Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alphonse de Lamartine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 0:11

Comme je ne pense pas qu'un topic consacré au génial Lamartine existe, j'en créer un.
C'est un poète que j'adore: aussi bien son style et ses poèmes que son engagement politique et sa vie, son cheminement intellectuel. Et puis comme lui j'ai une passion pour les chiens: à Saint Point, son chien Fido avait un mini canapé dans sa chambre!!!
Comme je suis de Bourgogne je suis en partie sur ses terres et j'ai la chance d'avoir une soeur qui habite Mâcon donc ses chateaux sont un peu mon 2ème chez-moi (enfin dans mes rêves lol! ).
J'ai trouvé Graziella dans une brocante l'an dernier au prix de 1 euros (édition de 1948), mais je crois que si la vendeuse m'avait dit 50 euros, j'aurais payé ce prix! J'étais ravie comme une gamine et j'ai adoré ce roman, c'est frais, romantique et quasi autobiographique.
Parmi ses poèmes, je relis souvent des morceaux des Méditations poétiques et des Nouvelles Méditations poétiques: La mort de Julia me fend le coeur et me fait venir les larmes aux yeux à chaque lecture, c'est vraiment le cri de douleur d'un homme, d'un père, pour moi encore plus tragique et beau que Demain dès l'aube d'Hugo.
Citation :
C'était le seul anneau de ma chaîne brisée/ Le seul coin pur et bleu dans tout mon horizon/ [...] C'était mon univers, mon mouvement, mon bruit/ La voix qui m'enchantait dans toutes mes demeures/ Le charme où le souci de mes yeux, de mes heures/ Mon matin, mon soir, ma nuit.
Quand il écrit "ma nuit", j'ai mal pour lui, je pleure pour lui. C'est magnifique et on ne peut mieux écrire la douleur que l'on peut ressentir à la perte de quelqu'un de proche.
Il y a aussi un poème dédié à Marianne, sa femme, qui est le plus beau poème d'amour de la langue française (bon, c'est mon avis et je ne suis pas objective Wink )
Citation :
Mais quand tes yeux, voilés d'un nuage de larmes/ De ces jours écoulés qui t'ont ravi tes charmes/ Pleureront la rigueur;/ Quand dans ton souvenir, dans l'onde du rivage/ Tu chercheras en vain ta ravissante image/ Regarde dans mon coeur!

On l'accuse souvent aujourd'hui d'avoir une écriture vieillie, d'être poussiéreux, et ses livres autres que poésies sont quasi introuvables... Et pourtant, que de choses à trouver dans son oeuvre et dans sa vie!

Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46812
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 9:45

Merci Nougatine, excellente idée ! cheers cheers J'aime beaucoup la poésie claire, limpide même de Lamartine, je ne la trouve ni vieillotte ni poussiéreuse mais plus simplement classique. Très curieusement, ta première citation me fait penser au poème récité par John Hannah dans "quatre mariages et un enterrement" lors de la mort de son ami. Peut-être l'auteur connaissait-il Lamartine lol! mais je pense plutôt à l'universalité du deuil d'une personne aimée.
Par contre pour moi, "demain dès l'aube..." demeure inégalé, peut-être parce que je l'ai lue en premier et que le choc de la révélation que le rendez-vous d'amour auquel se rend l'auteur est avec une tombe m'a marquée pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 10:38

Merci d'avoir ouvert ce sujet, Nougatine !

Je suis une adoratrice d'Alphonse de Lamartine. J'admire le poète et l'homme. Il a eu une vie à la fois engagée mais si triste. Ca se ressent tellement dans ce qu'il a écrit.
A l'adolescence, j'ai dévoré Les méditations poétiques... Et puis après j'ai découvert JOCELYN. C'est un roman écrit intégralement en vers, je suppose que vous connaissez.

Le récit retrace l'histoire d'un jeune prêtre, qui est contraint de se cacher durant la révolution. Durant son exil, il fait la connaissance d'une jeune fille dont il tombe follement amoureux. Les circonstances et les évènements les séparent : le prêtre retourne à sa cure, la mort dans l'âme et la jeune fille est éloignée de lui. Plusieurs années après, il la revoit... Voici l'extrait (qui m'avait arrachée des larmes) où le prêtre se révolte contre son sort :

Citation :
O Christ ! j’ai comme toi sué mon agonie
Dans ces trois doubles nuits d’horreur et d’insomnie !
Oh ! pourquoi cette voix dans mon Gethsémani,
Ne me dit-elle pas aussi tout est fini !
Après avoir vécu deux ans du pain de vie,
De l’amour débordant que ton ciel nous envie,
Pourrais-je vivre en bas de ce fiel mêlé d’eau ?
Pourrais-je du passé supporter le fardeau ;
Suivre jour après jour sans rêver, sans attendre
Ce que chacun d’eux rêve et nul ne doit me rendre ;
Et chaque soir marchant sans but dans mon chemin
Me dire : Rien ici, rien là-bas, rien demain ?
Ma vie est un sépulcre où Dieu même condamne
Le souvenir ; semblable à la lampe profane
Qui ne doit plus brûler dans la paix d’un tombeau ;
Cœur mort ! il faut encore éteindre ton flambeau.
Il faut que si ton feu couve ou si ton sang saigne,
Toujours la main de glace ou l’étanche ou l’éteigne !
Oh ! vivre ainsi, mon âme, est un trop rude effort !
Pourquoi me réveiller ? Mon Dieu ! la mort, la mort !

C'est vrai que sa poésie est souvent considérée comme vieillotte, poussiéreuse. Lamartine, si je ne m'abuse, est à cheval sur deux siècles et sur deux influences : le classicisme et le romantisme. Sa poésie, bien que de contenu profondément romantique adopte un style très rigoureux (très mathématique, très rythmique --> dans l'extrait, il s'agit d'ailleurs d'alexandrins), donc très classiques.
Je trouve son style tout simplement beau, pur, à la fois plein de fraîcheur et de tristesse.

Il y a quelques mois, mon cher et tendre m'a acheté une édition d'époque des oeuvres complètes de Lamartine, avec des gravures splendides recouvertes de papier rose (qui empêchait les gravures de se ternir avec le temps), le papier est jauni, et sent bon le tabac... Quand j'ouvre ce livre, je me croirais en plein XIXe... I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
asaa
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : aux alentours de Lyon
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 18:31

Lamartine
Je n'ai malheureusement pas le temps de m'étendre sur le sujet pour le moment. J'adore son poème "le vallon", et "l'automne". Arf je peux pas continuer, je suis pressé par le temps mais je devrais repasser par ici dans pas trop trop longtemps^^
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bell
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 576
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 18:53

J'aime beaucoup Lamartine mais à petite dose. J'avais essayé de lire les Méditations Poétiques d'un coup et ça n'avait pas vraiment marché... Trop de Lamartine tue le Lamartine, si on veut. Mais je suis une grande admiratrice du "Lac" ... Et Lamartine est quand même l'auteur de plusieurs vers extrêment connus :

Citation :
"Ô temps suspend ton vol ! et vous heures propices,
Suspendez votre cours" Le lac

"L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive,
Il coule et nous passons" Le lac

"Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise: "ils ont aimé"" Le lac

"Objets inanimés, avez vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer" Milly ou la terre natale

Rien que pour ça il ne devrait pas être négligé aujourd'hui ! En plus c'était un homme politique... Pas de premier plan certes mais quand même !
([mode HS]: D'ailleurs j'avais une prof d'histoire totalement amoureuse de lui depuis qu'elle avait 15 ans... Elle avait vu son buste dans un grenier et ne s'en était jamais remise. Elle nous en parlait 40 ans après avec des fleurs dans les yeux et de l'émotion dans la voix... Alors comme elle était toujours célibataire on a vraiment fini par se poser des questions...[fin du mode HS])


Dernière édition par le Mar 22 Jan 2008 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
clinchamps
Oshaberi Sensei


Nombre de messages : 46812
Age : 73
Localisation : Dans les bois du Fushimi Inari-taïsha
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 19:57

Clelie a écrit:

Il y a quelques mois, mon cher et tendre m'a acheté une édition d'époque des oeuvres complètes de Lamartine, avec des gravures splendides recouvertes de papier rose (qui empêchait les gravures de se ternir avec le temps), le papier est jauni, et sent bon le tabac... Quand j'ouvre ce livre, je me croirais en plein XIXe... I love you
Eh bien on peut dire que ton cher et tendre ne s'est pas fichu de toi !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 20:03

@Miss Bell, Lamartine est aussi l'auteur du célèbre
Citation :
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.
, dernier vers de L'Isolement.
Par contre je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que ça n'a pas été un homme politique de premier ordre: s'il n'a pas été tout à fait ce qu'il aurait du être c'est à cause de Napoléon III et de ses "manigances", mais lui a joué un rôle fondamental au début de la IInde République!

@ Clelie, je connais l'histoire de Jocelyn, mais je ne l'ai encore jamais lu. Je vais me mettre à sa recherche sur le net!

Revenir en haut Aller en bas
Miss Bell
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 576
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 20:28

Je ne me rappelle plus exactement ce qu'il a fait. Ce sont de lointains souvenirs du temps où je faisais encore de l'histoire.Ils sont enfouis dans les tréfonds de ma mémoire...Nougatine, si tu peux éclairer ma lanterne... Je t'en serai éternellement reconnaissante Razz ! Quel rôle a-t-il joué sous la seconde république ? Et il n'a pas un rapport avec la Révolution de 48 ?
Revenir en haut Aller en bas
Camille Mc Avoy
Bits of Ivory


Nombre de messages : 11979
Age : 31
Localisation : in Highbury
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 20:34

je crois me souvenir qu'il a été député, non ? et en prépa je me souviens que mes profs ne l'aimaient pas^^ mais mon prof d'histoire nous avait fait travailler sur un texte où il allait voter avec tous les paysans de sa région qui donc votaient pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
http://cuirderussie.hautetfort.com
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 21:01

Miss Bell a écrit:
Je ne me rappelle plus exactement ce qu'il a fait. Ce sont de lointains souvenirs du temps où je faisais encore de l'histoire.Ils sont enfouis dans les tréfonds de ma mémoire...Nougatine, si tu peux éclairer ma lanterne... Je t'en serai éternellement reconnaissante Razz ! Quel rôle a-t-il joué sous la seconde république ? Et il n'a pas un rapport avec la Révolution de 48 ?

C'est un peu vieux aussi pour moi: ça remonte à la fac il y a une bonne dizaine d'années Wink . En fait il a été provisoirement à la tête de la toute jeune seconde République et il a fait un discours resté ultra célèbre (il existe même un tableau de Lamartine repoussant le drapeau rouge)sur le drapeau tricolore et les bienfaits qu'il a améné au monde par rapport au drapeau rouge que d'aucun voulait imposer à l'époque. C'est d'autant plus important que ses parents ont été victimes de la Terreur révolutionnaire et emprisonnés et que lui était très réac dans sa jeunesse (Louis XVIII et Charles X), donc même si comme le dit Camille il emmenait voter ses paysans, il leur reconnaissait (je crois) un vrai droit de vote plein et entier. Par contre après la victoire de NIII, il s'est retiré dans ses terres et ne s'est plus occupé de politique.

Revenir en haut Aller en bas
Miss Bell
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 576
Age : 30
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 21:16

Je me rappelle maintenant. Notamment de l'histoire du drapeau. Et je crois que de toutes façons, tout le monde à l'époque emmenait "ses" paysans voter... La démocratie n'était pas encore très "transparente", pour employer un vocable d'aujourd'hui ! Rolling Eyes
Merci pour le petit cours d'histoire en accéléré !
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 21:44

De rien Wink
C'est vrai que la démocratie de l'époque et celle d'aujourd'hui... bon il y a comme un monde. Mais de la part de Lamartine ultra conservateur à 20 ans, accompagner la IInde République et applaudir le drapeau tricolore, c'est énorme et ça se retrouve dans son oeuvre avec en particulier L'histoire des Girondins.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mar 22 Jan 2008 - 21:47

Merci pour le topic Nougatine!
Je ne connais pas l'homme politique et assez mal l'écrivain en réalité mais j'ai parcouru de nombreux recueils de poésie et suis tombée sous le charme de sa plume si romantique et nostalgique.
Il fait partie de ces auteurs que je ne demande qu'à mieux connaître!

Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages
Dans la nuit éternelle emportés
sans retour
Ne pourrons-nous jamais
Sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour?


Le Lac
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Jeu 31 Jan 2008 - 16:38

Oups, j'avais loupé l'évolution de ce topic.. Embarassed En effet mon cher et tendre est un amour... Lui qui est complètement hermétique à la poésie I love you

Pour en revenir deux secondes à la vie politique de Lamartine, il est loin d'avoir été inactif. Surtout au lendemain de la révolution de 1848. Il a fait partie du gouvernement provisoire pendant plusieurs mois. C'est lui qui a prononcé le fameux discours à l'hôtel de ville le 25 février :

Citation :
« Voilà ce qu’a vu le soleil d’hier, citoyens ! Et que verrait le soleil d’aujourd’hui ? Il verrait un autre peuple, d’autant plus furieux qu’il a moins d’ennemis à combattre, se défier des mêmes hommes qu’il a élevés hier au-dessus de lui, les contraindre dans leur liberté, les avilir dans leur dignité, les méconnaître dans leur autorité, qui n’est que la vôtre ; substituer une révolution de vengeances et de supplices à une révolution d’unanimité et de fraternité, et commander à son gouvernement d’arborer, en signe de concorde, l’étendard de combat à mort entre les citoyens d’une même patrie !

Ce drapeau rouge, qu’on a pu élever quelquefois quand le sang coulait comme un épouvantail contre des ennemis, qu’on doit abattre aussitôt après le combat en signification de réconciliation et de paix. J’aimerais mieux le drapeau noir qu’on fait flotter quelquefois dans une ville assiégée, comme un linceul, pour désigner à la bombe les édifices neutres consacrés à l’humanité et dont le boulet et la bombe mêmes des ennemis doivent s’écarter. Voulez-vous donc que le drapeau de votre République soit plus menaçant et plus sinistre que celui d’une ville bombardée ?
[Ici, Lamartine fut interrompu par des discussions entre les émeutiers qui avaient envahi l'Hôtel de Ville et auxquels il s'adressait. Il reprit :]

Citoyens, vous pouvez faire violence au gouvernement, vous pouvez lui commander de changer le drapeau de la nation et le nom de la France. Si vous êtes assez mal inspirés et assez obstinés dans votre erreur pour lui imposer une République de parti et un pavillon de terreur, le gouvernement, je le sais, est aussi décidé que moi-même à mourir plutôt que de se déshonorer en vous obéissant. Quant à moi, jamais ma main ne signera ce décret. Je repousserai jusqu'à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champs-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. »

C'est vrai qu'ensuite il s'est retiré sur ses terres pour ne plus jamais revenir à la politique. C'était un homme sage, juste et droit (et qui en plus écrivait des vers d'une beauté incroyable). Il avait tragiquement perdu une petite fille quand il avait la trentaine, et il ne s'en est jamais vraiment remis. Il s'est lancé dans la politique après ça. Il a milité pour pas mal de choses, comme l'abolition de la peine de mort et de l'esclavage.
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
HR_barca
Pauvre gouvernante


Nombre de messages : 24
Age : 25
Localisation : Québec, Munich
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Jeu 21 Mai 2009 - 20:42

Lamartine! mon poète préféré.

Citation :
Cependant, s’élançant de la flèche gothique,
Un son religieux se répand dans les airs,
Le voyageur s’arrête, et la cloche rustique
Aux derniers bruits du jour mêle de saints concerts.

Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente
N’éprouve devant eux ni charme ni transports,
Je contemple la terre ainsi qu’une ombre errante :
Le soleil des vivants n’échauffe plus les morts
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Jeu 21 Mai 2009 - 22:40

Clelie a écrit:
Il avait tragiquement perdu une petite fille quand il avait la trentaine, et il ne s'en est jamais vraiment remis. Il s'est lancé dans la politique après ça. Il a milité pour pas mal de choses, comme l'abolition de la peine de mort et de l'esclavage.

En plus de la perte de la délicieuse Julia qui n'avait que 7 ans (La morty de Julia/Gethsémani est un poème magnifique) il a aussi perdu un fils, Alphonse, à l'âge de 1 ans lors d'un voyage vers Londres. Et son fils illégitime eu avec Nina de Pierreclos (femme de son meilleur ami Suspect ) est mort vers 20 ans de la tuberculose, une faiblesse de la famille De Lamartine car ça a emporté aussi une de ses soeurs . Il est donc resté sans enfants mais a toujours été proche de sa nièce Valentine de Cessiat (je ne suis plus sure du nom...) avec qui il s'est marié dans ses derniers jours afin de protéger son héritage.

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Jeu 24 Sep 2009 - 10:53

J'ai prévu de lire "Graziella" de Lamartine cette année (enfin .. quand j'aurais réussi à le trouver Wink ).

Et hop, petit remontage de topic pour m'obliger à tenir ma bonne résolution ...

(hormis Nougatine, qui a déjà lu "Graziella" ?)
Revenir en haut Aller en bas
Clelie
Irene Adler's Secret


Nombre de messages : 6427
Age : 34
Localisation : 221b Baker Street NW1
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Jeu 24 Sep 2009 - 12:37

J'ai lu Grazielle quand j'avais 15 ans (dans ma grande période Lamartinesque Razz ), mais je ne m'en souviens plus très bien, hormis le fait que je n'avais pas accrochée... J'avais trouvé ça très long à lire, très lent, très pesant... Mais cela fait longtemps et mon avis serait peut-être tout autre aujourd'hui. Je te souhaite cependant une excellente lecture cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://litteranet.blogspot.com
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Lun 12 Oct 2009 - 14:42

serendipity a écrit:
J'ai prévu de lire "Graziella" de Lamartine cette année (enfin .. quand j'aurais réussi à le trouver Wink ).

Graziella est en vente sur le site de la Fnac, en collection Folio à 5,23€. Le mien date de 1948, je l'ai trouvé sur une brocante pour 1€.

Bonne lecture!

Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Mer 14 Oct 2009 - 13:50

Nougatine a écrit:
Graziella est en vente sur le site de la Fnac, en collection Folio à 5,23€. Le mien date de 1948, je l'ai trouvé sur une brocante pour 1€.

Merci pour l'info, Nougatine, en ce moment, j'ai plein d'envies et peu de temps Rolling Eyes je m'éparpille un peu, mais je vais essayer de lire Graziella dans les semaines à venir Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Jeu 12 Nov 2009 - 18:10

Double post pour la bonne cause, je suis donc en train de lire "Graziella" (j'ai un petit peu de mal car le peu de temps que je peux lui consacrer en ce moment, c'est dans les transports en commun et ce n'est pas évident de lire du Lamartine dans le métro ... je comprends l'impression de Clélie qui avait trouvé cette lecture un peu longuette car je traîne ce livre depuis plus de trois semaine et j'ai du mal à m'y replonger .. mais je dois dire que la structure en courts chapitres permet de surmonter cette difficulté)

Je voulais juste vous faire partager quelques extraits :

Le narrateur vient d'achever la lecture à voix haute de "Paul et Virginie", qu'il a lu à Graziella et à sa famille (de modestes pêcheurs napolitains analphabètes) :

Citation :

"Graziella resta immobile et sans geste, dans l'attitude où elle était en écoutant, comme si elle écoutait encore. Le silence, cet applaudissement des impressions durables et vraies, ne fut interrompu par personne."

Parlant toujours de Graziella :

Citation :
"Elle ne se doutait pas et je me doutais à peine moi-même que ses pures grâces d'enfant, écloses maintenant à quelques soleils de plus, dans tout l'éclat d'une maturité précoce, faisaient de sa beauté naïve une puissance pour elle, une admiration pour tous et un danger pour moi".

Et pour revenir sur le terme de "quasi-autobiographique" employé plus haut par Nougatine, je n'ai pas encore lu la préface qui essaie de distinguer faits avérés / faits romancés, mais je suis curieuse de me documenter un peu plus sur les libertés prises par Lamartine avec la chronologie Wink
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Lun 23 Nov 2009 - 14:08

Triple post toujours pour la bonne cause Embarassed

J'ai achevé la lecture de "Graziella" la semaine dernière et je dois avouer avec une certaine gêne que je me suis quelque peu ennuyée No

Certes la langue est poétique mais j'ai été parasitée, tout le long de ma lecture, ne sachant pas exactement quel type de récit j'avais entre les mains.

On dit parfois -abusivement- que c'est un récit autobiographique, alors qu'il semblerait que ce soit un roman partiellement inspiré d'un épisode de la vie de Lamartine (après avoir achevé la lecture du roman, j'ai lu l'avant-propos qui explique précisément l'état de la recherche sur le sujet ... et la conclusion c'est qu'on sait très peu de choses avec certitude : Lamartine a été suspecté d'avoir tout simplement plagié un autre roman (dont j'ai oublié le titre), on pense aussi qu'il avait eu une liaison avec une domestique de son oncle (mais nous sommes loin ici de la fille de pêcheurs qui travaille le corail).
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20736
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Lun 23 Nov 2009 - 15:40

Very Happy Pourquoi ne suis-je pas étonnée par ta réaction Serendipity ? parce qu'elle est la même pour Théophile Gautier le Roman de la Momie. En fait, tu n'accroches pas le romantisme lyrique, c'est tout. Je peux le comprendre, parce que moi, certains auteurs actuels m'ennuient tout aussi profondément, et après avoir lu un livre en me disant : courage, tu vas arriver à l'aimer puisque la critique est unanime pour l'encenser.... et non, platitude absolue, trop de dialogue, trop direct, trop sec trop peu de poésie en fait.

Lamartine j'aime, tout autant que Gautier, que Georges Sand, que Musset et Vigny que notre Colette. Mais il faut aimer les atmosphères très très poétiques de l'Italie du sud paysanne (ce n'est pas du STENDHAL) l'Italie des jardins, des orangeraies, l'Italie de pêcheurs de mer non "polluée" du petit peuple très proche de la civilisation antique et il fait rêver, ce n'est pas une bluette, mais l'histoire d'un traumatisme, qu'il raconte avec lyrisme pour ne pas souffrir. De son chagrin, il en fait un tableau, une aquarelle, et le lire l'été, sous l'ombre accueillante d'un figuier ou d'un micocoulier, au moment où la sieste est de rigueur, en regardant le paysage, est peut-être plus normal pour ce genre de lecture que les transports en commun, c'est certain. Comme je suis province et montagnarde, pas quitté mon arbre, je lis dans la nature, au hasard d'un sentier avec une vue de préférence.... mais je sais aussi que la lecture dans les transports en commun dans les grandes villes drainent de nombreux lecteur et c'est vraiment bien, sinon personne n'aurait le temps.

Ce n'est pas, et tous les livres du XIXe aussi, ce ne sont pas des livres qui se lisent, qui s'avalent pour l'intrigue uniquement, ce sont des livres qui se dégustent, et laissent un petit goût d'envie sur ce qui fut la vie parfois. Bien que dans mon souvenir Graziella meurt. Je ne sais pas s'il a plagié, mais toujours est-il que si c'est ce texte là qui est resté à la postérité, c'est qu'il était mieux. D'autre part, c'est un livre de jeune homme il me semble, il a été envoyé en Italie, pour l'éloigner d'une jeune personne qui ne correspondait pas à sa famille... finalement c'est un vrai coeur d'artichaud, qui s'emballe, qui aime et c'est un poète, et c'est peut-être pour cela qu'il me touche., lol!

et une petite citation pour la route

Citation :
Mais le vent, plus furieux, mugissait toujours. La poussière blanche que les vagues accumulaient sur la pointe du cap Misène s'élevait encore plus haut que la veille. Elle noyait toute la côte de Cumes dans un flux et un reflux de brume lumineuse qui ne cessait de monter et de retomber. On n'apercevait aucune voile sur le golfe de Gaète ni sur celui de Baia. Les hirondelles de mer fouettaient l'écume de leurs ailes blanches, seul oiseau qui ait son élément dans la tempête et qui crie de joie pendant les naufrages, comme ces habitants maudits de la baie des Trépassés qui attendent leur proie des navires en perdition.

Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
serendipity
Aurora Borealis Chaser


Nombre de messages : 8072
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Lun 23 Nov 2009 - 17:19

Fée clochette a écrit:
Very Happy Pourquoi ne suis-je pas étonnée par ta réaction Serendipity ? parce qu'elle est la même pour Théophile Gautier le Roman de la Momie. En fait, tu n'accroches pas le romantisme lyrique, c'est tout.

C'est possible, Fée Clochette.

Maintenant, la comparaison avec "Le Roman de la Momie" me surprend, dans la mesure où j'ai dû en lire 10 pages quand j'avais 12 ans (et que j'en totalise plus de 20 supplémentaires au compteur depuis Wink ). Je ne me pense pas avoir vraiment donné un avis sur ce roman (hormis que je n'avais pas persisté au delà de quelques pages pour des raisons dont je ne me souviens pas vraiment).

Quant à la lecture dans les transports en commun, je suis d'accord avec toi, ce n'est pas la panacée, mais j'ai traîné "Graziella" dans mon lit et j'avais souvent du mal à m'y replonger Wink

Fée clochette a écrit:
Mais il faut aimer les atmosphères très très poétiques de l'Italie du sud paysanne (ce n'est pas du STENDHAL) l'Italie des jardins, des orangeraies, l'Italie de pêcheurs de mer non "polluée" du petit peuple très proche de la civilisation antique

C'est tout à fait ce que je recherchais et c'est le côté que j'ai le plus apprécié dans ce roman.

En tout cas, merci pour la fougue avec laquelle tu as défendu ce livre Fée Clochette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fée clochette
Soul dancing on the breeze


Nombre de messages : 20736
Age : 71
Localisation : sur le chapeau de Mrs Bennet, ayez pitié de mes pauvres nerfs !
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Lun 23 Nov 2009 - 18:17

lol! lis-le dans un beau cadre, un jour d'été, la mer devant toi, avec les cigales pour musiciennes. sunny

Rien que le prénom tinte Graziella et à l'italienne, mama mia !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alphonse de Lamartine   Aujourd'hui à 1:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Alphonse de Lamartine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alphonse de Lamartine
» Alphonse de LAMARTINE
» Alphonse de Lamartine
» Lamartine
» LE LAC (Alphonse de Lamartine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Autres auteurs (divers) :: Auteurs francophones-
Sauter vers: