Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Jeu 13 Aoû 2009 - 13:41

Merci encore à Emjy pour ce judicieux conseil de lecture. J'ai dégusté Station Victoria pendant mes vacances, et quel plaisir cela a été!
Amalia est très attachante mais c'est sans conteste Miss Bee ma préférée. J'ai adoré ce personnage qui brave toutes les conventions sociales.
On quitte ce livre, et tous ses personnages secondaires (Nick...) qui vont petit à petit constituer une "grande famille" pour Amalia, avec regret.
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Jeu 13 Aoû 2009 - 13:46

Heureuse de lire un avis aussi enthousiaste cheers
Les personnages de Station Victoria sont en effet très attachants, on les quitte à regret... Miss Bee fait maintenant incontestablement parti de mes personnages préférés de la littérature ! I love you
J'espère vraiment que ce roman sera choisi pour la prochaine lecture de groupe
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Lun 17 Aoû 2009 - 22:39

Je viens poster mes impressions sur ce livre que j'ai lu il y a déjà plusieurs semaines maintenant, et dont je crois qu'il existe une version anglaise rédigée par Anne Cuneo elle-même (je donne cette précision, rapport à la lecture de groupe, où lors d'un précédent vote, ce livre n'avait pas été choisi parce que rédigé par un auteur non anglo-saxon, en langue française).

Si vous avez aimé L'Elégance du hérisson de Muriel Barbery, Ensemble c'est tout d'Anne Gavalda, ou encore Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, nul doute que vous aimerez ce livre qui se situe dans la même veine.

Ces trois auteurs, que je place à peu près sur le même plan, ont en effet une plume et un style agréables ; elles font la part belle aux bons sentiments dans leurs livres, ce qui il est vrai change de la grisaille et de l'aspect glauque de bien des romans contemporains ; et en prime, elles insèrent un certain nombre de "citations culturelles" dans leur roman, ce qui donne au lecteur cultivé l'impression d'être cultivé, et au lecteur qui l'est moins l'envie de le devenir davantage.

Toutefois, cette lecture ne m'a pas autant enthousiasmée que les personnes qui ont posté avant moi sur ce topic, et ce pour les raisons suivantes : l'aspect mélodramatique du livre tout d'abord. En effet, les situations pathétiques s'accumulent , et l'héroïne manifeste un goût certain pour l'exagération, voire l'emphase, ce qui personnellement me déplaît. Par ailleurs, dans ce roman, l'invraisemblance est reine : la plupart des aventures qui arrivent à l'héroïne sont à peine crédibles, et leur accumulation ne contribue pas à atténuer ce défaut. Amelia est un rien trop surdouée (et, j'ose le dire, pleurnicharde), sa mère un rien trop monstrueuse, Miss Bee un rien trop infatigable, même si c'est l'un des personnages les plus sympathiques du roman. Enfin, Anne Cuneo est un peu trop didactique (encyclopédique ?) parfois : on a droit à tout ce qui est résolument anglais (courses, pubs...), et rien ne nous est épargné sur l'histoire de la seconde moitié du XXème siècle : honnêtement, certaines précisions n'étaient pas indispensables. A contrario, le féminisme et le marxisme, théories manifestement chères à l'auteur, sont présentées de manière bien simplifiée, et surtout, comme vérités d'évangile : or, on n'adhère pas forcément.

Malgré ces défauts, il faut reconnaître qu'une fois que l'on a ce roman entre les mains, on ne peut plus le lâcher. L'intrigue suit son cours sur un rythme vif et endiablé ; l'humour et la bonne humeur sont présents ; la réflexion sur le sens de la vie aussi. Le style se veut simple, dépouillé, quasi télégraphique, un peu comme dans un journal écrit après les événements, dans l'urgence. Ce roman regorge de bonnes idées ; elles sont un peu trop foisonnantes hélas, et auraient besoin d'être élaguées. Un type de travail que pourrait réaliser l'équipe d'une adaptation télévisée...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 9 Sep 2009 - 13:19

Je viens de finir "Victoria station" et j'ai vraiment bien aimé. Dans le genre "journal personnel" ou "roman autobio d'une ado" il est bien au dessus du château de Cassandra, par exemple (la comparaison se fait automatiquement, à cause de la lecture de groupe de cet été lol! ).
Par contre, il faudrait lire tous les romans de ce genre avant de lire "miss Charity" parce que si vous lisez ce dernier avant, ils vous paraîtront tous en dessous !! lol! Pareil pour la comparaison, elle m'est venue tout de suite à l'esprit, et ce n'est pas en faveur d'Anne Cuneo. Son héroïne est très intéressante, mais quand même légèrement trop surdouée, MissBrown fait du galop passé 80 ans, elle a bien de la chance ! Je crois que l'auteur voulant bien faire est allée un peu trop loin, de même que dans le foisonnement des références à des personnages réels, historiques, et dans la succession de rencontres assez extraordinaires que fait Amalia. Je n'ai pas trop aimé non plus les citations de chansons qui, quand on ne les connaît pas (c'est mon cas Embarassed ) alourdissent considérablement le récit, ainsi d'ailleurs que l'explication de mots qui par contre sont plutôt connus. Cela donne à l'histoire un tour didactique un peu gênant.
Voilà pour les critiques. Cependant j'ai lu ce livre d'une traite quand même, car les évènements s'enchaînent bien, les personnages sont accrocheurs, et on ne peut s'empêcher de prendre fait et cause pour cette gamine que le Destin a quand même affligée d'une mère particulièrement monstrueuse.
Cependant je persiste à dire que parler comme une ado quand on ne l'est plus, c'est extrêmement difficile, et par moment, ça se voit que l'auteur est adulte ! La façon dont miss Brown explique le sexe à Amalia, elle me l'aurait fait à moi, j'aurais été traumatisée jusqu'à la fin de mes jours !! affraid
En conclusion, je dirai que c'est un roman très agréable à lire, je l'ai bien aimé pendant que je le lisais, et ce n'est qu'en donnant mon avis que je me rends compte que celui-ci n'est pas vraiment enthousiaste, je m'en excuse auprès de ceux qui ont adoré !! Very Happy

Edit : Popila, je viens de lire ton avis, je ne l'ai lu qu'après et tu as dit exactement ce que j'aurais voulu dire !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 9 Sep 2009 - 13:43

Oups, je n'avais pas vu que Popila avait posté son avis

Merci donc à Clinchamps d'avoir remonté le topic en postant le sien.

Je suis désolée que vous n'ayez pas aimé ce roman autant que moi (le lobbying ne peut pas toujours avoir des résultats positifs ) ^^
La multitude des références culturelles ne m'a pas gênée plus que ça, je peux comprendre qu'elle puisse alourdir le récit pour certains lecteurs cela dit.

Par contre, contrairement à Popila, je n'ai pas du tout trouvé que le récit faisait dans le mélodrame ..
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 9 Sep 2009 - 13:50

clinchamps a écrit:
Je viens de finir "Victoria station" et j'ai vraiment bien aimé. Dans le genre "journal personnel" ou "roman autobio d'une ado" il est bien au dessus du château de Cassandra, par exemple (la comparaison se fait automatiquement, à cause de la lecture de groupe de cet été lol! ). Par contre, il faudrait lire tous les romans de ce genre avant de lire "miss Charity" parce que si vous lisez ce dernier avant, ils vous paraîtront tous en dessous !! lol!
J'ai lu moi aussi ces trois livres à peu près dans le même temps, mais je les place un peu différemment dans mon top 3 Very Happy :

Citation :
1. Miss Charity.
2. Le château de Cassandra.
3. Station Victoria.

clinchamps a écrit:
Cependant je persiste à dire que parler comme une ado quand on ne l'est plus, c'est extrêmement difficile, et par moment, ça se voit que l'auteur est adulte ! La façon dont miss Brown explique le sexe à Amalia, elle me l'aurait fait à moi, j'aurais été traumatisée jusqu'à la fin de mes jours !! affraid
Pareil, j'ai été gênée par ces deux points (et surtout par le deuxième). Je n'ai pas trop osé le dire par peur de passer pour "pudibonde" Embarassed, mais cette scène entre Miss Brown et Amalia m'a beaucoup gênée (pour moi, Miss Brown, c'est un peu la mère de substitution d'Amalia : je ne vois pas une mère expliquer les choses ainsi à son enfant, avec gestes à l'appui).

clinchamps a écrit:
Popila, je viens de lire ton avis, je ne l'ai lu qu'après et tu as dit exactement ce que j'aurais voulu dire !! Very Happy
J'attendais ton avis avec impatience pour savoir si tu serais plus enthousiaste que moi, et je constate que je te rejoins sur tous les points que tu as signalés, y compris ceux qui sont positifs. Wink

Edit : je découvre seulement ton message, Emjy. Wink

Citation :
@ Emjy : Je suis désolée que vous n'ayez pas aimé ce roman autant que moi (le lobbying ne peut pas toujours avoir des résultats positifs ) ^^
Franchement, ce n'est pas grave du tout : où irait-on si on avait tous exactement les mêmes goûts ? Ce serait terriblement ennuyeux. Very Happy

Citation :
La multitude des références culturelles ne m'a pas gênée plus que ça, je peux comprendre qu'elle puisse alourdir le récit pour certains lecteurs cela dit.
Pour moi, c'est un point vraiment mineur par rapport aux deux autres critiques que j'ai pu formuler. Smile

Citation :
Par contre, contrairement à Popila, je n'ai pas du tout trouvé que le récit faisait dans le mélodrame ..
Le récit, peut-être pas, effectivement ; par contre, j'ai trouvé qu'Amalia avait un goût certain pour le mélodrame... je n'ai pas réussi à trouver Amalia complètement sympathique, il y a des moments où malgré tous ces malheurs (à moins que ce ne soit à cause de tous les malheurs qui lui tombent dessus, justement), elle m'agaçait franchement, en particulier dans sa façon de réagir. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 9 Sep 2009 - 13:53

Amalia ne m'a pas agacée tant que ça. Bon, il me faudrait peut-être une 2ème lecture. J'ai une très mauvaise mémoire ^^ Mais en fait, je crois que Cassandra m'avait parue beaucoup moins sympathique qu'elle (je reste sur cette comparaison car c'est vrai que les deux romans ont des traits similaires )
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46664
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Jeu 10 Sep 2009 - 15:29

Casandra n'est guère sympathique sans les excuses que pourrait avoir Amalia : le meurtre du père, l'abandon, puis la foçon dont sa mère veut tirer profit d'elle. Amalia donne parfois l'impression qu'elle se cramponne un peu trop à son passé tragique afin d'éviter de prendre position, en particulier pour savoir qui elle aime ou pas. c'est commode de se dire : "j'aimais mon père, il est mort, donc je ne veux plus aimer ... mais je suis quand même l'amoureuse de Tom, puis l'épouse de Nick, mais est-ce que je les aime ?" Quand la peur de l'amour est inconsciemment provoquée par un traumatisme affectif, c'est une chose, mais là Amalia en est consciente, elle l'énonce clairement. Ceci dit, nous avons un roman qui ne prétend pas non plus être une démonstration psychanalitique ou psychologique, l'ennui, c'est que je voudrais dire : c'est un roman pour distraire et amuser, mais par moment il y a ce côté "je vous apprends ce que c'est que la culture" qui vient un peu contrecarrer cela.
Mais encore une fois, il est à classer quand même dans les bons romans jeunesse (je crois que si je l'avais lu quand j'avais 16 ans, je n'aurais pas du tout vu les défauts que je vois aujourd'hui lol! ) et ne t'inquiète pas Emjy, nos goûts sont assez souvent semblables pour qu'il y ait de temps en temps une différence !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Ven 11 Sep 2009 - 12:42

Citation :
Amalia ne m'a pas agacée tant que ça. Bon, il me faudrait peut-être une 2ème lecture. J'ai une très mauvaise mémoire ^^ Mais en fait, je crois que Cassandra m'avait parue beaucoup moins sympathique qu'elle (je reste sur cette comparaison car c'est vrai que les deux romans ont des traits similaires )
C'est un point de vue forcément subjectif, mais j'ai trouvé Cassandra moins agaçante qu'Amalia. Wink

Et sinon, je me retrouve assez dans ce qu'a écrit Clinchamps :

Citation :
Amalia donne parfois l'impression qu'elle se cramponne un peu trop à son passé tragique afin d'éviter de prendre position, en particulier pour savoir qui elle aime ou pas.[...] C'est un roman pour distraire et amuser, mais par moment il y a ce côté "je vous apprends ce que c'est que la culture" qui vient un peu contrecarrer cela.
Par contre, est-ce que Station Victoria est catalogué comme un roman pour la jeunesse ? scratch Je pensais pour ma part qu'il était tout public, même si de jeunes ados peuvent le lire sans trop de problèmes, du moins à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 33
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Ven 11 Sep 2009 - 12:54

J'ai lu I Capture the castle adolescente et j'ai beaucoup aimé. Je l'ai relu dans le cadre de la lecture de groupe et je me suis rendue compte que je n'appréciais plus autant l'héroïne. Ce que je lui reprocherais le plus c'est de se croire un peu au-dessus des autres et d'être méprisante, défaut rédhibitoire pour moi et que je ne retrouve pas chez Amalia ...

Citation :
Par contre, est-ce que Station Victoria est catalogué comme un roman pour la jeunesse ?
Il n'est pas classé en jeunesse mais je suis d'accord avec toi, il peut très certainement être lu par des adolescents
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Ven 11 Sep 2009 - 23:04

Emjy a écrit:
J'ai lu I Capture the castle adolescente et j'ai beaucoup aimé. Je l'ai relu dans le cadre de la lecture de groupe et je me suis rendue compte que je n'appréciais plus autant l'héroïne. Ce que je lui reprocherais le plus c'est de se croire un peu au-dessus des autres et d'être méprisante, défaut rédhibitoire pour moi et que je ne retrouve pas chez Amalia ...
C'est tout à fait juste (et je n'aime pas non plus ce défaut), mais je crois que quand j'ai lu I capture the castle, j'arrivais vraiment à envisager l'héroïne comme une adolescente, avec tout ce qui va avec cette période, et j'avais tendance à me montrer plus indulgente avec elle à cause de ça, en me disant que Cassandra était très certainement mal dans sa peau et que son sentiment de supériorité affiché dans son journal servait très certainement à masquer certaines faiblesses.

Avec Victoria Station, j'ai eu plus de mal : à certains moments, j'avais l'impression que c'était une adulte qui essayait de parler comme une ado (ou le contraire), et que ça se sentait, d'où un ton un peu discordant qui ne me portait cette fois pas à l'indulgence... Et puis, j'ai quand même eu le sentiment qu'Amalia aimait bien étaler sa science.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Bonnie
Wavering Wanderer


Nombre de messages : 3757
Age : 34
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 25 Nov 2009 - 13:05

Je viens de finir Station Victoria, j'ai passé un excellent moment de lecture ( même que j'ai loupé mon arrêt de bus tellement j'étais dans le roman )
Je n'ai pas le temps de développer, je reviendrai plus tard donner mon avis ( mais il sera positif !)
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Sam 9 Jan 2010 - 19:03

Je prends enfin le temps de donner mon avis sur 2 livres d’Anne Cuneo : Le trajet d’une rivière et station Victoria.

J’ai vraiment beaucoup aimé Le trajet d’une rivière : à travers la vie romancée de Francis Tregian musicien , humaniste, collectionneur de partitions de son époque , on découvre la fin du 16ème siècle et le début du 17 ème dans une Europe dévastée par les guerres de religion. C’est passionnant de découvrir l’envers du décor : l’influence des conflits religieux mais aussi territoriaux entre les couronnes Anglaises, Françaises et Espagnoles sans oublier La Papauté sur la vie quotidienne de nobliaux anglais, tisserands et marchands Hollandais et musiciens. C’est un roman qui s’ouvre par une très belle citation de Montaigne qui donne la couleur humaniste du récit . A travers les aventures et les rencontres de ce disciple de Montaigne, Anne Cuneo fait revivre le foisonnement artistique et intellectuel de cette période .

Par contre, j’ai été très déçue par Station Victoria : autant les rencontres de Sir Francis avec Shakespeare, Monteverdi, Rubens, Elisabeth ;..paraissent naturelles autant ici, je trouve que certaines rencontres d’Amalia sont artificielles. Je regrette de ne pas avoir « cru » à son personnage car le début de sa rencontre avec Miss Bee est flamboyant et donne envie de continuer un bout de chemin avec ces deux personnages. Mais peu à peu, j’ai trouvé que l’histoire « patinait » pour finir par sombrer dans le grand n’importe quoi du retour en Suisse face à une mère indigne.
Je suis sans doute plus sensible à Monteverdi qu'aux débuts du rock mais je pense qu'Anne Cuneo parle mieux du 16ème que des années 50! Le maitre de Garamond figure en bonne place sur ma PAL!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Jeu 14 Jan 2010 - 21:41

althea a écrit:
Le maitre de Garamond figure en bonne place sur ma PAL!

Il m'avait un peu moins enthousiasmée que Le trajet d'une rivière mais j'avais quand même beaucoup aimé. Je me souviens d'un héros attachant et d'une vision très humaine de la Réforme. Je me réjouis de lire tes commentaires. sunny

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Accalia
Enfolded in Adoring Gaze


Nombre de messages : 3275
Age : 26
Localisation : pas loin...
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 11 Aoû 2010 - 21:09

J'ai terminé Station Victoria et j'ai apprécié cette lecture.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Jeu 25 Aoû 2011 - 17:07

Eh bien, on peut dire que ce topic a besoin d'une bonne remontée! sunny

Anne Cuneo vient de sortir un nouveau livre, et comme de bien entendu, je suis très tentée. Les critiques sont très positives en Suisse (je ne sais pas si on en parle déjà en France scratch ). Voici un article de L'Hebdo qui donne en tout cas très envie. Arrow

Quelques extraits :

Citation :
Un monde de mots raconte l’histoire de John Florio, né Giovanni Florio d’un père moine catholique italien qui avait embrassé la Réforme, avait été arrêté par l’Inquisition et s’était enfui à Londres, alors protestante. Expulsé avec femme et enfants sous Marie la Sanglante, il atterrit à Soglio, un village réformé des Grisons où il devient pasteur.

John y passe son enfance avant de partir pour Tübingen puis Londres, où il devient un formidable passeur de la Renaissance et de la civilisation italiennes en Angleterre, traducteur à une époque où c’était encore puni par l’Eglise, lexicographe, auteur du premier dictionnaire italien-anglais, professeur d’italien à la cour, ami de Shakespeare et des plus grands, produisant deux sommes qui lui valent d’être encore connu quatre siècles après sa mort: son dictionnaire italienanglais, intitulé comme le roman d’Anne Cuneo Un monde de mots, et la traduction des Essais de Montaigne, dont la parution en anglais a été une véritable bombe.

Ce héros superbe (...) apparaissait déjà dans Le trajet d’une rivière et dans Objets de splendeur, où dominait la figure d’un Shakespeare amoureux de sa Dark Lady, et clôt ainsi une trilogie élisabéthaine qu’Anne Cuneo construisait à notre et quasi à son insu.

Citation :
Un monde de mots plaira à tous ceux qui ont aimé Le trajet d’une rivière, et cela fait beaucoup de monde.

Citation :
"Ce qui m’a intéressée chez John Florio, c’est qu’il était, comme moi, d’origine italienne; qu’il avait grandi en Suisse; qu’il s’était intégré dans l’Angleterre de son époque sans jamais vraiment gommer sa différence, parce qu’il y était vu comme un immigré en dépit du fait qu’il se sentait Anglais et parce qu’il a exercé, comme moi pendant longtemps, la profession de traducteur et de professeur de langues."

La seule chose qui me retient de me précipiter immédiatement sur Un monde de mots n'est pour une fois pas la hauteur de ma PAL, mais l'horrible couverture dont les éditions Campiche ont affublé le roman. Je ne trouve pas d'image sur le net mais c'est rouge, blanc et moche. J'espère qu'il sortira en poche.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Jeu 25 Aoû 2011 - 18:19

cat47 a écrit:


Ce héros superbe (...) apparaissait déjà dans Le trajet d’une rivière et dans Objets de splendeur, où dominait la figure d’un Shakespeare amoureux de sa Dark Lady, et clôt ainsi une trilogie élisabéthaine qu’Anne Cuneo construisait à notre et quasi à son insu.

Citation :
Un monde de mots plaira à tous ceux qui ont aimé Le trajet d’une rivière, et cela fait beaucoup de monde.



Comment veux tu que je ne sois pas tentée? Couverture hideuse ou pas, je vais rapidement le commander , merci pour l'info cheers
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Ven 26 Aoû 2011 - 0:10

J'ai bien pensé que cela t'intéresserait, Althea. Very Happy J'attendrai donc ton avis avec intérêt, en attendant de craquer à mon tour. Car je suis sûre de craquer, je trouverai bien un moyen de cacher cette couverture. Twisted Evil lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind
Lady of Damerosehay


Nombre de messages : 7161
Localisation : entre Rohan et Ruatha ...
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Mer 25 Fév 2015 - 17:14

Je remonte ce topic pour parler d'Objets de splendeur que je suis en train de lire, et relayer la triste information qu'a communiqué serendipity à savoir le décès d'Anne Cunéo le 11 février dernier.

J'avais lu Station Victoria au vu des critiques élogieuses, et beaucoup aimé même si je ne me rappelle pas bien des détails, mais surtout de la rencontre entre l'adolescente et la vieille dame, et leur amitié.

En lisant les deux pages de ce topic je découvre qu' Anne Cunéo était une journaliste et écrivain très éclectique, voir le lien wiki ci-dessous

Spoiler:
 

En ce qui concerne Objets de splendeur, j'ai commencé avec un grand enthousiasme car le sujet me plaisait, j'imaginais  Shakespeare in Love en roman. Mon enthousiasme est un peu retombé, je m'ennuie un peu, je pense que c'est trop érudit pour moi  Rolling Eyes

Mais je vais continuer ma lecture jusqu'au bout, et j'essaierai de donner un avis plus argumenté  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans   Aujourd'hui à 21:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Anne Cuneo : Station Victoria et autres romans
» Anne Cuneo, Station Victoria
» Roddy DOYLE : La trilogie de Barrytown et autres romans
» Susan Hill - la dame en noir et autres romans
» A Weekend with Mr Darcy et autres romans de Victoria Connelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: