Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Dim 30 Mai 2010 - 23:52

Je suis d'accord avec toi sur la question des clichés, Zakath Nath.

Je dois te dire que tu défends très bien KoH, dont la version longue a rejoint depuis longtemps ma PAV grâce à ton lobbying.Very Happy Il faut vraiment que je me trouve une minute (enfin, c'est une figure de style, j'ai bien compris que c'est beaucoup plus lol! ) pour la regarder.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf


Nombre de messages : 2986
Age : 36
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 9:54

toxicangel a écrit:
Ben faut croire que je suis devenue hyper bon public au cinéma, mais j'ai vu le film hier soir ... et j'ai aimé Suspect
Bien sûr ce n'est pas le chef d'oeuvre cinématographique du siècle mais pour un film à grand spectacle (car c'est ce qu'il est), je trouve qu'il remplit bien son rôle, sans en faire trop.[...]nounours un jour, nounours toujours
cheers Je plussoie totalement Toxic!
Je vais faire ma midinette (Russell est mon nounours grincheux préféré!), mais je suis contente que ce film trouve ici quelques supporters. D'ailleurs, j'ai de mon côté lu quelques bonnes critiques dans la presse, notamment dans Telerama:
Citation :
Les hommes rugissent, le bois craque, les pierres se fendillent : Richard Coeur de Lion assiège un château français. C'est sa dernière bataille avant de mourir : le XIIIe siècle, façon Ridley Scott, est une ère boueuse et violente, propice à l'épopée et à son cortège de tumultes, de blessures et de trahisons. Mais ce Robin des Bois ne ressemble pas à ses prédécesseurs. Errol Flynn, avec ses collants verts à la Peter Pan et ses numéros de voltige, paraît plus suranné que jamais. Quant à Kevin Cost­ner, qui dans Robin des Bois, prince des ­voleurs arpentait la forêt de Nottingham coiffé comme un footballeur allemand, mieux vaut l'oublier.
Incarné par Russell Crowe, le justicier médiéval est mûr, massif, taiseux, presque doux. Le comédien australien ne renouvelle pas seulement le personnage, mais sa propre image de héros d'action. Dans Gladiator, sa première fresque en costumes - déjà devant la caméra de Ridley Scott -, c'était une brute charismatique, une bête fauve au milieu de l'arène. Ici, il gagne en sobriété, voire - qui l'eût cru ? - en délicatesse. Le film s'écarte de la légende originale et fait de Robin un homme du peuple, un modeste archer, oeil vif et mains épaisses, qu'un concours de circonstances (peu crédible, mais qui s'en soucie ?) amène à défendre la veuve, l'orphelin et le Saxon surtaxé.

L'action se déroule dans les années qui précèdent la légende : comment Robin tout court est devenu Robin « des Bois ». Une idée plutôt futée, qui rend au scénariste une certaine liberté et offre au spectateur un suspense tout neuf. L'enjeu n'est pas, et pour cause, de savoir ce que le héros va devenir, mais comment : en désertant, en se faisant passer pour un noble (et défunt) baron, en s'éprenant de sa veuve... A cheval, à pied ou en bateau, l'irrésistible ascension du prolo des forêts tient toutes ses promesses. Pas trop d'effets spéciaux, de bagarres en accéléré et de jets de sang au ralenti. Rompu au film historique (outre la Rome antique, il a déjà ressuscité le Moyen Age dans Kingdom of heaven), Ridley Scott sait orchestrer une bataille comme personne. Deux chocs encadrent le récit. On y entre sous une volée de flèches, devant le fameux château assiégé. On en sort dans un déferlement d'oriflammes et de cottes de mailles : plage envahie de guerriers, falaises grouillant d'archers. Entre les deux, Scott galope d'un vaste complot politique (la trahison d'un noble anglais proche de Jean sans Terre au profit du roi de France) à une peinture spectaculaire de la misère et du quotidien des paysans anglais.

Parmi eux se tient la Lady Marianne étonnante de ce nouveau Robin. Forte, lumineuse, Cate Blanchett incarne ce personnage avec une fougue splendide, une grâce altière, aux antipodes de la sempiternelle potiche en détresse. Sa Marianne est, à elle seule, une raison d'aller voir le film, et peut-être même, au fond, sa véritable héroïne.


Sinon, me voilà aussi convaincue de découvrir KoH!
EDIT : je viens de commander le DVD sur Amazon. J'espère qu'il s'agit de la version "Director's cut"!
Revenir en haut Aller en bas
Zakath Nath
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2980
Age : 33
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 12:55

Bon, j'ai intérêt à ce que KoH vous plaise, maintenant Smile !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
April
Black Leather's Violet


Nombre de messages : 16175
Age : 42
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 14:21

Voici un article paru dans le magazine "Première" de mai :




Et un autre paru dans le journal suisse "20 minutes" :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Fred
Amazing Needle Spirit


Nombre de messages : 3742
Age : 45
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 15:12

Merci April. Le titre de 20 Minutes est
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 18:07

Bon décidemment, en lisant tes commentaires Zakath Nath, je me dis que je devrais me jeter sur KOH pour le revoir (ou du moins essayer d'arriver jusqu'au bout ! lol! ). En tout cas, si tu arrives à me faire changer d'avis, j'ouvre le Champagne ! bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
eveange66
Riche célibataire


Nombre de messages : 120
Localisation : Près des grandes villes solitaires et dans mes rêves
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 19:45

Et bien je suis bien surprise de la critique de Télérama.
Qui contrebalance les autres.
A quand un topic sur l'acteur Russel Crowe à ce rythme là dans l'auberge hmm ?
Finalement, ce Robin Hood "comment" faut il le voir ?
Je veux dire puisqu'il ne faut pas chercher la vérité historique de l'époque (bien que ce Moyen Age anglais là soit bien plus réaliste que celui du film avec Errol Flynn...) même avec cette inspiration de la Magna Carta(ben tiens, là pour le cas, c'est trop) ni la puissance des combats (pas trop présents ??!!), qu'est ce que c'est alors ?
Je suis toute prête à apprécier, me reste à le voir (oui oui) mais, c'est tout le battage autour et les avis, assez péremptoire il faut le dire, de Russel Crowe au sujet du film et de la vision de Robin Hood qui ont fait, entre autre, que beaucoup en espérait plus (mieux ?).
Pour ma part, le côté taiseux, voire, besogneux, du personnage (et, accessoirement, de Russel Crowe, quoique taiseux lui, euh ça dépend des moments) ne me gêne pas du tout, au contraire.
C'est vrai que, de ce côté là, l'aspect que l'on peut s'imaginer du personnage de Robin Hood semble être bien incarné par Russel Crowe.
Homme du peuple, humble, dur à la tâche, mais aussi, si l'on va au bout de la logique, sans trop d'éducation ni instruction....
Donc la Magna Carta (oui oui j'y reviens, mais promis, je n'en fais pas une fixette), j'ai un doute.
Le verrais bien en viking Russel Crowe dans un autre rôle, pas vous ?
On peut rêver quoi....
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 21:18

Euh, j'avoue eveange66 que je ne comprends pas bien le sens de ta critique ? scratch
Parce que selon moi, le meilleur moyen de se faire une opinion sur un film, c'est encore d'aller le voir, sinon on reste dans le domaine du préjugé... Ce qui est quand même un comble sur un forum austenien Laughing .
Pour le reste, je pense qu'on a tous très bien saisi ton "admiration" pour Russell Crowe... Si, si, au bout du 10ème post dans le même sens, je pense qu'on commence à comprendre Razz .
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
eveange66
Riche célibataire


Nombre de messages : 120
Localisation : Près des grandes villes solitaires et dans mes rêves
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 21:25

Diantre !!
Revenir en haut Aller en bas
toxicangel
Snails Huntress


Nombre de messages : 6219
Age : 39
Localisation : Somewhere between Heaven and Hell, obviously...
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Lun 31 Mai 2010 - 23:31

Ne le prends pas pour une attaque virulente contre toi eveange66 Very Happy

Mais j'avoue que d'un point de vue personnel, je ne vois pas trop où se trouve l'intérêt d'exposer un avis négatif sur un film en se forgeant son opinion uniquement sur les critiques et les interviews lues dans la presse. Je serais par contre nettement plus intéressée d'avoir ton propre avis (et notamment ton point de vue d'historienne) sur le film, même s'il est au ras des paquerettes et que tu me dis que c'est le pire navet du siècle Laughing

Et peut être que je me méprends (et dans ce cas je te laisse libre de t'exprimer sur le sujet) mais je sens tout de même comme une pointe de moquerie dans le début de ton post précédent, particulièrement sur la critique positive de Télérama et l'éventuelle ouverture d'un topic sur Russell Crowe.
Tous les avis sont recevables, là n'est pas la question, et tu as parfaitement le droit de ne pas apprécier Russell Crowe et/ou les films de Ridley Scott, ou de ne pas avoir envie d'aller voir Robin Hood Very Happy .
Cependant, dans le sens ou tu n'as toujours pas vu le film, ton opinion sur la réalité historique ou le jeu de Russell Crowe dans le film me parait tout de même biaisée.
Et je rebondis sur l'éventuelle ouverture d'un topic sur Russell Crowe. Je ne vois pas en quoi ce serait inenvisageable ? Parce que tu trouves que Russell Crowe joue mal ? Parce que l'homme en lui même t'insupporte ? Tu es tout à fait libre de le penser mais je pense que d'autres membres du forum peuvent avoir un avis différent et en ce cas, je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas l'exposer sur un topic ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://angelfr.over-blog.com/
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Mar 1 Juin 2010 - 8:44

toxicangel a écrit:

Mais j'avoue que d'un point de vue personnel, je ne vois pas trop où se trouve l'intérêt d'exposer un avis négatif sur un film en se forgeant son opinion uniquement sur les critiques et les interviews lues dans la presse. Je serais par contre nettement plus intéressée d'avoir ton propre avis (et notamment ton point de vue d'historienne) sur le film, même s'il est au ras des paquerettes et que tu me dis que c'est le pire navet du siècle Laughing

Je comprends bien sûr la curiosité que suscitent les critiques, surtout envers un film comme celui-ci qui est loin de faire l'unanimité et qui a beaucoup fait parler de lui après sa projection à Cannes, mais le meilleur moyen de se forger une opinion c'est d'aller voir le film.
Je ne suis pas anti-critiques, elles ont leur utilité mais le côté "je-ne-me-fie-qu'-aux-critiques-pour-savoir-si-je-vais-voir-le-film" a tendance à m'énerver. En général, je lis les critiques après avoir vu les films qui m'intéressent, ça me permet de rester assez objective et de ne pas être influencée par ce que j'ai lu.
Revenir en haut Aller en bas
eveange66
Riche célibataire


Nombre de messages : 120
Localisation : Près des grandes villes solitaires et dans mes rêves
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Mer 2 Juin 2010 - 22:47

Je suis venu
J'ai vu
Ca m'a bien plu
Et la poire aussi me suis bien fendu !!

Et puis j'ai mourru... 10,50 euros la place de cinéma arghhhhh

Quoi dire de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Sam 5 Juin 2010 - 16:59

Je suis un soupçon hors sujet, désolée, mais j'ai pensé que vous aimeriez cette apologie des hommes en collant: Men in Tights, A brief History. Arrow

Russel Crowe aurait-il eu peur d'avoir affaire à forte partie? lol!

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Amazing Needle Spirit


Nombre de messages : 3742
Age : 45
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Sam 5 Juin 2010 - 21:24

Je savais bien qu'il y avait un point commun entre Superman et Henry VIII!
Merci Cat!
Revenir en haut Aller en bas
http://unmondeencouleurs.over-blog.net/
Emily-de-Winter
Romancière anglaise


Nombre de messages : 2745
Age : 21
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: cat   Dim 6 Juin 2010 - 10:41

Merci Cat ! Très interessant !
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict


Nombre de messages : 828
Age : 31
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Dim 6 Juin 2010 - 19:06

Citation :
If Russell Crowe’s hesitancy to wear tights is grounded in any issues surrounding masculinity, he might be delighted to know that fellow Antipodean Flynn once castrated sheep with his teeth, which is paradoxically a pretty manly thing to do.

lol! Merci Cat, phénoménal !
Revenir en haut Aller en bas
Marian
Sherwoodian Dreamy Quill


Nombre de messages : 3076
Age : 26
Localisation : Bordeaux, un café à la main, un livre dans l'autre...
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Ven 9 Juil 2010 - 19:07

Contrairement à toutes les adaptations de la légende que j'ai pu voir (hormis ma série préférée bien entendu ^o^), j'ai beaucoup aimé. J'étais persuadée que cela n'allait pas me plaire lorsque j'ai pris la place, et que j'allais voir un Gladiator II. Pour ceux que ça intéresse, je l'ai vu en VO, donc je ne sais pas comment c'est avec le doublage, parfois d'ailleurs ça change tout (ex : la série de la BBC, que je déteste en VF).

Donc non, rien à voir avec Gladiator, du tout. Il y autant de sang que dans ma série favorite, c'est-à-dire, presque pas, à part de petites éraflures. J'ai donc été très surprise parce qu'au vue du trailer, je m'attendais à quelque chose de très violent et snaglant.

Les personnages sont très intéressants et très éloignés de la légende (hormis peut-être la bande des Merry Men : Allan A Dale, Will Scarlett, Little John et Brother Tuck). D'ailleurs, je les ai bien aimé ces quatre-là, même si on ne les voit pas beaucoup. Ils ont beaucoup d'humour, comme il se doit, surtout Will et Tuck. Will est un roux, je croyais que c'était Allan au début d'ailleurs... Allan quant à lui, et un ménestrel, comme dans la légende. Et il me faisait pensé à Chabal avec ses longs cheveux bruns et sa barbe. Enfin bref. XD

J'ai beaucoup aimé Robin et Marian, bien que leur personnages aient la quarantaine. Je les ai trouvé à la fois crédibles et attachants. Même si je n'aime pas Cate Blanchett d'habitude, son côté "Eowyn" m'a relativement plu. Enfin, je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir...

La relation entre Robin et Marian n'a rien à voir avec tout ce qui a été fait auparavant, de même que la nature du personnage de Robin. Robin Longstride, fils d'un tailleur de pierre philosophe, est un des archers de Richard Cœur de Lion, et est parti se battre auprès du Roi en Terre Sainte, puis ensuite, en 1199 (date à laquelle commence le récit), le suit dans ses pillages en France. Mais ce n'est qu'un simple soldat, pas un noble. L'un des plus proches amis du Roi, et son homme de confiance, est un noble de modeste condition : Robert of Locksley. Comme vous avez du le deviner, il s'agit du véritable seigneur de Locskley. Par un concours de circonstances (que je tairais ici pour ne pas être accusée de spoiler), Robin prend l'identité de ce seigneur et rentre sur ses terres, près de Nottingham. La femme du défunt Robert of Locksley n'est autre que... Lady Marian...

Marian est donc veuve, et n'ayant profité que très peu de ses noces et de son mari, on peut dire qu'elle n'a pas été beaucoup "touché" par un homme, certes, mais c'est loin d'être une vierge maiden refusant de se marier comme la Marian de Lucy Griffiths (Robin Hood BBC 2006). Elle a cependant presque autant de courage. ^^

Robin lui ne devient Robin Hood qu'à la toute fin du film. Ce film semblerait-il, est une introduction à une très probable suite. C'est d'ailleurs sans nul doute pour cela que les personnages secondaires n'ont pas trop été développés.

Mon appréciation finale c'était que c'était original et dynamique. Les scènes de bataille n'étaient pas aussi longues que je l'avais envisagé et redouté, donc ça allait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois   Aujourd'hui à 9:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» Robin Hood: une version "Gladiator" de Robin des Bois
» biscuits à la poudre à pâte (robin hood)
» Robin Hood no daibôken:
» Robin Hood : les Mystères de Sherwood
» Fanarts Robin Hood BBC 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Cinéma-
Sauter vers: