Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hommes, femmes, lecture...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Hommes, femmes, lecture...   Dim 30 Déc 2007 - 19:04

Nous avons déjà parlé de l'existence ou non d'une littérature spécifiquement féminine mais je songe depuis un certain temps à lancer la discussion sur le sujet des habitudes de lecture en fonction du sexe, ceux qui suivent avec assiduité les divers sujets du forum Jane Austen comprendront sans doute pourquoi. Wink

En glanant sur le net quelques infos propres à confirmer ma théorie, qui est, je le rappelle, que globalement les femmes lisent plus que les hommes, qu'elles lisent plus de romans et qu'elles lisent plus de classiques, je suis tombée sur ce dossier du magazine Lire, pas très récent puisqu'il date de 1995, mais qui donne quelques pistes de discussion.

http://www.lire.fr/enquete.asp/idC=30685/idR

Je reprends ici en particulier ce tableau très intéressant sur les pratiques culturelles des Français :

Sur 100 Français âgés de 15 ans et plus, lisent le plus souvent
Hommes Femmes
%%
Littérature classique 11 16
Romans autres que policiers2239
Policiers, espionnage 19 12
Histoire 19 15
Bande dessinée 16 8
Scientifique et technique 14 5
Poésie 3 6
Essais politiques, philosophiques ou religieux 7 6

La proportion d'hommes et de femmes qui lisent les classiques me semble en particulier très intéressante. 5 points d'écart, cela nous donne ici près de 50% de plus de femmes que d'hommes qui lisent les classiques. Et près du double de femmes qui lisents des romans autres que policiers. Je crois que ma thérorie tient la route.

L'ensemble du dossier contient des éléments de discussion très intéressants.

En anglais maintenant, 2 articles qui corroborent cette constatation:

http://www.inthesetimes.com/article/2780/

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=14175229&sc=emaf

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Dim 30 Déc 2007 - 19:48

Je crois que les femmes ont toujours lu plus de roman que les hommes. C'était déjà le cas au XVIIIe et au XIXe siècle. On reprochait d'ailleurs au roman son lectorat féminin jugé naïf et inculte (je ne souscris pas à ce préjugé, je précise).

Jane Austen se moque d'ailleurs de ces préjugés dans Northanger Abbey. Henry Tilney avoue aimer la fiction mais c'est bien le seul homme dans le roman à le reconnaître. John Thorpes se moque de la plupart des romans (alors qu'il n'en lit pas). C'est intéressant de voir que le gentleman le plus séduisant et intelligent du livre est finalement celui qui aime lire des romans. Il ne faut pas oublier qu'il aime également les ouvrages historiques.

Ce qui m'intéresse beaucoup dans ces articles, c'est le constat suivant :
Citation :
Unlike the gods of the literary establishment who remain predominantly male—both as writers and critics—their humble readers are overwhelmingly female.

Je pense qu'il y a là un débat très intéressant. Les livres sur l'histoire littéraire ne mettent en avant que les hommes (qu'ils soient poètes, dramaturges, romanciers ou critiques). J'ai eu pour Noël un livre passionnant sur la littérature européenne. Les auteurs présentés comme phares pour chaque siècle sont exclusivement masculins.

C'est aussi intéressant de constater que les étudiantes en lettres modernes travaillent majoritairement sur des auteurs masculins.

Edit : J'aime beaucoup la conclusion du premier article.
Citation :
It’s a good thing, then, that the great male novelists can still rely on us girls to finance their literary careers.

@ Cat. Est-ce que tu proposes ce genre de topic pour me torturer psychologiquement ?
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Lun 31 Déc 2007 - 17:46

Mr Damien Tilney a écrit:
@ Cat. Est-ce que tu proposes ce genre de topic pour me torturer psychologiquement ?
Je savais que tu percerais à jour mes intentions!

Ce que j'ai aimé dans le dossier de Lire et les articles en anglais, c'est que des avis très nuancés y sont donnés et des pistes très diverses explorées. On y évite les généralisations. Après tout, lorsqu'on lit le tableau, on voit que même si les femmes sont plus nombreuses à apprécier la fiction non policière, de nombreux hommes lisent pourtant ce type de littérature. Il me semble aussi avoir lu (je ne sais plus si c'est dans les textes ci-dessus ou ailleurs) que chez les grands lecteurs, les écarts entre les sexes diminuent sensiblement, ce qui ne m'étonne pas du tout.

Tu as tout à fait raison de souligner que le roman a été dénigré à ses début à cause de son lectorat majoritairement féminin. Pourtant il est maintenant reconnu comme une constituante majeure de la littérature. Reconnaître que la fiction est majoritairement apprécié par les femmes est un moyen à mon avis de démontrer qu'on ne peut pas parler d'un certain type de romans destinés aux femmes (Jane Austen par exemple) par rapport à une littérature qui serait plus sérieuse parce que plus appréciée par les hommes (Hemingway et Kerouac par exemple). La dernière phrase que tu cites est à cet égard tout à fait significative.

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 4 Jan 2008 - 0:56

cat47 a écrit:
Il me semble aussi avoir lu (je ne sais plus si c'est dans les textes ci-dessus ou ailleurs) que chez les grands lecteurs, les écarts entre les sexes diminuent sensiblement, ce qui ne m'étonne pas du tout.


Cela ne m'étonne pas non plus : je pense que dans toutes ces comportements "sexués" dans les habitudes de lecture, dans les préférences sportives, scolaires, cinématographiques et autres, la part de l'éducation et de l'image renvoyée par la société ou que l'on veut lui renvoyer ont une importance prépondérante.
Les grands lecteurs lisent ce qui les interesse et pas ce qu'on attend qu'ils lisent.
Ce qui serait aussi intéressant c'est de comparer cette étude à des études plus anciennes . Il est un peu tard pour que je me penche sur le dossier de "Lire": y a-t-il des différences selon les ages ? En 1995 les adultes entre 20 et 40 ans ont eu (j'en fais partie, mon mari aussi) dans leur enfance accès aux mêmes livres que ce soit Fantomette, les 6 compagnons, la comtesse de Segur ou Jules Verne et autres......Ce serait interessant de voir si les différences hommes-femmes évoluent en fonction de l'âge, du niveau d'études, du type d'études...
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 4 Jan 2008 - 1:15

althea a écrit:
Cela ne m'étonne pas non plus : je pense que dans toutes ces comportements "sexués" dans les habitudes de lecture, dans les préférences sportives, scolaires, cinématographiques et autres, la part de l'éducation et de l'image renvoyée par la société ou que l'on veut lui renvoyer ont une importance prépondérante.
Je suis tout à fait d'accord avec toi.

Pour l'explication est sociologique et non biologique. Je ne suis pas du tout convaincu par les explications biologiques données dans ses deux articles. Si les femmes sont censées éprouver plus d'empathie que les hommes, il faudrait m'expliquer pourquoi elles lisent beaucoup des romans d'hommes. Visiblement les hommes sont capables du suffisamment d'empathie pour écrire des romans, alors pourquoi ne les lisent-ils pas ?
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 4 Jan 2008 - 15:21

Mr Damien Tilney a écrit:
Je ne suis pas du tout convaincu par les explications biologiques données dans ses deux articles. Si les femmes sont censées éprouver plus d'empathie que les hommes, il faudrait m'expliquer pourquoi elles lisent beaucoup des romans d'hommes. Visiblement les hommes sont capables du suffisamment d'empathie pour écrire des romans, alors pourquoi ne les lisent-ils pas ?

Les articles évoquent les deux possibilités, l'explication biologique et l'explication comportementale, et ils ne prennent pas vraiment partie, c'est pour cela que je les ai appréciés. Je crois pour ma part qu'il est très difficile de déterminer ce qui prévaut. Mais rappelons-nous également que l'on parle de proportions, pas de généralités. Les femmes lisent plus de fiction mais les hommes en lisent aussi, donc ne généralisons pas en disant qu'ils les écrivent mais ne les lisent pas.

Althea, je n'ai malheureusement pas trouvé d'études plus structurées. Mais il est par contre mentionné que les femmes ne lisent plus que les hommes que depuis récemment, ce qui semble également normal car il n'y a que quelques dizaines d'années que le niveau d'éducation est comparable.

Pour la question des âges, certaines études relativement récentes confirment que chez les adolescents, la relation à la lecture n'est pas identique selon le sexe.

http://www.mels.gouv.qc.ca/stat/recherche/prof_fr.pdf

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16722
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 4 Jan 2008 - 16:07

Quelques articles sur ces différences hommes femmes

http://www.ada-online.be/frada/spip.php?rubrique48
http://www.irdp.ch/publicat/articles/2006/forster_educateur6_1.pdf
http://grit-transversales.org/dossier_article.php3?id_article=145

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death


Dernière édition par le Ven 4 Jan 2008 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 4 Jan 2008 - 16:24

J'avais déjà donné le lien vers le dossier du magazine Lire (ton troisième lien) dans le premier post du sujet. Wink

Merci pour ces liens. J'aime beaucoup la dernière phrase du premier article:

Citation :
Des différences cognitives entre hommes et femmes existent certainement. Sont-elles biologiques ou culturelles ? La question est complexe et peut-être accessoire, en définitive. Les humains n’ont pas d’ailes, et ils volent quand même.

cheers

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa


Dernière édition par le Ven 4 Jan 2008 - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16722
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 4 Jan 2008 - 16:31

Désolé pour le doublon Cat, il me semblait que ce lien avait déjà été posté. Mais j'ai dû relire trop vite encore une fois.
J'ai effacé mon lien

Moi j'aime bien celle-ci
Citation :
L’anatomie ne décide pas du destin, elle le colore. Le destin est commun : homme ou femme, chacun est individuellement responsable de ce qu’il devient et de ce qu’il fait pour le devenir commun. La virilité c’est la force qui permet d’avancer sur ce chemin. Il y a deux sexes, mais il n’y a qu’une humanité.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 17:11

Voila une question très intéressante, si je me base sur mon expérience de prof, les classes de garçons sont beaucoup plus difficiles à faire lire que les classes de filles. Je ne pense pas que ce soit biologique, c'est je pense plus lié à l'éducation. On met plus facilement un livre entre les mains des filles que dans celles d'un garçon et cela se répercute par la suite. Bien sur il y a plein d'exceptions à tout ça, je pense que le fait de voir ses parents lire joue aussi un rôle essentiel.


Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 18:00

Nougatine a écrit:
je pense que le fait de voir ses parents lire joue aussi un rôle essentiel.
Ce n'est même pas sûr que ça joue vraiment. J'ai toujours vu mes grands-parents lire. Quand j'étais petit, j'avais le droit de piocher dans leur bibliothèque. J'ai lu de tout très rapidemment. J'ai toujours aimé les histoires et je pense que je me suis tourné normalement vers les livres et les films. Mon frère qui a pourtant les mêmes grands-parents ne lit jamais.
Revenir en haut Aller en bas
ekaterin64
Queen of Nanars


Nombre de messages : 16722
Age : 43
Localisation : Glancing through the Skies of Pern
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 18:22

Je suis d'accord avec Damien, mes parents ne lisent pas. Enfin n'ont jamais lu devant moi. Ma mère lisait beaucoup étant jeune, mais ne m'a pas plus que ça encouragée à la lecture.
Pourtant très vite je me suis mise à dévorer les livres.

_________________

Quand la tempête t'encercle, hisse la voile et suis les traces du Dieu Dragon. En avant, en avant ! Car qui
hésite perd, plutôt être mort qu'esclave de la peur Lady companion of the Most Noble Order of the Lycans
Devoted to Loulou "Obi Wan Sheen OBE I" In Life and Death
Revenir en haut Aller en bas
Mr Damien Tilney
The Knight of Irony


Nombre de messages : 3466
Age : 32
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 18:28

Cela dit c'est sûr que ça doit aider d'avoir une grande bibliothèque à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 18:33

Mr Damien Tilney a écrit:
Cela dit c'est sûr que ça doit aider d'avoir une grande bibliothèque à la maison.

C'est en fait aussi ce que je voulais dire: j'ai des élèves qui ne voient des livres qu'au lycée et pour qui c'est limite un objet étrange. Donc de voir sa famille lire et de voir des livres autour de soi pousse quand même à lire, que l'on soit garçon ou fille.

Revenir en haut Aller en bas
isobel
Ready for a strike!


Nombre de messages : 1076
Age : 41
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 19:15

Ne serait-ce pas une question plutôt de sentiments ou de pudeur "mal placée"?? Car je suis sûre que la majorité des hommes qui se moquent des femmes et plus particulièrement de celles qui lisent des livres "romantiques", seraient pourtant sensibles à ce type de livres et seraient même étonnés par leur "intelligence".

Après tout, il ya bcp de messieurs parmi nous maintenant !! et en général ceux qui étudient l'anglais aiment bcp Jane Austen (je pense à l'oncle de mon mari qui en gaga!!!).

Ce n'est qu'une question d'appriori...
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 19:49

isobel a écrit:
Ne serait-ce pas une question plutôt de sentiments ou de pudeur "mal placée"?? Car je suis sûre que la majorité des hommes qui se moquent des femmes et plus particulièrement de celles qui lisent des livres "romantiques", seraient pourtant sensibles à ce type de livres et seraient même étonnés par leur "intelligence".

Je suis d'accord avec toi Isobel. La pudeur peut jouer un rôle: je me souviens d'un élève qui n'arrivait pas à me dire que le thème du poème que l'on étudiait était l'amour. Le mot le gênait tout simplement.
Mais il est vrai que ce que l'on qualifie de littérature pour fille a souvent des lecteurs masculins qui se font parfois discrets par peur de ne pas apparaître assez "viril", même si c'est stupide. Le talent reste le talent, peu importe que dans le livre les personnages soient des femmes en quête d'amour ou des hommes qui veulent se battre pour schématiser Wink : bien des gens seraient étonnés de tout ce que l'on peut découvrir chez Jane Austen, de la même façon qu'il y a parfois une grande délicatesse voire une tendresse dans des histoires de guerre. Je pense notamment à Band of brothers de Stephan Ambrose où la guerre est abordée avec tact et sensibilité.
Mais les a priori ont la vie dure, je suis une fan de Jane Austen et des grands romans anglais, et en même temps j'ai une passion pour les conflits du XXème siècle et dans mes dvd les "films de filles" et les films de guerre se côtoient, ce qui est souvent l'objet de moquerie de la part de mes amis Suspect , comme si on ne pouvait pas aimer les deux? Comme si en tant que femme je devais rester dans mon domaine resérvé Evil or Very Mad .

Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 20:24

Nougatine! Comme je te comprends! Dans mon rayon DVD, il ya beaucoup de choses, notamment des adaptations de Jane Austen, les Merchant/Ivory, Washington Square...qu'un observateur extérieur arrive facilement à m'attribuer. Ce qu'il ne saisit pas tout de suite, c'est que les films de guerre juste à côté (Un pont trop loin, le jour le plus long, il faut sauver le soldat Ryan, une lueur dans la nuit, a bridge at Remagen...) m'appartiennent aussi! cheers

Althea a mentionné Fantômette : c'est bien parce que M. Georges Chaulet, ayant conscience que les filles dévoraient les livres plus souvent que les garçons, qu'il leur a offert dans les années 60 une héroïne qui manquait à leur paysage et à laquelle elles pouvaient s'identifier hors des schemas de la jeune fille classique.

Dans mon entourage, il n'y a que les femmes qui lisent vraiment, même si les hommes achètent aussi des livres. Mon cheuri aime bien lire, mais comme il s'endort au bout d'une page, il a un stock de livres suffisant pour plusieurs vies.
Revenir en haut Aller en bas
Nougatine
Lady of Zerzura


Nombre de messages : 2525
Age : 41
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 21:35

pouchkinet a écrit:
Nougatine! Comme je te comprends! Dans mon rayon DVD, il ya beaucoup de choses, notamment des adaptations de Jane Austen, les Merchant/Ivory, Washington Square...qu'un observateur extérieur arrive facilement à m'attribuer. Ce qu'il ne saisit pas tout de suite, c'est que les films de guerre juste à côté (Un pont trop loin, le jour le plus long, il faut sauver le soldat Ryan, une lueur dans la nuit, a bridge at Remagen...) m'appartiennent aussi! cheers

Tu as cambriolé mon rayon DVD??? Wink

Revenir en haut Aller en bas
althea
Countess of Dagobah


Nombre de messages : 2324
Age : 55
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Sam 5 Jan 2008 - 22:16

Ekaterin, merci pour ces liens. Les deux premiers en particulier m'ont beaucoup interessée. Outre les 2 phrases que vous avez citées, j'aime aussi celle ci :

Après tout, la culture fait de nous des êtres humains, capables d’agir pour contrebalancer les donnés de notre génétique, par exemple en inventant des pratiques de solidarité ou des outils...


Je rajouterai : des livres....

L'article de Lire cité par Cat est aussi très interessant mais il m'a fait bondir car il est assez typique de ce genre d'étude qui finissent toujours par suggérer l'infériorité des femmes. (je reconnais que je suis un peu chatouilleuse sur ce point , parfois trop ! Embarassed )
Il sous entend quand même l'idée que certes les femmes lisent pour leur plaisir, mais surtout des ouvrages frivoles tandis que les hommes, qui eux s'investissent différemment (plus?) dans leur métier privilégient les essais et les ouvrages "utiles". Je ne vois pas en quoi un roman (même du seul auteur cité D. Steel) est plus frivole que le grand livre du bricolage ou "l'année du sport" . Ce qui pose un autre problème dans cette étude : peut -on mettre sur le même plan Jane Austen et un ouvrage où on ne lit que la légende des photos?

Ceci étant, faut il considerer les statistiques faites sous l'angle : les femmes lisent plus de romans que les hommes ou lisent-elles moins d'essais, de biographies...? Quid de la poésie?

@Nougatine et Pouchkinet : je vous comprend parfaitement. Moi, mon péché mignon c'est les westerns, que mon mari a en horreur!
Revenir en haut Aller en bas
Bexounet
The Admin's Worshipper


Nombre de messages : 1940
Age : 41
Localisation : Lyon, derrière un bouquin... ou un clavier
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Dim 27 Jan 2008 - 15:47

Je viens de découvrir ce Topic. Passionnant sujet ! Cela m'a pris pas mal de temps pour lire quelques articles parmi tout ceux cité.

Je suis de ceux qui ne croit pas que la biologie influence la manière de penser... Et de lire. Il est par contre évident pour moi que nous avons tous autant que nous sommes été calibré, formaté, par notre éducation.

Dans un des articles, il était dit que l'initiation au livre était la plupart du temps porté par les femmes. Ce n'est pas faux. Même dans ma famille où on lit beaucoup, y compris mon père, c'est ma maman qui a essayé (avec à la clé un échec magistral il faut l'avouer) de m'initier à la littérature.
Contrairement à Damien, c'est mon frère qui est un grand lecteur à la base, c'est plus lui, qui de nous deux, assumait le mieux son gout de grand lecteur. Moi qui suis le cadet, par logique d'opposition, je ne lisais pas. Ou alors de la BD, des magazines, ou le canard (enchainé).

A la base, je suis donc un vrai exemple du garçon qui ne lit pas ou alors si peu, qui se passionne pour la technologie, et quand il daigne ouvrir un ouvrage, c'est de la SF, de la fantaisy, ou alors de la politique. (oui, ça ressortait un tout petit peu dans les statistiques, et personnellement, iles vrai que les essais politiques, je les croises toujours dans des mains masculines... )

Vous l'aurez compris, j'ai changé : Je lis des romans, et même des classiques anglais du 19ème. Je lisais dans un de vos articles que les ouvrages avec "femmes" dans le titre agisse comme répulsif sur les hommes... Ben c'est pas faux... Je vous assure que la lecture en public de "femmes et filles" (mais pourquoi ils ont traduit le titre comme ça, pourquoi ils ne l'ont pas traduit en épouses et filles... ) quand on est un homme relève quasiment du coming out, surtout face à un public d'informaticiens (car c'est bien connu, les femmes ne font pas d'informatique). Il faut avouer que la grosseur de l'ouvrage n'aide pas, de même que sa couverture... Mon dieu... quel couverture... En voila une, de couverture qui est assurément sexuée... C'en est à un point où il me faut presque du courage.

J'ai trouvé très intéressant l'article de lire. Et je n'en ai pas retirer la même impression que althea
En effet, j'y ai, lu au contraire, qu'il fallait faire appel à sa féminité pour pouvoir écrire un roman... scratch Et tout aussi chatouilleux qu'althea, j'avoue que cela m'a choqué. Car sous entendre cela n'est pas neutre quant à la perception du lecteur.
Oui, je refuse d'être découper en tranche avec d'un coté la partie féminine et ma partie masculine. Qu'est ce que cette logorrhée pré-machée...

Je suis un tout.
Je m'assume comme tel.
Non, il n'y a pas une femme qui adore lire Jane Austen qui se cache en moi. Je suis un homme et je ne vois pas en quoi il me faudrait une part féminine pour apprécier un roman classique.
Vous sentez, vous, votre coté masculin Nougatine et Pouchkinet devant vos film de guerre et de western ???
A ce train là, avec ce type de raisonnement on est pas très loin du mâle inapte à l'émotion opposé à la femelle éternelle mère protectrice. C'est préhistorique comme préjugé.

Brrr..... Je suis en train de m'énerver moi...
Sinon, pour répondre à althea sur la poésie : c'est simple, vu qu'il faut que l'on se cache pour en lire (déjà parce que de la poésie, ça ne le fait pas et ensuite pour éviter les questions du genre "ça va pas ? t'as pas le morale, tu as besoin que je te change les idées", les hommes en lisent moins.

Bon, je m'arrête là avant d'entamer une réfléxion sur les différentes lectures et peut-on les mettre sur le même plan... Car je suis pressé et qu'il me faudrait trop de temps pour en parler.

Bexounet
Revenir en haut Aller en bas
pouchkinet
Intendante de Pemberley


Nombre de messages : 551
Age : 42
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Mar 29 Jan 2008 - 11:44

Influencée par l'avatar de Bexounet, j'ai changé mon avatar, mais c'est toujours moi, Pouchkinet!

Je crois qu'il y a différentes sensibilités en nous, et qu'on a tendance à les sexuer par commodité. Je crois aussi que l'on passe par différents états d'esprit selon son humeur ou bien l'air du temps, ce qui nous fait apprécier des oeuvres très diverses à différents moments.
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Dim 6 Mar 2011 - 19:56

C'est le moment de remonter ce topic endormi! lol!

Je viens de trouver un article très intéressant (en anglais, désolée Embarassed ) sur la question des différences de genre et de leur influence sur les habitudes de lecture.

L'auteur part de la constatation que les critiques littéraires que l'on peut lire dans la presse concernent en majorité des livres publiés par des hommes. En essayant de comprendre pourquoi, elle se rend compte que les livres écrits par des hommes sont plus nombreux sur le marché et, en toute logique, que la demande pour ces livres est plus importante donc que les éditeurs s'adaptent. Mathématiquement, la raison est très simple : les femmes lisent plus que les hommes, et en plus elles lisent à part égale les livres écrit par des hommes ou ceux écrits par des femmes. Alors que ces messieurs lisent plutôt des livres écrits par leurs semblables. Question logique : ces messieurs se méfieraient-ils des écrivains de sexe féminin? Ou, mis à ma sauce sont-ils moins ouverts en matière de lecture? J'ai jeté le pavé dans la mare, je vous laisse juge. Razz lol!

Arrow

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield


Nombre de messages : 23541
Age : 59
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Jeu 26 Mai 2011 - 13:57

Je me sens un peu seule sur ce topic, mais cela ne m'empêche pas de persévérer, car je suis passionnée par le sujet, comme vous aurez pu vous en rendre compte. lol!

Je vous poste donc un lien vers un article traitant des différences liées au genre (homme-femme, tous genres littéraires confondus, j'imagine, et c'est là que je trouve la chose particulièrement intéressante Twisted Evil ) en matière de lecture : http://www.bbc.co.uk/news/education-13393321

J'essaie d'en tirer l'essentiel en traduisant quelques extraits.

Citation :
Many secondary school boys do not have the stamina to read beyond the 100th page of a book, research suggests.
Une recherche universitaire suggère que les garçons du niveau secondaire n'ont pas suffisamment d'endurance (on aurait pu l'appeler autrement Embarassed ) pour lire un livre au-delà de 100 pages. Cela semble particulièrement vrai pour les classiques. Jane Austen est citées mais rien ne dit que Thackeray ou Trollope échappent à cette malédiction. Razz En tout cas, Shakespeare et Steinbeck, qu'on ne peut pourtant pas accuser de privilégier la romance, semblent inspirer les même sentiments aux jeunes lecteurs de sexe masculin. Sad

A noter que cette enquête a été menée auprès de professeurs de littérature qui ont également affirmé (30% d'entre eux, en tout cas) que les garçons étaient déjà découragés avant même d'ouvrir un livre. pale Et que cette réticence face à la lecture pourrait éventuellement expliquer le fait que les garçons ont en moyenne de moins bons résultats scolaires en anglais.
Citation :
Last year 85% of 11-year-old girls reached the expected level in English for their age compared to 76% of boys. In reading, the gender gap was even more stark at 79% for girls and 64% for boys.

La lecture plaisir serait pourtant un bon indicateur des perspectives de réussites scolaires futures.
Citation :
According to children's organisation Unesco, the biggest single indicator of a child's future success at school is whether they read for pleasure.

Bref, de là à dire que les messieurs qui participent à notre forum sont plus brillants que la moyenne de leur genre, il y a un pas que je ne franchirai pas. Laughing Mais je suis très tentée. Cool

_________________
http://www.librarything.com/profile/catlamb
There are things so beautiful that they let you not mind that you will grow old and die.

Good angel of Prime Bright Loulou, lycanophila ma non seriosa
Revenir en haut Aller en bas
MD
British countryside addict


Nombre de messages : 828
Age : 31
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 27 Mai 2011 - 12:22

cat47 a écrit:

Bref, de là à dire que les messieurs qui participent à notre forum sont plus brillants que la moyenne de leur genre, il y a un pas que je ne franchirai pas. Laughing Mais je suis très tentée. Cool

Le Grand-chef est thuriféraire en plus ! tongue
Qu'est-ce qu'il faut pas dire pour nous faire participer.
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana
Heavenly Voices


Nombre de messages : 8781
Age : 31
Localisation : Quelque part dans l'Angleterre du XIXe...
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Ven 27 Mai 2011 - 20:03


MD a écrit:
cat47 a écrit:

Bref, de là à dire que les messieurs qui participent à notre forum sont plus brillants que la moyenne de leur genre, il y a un pas que je ne franchirai pas. Laughing Mais je suis très tentée. Cool

Le Grand-chef est thuriféraire en plus ! tongue
Qu'est-ce qu'il faut pas dire pour nous faire participer.

Je trouve qu'il y a du laisser aller, tous les moyens sont bons pour alimenter un topic, mais quand même lol!

Plus sérieusement, l'article et les chiffres sont intéressants. Comment expliquer que les filles soient plus attirées par les classiques ? J'y vois peut-être le poids de la réputation de certains auteurs comme Jane Austen ou Charlotte Bronte qu'on considère souvent comme trop romantiques voire à l'eau de rose. Ou est-ce parce que nous sommes davantage curieuses et disposées à nous jeter à l'eau pour aller vers des auteurs parfois jugés plus ou trop difficile à lire ? scratch Non non je ne nous jette pas de fleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommes, femmes, lecture...   Aujourd'hui à 21:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommes, femmes, lecture...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hommes, femmes, lecture...
» [Kauffman, Jean-Claude] Corps de femmes, regard d'hommes
» Le grand mystère Hommes/femmes
» L'arrivée d'un enfant accroit les inégalités hommes/femmes
» Lutte dans la boue avec deux hommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Le plaisir de la lecture-
Sauter vers: