Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Modiano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Patrick Modiano   Jeu 21 Fév 2008 - 15:52

Je crois qu'il n'existe pas de topic sur cet auteur, donc je me lance.
J'ai terminé hier la lecture de Dora Bruder qui m'a profondément bouleversé: dans ce livre Modiano part d'une petite annonce parue dans un journal sous l'Occupation et tente de reconstruire une vie. Cette annonce est un avis de recherche d'un père pour sa fille, Dora Bruder, disparue. Ca peut sembler banal, sauf que Dora est juive et que c'est l'occupation et les premières rafles.
Citation :
On recherche une jeune fille, Dora Bruder, 15 ans, 1m55, visage ovale, yeux gris-marron, manteau sport gris, pull-over bordeaux, jupe et chapeau bleu marine, chaussures sport marron. Adresser toutes indications à M. et Mme Bruder, 41 boulevard Ornano Paris.

Modiano part du Paris qu'il connait comme ce boulevard d'Ornano, qu'il a fréquenté, de ses souvenirs d'enfance pour essayer de sortir cette jeune fille de l'oubli: il cherche des traces aussi bien dans les archives que dans les rues, dans l'air du temps, dans ses souvenirs. Finalement, il arrive à reconstituer un portrait, une histoire mais les contours restent indistincts et le resteront quoi que l'on fasse. Ca me fait penser à une phrase de Jorge Semprùn dans Mal et modernité je crois, "Leur tombe est dans les nuages".
Citation :

J'ignorerai toujours à quoi elle passait ses journées, où elle se cachait, en compagnie de qui elle se trouvait pendant les mois d'hiver de sa première fugue et au cours des quelques semaines de printemps où elle s'est échappée à nouveau. C'est là son secret. Un pauvre et précieux secret que les bourreaux, les ordonnances, les autorités dites d'occupation, le Dépôt, les casernes, les camps, l'Histoire, le temps - tout ce qui vous souille et vous détruit - n'auront pas pu lui voler.

Je connais Modiano de réputation, mais je connais mal son oeuvre: j'avais commencé Voyage de noce il y a quelques années et malgré le fait que ça me plaisait, je ne l'ai jamais terminé Embarassed . Ca m'arrive parfois, mais ce livre m'a donné envie de le reprendre et d'en lire plus, d'autant que l'écriture est très agréable, sans effets de style, sans mots pompeux qui sont trop souvent l'apanage - à mon avis - des écrivains contemporains.

Revenir en haut Aller en bas
lorelai59
Beautiful pianoforte


Nombre de messages : 636
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Patrick Modiano   Jeu 21 Fév 2008 - 16:22

J'avais lu un article sur Modiano et cela m'avait donné envie de découvrir cet auteur. Mais j'avoue que je ne savais pas trop par quel livre commencer.
Je me suis décidé à lire le dernier paru Dans le café de la jeunesse perdue.

Citation :
Encore aujourd'hui, il m'arrive d'entendre, le soir, une voix qui m'appelle par mon prénom, dans la rue. Une voix rauque. Elle traîne un peu sur les syllabes et je la reconnais tout de suite : la voix de Louki. Je me retourne, mais il n'y a personne. Pas seulement le soir, mais au creux de ces après-midi d'été où vous ne savez plus très bien en quelle année vous êtes. Tout va recommencer comme avant. Les mêmes jours, les mêmes nuits, les mêmes lieux, les mêmes rencontres. L'Eternel Retour.

On y trouve des personnages entre deux eaux,des enquêtes mélancoliques, une faune poético-inquiétante... et une cartographie passionnante de certains quartiers parisiens, qui nous fait redécouvrir la ville, à la fois précise et fuyante.

Citation :
Il y a de l'électricité dans l'air, à Paris, les soirs d'octobre à l'heure où la nuit tombe. Même quand il pleut. Je n'ai pas le cafard à cette heure-là, ni le sentiment de la fuite du temps.J'ai l'impression que tout est possible. L'année commence au mois d'octobre.


L'originalité principale de ce roman tient au mode de récit: l'histoire est racontée par plusieurs narrateurs.
Ce procédé permet, en présentant certains éléments sous des angles différents, d'entretenir l'équivoque et le flou artistique: il subsistera ainsi des zones d'ombres dans le destin (tragique) de la jeune héroïne égarée dens ce café de la jeunesse perdue, que l'imagination du lecteur pourra combler à sa guise. Ainsi, le livre laisse de la place pour la rêverie.
Very Happy

Citation :
Avec les années qui passent, beaucoup de gens et de choses finissent par vous apparaître si comiques et si dérisoires que vous leur jetez un regard d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Jeu 21 Fév 2008 - 16:29

Eh bien merci Lorelai , encore un autre livre sur ma pal!!!
Je vais reprendre Voyage de noces et ensuite je lirai celui-ci qui m'a l'air pas mal du tout. J'ai l'impression que dans ces romans on est souvent dans une atmosphère feutrée, tout est calme - en surface - c'est le monde des librairies, des cafés dans l'après-midi... En plus le titre est superbe Dans le café de la jeunesse perdue...

J'ai oublié une chose dans mon post précédent, dans Dora Bruder, il parle d'un écrivain allemand, Friedo Lampe auteur de Au bord de la nuit. Le peu qu'il en dit donne envie de le lire, est-ce que quelqu'un connaît?

Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Jeu 21 Fév 2008 - 16:47

Chic, un topic Modiano! cheers

Quand j'ouvre un livre de Modiano, je sais que je vais faire un voyage dans le passé cotoyer des individus troubles dans des grands hotels ou des hotels particuliers du 17ème, je sais que je vais vivre les heures sombres de l'occupation mais je sais aussi que je vais m'attacher à des anti-héros, des "gens qui doutent" comme le chante Anne Sylvestre, un peu lâches sans doute mais tellement humains!
Tu parles de son style dépouillé: je dirais qu'il y a une "musique" Modiano, une musique douce et mélancolique, un peu rengaine...
J'aimais beaucoup rue des boutiques obscures, Villa triste et plus amer La place de l'étoile. Il faudrait d'ailleurs que je les relise car je me rappelle seulement des lieux , de l'ambiance mais plus du tout de la trame Embarassed Embarassed
Je ne sais pas si on peut trouver les anciens Apostrophes dans les archives de l'INA. Modiano était régulièrement invité malgré sa timidité et ses faibles talents d'orateur (!!).Je me rappelle d'une émission en particulier où Pivot et les autres invités, en particulier Simone Signoret se sont relayés pour parler à sa place de son roman: c'est un grand moment de télévision!
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Jeu 21 Fév 2008 - 18:53

althea a écrit:
Il faudrait d'ailleurs que je les relise car je me rappelle seulement des lieux , de l'ambiance mais plus du tout de la trame Embarassed Embarassed
Je suis en quelque sorte soulagée ne lisant cela. Je n'ai lu qu'un seul Modiano, Rue des boutiques obscures, j'en ai gardé le souvenir d'une lecture très agréable, quelques bribes d'ambiance, mais je ne me rappelle absolument pas du contenu de l'intrigue. scratch

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Sophie33
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Mer 27 Aoû 2008 - 14:38

J'étais en Espagne cette année et je suis allée faire un tour à la Fnac de Madrid au rayon livre ne français, je suis repartie avec un exemplaire de Dans le café de la jeunesse perdue de Modiano. Je découvrais ainsi un auteur. Je n'ai vraiment pas été déçue: j'ai adoré le livre.
Vraiment je vous le conseille, moi qui ne lis pas de littérature contemporaine car les 3/4 des livres aujourd'hui ont perdu tout sens de la pays et massacre littéralement la langue française, j'ai vraiment accroché.
A lire!
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Sam 4 Fév 2012 - 15:33


Bonjour,

de l'impressionnante bibliographie de Patrick Modiano, je ne connais que deux œuvres: l'un est un roman que je n'ai pas du tout apprécié et auquel je n'ai rien compris, La Petite Bijou (2001) l'autre le récit d'un épisode biographique magnifiquement présenté par Nougatine dans le post d'ouverture, Dora Bruder (1997). Ce livre-là, je l'ai lu à un moment particulier de ma vie, durant un été qui précédait un grand départ pour un voyage d'études, et je l'ai beaucoup aimé.

À noter qu'il existe un très beau livre-audio de cette œuvre, lue par Didier Sandre (qui, rappelons-le, est le Louis XIV de l'Allée du Roi de Nina Companeez et dont la voix est plus que swoonante ):



C'est d'abord lue que j'ai découvert l'histoire de Dora Bruder et de ses parents que l'on voit ci-dessus en photo sur la pochette du livre-audio. Comme l'écrit Modiano, que je cite ici de mémoire, "l'histoire d'une petite disparition avant la grande disparition".

À bientôt,

Dérinoé

Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46771
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Jeu 9 Oct 2014 - 18:19

C'est juste pour signaler que Patrick Modiano vient de remporter le prix Nobel de littérature !!! C'est le 15ème français qui l'emporte, et seulement 6 ans après Le Clézio !
Je n'ai rien lu de lui, mais je vais essayer de le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8803
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Ven 10 Oct 2014 - 12:34


J'ai appris la nouvelle à la radio hier, cocorico pour la littérature française cheers cheers .

Comme toi je n'ai jamais rien lu de lui, mais compte bien y remédier, en commençant par exemple par Rue des boutiques obscures, Prix Goncourt 1978.

En revanche je connais un peu mieux le scénariste, puisqu'il a entre autres écrit Bon Voyage de Jean-Paul Rappeneau.

Télérama a republié à cette occasion la liste de ses 10 livres préférés qui date de 2009   Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5382
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 5 Jan 2015 - 15:40

Je ranime un peu ce topic consacré à Patrick Modiano, suite à ma lecture de son dernier livre paru en octobre 2014 : Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier (145 pages)

C'est ma première rencontre avec Modiano ; je l'avais entendu en interview à la radio il y a des années, et j'avais été frappée par sa tristesse, c'est pourquoi tout en l'ayant trouvé intéressant, je n'avais jamais concrétisé l'envie de lire un de ses livres ; son prix Nobel de littérature a donc été pour moi le détonateur.

Ce livre est une sorte d'errance d'un personnage, écrivain d'une soixantaine d'années, sorte de double de l'auteur, qui, à la suite d'un événement fortuit : la perte de son carnet d'adresses, va retrouver une partie de ses souvenirs de petit enfant qu'il avait jusque là occultés, par peur de souffrir ? par peur de savoir ce qui s'est passé ? par manque de témoins ?

Il y a une histoire, une sorte de quête un peu inquiétante : il est question de police, de meurtre, de maître chanteur.
Mais très vite, on s'aperçoit que la véritable quête est celle du personnage avec lui-même, au point que je me suis demandée si les différents personnages que l'on croise dans le livre ne sont pas avant tout des sortes de doubles avec qui il dialogue, en cherchant à effacer la buée de la mémoire.

un extrait : "Ces mots lui causèrent une légère inquiétude. Il avait eu la malchance d'attirer l'attention de quelqu'un qui désormais ne le lâcherait pas. Ainsi, certaines personnes dont vous croisez le regard. Elles peuvent soudain être agressives sans raison aucune, ou bien venir vous adresser la parole, et il est très difficile de s'en débarrasser. Il s'efforçait toujours de baisser le regard dans la rue."

A mon sens, on peut lire ce livre au premier degré, comme on lit un roman policier, mais il y a une autre lecture plus profonde, qui découvre un être sans racines, sans existence, qui cherche la réalité de sa propre vie dans les souvenirs de gens qui le fuient et qui lui échappent.
C'est une lecture vraiment intéressante, mais aussi angoissante, où l'on ressent l'abandon affectif de ce petit garçon, presque 60 ans après.


Pour compléter, je joins un extrait de la fiche wiki de Modiano sur les thèmes abordés dans son oeuvre :
Citation :
Les romans de Patrick Modiano sont traversés par le thème de l'absence, de « la survie des personnes disparues, l’espoir de retrouver un jour ceux qu'on a perdus dans le passé », avec le goût de l'enfance trop vite effacée13. Son œuvre littéraire est d'abord construite à partir de deux thèmes majeurs : la quête de l'identité (la sienne et celle de son entourage), ainsi que l'impuissance à comprendre les désordres, les mouvements de la société. Ce qui produit un phénomène où le narrateur se trouve presque toujours en observateur, subissant et essayant de trouver un sens aux nombreux événements qui se produisent devant lui, relevant des détails, des indices, qui pourraient éclaircir et constituer une identité. Modiano (ou son narrateur) se montre parfois comme un véritable archéologue de la mémoire, relevant et conservant le moindre document, insignifiant au premier abord, afin de réunir des informations à propos de lui-même, de proches ou bien d'inconnus. Certaines pages sont travaillées de façon à sembler être écrites par un détective ou par un historiographe.
Autre obsession de Patrick Modiano, la période de l'Occupation allemande. Né en 1945, il ne l'a évidemment pas connue, mais il s'y réfère sans cesse à travers le désir de cerner la vie de ses parents durant cette période au point de se l'approprier et d'y plonger certains de ses personnages. L'évidente dualité idéologique de ses parents tend ainsi à faire émerger dans ses œuvres des protagonistes à la situation floue, aux limites et profils mal définis (notamment dans la première trilogie, dite « de l'Occupation », que composent ses trois premiers romans).
Revenir en haut Aller en bas
PapiSido
Coléoptère d'Afrique


Nombre de messages : 261
Age : 71
Localisation : 69-Ecully
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Mar 6 Jan 2015 - 18:00

Petit Faucon a écrit:
Je ranime un peu ce topic consacré à Patrick Modiano, suite à ma lecture de son dernier livre paru en octobre 2014 : Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier (145 pages)
....
Ce livre est une sorte d'errance d'un personnage, écrivain d'une soixantaine d'années, sorte de double de l'auteur, qui, à la suite d'un événement fortuit : la perte de son carnet d'adresses, va retrouver une partie de ses souvenirs de petit enfant qu'il avait jusque là occultés, par peur de souffrir ? par peur de savoir ce qui s'est passé ? par manque de témoins ?
J'essaie en ce moment Rue des boutiques obscures et je n'accroche vraiment pas.
C'est si je comprends bien un de ces premiers romans, mais apparemment le dernier roman dont parle Petit Faucon est sur le même thème ( coïncidence ou idée fixe ??, l'extrait wiki me fait plutôt pencher pour la seconde option )

C'est bien écrit, incontestablement, bien mieux écrit que bien d'autres livres pour lesquels j'ai eu des coups de foudre , mais je n'accroche pas. Il m'en reste un quart à lire et j'irai jusqu'au bout. mais je trouve que cela tourne en rond. Les personnages défilent au fur et à mesure que l'auteur déroule les fils mais c'est toujours un peu le même refrain. Surtout plus grave je n'arrive pas à rentrer vraiment dedans. Les personnages ne sont pas antipathiques, pas sympathiques non plus (mis à part leur bienveillance chronique vis à vis de l'auteur), ils me sont complètement indifférents !!!!

Déception donc !!! Il faudra que j'essaie LeClezio
Revenir en haut Aller en bas
http://sitasido.ec-lyon.fr
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5382
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Mar 6 Jan 2015 - 18:08

Je crois que Rue des boutiques obscures est celui qui se passe à Rome, n'est-ce pas ?
Car sinon, Paris tient une grande place dans ce livre, c'est un personnage du roman à part entière

Il me semble avoir quelque part que Modiano écrit toujours le même livre, donc je pencherai moi aussi pour "l'idée fixe".
je pense que Modiano est un auteur auquel on accroche complètement, ou pas du tout ; mon mari a adoré le livre (je lui ai offert pour Noël), moi j'ai été sensible à l'ambiance, à cette petite musique oppressante, à la présence de  l'absence (si je puis dire), mais ce n'est pas un coup de coeur.
Et d'ailleurs l'attribution du prix Nobel de littérature a été pas mal contesté en dehors de France, sur le thème : auteur nombriliste, pas traduit, ...
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8803
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Mar 6 Jan 2015 - 18:58


PapiSido a écrit:
J'essaie en ce moment Rue des boutiques obscures et je n'accroche vraiment pas.

Je partage totalement ton ressenti. J'ai aussi eu cette impression de "sur place", en gros il ne se passe pas grand chose. Je l'ai terminé parce qu'il n'est pas bien gros (heureusement) mais c'est un roman qui m'a laissé très indifférente. Et qui ne m'a pas du tout motivé à en lire d'autres du même auteur, malgré son prix Nobel.

@ Petit Faucon : l'histoire se passe en effet à Rome, mais qu'en partie. Ce n'est même qu'une petite séquence - mais importante pour l'intrigue - qui s'y déroule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Aujourd'hui à 10:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Modiano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrick Modiano
» Patrick Modiano
» PATRICK MODIANO : La Petite Bijou
» Patrick MODIANO - Remise de peine
» Patrick Modiano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: