Une auberge pour les admirateurs de Jane Austen, et bien plus encore...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les relations filiales chez Gaskell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kitty
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 191
Localisation : In Wonderland.
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Les relations filiales chez Gaskell   Ven 24 Fév 2006 - 13:50

Ca tape comme titre de topic je trouve 8) .

Disons que c'est quelque chose qui m'avait frappé déjà avec Nord et Sud mais que j'avais laissé en suspens (notamment parce que ce n'est pas le thème principal). Dans la série, Bessy fait cette remarque à Margaret "Sons and their mothers, Daughters and their fathers". Et c'est vrai que c'est une constante chez Gaskell. Bessy est proche de son père Higgins. Margaret semble plus attentive finalement à son père même si elle adore sa mère. Hannah Thornton est trés protectrice envers son fils John (on peut suposer d'ailleurs que Fanny ressemblait beaucoup plus à leur père).

Thème qui rebondit dans 'Wives and Daughters' pour presque devenir l'un des thèmes principaux cette fois-ci. C'est Roger et Squire, Molly et son père. Il y a détachement d'un côté ou de l'autre.

Disons que ça fait un moment que l'idée tournicotte dans ma tête. Je ne connais pas l'histoire de Gaskell mais elle devait être trés proche de son père à tout les coups.
Revenir en haut Aller en bas
http://lydzi-de-galles.livejournal.com/
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Ven 24 Fév 2006 - 14:01

Kitty a écrit:
Ca tape comme titre de topic je trouve 8)
Disons que ça fait un moment que l'idée tournicotte dans ma tête. Je ne connais pas l'histoire de Gaskell mais elle devait être trés proche de son père à tout les coups.
C'est vrai que c'est un point très marqué chez Gaskell et que le nom de ce topic percute sunny
En fait, c'est drôle car dans le cas de Osborne Hamley, il s'est détaché de son père par crainte et non par désaffection pour lui. Ils ne se comprennent plus et c'est ce qui fait souffrir Osborne... et qui le mène dans une situation dramatique...

Mais dans tous les cas, la relation aux parents est essentielle dans la vie de chacun !
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 28
Localisation : Gif sur Yvette région parisienne
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 6 Mar 2006 - 21:06

Ce que j'aime beaucoup c'est la relation entre Thorton et sa mère : elle est comme toute les mères elle ne veut pas voir partir sont petit garçon, d'ailleurs elle a l'air bien soulagée quand elle apprend que Margaret à rejetté la demande de son fils.
Revenir en haut Aller en bas
http://cecilou.blogs-de-voyage.fr
Kitty
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 191
Localisation : In Wonderland.
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Dim 12 Mar 2006 - 22:32

Oui. Et même ce que j'ai grandement apprecié c'est que malgré tout, ça ne bascule jamais dans un côté "malsain" (le mot est trop fort mais bon ^^). Y'a pas cette impression de parents trop protecteurs. Même Mr Gibson, je le trouve trop touchant avec sa fille ^^.
Revenir en haut Aller en bas
http://lydzi-de-galles.livejournal.com/
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Dim 19 Mar 2006 - 11:21

Il y avait longtemps que je voulais mettre mon petit grain de sel dans ce topic, mais je n’ai jamais pris le temps. Ayant revu N&S cette semaine, j’ai regardé en particulier plus en détail comment les relations mère-fils et parents-fille (et fils,d’ailleurs) y étaient décrites.

Je ne sais pas si c’est le cas dans les autres romans de EG, mais dans W&D et N&S, les rapports parents-enfants prennent autant de place que l’évolution des sentiments amoureux. Et sont montrés avec tellement de « romantisme » que cela semble presque trop beau pour être vrai (à l’exception de Mrs Gibson et de Cynthia, bien sûr). Je me suis demandé si cela provenait de l’expérience personnelle de l’auteur et voilà ce que j’ai appris dans sa biographie.

Enfant, Elizabeth Gaskell semble avoir eu peu de contacts avec une vraie famille. Sa mère est morte quand elle avait 13 mois, et elle a été ensuite élevés par une tante, loin de son père, qu’elle ne semble pas avoir beaucoup revu. Elle a également perdu son unique frère lorsqu’elle était âgée de 18 ans. C’est à ce moment qu’elle a vécu une année avec son père, qui s’était entre temps remarié - elle n’appréciait pas trop sa belle-mère : ça vous rappelle quelque-chose ? Autres tragédies : un enfant mort-né puis la mort d’un bébé de 9 mois. Il n’est donc pas trop étonnant qu’elle aie pu développer une envie de vraies relations filiales qu’elle a comblée en nous peignant ces « couples » si touchants : Molly Gibson et son père, John et Hannah Thornton, Margaret et sa mère, Margaret et son père, le squire Hamley et chacun de ses deux fils.

Je crois que la relation qui me plait le plus, c’est celle de John Thornton et de sa mère. Il faudrait que je relise le livre, car maintenant j’ai surtout en tête les impressions laissées par le film, mais je pense que celui-ci est assez fidèle au roman dans la façon dont il montre l’amour absolu de la mère pour son fils. Amour fait de confiance, de fierté, d’une profonde affinité de caractère dans la fermeté, la droiture et le courage. Amour qu’elle décrit elle-même dans cette scène magnifique où Thornton revient après avoir essuyé le refus de Margaret, et qu‘elle comprend, dès qu‘il entre dans la pièce, sans même se retourner, que cette fille pour laquelle elle n‘a pas d‘estime vient d‘oser refuser son fils :

John Thornton : - No one loves me, no one care for me but you.

Hannah Thornton : - A mother’s love holds fast and forever. A girl‘s love is like a puff of smoke, changes with every wind.

Bon, quelques petites illustrations pour la route :

Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Dim 19 Mar 2006 - 19:17

merci beaucoup CAT pour toutes les infos que tu nous apportes sur l'enfance de ELizabeth Gaskell.

Je ne sais pas comment tu fais, mais tu trouves toujours les infos appropriées

j'ai été très touchée par l'enfance et les drames vécus par E.G. ils pourraient expliquer la manière extraordinaire qu'elle a de présenter la relation parents-enfants qu'elle n'a pas connu, mais dont elle rêve.

C'est vrai que ces relations sont tellement fortes dans les deux romans N&S et W&D. Hier, étant seule pour la journée, j'ai regardé à nouveau W&D. Quel bonheur, cette Molly que j'adore de plus en plus et son père sont tellement protecteurs l'un vis à vis de l'autre. Lorsqu'ils se retrouvent seuls, après le départ à Londres de Mrs Gibson et de Cynthia, c'est tellement beau de les voir profiter de chaque moment possible ensemble et de partager le fameux "bread and cheese"
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 20 Mar 2006 - 13:05

C'est étrange comme ce sont toujours des couples "mixtes" : un père et sa fille, une mère et son fils. En dehors des bonnes relations entre le Squire et Roger, il semblerait que jamais E.Gaskell ne fasse référence à une bonne entente entre une mère et sa fille, un père et son fils!
Je me trompe?
Récapitulons...
Bonnes relations:
-Père / fille : Mr Hale et Margareth, Nicolas Higgins et Bessy, Mr Gibson et Molly
-Mère / fils : Mrs Thornton et Mr Thornton, Mrs Hale et Frederick, Mrs Hamley et Osborne

Mauvaises relations:
-Père / fils : Le Squire et Osborne
-Mère / fille : Mrs Hale et Margareth (du moins ne sont-elles pas très proches), Mrs Thornton et sa fille, Mrs Gibson et Cynthia...

Enfin, E.G. accorde aussi une grande importance à l'affection entre frères et soeurs et aux sacrifices qu'ils sont prêts à faire les uns pour les autres : Margareth et Frederick, Mr Thornton et sa soeur, Mary et Bessy Higgins, Roger et Osborne, Molly et Cynthia...

Bref, E.G. met en scène la famille et l'affection entre ses membres! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 20 Mar 2006 - 14:50

C'est finement observé Natacha, il est vrai que les relations filiales de EG sont extraordinaires et laissent un peu rêveuse Rolling Eyes

dans notre quotidien, nous aimerions bien qu'il en soit de même Wink ce n'est pas tous les jours le cas.

Je pense pour ma part, en tant que mère, que les relations mère-fille sont toujours un peu plus compliquées ? qu'en pensez-vous ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 20 Mar 2006 - 14:54

Tout à fait d'accord avec toi! Razz C'est une histoire d'amour et de haine! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1528
Age : 41
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 20 Mar 2006 - 16:11

Les relations mère/fille sont souvent plus difficiles que père/fille mais il existe des exceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Kitty
Subtil compliment
avatar

Nombre de messages : 191
Localisation : In Wonderland.
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 20 Mar 2006 - 16:28

Oh trés bonne remarques sur les fréres et soeurs Natacha. De fait les liens sont toujours indéfectibles de ce côté là ^^.
J'ai particulierment été touché par Roger et Osborne.

Pour les relations mére/fille plus compliqués que les relations père/fille je dois être exactement l'exception qui confirme la rêgle ^^.

Merci Cat pour les précisions sur la vie de Gaskell cyclops ! Maintenant je comprends mieux certaine choses.

Ce que j'aime encore plus dans Nord et Sud c'est l'atmosphère des deux familles quelque part. Les Hale ou tout semble plus chaleureux mais qui finalement se voit écrasé par l'absence de réel dialogue et les Thornton d'apparence beaucoup plus froide mais ou le dialogue est plus tangible (même Hannah et sa fille ont plus conscience l'une de l'autre que Margaret et sa mère qui préfère semble t'il la présence de la servante). Y'a un vrai disfonctionnement caché sous une apparence bienveillante.
Revenir en haut Aller en bas
http://lydzi-de-galles.livejournal.com/
Cécile
Ville du Nord...
avatar

Nombre de messages : 736
Age : 28
Localisation : Gif sur Yvette région parisienne
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Lun 20 Mar 2006 - 16:35

Kitty a écrit:
Pour les relations mére/fille plus compliqués que les relations père/fille je dois être exactement l'exception qui confirme la rêgle ^^.

Ne t'en fait pas tu n'es pas la seule exception . C'est peut-être paerce que les relations que décrit EG ne sont pas les mêmes que chez moi que je les aime tant Suspect .
Revenir en haut Aller en bas
http://cecilou.blogs-de-voyage.fr
Natacha Rostov
Hungry Bookwolf
avatar

Nombre de messages : 3011
Age : 38
Localisation : Au fond des bois
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 21 Mar 2006 - 13:12

Juste pour apporter quelques précisions sur la vie d'Elizabeth, qui pourraient nous aider à comprendre son oeuvre...
Visiblement, elle a effectivement perdu sa mère à l'âge d'un an (preque comme Molly), de même que son unique frère, alors qu'elle était adolescente.
Elle a donc été élevée par une tante, dans les faubourgs de Manchester. Elle a ensuite vécu avec sa belle mère, la seconde femme de son père, ainsi que ses demi-frères et soeurs et en a semble-t-il beaucoup souffert.

Son mari, qu'elle épouse à 22 ans, était pasteur, ce qui l'a amenée à fréquenter les classes supérieures de la société de Manchester. D'après ce que j'ai pu lire, elle n'était pas malheureuse avec son mari, mais son couple ne baignait pas non plus dans le bonheur.
Elle a eu 6 enfants, dont 2 sont morts en bas âge. A 34 ans, elle a en effet perdu un bébé de 9 mois, son unique fils. C'est ce décès qui l'a poussée à se mettre à l'écriture, car elle avait besoin d'un exutoire à son chagrin. Dès que son premier livre est paru, elle a rencontré un grand succès, ce qui lui a permis d'avoir des revenus propres. Elle avait coutume d'utiliser ses économies pour s'occuper de ses filles et voyager avec elle.
Elle décède subitement à l'âge de 55 ans (1865) , alors qu'elle était dans sa maison de campagne avec ses filles...
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 21 Mar 2006 - 20:57

Elle m'est de plus en plus sympathique cette femme EG. I love you Je pense que tout ce que nous apprenons sur sa vie, nous fait comprendre mieux encore pourquoi ses livres sont impregnés de grands sentiments, où la réalité de la vie n'est pas occultée, de nombreux décès sont présents dans ses romans pour le rappeler aux lecteurs.

Comme dans sa vie, les chagrins poussent ses personnages à avancer, à être encore plus prochent des autres (le squire Hamley, après la perte d'Osborne réagit merveilleusement bien à la venue de son petit-fils inconnu, Margaret toujours plus humaine après chaque chagrin), oui, elle me plait cette femme et je me demande chaque jour comment j'ai pu ne pas la découvrir pendant toutes ses années Sad

si, je le sais, elle n'a pas été traduite depuis des lustres. MMMerccci
aux éditeurs qui ont pris cette peine
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 21 Mar 2006 - 21:18

Comme tu as raison, Nelly, il est vraiment temps que les lecteurs francophones puissent découvrir ces superbes livres.

Au sujet de l'influence des relations familiales sur l'oeuvre d'Elizabeth Gaskell, saviez-vous qu'elle était une parente éloignée de Charles Darwin? Ce qui explique l'activité exercée par Roger, qui sort complètement de l'ordinaire. Il est tout de même très original d'avoir comme héros un explorateur-naturaliste et je m'étais souvent posé la question d'où lui en était venu l'inspiration. D'ailleurs l'invité de Lord Cumnor lors du bal est, si je m'en souviens bien, un célèbre naturaliste français (Cuvier? Geoffroy Saint-Hilaire?, je ne sais plus), que Darwin aurait très bien pu fréquenter, même s'il était plus jeune que ceux que j'ai cités.
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mer 22 Mar 2006 - 22:35

Mais où trouves-tu toutes ces infos CAT !!!!! en tout cas merci de nous en faire profiter, j'adore en savoir plus sur un auteur, surtout aussi talentueux que E.G
Revenir en haut Aller en bas
cat47
Master of Thornfield
avatar

Nombre de messages : 23548
Age : 60
Localisation : Entre Salève et Léman
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mer 22 Mar 2006 - 22:44

Nelly8 a écrit:
Mais où trouves-tu toutes ces infos CAT !!!!!
Sur le net, et c'est pour cela que je suis très souvent devant mon ordinateur, j'aime bien musarder à la recherche de renseignements divers. Les ressources sont assez riches sur les sites anglophones,et ça me fait plaisir de partager ce que je trouve. Contente que cela t'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
dborah1054
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 47
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 13:53

Et voila je viens de terminer W&D après avoir vu N&S .

Je comprends tout à fait ce topic à présent Exclamation

Je viens de lire tous vos commentaires et je partage votre avis Wink

Les deux relations qui m'ont le plus touché dans EG sont:
1) John thornton/ Hanah Thornton:
je n'arrive pas à trancher si j'aime cette femme ou pas car je la trouve touchante (dans sa vision de son fils) et d'une froideur à glacer un volcan!

2) Molly / son père:
J'ai vraiment été émue par cette scène ou ils se retrouvent enfin seuls et ils s'avourent chaque seconde de ce temps!!!
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 15:01

oui les relations filiales sont très fortes chez EG, aucunes ne peuvent laisser indifférentes

C'est vraiment frappant dans ses 2 romans, John et sa mère (qui est tellement fière de son fils et presque trop possessive), mais aussi Margaret et ses parents (là c'est elle qui prend ces derniers en charge)

Molly et son père, quelle complicité ils partagent, c'est beau. Les relations du Squire avec ses fils si fortes malgré les dissensions.

Ce qui me plait chez EG c'est qu'elle s'attache avant tout à étudier les relations familiales et elle y réussit très bien.
Revenir en haut Aller en bas
dborah1054
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 47
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 15:15

Petite question (désolée hors topic) : squire?

dans mon harrap's on dit chevalier, seigneur du village. dans le cas du film vous le traduiriez comment?

Le notable???
Revenir en haut Aller en bas
Muezza
Almost Unearthly Thing
avatar

Nombre de messages : 3230
Age : 43
Localisation : Levallois
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 15:31

Pour moi c'est un rang d'Ecuyer. Cela a une signification en Angleterre mais plus vraiment d'équivalent en France. Alors moi je dis "Squire" même en français.
---> Vous l'avez deviné : je n'ai pas traduit ce terme dans mes sous-titres français, ni Hamley Hall d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
dborah1054
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 47
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 15:38

Je suis d'accord avec toi que certains termes ne se traduisent pas sans perdre de leur substance. Je demandais squire car mon inculture est grande Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Nelly8
Crimson Rose of Hamley
avatar

Nombre de messages : 2245
Age : 71
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 15:41

Les squires étaient de grands propriétaires terriens, qui sans appartenir aux rangs de la noblesse, n'en occupaient pas moins une position en vue dans la société provinciale et détenaient une certaine autorité sur les classes inférieures, remplissant souvent les fonctions de magistrat bénévole.

non je n'ai pas fait de gros progrès en anglais subitement je me rappelais avoir vue cette explication dans "femmes et filles" page 38 lol!
Revenir en haut Aller en bas
dborah1054
Intendante de Pemberley
avatar

Nombre de messages : 590
Age : 47
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mar 2 Mai 2006 - 18:11

Merci les filles Exclamation
non seulement je passe un moment agéable en votre compagnie Razz ,

non seulement vous me faites découvrir des trésors study ,

mais en plus je me cultive!!!! sunny


c'est émouvant lol!
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Romancière anglaise
avatar

Nombre de messages : 1528
Age : 41
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   Mer 3 Mai 2006 - 9:18

Culture et plaisir ne sont heureusement pas toujours antinomiques. lol! c'est vrai que l'enseignement de la littérature n'est pas toujours trés stimulant à l'école mais cela dépend de la qualité des professeurs. j'ai toujours considéré que la lecture devait être un plaisir mais certains auteurs contemporains n'ont pas cette conception. C'est qui est ressortit de l'intervention de l'auteur américain Douglas Kennedy, pour qui la lecture de ses ouvrages doit être une bonne distraction.


Dernière édition par le Mer 3 Mai 2006 - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les relations filiales chez Gaskell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les relations filiales chez Gaskell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les relations filiales chez Gaskell
» [INFO] HD2 pas cher en renouvellement chez Orange
» ACHAT CHEZ HLJ
» CouCou je m'appelle Misscrapbooking! de chez Gwen-Dia Scrapbooking
» Moules a charnière pas cher chez CASA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Inn at Lambton :: Do you read, Mr Darcy? :: Elizabeth Gaskell-
Sauter vers: