire ne remet pas en cause son caractère immortel.
- il n’a pas besoin de se nourrir autrement et ne le fait d’ailleurs jamais.
- il voit parfaitement dans l’obscurité.

Les faiblesses de Dracula :
- Dracula ne peut pénétrer chez quelqu'un sans y avoir été invité
- il ne peut dormir qu'en terre consacrée,
- il ne peut traverser une eau courante,
- il ne peut franchir des eaux vives qu'à marée haute ou lorsque la mer est étale,
- il ne peut bénéficier de ses pouvoirs pendant le jour.
- son corps ne projette aucune ombre,
- son image ne se réfléchit dans aucun miroir,
- il ne peut se déplacer qu'à midi, au lever et au coucher du soleil,
- il ne peut séjourner que dans la terre dans laquelle il a été enterré de son vivant, dans la tombe d'un être qu'il aurait vampirisé ou dans celle d'une âme damnée — un suicidé par exemple,
- l'ail, un crucifix, une hostie ou de l'eau bénite le repoussent
- une branche de rosier sauvage, posée sur son cercueil, l'empêche d'en sortir,

Dracula peut être tué par
- un pieu enfoncé dans le cœur
- par décapitation
- par une balle bénite que l'on tirerait dans son cercueil

Compte tenu de la taille du roman, il a été plus facile de développer les caractéristiques des vampires et des personnages. Ce qui a sans doute contribué à faire de Dracula, la référence du genre et repris par la plupart des auteurs actuels. Dracula est devenu « la bible » des amateurs de vampires.

Un siècle plus tard, les auteurs continuent de prendre Dracula pour modèle en le dépoussiérant quelque peu, en oubliant ou en ajoutant quelques caractéristique comme le fit Anne Rice ou le cinéma, les rendant sensible au soleil et surtout, en faisant d’eux, des âmes torturées par leur condition. C’est d’ailleurs Anne Rice qui sera la mère de ces nouveaux vampires alors que le cinéma continuait de les diaboliser.

Aujourd’hui, si on lit plusieurs livres, on est surpris à crier à l’hérésie et lapider toute personne qui ne respecte pas ce schéma. Et pourtant…

Prenons le cas de L.J Smith, qui dans Journal d’un Vampire a respecté le mythe de Dracula si ce n’est qu’elle a ajouté cette mortelle faiblesse qu’est le soleil. Et bien évidemment, elle leur a attribué une âme.
Pourtant, si on lit NightWorld, on découvre des vampires totalement différents. Ils n’ont pas beaucoup de faiblesses, ont des parents et peuvent même se marier. Et bien vous seriez surpris d’apprendre qu’en fait, elle s’est simplement conformée à un mythe authentique que l’on trouve une nouvelle fois en Roumanie : le strigoi.
A l’inverse des autres vampires, ils mènent une vie pratiquement humaine. Et c’est probablement de ce mythe que s’inspire également Beth Fantaskey dans Comment se débarrasser d’un vampire amoureux. Le fait qu’ils ne tuent pas leur victime pour boire leur sang pourrait également se fondre avec d’autres mythes dont celui des lugats. Les lugats qui n’ont absolument aucune faiblesse si ce n’est les morsures de loups.

Et ce ne sont pas les seuls à replonger dans les premiers mythes.

Kim Harrison applique un peu plus rigoureusement (à quelques détails près) le concept de vampire vivant et de vampire non-mort dans la saga de Rachel Morgan. Comme dans le mythe roumain des strigoi, les vampires vivants ont une vie parfaitement normale, se marient, peuvent avoir des enfants... A l’inverse des vampires non-morts qui, bien que plus fort, sont sensibles au soleil.

Aussi, si vous rencontrez des vampires dans la littérature ou dans le cinéma qui ne craignent pas le soleil et qui se nourrissent normalement, vous pourrez les associer aux strigoi. Et si en plus, ils ne tuent pas leur victime en buvant leur sang, cela fera référence aux lugats. Du moins dans les grandes lignes car ce n’est évidemment pas aussi simple. Il pourrait s’agir également de dhampyr.

Les dhampyrs sont des créatures hybrides dont le plus célèbre exemple n’est autre que Blade par Marv Wolfman et Gene Colan. Un mythe que l’on retrouve en Transylvanie, au Kosovo et en Albanie. Ils peuvent également se faire appeler les vampirics. Bien qu’à moitié vampires, généralement par leur père, ils leur vouent une haine sans limite et, de ce fait, font d’excellent chasseurs de vampires. Ce qu’ils font avec plaisir ou haine. C’est ainsi le cas de Cat Crawford dans la saga Chasseuse de la nuit par Jeaniene Frost.
Mais la littérature a imaginé de nouvelles formes hybrides, souvent un mélange de loup-garou et de vampire comme c’est le cas de Riley Jenson par Keri Arthur.

Tanya Huff, avec son jeune Henry Fitzroy, fils du roi Henry VIII dans la saga de Vicki Nelson joue également avec les mythes. Le jeune Henry serait donc mort à l’âge de 17ans, mais quatre siècles plus tard, il paraît plus vieux. Car même vampire, il peut encore vieillir de manière imperceptible, ainsi quatre siècles après sa mort, il paraît avoir 25ans. A l’inverse des autres vampires, il n’est pas figé. Il évolue donc mentalement et physiquement.

Dans d’autres romans, les vampires restent plus ou moins fidèle à Dracula qui reste la référence. Effaçant cependant leur capacité de transformation en animaux ou en brouillard mais conservant le reste. Mais leur âge jouera en leur faveur tout comme le fait de boire du sang humain. Ce qu’explique L.J Smith, dans Journal d’un Vampire, pour rendre Damon plus fort que son frère. Mais leur puissance peut également se retourner contre eux en les rendant plus sensible à certains éléments comme l’eau.

Il en est de même dans Anita Blake de Laurell K. Hamilton et La Communauté du Sud par Charlaine Harris. Plus un vampire sera vieux, plus il sera puissant et pourra même développer certains pouvoirs supplémentaires allant même parfois jusqu’à être immunisé du soleil. Alors qu’un nouveau-né pourrait n’être qu’obsédé par le sang.
Dans les deux cas, ils sont décrit comme étant dépourvu d’âme. Mais les deux auteurs font preuve d’une certaine ambiguïté nous laissant supposer le contraire. Les vampires ne seraient pas vraiment dépourvus d’âme mais leur longue existence auraient simplement pu les endurcir.
Pourtant, Sookie Stackhouse, capable de lire les pensées des humains, sera incapable de lire celles des vampires. Ils sont présentés comme étant véritablement mort même d’un point de vue cérébral. Leur cerveau ne pouvant alors plus émettre d’impulsion électrique comme chez les vivants.

Même s’ils restent d’agréable compagnie, la plupart ne considèrent pas les humains autrement qu’en simple jouet au mieux en garde-manger.

Si on prend le vampire de Jaz Parks par Jennifer Rardin, il peut contrôler le temps dans son environnement proche. Avec lui, le climatiseur n’est pas vraiment utile.

Dans Mercy Thompson par Patricia Briggs, on découvre encore une fois les vampires avec d’autres capacités. Les plus puissants peuvent se téléporter d’un endroit à un autre. S’il leur prend l’envie d’emmener quelqu’un avec eux, il leur sera possible mais pas sans en payer le prix. On apprendra aussi que certains vampires ont la faculté d’absorber le pouvoir d’autres créatures, ce qui peut augmenter certaines de leur capacité ou les rendre insensible à l’une ou l’autre chose. Même si le pieu dans le cœur reste toujours la meilleure arme pour en venir à bout.

Dans Twilight de Stephenie Meyer, on découvre une nouvelle forme de vampire. Des créatures insérées dans la société et d’autres beaucoup moins tendre. Une brève mention est alors faite des beneficia ou stregoni benefici. Il s’agit cette fois d’un mythe originaire d’Italie, expliquant peut-être la présence des Volturi à cet endroit. Ce mythe fait référence à des vampires bénéfiques. Meyer a donc décrit Carlisle Cullen comme un véritable beneficia. Ces vampires sont connus pour être d'une extrême bonté mais de redoutables ennemis pour les mauvais vampires. Par ailleurs, Meyer donne une particularité spécifique à chaque vampire sans que l’âge n’y soit pour quelque chose. La plupart de ces capacités relevant du psychisme (voyance, télépathie…)

Il est d’ailleurs décrit dans certains de ces mythes qu’il faut parfois jusqu’à 30ans d’existence avant qu’un vampire puisse contrôler sa soif ou ses pouvoirs pouvant aller jusqu’à une certaine invincibilité.

Dans un genre moins romantique, nous rencontrons de véritable machine à tuer dans Vampire Story de David Wellington. Fini les gentils vampires ou du moins vampires à l’attitude ambiguë. Ils n’ont absolument rien d'humain pourvu de dents semblables à celle des requins. Dans cette série de romans, l’auteur les veut clairement comme violent, maléfique et surtout très effrayants.

Et pour finir celle liste, il existe une dernière catégorie de vampires que l’on trouve dans Kate Daniels par Ilona Andrews. Ici, les vampires sont totalement différents. Bien qu’ayant été humains, ils ne leur restent plus rien qui le rappelle. Pour les visualiser, il suffit de regarder ce que deviennent les vampires dans le film Daybrakers (film de Sam Neil avec Ethan Hawke) quand ils boivent leur propre sang. Livrés à eux-même, ils ne sont plus que des bêtes dangereuses et assoiffés de sang. Aussi sont-ils contrôlés à distance par des nécromanciens.

Quand on découvre que le vampire de littérature ne reprend parfois qu’un exemple de mythe ou en mélange plusieurs, vous ne devriez plus être surpris de voir qu’ils peuvent être aussi différents d’une histoire à une autre. Pour vous faire une idée, le mythe du vampire n’est pas propre à l’Europe mais se retrouve sur les 5 continents. Certains se nourrissant exclusivement de sang humain, d’autres pas. Et si on veut les dénombrer, vous pourrez alors découvrir qu’il existe plus d’une centaine de mythes, les décrivant tous d’une manière si différentes que n’importe quelle description pourrait leur convenir.

Les mythes des vampires sont finalement trop nombreux pour avoir tous été abordé par la littérature. Mais on note que la plupart des oeuvres litteraires sont ainsi tirés des croyances la Vielle Europe alors qu’il en existe des centaines d’autres qui n’ont même pas été abordés ou imaginés.



Sources :

The Vampire Encycolpedia de Matthew Bunson
Encyclopedia Vampirica de Jean Paul Ronecker

http://busybee.pagesperso-orange.fr/btvs/vampyr.htm
http://dyulun.chez.com/Selene/mythB.html
http://maugis.vampire.pagesperso-orange.fr/somvamp.html
http://membres.multimania.fr/theslayers/mythologie_frame.html
http://pagesperso-orange.fr/d.d/vampire.htm
http://pagesperso-orange.fr/maugis.vampire/tableaurecap.html
http://pagespro-orange.fr/morduedevampires/Articles/A0018.htm
http://sphynxcatvp.nocturna.org/



Dernière édition par Shilla le Lun 21 Fév 2011 - 20:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Ven 18 Fév 2011 - 23:47

double post pour bien scinder les 2 idées
Comme mentionné dans le précédent message, les vampires ne sont pas propres à l'Europe,
je vous donne ici quelques exemples de vampires dans le monde et tous ne sont pas aussi gentils que Dracula, à côté de certains, il passe pour un enfant de chœur lol!


Ceci n'est qu'un petit échantillon de ce qu'on trouve dans le monde (le monde est vaste Laughing)


ADZE Ghana, Côte d'Ivoire et Togo : Esprit vampire dans un corps de sorcier qui peut prendre forme humaine et qui vole sous forme de luciole. Si on l'attrape, il se transforme en homme. Il boit du sang, de l'huile et de l'eau de coco. Il se nourrit de la végétation mais aussi du sang des enfants. Ses proies sont les enfants beaux.

ALGUL, GHOUL, GHUL, GOULE - Moyen Orient : Peuple les cimetières. Essentiellement féminines, ce sont d'anciennes sorcières qui se nourrissent de la chair des bébés morts mais aussi du sang des vivants. Selon d'autres légendes, ce sont des créatures mi-humaines, mi-démones. Leur apparence est cadavérique : une peau bleue-grise, des yeux jaunes, des dents effilées. Elles ne respirent plus et ne ressentent plus la douleur. Elles craignent le feu et la lumière. Certaines peuvent prendre la forme d'une hyène. Leur intelligence est souvent limitée ou dégradée, et leur appétit est insatiable. Selon certains ouvrages, ce sont des " sous-vampires " ou les serviteurs des vampires. Généralement sevrées de sang, ces créatures ont dégénéré.

BHUTA - Inde : Il hante les cimetières et les lieux isolés. Il est revenu à la vie après une mort violente, un suicide ou en n'ayant pas reçu de rites funéraires adéquats. Le Bhuta provoque les maladies et se transforme parfois en chauve-souris ou en chouette. Certains peuvent prendre possession des vivant ou animer les morts. Leur soif inextinguible de sang les pousse à attaquer les vivants, notamment les nouveau-nés.

CANCHUS - Pérou : Vampires, adorateurs de Satan, qui sucent le sang des jeunes gens endormis.

DAMES BLANCHES - France, Jura : Fées vampires qui séduisent les garçons pour boire leur sang et dévorer leur corps.

ESTRIE - chez les Hébreux : Esprit malin qui a prit la forme de chair et de sang et vivant parmi l'humanité pour satisfaire son besoin de sang. Vampire féminin qui boit le sang des enfants.

GLAISTIG - Ecosse : Fée vampire, cette belle jeune femme à la peau grise séduit les hommes en dansant et en chantant. Elle cache ses pieds de chèvre sous une longue robe verte. Elle conduit ses proies dans son repaire pour boire leur sang.

HOUEI - Chine : Entités désincarnées qui saignaient ceux qui ne déposaient pas de nourriture sur les tombes ou si leur cérémonie funèbre n'a pas été correctement exécutée

ISO-ONNA, ISO-JOSHI, ISO-HIME, UMI-HIME - Japon : Leur repaire est la mer et leurs victimes de prédilection sont les pécheurs. La partie supérieure de leur corps est celle d'une femme splendide. Le bas est, par contre, monstrueux (celui d'un serpent la plupart du temps). On leur prête de terribles pouvoirs maléfiques et la capacité de répandre les maladies. Ces vampires montent à bord des embarcations et exigent du poisson. Si les pécheurs sont endormis, elles les recouvrent de leur chevelure qui leur suce le sang. Les marins s'en protègent en disposant trois brins de jonc sur leurs vêtements.

JARACACA - Brésil : Il a l'aspect d'un serpent et sévit dans la jungle. Son cri glace les voyageurs d'effroi. Ces vampires boivent du sang mais aussi le lait des femmes qui viennent d'accoucher, faisant taire l'enfant avec sa queue qu'il lui met dans la bouche.

JENGLOT - Malaisie : Ce vampire proviendrait d'une cérémonie magique. Son propriétaire lui procure du sang frais. Le jenglot se reconnaît à son aspect de petite poupée humanoïde, aux ongles longs et au visage émacié.

KRASUE, KRA-SUE - Cambodge : cette tête de femme volante terrorise les vivants. Ses viscères flottent derrière elle.

LANGSUIR, LANGSUYAR - Malaisie : ce sont des femmes mortes en couche. Leur apparence séduisante leur permet de posséder les mortels puis de boire leur sang. Leur aspect réel est hideux : yeux rouges, peau cadavérique, dents et griffes acérées. Un trou situé à l'arrière leur crâne leur permet d'aspirer le sang, notamment celui des enfants.

LEYAK - Indonésie : Cette tête volante, accompagnée d'entrailles, recherche les femmes enceintes pour boire le sang des enfants à naître. De leur vivant, ces créatures pratiquaient la magie noire et le cannibalisme. Elles peuvent prendre l'apparence d'animaux comme le cochon ou la mouche.

MANANANGGAL, WAK WAK - Philippines : Vampire qui s'apparente aux sorcières. La partie supérieure de son corps, ailée, se détache pour aller sucer le sang des enfants. Elle doit retrouver le reste du corps avant le lever du jour. Le manananggal ne supporte pas le sel, l'ail, l'argent, le vinaigre ni certaines épices. Sa langue épaisse lui permet de percer la peau de ses proies, souvent des femmes enceintes.

MARA - Danemark : Vampire féminin. Le jour, c'est une très belle femme, mais la nuit, elle suce le sang des jeunes gens qu'elle a séduit. Ceux qui tombent amoureux d'elle meurent d'étouffements.

MULO, MULLO, MULE - Mythologie des Gitans : Etre malfaisant qui peut parfois sucer le sang des vivants. Ce défunt n'a pas reçu de cérémonies d'enterrement dans les formes ou s'est suicidé. Il ne peut agir qu'à midi, quand les ombres sont réduites. On dit
qu'il ne possède aucun os.

OTGIRURU - Namibie : Ce vampire a la faculté de se transformer en chien.

OWENGAS - Guinée : Esprits vampires d'anciens magiciens, ou qui ont été maudits.

RAKSHASAS, RAKSHASIS - Inde : "Ceux qui blessent". Vampires métamorphes et anthropophages qui, quand ils n'ont pas de victimes, se dévorent entre eux. Ils sont décrits comme des ogres ou des démons qui hantent les cimetières. Ils aiment interrompre les cérémonies funéraires et tuer les enfants. Souvent ils prennent une forme mi-animale, mi-humaine.

RO LANG - Tibet : Vampire nécrophage boit le sang des voyageurs ou cause leur mort d'épouvante ou encore voleur de souffle vital.

UPIER - Pologne : Vampire peu commun puisqu'il vit le jour et rentre dormir à Minuit. On dit qu'il a une langue de fil barbelé et qu'il consomme d'énormes quantités de sang. Sa fascination pour le sang va beaucoup plus loin car il dort même dedans.
Les villageois s'immunisent en mangeant du pain trempé dans son sang.



Dernière édition par Shilla le Sam 19 Fév 2011 - 9:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16738
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Sam 19 Fév 2011 - 9:07

Joli travail Shilla

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
tsubame
Préceptrice


Nombre de messages : 32
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Sam 19 Fév 2011 - 10:42

merci pour ces explications Shilla cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Sam 19 Fév 2011 - 11:53

en écrivant ce petit article, à l'époque, j'étais qu'au début de mes recherches et je suis toujours très loin d'avoir fini
mais il est clair qu'il sera encore possible de corriger ou d'ajouter des références folkloriques


à savoir qu'en Roumanie, la croyance est si forte, qu'il y a quelques années encore, une jeune femme a été tué lors d'une cérémonie religieuse parce qu'on la croyait vampire... et certaines tombes sont encore parfois profanées pour planter un pieu dans le coeur du défunt (il faudrait que je retrouve mes sources)

sinon, je vous conseille de survoler le [i]Traité sur les apparitions des esprits et sur les vampires, écrit en 1746 par Dom Calmet qui essayait de répondre à la controverse de l'époque de façon très cartésienne

notamment une petite remarque qui m'a fait sourire : comment un vampire qui a peur des croix peut sortir d'une tombe et voyager dans un cimetière plein de croix... et y revenir à chaque fois lol!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 21 Fév 2011 - 19:31

ekaterin64 a écrit:
Joli travail Shilla



On peut dire que tu es passionnée, Shilla. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 21 Fév 2011 - 20:55

disons que j'étais curieuse du sujet tongue
Revenir en haut Aller en bas
Rawnak
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 1
Age : 21
Localisation : Metz
Date d'inscription : 26/06/2011

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Dim 26 Juin 2011 - 20:57

Intéressant. Mais j'ai quand même une question, vous y croyez ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rawnak-music.skyrock.com/
April
Black Leather's Violet


Nombre de messages : 16180
Age : 42
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 27 Juin 2011 - 10:33

Pas vraiment. En tout cas, je n'en ai croisé aucun lors de mes vacances en Roumanie il y a quelques années.

Mais si un jour je croise un beau ténébreux qui se dit comte, je changerai peut-être d'avis. lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Queen Margaret
Knight in white muslin


Nombre de messages : 6937
Age : 32
Localisation : A la gare avec John Thornton.
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 1 Aoû 2011 - 17:59

Tiens c'est dingue, je découvre encore des topics que je n'avais jamais lu! scratch Je pense que celui-ci m'a interpellé parce que je regarde True Blood. Néanmoins, il est interessant. Incroyable toutes ces recherches, ça a du demandé un travail énorme Shocked

Pour répondre à la question de Rawnak: absolument pas. Evil or Very Mad Une pure invention et qui fait vendre car très à la mode en ce moment parce que franchement du vampire "on en bouffe" Rolling Eyes excusez-moi l'expression mais on ne peut pas aller dans une librairie sans tomber sur un rayon Vampires. Quoique en y réfléchissant bien, l'année dernière j'ai appris qu'un candidat d'une certaine télé réalité (mon oeil!! Suspect ça ne reflète pas la vie mais bon...) dont le jeu est de découvrir les secrets des uns et des autres (pour ne pas la citer) avait le secret "je suis un vampire". Mouais Suspect !! et tout ça c'est cautionné par des pseudo producteurs pour se faire du fric. En attendant, ce jeune homme n'a apparemment jamais bu de sang et avait juste les cheveux longs, un long manteau et des fausses canines, bref, le pauvre c'est un professionnel de la santé qu'il devrait rencontrer pale . Moi j'ai les cheveux longs et un manteau noir aussi et je suis très pale de peau donc serais-je un vampire pale ?? CIEL!! lol! J'aurais pu passer à la télé et me faire un peu d'argent. lol!
Attendez un peu, les deux piqûres sous mon bras sont peut être celle d'un vampire et non pas celle d'une araignée scratch lol! Non mais franchement! J'ai été une fan de Buffy mais malgré le fait que j'étais ado, je n'ai jamais cru à ces choses là.

Ce qui est interessant c'est la manière dont ce mythe a évolué au cours des siécles et les posts d'Angelynn et celui de Shilla sont très clairs à ce sujet. C'est parti d'un cas, qui s'est transformé en bruit puis en rumeur qui s'est propagé pour finallement être déformé et amplifié. Moi, je vois ça comme ça. Bref, ça rejoint assez bien la vie d'aujourd'hui!! Je suis en train de me dire "pourvu qu'il n'y a pas une fille qui croit à ce mythe à l'auberge!! sinon ça va être mal pris!" Je n'aimerai pas changer d'auberge lol!





Revenir en haut Aller en bas
Marian
Sherwoodian Dreamy Quill


Nombre de messages : 3076
Age : 26
Localisation : Bordeaux, un café à la main, un livre dans l'autre...
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 1 Aoû 2011 - 18:16

Miss Margaret a écrit:
Moi j'ai les cheveux longs et un manteau noir aussi et je suis très pale de peau donc serais-je un vampire pale ?? CIEL!! lol!
Je serais donc aussi une vampire, d'autant que j'aime la viande (crue aussi) et le goût du sang depuis un ou deux ans seulement et sans aucune explication, et que je n'apprécie pas trop le soleil...

Rawnak a écrit:
Mais j'ai quand même une question, vous y croyez ?
Autant que les fées, les elfes, les korrigans, Santa Claus et la petite souris, c'est-à-dire, pas du tout. Les vampires et les loups-garous sont des légendes souvent basées sur nos peurs les plus profondes. Un tas d'actions et de phénomènes peuvent expliquer l'apparition de cette croyance : la décomposition des cadavres, les enfouissements vivants, des maladies telles que la tuberculose, la rage et la porphyrie, ou encore le vampirisme clinique affectant les tueurs en série qui consomment du sang humain. Cette pathologie rare appelée « vampirisme clinique » est un comportement qui consiste en l'ingestion de sang, humain ou animal. Elle naît généralement de l'ingestion accidentelle de son propre sang durant l'enfance (à la suite d'une blessure par exemple) et peut mener à la zoophagie puis au vampirisme sur des êtres humains. Ce comportement est le symptôme d'une affection psychiatrique qui conduit à un ensemble de pratiques déviantes, telles la nécrophagie, la nécrophilie et le nécrosadisme, et un certain nombre d'affaires criminelles y sont liées. Selon le psychiatre Richard Noll, la représentation du sang est liée, dans cette maladie, à la croyance en des pouvoirs mystiques ou surnaturels qui peuvent expliquer les folklores autour du vampire et qui rattachent ces symptômes à la schizophrénie. Selon la psychiatrie moderne, ces types de déviants sont des pervers narcissiques, figure que symbolise au mieux le mythe du vampire. Toutefois, l'absorption de sang ne relève pas forcément de la psychopathologie : jusqu'au début du xxe siècle en France, les médecins conseillent en effet aux anémiques de boire du sang frais, par exemple celui recueilli dans les abattoirs. (source : Wikipédia)

Personnellement, les séries télévisées True Blood et The Vampire Diaries ainsi qu'éventuellement les trois premiers livres Twilight sont les seules histoires avec des vampires que j'apprécie. Je n'ai jamais vraiment aimé ça, de même que pour les loups-garous. J'ai toujours adoré les loups et les chauves-souris sont pour moi des petites bêtes sympas, et on en fait une sorte de mythe terrifiant populaire et ça je n'aime pas du tout ça... J'ai essayé Buffy, de nombreux Dracula, etc. mais franchement cela ne me plaît pas dutout... :S

Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae


Nombre de messages : 15350
Age : 37
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 1 Aoû 2011 - 19:59

On peut être quand même fasciné par les histoires de vampires et le mythe du vampire mais ça ne veut pas dire qu'on y croit! Wink
en tout cas, j'assume totalement ma fascination pour Angel, Spike et Drusilla (elle est géniale, totalement cinglée celle-là!!) les personnages vampires de la série Buffy tout comme j'assume totalement le fait d'être fan de la série Buffy, The Vampire Slayer qui est beaucoup plus profonde qu'une histoire de vampires et de tueuse. si on regarde bien, c'est plus une allégorie de l'adolescence américaine et les problèmes que les adolescents peuvent rencontrer dans leur vie! mais c'est aussi une bonne série qui explore bien le mythe du vampire et de façon plus complexe que ne l'a fait S. Mayer avec sa saga Twilight! Rolling Eyes Avec Edward, on a un gentil vampire qui renvoie l'image du faux "bad boy", le "bad boy" étant tendance pour les filles qui rêvent du grand amour.

Angel, c'est déjà un vampire beaucoup plus complexe, qui a une histoire et une personnalité très riches!
J'ai découvert la série sur le tard, pas du tout à l'adolescence, lorsque j'étais aux USA car il y avait une chaîne qui rediffusait les saisons en permanence! Smile mais je reconnais que c'est plus de ma génération!

bien sûr, tout ça n'est que fiction! lol! Mais je comprends que ce mythe continue de fasciner et d'inspirer des auteurs de fiction! par contre, c'est devenu trop tendance! des histoires de vampires, comme le dit Miss Margaret, on en bouffe! et moi, je dis stop! Rolling Eyes lol! donc je ne m'intéresse pas tellement aux nouvelles séries sur les vampires!
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate


Nombre de messages : 4571
Age : 30
Localisation : In the Dragon's lands
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Lun 1 Aoû 2011 - 21:11

Votre conversation me rappelle que lorsque j'étais ado voir pré-ado, mon livre de chevet était Lestat le vampire, d'Anne Rice (après avoir vu le film Entretien avec un vampire, il fallait absolument que je lise les livres). Dans ce livre, on apprend que Lestat a retrouvé les traces de Marius en lui laissant des messages un peu partout. Du coup, la nuit, je pensais très très fort « Lestaaaat » pour qu'il se pointe, tout en sachant que ce n'était que chimère lol! (j'aurais pu mettre ça dans coming out, non ?)

En tout cas, je remercie Angealyn pour la diffusion de son exposé, il était très clair

Gaelle, ton documentaire avait l'air passionnant !
Spoiler:
 

christelle l'interview de Guillermo del toro que tu as partagé était très chouette, merci beaucoup ! (il faudra qu'on fasse une expédition dans sa maison de campagne)

Elisabeth, j'ai un peu honte de le dire mais, si ton article avait l'air passionnant, j'avoue qu'il est un peu trop compliqué (comprendre : pas assez fluide) pour mon état de fatigue Embarassed

Je ne vais évidemment pas m'attarder sur Bram Stoker / Coppola (puisque j'ai lu qu'on devait en parler dans le sujet adéquat tongue, alors j'irais dire là-bas que j'ai été déçue (bouuuh) si j'arrive à formuler mes pensées et à me rappeler pourquoi lol!) En revanche, je n'ai jamais vu Nosferatu, et j'espère bien combler ce manque un jour ou l'autre !

Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes   Aujourd'hui à 21:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Vampires: Mythes et Légendes, anciens et modernes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mythes & Légendes : La Bataille de Birkenstock.
» Mythes et légendes bretonnes 4
» Mythes et Légendes par Miss-M
» Vampires: Folklore, mythes et légendes
» Les animaux fantastiques des contes, mythes et légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: