Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 21:08

Le terme "juger" est peut-être un peu fort, mais je voudrais juste évoquer ici un dilemme qui se présente souvent dans la littérature, ou même dans d'autres domaines.
Il y a un livre, son auteur, et les convictions ou actes de cet auteur, qui ne sont pas toujours en accord avec nos convictions.
C'est pour moi un sujet épineux, difficile à débattre.
Je crée ce topic pour que nous puissions évoquer des exemples, et expliquer notre perception.

- Dans les cas épineux, je pourrais citer Céline, et Voyage au bout de la nuit. Grand livre mais piètre personnage?
- Dans les cas plus drôles, Proust, et A la Recherche du Temps Perdu: que doit-on penser d'un écrivain qui est resté toute sa vie dans son lit?
- Dans les cas incertains, je parlerai de Lewis Caroll, et de Tout Alice. L'ambigüité du personnage me trouble beaucoup personnellement.
- On peut également citer Ann Perry qui cache un passé trouble, révélé dans "Heavenly Creatures", le film de Peter Jackson.

L'auteur et son œuvre, doit-on les séparer, les rassembler, les juger?
Cela vous a-t-il déjà freiné dans votre envie de lire?
Ou au contraire, cela a attisé votre curiosité?

le débat est ouvert!!
Revenir en haut Aller en bas
Solia
Sweeter than roses


Nombre de messages : 2621
Age : 28
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 21:39

Merci d'avoir ouvert ce topic, Christelle Very Happy .

Je trouve que c'est une excellente idée.
En effet c'est une question difficile à trancher.

Pour moi ce serait plutôt : ça dépend.
En effet d'un côté l'auteur et son roman son étroitement liés. Le roman sort quand même directement du cerveau de son auteur. Donc les convictions de l'auteur ont pas mal de chances de se retrouver dans ses livres.

Cependant ce n'est pas toujours le cas. On a déja pu remarquer des livres, et même au sens plus large d'autres oeuvres comme dans la musique ... qui ne semblaient ne pas correspondre avec ce qu'on peut savoir de leurs auteurs. Par exemple dans la musqiue, un compositeur qui compose de la très belle musique alors que ses convictions sont choquantes.

Voila ce que j'en pense personnellement, j'ai hâte de lire vos avis Wink .
Revenir en haut Aller en bas
http://mvrie.skyblog.com/
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 21:41

Très bon exemple, la musique, Solia. Je pensais justement à Carmina Burana et à Karajan.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 21:49

quelle est l'histoire de Carmina Burana et Karajan ?
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 21:58

Hitler adorait Carmina Burana, il s'en est servi, il trouvait que c'était grandiose et que ça convenait au nazisme.

Quant à Karajan, il avait adhéré au parti nazi, était le protégé de Göring etc. Il n'a pas eu le droit de jouer pendant les deux années qui ont suivi l'armistice 1945.
N'empêche c'était l'un des plus grand chef d'orchestre du 20ème siècle. J'écoute toujours ses enregistrements des symphonies de Beethoven avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 21:59

Ah oui quand même... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Lise Bennet
Shanghai's Amber Dawn


Nombre de messages : 3261
Age : 23
Localisation : Lorraine or in a daydream...
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 22:32

Comme Solia, je dirais ça dépend.

J'essaie en général d'aller au delà de mes idées pour apprécier une œuvre, je sais qu'on est tous différents et que chacun a ses idées et ses convictions, qu'elles peuvent être totalement opposées aux nôtres. Je me dis aussi qu'un grand artiste/auteur ne se reconnaît pas à ses convictions mais à son travail et que ce que j'apprécie est le produit et non le créateur.

Maintenant, il y a aussi des limites. Si l'artiste qu'on déteste transparaît trop dans l'œuvre, je ne vais pas me forcer à apprécier ni même tenter d'apprécier son œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Meli
Héritier de Hamley Hall


Nombre de messages : 473
Age : 34
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Lun 7 Avr 2008 - 23:30

Sujet très intéressant et j’espère lire de nombreux avis car je suis moi-même un peu perdue.
En ce qui me concerne, souvent la personnalité de l’auteur peut être un frein pour découvrir son œuvre. Quand je parle de la personnalité de l’auteur j’entends par là le personnage public, celui qu’il est lors des promotions. Je pense notamment à Beigbeder, Nothomb, Houelbecq , Littell qui ne m’ont pas du tout intéressés humainement presque exaspérés par leur excès de confiance, leur pseudo-extravagance , et leurs positions de ce fait il ne m’ont pas donnée envie de les lire.

Le contraire ne m’est pas arrivé : lire un livre, l’apprécier même et découvrir que l’auteur a des opinions très différentes des miennes. Mais j’ai eu des doutes un moment, notamment, je me souviens que lorsque j’avais lu American Psycho j’avais été choqué par la violence des propos et j’ai du faire un travail de réflexion et de recherche sur l’auteur Breat Eston Elis pour différencier le personnage principal du livre : un raciste, misogyne, homophobe … de l’auteur, surtout que celui-ci était écrit à la 1er personne. Ce doute est toujours présent ce qui a été préjudiciable au livre que je n’ai pas pu terminer.
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 1:44

Bret Easton Ellis est tout le contraire de ses personnages, fort heureusement. J'ai lu beaucoup d'interviews, et tu peux en être sure.

Concernant Hubert Selby Jr aussi, je me posais beaucoup de questions, mais l'auteur est mort maintenant.

Par contre, dans le cas de Carmina Burana, il s'agit d'une récupération de l'œuvre, cela est encore un autre débat, je crois.
Dès lors qu'une œuvre est livrée au public, elle n'appartient plus à son auteur, et peut être utilisée à de mauvais desseins.
Revenir en haut Aller en bas
Doddy
The Lady of Pemberley


Nombre de messages : 7965
Age : 31
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 10:43

Effectivement Christelle. Hitler avait d'ailleurs agi de la même manière avec les opéras de Wagner. Or Wagner, s'il avait ses défauts, n'avait rien à voir avec le nazisme (il aurait eu du mal vu la date de sa mort).

Néanmoins certaines personnes refusent d'écouter Carmina Burana car pour eux c'est immédiatement associé au nazisme.

Pour en revenir à la littérature, je n'ai jamais lu Voyage au bout de la nuit malgré tout le bien qu'on m'en a dit d'un point de vue strictement artistique. Je pense que je m'y mettrai un jour mais comme le disait quelq'un précédemment (Lise Bennet je crois), si ses idées sont trop présentes dans son oeuvre, je pense que j'aurais du mal à terminer.

Je n'ai jamais été adepte de la théorie de l'art pour l'art, car je considère qu'il est du devoir des artistes, quand ils le peuvent, de mettre leur plume (ou leur art) au service du monde qui les entoure. Je suis extrêmement admirative d'un Picasso qui peint Guernica pour dénoncer les massacres en Espagne juste avant la Seconde Guerre mondiale alors qu'à l'époque l'opinion publique européenne était totalement indifférente.

En bien comme en mal, je ne peux donc pas croire que les idées d'un artiste ne transparaissent jamais dans ses oeuvres : un écrivain se sert de ce qu'il est, de ce qu'il ressent, de ce qu'il vit et de ce qu'il pense comme matériau. Et comme le disait Méli, tant que je ne connais pas très bien la vie de l'auteur, je peux ne pas deviner ce qui se cache derrière. A l'inverse, si je le sais, je vais me forcer à faire la part des choses sans forcément y arriver totalement et apprécier l'oeuvre et uniquement l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/s/3052094/1/
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 11:57

Je suis comme Lise Bennet, j'essaie de faire la part des choses.

Bien souvent j'ai lu/entendu et apprécié une oeuvre avant d'en savoir plus sur l'auteur si ce n'est ses dates de naissance et de mort, car il est vrai que je lis plutôt des classiques. Mon avis n'est donc pas "pollué" par l'image que peut donner un auteur vivant, surtout si celui-ci est un personnage médiatique.

Les auteurs restent des hommes (dans le sens "humains") et ils sont loin d'être parfaits, ils portent en eux des faces sombres, il n'est pas inutile de le savoir mais est-ce vraiment indispensable? A force de chercher, on trouve à tous les coups quelque chose qui nous déplait. Y a-t-il une personnalité qui ne soit pas controversée? On est toujours blessé de découvrir qu'un auteur dont on adore le livre est en fait un salaud intégral.

Au contraire de Doddy, je serais plutôt pour "l'art pour l'art", ce qu'on construit est le résultat de ce qu'on est à un moment dans l'histoire certes mais je n'apprécie pas forcément le militantisme dans l'art, je le crains.

Si on reprend le nazisme par exemple, il a récupéré des oeuvres antérieures (donc bien malgré elles) mais il a aussi produit des oeuvres originales militantes vantant la suprématie de la race aryenne, la famille nombreuse, la femme travailleuse, la terre natale.
Si je dois aimer Guernica, c'est par sa force d'expression, par le génie de Picasso, et pas parce qu'il dépeint un message qui me plaît, sinon cela relève du même processus intellectuel qui me ferait aimer Terre allemande, ou le bon aryen et sa famille...

C'est plus facile avec les oeuvres dont le message a disparu à la première lecture : nombres de chef d'oeuvres sont en fait de gros cirages de pompes destinés au souverain et au protecteur, mais on l'a oublié! Pour le passé plus immédiat, la démarche est plus sensible.
Revenir en haut Aller en bas
laura p
Demande enflammée


Nombre de messages : 375
Age : 52
Localisation : entre Caen et Strasbourg
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 14:40

Doddy a écrit:
Effectivement Christelle. Hitler avait d'ailleurs agi de la même manière avec les opéras de Wagner. Or Wagner, s'il avait ses défauts, n'avait rien à voir avec le nazisme (il aurait eu du mal vu la date de sa mort).
Certes Wagner n'a pas connu le nazisme, mais ses idées profondément anti-sémites répondaient à la pensée du Führer, et ne pouvaient que servir à sa propagande. Winifred Wagner, sa propre belle-fille, fut un soutien fervent du parti national-socialiste.
Wagner est, je trouve, un excellent exemple de la différence entre un auteur et son oeuvre. Ses opéras sont magnifiques, grandioses ; sa musique était avant-gardiste, très créative. L'ouverture du Vaisseau Fantôme, par exemple, est un avant-goût de ce qui donnera plus tard les musiques de films. Et le personnage, lui, pouvait être d'une mesquinerie proportionnellement inverse à la démesure de ses oeuvres. Par exemple, sachant que les ministres de Louis II de Bavière vont lui mettre des bâtons dans les roues, il envoie sa femme, Cosima, chercher l'argent promis par le Roi, argent remis en petites pièces de monnaie, que Cosima dut charger elle-même dans sa voiture... Un monsieur tout petit...Twisted Evil

Citation :
Néanmoins certaines personnes refusent d'écouter Carmina Burana car pour eux c'est immédiatement associé au nazisme.
Il est difficile d'échapper à Carmina Burana, vu l'usage intensif qu'en a fait l'industrie cinématographique !
Dans "De Nüremberg à Nüremberg", de Frédéric Rossif, il était suggéré que Carl Orff, le compositeur de Carmina Burana, était proche des Nazis. Cela appuierait le fait qu'Hitler aurait eu un faible pour cette oeuvre, mais je n'ai rien trouvé à ce propos confused
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 15:22

Il me semblait aussi que Hitler Wagner était antisémite, merci Laura P! Je me demande tout de même s'il ne faut pas nuancer , enfin c'est un peu violent peut être, l'antisémitisme avant le XXeme siecle. Enfin dans le sens où ça venait plus de l'éducation dans beaucoup de cas. C'est peut être bêtement parce que c'est "le passé" mais j'ai tendance à être plus indulgente, enfin à y préter moins attention.

J'ai plus de mal avec les artistes récents. Inimaginable pour moi de lire Le Régal des vermines par exemple, où de lire un bouquin d'Eric Zemmour ( il est beaucoup plus soft sur France 2 chez Ruquier que dans ses livres où sur la charmante radio courtoisie : radio très très très très très très à droite qu'on capte en région parisienne et qui peut faire passer Le Pen pour un petit rigolo!)

Pour Céline, je me déciderai peut être un jour, j'ai lu des extraits et j'étais forcée de reconnaître que c'est diablement bien écrit!
Idem par pure curiosité et non pas parce que je partage l'avis du livre, je pourrai lire ( enfin pas par plaisir et sans doute pas entier) Le Protocole des Sages de Sion ou Mein Kampf, pour essayer de comprendre et de savoir d'où peut venir une haine aussi incompréhensible que l'antisémitisme. Je considèrerai ça plus comme un livre d'étude alors que je suis incapable de toucher Le Premier Sexe d'Eric zemour !

Idem une fois j'avais vu à la télé une itw d'un ecrivain (mort il y a un ou 2 ans) qui se sachant atteint du sida, militait contre le port du préservatif, se droguait et tout et tout. Je ne pouvais pas toucher son livre, c'était physique! Il semble qu'il se soit calmé et soit devenu instit avant de mourir, ça m'a permis de me faire une idée moins noire du personnage, mais tout de même^^
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
LucySnowe
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 11
Age : 38
Localisation : Dans la lande, les yeux fixés sur l'océan...
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 15:42

Pour ma part, j'avoue que suis tentée de faire une jonction entre l'auteur et son oeuvre...Le cas n'est jamais arrivé, mais je pense que je ne lirais pas un livre qui soit d'une personne que je n'aime pas du tout.

Et comme je trouve ça plutôt gênant, je ne me renseigne pas toujours sur la vie des auteurs, ce qu'ils étaient ou sont en réalité, car j'ai trop peur d'être déçue. pale
Je m'attache essentiellement à l'histoire qui est narrée et si tant est qu'elle me plaise beaucoup, je serais énormément insatisfaite si j'apprenais que l'auteur de mon oeuvre favorite, qui soit dit en passant doit donc receler des valeurs et des qualités qui me touchent, soit un fieffé coquin sans foi ni loi. Evil or Very Mad

Pour faire un parallèle, je prendrais les adaptations DVD . Je n'aime pas regarder les documentaires attenants au tournage, les interviews des acteurs, ça me casse toujours mon rêve.
Par exemple j'ai regardé les "behind the scenes" de Jane Eyre 2006 et ça m'a fait un choc de voir Ruth Wilson avec son anorak sur sa robe du 19eme !lol affraid

Je ne sais pas si je m'exprime clairement..mais c'est comme si on les mettait à nu et qu'on me disait :" Tiens voilà, tu vois, c'est pas la réalité"
Or je sais pertinement que ce n'est pas la réalité Rolling Eyes mais je me laisse volontairement embarquée par l'histoire et j'y crois.

C'est exactement comme ça pour les livres.
Pour moi il est difficilement concevable de jetter dans une oeuvre des sentiments et des valeurs (ou qualités dirons-nous) qui ne sont pas au moins un peu en nous.
Pour mon âme sensible et romantique ce n'est que pure hypocrisie...
Que voulez-vous je dois être une indécrottable idéaliste!

Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16731
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 16:36

Je suis comme beaucoup d'entre vous, c'est à dire lorsque l'on a connu des auteurs et des actuers toute sa vie (et là je fais référence à mon topic sur Charlton Heston Wink ) il est très difficile de cesser brusquement d'apprécier en tant qu'"artiste". On ne connait pas forcement le vie intimes ni les convictions de chacun, surtout quand ce sont des classiques.

Par contre, c'est sûr que pour beaucoup d'artistes qui me sont encore méconnus, s'il ont des convictions religieuses ou politiques qui me choquent, j'aurait beaucoup de mal à vouloir les découvrir.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Laure
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1327
Localisation : Perdue dans la lande
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 16:49

Voyage au bout de la nuit n'est pas un livre antisémite. Il dénonce au contraire l'absurdité des guerres (1ère partie) puis le colonialsime (2è) et le capitalisme (3è). Ce sont ses pamphlets qui sont fortement antisémites, dont Bagatelle pour un massacre, mais bien heureusement, on étudie pas cette littérature là à l'Université.

Je pense comme Camille qu'il faut replacer certaines parutions dans leur contexte, à savoir l'antisémitisme ambiant qui régne en France dès le 17ème (?) siècle. Par exemple, j'ai été assez étonnée de le remarquer à la lecture de Manette Salomon des Goncourt. Ce qui compte, n'est-ce pas d'avoir une lecture distanciée ?
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 17:42

Quel sujet intéressant !

J'avoue que, dans une certaine mesure, j'ai tendance à assimiler l'auteur à son oeuvre, à plus forte raison si le récit est rédigé à la première personne. Cela est purement subjectif, bien entedu. Car ce n'est pas parce qu'un livre est écrit de cette façon que les avis émis sont obligatoirement ceux de l'auteur.
Il est indéniable pourtant que la personnalité de l'auteur transpire à travers son oeuvre (c'est la même chose pour la musique me semble-t-il). Plus haut, on cite Céline, Beigbeder, Houllebecq, Littell, Nothomb, et j'ai le même malaise. Beigbeder m'insupporte dans sa manière d'être et cela se ressent très fort dans ses romans (ce type m'a tout l'air d'un égocentrique pathologique... désolée pour les fans). Idem pour les autres.
Dans le cas de ces auteurs, je ne peux pas faire la distinction entre leurs personnalités réelles et leurs livres, car à ce que j'en sais, le malaise ressenti lors de la lecture a toutes les raisons d'être, au vu du comportement et de la manière d'être des auteurs.

Dans le cas inverse, il y a ces livres que l'on affectionne à tous points de vue, et dans lequel il est impossible de ressentir la véritable personnalité de l'auteur. Je pense par exemple à Victor Hugo. Il est indéniable que sa vie privée n'était pas spécialement un modèle de piété... Je pense aussi que cela est une question de siècle, d'époque. Dans la littérature classique ou romantique, il y avait une certaine retenue dans les propos, les sentiments. Conan Doyle, était un consommateur de cocaïne et morphine (défaut qu'il a transmis à son héros)... Charles Baudelaire a eu une vie assez dissolue...
Je ne me fais guère d'illusions sur le caractère des auteurs classiques ou leur véritable vie, qui avaient leur lot de défauts plus ou moins avouables.
Disons que tant que les oeuvres ne souffrent pas de ces défauts, je ne m'en plains pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
laura p
Demande enflammée


Nombre de messages : 375
Age : 52
Localisation : entre Caen et Strasbourg
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 18:06

Camille Mc Avoy a écrit:
Il me semblait aussi que Hitler Wagner était antisémite, merci Laura P! Je me demande tout de même s'il ne faut pas nuancer , enfin c'est un peu violent peut être, l'antisémitisme avant le XXeme siecle. Enfin dans le sens où ça venait plus de l'éducation dans beaucoup de cas. C'est peut être bêtement parce que c'est "le passé" mais j'ai tendance à être plus indulgente, enfin à y préter moins attention.

Je pense que tu as raison, le "racisme" de l'époque de Wagner venait d'une éducation issue de la religion où on stigmatisait le méchant Juif qui avait crucifié le Christ. En attendant, par une logique qui m'échappe, dans un de ses opéras, Lohengrin, Wagner s'est servi de la Marche Nuptiale de Mendelsonn...

Sinon, j'ai aussi un peu de mal à dissocier l'auteur et son oeuvre. Cela peut même fonctionner en sens inverse : j'avais détesté "L'"étranger" d'Albert Camus, et après avoir lu sa bio par Olivier Todd, j'ai relu ce roman avec moins d'ennui... Comme quoi... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 19:44

Ah oui, Wagner se pose là, dans ce débat!
Encore un grand compositeur qu'on ne peut séparer de son œuvre, car elle contient beaucoup de ses aspirations à la grandeur, sa vision d'un certain occident.

Je pense aussi à un autre aspect de ce débat:
Nabokov, par exemple. Qu'a-t-il mis de lui dans le personnage de Humbert Humbert, dans Lolita? c'est troublant!
Revenir en haut Aller en bas
Sorcière Camomille
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 265
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 20:01

Oui tout ça est fort complexe mais dans le cas de Wagner, c'est assez difficile parce qu'à son époque, il n'y avait pas eu le nazisme. C'est comme de reprocher à Lully ou Charpentier ou Molière ou Racine d'avoir écrit pour la grandeur de Louis XIV. ça reste mémorable, artistiquement parlant.
Par contre, Lewis Carroll et Alice..., je ne peux pas. Parce que je ne peux dissocier ça du pédophile. (oui, Lewis Carroll était pédophile, c'est avéré, même s'il n'est peut-être pas passé à l'acte).
Pour rebondir sur Beat Easton Ellis (que je n'ai pas lu), on peut poser la question de l'auteur de romans noirs, qui mettent en scène des tueurs en série. je pense à Michael Connelly qui crée des psychopathes à faire froid dans le dos ou à Elizabeth George. L'un comme l'autre ne sont pas pour autant des psychopathes. Paradoxalement, ce sont peut-être ceux qui expriment le moins leur personnalité dans leur oeuvre (Céline, peut être ou Lewis Carroll qui écrit un conte pour enfant, et non pas une histoire avec des enfants) qui sont les plus convaincus par ailleurs... je ne sais pas.
En tous cas excellent sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://sorcierecamo.blogspot.com
anne shirley
Delights of Kindred Spirit


Nombre de messages : 4477
Age : 32
Localisation : on the road to Avonlea...
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 20:03

Sorcière Camomile, je ne savais absolument pas que Lewis Carroll était pédophile ! affraid Je suis vraiment choquée ! Shocked Je crois que je ne regarderais plus mon exemplaire d'Alice comme auparavant !
Revenir en haut Aller en bas
Isil
Subtil compliment


Nombre de messages : 169
Age : 44
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 20:04

J'ai aussi un peu de mal à dissocier l'oeuvre de l'auteur mais il faut aussi relativiser. L'antisémitisme de Céline est certainement moins excusable que celui des auteurs du XIXème qui avaient tous été élevés comme ça. Il faut plutôt s'extasier sur des auteurs de l'époque qui ont défendu les juifs. Le seul exemple qui me vient en tête est celui de Dickens dans "l'Ami commun" (alors que le portrait de Fagin dans Oliver Twist le place plus du côté de l'antisémitisme) mais il y en a sûrement beaucoup d'autres. A l'époque de Céline, le contexte de haine raciale était tel que ça rend ces textes presque criminels. Un exemple intéressant: les oeuvres de l'avant-guerre de Agatha Christie sont truffées de remarques antisémites (il n'y en a plus après-guerre à ma connaissance). Ca n'empêche en général personne d'apprécier ses oeuvres. J'ai toujours un pincement au coeur en lisant du Jules Verne et son racisme avec tentative de pseudo-justifications scientifique et pourtant j'adore son oeuvre.
J'ai plus de mal avec des contemporains, sans doute parce que entendre un discours douteux sortir directement de la bouche d'une personne est plus difficile que replacer la personne dans un contexte plus lointain. Je n'arrive pas à lire Houelbecq à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-d-isil.over-blog.com/
Sorcière Camomille
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 265
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 20:05

Laure a écrit:
Je pense comme Camille qu'il faut replacer certaines parutions dans leur contexte, à savoir l'antisémitisme ambiant qui régne en France dès le 17ème (?) siècle.

tu peux y aller, dès le Moyen Âge ! Les Juifs étaient obligés de porter des signes distinctifs sur leurs vêtements à la fin du Moyen Âge et dans certaines régions... (ben oui le nazisme n'a pas tout inventé dans l'horreur)

@ Isil : Céline écrit JUSTEMENT dans un contexte d'antisémitisme d'ETAT ! Il a été élevé de la même façon que les auteurs du XIXe ! c'est ça qu'il faut prendre en compte ! Il n'écrit pas sous la Ve république, ou alors je me trompe complètement... N'oublions pas qu'en 1934 en France les ligues d'extrême droite manifestent en France et que l'antisémitisme était assez délirant à l'époque... cf l'anti-Blum"isme".

@ Anne Shirley : moi aussi j'étais fort choquée... mais quand tu vois le nombre de photos qu'il avait de son "modèle", la vraie Alice, c'est assez flippant...
Revenir en haut Aller en bas
http://sorcierecamo.blogspot.com
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 20:25

Oui tu as raison Camille. Il ne faut pas oublier que même au début de la résistance à Londres, les premiers généraux ou militaires importants pensaient qu'il fallait faire quelquechose pour le problème juif. Enfin je n'ai pas tellement envie de lire les pamphlets de Céline pour autant^^
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
christelle
The Gathering Storm


Nombre de messages : 3484
Age : 40
Localisation : Entre Paris, Londres, Hong Kong et Séoul...
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Mar 8 Avr 2008 - 20:40

Sorcière Camomille, y a-t-il eu acte de la part de Lewis Caroll? des preuves? j'ai toujours eu l'impression que cet homme était resté dans le fantasme.

Voilà un parfait exemple de ce débat, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?   Aujourd'hui à 5:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Doit-on juger une oeuvre séparément de son auteur?
» Tricoter séparément
» Une adaptation doit-elle suivre l'oeuvre original ?
» camping sans passe
» [Q] Où se procurer l'ASUS Transformer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: