Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sissi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Sissi   Mer 8 Fév 2012 - 20:26


J'ai lu Sissi ou la fatalité Dérinoé, malheureusement il y a trop longtemps pour en avoir un souvenir précis. Je me rappelle néanmoins avoir beaucoup aimé, c'est vivant, bien documenté et agréable à lire. Cette biographie m'a fait découvrir une femme bien loin de l'image véhiculée par le personnage interprété par Romy Schneider. C'est d'ailleurs à partir de cette lecture que j'ai été fascinée par cette femme moderne et mystérieuse, très instable psychologiquement, toujours en voyage. J'ai mieux compris pourquoi elle est devenue un tel mythe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Sissi   Mer 8 Fév 2012 - 21:35


@ Tatiana:

Merci beaucoup pour cet avis, Tatiana. Tu me confortes vraiment dans mon souhait de me lancer dans cette biographie qui, sans doute, lève le voile sur le mythe crée par les films d'Ernst Marischka - par ailleurs fort plaisants à visionner durant les vacances de Noël.

Sinon, j'ai visité cet été Neuschwanstein que j'ai vraiment adoré et dont les fresques mythologiques, représentant nombre de légendes exploitées plus tard par Richard Wagner dans ses opéras, sont à la hauteur de leur réputation.

Et puis, le plus beau, c'est la situation géographique de ce Château, en hauteur dans les montagnes bavaroises. La brume, l'air frais, les falaises, le paysage grandiose de pierres et de forêts: le décor naturel fait presque concurrence à la beauté féerique du Château.



Ca vaut vraiment le détour!

Déri'

Revenir en haut Aller en bas
norav
Northern Breath


Nombre de messages : 4962
Age : 40
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Sissi   Jeu 9 Fév 2012 - 10:54

Dérinoé, j'ai visité aussi ce château que j'ai vraiment adoré. C'est un château de conte de fée (d'ailleurs, si je ne trompe pas, il a inspiré le château de la belle au bois dormant).
J'ai aussi visité le Château de Linderhof.
Revenir en haut Aller en bas
willow
Innamoramento


Nombre de messages : 2784
Age : 36
Localisation : entre deux rayons de livres dans une librairie...
Date d'inscription : 21/11/2008

MessageSujet: Re: Sissi   Jeu 9 Fév 2012 - 19:52

Dérinoé a écrit:

Sinon, j'ai visité cet été Neuschwanstein que j'ai vraiment adoré et dont les fresques mythologiques, représentant nombre de légendes exploitées plus tard par Richard Wagner dans ses opéras, sont à la hauteur de leur réputation.

Et puis, le plus beau, c'est la situation géographique de ce Château, en hauteur dans les montagnes bavaroises. La brume, l'air frais, les falaises, le paysage grandiose de pierres et de forêts: le décor naturel fait presque concurrence à la beauté féerique du Château.



Ca vaut vraiment le détour!

Déri'[/color]
Je plussoie!
Et oui, il a bien servi de modèle au chhâteau de la Belle au bois dormant sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://remembermilena.over-blog.fr
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Sissi   Jeu 9 Fév 2012 - 20:05


On a dû se croiser en Bavière cet été Dérinoé Laughing (j'y étais en août). J'ai visité les châteaux les plus connus de Louis II, Neuschwanstein bien sûr, Linderhof comme norav (un "petit" écrin superbe I love you on se croirait à Versailles), Herrenschiemsee et Hohenschwangau (pas trop aimé ce dernier, il fait trop carton pâte à mon goût). C'est après mon voyage (ou pendant sa préparation, je ne sais plus) que j'ai eu envie d'en savoir plus sur ce mégalomane et acheté la biographie de Jean des Cars.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Sissi   Jeu 9 Fév 2012 - 22:50

@ Norav et Willow:

Ne s'agit-il pas du Château qui a également inspiré le logo de Walt Disney, celui qui est surplombé d'un demi-cercle doré?



Je crois avoir visité Linderhof lorsque j'avais une vingtaine d'années mais mon souvenir est assez flou.

@ Tatiana:

Citation :
On a dû se croiser en Bavière cet été Dérinoé (j'y étais en août).

Mais nooooon? Moi aussi, je m'y trouvais en août! Si ça se trouve, nous nous y sommes réellement croisées. Je trouve la coïncidence géniale.

Citation :
Herrenschiemsee et Hohenschwangau (pas trop aimé ce dernier, il fait trop carton pâte à mon goût).

Par contre, je ne connais pas du tout ces Châteaux. Je lis dans la biographie de Jean des Cars qu'Hohenschwangau - littéralement "haut pays du cygne" - est le lieu où le jeune souverain a passé une grande partie de son enfance, fortement impressionné d'ailleurs par les fresques mythologiques dont son père, Maximilien II, a fait orner murs et plafonds. J'aimerais bien les visiter un jour.

Citation :
C'est après mon voyage (ou pendant sa préparation, je ne sais plus) que j'ai eu envie d'en savoir plus sur ce mégalomane et acheté la biographie de Jean des Cars.

Je suis arrivée à la moitié du livre environs qui, par volonté ou hasard, coïncide avec l'apogée du jeune Roi, plongé dans l'exaltation des représentations que donne Wagner de son Tristan à Munich.

Dérinoé



Dernière édition par Dérinoé le Ven 10 Fév 2012 - 8:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Sissi   Ven 10 Fév 2012 - 0:22

Dérinoé a écrit:
Sinon, j'ai visité cet été Neuschwanstein que j'ai vraiment adoré et dont les fresques mythologiques, représentant nombre de légendes exploitées plus tard par Richard Wagner dans ses opéras, sont à la hauteur de leur réputation.

Si tu aimes l'Allemagne, Dérinoé, n'oublie pas de passer sur le topic qui lui est consacré. Ouvert d'ailleurs par une de nos compatriotes, si je me souviens bien. Very Happy C'est ici. Arrow

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Sissi   Lun 13 Fév 2012 - 23:30


@ Tatiana et à tous les amateurs du genre:

Chose promise, chose due: voici mon avis sur la biographie de celui que l'on surnomma le Roi Lune, eu égard à son goût pour les virées nocturnes: il m'aura fallu une petite semaine pour traverser ce livre aux dimensions raisonnables de bout en bout, entre plaisir, agacement et, sur la fin, franche énervement.

Je rappelle, avant d'attaquer les hors-d’œuvre, les références du livre dont il est question: Jean des Cars, Louis II de Bavière ou Le Roi foudroyé, Librairie académique Perrin, Paris, 1975, 317 p..


Résumé:

L'ouvrage se divise en trois grands chapitres, chacun s'achevant sur une période décisive pour le Roi: (1) Le Prince romantique, (2) Le Roi sans reine et (3) L'aigle et la colombe. La première partie se concentre, comme on l'imagine, sur la jeunesse du monarque, de sa naissance à la mort de son père, le Roi Maximilien II. La seconde section traverse les hautes années du règne du jeune souverain, marquées par deux guerres bien amorties et la rencontre avec l'inénarrable Wagner. Enfin, le dernier chapitre se concentre sur les années de déchéance où Louis, encore jeune, se coupe de plus en plus des réalités du monde, tourmenté par des ruptures décisives dont il ne se remettra jamais.

Je suis fascinée depuis longtemps par le Roi Louis II de Bavière, passé à la postérité pour l'amitié sans borne qu'il porta à Richard Wagner, les châteaux féeriques dont il parsema sa terre natale et une excentricité toujours plus alarmante dont on ne sait toujours pas, aujourd'hui, si elle aboutit au suicide auquel conclurent les autorités après sa mort. C'est donc avec un intérêt gourmand que je me suis lancée dans cette biographie dont le style fluide et agréable laissait présager d'excellents moments.

Comme je ne crains pas de jouer les midinettes, voici quelques photographies de ce Prince de conte fée qui, comme vous le constaterez, est un véritable canon. (Qui a dit "à neige"?)

Galerie:

Spoiler:
 

1) Très joli portrait d'un Louis encore juvénile, sans doute peu de temps avant son couronnement. Les traits de l'enfance s'estompent lentement derrière le visage du jeune homme sacré Roi à dix-huit ans et qui mourra prématurément à l'aube de la quarantaine, dans des circonstances que l'Histoire n'a pas su éclairer.

Spoiler:
 

2) Une photographie que j'aime beaucoup et où, à côté de Louis assis à droite, on trouve le jeune frère Otto debout au centre et, tout à gauche, l'un des frères de Sissi, surnommé "Gackl". Il fut l'un des rares amis d'enfance du Roi, isolé par une éducation aux exigences extrêmes.

Spoiler:
 

3) Et, pour faire honneur au thème initial de ce topic, l'une des photos prises au temps des éphémères fiançailles pour Louis et sa cousine, la gracieuse Sophie, sœur de Sissi et de Gackl. Le Roi mesure 1 mètre 92.

Mon avis:

Après ce sympathique épisode Amour, gloire et beauté chez les Wittelsbach, j'en viens assez rapidement à mon avis qui me permettra d'aborder quelques-uns des épisodes marquants de cette biographie.

Tout d'abord, j'ai été étonnée que, si Jean des Cars ne dédaigne pas les descriptions de la personnalité du Roi, il délaisse toutefois la psychologie qui nous permettrait de mieux appréhender les causes et les nuances d'un comportement border-line propice aux caricatures. On a le sentiment que, selon les époques de la vie de Louis, l'auteur s'accroche à des thèses bien déterminées qu'il met tout en œuvre pour démontrer.


Spoiler:
 

Bref, comme vous l'aurez compris si vous n'êtes pas morts d'ennui en traversant ce spoiler, j'ai trouvé la psychologie au marteau-piqueur de l'auteur fort laborieuse. De ce point de vue-là et malgré le style coulée de l'historien, le livre m'a semblé scolaire et prévisible: un chapitre/une thèse, un chapitre/une thèse, un chapitre/une thèse. Le trait, crayeux, appuie lourdement sur la toile et je regrette que l'auteur n'ait pas utilisé une méthode dialectique d'auto-objection régulière en opposant, aux hypothèses les plus évidentes, les antithèses que toute vie ne manque pas de fournir lorsqu'on l'interroge un peu.

L'autre point que j'aimerais soulever ici touche aux descriptions de certains des acteurs les plus importants de la vie de Louis et dont les portraits bénéficient d'une palette contrastée, jettant sur les caractères les couleurs du vraisemblable.


Spoiler:
 

Autre point positif du livre: les fabuleuses descriptions des lieux, et notamment de ces paysages bavarois sombres et frais magnifiquement retranscrits par la plume d'un Des Cars pour le coup très inspiré. On s'y croirait presque et l'on comprend l'amour exclusif que porta Louis à ces montagnes paisibles, propice à la retraite et aux confidences.

Et puis, j'ai gardé le meilleur pour la fin: bien que je prenne en compte la trentaine d'années qui nous sépare de la publication du livre, j'ai été très étonnée par certains jugements émis par l'auteur, et ce tout particulièrement sur la question de l'homosexualité, qu'il considère explicitement comme une maladie mentale. Attention: je parle bien d'avis exprimés par Jean des Cars en son nom propre, non d'opinions en vogue au siècle du Roi.

Un petit exemple sympathique. Parlant de la source historique que constiue le Journal de Louis, Des Cars écrit:


Spoiler:
 

La question que j'ai envie de poser à ce bon Jeannot, c'est: des deux maux, lequel découle de la nature et lequel de l'hérédité? rendeer

Je prie les éventuels lecteurs de ce post encore réveillés - soit ceux qui auraient picolé entre deux spoilers pour garder les yeux ouverts - de m'excuser pour la longueur innommable de cet indigeste pavé. Je vous dirais bien que c'est l'ampleur des tragédies wagnériennes qui m'a inspirée mais que nenni: chez moi, comme chez Louis d'ailleurs, la passion passe toujours par la démesure.

Surtout lorsqu'elle passe elle-même par les mots...

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Sissi   Mar 14 Fév 2012 - 21:10


Grand merci pour ce superbe compte rendu Dérinoé . Je l'ai lu très éveillée et avec beaucoup de plaisir. Merci aussi pour les beaux portraits de Louis II. C'est vrai qu'il était bel homme, et avait tout d'un prince charmant. As-tu vu le film de Visconti dans lequel il est incarné par Helmut Berger ? Sa ressemblance avec le roi est frappante, je trouve.

On peut dire que tu sais donner envie de se plonger dans un livre ! Ce n'est jamais la motivation qui me manque pour attaquer une biographie, mais là j'ai juste envie d'abandonner mes lectures en cours et de m'y mettre.

Jean des Cars connaît très bien l'Autriche, et ce que tu dis de sa description des paysages bavarois ne me surprend pas, parce que la région doit aussi lui être familière.

Concernant l'aspect scolaire du livre, j'avoue n'avoir pas fait attention dans les deux biographies de lui que j'ai lues (sur Sissi et sur Mayerling). Mais j'apprécie toujours qu'on sache où l'auteur nous emmène, et ne se perde pas dans des descriptions inutiles, parce que je sais d'expérience qu'il n'est pas toujours aisé de se retrouver dans les méandres de l'Histoire.

Dommage en effet que la psychologie de Louis ne soit pas abordée, elle aurait été bien intéressante pour ce personnage. C'en est même surprenant, parce que peut-on parler de ce monarque sans parler de psychologie ? Enfin preuve est faite que oui puisque J. des Cars l'a fait. Mais outre que ce n'était peut-être pas l'usage (si je puis dire) de rentrer dans ces questions délicates à l'époque à laquelle il a été écrit, comme ce livre commence à dater, de nouveaux éléments ont pu être découverts depuis permettant de mieux connaître l"homme en plus du roi. Je ne sais pas où en sont les recherches actuellement, mais je suis sûre que les historiens continuent à creuser la vie de cet homme énigmatique qui ne cesse de fasciner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Sissi   Mer 15 Fév 2012 - 0:16


@ Tatiana:

Citation :
Grand merci pour ce superbe compte rendu Dérinoé . Je l'ai lu très éveillée et avec beaucoup de plaisir.

C'est moi qui te remercie: comme je me suis un peu lâchée dans la pente, je craignais que personne ne me suive dans ce long message qui me semblait trop touffu. Je suis donc bien contente que ma présentation t'ait plu.

Citation :
C'est vrai qu'il était bel homme, et avait tout d'un prince charmant. As-tu vu le film de Visconti dans lequel il est incarné par Helmut Berger ? Sa ressemblance avec le roi est frappante, je trouve.

Je connais le film mais ne l'ai pas vu. Oui, c'est vrai, Helmut Berger lui ressemble de manière saisissante. Helmut Berger, c'est la beauté diabolique par excellence. Je l'ai vu dans les Damnés, du même réalisateur, et je dois dire qu'il m'a fait forte impression en Marlene Dietrich chantant "Ich will einen Mann. Einen richtigen Mann."

As-tu vu le Crépuscule des dieux? Et si oui, qu'en as-tu pensé?

Spoiler:
 

1) Voici une photo du couple sublime qu'il forme avec Romy Schneider, incarnant à nouveau Sissi bien des années après la série sucrée de sa jeunesse.

Citation :
On peut dire que tu sais donner envie de se plonger dans un livre ! Ce n'est jamais la motivation qui me manque pour attaquer une biographie, mais là j'ai juste envie d'abandonner mes lectures en cours et de m'y mettre.

Merci encore! Si tu te lances à un moment ou un autre, ton avis m'intéresse beaucoup, et ce d'autant plus que tu connais d'autres biographies de Jean des Cars dont j'ai appris entre temps qu'il est un spécialiste de bon nombre de têtes couronnées de l'Empire.

Citation :
Concernant l'aspect scolaire du livre, j'avoue n'avoir pas fait attention dans les deux biographies de lui que j'ai lues (sur Sissi et sur Mayerling).

Peut-être ai-je mal choisi ce terme de "scolaire" car la narration est trop fluide pour qu'on lui prête le côté laborieusement érudit des manuels scolaires. Mais disons que j'ai le sentiment que l'auteur a décidé, a priori, de démontrer la présence de quelques grandes lignes de personnalité choisies à partir d'un mélange de légendes et de textes officiels alors qu'il eut été fort intéressant de déconstruire l'image d’Épinal pour faire ressortir les tensions contradictoires et les paradoxes qui sont le fond de tous les êtres humains.


Spoiler:
 

Citation :
Dommage en effet que la psychologie de Louis ne soit pas abordée, elle aurait été bien intéressante pour ce personnage. C'en est même surprenant, parce que peut-on parler de ce monarque sans parler de psychologie ? Enfin preuve est faite que oui puisque J. des Cars l'a fait.

En fait, ce qui m'a frappé, c'est l'absence d'empathie pour Louis dont on sent bien que le cas est réglé dès les premières pages: certes bien meilleur politicien qu'on ne le dit mais tout de même un peu frapadingue, le bon Roi de Bavière. Du coup, les lettres ou les épisodes analysés sont vus à l'aune de la psychiatrie et donnent lieu à de bon gros diagnostiques sans finesse, ma foi fort répétitifs.

Spoiler:
 

Citation :
Je ne sais pas où en sont les recherches actuellement, mais je suis sûre que les historiens continuent à creuser la vie de cet homme énigmatique qui ne cesse de fasciner.

J'ai décidé de voir si je pouvais trouver d'autres ouvrages grand public consacrés à Louis II, ne serait-ce que pour palper un peu la fiabilité de l'image proposée par Des Cars. Mais pour l'heure, j'ai commencé sa biographie de Sissi... dont je repasserai également donner quelques nouvelles. Je suis curieuse de découvrir l'Impératrice côté pile.

(Si tu as tenu le coup lors du post précédent, cette fois, je pense que c'est le coma définitif. )

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Sissi   Mar 21 Fév 2012 - 21:47


Je me rends compte que j'ai oublié de répondre à ta question Dérinoé. Merci pour ton dernier post, une fois encore très enrichissant et loin d'être soporifique.

Dérinoé a écrit:
As-tu vu le Crépuscule des dieux? Et si oui, qu'en as-tu pensé ?

Je ne suis honteusement pas arrivée au bout, parce que mon édition ne comporte que le film en version allemande avec des sous-titres... allemands. J'ai étudié la langue, mais n'ai pas tout compris de ce que j'ai vu et je me suis découragée. Mais ce que j'ai vu m'a bien plu, esthétiquement c'est superbe. Je l'ai regardé en grande partie pour Romy Schneider. Son impératrice est magnifique sur tous les plans . J'adore sa première scène (je crois) lorsqu'on la voit dans un manège de cirque en train d'effectuer des figures sur son superbe cheval. Sa ressemblance avec la vraie impératrice est étonnante, et sa complicité avec son cousin très bien rendue, avec une attirance physique plus que suggérée.. Je garde un bon souvenir du Ludwig d'Helmut Berger, déstabilisé et impérieux, et de surcroît très beau. Il faut vraiment que je revoie ce film et que j'arrive au bout, cette fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miss Maureen
Regency Gown in the Wind


Nombre de messages : 3522
Age : 25
Localisation : Belgique, au pays de Tintin
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Sissi   Sam 7 Juil 2012 - 13:45

En ce moment sur France 2, Secrets d'histoire sur Sissi. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://lheureanglobelge.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sissi   Aujourd'hui à 23:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Sissi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Sissi
» SISSI - JOURNAL D'ELISABETH FUTURE IMPERATRICE D'AUTRICHE 1853-1855 de Catherine de Lasa
» LE ROMAN DE SISSI d’Elisabeth Reynaud
» Pour les fans de Sissi...
» Sissi part

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: