Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La photographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La photographie   Mar 1 Sep 2015 - 12:22

-


Dernière édition par TimesNewRoman le Mer 14 Oct 2015 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5393
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La photographie   Mer 2 Sep 2015 - 10:33

Merci pour ce rappel, TimesNewRoman. Cette photo est très intéressante.

Cet épisode parait à la fois très lointain, et en même temps beaucoup trop proche, quand on songe à d'autres événements récents (je pense à l'Inde).

La bêtise et la haine sont hélas universellement partagées sous le soleil ... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La photographie   Mer 2 Sep 2015 - 15:13

-


Dernière édition par TimesNewRoman le Mer 14 Oct 2015 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dérinoé
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1084
Date d'inscription : 15/10/2011

MessageSujet: Re: La photographie   Mar 29 Sep 2015 - 23:23

Sur son blog Crêpe Georgette, souvent cité sur le fil dédié au Féminisme, Valérie propose une réflexion, à la fois d'ordre artistique, éthique et historique, sur le poids et la signification des photographies qui, percutant la presse, les réseaux sociaux et la vie des citoyens, illustrent les aspects les plus marquants de l'actualité internationale. Parodiant la devise d'un grand magazine français, l'article, publié le 25 septembre 2015, s'intitule Le choc des mots, le choc des photos: vous pouvez y accéder en cliquant ici.

La réflexion de Valérie est née du cliché ayant immortalisé, sur une plage sans nom, le cadavre du petit Aylan Kurdi, mort noyé alors que sa famille en fuite tentait de joindre l'île de Kos sur un canot de sauvetage. Toutefois, et bien qu'elle revienne régulièrement sur l'histoire d'Aylan et de sa famille, l'auteur dépasse le cadre du seul drame syrien pour offrir une réflexion plus large sur les photographies de presse en général, prenant en exemples des images issues des camps de concentrations allemands ou des photographies primées lors du fameux concours World Press Photo.

D'une manière générale, son propos s'articule autour du rapport entre langage et image ou, pour le dire autrement, entre écriture et photographie, et ce à double titre: d'abord, pour soulever les différences inhérentes à ces deux traitements de l'actualité, ensuite pour mettre en question le concept du cliché nu, dépourvu de légende ou de texte accompagnateur.

Maintenant, pour entrer plus avant dans le chapitrage, voici, de la plume de l'auteur même, les trois questions principales soulevées par l'auteur:


Valérie, de "Crêpe Georgette", a écrit:
"- Pourquoi la photo arrive-t-elle à susciter une émotion que les textes seront toujours incapables de provoquer ?
- Est-ce que la photo, à elle seule, est un matériel aussi intéressant, aussi complet que le texte pour dire l'histoire ou l'actualité ?
- Pourquoi cette photo-là en particulier a-t-elle suscité une émotion aussi importante, du moins en Europe ?"


Valérie, Le choc des mots, le choc des photos in Crêpe Georgette, 25 septembre 2015.

Je ne résiste pas à la tentation de reproduire ci-après deux des quatre citations mentionnées en exergue de l'article et dont les auteurs, respectivement romancier et philosophe, illustrent chacun un pan de la réflexion de Valérie:

Roland Barthes a écrit:
"C'est qu'en face d'elles [les photographies], nous sommes à chaque fois dépossédés de notre jugement : on a frémi pour nous, on a réfléchi pour nous, on a jugé pour nous ; le photographe ne nous a rien laissé - qu'un simple droit d'acquiescement intellectuel : nous ne sommes liés à ces images que par un intérêt technique ; chargées de surindication par l'artiste lui-même, elles n'ont pour nous aucune histoire, nous ne pouvons plus inventer notre propre accueil à cette nourriture synthé tique, déjà parfaitement assimilée par son créateur. (...) La photographie littérale introduit au scandale de l'horreur, non à l'horreur elle-même."

Roland Barthes, Mythologies, 1953.

Susan Sontag a écrit:
"Photographier, c'est s'approprier l'objet photographié. C'est entretenir avec le monde un certain rapport qui s'éprouve comme rapport de savoir, et donc de pouvoir. (...) le texte imprimé filtre le monde, le transforme en objet mental, de façon moins traîtresse, semble-t-il, que les images photographiques qui sont maintenant la source principale où l'on apprend à qui ressemblait le passé et ce que contient le présent. Ce qui est écrit sur une personne ou sur un événement se donne ouvertement comme une interprétation, au même titre que ces "propositions" plastiques artisanales que sont les peintures et les dessins. Les images photographiques ne donnent pas tant l'impression d'être des propositions sur le monde que des morceaux du monde, des miniatures de la réalité que quiconque peut produire ou s'approprier."

Susan Sontag, Sur la photographie, 1993.

Et vous, que pensez-vous du rôle endossé par l'art photographique au sein de l'actualité en général et de la réception offerte à la photographie du petit Aylan Kurdi en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie


Nombre de messages : 5393
Age : 51
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: La photographie   Ven 2 Oct 2015 - 11:45

Dérinoé, c'est un sujet de débat sans fin, et qui plus est assez déprimant :

Faut-il publier ce genre de photo, qui suscite une émotion profonde, et véritable, et qui nous donne mauvaise conscience sur le moment, puis bonne conscience ensuite (on s'est indigné, hein!), mais qui ne fait pas avancer la cause illustrée. Une photo n'a jamais arrêté une guerre.

Les extraits de Roland Barthes et de Susan Sontag que tu as cités résument parfaitement la situation.
Susan Sontag a dit tout ce qu'il y a d'intelligent à dire sur ce sujet, dans ce livre indispensable "Sur la photographie".

« Les photographies produisent un choc dans la mesure où elles montrent du jamais vu. Malheureusement, la barre ne cesse d'être relevée, en partie à cause de la prolifération même de ces images de l'horreur. »
« Le sentiment d'être à l'abri des calamités stimule l'intérêt pour les images douloureuses, dont le spectacle suscite et renforce le sentiment qu'on est à l'abri. »
Et encore :
« La première image de cette espèce que l'on voit ouvre la route à d'autres images, et encore à d'autres. Les images paralysent. Les images anesthésient. Un événement connu par des photographies acquiert un surcroît de réalité qu'il n'aurait pas eu sans elles. (…) Mais aussi, après que ces images ont été imposées à notre vue de façon répétée, il perd de sa réalité. »
Tout est dit.

Sur la question de fond, je pense qu'il vaut quand même mieux que ces photos soient publiées, car ça permet de "savoir" et de ne pas s'aveugler en disant "je ne savais pas" (discours bien pratique pour continuer à bien dormir).
Ça permet aussi à certains médias plus intelligents de poser les bonnes questions et de réfléchir à une ou des solutions, et par là même d'agir, ce qui nous fait passer de l'état de sujet spectateur passif à l'état d'être humain au service de la communauté.

Je suis assez triste et épuisée par tout ça, je ne sais pas si je me suis exprimée assez clairement, ce sujet me fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La photographie   Aujourd'hui à 13:43

Revenir en haut Aller en bas
 
La photographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Club de photographie
» Etude de photographie, devenir pro: CESS, Bachelier, Master ?
» petit "guide" de la photographie modelisme.
» Emission vidéo, reportage sur la photographie en ligne et site d'information
» Marc Hoppe, photographie de nus sculpturales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: And what do you do when you are not reading? :: Autres passions-
Sauter vers: