Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Robert Louis Stevenson (1850-1894)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6395
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 18 Nov 2015 - 11:09

Je n'ai rien lu de Stevenson, à part Docteur Jekyll et Mister Hyde, il y a un bout de temps déjà. Mais hier je suis allée à la Comédie française, assister à une lecture (sous la coupole, c'est un nouvel endroit ouvert au public et c'était très chouette) consacrée aux Essais sur l'art de la fiction de Stevenson. C'était très intéressant, en même temps que drôle et reposant.

Stevenson y parle de ses sources d'inspiration pour écrire (la lecture se concentrait sur L'Ile au Trésor, Le Maître de Ballantrae et Docteur Jekyll et Mister Hyde). Il parle des instants précis où l'inspiration lui est venue, comment elle lui est venue, comment il a créé ses différents personnages, et comment il a élaboré les intrigues. Dans le cas de L'Ile au Trésor, il explique que tout est venu de la carte elle-même, et que lorsque la carte a été perdue, il a dû la redessiner en reprenant le roman page par page (mais il reconnaît que cela n'a plus jamais été l'île au Trésor à ses yeux). Stevenson parle aussi de son entourage, de ses rencontres, et de ses rêves.

La lecture était faite par le comédien Pierre-Louis Calixte. Je ne l'ai pas trouvé parfait, il a butté sur les mots plusieurs fois. Mais il était très investi dans sa lecture, et a donné corps à Stevenson, ce qui était vraiment chouette. L'auteur m'a paru extrêmement sympathique, modeste et plein d'autodérision, une plume pleine d'ironie, et le public a beaucoup souri. Quelques phrases par-ci par-là nous ont fait voyager, et ça m'a donné vraiment très envie de lire les autres romans de l'auteur.

La fin de la lecture n'était pas issue des essais de Stevenson, mais était racontée par le fils de Fanny (l'épouse de Stevenson). C'était très intéressant de voir comment cet homme (que nous avions côtoyé une heure Razz) pouvait être perçu par son entourage. C'était un auteur qui écrivait des romans d'aventures, mais qui était très estimé par ses contemporains, sur le plan littéraire. Je crois (j'espère ne pas me tromper) qu'il était ami avec Henry James et Thomas Hardy notamment.

Bref, un nouvel auteur à mettre sur ma PAV ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Zakath Nath
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 3425
Age : 35
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Lun 30 Nov 2015 - 19:49

Ça avait en effet l'air très intéressant Very Happy . Mine de rien, ce n'est pas donné à tous les auteurs de créer non pas un mais deux mythes littéraires avec L'île au Trésor (et surtout Long John Silver!) et Dr Jekyll/Mister Hyde.

Mais j'ai toujours un faible pour Le Maître de Ballantrae.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://zakath-nath.joueb.com
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6395
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 9:37

J'ai fini L'Ile au Trésor. Ce roman m'a confirmé dans la sympathie que m'inspire Stevenson, j'aime son ton léger et amusé, sans prétention, je sens d'emblée que je me serais entendue avec lui. Very Happy J'ai très envie de lire d'autres de ses textes, Le Maître de Ballantrae, et Voyage avec un âne dans les Cévennes.

Quelques points négatifs d'abord. Je regrette que L'Ile au Trésor soit si court, il y avait matière à détailler plus, les personnages, l'ambiance... J'ai aussi trouvé dommage qu'on passe plus de temps en tractations entre pirates et gentilshommes qu'en recherche effective du trésor. Et enfin Jim m'a paru un peu trop naïf, et pas vraiment intéressant. Aujourd'hui, on a l'habitude des héros de littérature jeunesse super doués et futés : Jim est certes débrouillard, mais j'ai trouvé qu'il ne réfléchissait pas beaucoup.
Spoiler:
 
Et son côté impulsif fait qu'il n'y a pas trop de suivi dans l'action, et qu'on passe un peu d'une péripétie à l'autre, ce qui m'a paru dommage du point de vue de la narration.
Spoiler:
 

Mais mes reproches s'arrêtent là. J'ai beaucoup aimé ce roman d'aventure, qui (un peu à la manière des Trois mousquetaires) a un côté très intemporel. Peu de descriptions, des personnages croqués en quelques mots, beaucoup d'action, le tout avec une fluidité remarquable. J'ai aimé l'ambiance sur le bateau, les descriptions de l'île inhospitalière, l'aventure dans son ensemble, partir à l'aventure tout simplement. I love you Nul doute que ce roman a beaucoup contribué au mythe du pirate, fascinant mais redoutable à la fois (Pirate des Caraïbes ne vient pas de nulle part Razz, et peut être d'ailleurs qu'aujourd'hui, quand on lit le roman, on n'a plus autant l'effet de surprise que le lecteur du XIXème siècle).

Enfin, et surtout, j'ai adoré le personnage de Long John Silver (déjà, j'adore son nom, John Silver, c'est vraiment classe...). J'avais une idée fausse de ce personnage, que j'imaginais austère et intimidant, avec un grand sens de l'honneur (un genre de héros de western, taciturne). Eh bien, je faisais totalement fausse route ! Il est un anti-héros cordial, souriant, intelligent, impulsif et expressif parfois, insaisissable souvent, manipulateur, séduisant, redoutable, admirable avec sa jambe de bois. Bref, je l'ai trouvé passionnant, et j'ai croisé les doigts tout au long du roman pour qu'il reparte avec le trésor ! bounce Je regrette de ne pas avoir passé plus de temps en sa compagnie. Ce genre de personnage donne envie d'en savoir plus, d'en raconter plus, sur son passé, son futur.

A présent, j'aimerais me pencher sur les adaptations du roman, en particulier la mini-série de la BBC de 2012. J'espère pouvoir me la procurer. J'aimerais aussi beaucoup lire la bande dessinée dont parle Zakath, j'espère également pouvoir l'emprunter en bibliothèque. Et je vais regarder la série Black sails.

Enfin voilà, une chouette découverte que ce roman d'aventure, qui au départ ne paye pas de mine, mais qui concentre tous les éléments pour être un classique du genre. Et hop, à l'abordage !
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Selenh
Méchante Femme Savante
avatar

Nombre de messages : 5612
Age : 59
Localisation : Aquitaine.
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 11:31

Mais c'est un classique du genre, Annwvyn. Smile Étudié au collège et tout et tout...
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6395
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 11:38

Oui, oui, je sais bien Selenh ! Very Happy Et en lisant, on comprend pourquoi d'ailleurs. Ca m'a fait penser aux Trois mousquetaires, c'est ce genre de roman qui parle forcément à tout le monde, et créé d'emblée un mythe (le mousquetaire, ou le pirate et la chasse au trésor), sans doute parce que c'est écrit avec humour, rythme, et une caractérisation brève mais forte des personnages. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
MissAcacia
DerbyCheshire Cat
avatar

Nombre de messages : 7019
Age : 45
Localisation : Perched on a hot sound tree
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 12:49

Annwvyn a écrit:
J'avais une idée fausse de ce personnage, que j'imaginais austère et intimidant, avec un grand sens de l'honneur (un genre de héros de western, taciturne). Eh bien, je faisais totalement fausse route ! Il est un anti-héros cordial, souriant, intelligent, impulsif et expressif parfois, insaisissable souvent, manipulateur, séduisant, redoutable, admirable avec sa jambe de bois. Bref, je l'ai trouvé passionnant, et j'ai croisé les doigts tout au long du roman pour qu'il reparte avec le trésor ! bounce Je regrette de ne pas avoir passé plus de temps en sa compagnie. Ce genre de personnage donne envie d'en savoir plus, d'en raconter plus, sur son passé, son futur.

Long John Silver austère Shocked , je n'y aurai pas pensé Wink Very Happy , mais je suis conditionnée depuis l'enfance par le film de 1950... C'est effectivement un personnage auquel on ne résiste pas malgré tous ses coups tordus...

Je suis ravie que le roman t'ait plu. Tu n'auras que l'embarras du choix pour les adaptations. J'ai repéré un film de 1972 avec Orson Welles dans le rôle de Long John, qui m'intéresserait bien.

Et sinon, parce que ce personnage est devenu mythique comme le soulignait Zakath Nath, je signale cet ouvrage de Björn Larsson : Long John Silver : la relation véridique et mouvementée de ma vie et de mes aventures d'homme libre, de gentilhomme de fortune et d'ennemi de l'humanité (B. Grasset, 1998). Je ne sais pas si quelqu'un l'a lu. De cet auteur, j'avais bien aimé Le cercle celtique.
Revenir en haut Aller en bas
Ju
Gone With The Books
avatar

Nombre de messages : 10603
Age : 27
Localisation : In the Tardis, with Ten
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 13:16

Bon je crois qu’il ne me reste qu’une chose à faire : ajouter ce roman à ma PAL ! (en plus ça ne va pas être trop compliqué car il est déjà dans ma bibliothèque mais bizarrement, je n’ai jamais sauté le pas)
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6395
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 13:42

Oui, j'avais toujours imaginé Long John comme un grand monsieur, plutôt vieux et très classe (ça vient sans doute d'une image que j'avais vue dans un livre de pirates étant plus jeune). lol! J'ai été très surprise de lire qu'il avait le visage rond, les cheveux blonds, cinquante ans, et un air franchement avenant et sympathique. Very Happy

Oh, Ju, je pensais que tu l'avais déjà lu étant petite ? Tu me diras si tu aimes, mais j'ai peur que ce roman ne te dure pas assez longtemps pour que tu puisses vraiment en profiter ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Léti
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1315
Age : 36
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 13:59

Merci, Annwvynn, pour ton retour ! Je croyais l'avoir lu, mais j'en ai tellement peu de souvenirs, que je me demande si je ne confonds pas

Par contre, tu me fais penser que je n'ai jamais parlé de ma lecture de Voyage avec un âne dans les Cévennes. Evil or Very Mad
Je l'ai lu dans des conditions particulières, puisqu'avec Létiman, nous avons mis nos pas dans ceux de Stevenson, avec un âne (il y a plusieurs élevages dans le coin qui proposent des locations d'ânes pour ce genre de randonnée-car nous ne sommes évidemment pas les premiers à avoir eu l'idée) et nous lisions le livre en suivant les étapes cheers

Le livre en lui-même est sympathique. Stevenson passe pour un hurluberlu à partir comme cela marcher pour le plaisir. A l'époque, c'était peu fréquent, et encore moins dans un pays tel que celui-là. Ces paysages si beaux qui attirent les randonneurs aujourd'hui étaient à l'époque une terre difficile à cultiver, surtout la Cévenne en tant que telle (car Stevenson part en fait du Puy et traverse le Velay et le Gévaudan avant d'arriver dans les Cévennes)
Le texte est souvent comique, en particulier lorsqu'il est question de son équipement en général et de son sac de couchage en particulier.
Comique aussi quand il est question de Modestine, même s'il l'a drôlement maltraitée, la pauvrette, et que ma sympathie pour Stevenson a un peu baissé à cause de cela. Je crois me souvenir qu'elle est morte peu après, d'ailleurs.
Ceci dit, pour en avoir fait une partie, je peux dire que les étapes qu'il faisait chaque jours étaient longues (pour moi, du moins, qui n'étais pas entraînée), et là je dis chapeau l'écrivain lol!

En bref, un texte agréable à lire, assez court au final, drôle, poétique  parfois. J'aime ce regard de l'étranger sur ce coin de France, et de citadin sur la campagne. Le côté décalé de lire ce texte de randonnée du 19e siècle tout en faisant le même chemin dans nos chaussures de marche était amusant. Notre âne était de bonne composition, et de bonne compagnie
Spoiler:
 
, et nous étions ravis de lui confier nos sacs.
bref, une bonne expérience Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petit Faucon
Confiance en soie
avatar

Nombre de messages : 7130
Age : 53
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 15:35

Merci Annwvyn et Léti pour vos compte-rendus de l'île au trésor et de Voyage avec un âne dans les Cévennes, 2 livres de Stevenson lus il y a très longtemps et que j'ai adorés.

Léti, ton voyage personnel avec l'âne et le livre est une très bonne idée I love you  Ça doit faire de chouettes souvenirs !!!
Et l'île au trésor je me souviens l'avoir lu à mon fils le soir, à raison d'un chapitre par soir, de mémoire il y en avait 17, un beau souvenir aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
A view from the past
avatar

Nombre de messages : 10430
Age : 33
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 18:54


Vous me donnez furieusement envie de découvrir cet auteur dont j'ai toujours pensé qu'il ne me plairait pas, allez savoir pourquoi. L'île au trésor me tente bien.

Très sympa cette randonnée avec un âne Léti   (j'aime beaucoup ces animaux, comme tous les équidés), de surcroît accompagné d'une lecture faite sur mesure si l'on peut dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Annwvyn
Subtle scent of rain
avatar

Nombre de messages : 6395
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Mer 24 Fév 2016 - 20:53

N'hésite pas, Tatiana, je pense que l'auteur te plaira (mon édition compare Stevenson à Alexandre Dumas, et je peux comprendre, les deux auteurs ont de l'humour, ainsi qu'une écriture fluide, et un certain talent pour esquisser des portraits rapides mais percutant des personnages ). Henry James le considérait comme un des plus grands auteurs (le plus grand ?) de son siècle. Wink

Je vais me mettre en quête du Maître de Ballantrae, il semble que ce soit riche en aventures, et en psychologie des personnages. Et ensuite, on verra pour les récits de voyage, je crois que c'est un exercice que j'aime bien. Smile

Léti, quelle excellente idée ! cheers Combien de temps a duré ton périple ?
(et au fait, rien à voir, mais j'ai vu le tableau de ta ban ce week-end, et je m'en suis acheté une carte postale. J'adore ! Van Gogh disait que c'était un tableau qui rappelait la liberté mais aussi une profonde solitude).
Revenir en haut Aller en bas
http://annwvynsfactory.blogspot.com/
Léti
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1315
Age : 36
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Jeu 25 Fév 2016 - 14:02

On est partis une semaine, mais on n'a pas tout fait. Je ne sais plus, je crois que pour bien faire, c'est 10 jours, quelque chose comme cela.

Je mp pour le reste et ne pas polluer le pauvre Stevenson Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thomann
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 71
Localisation : entre Ithilien et Ruatha
Date d'inscription : 27/05/2017

MessageSujet: Robert Louis Stevenson   Mer 21 Juin 2017 - 23:34

Bonsoir,
je reprends la discussion sur Stevenson. C'est sûr que Stevenson est surtout connu pour l'ile au trésor, mais il y a aussi des souvenirs de voyage, comme celle  des Cevennes avec un âne. Il a aussi fait un voyage en canot sur l'Oise avec un ami, je ne me souviens pas du titre. Pour ce qui est du maitre de Ballantrae j'ai vu à la télé dans les années 60 (65/66?) une version avec Paul Guers et Michael York, en noir et blanc. Et c'était waouh cheers
Une biographie de Fanny Stevenson est parue fin des années 90, elle contient aussi forcément une biographie de Stevenson lui même c'est passionnant.
Il a écrit "Sur la route de Silverado" un livre de voyage
Revenir en haut Aller en bas
Léti
Ready for a strike!
avatar

Nombre de messages : 1315
Age : 36
Localisation : En chemin
Date d'inscription : 09/10/2014

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Jeu 22 Juin 2017 - 9:21

Merci d'avoir remonté le topic, Thomann Smile

Je ne savais pas qu'il avait aussi fait un voyage sur l'Oise et qu'il en avait écrit quelque chose. Cela m'intéresse, je vais me renseigner !
Revenir en haut Aller en bas
Marganne
Lioness of Brittany
avatar

Nombre de messages : 2604
Age : 49
Localisation : Aboard the Charlotte Rhodes
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   Jeu 22 Juin 2017 - 10:17

Stevenson est un auteur que j'aime beaucoup

L'île au trésor a été un de mes premiers romans d'enfance, lu et relu, époque où je ne rêvais que de pirates et d'aventures drunken

A l'âge adulte, j'ai lu Docteur Jekyll and M.Hyde bien sûr.

J'ai beaucoup aimé le Maître de Ballantré Wink

J'ai lu aussi les aventures de David Balfour, en deux tomes. Le premier tome, enlevé, m'a beaucoup plu, mais j'ai trouvé le second, Catriona, un peu long et ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Thomann
Préceptrice
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 71
Localisation : entre Ithilien et Ruatha
Date d'inscription : 27/05/2017

MessageSujet: Robert Louis Stevenson   Jeu 22 Juin 2017 - 20:26

Bonsoir,
Je reprends , car mon micro était devenu très instable hier soir, et j'ai dû fermer en hâte !!
Donc il a écrit un livre qui s'appelle "La route de Silverado " qui raconte sa traversée des Etats Unis pour retrouver Fanny qui était en Californie. sous titre du livre "en Californie au temps des chercheurs d'or".
Il a fini sa vie dans les iles Samoa où il a très rapidement fait et cause pour les sujets du roi Malietoa Laupepa, harcelant les puissances occupantes et alertant l'opinion publique par ses articles dans le Times.
Le livre de ces combats en faveur des Samoans est "les pleurs de Laupepa".
Il voulait être enterré sur une colline et à sa mort les Samoans ont défriché un passage vers le haut de cette colline en une nuit !!
(souvenirs de la lecture de la bio de Fanny Stevenson)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert Louis Stevenson (1850-1894)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Louis Stevenson (1850-1894)
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Robert Louis Stevenson (1850-1894)
» L'ILE AU TRESOR de Robert Louis Stevenson
» Robert Louis Stevenson
» Robert-Louis Stevenson
» [Stevenson, Robert Louis ] L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Auteurs anglo-saxons divers (XIXème siècle et antérieurs)-
Sauter vers: