Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Brideshead Revisited, juste le livre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 28 Aoû 2007 - 19:24

J’ai terminé Brideshead revisited depuis quelques jours déjà et je dois absolument partager avec vous le bonheur qu’a été pour moi la lecture de ce livre. Mais tout d’abord un avertissement, le thème abordé ne va sûrement pas emballer tout le monde, je ne suis pas si sûre de voir mon enthousiasme gagner le forum à la manière de celui provoqué par un Atonement, par exemple.

Alors qu’est-ce qui rend ce livre si fascinant à mes yeux? Certainement pas l’intrigue, il n’y en a pratiquement pas. Je pense que c’est plutôt l’atmosphère tellement british qui se dégage de cette histoire mais aussi l’économie de moyens, pas d’effets de manche, beaucoup de non dits, une approche impressionniste, que je trouve finalement assez proche de celle de Jane Austen. Proche également dans la précision de la peinture des caractères, quelques rapides descriptions et surtout énormément de suggestions par des attitudes, des dialogues, des décisions clef qui nous obligent à réfléchir sur les motivations des protagonistes. A part cela, des lieux magiques (Oxford, Venise, un grand domaine dans la campagne anglaise, un paquebot traversant l’Atlantique), des dialogues bien tournés, des atmosphères changeantes mais toujours peintes avec délicatesse, bref, un vrai petit délice.

L’intrigue est assez mince, je l’ai dit plus haut, il s’agit plutôt d’une sorte de chronique de l’évolution du narrateur, Charles Ryder, qui nous raconte en trois tableaux bien distincts et répartis sur plus de vingt ans ses rapports avec une riche famille catholique de la haute société anglaise, les Flytes, propriétaires du domaine de Brideshead. Dans la première partie, Charles décrit sa rencontre et son amitié au début des années vingt avec Sebastian Flyte, le fils cadet, enjoué et attirant la sympathie mais dont l’aimable insouciance ne sera bientôt plus qu’un douloureux souvenir. Charles fréquente régulièrement Brideshead et peut ainsi observer avec fascination une famille dont le fonctionnement présente un contraste frappant avec les relations froides qu’il entretient avec son propre père veuf et parfaitement égoïste. Une famille à la fois flamboyante et engoncée dans le carcan créé par la piété sans faille de Lady Marchmain, mère aimante et manipulatrice. Lord Marchmain mène quant à lui en Italie une vie indépendante des contraintes familiales, n’étant pas retourné auprès de sa femme à la fin de la guerre. La famille compte également deux filles: Julia, un peu plus jeune que Sebastian, qui vient de faire un brillante entrée dans la société londonienne, et Cordelia, sa cadette de 6 ans, une sorte de Briony par certains côtés (pour ceux qui ont lu Atonement) mais tout à fait aimable (sa passion étant la religion plutôt que l’écriture). Dernier membre de cette famille, l’aîné des garçons, Lord Brideshead, profondément catholique comme sa mère, sans charisme mais appliqué dans ses obligations de futur maître de la fortune familiale.

Ce roman traite avant tout de religion mais attention, ne soyez pas effrayés, d’une manière extrêmement subtile qui le rend passionnant. Waugh a trouvé une manière nuancée d’illustrer ce que je ne peux m’empêcher de considérer comme ses propres doutes envers les exigences du catholicisme. Parallèlement, il décrit également le profond changement subi par la société anglaise durant l’entre-deux guerres. Il peut même paraître un peu élitiste sur ce dernier point car on sent bien la nostalgie de l’auteur envers ce monde un peu rêvé où l’aristocratie donnait le ton de la bonne société. Il n’est pas tendre avec les politiciens et financiers qui finalement permettront à l’Angleterre de figurer parmi les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale et qui sont à l’origine de cette évolution.

Un style très agréable, des phrases courtes, l’écriture est très fluide. Voilà un livre que je vais relire, c’est clair. Et maintenant, je vais me lancer dans les 11 épisodes et 659 minutes de l’adaptation BBC 1981. Avec la réputation qu’elle a et la présence de Jeremy Irons, je ne me fais pas trop de souci. Je me pose tout simplement la question de son contenu: le livre est somme toute assez court, je suis assez surprise de voir qu’on a pu en tirer une adaptation aussi longue. Je suis en fait rongée de curiosité. Le problème est que je ne veux pas me lancer avoir d’avoir suffisamment de temps devant moi pour un visionnage intensif, donc ce ne sera sûrement pas pour tout de suite.


EDIT : ce livre a fait l'objet de notre première lecture de groupe au printemps 2008. Les commentaires peuvent être consultés ici.

_________________


Dernière édition par cat47 le Dim 14 Sep 2008 - 17:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
clinchamps

Nombre de messages : 54644
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 4 Sep 2007 - 9:33

Je viens de l'ajouter à ma PAL, tu m'as donné envie !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
mimidd

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 4 Sep 2007 - 10:58

pareil que Clinchamps Wink
Est ce qu'il existe une traduction française, ou bien le roman n'existe qu'en anglais ?

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 4 Sep 2007 - 12:23

mimidd a écrit:

Est ce qu'il existe une traduction française, ou bien le roman n'existe qu'en anglais ?

Oui, il existe bien en français.
J'ai acheté cette édition d'occasion : lien
Par contre, je ne sais pas si la traduction est bonne, je ne l'ai pas encore ouvert Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
clinchamps
Oshaberi Sensei
clinchamps

Nombre de messages : 54644
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 4 Sep 2007 - 20:52

mimidd a écrit:
pareil que Clinchamps Wink
Est ce qu'il existe une traduction française, ou bien le roman n'existe qu'en anglais ?
Tu veux rire ??? Laughing si je l'achète il est forcément en français, je l'ai trouvé d'occase sur Amazon (marketplace) et il m'intéresse parce que dans la critique d'Amazon, sur"l'empire du non-sens", on le rpprochait de ce livre. C'est clair scratch ce que je raconte ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
mimidd

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 4 Sep 2007 - 21:12

Si si, c'est très clair ^^

Merci pour ces précisions, Emjy et Clinchamps Very Happy ... Je viens de le commander à ma librairie, mais en neuf, parce que je n'aime pas les livres d'occasion Rolling Eyes

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 4 Sep 2007 - 23:08

cheers Je suis contente que ce topic bouge un peu. J'espère que vous aimerez, j'ai un peu peur parce que c'est un peu différent, mais moi j'ai adoré. Et j'espère aussi que la traduction sera bonne Rolling Eyes, le massacre de Forster, ça me suffit pale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Emjy
Angel of Temptation


Nombre de messages : 6308
Age : 35
Localisation : entre Lark Rise et Candleford
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Lun 19 Nov 2007 - 18:46

J'ai lu Brideshead Visited au mois de septembre et je n'avais pas encore donné mon avis ! Il n'est jamais trop tard pour bien faire alors je vais le faire de suite !

Bon, d'abord je tiens à signaler que mes souvenirs et impressions se sont sans doute un peu estompés. Je regrette de ne pas avoir préparé de compte-rendu juste après ma lecture car je suis certaine qu'entre temps j'ai perdu des éléments et des pistes de réflexions Embarassed

Comme l'a souligné Cat sur la page précédente du topic, ce roman ne comporte pas d'intrigue. Il n'y a ni suspens ni enjeu dramatique à proprement parler. Néanmois, et c'est la force du livre, on se sent très vite happé par l'histoire et on suit avec facilité le récit. Le roman est relativement épais mais je n'y ai pas relevé de longueurs. C'est aussi sûrement dû au fait que le style de Waugh est à la fois fluide et extrêmement élégant.

J'ai aimé que les portraits des personnages soient tous aussi finement brossés.
Le narrateur et personnage principal, Charles Ryder, a une personnalité très intéressante. Même si le lecteur est plongé dans son existence, de sa vie d'étudiante jusqu'à bien plus tard, est témoin de ses émotions, frustrations, peurs et interrogations, le personnage reste ambigü. On a du mal à percer le mystère de ce jeune homme et c'est le cas des autres personnages, à commencer par la famille de son ami Sebastien.
Auprès de cette famille, il trouvera l'amitié et l'amour et il puisera également des réflexions existentielles.

L'emprise que la famille de S. a sur Charles et gardera d'ailleurs tout au long de son existence est pour le moins intéressante. J'ai eu comme l'impression que Charles a du mal à s'affirmer en tant qu'individu ou au sein de ses relations sans elle (je pense notamment à la relation assez froide qu'il entretient avec son père, son mariage râté et aussi son manque d'investissement flagrant en tant que père...).

Brideshead Revisited peut en quelque sorte être vu comme une saga familiale. Néanmoins, il me semble qu'Evelyn Waugh s'éloigne largement et de manière très ingénieuse du shéma habituel. Il y a des sentiments certes, mais le roman n'est pas, à proprement parler en tous cas, ni romantique ni sentimental. En tout cas, c'est ce que j'ai ressenti...
C'est une saga en demi-teinte en quelque sorte où le sentiment de nostalgie me semble le plus dominant finalement.

Il y a deux passages qui m'ont marquée et que j'ai relevé, qui me semblent refléter assez bien ce qu'est le roman. J'ai trouvé ces extraits particulièrement bien écrits.

"Mais tandis que la voiture m'emportait et que je me retournais pour jeter ce qui promettait d'être un dernier regard sur la maison, j'eus le sentiment de laisser derrière moi une partie de mon être et la certitude que, où que j'aille par la site, j'en éprouverais toujours le manque, et ne cesserais désespérement d'en poursuivre l'image, à la manière des fantômes quin dit-on, reviennent sur les lieux où ils ensevelirent le trésor sans lequel ils ne peuvent payer leur passage dans l'autre monde"

Ce passage est situé un peu avant le milieu du roman. On sent à quel point Charles est lucide, il sait parfaitement ce qu'il ressent et le reconnaît sans honte.

Une autre phrase que j'ai beaucoup aimée :
"J'ai pris et je garde pour thème le souvenir, cette légion ailée qui prit so essor autour de moi, un matin gris de guerre."

La critique de la religion est faite de manière très subtile. Je me demande comment elle a été perçue lors de la parution du roman. On sent que le narrateur (l'auteur ?) la considère comme quelque chose qui effrite les relations et les individus (en tant que consciences). On pense surtout à Sebastian.
La position agnostique de Charles le mettra néanmoins en décalage.
Sur ce point, je ne ferai que te répéter Cat. Je ne pense pas avoir d'autres choses à ajouter.

Ce que j'ai aimé tout particulièrement dans ce roman, c'est l'étude du passé. Comme le disait Waugh, "Nous ne possédons rien avec certitude que le passé.". C'est un roman assez pessimiste et mélancolique.
Charles, tout en ayant subi des désillusions, continue tout de même de poursuivre une sorte d'idéal, notamment auprès de Julia. Mais là encore, il aura à faire à une déconvenue ...

J'ai donc beaucoup aimé ce roman. Il est plutôt différent de ce que j'ai l'habitude de lire. Il n'est pas romanesque mais prenant, d'un autre point de vue. J'ai apprécie le cynisme et la gravité de l'ensemble. J'ai assisté au cheminement de la conscience du narrateur avec plaisir et intérêt.

Voilà ! Je suis désolée d'avoir fait un compte plus général que je ne l'aurais souhaité mais je pense être incapable de faire autrement. Et comme je ne pense pas relire le roman prochainement, apporter des réflexions plus précises m'est impossible. J'attends en tous cas de voir les adaptations avec impatience (l'ancienne aussi bien que la prochaine). Surtout qu'il a sans doute été complexe d'adapter un tel récit !
Revenir en haut Aller en bas
http://emjy.wordpress.com/
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 20 Nov 2007 - 23:17

Merci pour ces très intéressants commentaires, Emjy, je suis très contente que tu te sois laissée prendre au charme de ce roman tout comme moi. cheers J'attends maintenant avec impatience les commentaires de Mlle Mimidd.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mimidd
Aki no Hoshizora
mimidd

Nombre de messages : 15751
Localisation : with a Japanese man singing for Rotterdam
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 20 Nov 2007 - 23:47

Oula ... ce ne sera pas pour tout de suite Embarassed. Faut que je lise A la croisée des Mondes d'abord. Et quand on sait que je n'ai toujours pas posté mon commentaire sur Les Forestiers de T. Hardy que j'ai lu ... en début d'année ...
Je vais faire de mon mieux Rolling Eyes

_________________

ずっと続く道  これからも変わらずに  同じことで笑っていよう  一人じゃないよ  アホな仲間と
=☆= In a road that keeps going without change, let’s keep laughing about the same things. =☆=
=☆=☆=☆= You’re not alone. You’ve got this stupid friend with you
(道, 丸すばる) =☆=☆=☆=
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
clinchamps

Nombre de messages : 54644
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mer 7 Mai 2008 - 17:28

je remonte ce topic pour continuer mon lobying concernant "Brideshead revisited" le roman, qui est magnifique ! En quelques mots, c'est la guerre et l'auteur, soldat, se retrouve par hasard dans une demeure où des années plus tôt il a vécu une page fondamentale de sa vie. C'est donc un long flash-back que cette histoire. Le génie de l'auteur pour restituer l'atmosphère estudiantine oxfordienne de l'entre-deux-guerres, l'esprit si particulier de ces grandes familles anglaises, assez décadentes, est tout simplement prodigieux. Le style est étincelant, fouillé, délicat, minutieux. les acteurs de cette fresque vivent devant nos yeux leurs drames, leurs luttes pour échapper au carcan de la religion (ils sont catholiques, ce qui, en Angleterre, semble être une bulle à l'intérieur d'une autre bulle, celle de leur caste) et à la tradition séculaire familiale. Le cantonnement de l'armée dans cette demeure donnera le point d'orgue à la disparition d'un univers, et il s'échappe de ce récit un parfum de nostalgie, de "jamais plus" mélancolique absolument captivant, qui me rappelle un peu les dialogues de Pierre Fresnay et Eric von Stroheim dans la grande illusion relatant aussi la fin d'un monde et l'arrivée de l'ère moderne. Ce roman est envoûtant, ils ont intérêt à faire drôlement gaffe à ne pas l'abîmer en l'adaptant, sinon, gare !!! lol!


Edit : je crois que je me suis encore trompée de topic !!
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony
Mr Damien Tilney

Nombre de messages : 3466
Age : 34
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mer 7 Mai 2008 - 18:36

J'ai bien avancé dans ma lecture. Pour l'instant ça me plait beaucoup. J'ai particulièrement bien aimé le "portrait" d'Anthony Blanche. Il se construit à travers ses récits où il tente de se donner une contenance et un intérêt. C'est très bien fait.

J'y retourne.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mer 7 Mai 2008 - 18:46

clinchamps a écrit:
Edit : je crois que je me suis encore trompée de topic !!

Non, non, Clinchmaps, c'est moi qui ai modifié le sous-forum de fond en comble pendant que tu postais. Very Happy

Contente que tu aimes, Damien. J'aime bien le personnage d'Anthony Blanche dans le livre, même si la jalousie dont il fait preuve envers Charles lui donne un côté antipathique. Il introduit une perspective très intéressante d'observateur extérieur. Malheureusement, il n'a pas été traité de manière satisfaisante selon moi dans la version 1981. J'espère que dans la nouvelle version, on lui donnera la place qu'il mérite mais j'en doute un peu quand je vois le temps à disposition.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
Lise Bennet

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mer 14 Mai 2008 - 15:01

Si quelqu'un a lu Brideshead Revisited en anglais, j'aimerais savoir si c'est plutôt difficile ou abordable ?
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mer 14 Mai 2008 - 15:04

Lise Bennet, je l'ai trouvé très abordable. Selon moi, difficulté équivalente à Jane Austen. Pas d'argot, un language très pur, un vocabulaire recherché mais pas hermétique. As-tu lu The Painted Veil en vo? Si c'est le cas, tu peux sans autre te lancer dans Brideshead revisited.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
Lise Bennet

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mer 14 Mai 2008 - 15:33

Merci cat !
J'ai lu The Painted Veil en VO, donc je vais me lancer dans Brideshead Revisited en anglais Smile. J'ai hâte de m'y mettre ^^.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
cat47

Nombre de messages : 24094
Age : 61
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Jeu 22 Mai 2008 - 9:19

Un lien vers un article très intéressant sur le genèse de Brideshead revisited, à cliquer à vos risques et périls car il y a pas mal de spoilers.

Where-Evelyn-Waugh-found-inspiration-for-Sebastian-Flyte

L'article présente un livre récemment sorti intitulé Madresfield, The Real Brideshead, de Jane Mulvagh, consacré à la propriété qui a inspiré le domaine des Marchmain. Waugh a fait plusieurs séjours à Madresfield et il y a fréquenté les Lygon, une grande famille aristocratique dont plusieurs membres auraient servi de modèles pour les personnages du livre. Voici une photo de Madresfield, pas aussi imposant que Castle Howard mais sympa tout de même, non?



La demeure compte tout de même plus de 100 pièces. Le domaine n'est jamais sorti des mains des Lygon, dont le chef de famille porte le titre de duc de Beauchamp. Elle a été prévue comme refuge secret pour la princesses Elizabeth et sa soeur au cas où les choses auraient tourné mal durant le Seconde Guerre mondiale.

Autres photos dans ce lien:

http://www.abbotshill.freeserve.co.uk/Madresfield.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Copetan
Romancière anglaise
Copetan

Nombre de messages : 3183
Age : 42
Localisation : Entre la Cité de Calvin et la Terre Sainte
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Jeu 22 Mai 2008 - 12:59

Merci pour l'article et les photos, Cat Very Happy ! Effectivement, les ressemblances entre la famille Lygon et les famille Flyte sont frappantes et probablement pas fortuites.

Madresfield Court n'a peut-être pas l'aspect extérieur imposant de Castle Howard, mais l'intérieur est tout de même bien luxueux cyclops .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/copetan/
christelle
The Gathering Storm
christelle

Nombre de messages : 3484
Age : 43
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Dim 1 Juin 2008 - 9:41

Cat47, merci!
Je suis d'accord avec vous tous, il y a des echos de Brideshead Revisited dans Atonement.
C'est une écriture plus ardue que celle de The Painted Veil, pour comparer avec un autre écrivain de cette époque.

Je m'interroge aussi tout bêtement sur la prononciation de "brideshead":
est-ce "braïde-Shïd" ou "brïdetss-éd"(désolée pour mon épouvantable transcription).
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
Lise Bennet

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Dim 1 Juin 2008 - 10:46

Si je devais écrire Brideshead comme je le prononce, j'écrirais braïdzhèd.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm
christelle

Nombre de messages : 3484
Age : 43
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Dim 1 Juin 2008 - 11:10

Donc un truc comme "mariées" et "tête"? énigmatique... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn
Lise Bennet

Nombre de messages : 3261
Age : 25
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Dim 1 Juin 2008 - 11:23

Oui, je ne sais pas du tout d'où ça vient Brideshead... Les anglais ont le chic pour associer des mots comme ça ^^.
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei
clinchamps

Nombre de messages : 54644
Age : 75
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Dim 1 Juin 2008 - 12:47

cat47 a écrit:
du livre. Voici une photo de Madresfield, pas aussi imposant que Castle Howard mais sympa tout de même, non?

Je trouve que cette demeure - superbe au demeurant - est plus proche de ce que j'imaginais en lisant le livre moins "monumental" que celle du film.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm
christelle

Nombre de messages : 3484
Age : 43
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Lun 2 Juin 2008 - 11:08

Je viens de le relire d'une traite, et j'avoue ma perplexité quant à certains aspects du livre, surtout concernant l'aspect "religion" des personnages, que j'ai plus de mal à appréhender.
Le dernier revirement de Julia, surtout, manque de clarté, à mon sens.
je serais ravie que vous m'éclairiez là-dessus. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
keisha
Ready for a strike!
keisha

Nombre de messages : 1155
Age : 65
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   Mar 3 Juin 2008 - 13:21

Je viens de démarrer la lecture dans le vieux poche 10/18 que je possède et de tomber sur une note en bas de page qui pourrait être la réponse à une question posée plus haut :
Brideshead = prononcer Braïd's-hedd.
Voili voilou.

Suite plus tard : Dans les environs de la propriété coule une rivière appelée Bride (la jeune mariée) près d'une ferme nommée Bridesprings.
Sans doute l'origine de ce Brideshead (mais je viens de commencer la lecture ...)
Revenir en haut Aller en bas
http://enlisantenvoyageant.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brideshead Revisited, juste le livre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brideshead Revisited, juste le livre
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brideshead Revisited, juste le livre
» Pride & Prejudice (juste le livre)
» Villette : adaptation radio diffusée sur BBC7
» Evelyn Waugh
» [Coben, Harlan] Juste un regard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XXème et XXIème siècles) :: Evelyn Waugh-
Sauter vers: