Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les Cèdres de Beau-Jardin, de Belva Plain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
whiterose
Coléoptère d'Afrique
avatar

Nombre de messages : 253
Age : 29
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Les Cèdres de Beau-Jardin, de Belva Plain   Mer 14 Mai 2008 - 16:02

Je voudrais parler du roman " Les cèdres de Beau-Jardin" de Belva Plain, c'est le premier roman que je lis de cet auteur et le seul, car d'habitude Belva Plain écrit plutôt des romans plus contemporains, plus actuels dans le genre Danielle Steel dont les livres sont souvent adaptés pour la télé en téléfilms ou autres, et je dois avouer que ce n'est pas trop ce que je préfère dans la littérature

Mais ce roman est plûtot à mettre dans roman historique, en effet l'histoire se déroule avan et pendant la guerre de secession, et c'est ce qui a attiré mon attention.


"Les cèdres de Beau-jardin"



Au printemps 1835, à bord du brick la "Mirabelle", Miriam et David partent à la découverte de l’Amérique.
Après la mort de leur mère dans un petit village de Franconie, assassinée huit ans auparavant par des militants anti-juifs, leur père, Ferdinand Raphael, est allé tenter sa chance à la Nouvelle-Orléans.
Fortune faite, entouré de nombreux domestiques noirs, Ferdinand accueille ses enfants pour leur offrir une existence opulente et libre dans une Louisiane qu’il chérit tant, le pays du bayou, des cajuns et des créoles.
Mais David, fidèle aux écrits de la tradition juive, n’accepte pas ce monde où des hommes sont réduits à l’esclavage : il décide alors de rejoindre le Nord et y entame des études de médecine. Après le départ de son frère adoré, la jeune Miriam est mariée, sans amour véritable, à un riche homme d’affaires de la ville, et s’installe dans l’immense demeure de Beau-Jardin.
Sous les cèdres centenaires de la propriété, elle découvre bientôt les joies et les peines de la passion amoureuse. Mais au loin, gronde déjà la guerre de Sécession, et le terrible dilemme pour Miriam d’un frère acquis à la cause nordiste et d’un amant qui se bat pour le Sud…

Ce roman est vraiment superbe, et il n'est pas sans rappeler "Autant en emporte le vent", même la fin m'y a fait penser
Revenir en haut Aller en bas
http://bookscave.wordpress.com
Joëlle
Riche célibataire
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 62
Localisation : sur une branche de l'arbre de Vie dans le jardin d'Eden
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: Les Cèdres de Beau-Jardin, de Belva Plain   Jeu 27 Oct 2011 - 18:24

Je viens de finir ce livre, je l'ai bien aimé. C'est vrai qu'il rappelle beaucoup Autant en emporte le vent mais ici on est en Louisiane et il s'agit de familles juives et pour beaucoup d'origine française (le père de l’héroïne est juif alsacien) donc un point de vue un peu différent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Cèdres de Beau-Jardin, de Belva Plain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles)-
Sauter vers: