Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Edith WHARTON

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9268
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Jeu 14 Juin 2007 - 15:04

Dimanche 17 Juin / France 3/ Cinéma de minuit, film "La Vieille Fille" d'Edmund Goulding adapté d'un roman d'Edith Warton Wink (avec notamment Bette Davis)
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 24034
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mar 2 Oct 2007 - 22:57

Pour vous donner envie de voir cette excellente mini-série, un trailer fabriqué par Skip de C19 sur The Buccaneers:

https://www.youtube.com/watch?v=bck7Z9kHMSI

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.
[/url]
Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa [url=https://servimg.com/view/20001968/9]
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 9268
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Sam 10 Nov 2007 - 23:53

Dans les archives de France Culture, on peut écouter (entre autres séries) "Les New-Yorkaises" d'Edith Warton.

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/feuilleton/archives.php?PHPSESSID=e27eda40f3b53980c1c3df
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 260
Age : 30
Localisation : In the Room of Requirement
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Dim 11 Nov 2007 - 9:16

Je n'ai lu que The Buccaneers de l'auteur que j'ai vraiment adoré. J'ai d'ailleurs pensé changer mon pseudo de Sibylle pour Sibylle St. George ( en référence à Nan St. George, l'héroïne de l'histoire ). Je me suis beaucoup identifiée à elle. Contrairement aux fans de l'auteur, je n'ai pas ressenti de changement entre le style d'Edith et le style de Marion Mainwaring, je pense qu'il faut avoir lu beaucoup de romans de l'auteur avant de pouvoir le voir clairement. J'ai vraiment hâte de lire d'autres de ses oeuvres. En attendant, j'ai commandé la minisérie de la BBC qui en a été tirée.
Revenir en haut Aller en bas
lorelai59
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Edith WHARTON   Jeu 24 Jan 2008 - 15:17

Je viens de finir de lire Les boucanieres et j'ai vraiment beaucoup aimé.C'est vrai que Nan St. George est trés attachante, j'ai beaucoup aimé ce personnage! I love you J'aimerais beaucoup voir l'adaptation mais faudra attendre que mon budget se stabilise. lol!
Je pense que maintenant je vais me laisser tenter par Le temps de l'innocence qui, d'aprés vos post a l'air d'une bonne lecture. study
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7135
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mer 6 Fév 2008 - 23:12

Ah, vous m'avez donné envie de relire les Boucanières, sunny , ce qui est absolument impossible en ce moment Crying or Very sad

J'aime beaucoup Edith Wharton dont j'ai lu plusieurs romans et ses nouvelles. Elle a aussi écrit une autobiographie partielle qui est très intéressante sur le milieu littéraire américain de l'époque et où elle parle de son amitié avec Henry James mais aussi de son engagement durant la guerre de 14.

Je n'ai plus le titre en tête malheureusement (ma tête est un gruyère ce soir).
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 44
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mar 22 Avr 2008 - 9:44

Je ne connaissais cette auteure que de nom, et surtout à travers un copain qui suait sang et eau pour la lire en fac alors que ce n'était visiblement pas son style.
J'ai découvert par hasard Grain de grenade, un recueil de six histoires de fantômes et j' adooooore! Je vénère les histoires victoriennes de revenants, mais cette edwardienne n'a rien à leur envier!
J'hésite maintenant à me lancer dans un plus gros roman. Je pencherais bien pour la bio : Les chemins parcourus.
Revenir en haut Aller en bas
whiterose
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 30
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mar 20 Mai 2008 - 11:58

je n'ai jamais vraiment accroché avec le style d'Edith Whrarton, pourtant les histoires m'attiraient, l'intrigue en elle-même.
J'ai lu "Le temps de l'innocenece", j'avais apprécié mais sans plus.
Puis j'ai lu "Sur les rives de l'hudson", j'ai eu du mal à accroché.

Je n'ai pas encore vu d'adaptation cinématographiques, mais je devrais m'y mettre
Revenir en haut Aller en bas
http://bookscave.wordpress.com
Copetan
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3183
Age : 41
Localisation : Entre la Cité de Calvin et la Terre Sainte
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 23 Mai 2008 - 18:01

Pour celles et ceux qui captent la chaîne BBC Prime, le premier épisode de The Buccaneers est diffusé à 20 h ce soir. Il sera rediffusé à 23 h.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/copetan/
archi
Doc Martians Spirit
avatar

Nombre de messages : 2861
Age : 32
Localisation : in Bleak House
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mar 27 Mai 2008 - 15:05

je viens de découvrir ce topic comme quoi quand on fouile dans l'auberge on trouve vraiment tout ce que l'on veut!

J'adore Edith Wharton! J'ai lu Chez les Heureux du monde et le soir où je l'ai fini je n'ai pas pu dormir tellemnt j'étais bouleversée! Je me suis aussitôt lancée dans l'adaptation avec Gilian Anderson et j'ai beaucoup aimé! Un seul point m'avais étonné c'est la confusion de deux personnages je ne me souviens plus de noms mais il y a la protégée de la tante et l'amie de Lili! Du coup ça fait un peu bizarre dans le film parce que dans le livre les deux filles sont très différantes car l'une est gentille et effacée et l'autre est une vraie s...!


J'ai également lu Le temps de l'innocence et j'ai eu un peu plus de mal à la lecture! Pas à cause de l'histoire qui est bouleversante mais à cause des trop nombreux personnages et familles! Je me suis emmélée les pinceaux entre les différentes familles de la Haute bourgeoisie New-yorkaise mais heureusement j'ai pu voir le film qui m'a remis un peu les idées dans l'ordre! D'ailleur l'adaptation de Martin Scorsese est parfaite et tout va bien dans l'atmosphère du New York du début du siècle et puis Daniel Day Lewis...
Revenir en haut Aller en bas
lorelai59
Beautiful pianoforte
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Edith WHARTON   Sam 7 Juin 2008 - 16:31

Au hasard d'une braderie, J'ai acheté La splendeur des Lansing. ( jamais entendu parler mais vu le prix à 0.50 euros) Je l'ai dévoré. Very Happy Loin d'être un vaudeville sur un jeune couple, ce livre est une peinture sans concession de la haute société américaine et anglaise, de ses bassesses, de sa superficialité, de son hypocrisie. Les amateurs de Happy End peuvent y aller sans hésiter.
Spoiler:
 
Edith WHARTON est vraiment une fine psychologue et épingle sans sourciller les vices de son milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura
avatar

Nombre de messages : 2525
Age : 43
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mar 24 Juin 2008 - 17:35

Petit remontage de topic.

J'avais lu il y a quelques années Libre et légère d'Edith Wharton. Il me semble que c'était une oeuvre de jeunesse, un inédit. J'avais beaucoup aimé. Et je vais continuer à lire cette écrivain car j'ai terminé il y a quelques temps Ethan Frome (dans l'excellente collection L'imaginaire Gallimard) et j'ai beaucoup aimé.
Je ne connais pas les autres romans d'Edith Wharton mais je crois qu'ils ont souvent pour cadre la haute société de la côte est américaine. Ce n'est pas le cas ici, on est bien en Nouvelle-Angleterre, mais c'est le monde rude des fermes isolées, des petits villages, des hivers de glace et des vies un peu sacrifiées au travail. Peu de place pour l'amour, et pourtant... C'est une histoire magnifique et émouvante, mais d'une tristesse... Le style est très bien, pas de lourdeur, juste ce qu'il faut pour décrire les paysages enneigés à tel point qu'on croirait entendre le vent siffler et que j'ai eu de la peine pour le pauvre cheval qui avance dans ce temps là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mar 24 Juin 2008 - 18:32

Je viens de commencer The age of innocence et même si je n'ai lu qu'une cinquantaine de pages ça me plait beaucoup. Je ne résiste pas à vous faire partager cette phrase qui a bien fait rire la linguiste que je suis:

Citation :
(...) since an unalterable and unquestioned law of the musical world required that the German text of French operas sung by Swedish artists should be translated into Italian for the clearer understanding of English-speaking audiences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Lun 30 Juin 2008 - 14:41

Ca y est, j'ai termine The age of innocence et j'ai beaucoup aime Very Happy

Les codes de la hate bourgeoisie New-Yorkaise sont tres bien decrits et analyses. La psychologie des personnages est tres fouillee. May Welland, sous ses airs de jeune fille pure et innocencte, comparee a diane chasseresse, comprand tres bien se qui se passe alors que Newland Archer, met du temps a comprendre tout ce que sa relqtions avec la Comtesse implique.

La fin m'a paru nostalgique et plutot triste avec
Spoiler:
 

J'avoue que maintenant que je l'ai lu j'ai tres envie de voir le film car Scorese est un de mes realisateurs preferes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 33
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Jeu 17 Juil 2008 - 20:50

Je viens de terminer Les New-Yorkaises et je me retrouve énormément dans le post très intéressant d'Emjy sur ce livre.

Je suis habituellement très attirée par les années folles et NY donc ça semblait le roman parfait pour moi, d'autant que j'avais entendu beaucoup de bien de cet auteur sur cette auberge.
C'était assez pour le mettre dans ma PAL.

Mais j'ai moyennement aimé. Tout d'abord, et peut-être est-ce une mauvaise attitude à avoir quand on est lecteur, je trouve qu'il ne s'y passe pas grand-chose. J'ai passé le premier tiers du bouquin à me demander quand l'action allait démarrer. Jamais en fait. C'est la description assez acerbe, avec une petite touche d'humour, voire d'ironie plutôt bienvenue, du quotidien de Pauline Manford et de sa famille.

Bien sûr, toute l'hypocrisie de cette société et le fait que Pauline se voile constamment la face à chercher guérisseur sur guérisseur (traduire : charlatan sur charlatan Very Happy c'est l'un des aspects les plus drôles du roman), est très intéressant. Le tout est très bien pensé entre l'ex-mari jamais vraiment remis du divorce qui sombre dans l'alcool, le fils du premier lit fou amoureux de sa femme qui veut le quitter pour devenir une starlette à Hollywood, le second mari qui s'ennuie à mourir aux milieu des mondanités que lui impose sa femme Pauline et Nona, prise au milieu de tout ça.
Beaucoup de lectrices compatissent avec le sort de Pauline qui est, il est vrai, pas très joyeux... Elle joue à l'autruche, tout lui échappe alors qu'elle fait partie de ces gens qui veulent tout contrôler. Mais personnellement, c'est vraiment le personnage de Nona qui m'a touchée. Outre son chagrin d'amour qui tient heureusement une place assez mineure dans le texte, on sent qu'elle est lasse de cette vie, qu'elle en a compris tous les faux-semblants. Sa mère ne cesse de s'étonner (sans chercher plus loin) qu'à 20 ans sa fille tienne déjà des discours si désabusés.
D'ailleurs, les mots du roman sont les siens, et c'est un coup de génie de la part d'Edith Wharton : Nona annonce parfois qu'elle songe à se retirer dans un couvent "où on ne croit en rien". Ca résume toute l'histoire selon moi.

Pour conclure : divertissant mais sans plus. J'attendais plus de profondeur.

Néanmoins, j'ai bien aimé l'ambiance et le style donc je n'exclus pas de lire un autre roman d'Edith Wharton (quand ma PAL aura un peu diminué). Lequel me conseillez-vous ? The Age of innocence ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Rebecca
Extensive reading
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 39
Localisation : Quelque part au Québec...
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 18 Juil 2008 - 14:08

J'ai connu Edith Wharton avec Xingu, un petit bijou mordant, qui parle d'un groupe de femmes qui reçoivent une auteure dans leur petit cercle. J'ai ensuite enchaîné avec Les yeux que j'avais lu trop vite à l'époque. Il faudrait une relecture pour que je l'apprécie vraiment je pense. Xingu m'avait fait une plus grande impression. Les deux livres sont disponibles à peu de frais chez Mille et une nuits.

J'ai lu aussi Les beaux mariages qui m'avait plus ou moins plu. J'ai quelques autres titres d'elle dans ma bibliothèque Smile
Revenir en haut Aller en bas
archi
Doc Martians Spirit
avatar

Nombre de messages : 2861
Age : 32
Localisation : in Bleak House
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 18 Juil 2008 - 14:15

@ Doddy: Le temps de l'innocence est très bien (mais je me suis un peu noyée parmis les nom des très nombreux personnages) mais je te recomande chaudement Chez les heureux du monde parce que c'est vraiment mon livre préféré de Wharton!!! Le personnage de Lily est extraordinaire et l'intrigue ne peu laisser personne indifférent!

Mais si tu préfère lire d'abords Le temps de l'innocence, ne te prive pas, c'est un excellent livre aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 18 Juil 2008 - 17:58

Le Temps de l'innocence, c'est d'abord pour moi un film de Martin Scorsese, avec Daniel Day Lewis, Michelle Pfeiffer et Winona Ryder, que j'ai vu vers l'âge de... huit ans!

Ce film m'avait beaucoup marquée ; depuis, je ne l'ai pas revu ; je me demande ce que j'en penserais aujourd'hui.
Les acteurs m'avaient paru remarquablement bons, mais à vrai dire, je me souviens surtout des scènes d'intérieur qui opposent Newland Archer et la comtesse Olenska, et des deux scènes finales, que j'avais trouvées terriblement émouvantes :
Spoiler:
 

Depuis, sur ce film, généralement considéré comme un OVNI au sein de la production scorsesienne, j'ai lu ce commentaire surprenant :
Citation :
Le Temps de l'Innocence dessine une dialectique de l'aristocratie : comment faire voir sans montrer, comment dire les choses sans les nommer... La Mafia et l'aristocratie, c'est finalement le même univers clos, régi par des règles, des codes.
Je n'avais jamais compris ce que cela voulait dire, jusqu'à ce que je me décide à lire le livre qui a inspiré ce film, et que j'y découvre, vers la fin, lors du dîner offert par les Archer à la bonne société new-yorkaise
Spoiler:
 

ce commentaire assassin :
Citation :
C'était ainsi dans ce vieux New-York, où l'on donnait la mort sans effusion de sang ; le scandale y était plus à craindre que la maladie, la décence était la forme suprême du courage, tout éclat dénotait un manque d'éducation.

Sur ce très beau livre d'Edith Wharton, Diane de Margerie a rédigé dans l'édition GF une Préface extrêmement fine et intelligente, dont je recommande la lecture à tous ceux qui voudraient approfondir leur lecture de ce livre. Voici ce qu'elle écrit sur le dénouement :
Spoiler:
 

On peut reprocher un certain nombre de choses à ce livre (je ne ferai certainement pas d'Edith Wharton mon auteur de chevet!) : une surabondance de personnages, une analyse sociale qui prend peut-être un peu trop de place - au détriment de l'émotion (l'histoire de Newland et de la comtesse ne m'émeut pas plus que ça), mais incontestablement, c'est de grande littérature qu'il s'agit.


Dernière édition par popila le Ven 18 Juil 2008 - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
mimidd
Aki no Hoshizora
avatar

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 18 Juil 2008 - 20:56

Merci pour ce long commentaire, Popila ! Je n'ai pas encore lu le roman, mais il est dans ma PAL


Juste une petite remarque d'ordre pratique : autant mettre un spoiler en blanc était efficace lorsque l'arrière plan du forum était blanc, autant à présent, çà n'a d'autre effet que de mettre en avant le spoiler qu'on souhaitait justement cacher Wink .
Il vaut mieux utiliser directement le mode spoiler, ou bien écrire en blanc en utilisant le mode citation ...

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 18 Juil 2008 - 21:11

Merci Popila, j'aime beaucoup l'extrait que tu cites de la préface de Diane de Margerie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Ven 18 Juil 2008 - 21:35

@ Mimidd : Voilà, c'est corrigé... Very Happy

@ Chinchilla : Le personnage de May Welland m'a beaucoup intéressé, elle mériterait, comme le suggère Diane de Margerie, de faire l'objet d'un autre roman... ce serait passionnant d'avoir son point de vue à elle sur toute cette histoire! study


Dernière édition par popila le Sam 19 Juil 2008 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Sam 19 Juil 2008 - 13:33

Post très intéressant, popila
Je me souviens de cette préface de Diane de Margerie, limpide comme d'habitude.
Des 4 ou 5 livres que j'ai lus d'Edith Wharton, Le Temps de l'innocence est celui qui m'a le plus émue. Contrairement à toi, l'histoire de Newland et la Comtesse m'a ébranlée, au point d'avoir les larmes aux yeux pendant la scène finale, ce qui m'arrive rarement. Je trouve que le film est bien, mais il ne m'a pas fait le même effet.
Trop de critique sociale , trop de personnages, oui... mais des passages si lumineux, je crois que ça vaut le coup d'une lecture. Le style n'est pas du tout le même que dans La Splendeur des Lansing, plus léger et surtout plus joyeux. Camille le conseillait plus haut, je le conseille aussi à ceux qui redoutent de se lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 34
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mer 23 Juil 2008 - 21:52

Pardon de te répondre aussi tard, Laure. Ton post m'invite à nuancer quelque peu ce que j'ai écrit précédemment : en fait, je ne suis pas restée complètement insensible à l'histoire de Newland et de la comtesse, mais comme j'avais lu la préface avant de lire le roman (chose que je ne fais jamais, mais là, comme j'avais vu le film, je m'y sentais autorisée), cela a eu tendance à influencer ma lecture :
Spoiler:
 

Laure a écrit:
Le style n'est pas du tout le même que dans La Splendeur des Lansing, plus léger et surtout plus joyeux. Camille le conseillait plus haut, je le conseille aussi à ceux qui redoutent de se lancer.
J'avais envie de découvrir d'autres oeuvres d'Edith Wharton : je vais donc m'empresser de suivre ton conseil! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Laure
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Jeu 24 Juil 2008 - 0:00

Super ! Very Happy J'attends tes impressions, c'est plutôt sympa. Je ne suis pas spécialiste donc je ne peux pas t'en conseiller d'autres... (Chez les Heureux du monde, peut-être ?) study C'est la 2ème partie du Temps de l'Innocence que j'ai préférée aussi... qu'est-ce que c'est bien quand le tragique s'installe !!
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7135
Age : 46
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Edith WHARTON   Mer 30 Juil 2008 - 0:00

Je viens de terminer Eté, un roman court que je recommande à ceux/celles qui ont apprécié Ethan Frome.
Loin de l'aristocratie new yorkaise, nous sommes en Nouvelle Angleterre et nous suivons l'été de Charity, qui se morfond dans un morne petit village, mais ça ne va pas durer. Durant cette courte période, sa vie va complètement basculer.
Je l'ai trouvé intense, sensuel. Les collines et les montagnes de la Nouvelle Angleterre sont à la fois un cadre somptueux et presque un personnage tant leur présence est forte.
Certains le trouveront peut-être un peu exagéré ou trop intimiste mais je pense qu'il vaut néanmoins de s'y arrêter, à l'ombre d'un sapin pour échapper à la chaleur de cet été étouffant (celui de Charity, pas le notre... du moins jusqu'ici).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edith WHARTON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edith WHARTON
Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Edith Wharton
» Edith WHARTON (Etats-Unis)
» Edith WHARTON: Les Dieux arrivent
» Edith WHARTON: Ethan Frome
» Edith WHARTON: Les New-yorkaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: