Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Louis Aragon: Aurélien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jane
Ville du Nord...


Nombre de messages : 706
Age : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 18:08

Je change maintenant de siècle, d'ambiance...et de registre en écrivant sur Louis Aragon.
Je voyage et j'entre dans le XXème siècle. Vous remarquerez tout de même que je ne change pas de thème: car avec Louis Aragon, je ne souhaite pas parler politique (Comme vous le savez sans doute, Louis Aragon a été tès engagé politiquement dans le monvement communiste), ni du resistant engagé dans sezs oeuvres poétique tels que le Crêve coeur ou Les yeux d'Elsa en 1941-42. Il ya juste deux ou trois choses à savoir sur Aragon avant d'aborder l'oeuvre littéraire que je vais expliquer: Louis Aragon n'est pas né communiste, ces idées sont venues à lui petit à petit, et l'on peut constater ce phénomène dans ces oeuvres en les comparant de façon chronologique. En effet, Louis Aragon a, selon ses opinions politiques dirigé sa critique sociale qui est le fondement de son oeuvre. Louis Aragon est également l'un des fondateurs du mouvement surréaliste avec l'une de ses oeuvre: Le paysan de Paris.
Comme je l'ai déjà dit, il est surout connu pour son engagement dans la résistance qui l'a ammener à changer le style et la direction de ses oeuvres poétiques.
Louis Aragon a dons de nombreuses facettes, avant tout celle d'être l'un des plus grands écrivains du XXème siècle. Mais l'aspect que je préfère personnellement chez lui, c'est son côté romanesque avec par exemple Aurélien, qui est un roman de passions, d'amour de sentiments plus oui moins profonds, plus ou moins noirs...plus ou moins perverts même! J'ai une affection toute particulière pour les romans dont les personnages ne me correspondent absolument pas, cela me laisse une marge d'imagination, de réfléxion. Mais pour vous donner un apperçu plus complet de ce que je ressent en abordant cette oeuvre en voici un résumé:
Aurélien tombe amoureux de Bérénice Morel qui, de sa province, est venue passer quelques jours à Paris. Puis, le destin s'acharne à les éloigner sans que l'amour d'Aurélien ne s'estompe, mais sans qu'il ait jamais éxisté.
Spoiler:
 
.

Ici, une question se pose, Aurélien à t'il manquer quelque chose, ou le destin à t'il fait le bon choix?
Je considère ce livr comme le plus beau roman d'amour qu'Aragon ait écrit. Je n'en supporte pas les personnages, un Aurélien trop acharné et une Bérénice qui semble être frêle et perdue, et qui pourtant sait très bien ce qu'elle désire.
Un pur chef d'oeuvre que je vous recommande pour comprendre la petitesse comme la grandeur de l'amour face aux difficultés de la vie...et de la guerre.

NB: Une adaptation très fidèle et puissante à été réalisé à partir de ce livre, je vous la recommande également.
Aurélien n'est pas un livre difficile à se procurer, je sais par exemple que folio l'édite à 8 euros à la fnac si je ne ma trompe pas.
Jane
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 18:34

Citation :
La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il l'a trouva franchement laide...

Peut-être pourrais-tu mettre en spoiler la fin de l'histoire dans ton résumé?

Ce sont, peut être pas au mot près, les premiers mots du roman qui est un véritable chef d'oeuvre, du genre qui vous prend et ne vous lâche plus.
Contrairement à toi j'ai aimé le personnage d'Aurélien pour son côté qui colle à son époque: c'est un homme des années folles, un homme qui a connu la guerre et qui veut vivre la vie pleinement. Alors que Bérénice est tout l'inverse, à partir de là leur chemin ne peuvent que se croiser. A voir aussi cette phrase de Racine qui lui trotte dans la tête
Citation :
je demeurais longtemps errant dans Césarée.
Pour lui Bérénice est d'abord un prénom, celui de cette reine forte et fière, et la vraie Bérénice ne lui semble pas digne de ce prénom. C'est à la fois ce qui le repousse (l'étoffe du tissu, la coiffure...) et l'attire, et c'est peut être ce qui fait le paradoxe de cette histoire, il aime une femme en plaquant sur elle ce qu'il voudrait qu'elle soit. Je ne suis pas ure d'arriver à formuler clairement ce que je veux dire scratch ...

Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 18:41

Merci d'avoir ce topic, c'est un roman que j'aime beaucoup.

De manière générale, j'adore la poésie d'Aragon que je trouve très émouvante tout en étant sobre.

En ce qui concerne Aurélien, j'avoue ne pas me souvenir très bien de l'histoire, juste du début (ah cette première phrase !! Very Happy ) et de la chute finale que j'ai adorés. Il faudrait que je le relise en fait. Je me souviens que ça fait partie de ces histoires d'amour dans lesquelles il ne se passe pas grand-chose et que, comme beaucoup de gens, j'ai été agacée par la personnalité d'Aurélien et je ne comprenais pas pourquoi il tombait amoureux de cette femme si insipide. Mais c'est peut-être tout ce qui fait la beauté de leur histoire justement. Ils n'ont rien d'exceptionnel mais ce qu'ils éprouvent l'est.

Je me souviens avoir été très émue par la fin par contre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Jane
Ville du Nord...


Nombre de messages : 706
Age : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 19:17

Merci,
Je vous remercie pour vos réponses.
Je trouve ce roman merveilleux également pour son mystère, on est loin de pouvoir tout clarifier autant au niveau des personnages que de l'auteur lui même.
Par exemple, dans ma lecture, j'ai pris la présence du vers de Racine comme un sous-entendu: Aurélien ne se souvient plus de l'identité de l'auteur, mais il prend ce souvenir comme un présage (ce vers lui est venu aux lèvres en voyant Bérénice) le résumé ou l'annoce de sa vie. Avant sa rancontre avec Bérénice et juste après la guerre Aurélien a vécu trois ans de libertés...mais aussi d'inutilité, il ne peut construire une relation durable avec une femme car il est persuadée à chaque fois qu'une autre serait mieux. Je le prend aussi comme l'annonce de sa vie, car Aurélien et Bérénice n'ont jamais réussi à vivre leur amour de façon concrête, véritable, c'est un rêve...il demeura longtemps errant dans Césaré, tout comme il demeura longtemps à érrer avant et après Bérénice.
Quand à la fin du roman, je ne la trouve ni émouvante, ni fatale, peutêtre suis-je cruelle, mais quand à moi, j'ai le sentiment qu'elle est bien placée...
Quand au spoileur pour la fin, je te demande s'ilteplait à quel moment je dois commencer,
Spoiler:
 

Jane

NB: Je ne sais pas ce que vous pensez de mon interprétation, puije espérer une réponse s'il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 21:12

Merci Jane d'avoir ouvert ce topic sur ce livre qui est au moins l'un de mes préférés, sinon mon préféré Very Happy. Je l'ai lu en juin et j'ai totalement adoré.

Le résumé, la première phrase. Dès que j'ai lu cette phrase, j'ai su que je devais lire ce livre, que je ne mourrais pas sans avoir lu ce livre. Contrairement à Doddy et Jane, j'ai adoré le personnage d'Aurélien. Il est ce type même qui est un héros (de guerre) sans en être un, intelligent mais inutile, les dames l'aiment bien mais jamais très longtemps, il contemple le monde et hausse les épaules sans s'étonner... Aurélien a cet esprit si différent des autres, il ne vit pas, il ne erre pas non plus : il traverse la vie. A côté de cet être rendu indifférent par le cynisme et la réalité du monde, nous avons Bérénice, provinciale et encore un peu femme-enfant. Et contre toute attente, c'est elle qu'Aurélien décide d'aimer. Soudain, il trouve un sens à sa vie : l'amour.
Ce qui m'a beaucoup plu dans ce livre, en dehors du style, c'est comment l'auteur a réussi à montrer - et ce dès la première phrase - comment la réalité et l'amour sont inextricablement entremêlés tout en étant complètement à part l'un de l'autre. Bérénice et Aurélien sont des produits de la réalité, ils vivent dedans, se rencontrent dedans, et pourtant leur amour reste un peu irréel comme un rêve qu'on s'obstinerait à croire. Ce sont deux être décalés, presque "innocents", et on voit bien dans le roman l'opposition entre leur amour impossible et tellement fort et le monde "réel" avec la jalousie, la perversité, l'ambition, le cynisme, la trahison, les affaires illégales etc.
Bref, j'ai trouvé ce roman absolument magnifique Very Happy.

Jane je suis d'accord avec toi quant à la fin du livre qui est bien placée. Qu'aurait-il pu se passer d'autre ? Personnellement, j'aime beaucoup cette fin.
Je ne sais pas si le vers qui vient aux lèvre d'Aurélien est un présage de sa vie. Je pense que ça m'aiderait d'avoir lu la pièce de Racine, chose que je n'ai pas encore faite, mais que je compte bien faire Smile. A ma lecture, j'ai pensé que ça faisait référence à ses trois ans de solitude, ce vers lui revient parce qu'il fait écho à sa vie.
A propos d'Aurélien "trop acharné", je pense que ça marque bien la différence entre son décalage par rapport au monde et le fait qu'il s'implique dans son amour pour Bérénice.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 21:18

Jane a écrit:
Quand au spoileur pour la fin, je te demande s'ilteplait à quel moment je dois commencer, car la fin commence au début...et finit par la mort.

En fait je pensais juste à éviter de dire
Spoiler:
 
Mais à toi de voir, je n'en fais absolument pas un drame Wink !

Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 21:28

Sur l'édition que j'ai lue (Folio 1988), le spoiler se trouve dans le résumé en quatrième de couverture, je n'ai pas vérifié mais ça n'a peut-être pas changé entre-temps.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 21:37

Alors dans ce cas là je m'incline!!! Je n'ai pas mon exemplaire devant les yeux.

En parallèle à la lecture d'Aurélien, je vous conseille Le cheval blanc, de sa femme Elsa Triolet. On retrouve un personnage qui, comme le dit Doddy, "traverse la vie".

Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 21:45

Nougatine, quand j'ai lu le résumé, j'ai été légèrement déçue d'être spoilée avant même d'avoir lu le livre... Wink
Je viens de lire le résumé de Le cheval blanc : à lire quand ma PAL aura baissé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 22:38

Nougatine a écrit:
En parallèle à la lecture d'Aurélien, je vous conseille Le cheval blanc, de sa femme Elsa Triolet. On retrouve un personnage qui, comme le dit Doddy, "traverse la vie".
Rendons à César ce qui appartient à César, c'est Lise Bennet qui a fait cette remarque au sujet du personnage d'Aurélien.

Cela dit, je suis tout à fait d'accord avec elle Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Jane
Ville du Nord...


Nombre de messages : 706
Age : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Lun 11 Aoû 2008 - 22:52

Je suis contente d'avoir pu entendre et comprendre différents points de vues avec lesquels ont peut être d'accord ou non.
En ce qui concerne Aurélien, il faut lui reconnaître de toute manière une qualité, ou tout du moins du mérite. On pourrait dire qu'il fascine sans être fascinant. Je crois que pour bien le résumer, nous pourrions dire que c'est un personnage comme vous et moi qui se retrouve confronter à un destin peu banale.
Je ne sais pas si mon avis aura été clair, et si il résume ce que chacun a voulu exprimer, mais pour moi, c'est ma meilleur vision de son caractère.
Son caractère n'est pas très large en vérité, mais ce qui pourrait le rendre absolument extaordinaire, c'est le fait qu'il absorbe des sentiments peut fréquent et ce livre est écrits à partir du fait qu'il ne sait pas comment réagir aux émotions qui envahissent son esprit. Qu'en dites vous?

NB: Je suis désolé pour la fin, je n'y avais pas pensé.
Spoiler:
 


Merci pour vos réponses, j'attends avec impatience vos sentiments à propos de ma critique.
Jane
Revenir en haut Aller en bas
MissAcacia
DerbyCheshire Cat


Nombre de messages : 6290
Age : 43
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Mar 12 Aoû 2008 - 0:41

Merci Jane, d'ouvrir ce topic sur Aurélien. Un de mes romans fétiche même s'il y a longtemps que je l'ai lu pour la dernière fois.

Par contre, si tu acceptes une petite observation amicale Very Happy , évite autant que possible de dévoiler toute l'intrigue d'un roman (tu l'as déjà fait dans le topic que tu as ouvert sur les romancières du XVIIIème) ou alors utilise le système des spoilers qui permet à ton lecteur de choisir de te lire ou de laisser le suspens pour sa propre lecture, ou celle de la 4ème de couv. de l'édition folio, d'après ce que je peux lire (pas glop ça No ). L'art de créer le désir est dans la suggestion (je ne dis pas que je maîtrise...).
Tu as beau dire que la fin de l'histoire est évidente, je dois être naïve car à ma première lecture, je ne l'avais pas imaginée... Rolling Eyes .

Pour moi, Aurélien n'est pas un être ordinaire, même si ça n'est pas un héros. C'est un rêveur et un errant, quelque part un romantique sous des dehors blasés, dans une époque perdue.
Alors pourquoi Bérénice ? Amoureux de l'amour, d'un prénom royal, d'un masque mystérieux, d'un regard qui ne ressemble à aucun autre ? Et leur histoire, quel avenir pouvait-elle avoir dans une époque qui n'en a pas, entre deux êtres qui finalement se méprennent l'un sur l'autre, poursuivent des rêves impossibles ?
Bérénice, laide peut-être, différente certainement, ordinaire ou insignifiante, je ne crois pas. C'est un personnage assez antipathique (du moins à mes yeux), d'un caractère insondable et profond, changeant, pris au piège d'une certaine façon.

Enfin, je me laisse emporter... Embarassed

Juste un dernier commentaire, le rythme de l'écriture est l'un des points essentiels de ce roman (enfin pour moi). Il s'en dégage une force et une tension assez incroyables (je suis très mauvaise pour parler de style d'écriture décidément). Enfin... une illustration en spoiler:

Spoiler:
 

Allez, exit...
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Mar 12 Aoû 2008 - 16:20

Merci MissAcacia pour la citation. J'adore le style de ce livre Smile.

Concernant le personnage d'Aurélien, je ne le trouve pas vraiment ordinaire. C'est un être humain comme les autres, mais il est "décalé". Je suis plutôt de l'avis de MissAcacia, le romantique rêveur se cache sous l'homme blasé un peu perdu dans son temps. Si ce n'était pas le cas, Aurélien serait-il tombé amoureux de Bérénice ? Aurélien vient d'un autre temps, d'un autre univers, il n'est pas exactement à sa place dans ce milieu parisien. Autour de lui, chacun a quelque chose de sournois, de mauvais. Il ne s'en rend pas vraiment compte et ce n'est pas explicite, mais il se démarque par sa vie sans buts ni arrières-pensées.
Perso, je n'ai pas trouvé Bérénice antipathique. Elle est très mystérieuse, on ne la connaît pas vraiment en fait. Elle arrive à Paris sans connaître la ville et ses habitants et elle se perd dans ce monde jusqu'à ne plus savoir faire des choix sensés...
Spoiler:
 
Elle est un peu comme une enfant qu'on a lâchée trop tôt dans le parc et qui tombe, bousculée par les autres enfants, sans parvenir à la balançoire.

Le choix des prénoms n'est pas anodin. Auraient-ils pu s'appeler Marie et Jacques ? Sûrement pas. Bérénice et Aurélien ne sont pas des prénoms très communs même au début du XXème siècle, ce sont en plus les prénoms d'une princesse et d'un empereur romain (des personnages d'un autre temps).
Revenir en haut Aller en bas
Jane
Ville du Nord...


Nombre de messages : 706
Age : 22
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Mar 12 Aoû 2008 - 19:10

J'ai été ravie d'entendre des opinions qui diffèrent et en réalité se rejoignent forcément puisseque nous parlons des mêmes sentiments.
Je crois que vous avez raison à propos d'Aurélien, et je regrette un peu d'avoir écrit qu'il était un personnage ordinaire. Ordinaire...ce n'est pas le mot, on pourrais dire en effet, qu'il est perdu, qu'il erre, il est sans doute déçu par une éxistance qu'il n'attendait pas, par un monde qui n'est pas complésant avec lui, ou ses rêves.
Un passage le résume bien, à moment donné, lorsqu'il discute avec Paul Denis, plus ou moins à la fin du livre, il dit que seul l'amour compte, et que peut importe la personne sur laquelle on tombe, on choisi.
Je crois que c'est un homme épris d'amour, de sentiments, qui a été malmené par la vie. C'est, pour moi, ce qui forme son côté héroïque.

NB: Je suis absolument désolé, pour la fin de l'histoire. Mais, je trouve que, pour présenter, ce chef-d'oeuvre, elle était indispensable, c'est à mon avis la synthèse du livre, je l'identifie au moment de leur première rencontre dans une vie réelle (Bérénice a toujours été le rêve d'Aurélien, et c'est pour moi le seul moment où il entre dans "sa" réalité).
Quand au topic à propos des romancièreS du XVIIIème siècle, je ne crois pas avoir dévoilé la fin d'Edouard, si c'est le cas, je m'en excuse
Spoiler:
 


Je vous remercie encore pour vos réponses.
Jane
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora


Nombre de messages : 15733
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Mar 12 Aoû 2008 - 19:34

Je m'incruste non pas pour parler du roman, mais de l'utilisation à bon escient des balises spoiler Rolling Eyes . Je suis tout à fait d'accord avec les remarques qui ont été faites. Le terme de "spoiler" ne concerne pas uniquement la fin d'un roman, mais tout élément susceptible de gâcher la lecture dudit roman (idem pour les films). C'est tout particulièrement le cas en ce qui concerne un bouleversement inattendu, et en premier lieu, la mort d'un personnage important de l'intrigue, quel que soit le moment où çà se passe.
Pour moi qui n'ai pas lu Aurélien, le résumé que tu as posté dans ton premier message est très spoiler, puisqu'il me gâche (to spoil = gâcher) le plaisir de découvrir cet évènement par moi même Rolling Eyes .
Je peux comprendre que tu veuilles en parler, mais dans ce cas, il faut utiliser les balises spoilers. La manip ne dure qu'une demi seconde, mais tout le monde est content : toi, ceux qui ont déjà lu le livre et veulent discuter de ce point précis avec toi, et ceux qui ont envie de lire le livre, mais ne veulent pas se faire spoiler.
Merci d'y penser à l'avenir, car c'est assez déplaisant de se faire spoiler bêtement, et çà peut avoir un effet fortement répulsif, ce qui est le contraire de ce que tu souhaites, à mon avis Wink

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librarything.fr/profile/mimidd
nathy's
Feedle-Dee-Dee!


Nombre de messages : 8529
Age : 26
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Sam 14 Mar 2009 - 10:45

Remontage de topic!

J'ai lu Aurélien en seconde et j'avais adoré! En fait j'avais déjà lu la première phrase dans un autre roman et je l'avais trouvé magnifique, ce qui m'a poussée à lire le livre study
je suis tout à fait d'accord sur l'analyse que fait Lise Bennet d'Aurélien Wink

Quant à la fin, je ne m'y attendais pas et j'avais trouvé ca très triste No
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis Aragon: Aurélien   Aujourd'hui à 10:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Aragon: Aurélien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Aragon: Aurélien
» Aurélien de Louis Aragon
» LOUIS ARAGON: la diane française
» Hommage à Louis Aragon
» Louis Aragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: