Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Et le féminisme dans tout ça ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36  Suivant
AuteurMessage
Dérinoé
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Jeu 25 Aoû 2016 - 15:30

@ Winter:

Citation :
Le problème posé depuis fort longtemps et que chacun tente de résoudre avec ses propres moyens... Tu as raison on peut draguer dans la rue ou au café, ce n'est pas choquant..

En fait, je ne sais pas exactement ce qu'il est juste ou décent de faire et de ne pas faire au sein de l'espace public. En revanche, la manière dont Marion Seclin fait passer le problème de la possibilité de la drague - ou même de la simple prise de contact - par pertes et profits me paraît tout à fait insatisfaisante.

Parce que certains lui reprochent d'élaborer une vision du monde dans laquelle hommes et femmes ne pourraient plus s'aborder sans risquer le grief d'agression, elle rétorque que la drague demeure possible dans certains espaces dédiés (sur lesquels elle ne donne par ailleurs aucune précision). Or, je suis à peu près certaine que, selon ses principes, Marion Seclin n'accepterait pas plus de considérer le corps et l'esprit des femmes comme à disposition de l'appréciation masculine au sein d'une boîte de nuits (où l'on peut par ailleurs venir se détendre entre copains, sans arrière-pensée aucune) qu'elle ne le fait dans le cas de la rue. En reléguant les entreprises de séduction d'inconnu(e) à inconnu(e) au sein d'enclos théoriques prétendument destinés à cet effet, elle évacue la question de la possibilité et des conditions mêmes de la rencontre, justifiant ainsi sans ambages la soustraction de la rue à la liste des espaces potentiels.

Citation :
Dece que l'on me raconte (pas des dizaines de femmes non plus...donc échantillons restreint je le sais) ce qui a changé dans ce jeu qui se pratique depuis la nuit des temps, c'est la force que certains hommes de plus en plus nombreux mettent aujourd'hui dans ce comportement que sans doute ils considèrent légitime. ( en comparaison de ce que j'ai vécu ainsi que toutes les femmes que j'ai croisé à l'époque et avec qui j'ai pu échanger sur le sujet. Donc encore des quantités restreintes..)


C'est vrai. D'un autre côté, il est toujours difficile d'apprécier dans quelle direction une situation sociale et légale a évolué durant un certain laps de temps. Il est une sorte de biais psychologique naturel qui, dans un catastrophisme volontiers entériné par les presses de tous bords, consiste à penser que les états de fait empirent avec les années. Chaque génération croit souffrir plus que les précédentes ou, du moins, tend à présenter sa situation comme nettement pire que celle de ses ascendants.

Je ne sais pas comment se vivait l'espace public il y a cinquante ou trente ans mais, en revanche, je sais que, dans nos pays à tous le moins, les femmes ont acquis plus de droits, moraux et légaux, qu'elles en avaient alors, que leur accès a l'instruction a globalement augmenté, que la mainmise sociale des Églises va en reculant et que les instruments de communication toujours croissants, dont Internet, favorise la description, l'analyse et la dénonciation des débordements qui jalonnent le quotidien des uns et des autres.



Citation :
Pourquoi se sentent-ils légitimes dans ces intrusions en force de la sphère de l'autre, sans invite ? Qu'est ce qui a changé puisque la chose se pratique depuis si longtemps sans ces problèmes (la chose existe-t-elle réellement depuis toujours? Est-ce depuis toujours sans des problèmes de cet ordre? est-ce l'ampleur dont se plaignent les femmes ou le simple fait? Je ne suis guère très avertie, c'est certain. Je ne sais que ce que me rapportent mes proches et connaissances)


Une réponse possible serait que si le comportement des hommes n'a pas changé, celui des femmes, si. Ainsi, instruites de leurs droits et conscientes de la domination politico-sociale qu'elles subissent, celles-ci réagiraient plus vivement à certains types de comportement - à l'instar de Marion Seclin, par exemple.

Citation :
Est-ce parce que la femme et sa personne, jamais aussi instrumentalisée et affichée sous tout prétextes en tout lieux et sous tout formats, n’incite pas les moins en capacité de se réfréner à la pondération et au respect ?


Et en même temps, il est sans doute peu de lieux et d'époques où les femmes ont été aussi libres qu'elles le sont hic et nunc.
Je ne sais pas ce que tu en penses, Winter, mais j'ai le sentiment que c'est une sorte d'antienne joliment enrubannée que de répéter que jamais le corps et l'image de la femme n'ont été aussi instrumentalisés qu'aujourd'hui. Or, personnellement, peu me chaut que les murs de la ville soient tartinés d'images à caractère vaguement érotique et l'art porteur d'une vulgarité de sexe bien marquée si, par ailleurs, j'ai le pouvoir de gérer ma vie d'individu et de femme comme je l'entends. Je me sens bien moins instrumentalisée par les messages gros comme une maison d'une oligarchie médiatique que j'observe de très loin - et souvent d'un œil bovin vaguement hébété - que je ne le serais, je crois, au sein d'une cité proprette et bien tenue dans laquelle l'on m'imposerait des choix existentiels qui me font horreur.

Citation :
En détricotant les inhibitions comme nous le faisons depuis plusieurs décennies (et je n'ai rien contre!), il ne faut pas pour autant manquer d'installer d'autres systèmes que la seule raison. Systèmes qui soient propres à canaliser ceux et celles pour qui "l'autocensure acceptée parce que comprise" ne suffit pas ou n'est pas accessible, non?

Penses-tu à une censure d'ordre légal?


@ Sethy:

J'ai le sentiment que tu as pris le parti de nous honorer de tes opinions sur les différents sujets abordés sur ce topic, sans pour autant faire le pas de l'échange et de la discussion qui en font tout le sel et l'intérêt. Suis-je dans l'erreur ou te retranches-tu en effet des débats?
Revenir en haut Aller en bas
Winter
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Jeu 25 Aoû 2016 - 20:20

Dérinoé a écrit:
j'ai le sentiment que c'est une sorte d'antienne joliment enrubannée que de répéter que jamais le corps et l'image de la femme n'ont été aussi instrumentalisés qu'aujourd'hui. Or, personnellement, peu me chaut que les murs de la ville soient tartinés d'images à caractère vaguement érotique et l'art porteur d'une vulgarité de sexe bien marquée si, par ailleurs, j'ai le pouvoir de gérer ma vie d'individu et de femme comme je l'entends. Je me sens bien moins instrumentalisée par les messages gros comme une maison d'une oligarchie médiatique que j'observe de très loin - et souvent d'un œil bovin vaguement hébété - que je ne le serais, je crois, au sein d'une cité proprette et bien tenue dans laquelle l'on m'imposerait des choix existentiels qui me font horreur.
Fichtre quelle fougue !!Tu es dure en affaire Dérinoé! Pour l'aspect "propret" que tu sembles déduire de mes propos (pouvant être compris un rien moralisateur à la relecture, je te l'accorde bien volontiers), sache que je sais pour avoir longtemps pratiqué, ne pas me fier aux apparences, y compris quand elles sont favorables(en admettant que "propret" ait un sens favorable, évoquant un coté banlieue plein de "quant à soi" et de gens éteints avant l'heure, en ce qui me concerne...mais bref Razz  )
Pourquoi attacher l'un à l'autre? Les choses que certaines personnes trouvent choquantes et la liberté bienvenue dont jouissent les femmes aujourd'hui?

Moi non plus elles ne me choquent pas ces images, mais je sais que je ne suis pas universelle, que cela choque certains et que ce n'est pas normal de n'en pas tenir compte un peu dans le cadre du vivre ensemble. J'ai pour ma part beaucoup vécu sous le joug de gens qui prônaient le nouveau bien et le nouveau mal. Le bien et le mal avaient changé mais c'est bien tout ce qui avait changé et si l'on ne s'y retrouvait pas plus que dans l'ordre établi précédent... tant pis!
Rien d’extrême et de caricatural, dans un sens comme dans l'autre, juste un regard un peu apaisé pour que tous se sentent exister.

Ainsi, pendant des décennies a-t-on pu fumer partout. L'indisposition des non-fumeurs était totalement ignorée(de vrais casse-pieds). Qui aujourd'hui trouverait normal ces comportements ?accepterait que l'on fume dans la classe de son enfant et toute la journée en prime ? Une censure via la loi s'exerce, censure acceptée aujourd'hui, y compris par la plupart de fumeurs, m^m si certains sont encore outrés.

Autrefois la ceinture de sécurité était honnis par une immense majorité qui se refusait à la mettre. Au début son obligation ne concernait que les moments de route pure. J'ai vu souvent et avec effarement des amies, certaines infirmières et donc confrontées aux dégâts (notamment à la face) que son manque provoquait, la retirer à l'instant m^m où le panneau indiquait leur entrée en agglomération, supprimant de fait l'obligation liberticide.

Des exemples de cet ordre sont nombreux, petits ou grands, depuis que je vois le monde et à chaque fois on a parlé de mesures qui entravaient.. qui faisaient reculer...

Ces obligations/censures/contraintes sont souvent le fruit de la raison et la pondération eu égard au vivre ensemble(mais aussi à préserver un peu les finances publiques évidemment).
Non, je ne prône aucune censure, jamais. Ce n'est pas dans ma nature d'une part et serait contre productif de l'autre. Juste un peu de réflexion et de prise en compte de toutes les sensibilités et si l'on veut mettre en scène le corps de qui l'on veut dans des objectifs artistiques ou autres, alors faisons le, mais que ceux qui y sont confrontés le choisissent un tant soit peu, non? Liberté des uns...celle des autres.
Citation :

Citation :
   En détricotant les inhibitions comme nous le faisons depuis plusieurs décennies (et je n'ai rien contre!), il ne faut pas pour autant manquer d'installer d'autres systèmes que la seule raison. Systèmes qui soient propres à canaliser ceux et celles pour qui "l'autocensure acceptée parce que comprise" ne suffit pas ou n'est pas accessible, non?
Penses-tu à une censure d'ordre légal?
Je n'ai pas de solution, sinon je ferais un bouquin et ma fortune serait faite. lol!  
Blague à part je ne suis pas sûre qu'il existe UNE solution et encore moins qu'elle puisse venir de l'Etat. Je crois davantage à la proximité, mais ça c'est un autre débat ...


Dernière édition par Winter le Ven 27 Jan 2017 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Winter
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Ven 27 Jan 2017 - 20:10

La Russie vient de dépénaliser les violences domestiques tandis que le vice président des EU défile dans une manifestation pour la suppression du droit à l'IVG. Je ne fais m^m pas allusion à la régression des possibles des femmes dans les pays du sud.
Le féminisme dans tout cela? Plus que jamais d'actualité !
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8605
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Ven 27 Jan 2017 - 20:24

Winter a écrit:
[justify]La Russie vient de dépénaliser les violences domestiques tandis que le vice président des EU défile dans une manifestation pour la suppression du droit à l'IVG.

Wouah, tu me l'apprends Winter Shocked Ce sont en effet des signaux très inquiétants pale
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16330
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Sam 28 Jan 2017 - 21:02

Winter a écrit:

Le féminisme dans tout cela? Plus que jamais d'actualité !

C'est rageant de voir des siècles de combats entrain de se faire anéantir. No
Revenir en haut Aller en bas
Sethy
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 50
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Dim 5 Fév 2017 - 21:33

J'ai hésité à m'exprimer, mais je pense que c'est important.

Les français et les françaises vont avoir à s'exprimer d'ici un plus de trois mois sur des options de sociétés radicalement différentes.

Peut être me direz-vous que la question du féminisme n'est pas l'une des premières à laquelle on pense dans les débats actuels de la campagne présidentielle. Je vous réponds que de très nombreux thèmes concernant la famille et le vivre ensemble touchent immédiatement les femmes dans leur quotidien.

Je ne prends pas position ni dans un sens, ni dans l'autre, ni dans le troisième.

Je dis seulement que vous devez sensibiliser tout le monde pour aller voter. Quel que soit le projet choisi, au moins ce ne sera pas comme les regrets des abstentionnistes à 52 contre 48% comme pour le BRExit ou à une majorité d'électeur mais une minorité de grands électeurs comme l'élection de M. Trump.
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6190
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 6 Fév 2017 - 9:26

Je souscris à 100% à tes propos, Sethy.
Quand on a la chance de vivre dans un pays qui organise des élections démocratiques, même si on peut critiquer de nombreuses imperfections à ce système, il est indispensable d'aller s'exprimer par le vote. J'en fais moi aussi de la publicité autour de moi.
Après, voter n'empêche pas de s'engager par ailleurs dans d'autres actions pour faire changer ou faire évoluer notre société.
Revenir en haut Aller en bas
Winter
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 6 Fév 2017 - 9:29

Ysabelle a écrit:
Winter a écrit:

Le féminisme dans tout cela? Plus que jamais d'actualité !
C'est rageant de voir des siècles de combats entrain de se faire anéantir. No  
Les choses n'ont de chances d'être que si on les laisse se faire. Ne disait-on pas "souvent sur le métier remettez votre ouvrage" ? Le combat n'est plus le m^m qu'autrefois. Ce n'est plus une société qu'il faut convaincre mais des activistes qui prennent le pouvoir qu'il faut canaliser.
Plus que jamais les gens peuvent choisir de se parler, de se rassembler pour se convaincre. Les outils pour cela de nos jours sont légions.

La crainte de déborder et d'en faire trop en autocensurent beaucoup. En face le machisme ne craint rien de tout cela et assène.

On dit souvent que face à la provocation le mépris reste la meilleure arme et c'est vrai. Mais ce que je crains c'est que à la tête de grands pays on ne puisse plus parler de provocation mais bien de tendance lourde de dirigeants puissants.

Les femmes représentent la moitié de l'humanité. Aux hommes et aux femmes de 2017 de savoir où nous voulons aller et quoi laisser à nos filles mais aussi à nos fils.
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8605
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 15 Mai 2017 - 14:18

Je voulais juste partager deux articles avec les lecteurs et lectrices de ce topic (sans commentaire politique puisque, je le rappelle, nous ne faisons pas de politique sur le forum Wink ) :


Brigitte Trogneux ne sera pas enceinte. Et alors? Arrow

Déchaînement sexiste contre Brigitte Macron
Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16330
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 15 Mai 2017 - 15:06

Franchement ça donne la nausée toutes ces réactions! J'ai du mal à croire que nous sommes au 21e siècle et en  Europe! Et ce sont ces mêmes qui crient haut et fort contre les viols en Inde ou des mariages de gamines dans certains pays,...Shocked  A voir ça, nous ne sommes pas différents, pas du tout. No
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6190
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 15 Mai 2017 - 15:33

Oui, merci serendipity.
C'est particulièrement important pour les jeunes, jeunes gens et jeunes filles, je trouve, qui sont particulièrement exposés aux stéréotypes et aux préjugés.
Moi, je n'ai pas été choquée par la une de Charlie Hebdo, parce qu'ils sont dans leur veine habituelle, mais plus par les articles fielleux de la presse bien-pensante ; le problème c'est qu'on a le choix qu'entre des articles hagiographiques sur ce "couple extraordinaire" ou des articles fielleux sur leur différence d'âge. L'idéal serait que la presse s'intéresse aux sujets de fond, pour changer un peu Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books
avatar

Nombre de messages : 10159
Age : 26
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 15 Mai 2017 - 15:44

Je ne m'intéresse à l'actualité que pour me tenir un peu au courant, et le personnage de Mme Macron m'intéresse encore moins (comme dit la rédactrice du premier article, c'est son mari qui a été élu et qui doit rendre des comptes sur ces actions politiques, sa vie privée on s'en fiche !) mais je n'ai pas pu éviter de voir les moqueries dont elle faisait le sujet...
Et franchement je suis affligée, que les gens trouvent l'inverse normal et ce sens là incohérent, je n'arrive pas à le comprendre. J'avoue que personnellement, je trouve que l'écart d'âge est conséquent, mais je suis tout aussi choquée quand c'est l'inverse ! (et encore plus quand on entend parler de certaines personnalités masculines qui deviennent père à plus de 70 ans, quel égoïsme ! Mais je m'éloigne^^)
Mais bon, j'ai aussi l'impression que tout ça reflète notre société actuelle : dès qu'on s'éloigne un tant soit peu de la "normalité", on a des levées de boucliers de tous les côtés. Et donc là, avec ce couple inhabituel, tout le monde s'en donne à cœur joie. Mais bon, si les gens lisent ces articles et achètent ces journaux, c'est ce qui poussent les journalistes à les écrire...
Je l'admire en tout cas de supporter sereinement toutes ces cabales contre elle...

(je n'arrive pas souvent à bien m'exprimer par écrit sur ce genre du sujet (surtout quand ce n'est pas écrit à tête reposée^^) donc j'espère que je n'ai pas écrit de grosses énormités pour une de mes premières participations à ce topic Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 1932
Age : 48
Localisation : Entre ciel, terre et mer...
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 15 Mai 2017 - 17:55

La différence d'âge ne me choque pas, ni dans un sens, ni dans un autre. Je pense qu'elle a toujours existé : Diane de Poitiers avait 20 ans de plus qu'Henri II et leur amour a duré jusqu'à la mort de ce dernier drunken

Quant à Brigitte Macron, je pense malheureusement que certains journalistes et leurs lecteurs ont besoin de ce genre de "scandale". Hier c'était le trio Hollande, Gayet, Trierweiller avec l'histoire des croissants dont on a parlé pendant des semaines Rolling Eyes Avant Sarkozy et ses femmes... Il y aura toujours quelque chose à "gratter" pour attaquer un homme politique et son entourage. Pendant ce temps la, on ne parle pas de sujets plus importants : la précarité, les guerres dans le monde... Les journalistes ont trouvé le filon juteux jusqu'au prochain scandale, ce qui fera vendre. La une de Charlie ne m'a pas choquée car c'est bien dans leur genre Laughing

Je pense pour revenir plus précisément dans le sujet du topic, que je ne connaissais pas, que les mouvements féministes se trompent parfois de combats. A bureau, on nous fait refaire des courriers et des notes car on a mis Chef au lieu de Cheffe, agent au lieu d'agente... Ça me gonfle, il n'y a pas d'autre mot Rolling Eyes : je préfère qu'on continue à se battre pour l'égalité des salaires, pour le droit à la contraception, le droit à la différence...

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8605
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Lun 15 Mai 2017 - 18:19

Merci pour vos réactions Very Happy

Petit Faucon a écrit:
L'idéal serait que la presse s'intéresse aux sujets de fond, pour changer un peu Wink .

En effet. Et la question de la première dame est une vraie question surtout si elle a un rôle d'influence auprès du Président Wink

Ju a écrit:
je n'arrive pas souvent à bien m'exprimer par écrit sur ce genre du sujet (surtout quand ce n'est pas écrit à tête reposée^^) donc j'espère que je n'ai pas écrit de grosses énormités pour une de mes premières participations à ce topic Wink )

J'ai apprécié que tu t'exprimes Ju et que tu participes à ce sujet qui parfois fait peur aux membres Wink
(moi la première car il part parfois en sucette lol! et j'avoue que j'avais hésité à poster Rolling Eyes )

Ju a écrit:
Mais bon, j'ai aussi l'impression que tout ça reflète notre société actuelle : dès qu'on s'éloigne un tant soit peu de la "normalité", on a des levées de boucliers de tous les côtés. (...)
Je l'admire en tout cas de supporter sereinement toutes ces cabales contre elle...

Tout à fait d'accord avec toi. Souhaitons qu'une fois passée la campagne d'articles douteux, cela fasse évoluer un peu les français vers plus de tolérance Wink


Marganne a écrit:
La différence d'âge ne me choque pas, ni dans un sens, ni dans un autre. Je pense qu'elle a toujours existé : Diane de Poitiers avait 20 ans de plus qu'Henri II et leur amour a duré jusqu'à la mort de ce dernier drunken

Merci pour ce rappel Marganne, je n'y avais pas pensé Embarassed . C'est aussi ce que devraient rappeler les chroniqueurs pour permettre aux français de prendre un peu de recul Wink

Marganne a écrit:
Je pense pour revenir plus précisément dans le sujet du topic, que je ne connaissais pas, que les mouvements féministes se trompent parfois de combats. A bureau, on nous fait refaire des courriers et des notes car on a mis Chef au lieu de Cheffe, agent au lieu d'agente... Ça me gonfle, il n'y a pas d'autre mot  Rolling Eyes  : je préfère qu'on continue à se battre pour l'égalité des salaires, pour le droit à la contraception, le droit à la différence...

Je pense que tous les combats peuvent être menés de front et s'il faut en passer par l'emploi de la langue pour faire évoluer les mentalités pourquoi pas (même si, à titre personnel, je trouve certains termes féminisés très laids... comme "cheffe" que tu cites en exemple, j'avoue que je fais totalement de la résistance Embarassed surtout que phonétiquement, au nord de la Loire, on n'entend pas la différence entre "chef" et "cheffe" lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate
avatar

Nombre de messages : 4669
Age : 31
Localisation : In between places
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mar 12 Sep 2017 - 16:24

J'étais encore au Royaume-Uni lorsque Emmanuel Macron a été élu président de la république et j'ai eu la chance d'éviter la plupart des commentaires sur le couple Macron. Je ne comprends toujours pas ce besoin de la société de se moquer du bonheur des autres.

J'avais envie de poster ici suite à ma fatigue sur les devoirs inconscients que nous fait supporter la société et j'ai essayé de relire l'intégralité du sujet avant de me plaindre, mais j'ai assez vite abandonné Embarassed J'ai quand même pu voir que si fondamentalement ma pensée n'a pas changée (je suis féministe et recherche une égalité pour tous. Si une personne préfère privilégier sa vie personnelle plutôt que sa carrière, cela ne me dérange absolument pas tant que cela reste un choix éclairé et personnel : chacun trouve dans sa vie des bonheurs différents. Il y a des qualités et des défauts qui se retrouvent dans les deux sexes, etc.), je suis maintenant plus mitigée sur d'autres points, comme la parité : dans un monde idéal, on ne devrait pas se poser la question de devoir chercher quelqu'un de compétent d'un sexe donné, seulement la personne qui correspond le plus au poste donné (et à l'équipe qui l'entoure). Malheureusement, j'ai aujourd'hui l'impression que nous ne sommes pas encore dans cette société idéale, et qu'une première pierre permettant de changer peu à peu les habitudes futures peut être un atout non négligeable. Petit à petit, le regard change.

J'ai lu, ces derniers mois, beaucoup de scandales sur les violences obstétriques ainsi que sur les touchés vaginaux sur des patientes anesthésiées et je suis étonnée de voir que cela avait été abordé publiquement depuis au moins 2015 (Dérinoé en avait parlé ici), sans que la situation ne change. Je n'en avais pas entendu parler à l'époque (peut-être à cause de mon éloignement au Royaume-Uni), mais de voir que toutes ces questions sont encore d'actualité m'attriste énormément.  No

Plus jeune, j'étais plutôt optimiste sur la situation de la femme en Europe et en France. J'ai grandi dans une famille où mes parents n'ont pas fait de différence entre mon frère et moi, mon père adorerait me voir faire carrière quelque part et avoir un poste à responsabilité, j'ai toujours eu des amis masculins et féminins, bref, j'ai toujours eu l'impression de vivre dans ce monde idéal où ma parole était entendue, valorisée et où j'étais l'égale de mes amis et membre de ma famille. Je suis ensuite partie vivre au Royaume-Uni pendant 5 ans où mon sexe ne m'a pas porté préjudice, mais j'ai pu voir à chacun de mes retours dans la capitale française le regard différent que certaines personnes pouvaient avoir sur la société en générale, et j'ai commencé à être lassée. Lassée de voir que les gens étaient jugés sur leurs poids, leurs tatouages, leurs vêtements, bref, jugés sur ce qui les rendaient heureux (évidemment, tout le monde ne juge pas, mais j'ai tout de même l'impression que l'on est moins libre qu'au Royaume-Uni à ce sujet. Je me rappelle encore de certaines réflexions reçues dans des rues parisiennes lors du mariage de mon frère, lorsque je me suis retrouvée seule en plein après-midi dans une rue, dans ma jolie robe rose, et cela était tout sauf positif). Maintenant je vois les réflexions qu'une femme peut subir pour être l'épouse de quelqu'un plus jeune (au lieu de célébrer un amour qui dure depuis des années, on choisi de se moquer) et j'ai l'impression qu'on oublie à quel point la société peut mettre une pression, inconsciente ou non, sur les femmes ainsi que sur les hommes.

Je suis désolée, je vais être un peu confuse, mais dernièrement, j'ai eu envie de me recouper les cheveux très courts. J'aime beaucoup la coupe, je la trouve sympa, agréable et je ne la regrette absolument pas, mais parfois je ne me trouve plus séduisante et je me pose des questions. C'est un exemple très simple et un peu superficiel, mais qui pour moi permet d'identifier un problème sur l'attente que l'on a envers les femmes dans la société (consciemment ou inconsciemment), ou du moins une attente que je ressens personnellement. Pourquoi est-ce que la séduction physique est si importante ? Il y a-t-il une seule façon d'être séduisante - le maquillage et les cheveux longs - ? Pourquoi cela devient-il un problème alors qu'on est bien dans son corps ? Un de mes amis a eu pour première et seule réaction de me demander "mais pourquoi ?". Qu'on me dise qu'on préférait avant n'est pas un problème, mais j'ai été perturbée par le fait de devoir justifier le fait de me couper les cheveux (comme j'ai été perturbée de lire qu'il fallait alors faire attention à son poids, on voit tout sur le visage : merci, je transmettrais ce message à tous les hommes aux cheveux courts que je connais). Je ne compte pas changer de coupe de cheveux, je me sens assez bien avec moi même aujourd'hui pour assumer, mais je trouve assez triste que j'en arrive à me faire ce type de réflexion alors que je suis en accord avec mon corps, et je me demande ce qu'il en est pour des personnes plus fragiles.

Les séries télé, les livres, les films (et les magasines) essayent de faire avancer l'image de la femme, mais on y retrouve souvent cette image de la femme qui ne sait pas forcément être dans la demi-mesure (nous sommes passé du personnage secondaire fragile à la femme forte qui assure partout (carrière, amour, famille, aventure, beauté, hobbies, etc)). Les enfants de notre société grandissent, envahis de ces images de femmes parfaites, d'hommes parfaits (musclés, buvant de la bière, n'ayant pas d'état d'âme ou de sentiments ("man up!" ou comme l'avait si bien cité MissAcacia Boys don't cry)) et on en oublie de dire à l'individu qu'il peut être simplement lui-même. Que ce n'est pas grave d'être simplement soi.You are enough. Pink n'est pas une artiste que je suis beaucoup, mais son discours a fait le tour de la toile et je trouve qu'il exprime plus ou moins bien mon discours incohérent, sur l'importance de respecter homme ou femme pour ce qu'ils sont et d'arrêter de leurs mettre une pression trop forte sur les épaules : Arrow C'est difficile de se dire qu'une petite fille est déjà touchée par les modèles inconsciemment imposés par la société.

Tout cela est brouillon (je pourrais l'élargir aux discussions sur le genre qui avaient eu lieu ici dans le passé), et est certainement un problème d'éducation et de société (comme la gratification immédiate, notamment via les "like" sur les réseaux sociaux), mais j'ai tout de même l'impression que cela touche d'une certaines façon au féminisme (qui touche aussi bien les hommes que les femmes), mais une fois qu'on s'embarque dans ces questions, on n'en fini plus (ensuite on repense aux affaires récentes sur la pilule contraceptive pour homme abandonnée à cause des effets secondaires ennuyants, ou à ces deux femmes entrepreneurs britanniques qui pour être prise au sérieux ont dû s'inventer un troisième partenaire masculin) et... bref, j'avais besoin de partager ma fatigue du jour avec vous. Nous avons déjà fait de belles avancées dans le passé et il faut espérer que nous continuerons de voir des progrès aux jours le jours pour arriver à une société apaisée et heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
serendipity
Aurora Borealis Chaser
avatar

Nombre de messages : 8605
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mar 12 Sep 2017 - 17:18

Tu soulèves de nombreuses questions dans ton post Panda.

Je rebondis uniquement sur l'une d'entre elles : les femmes et leur physique. Je lisais récemment que l'apparence compte énormément dans le monde du travail (à qualification égale, un employeur recrutera toujours un homme ou une femme plus séduisant, ça on le savait, mais il était même dit que d'après certaines études, un physique agréable équivalait à un an et demi de formation universitaire en termes de "plus"  Shocked ). Et il semble que la France soit un pays où le physique et le look font encore plus qu'ailleurs la différence dans le monde du travail, à tous niveaux que ce soit (employabilité, crédibilité, facteur de promotion etc.)

Je vais peut-être dire une bêtise, mais les anglais ne sont-ils pas plus tolérants car ils ont un taux d'obésité bien supérieur au notre, et ce depuis des années et que des entreprises (je pense à Dove mais il y en a d'autres je suppose) ont montré qu'il y avait d'autres formes de beauté que les femmes parfaites que vendent les magasines scratch
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16330
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mar 12 Sep 2017 - 18:22

Très intéressant ton post Panda. Avant tout, je suis contente de te lire Very Happy
Concernant le ou les sujets que tu soulèves, je pense que la situation est très complexe et les liens sont tellement enchevêtrés que c'est difficile de dire où commence l'un et ou finit l'autre. Tout cela n'est il pas le produit d'un monde en quête de repères?
J'ai l'impression pour ma part, de voir deux sociétés juxtaposées, voire plusieurs. Celle qui a traversé des époques, lutté et parvenue à faire progresser les situations, celle des femmes et aussi celle des hommes, disons le. Celle qui a fait sortir la femme de son foyer pour investir la vie active, bousculer les convenances, lui a donné le droit de disposer de son corps, le droit au vote, de "s'habiller" comme elle veut,...
Et, il y a cette société qui avance ou régresse, si l'on peut s'exprimer ainsi, le terme est inadéquat car la situation est plus complexe que cela. Cette société nostalgique qui veut abolir tout cela ou partie, celle qui revendique "la vie" et veut interdire l'avortement, refuse le mariage pour deux personnes du même sexe, veut un retour "aux sources",...
Tout ce monde évolue et partage le même espace, les mêmes coins et recoins ici, pour ne pas dire de la planète, car là, nous ouvrirons des sujets encore plus complexes et risquons de nous perdre dans des ramifications encore plus alambiquées.
Quand un collègue ou ami trouve que tu étais mieux avec des cheveux longs, la question n'est pas banale. Est-ce juste une question de goût ou a-t-elle un sens encore plus profond. Après tout, ce collègue ou ami, peut exprimer la même réflexion envers un ami masculin, dans un monde parfait. Very Happy  L'on peut dire alors qu'ici, c'est juste une question de gout. J'aime le vert mais tu préfères le bleu etc, ... Mais ce n'est pas toujours le cas. Tu as choisi d'avoir les cheveux courts et j'ai choisi de ne pas avoir d'enfants mais l'entourage nous oppose parfois des remarques limite violentes. Ce qui est inquiétant, c'est que la réaction est souvent quasi spontanée Shocked Ces gens qui s'expriment, savent-ils si c'est une conviction, un principe dans la vie ou au contraire, ils se laissent aller au gré de ce que leur subconscient nourri ça et la par ce qu'ils absorbent au quotidien via les médias et autres réseaux sociaux, etc.
Dans mon travail, j'ai un jour exposé une photo qui représentait un homme d'environ 70-80 ans, habillé d'un jogging, cheveux long et utilisant une trottinette. J'ai ensuite laissé le groupe réfléchir et demandé à chacun ce que cette image évoque pour lui. J'ai obtenu toutes sortes de réponses : de "Il est vieux et joue au jeune", "il est dynamique et s'adapte", "il a perdu le sens de la mesure et veut vivre un temps qui n'est pas le sien", "c'est un parisien, ça se voit car il a le visage fermé, il est plein de suffisance et se croit tout permis",etc,...
Ça en dit long sur les préjugés, les discriminations, le regard de chacun de nous sur ce qui l'entoure. Nous sommes fait de tout ce que nous apprenons depuis tout petits, à la maison, sur le chemin de l'école, un sentier verdoyant ou un amas de béton, un voisin discret ou un type extravagant, une ville dense, un petit village tranquille, pluvieux ou ensoleillé, un boulanger au coin de la rue ou un Starbuck, ... Oui, nous sommes différents mais selon ce que nous vivons, nous apprenons à respecter ou à juger ce qui nous entoure.
Femme ou homme, handicapé, jeune, vieux,... Nous ne pouvons nous empêcher de porter un regard. Parfois tolérant, parfois non.
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate
avatar

Nombre de messages : 4669
Age : 31
Localisation : In between places
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mer 13 Sep 2017 - 0:15

Merci pour vos réponses les filles !

Serendipity, je crois qu'au Royaume-Uni les gens sont généralement moins regardant, que ce soit sur ta façon de t'habiller que sur les tatouages (et de ce fait, il y a également moins de remarques quand au poids également). Je vivais à Cardiff qui est une ville étudiante et j'ai vu énormément de jeunes filles courtement vêtues qui n'avaient aucun problème de harcèlement dans la rue, etc. Je pense que la culture est en général un peu plus "libre" (même si, ne nous mentons pas, les gens vont quand même se faire des réflexions en privé).

Je te remercie pour ton avis sur le look en France, car je ne suis revenue qu'en juillet et en ai profité pour partir en vacances avec mes parents, et je ne me suis pas encore frottée au monde du travail. J'avoue que j'appréhende un peu maintenant, mais je deviens hors-sujet !

Ysabelle, je pense que tu as raison et qu'il y a un mélange de valeurs. Les questions de goûts ne me dérangent pas (mon frère préférait aussi mes cheveux longs !), c'est juste la nécessité de justifier mon choix qui m'a interpellé. Ta réflexion sur le subconscient est intéressante à ce sujet et j'aime beaucoup la question que tu as posée lors de ton travail. Je crois que je vais devoir me poser un peu plus de question sur "est-ce vraiment ce que je pense, cela vient-il  inconsciemment de la société, est-ce un préjugé, etc" lorsque je me fais un avis sur quelqu'un.

En parlant de société, je viens de tomber sur cet article de 2015 mais que The Guardian a partagé de nouveau et, s'il est plus large que le féminisme simple, touche aussi à ce sujet et montre assez bien à quelles images et idées nous sommes (ou avons été) assujettis Arrow, ainsi qu'un article du MailOnline Arrow. Nous avons fait un beau chemin à ce niveau là (je dis ça avec des pincettes car j'ai vécu sans télévision pendant 5 ans), mais nous avons encore un peu de chemin à faire (j'ai vu quelques publicités pour les parfums où l'homme n'est devenu qu'un homme-objet et je ne suis pas sûre que ce soit aller dans le bon sens).
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6190
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mer 13 Sep 2017 - 9:56

Panda, serendipity, Ysabelle : vos réflexions sont très intéressantes, car nuancées.

Moi qui suis plus âgée que vous, je suis surtout sensible à l'évolution positive de la situation ; je trouve les revendications féministes tendant à l'égalité de traitement entre homme et femme indispensables, mais je suis convaincue que ce sujet doit avancer avec les hommes et pas contre eux : l'éducation et les lois sont indispensables pour faire avancer le sujet, qui, comme tout ce qui concerne les moeurs, avance par génération plutôt que d'une année sur l'autre.
Et, objectivement, en Europe, la situation a beaucoup progressé depuis 50 ans : en 1965 droit pour une femme mariée d'ouvrir un compte bancaire sans l'accord de son mari, en 1969 droit à la contraception, en 1974 droit à l'avortement, en 2005 droit pour les parents de donner à l'enfant le patronyme de la mère, etc ...
Donc j'ai plutôt tendance à voir le verre à moitié plein, plutôt qu'à moitié vide.
Mais il est vrai qu'au quotidien, suivant les endroits, une femme peut être confrontée aux remarques sexistes ou au harcèlement ; ça a toujours existé, car l'injustice et la bêtise sévissent à l'état naturel chez l'être humain. De même les gens dont la peau n'est pas blanche sont souvent confrontés aux remarques et agressions racistes, pour moi il n'y a pas de différence entre un harcèlement sexuel ou raciste, ça doit être combattu très fermement par l'éducation et les lois.
C'est ce qu'on voit dans les 2 articles que tu as postés, avec ces affiches des années 40 et 50, qui nous paraissent surréalistes tellement elles sont éloignées de notre mentalité actuelle.

Pour répondre concrètement à ta réflexion sur tes cheveux, Panda, on peut dire que dans nos cultures, la chevelure est un attribut de la féminité, et les cheveux courts ou très courts pour une femme sont interprétés comme un refus ou un rejet de la féminité, ou un souhait de se faire remarquer. De plus, la mode depuis le début des années 2000 est aux chevelures de femme luxuriantes, bouclées, longues, volumineuses, donc on te remarque d'autant plus avec tes cheveux très courts, Panda !

Moi je pense qu'il est illusoire de penser qu'un être humain qui vit au milieu d'autres êtres humains peut passer sa vie sans être l'objet au moins une fois de remarques discriminatoires sur son physique (gros/petit/roux/noir/basané/handicap) ou son appartenance culturelle ou religieuse. Notre devoir d'humain est de lutter contre ces discriminations, et d'apprendre à essayer à se mettre à la place de ceux dont on se moque ou qu'on rejette.
Car la diversité est la base de la société des humains, elle est vécue comme une chance et comme une menace à la fois.
Il ne faut pas tomber dans l'angélisme : il y a toujours eu et il y aura toujours des gens méchants, cons et mal intentionnés, il faut juste que leur discours ou leur comportement soit perçu comme "a-normal".

Et il faut relativiser par rapport à la situation des femmes dans d'autres pays ... je suis en train de lire des poèmes de Tagore, un grand écrivain indien prix Nobel de littérature en 1913 ; cet homme s'est marié à 22 ans avec une "femme" de ... 10 ans affraid  ; il lui a fait 5 enfants et elle est morte à 29 ans (re affraid ). Donc le chemin est long, mais nous avons beaucoup progressé (c'est mon opinion).
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16330
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mer 13 Sep 2017 - 17:22

Petit Faucon a écrit:
Panda, serendipity, Ysabelle : vos réflexions sont très intéressantes, car nuancées.

Moi qui suis plus âgée que vous, je suis surtout sensible à l'évolution positive de la situation ;
Comment ça, plus âgée que nous? Tu as regardé sous mon avatar?  


Petit Faucon a écrit:
je trouve les revendications féministes tendant à l'égalité de traitement entre homme et femme indispensables, mais je suis convaincue que ce sujet doit avancer avec les hommes et pas contre eux : l'éducation et les lois sont indispensables pour faire avancer le sujet, qui, comme tout ce qui concerne les mœurs, avance par génération plutôt que d'une année sur l'autre.

Je te rejoins sur cette remarque, mais l'homme, il faut le bousculer un peu, comme il faut bousculer généralement ceux qui ont des privilèges car ils ne s'en sépareront pas facilement  Laughing Je les comprends sans cautionner le comportement bien sûr. Sans concessions de part et d'autre, personne n'avancera.  

Petit Faucon a écrit:


C'est ce qu'on voit dans les 2 articles que tu as postés, avec ces affiches des années 40 et 50, qui nous paraissent surréalistes tellement elles sont éloignées de notre mentalité actuelle.

Je pense que c'est toujours d'actualité. La pub n'a pas trop progressé, elle a juste changé de visage. Il y a toujours de la discrimination. En Europe, il a fallu que des voix s'élèvent pour voir enfin émerger des peaux basanées ou noirs. On voit émerger maintenant un peu de diversité. Marketing oblige, les entreprises commencent à comprendre qu'il y a du chiffre à faire auprès de ccertaines populations. Est-ce de l'évolution ou est-ce juste à but commercial? That's the question  Laughing Mais tu as raison Petit Faucon concernant le progrès immense réalisé dans notre continent. Comme tu le soulignes à juste titre, les choses sont plus dramatiques dans d'autres pays.  No

Petit Faucon a écrit:
Pour répondre concrètement à ta réflexion sur tes cheveux, Panda, on peut dire que dans nos cultures, la chevelure est un attribut de la féminité, et les cheveux courts ou très courts pour une femme sont interprétés comme un refus ou un rejet de la féminité, ou un souhait de se faire remarquer. De plus, la mode depuis le début des années 2000 est aux chevelures de femme luxuriantes, bouclées, longues, volumineuses, donc on te remarque d'autant plus avec tes cheveux très courts, Panda !
Très juste. J'ajoute juste que dans les années 70 les hommes en ont eu aussi pour leurs frais. Laughing  La mode des cheveux longs n'est pas passée aussi facilement qu'on le croit. Au delà des remarques sur la longueur des cheveux, cela allait jusqu'au refus d'embauche.

Petit Faucon a écrit:
Et il faut relativiser par rapport à la situation des femmes dans d'autres pays ... je suis en train de lire des poèmes de Tagore, un grand écrivain indien prix Nobel de littérature en 1913 ; cet homme s'est marié à 22 ans avec une "femme" de ... 10 ans affraid  ; il lui a fait 5 enfants et elle est morte à 29 ans (re affraid ). Donc le chemin est long, mais nous avons beaucoup progressé (c'est mon opinion).

affraid Voyez ma réaction. Et elle est réelle! Cela me fait le même effet que lorsque j'ai lu les critiques de Baudelaire envers George Sand  Laughing Ajoutons que certaines célébrités font régulièrement, ici et maintenant, la une des journaux concernant leurs frasques avec des mineurs.


Dernière édition par Ysabelle le Mer 13 Sep 2017 - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 6190
Age : 52
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mer 13 Sep 2017 - 17:40

Embarassed Embarassed Désolée Ysabelle, je te vois toujours en Shakira, éternellement jeune Cool I love you

Ce que tu dis : J'ajoute juste que dans les années 70 les hommes en ont eu aussi pour leurs frais. La mode des cheveux longs n'est pas passée aussi facilement qu'on le croit. Au delà des remarques sur la longueur des cheveux, cela allait jusqu'au refus d'embauche.

m'a fait penser à la barbe : je me souviens qu'au début des années 90, j'avais un collègue sympathique et compétent, qui portait une moustache et une barbichette en bouc ; et bien, sa hiérarchie lui a fait plusieurs fois des réflexions et des remarques pour qu'il la rase ; il m'en avait parlé, et ça m'avait beaucoup choquée (à l'époque j'étais plus naïve que maintenant).


Et pour continuer dans les anecdotes professionnelles, et pour enchérir sur l'avis de serendipity, j'ai en ce moment une relation de travail, un homme grand, beau, élégant, grisonnant, et très mauvais dans son job de commercial de haut niveau : il est cassant et propose souvent des solutions qui nuisent à son entreprise (et favorisent la nôtre par conséquent) : je suis persuadée que s'il était petit et bedonnant il aurait été remplacé depuis longtemps par quelqu'un de plus compétent Razz .
L'apparence est survalorisée dans l'entreprise, surtout dans les métiers commerciaux.
Revenir en haut Aller en bas
marie21
Lost in RA Sunbae
avatar

Nombre de messages : 17101
Age : 38
Localisation : somewhere near Taipei, Matsu Island, Seoul and Tokyo
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Mer 13 Sep 2017 - 21:27

Panda a écrit:

Je suis ensuite partie vivre au Royaume-Uni pendant 5 ans où mon sexe ne m'a pas porté préjudice, mais j'ai pu voir à chacun de mes retours dans la capitale française le regard différent que certaines personnes pouvaient avoir sur la société en générale, et j'ai commencé à être lassée. Lassée de voir que les gens étaient jugés sur leurs poids, leurs tatouages, leurs vêtements, bref, jugés sur ce qui les rendaient heureux (évidemment, tout le monde ne juge pas, mais j'ai tout de même l'impression que l'on est moins libre qu'au Royaume-Uni à ce sujet. Je me rappelle encore de certaines réflexions reçues dans des rues parisiennes lors du mariage de mon frère, lorsque je me suis retrouvée seule en plein après-midi dans une rue, dans ma jolie robe rose, et cela était tout sauf positif).

Les séries télé, les livres, les films (et les magasines) essayent de faire avancer l'image de la femme, mais on y retrouve souvent cette image de la femme qui ne sait pas forcément être dans la demi-mesure (nous sommes passé du personnage secondaire fragile à la femme forte qui assure partout (carrière, amour, famille, aventure, beauté, hobbies, etc)). Les enfants de notre société grandissent, envahis de ces images de femmes parfaites, d'hommes parfaits (musclés, buvant de la bière, n'ayant pas d'état d'âme ou de sentiments ("man up!" ou comme l'avait si bien cité MissAcacia Boys don't cry)) et on en oublie de dire à l'individu qu'il peut être simplement lui-même. Que ce n'est pas grave d'être simplement soi.You are enough. Pink n'est pas une artiste que je suis beaucoup, mais son discours a fait le tour de la toile et je trouve qu'il exprime plus ou moins bien mon discours incohérent, sur l'importance de respecter homme ou femme pour ce qu'ils sont et d'arrêter de leurs mettre une pression trop forte sur les épaules : Arrow C'est difficile de se dire qu'une petite fille est déjà touchée par les modèles inconsciemment imposés par la société.

Ton post est très intéressant, Panda et je rebondis juste sur le fait que moi aussi, je me suis sentie toujours plus libre de porter ce que je veux, de me maquiller ou non comme je veux à l'étranger, d'être comme je veux, notamment en Grande Bretagne! là bas, il n'y a pas ce jugement que je ressens des fois en France.
Je trouve qu'on est davantage jugé en France sur ce que l'on porte, et alors qu'en Angleterre, en Irlande ou aux Etats Unis, je ne me pose pas de question sur la façon dont je suis habillée ou sur mon maquillage, en France, je suis plus réfractaire à me mettre en jupe par exemple, ou alors, il faut que je sois à Lyon ou dans une grande ville, par peur d'être victime de harcèlement!! Rolling Eyes
en tout cas, je suis beaucoup plus consciente du jugement des autres en France.
En Grande Bretagne ou aux USA, j'ai l'impression d'être "anonyme" (c'est un autre débat, ce sentiment d'être étranger, donc de pouvoir revendiquer qui on est vraiment et ça procure un autre sentiment de liberté) et d'être vraiment "moi", de me sentir plus "femme"! 

Les Britanniques ressentent aussi peut-être moins de complexes vis à vis de leur physique!  ou alors s'ils en ont, ils font avec et portent quand même ce qu'ils ont envie de porter même avec des kilos en trop...
Revenir en haut Aller en bas
Sethy
Héritier de Hamley Hall
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 50
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Jeu 14 Sep 2017 - 0:31

Puisqu'on parle des hommes ... S'il est certain qu'il reste encore du chemin (notamment sur les inégalités salariales), je partage l'avis de plusieurs intervenantes sur une amélioration notable de la situation. J'ai envie d'opérer la distinction suivante. Si l'inégalité de la relation femme-homme a diminuée sensiblement, il reste du chemin à faire dans les relations femmes-hommes (femme dans les entreprises, la politique, ...). La suite de mon intervention concernera plutôt le cas des relations individuelles femme-homme.

Cette dernière année, j'étais en reprise d'étude au milieu de jeunes de 21/22 ans. Alors certes le milieu était favorisé mais l'impression qui prédomine est largement positive dans les rapports femmes/hommes ,).

En guise d'anecdote, je raconterai un des premiers repas du dimanche midi chez belle-maman. Au menu le choix entre deux entrées, choix qui m'est donc offert. En futur gendre idéal, je réponds que je prendrai ce qui reste. Ce à quoi belle-maman a répondu en me regardant bien droit dans les yeux : "Non, ça, c'est pour moi et mes filles !". Evidemment, autour de la table ce jour la, ses cinq enfants étaient la (3 femmes et 2 hommes) en plus des conjoints.

Alors certes, c'était il y a plus de 30 ans, mais cela reflète une mentalité et illustre une partie de mon propos. Si les hommes sont évidemment à moitié responsable, je pense que les femmes le sont également. En ce qui concerne la pub par exemple, je n'achète ni Vogue ni Marie-Claire ...

Faut-il pourtant une totale "égalité", au point de gommer les différences ? J'y suis farouchement opposé. L'égalité doit être dans la considération, les possibilités, la liberté de choix mais pas dans la relation elle-même. J'édite ce message car je ne sais pas comment l'exprimer correctement. Oui, il faut égalité, mais pas par suppression des différences pour arriver à une sorte d'individu "unisex".

Aujourd'hui la femme à la liberté de son corps, de se résidence, pourquoi ne pas entrer dans une époque de "post-égalité". Même en perdant un certain nombre de comportement machiste, l'homme ne deviendra jamais une femme (ça peut choquer, mais pour celles qui veulent l'égalité totale, c'est un peu à ça que ça revient, non ?). Pourquoi ne pas l'accepter et faire avec cette donnée ?

Aujourd'hui déjà, la femme a très généralement le dernier mot sur deux éléments clés : le lieu de résidence (et je ne parle pas du ménage, mais du choix du lieu) et la décision d'enfant (je ne parle pas de contraception, mais de l'opportunité). C'est ça que j'évoque par la "post-égalité".
Revenir en haut Aller en bas
Ysabelle
Stardust Reveries
avatar

Nombre de messages : 16330
Age : 55
Localisation : Quelque part entre l'orient et l'occident
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Jeu 14 Sep 2017 - 11:15

Sethy a écrit:
Si les hommes sont évidemment à moitié responsable, je pense que les femmes le sont également. En ce qui concerne la pub par exemple, je n'achète ni Vogue ni Marie-Claire ...

Je suis entièrement d'accord avec toi. J'ai vu souvent que des femmes cautionnent, voire appuient ces inégalités. Mais cela reste assez rare par rapport à il y a 20 - 30 ans.

Sethy a écrit:
Faut-il pourtant une totale "égalité", au point de gommer les différences ? J'y suis farouchement opposé. L'égalité doit être dans la considération, les possibilités, la liberté de choix mais pas dans la relation elle-même. J'édite ce message car je ne sais pas comment l'exprimer correctement. Oui, il faut égalité, mais pas par suppression des différences pour arriver à une sorte d'individu "unisex".

Aujourd'hui la femme à la liberté de son corps, de se résidence, pourquoi ne pas entrer dans une époque de "post-égalité". Même en perdant un certain nombre de comportement machiste, l'homme ne deviendra jamais une femme (ça peut choquer, mais pour celles qui veulent l'égalité totale, c'est un peu à ça que ça revient, non ?). Pourquoi ne pas l'accepter et faire avec cette donnée ?

Aujourd'hui déjà, la femme a très généralement le dernier mot sur deux éléments clés : le lieu de résidence (et je ne parle pas du ménage, mais du choix du lieu) et la décision d'enfant (je ne parle pas de contraception, mais de l'opportunité). C'est ça que j'évoque par la "post-égalité".

Sethy, je pense qu'il n'est pas question de gommer les différences, mais plutôt de les respecter quand elles existent. A mon avis, le mythe Unisex est loin d'exister! A l’ère ou les gens prônent et cherchent à se différencier pour se démarquer, cela semble très chimérique.
Revenir en haut Aller en bas
Panda
Tardy mate
avatar

Nombre de messages : 4669
Age : 31
Localisation : In between places
Date d'inscription : 28/11/2009

MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   Jeu 14 Sep 2017 - 20:00

Je ne nie pas que beaucoup d'avancées ont été faite et j'en suis bien heureuse ! C'est certainement pour cela que j'ai souvent senti que mon sexe n'était pas un problème dans mes relations familiale, amicale ou professionnelle (jusqu'à ce jour). Cela dit, je pense que nous pouvons continuer à avancer dans la bonne direction (il y avait hier beaucoup de témoignages sur France Inter à propos des différences de salaires, que ce soit dans le secteur privé ou publique) et on ne peut qu'espérer qu'on y arrive peu à peu. sunny

En ce qui concerne les différences, j'ai un point de vue légèrement différent du tiens. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'arriver à un être unisexe mais d'accepter les différences quand elles existent, comme le disait Ysabelle. Je suis pour que chacun soit libre d'être ce qui il veut être, sans que cela ne lui porte préjudice, sans qu'on ne se moque de cette personne, sans que cela ne la rende malheureuse de ne pas être "comme tout le monde", mais heureuse de pouvoir être "juste elle". Sans s'arrêter sur les différences physiologiques (oui, un homme aura certainement plus de force qu'une femme, une femme aura plus de poitrine, etc.), je pense qu'il ne faut pas stigmatiser un homme qui sera plus sensible que ce qui est représenté dans la société, une femme qui sera plus masculine, trop féminine, un homme qui veut profiter des produits de beautés qui sont à disposition ou qui au contraire veut se faire pousser la barbe et les biceps (ou alors cumuler les produits de beauté, la barbe et les biceps ! Il n'y a pas de contre-indication). Je pense que nous avons aujourd'hui la chance de pouvoir embrasser nos différences, d'avoir une société qui pousse vers plus de tolérance, et plus que célébrer un être unisexe, il s'agirait à mon sens de célébrer l'individu, quel qu'il soit. I love you Cela dit, j'ai pas mal de tendances peace and love dans une politique générale et forcément, ça touche la façon dont j'aborde le féminisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://pandamoufle.hautetfort.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et le féminisme dans tout ça ??   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et le féminisme dans tout ça ??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 35 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et le féminisme dans tout ça ??
» Et l'Europe dans tout ça ?
» D'un livre à l'autre, et l'âge dans tout ça ?
» Et les geysers de Frontierland dans tout ca...
» fond d'ecran sur tout les onglets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: