Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Architecture : entre splendeur et anticonformisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Morloch
Riche célibataire


Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 15 Avr 2009 - 18:51

J'avais été frappé lors de la visite du musée de l'histoire du judaïsme de voir une salle entière consacrée à l'architecture des synagogues en bois d'Europe de l'est, avec des maquettes. Tout un monde disparu (je ne crois pas qu'il y en ait encore une seule debout).


http://www.mahj.org/fr/2_collections/parcours_detail.php?niv=2&ssniv=7&parc_id=7&oeuv_id=59

Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Ven 17 Avr 2009 - 21:57

Merci pour ce lien Morloch. En fait, il en reste juste une à Bobowa. C'est une toute petite ville du sud-est de la Pologne vers Gorlice. Il s'y trouvait une Yeshiva (centre d'étude du Talmud et de la Torah) très renommée. Pendant la seconde guerre mondiale, ce village est devenu "village concentrationnaire" pour les juifs des alentours. Presque tous furent tués. Après la guerre, le grand rabbin Shlomo Halberstam a ré-ouvert sa Yeshiva aux Etats-Unis. Son père était mort dans l'holocauste.
Il reste à Bobowa une synagogue en bois de 1778 et un cimetière juif.


Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Dim 19 Avr 2009 - 0:13

cheers Félicité! je n'avais pas vu tout cela!! Merci ça me touche beaucoup! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Popila
Free Spirit of Longbourn


Nombre de messages : 2073
Age : 32
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Dim 19 Avr 2009 - 11:03

Quele bonne idée, ce topic ! cheers

Artemis a écrit:
Une fois l'escalier monté, on continue notre progression vers le saint des saints, la salle, en passant sous un porche encadré par deux immenses statues (ci dessous, photo de celle de gauche), des créatides ( Question je ne suis pas sûre d'avoir bien compris le mot ...)

Il s'agit en fait de caryatides, qui sont des statues féminines servant de support ou de colonnes.



Pour l'équivalent masculin, on parlera d'Atlantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.misspopila.blogspot.com/
Artemis
Clever Smiling Sweetness


Nombre de messages : 2729
Age : 30
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Lun 20 Avr 2009 - 14:12

Merci beaucoup pour cette précision Popila ! Je n'arrivais pas à retrouver le mot précis, et j'ai noté en phonétique ce que j'avais cru entendre lors de la visite ...
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 22 Avr 2009 - 18:12

J'ai un peu zappé cette partie du forum, et je n'en suis pas fière Embarassed
Tous les derniers avis et posts sont hyper intéressants, en passant par Morloch, qui je pense, est spécialiste en tout genre de l'opéra, et ces dernières précisions sur les Voix de Garnier, qui ont été "exhumées" m'ont enchantées. J'avais vu l'article sur le net à ce sujet. Il est tout de même incroyable que les rouleaux de phonographes et des pistes de grammophones dont il est question dans le roman de Leroux, et sur lesquels s'ouvrent le livre, ait été retirés de leur "cachette". J'ignorais que cette histoire était véridique Shocked

Et merci beaucoup pour les photos sur l'architecture bois d'Europe de l'Est (et de la Russie) c'est absolument splendide, j'admire I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Artemis
Clever Smiling Sweetness


Nombre de messages : 2729
Age : 30
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 5 Mai 2009 - 18:26

Voici un fascinant petit reportage passé au Journal Télévisé de 13h de TF1 et consacré à l'Opéra Garnier et au Ballet de l'Opéra Very Happy : Arrow
(si jamais le lien ne marche pas, j'essaierai d'en trouver un autre)

EDIT : j'ai posté les 5 liens (car il y a en fait 5 reportages différents) sur le topic "Danse"


Dernière édition par Artemis le Mar 5 Mai 2009 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 5 Mai 2009 - 18:41

Mon pc ne sait pas lire les video en flash player... Je vais pleurer... No
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
manue
Star Sheep Trooper


Nombre de messages : 2133
Age : 45
Localisation : Sous un camphrier géant
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 6 Mai 2009 - 21:44

Quelques jours à Paris, m'ont permis de enfin réaliser un projet longtemps repoussé : la "tournée" des passages parisiens (alibi culturel parfait pour faire les magasins en douce - sauf que mon cher époux n'a pas été dupe longtemps).
Ses passages sont vraiment de très jolis endroits, tour à tour magiques, suranés, grandioses, vivants ou légèrement décrépis.

Alors en vrac et dans le désordre :
Le passage Verdeau


Dans son prolongement le passage Jouffroy, avec arrêt obligatoire dans cette librairie de cinéma


On traverse pour arriver Passage des Panoramas


Après le parcours devient un peu moins simple. On quitte les antiquaires pour rentrer dans un univers beaucoup plus classieux.
La galerie Vivienne, où se trouve, entre autres, un dépot-vente de vêtements, dans lequel j'ai pu m'acheter…………… une écharpe scratch .


La galerie Véro-Dodat.

Vous remarquerez que lorsque ça devient chic, ce n'est plus un passage mais une galerie. Razz

Retour par le passage Choiseul - celui de Mort à crédit


Et après une déambulation totalement irrationnelle
Le passage du prado


et pour finir le paradis de l'épice : le passage Brady


Voilà, on a bien marché, mais ça aurait pu être pire, car la liste n'est pas complète.


Dernière édition par manue le Mer 6 Mai 2009 - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 6 Mai 2009 - 21:58

Superbe Manue.
Cela me rappelle bien des souvenirs. drunken
Une écharpe seulement, tu es plus que raisonnable. Wink
Revenir en haut Aller en bas
manue
Star Sheep Trooper


Nombre de messages : 2133
Age : 45
Localisation : Sous un camphrier géant
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Jeu 7 Mai 2009 - 0:30

Félicité a écrit:

Une écharpe seulement, tu es plus que raisonnable. Wink
Euh, en fait, c'est le seul truc que j'ai pu me payer. No
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
Clever Smiling Sweetness


Nombre de messages : 2729
Age : 30
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Jeu 7 Mai 2009 - 9:40

Merci beaucoup pour ces photos ! cheers Je crois que je ne suis jamais passée par tous ces endroits ... Pourtant je vis dans le coin !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
Liewen
Stubborn creature


Nombre de messages : 2658
Age : 36
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Ven 8 Mai 2009 - 3:48

Merci pour la ballade virtuelle Manue ! cheers
Ah, les passages parisiens... C'est un des secrets les mieux gardés de la capitale, ce qui fait qu'on n'y voit que des touristes "avertis" Smile
J'aime bien aller me ballader dans le passage Jouffroy (c'est celui qui jouxte le musée Grévin, en fait c'est à deux pas de mon boulot). Il y a un petit ** plein de charme qui fait l'angle, l'hôtel Chopin. Il a ouvert l'année de l'inauguration de ce passage, et de l'extérieur on le croirait tout droit surgi du passé...


Deuxième trésor de ce passage, Le Valentin, un confiseur/salon de thé à l'ancienne, spécialisé dans les spécialités lorraines. Un des rares endroits où je trouve de vrais St-Nicolas en pain d'épices au moment de la Saint-Nicolas ! L'ambiance est un peu "dadame" (personnellement, j'adore !), et on y trouve les meilleures mirabelles confites que j'aie jamais mangées, et de délicieuses confitures "maisons". Miam !
Revenir en haut Aller en bas
manue
Star Sheep Trooper


Nombre de messages : 2133
Age : 45
Localisation : Sous un camphrier géant
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Sam 9 Mai 2009 - 1:46

Le passage Jouffroy est celui que je connais le mieux. Il est à deux pas de l'apart. de nos amis/logeurs parisiens. C'est devenu pour moi une halte obligatoire. J'aime énormément cet endroit (et les magasins qu'on trouve y trouve Very Happy ).

Liewen a écrit:
Deuxième trésor de ce passage, Le Valentin, un confiseur/salon de thé à l'ancienne, spécialisé dans les spécialités lorraines. Un des rares endroits où je trouve de vrais St-Nicolas en pain d'épices au moment de la Saint-Nicolas ! L'ambiance est un peu "dadame" (personnellement, j'adore !), et on y trouve les meilleures mirabelles confites que j'aie jamais mangées, et de délicieuses confitures "maisons". Miam !
cheers OUUIIII !!! Le Valentin cheers
Leurs fruits confits sont incroyables. cyclops cyclops
J'ai découvert grâce à eux, que tous les fruits pouvaient être confits. Alors que pour certains, je pensais cela impossible. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20730
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Sam 9 Mai 2009 - 11:12

Merci pour les adresses. Je vous baptise le "club des gourmandes"
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Liewen
Stubborn creature


Nombre de messages : 2658
Age : 36
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Sam 9 Mai 2009 - 12:41

Fée clochette a écrit:
Merci pour les adresses. Je vous baptise le "club des gourmandes"
lol!

Mais qu'est ce qui peut bien te faire penser cela ? scratch

C'est vrai que les fruits confits sont fabuleux. En ce qui me concerne, je me suis arrêtée aux mirabelles confites, elles sont tellement délicieuses...
Revenir en haut Aller en bas
lady Clare
Lily-white Doe


Nombre de messages : 9869
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Sam 9 Mai 2009 - 22:57

Manue & Liewen, merci pour les très belles photos, je connais bien aussi, tout cela n'est pas loin de chez moi...

Je viens de lire attentivement aussi le compte-rendu d'Artémis puisque moi aussi j'ai eu la chance de visiter (enfin!) l'Opéra Garnier aujourd'hui dans le cadre de la manifestation "Tous à l'Opéra", l'entrée était gratuite, donc pas de guide, mais j'ai bien apprécié après coup donc, toutes les précisions données par Artémis et Clélie. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 2 Juin 2009 - 16:32

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu dans les rayons de leur librairie, le magazine Diapason de ce mois à pour couverture l'Opéra Garnier.

Pas vraiment question d'architecture, mais plutôt du changement de direction (Gerard Mortier depuis 2004).Cependant quelques belles photos en pleine page de l'intérieur de la salle qui régaleront les yeux des amoureux de ce chef-d'oeuvre de l'architecture classique I love you

http://www.diapasonmag.fr/magazine.php
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Artemis
Clever Smiling Sweetness


Nombre de messages : 2729
Age : 30
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 18 Aoû 2009 - 16:50

A l'occasion de la série Merlin, je me suis dit que vous seriez peut être intéressés par le château de Uther et de son fils Arthur dans la série.


Le 29 juin 2008 (eh oui, ça date !!!) j’ai donc visité le Château de Pierrefonds (dans l’Oise, près de Paris), où ont été tournées de nombreuses scènes de la dernière série familiale de la BBC. Very Happy

J’avais suivi alors une visite guidée absolument passionnante. Voici les quelques notes que j’avais prises.

C'était d'ailleurs assez amusant de regarder la série en se disant, tiens, mais je reconnais, je suis passée par ici ...

et par là ... Razz


Ce château, qui peut à première vue sembler moyenâgeux, a été en réalité reconstruit quasi intégralement au XIXe siècle (le château original a été détruit en 1617), par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc (1812-1879), qui peut être décrit comme un rationaliste.

Viollet-le-Duc meurt, alors que la reconstruction n’est pas terminée. 1885 sonne la fin de la restauration du château : la IIIe République arrête celle-ci, il n’y a plus de moyens pour la poursuivre. D’ailleurs, en 1871, un incendie détruit les Tuileries et en 1882 celles-ci sont démantelées car on n’a pas les moyens de les « sauver ». C’est cet arrêt plutôt brutal et imprévu qui donne à ce château un côté inachevé, comme on peut le voir sur les chapiteaux de la cour : certains sont sculptés, d’autres non.

A l’origine de la restauration / reconstruction, Napoléon III pense Pierrefonds comme une résidence pour Eugénie. Le projet en tant que tel est oublié, puis repensé comme musée, comme vulgarisation pédagogique (de théories sur l’architecture entre autres).

Pierrefonds était à l’origine un petit village dans une région humide de marécages.
Vue de Pierrefonds aujourd'hui (du château)

Au XIXe siècle, Pierrefonds commence à prendre de l’ampleur, grâce à Eugénie, adepte des cures thermales. En effet, des sources sont découvertes à Pierrefonds, qui s’accompagnent de la construction d’une gare, d’un casino, etc. La cour résidant alors à Compiègne, elle venait une fois par semaine pour voir l’évolution des travaux. La guerre de 14-18 met un coup d’arrêt au développement du thermalisme à Pierrefonds. Vers 1920, il n’y a plus rien.

Le XIXe siècle est la période du romantisme (attention, Viollet-le-Duc n’est pas un romantique). Dans ce contexte, il y avait à l’origine une volonté de conserver l’esprit des ruines, avant que la décision de reconstruire le château soit prise.

La volonté de Viollet-le-Duc n’est pas de rendre l’apparence du château du Moyen-âge, mais de s’en inspirer pour l’amener au XIXe siècle. Ainsi, il y a beaucoup d’acier dans la structure (par exemple la charpente de la chapelle est en acier), le chauffage central … Aux solives (= pièce de charpente placée horizontalement en appui sur les murs ou sur les poutres pour constituer le plancher d'une pièce d’après Wikipedia), on associe également l’acier.
L’objectif était donc de rétablir l’édifice dans un état, qui n’a peut être jamais été le sien.

Voici une miniature du château (actuel)


La cour est différente de ce que l’on pourrait imaginer de l’extérieur (un aspect militaire) : ici, l’intérieur ressemble un peu à Blois.
Jugez par vous même !
Voici l'extérieur :

Et l'intérieur :

On est à une hauteur de 26 mètres par rapport aux pieds du château. Photo plongeante prise d'une des fenêtres :


Pour reprendre un peu l’histoire du château, c’est Louis d’Orléans (un Valois), qui ordonne sa construction au XIVe siècle. Par la construction, les Valois affichent leur goût du luxe, comme à Vincennes. Le château de Pierrefonds met 13 ans à être érigé. Mais Louis d’Orléans est assassiné par Jean sans peur, le Duc de Bourgogne, son cousin.
Dès le XVe siècle, le château subit un incendie.
Dans les années 1490, le boulet métallique est inventé. Il fait beaucoup de dégâts contrairement aux boulets en pierre (photo ci dessous). D’où l’intérêt de faire un château défensif avec de grosses tours et peu d’ouvertures, car celles-ci peuvent être détruites.

Les modifications (plus grosses ouvertures notamment) du château l’orientent alors vers un château de plaisance.
Puis il est récupéré par les ennemis de la Couronne au XVIe siècle.
En 1617, le château de Pierrefonds est détruit, comme symbole de la contestation contre le Roi. C’est la fin de la féodalité et le début de l’absolutisme.

Le château restera en l’état (ruines) jusqu’à Napoléon III.

Détaillons à présent l’architecture actuelle.

Lors de la reconstruction du donjon, le but de l’architecte était de vulgariser l’architecture médiévale, qui n’était pas aimée à l’époque - rappelons que le terme « gothique » relatif à un style du Moyen-âge signifie étymologiquement « barbare, construit par les Goths » ; ce terme trouve sa source au XVe siècle du Quattrocento de Florence. Ainsi, les modifications apportées aux Tuileries sont dues à Catherine de Médicis, et sont inspirées de l’Italie !
Pour l’architecte, il s’agit d’un devoir de mémoire. Montrer l’esthétisme de ce qui était ancien, du style français (comme celui de Blois, qui n’est pas aimé par les architectes italiens de l’époque par exemple).

Le château de Pierrefonds accueille des visiteurs dès la fin du XIXe siècle.
D’ailleurs, il y a plus de visiteurs au XIXe siècle qu’en 2007 !
Citons comme visiteur prestigieux le roi de Bavière, qui a visité Pierrefonds deux ans avant de construire son château de Neuschwanstein (qui lui est un château « romantique », qui présente une vision idéalisée de la guerre). Voici des photos de ce château allemand (trouvées sur internet), pour comparaison:


Ici à Pierrefonds, on est très loin du romantisme, que ce soit au niveau de la thématique architecturale, qu’au niveau du décor.

Tout est défini par Viollet-le-Duc : les meubles, les sculptures, les peintures, etc. Par exemple, les salamandres de 4,20 mètres sont elles aussi définies par lui.


Les aigles de la salle de réception du donjon ont été réalisées au pochoir. L’aigle représente l’empire de puis l’Antiquité.

Cela ressemble à de l’art nouveau avec 40 ans d’avance ! On s’intéresse d’ailleurs beaucoup au végétal.

Le porc-épic est le symbole de Louis d’Orléans, qui fonde l’ordre militaire du porc-épic en 1394.

Louis XII en fait un symbole royal (Louis XII est le petit-fils de Louis d’Orléans).
Les bâtons noueux sont l’emblème de Louis d’Orléans, tandis que le rabot est celui de Jean sans peur (puis le briquet sous Philippe le Bel) ! On est déjà dans pierre caillou ciseau !!! La guerre se fait aussi via les emblèmes !!!

Le château est également truffé de représentations du bestiaire du Moyen-âge, comme vous pouvez le voir sur ces photos :


Au premier étage étaient prévus les appartements de l’empereur, tandis que le 2e étage aurait été consacré aux appartements de l’impératrice.
Le terme de « camera » regroupe les appartements privés (chambre, cabinet, …).

Georges et Michel sont deux chevaliers terrassant le dragon. Mais comment les différencier ?
Qui est celui que l'on voit ici ?

Celui qui a des ailes est l’archange, Michel.
Celui qui n’a pas d’aile est donc Georges.
Petite parenthèse sur les archanges ; il y en a trois :
Michel, l’archange guerrier
Gabriel, le messager de dieu
Raphaël, celui qui soigne.


A partir de Charles V, les trois fleurs de lys entrent dans l’emblème royal. Pourquoi trois ? car cela fait référence à la Sainte Trinité.

Dans les trois salles du donjon, on trouve trois façons différentes de traiter les boiseries : l’objectif est là encore pédagogique. Toujours dans cette démarche pédagogique on voit différents types d’aigles, avec différents types d’ailes.


Cette salle est recouverte de peinture, et une frise présentant les différentes étapes de la vie d'un chevalier (depuis son enfance : ci-dessous) sont représentés.


Par exemple, le concierge est celui qui, en l’absence du propriétaire, a le droit de rendre la haute et la basse justice. Il est celui qui gère la place forte.
Sur cette fresque, on voit aussi le chevalier, avec l’écuyer (page avant de le devenir), avec le sergent, le maréchal des logis (malheureusement je n'ai pas de photo pour cette partie).
« Galopin » vient de « celui qui court dans les écuries ».
Et une « nuit blanche » était à l’époque, pour le chevalier, une nuit passée à prier, de blanc vêtu.

Grâce ou merci ? Demander grâce signifie demander le coup de grâce, c’est-à-dire la mort. Etre à la merci de quelqu’un signifie servir. Le vainqueur prend la famille et les terres du vaincu. Sur le champ de bataille, en cas de défaite, il y a donc deux possibilités : grâce ou merci.

Pour en revenir à la fresque, on voit que les chevaliers « conduisent » à gauche. Pourquoi ?
Réponse en image !

tout simplement parce qu’ils tiennent leur lance de la main droite ! Napoléon Ier a inversé la conduite de gauche à droite pour en finir avec les vestiges de l’Ancien Régime. Et non, les Anglais ne sont pas si bizarre que ça ! Razz
Sur cette image ci-dessus on voit un chevalier avec une lance, et il tient celle-ci d'une main gantée. En effet, au Moyen-âge, le chevalier utilise le plus la lance (en comparaison de l’épée par exemple). Sur le champ de bataille au Moyen-âge, pour dénombrer les hommes, on compte les lances.Par ailleurs, le gant est le symbole du pouvoir à l’époque médiévale.

Dans le mariage l’intérêt principal était la dot, qui permettait d’accroître les domaines. Ce qui a été le cas du mariage d’Aliénor d’Aquitaine (la mère de Richard Cœur de Lion et de Jean Sans Terre) avec le Roi.

La salle des Preuses de Pierrefonds appartient à l’aula.
Dans un château médiéval, il existe trois types principaux de pièces :
- capella : pièces religieuses
- camera : partie privative (chambres, etc.)
- aula : pièces publiques (salle des banquets, salle de la justice, salle des allégeances…)


Ses dimensions sont monumentales pour l’époque (63 m par 9,5 m).

Les neuf statues représentent des Preuses, et sont inspirées de l’Antiquité : ce sont des Reines ou des guerrières (Amazones) de l’Antiquité. Mais on peut reconnaître les visages de l’impératrice Eugénie et de ses dames, qui ont posé pour ses statues. Remarquons que la statue de droite n’a pas de couronne : c’était la secrétaire de l’impératrice, c’est-à-dire son employée, elle n’était pas noble.

Voici l'autre côté de la salle des Preuses:

Le sol est recouvert de parquet. D’ailleurs, l’expression aller au parquet pour aller en justice vient de là !
En 1865, l’empereur achète une collection d’armures qui sera exposée dans cette salle des Preuses. Cette collection a été transférée au Musée des Invalides où on peut aujourd’hui la voir.
Tout au long de cette salle sont visibles les armes des connétables.

Dans une autre pièce, on peut voir ce superbe escalier à corbeau de Viollet-le-Duc.


Cette salle est destinée à montrer le caractère spartiate des salles dévolues aux militaires.

Cette pièce est d’ailleurs comparable au dernier étage du donjon de Vincennes (en comparaison des autres étages).

Le chemin de ronde est couvert.

Au dessus, il y en a un second à ciel ouvert.
Les volets datent du XIXe siècle.
Les archères (comparable à des meurtrières) servent à tirer à l’horizontal sur les assaillants.
Les mâchicoulis dans le sol sont des découpes permettant de tirer à la verticale.

Louis-Philippe Ier avait fait faire des copies des gisants de Saint Denis. Les moulages sont exposés au musée du Château de Versailles. Il y en a environ 200 au château de Pierrefonds (exposition « le bal des gisants »).


D'ailleurs, cette salle a été utilisée (ou tout du moins a servi d'inspiration) pour un des épisodes de Merlin (je pense) lorsque le chevalier noir vient défier dans un combat à mort les chevaliers d'Uther (Episode 9: Excalibur).

D'ailleurs, lorsque j'ai visité, j'ai vu les décors de la série (mais comme c'était un dimanche, ils ne tournaient pas No ). D'ailleurs je ne savais pas à l'époque ce qu'ils tournaient donc je n'ai quasi pas pris de photos des décors (je regrette un peu, maintenant que j'ai vu la série !!! Rolling Eyes )
Les voici :


En conclusion, je ne peux que vous encourager à aller visiter ce château !!! Very Happy

J'espère que je ne vous ai pas trop ennuyés avec ce très long post !
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
April
Black Leather's Violet


Nombre de messages : 16182
Age : 42
Localisation : Allongée sur des pétales de violettes, en très bonne compagnie
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 18 Aoû 2009 - 17:06

Je n'ai pas eu le temps de lire ton résumé, j'ai juste vu les photos. Je le lirai plus tard.

Wouahhhhh, ça c'est un château comme je les aime !!! cheers

En tout cas, merci beaucoup pour ton post.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aprilsviolet.wordpress.com
Artemis
Clever Smiling Sweetness


Nombre de messages : 2729
Age : 30
Localisation : De passage au 221B Baker Street
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 18 Aoû 2009 - 17:36

Merci April Embarassed

Il y a plein de photos dans mon post, mais sur mon ordi elles sont un peu longues à charger (ça doit être la connexion !)

Bonne lecture ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://curieuseartemis.over-blog.com
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mar 18 Aoû 2009 - 23:19

Artemis, j'ai lu ton long post avec beaucoup d'intérêt. sunny
Je trouve que Viollet-le-Duc est un personnage passionnant, un vrai boulimique du "boulot". On lui a souvent reproché d'en faire un peu trop et de rajouter des éléments non existant avant les restaurations.
La basilique saint Sernin de Toulouse a été "dé-restaurée" vers 1975. Wink
Il existe de grandes similitudes entre Pierrefonds et le château d'Abbadie sur la corniche basque. Abbadia a été construit pour l'explorateur Antoine d'Abbadie d'Arrast, par son ami Viollet-le-Duc et ce dernier s'est "laché" à la manière de Pierrefonds. Wink




La bibliothèque


Le hall d'entrée

Un escalier

Une charmante bestiole

Je pense Artémis que la visite d'Abbadia te plairait. Chaque pièce et même chaque petit recoin regorgent de symboles mystiques, historiques etc...
Alors, si vous passez dans le coin, n'hésitez pas...De plus le site, sur la corniche basque, est une pure merveille. drunken
http://www.tourisme-pays-basque.fr/sites-touristiques/abbadia.htm
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1172
Age : 36
Localisation : Belfort
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 19 Aoû 2009 - 14:25

Merci Artemis pour ce, certes long, mais tout simplement passionnant post. Tu recommences quand tu veux.
Je ne connais pas du tout la série Merlin. Sauf que je crois que Giles (Anthony Stewart Head) joue dedans, non?
Bref... Tes photos sont magnifiques et tu m'as donné très envie d'aller visiter ce château. Et j'ai hâte d'aller voir celui de Louis II de Bavière (bientôt je l'espère).
Et merci Félicité pour le complément. Si je vais à Toulouse, je ne manquerais pas d'aller visiter cette basilique pour laquelle j'ai eu un coup de cœur grâce à ta photo. Et la bibliothèque ... (Oui on ne se refait pas) Merci pour le lien.
J'adore les châteaux et les basiliques, églises, cathédrales...
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivresdeseverine.over-blog.com/
Félicité
Velvet Voice Addict


Nombre de messages : 4763
Age : 50
Localisation : Lausanne, face à la France!
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 19 Aoû 2009 - 16:05

Viollet-le-Duc a restauré également la cathédrale de Lausanne. je l'ai découvert peu de temps après m'être installée dans cette ville. Wink Il est d'ailleurs mort à Lausanne.
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Mer 19 Aoû 2009 - 16:55

Mon dieu, Félicité et Artémis, quelles magnifiques photos et quelles superbes visites ! I love you J'en suis bouche bée sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Architecture : entre splendeur et anticonformisme   Aujourd'hui à 7:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Architecture : entre splendeur et anticonformisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Architecture : entre splendeur et anticonformisme
» Entre ombre et lumière
» L'architecture et l'homme
» Photo d'architecture intérieure - choix d'objectif canon 10-22
» [TEST] Comparatif entre HD et HD2 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: